[Observatoire de gauche] La tête dans les étoiles. Et tout le reste aussi. [LIBRE]

avatar
Invité
Invité
le Jeu 17 Avr - 20:31
Diablo ne savait pas par quel miracle, mais ils l’avaient trouvé.
L’Observatoire.

Le lieu mentionné sur le fameux papier, trouvé dans cette fameuse pièce. Relever les boutons du compteur. Cela semblait être important. Ça devait être important. Avec l’attaque qui grondait à l’extérieur. Il fallait que ce soit important. Il le fallait. Parce que Diablo ne savait pas quoi faire d’autre. Il n’était pas un combattant. Il ne savait pas se battre. Oh, il y avait bien cette distorsion, dans son esprit, qui ne se débrouillait pas trop mal. Mais c’était brouillon. Et là dehors, c’était pas un petit combat de rue, ou une bagarre contre deux ou trois éponges belliqueuses. C’était un raid, avec une armée. Il ne faisait pas le poids. Ils ne faisaient pas le poids. Eux, cette Base. Ils étaient tous cruellement sans défense. Même Diablo s’en rendait compte. Il s’en rendait cruellement compte.

Et il avait les poumons comprimés, son cœur battant sourdement contre sa cage thoracique. Chaque baboum semblait être un nouveau projectile mortel qui s’écrasait dans la poussière. S’ils ne faisaient pas vite quelque chose, il n’y aurait plus rien à protéger.

Diablo ouvrit en grand les portes de l’Observatoire. Et marqua un temps d’arrêt sur le seuil.

C’était… eh bien, oui, c’était un observatoire. Pas de doute. Il y avait une petite plaque dorée à l’entrée. Et un grand télescope. Et des plus petits. Et une verrière, là-haut. Et aucun doute, il y avait bien des étoiles.

Diablo se passa les mains sur le visage avec un petit gémissement d’angoisse.

Les murs étaient d’un bleu profond. Avec plein d’étoiles. Mais des étoiles dessinées par des enfants. Des constellations qui n’en avaient que le nom. Du jaune criard et des coloriages qui bavaient. Ils marchaient sur de la moquette tout aussi jaune poussin, et des coussins en forme d’étoiles ainsi que des poufs assortis étaient semés un peu partout, au petit bonheur la chance. Quelques bouquins, qui semblaient pas vraiment scientifiques, étaient échoués sur quelques sièges. Et le lieu aurait été franchement adorable. Partout ailleurs. Ou pour une classe de découverte enfant.

Pas pour un observatoire qui était censé être sérieux.
Et qui représentait actuellement l’un de leurs seuls espoirs.

Diablo tenta de respirer de nouveau.

▬ Tu... tu vois un compteur, quelque part ?

Spoiler:
Diablo entre dans l’observatoire, Cydna sur ses talons, et un peu désespéré, s’arrête à la porte, pour observer les lieux. Il se passe les mains sur le visage et demande ensuite à Cydna si elle voit un compteur quelque part.
avatar
Invité
Invité
le Mar 22 Avr - 21:01
D’un sens, ça pouvait paraître logique qu’un tel papier venant presque de lui-même sous ton pied ait une quelconque importance. Que la couleur soit une de tes favorites, par contre devait être bien plus fortuit. Mais même ça, tu y trouvas un signe.

Alors forcément, il fallait y aller, à cet observatoire. « Ne pas oublier de produire davantage de pépitos et, accessoirement, de relever les boutons du compteur de l'observatoire » que ça dit. Après avoir ignoré le premier avertissement qui semblait pourtant plus important que la deuxième partie de la phrase selon ce papier, tu allas avec ton camarade au lieu nommé.

A l’extérieur, c’était la guerre. En tout cas, c’est ce que les bruits, sons d’explosions et autres nuisances sonores semblaient montrer. Encore quelque chose contre lequel tu serais bien inutile, tu es faible et tu as la capacité de prendre des décisions d’une huître, et encore, je suis presque certain que ça en a plus. Alors avec ton compagnon, tu te dis que c’est la seule chose que tu peux faire. Désespérée au point de suivre les directives d’un bout de papier cyan…

Puis il poussa les portes du but. Cet observatoire, même toi tu aurais pu l’imaginer plus classe que ça, là, ça ressemblait plus à la chambre d’un enfant passionné des observatoires. Et ce truc devait nous apporter la paix ? On n’est pas dans la mouise…

« Tu... tu vois un compteur, quelque part ? »

Pas l’ombre de ce truc à l’horizon en tout cas, il va falloir fouiller, visiblement. Ah ce que j’adore ça, devoir servir de déblayeur ! Un compteur, c’était ce truc rond avec au milieu un chiffre qui peut évoluer, non ? Tu en as déjà vu un dans ton monde, concentre-toi !

« Euh… Cherchons ? »

Tu entras plus en profondeur dans la salle, bougeant certains poufs, certains bouquins, puis d’autres poufs un peu plus violemment, c’est que c’est la guerre, dehors. Puis quelques libres puis quelques assises puis….

« CRAC » Fit le sol.

Crac ? Tu te retourneras sur le dernier pouf que tu avais envoyé valser. C’était une étoile en polystyrène jaune mal peinte, ou par un enfant, même chose. Tu ramassas la chose… Y’avait des chiffres ? Au milieu ? Ou des symboles ? Tu crois mais en tout cas, quoi que c’était, ça s’est pris le pouf sur le coin du nez et ça avait pas l’air de lui avoir beaucoup plus…

Tu te retournas vers Diablo d’un air de dire « oups » en pinçant ta lèvre inférieure

« Je… Je crois que je l’ai trouvé… Mais euh… Oups ? »

Résumé:
Cydna chercha après le compteur frénétiquement en envoyant valser les poufs. L’un d’eux atterri sur la chose recherchée et n’a apparemment pas apprécié du tout le mauvais traitement. Il est tout cassé et on n’arrive plus à lire ce qu’il y a dessus.


Dernière édition par Cydna du lac le Dim 17 Aoû - 22:53, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
le Mar 22 Avr - 22:42
▬ Euh… Cherchons ?
▬ O-Oui, c’est une bonne id… Hiiii.

Et le premier coussin s’envole, et Diablo couine sous la surprise, recule, se prépare à reprendre la parole, mais se fait couper net par une nouvelle envolée.

▬ Je… Tu devrais peut-être… ce serait une bonne idée de… moins fort… ? …il pourrait… HIIIII… vraiment je crois que…

CRAC.
Diablo se raidit de tout son être.

▬ Je… Je crois que je l’ai trouvé… Mais euh… Oups.

Quelques très lentes secondes s’écoulèrent, et l’évidence tomba comme un couperet. Particulièrement sonore et angoissé.

▬ HIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !

L’adolescent était tout bonnement horrifié, et semblait-il, l’exprimait très bien. Son visage était dévasté et il était probablement à deux doigts de courir partout les bras en l’air, tel un personnage de dessin animé paniqué. À la place, il préféra se jeter plus ou moins sur l’objet de son inquiétude. Qu’il arracha presque des mains de Cydna pour le poser délicatement au sol. Avant de plus ou moins hyperventilé devant. Ses actions n’étaient pas très claires.

▬ Je. Je. Pas de panique. Tu peux encore vivre. Là, tout va bien, respire. Inspire. Expire. Une fois. Deux fois.

Un peu plus, et le voilà qui se lançait dans une ode funèbre des plus tragique. Ou plutôt, il faisait tout pour l’éviter. Et cherchait une technique de, hm… réanimation pour objet ? Enfin, sur Esquisse, cela marcherait peut-être.  En attendant, il s’agitait surtout devant, dans une vague invocation de danse de la pluie.

Prochaine étape : toucher l’objet. Ça aiderait peut-être.

Spoiler:
Diablo panique quand Cydna lance les poufs, et couine quand le compteur décède. Puis il tente de le faire revivre à sa manière en l’implorant de diverses manières.
avatar
Invité
Invité
le Mar 22 Avr - 23:25


Pauvre objet. Non seulement tu lui as balancé un pouf mais il s’est fait arraché de tes mains pour finir par terre. Tu n’as pas compris tout de suite ce qu’il s’était passé mais l’objet est passé de tes mains au sol.

« Je. Je. Pas de panique. Tu peux encore vivre. Là, tout va bien, respire. Inspire. Expire. Une fois. Deux fois. »

Euh. Il se parle à lui-même ou à l’objet ? Parce que là, dans l’absolu, au vu de son état c’est le garçon qui risque de décédé rapidement s’il continue d’hyper-ventiler de la sorte. Ses grands gestes ne menaient à rien et même toi frêle jeune fille trouvait ça promptement ridicule. Tu t’accroupie alors à côté de Diablo, pris ses mains et les mis de force sur ses propres genoux pour le calmer. S’il continuait à faire d’autant de grands gestes, ça n’allait arranger les choses.

« Calme-toi maintenant, ça va pas arranger les choses, tu as bien vu ce que j’ai fais, en m’emportant ? »

Tu pris alors délicatement l’objet là où il était de base donc dans tes mains et tu viras ce qui semblait protéger les petits boutons, et donc ce qui était cassé. Le reste ne semblait pas avoir pris de coup, sauf ce petit bouton qui semblait baissé pour une raison violente. Tu te contentas de le relever.

Maintenant devant autant de bouton que vas-tu faire ? Tu as déjà vu un truc comme ça mais tu ne sais définitivement pas ce qu’il faut faire. Outre celui que tu as relevé, plein d’autre sur la dernière ligne semblaient baissés. Qu’allais-tu faire ? Aller, go, tu appuies dessus. Tu te souviens vaguement de ton père qui faisait ça un coup de temps en temps. Après, si ce n’était pas ça qu’il fallait faire, tant pis.



Résumé:
Cydna récupéra l’objet avant de calmer un peu Diablo. Elle pris l’objet, vira les éclats qui étaient restés sur l’objet et s’amusa à « relever » tous les boutons baissés.
avatar
Messages : 574
Date d'inscription : 24/06/2012
Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 28 Avr - 19:45


Sitôt que Cydna eut levé les compteurs, toutes les étoiles de l'observatoire s'éteignirent. Plongés dans le noir, les deux électriciens du dimanche purent sentir de nombreuses secousses. La Base tremblait, gigotait, se contorsionnait, bondissait, agonisait ; qui aurait pu décrire avec précision les vertiges qui montèrent à la tête des jeunes gens ?
Lorsque l'observatoire eut fini de bouger, il retrouva sa clarté initiale, mais bien des choses avaient changé. Un gigantesque télescope, dont le tube dépassait largement par la fenêtre, se tenait au centre de la pièce. À côté de lui gisaient tous les coussins d'étoiles, éparpillés et trois fois plus nombreux qu'auparavant.



Je vous laisse aller voir l'event 4 pour voir toutes les conséquences de vos actions...
Au fait, le télescope est aussi un canon à longue portée qui tire des coussins étoiles, il possède un petit réservoire pour placer les munitions (deux à la fois). Vous pouvez déplacer le "tube" du télescope pour viser à loisir, mais une fois que vous avez tiré il faut attendre un petit peu.
(si vous tirez, je reviendrai vous dire ce que font les coussins étoile hihi)
avatar
Invité
Invité
le Ven 2 Mai - 12:31
Pendant un court instant, les mains de Diablo furent enfermées dans une cage toute douce. Ce simple fait fut plus efficace que tous les calmants du monde. Le petit diablotin se mit en mode « Off » et ne bougea plus d’un poil. Il hocha brièvement la tête, tel un automate, aux paroles rassurantes de sa compagne éphémère. Elle était gentille Cydna. Elle était douce, Cydna. Et elle était jolie. Même si elle avait une main chauve-souris. Elle… elle lui allait bien. Mais il n’oserait probablement jamais lui dire. Il ne pouvait que faire comme si de rien était. Comme si l’on voyait ce genre de main à chaque coin de rue.

Avant que la jeune fille n’attrape de nouveau le compteur, Diablo frôla quand même la fameuse main du bout d’un doigt. Toute petite caresse aérienne. C’était doux. Malgré la situation, l’adolescent laissa un petit sourire fleurir sur ses lèvres. Oui, définitivement, cette main pourtant si exotique lui semblait jolie. Mais le calme qui semblait enfin l’avoir gagné ne dura pas. Sitôt que Cydna eut relevé les fameux boutons, le noir tomba. Diablo se crispa de tout son être.

Mais, de façon surprenante, dès que la première secousse arriva, se jeta en avant. Droit sur la jeune fille blonde. Ils tombèrent tous les deux au sol, et plutôt que se relever, l’adolescent resta sur place. Se transformant en un bien piètre bouclier. Mais un bouclier quand même. Si quelque chose tombait, ce serait sur son dos, sur lui. Et pas sur la jeune fille. Il pouvait la protéger, comme ça. Oh, qu’un peu. Mais il pourrait le faire. Juste un tout petit peu. Diablo ne bougea donc pas jusqu’au retour de la lumière. Là, en revanche, il se décolla plus vite que la lumière, faisant, ma foi, un bond assez impressionnant en arrière, légèrement rougissant.

▬ Je. Je. Pardon. Les tremblements. Le plafond. Les choses. Bouclier.

Déjà peu claire, l’explication ne s’améliora pas spécialement et il agita de nouveau vainement les bras devant son propre visage. Avant de se souvenir des paroles de Cydna et se calmer. Et de regarder tout autour de lui. L’observatoire avait changé.

▬ On… on a réussi ?

Diablo s’approcha timidement du grand télescope et jeta un coup d’œil à l’intérieur. Il était pointé sur l’extérieur… et dehors, les choses avaient empiré. La barrière rose faisait maintenant peur, et les ennemis étaient plus proches que jamais. Et pour certains, bien trop proches. L’adolescent fit deux pas en arrière. Les sourcils froncés, il déclara de façon étrangement calme :

▬ Non. Pas encore.

Il porta deux doigts à son menton et contempla les coussins éparpillés. Réfléchir. Il devait être calme. Et réfléchir.

Sinon il n’y aurait plus rien à sauver.

Il n’était pas un héros. Même pas un bouclier valable. Mais ils étaient les seuls présents, les seuls qui pouvaient faire quelque chose de cet endroit. Car il servait forcément à quelque chose. Ils venaient d’en avoir la preuve.

Réfléchir, il devait réfléchir…
Diablo prit soudain une grande inspiration.

▬ Les coussins. Il y en a plus.

Diablo ne servait pas à grand-chose. Mais il savait observer. Il avait toujours observé. Une nouvelle respiration plus tard, et l’Autre prit le relais.

▬ Va falloir balancer les coussins, poupée !

Et il ne savait pas à quel point cette « noble tirade » allait sonner juste.


Spoiler:
Diablo se calme quand Cydna lui parle et ose frôler légèrement du doigt sa main chauve-souris, juste avant qu’elle n’attrape le compteur et relève les boutons. Dès qu’il fait noir, Diablo se jette sur Cydna pour la protéger de son corps, et ne se relève que quand la lumière revient. Il bafouille un semblant d’excuse avant de se calmer et d’observer la pièce. Il jette un œil à l’intérieur du télescope et se rend compte de la situation à l’extérieur. Il se met alors à réfléchir et finalement passe en mode wesh en disant « qu’il faut balancer les coussins, poupée » à Cydna.
avatar
Invité
Invité
le Sam 3 Mai - 19:36
Quelques couloirs, quelques portes ouvertes, un sprint effréné, et Al déboulait dans l'Observatoire de gauche. Recourbé pour reprendre son souffle, il jeta tout d'abord un regard surpris au bocal de cornichon qui n'avait pas quitté le creux de ses bras. Il n'allait pas le jeter, mais il ne comptait pas s'encombrer d'un tel casse-croûte non plus.

Il ne s'attarda pas à décrire la décoration de la pièce - il en avait déjà des boutons - et l'accroutrement des deux personnes qui stationnaient déjà dans le coin. C'est-à-dire, une jeune de son âge aux cheveux blonds et à la main… atypique à tel point  qu'il aurait bien voulu disséquer pour comprendre un tant soit peu l'explication de ce phénomène - une chauve-souris, dieu ciel, une aile de chauve-souris greffée sur un bras blanc! L'autre zigoto, moins âgé qu'eux, était tout aussi perturbant, sa peau étant foncée et l'intérieur de ses yeux étant jaunes. Était-il atteint de saturnisme, par hasard ? Ou d'une quelconque maladie ? Il ne semblait pas se tordre de douleur.

Avançant dans la pièce, il se contenta de les saluer après les avoir curieusement dévisagés. Son regard fut cependant bien vite capté par un gigantesque télescope entouré de coussins étoiles. Le téléscope ! Ce devait être ça, le canon qu'il avait notifié. Il ne put s'empêcher de tripoter l'engin, quitte à devoir bousculer un peu l'autre jeune au passage. Avec ça, il allait pouvoir tuer ces maudits objets. Et Syren reviendrait.

« Vous savez tirer ? » demanda-t-il aux deux singuliers personnages. Bien entendu, il frétillait d'envie à l'idée d'utiliser là, tout de suite, l'instrument vengeur, mais il ne savait absolument pas comment charger et préparer ce télescope au tir. S'ils étaient des professionnels, autant les laisser faire.

En attente d'une réponse, il posa le bocal sur un coussin, dégaina sa douce Roxie et lança un monticule d'opérations. Contre le stress.





Résumé:

Al déboule essouflé dans l'Observatoire, avec son bocal de cornichons dans les mains. Il dévisage Cydna et Diablo (il les trouve franchement bizarres) avant d'avancer dans la pièce et de se précipiter sur le télescope qu'il touche dans tous les sens. Il leur demande s'ils savent tirer et sort Roxie pour calculer en attendant leur réponse
avatar
Invité
Invité
le Sam 3 Mai - 21:09
Diablo n'eut pas vraiment le temps de poursuivre sa glorieuse lancée, qu'un projectile non identifié s'écrasa sur son visage dans une envolée de paillettes. Un clignement de paupières plus tard, et le voilà recouvert d'un charmant bonnet avec un grand motif de hibou sur toute sa surface. Et deux petites ailettes sur les côtés. Probable que le timide Diablo aurait apprécié le fait que cela cachait ses cornes. Le côté Wesh se contenta d'éternuer à cause des paillettes. Avant de faire un grand sourire lorsqu'un nouveau venu rouquin entra.

▬ Yo man ! Bien sûr qu'on sait tirer.

Et le diablotin s'empara d'un coussin qu'il fourra vaguement dans l'espèce de trou qui semblait prévu à cet effet. Avant d'en coller deux ou trois de plus dans le bordel le plus total. Et de croiser les bras.

Tada ?
avatar
Invité
Invité
le Sam 3 Mai - 21:22
D'où il osait me toucher ce cancrelat ?! Mais passons.
En plus il attend les bras croisés, comme un idiot, non mais, ça va pas tirer comme ça !

- Laisse-moi faire !

Comme si tu savais comment faire, tu t'approchas de l'arme, poussa Diablo du milieu, regarda vaguement s'il y avait un viseur ou tout du moins un moyen de savoir où on tirait. Il y en avait un, victoire. Tu regardas à travers, voyant le début des emmerdes réelles arrivées, la base était touchée, vous êtes dans la merde.

Imaginons qu'il suffit de diriger ce truc vers les objets avec ces manettes, y'a une espèce de gâchette assez grosse, tu l'as pris d'une main pour me garder au contrôle du l'engin et tu tiras dessus le plus fort possible pour envoyer la charge de "munition" beaucoup trop importante.

Maintenant, il restait plus qu'à savoir si tu savais effectivement viser et te servir de ce truc ou pas. Et restait plus qu'à savoir ce que ça faisait, aussi.
avatar
Messages : 574
Date d'inscription : 24/06/2012
Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 3 Mai - 21:29

Par la fenêtre, vous pouviez voir une nuée d'étoile frapper de plein fouet l'armée ennemie - évitant hélas la catapulte. Strike !


- 20 objets !!
avatar
Invité
Invité
le Sam 3 Mai - 21:47
Il les laissa faire, pensant qu'ils maîtrisaient totalement leur affaire, et il fut surpris du résultat. Un regard jeté par la fenêtre lui suffit à voir le résultat du tir.

Mais. Bordel. Ne savaient-ils pas viser avant de tirer ?

« Je vais essayer. » annonça-t-il fièrement tout en évinçant quiconque pouvait se dresser sur son chemin. Il regarda minutieusement à travers le viseur. La cuillère. Il fallait absolument faire tomber ce qui ressemblait bien trop au mauvais remake d'une catapulte.

« Chargez les étoiles ! »
De son côté, il restait fixé sur sa cible.
avatar
Invité
Invité
le Sam 3 Mai - 22:06
Diablo ne fut pas vexé outre mesure de se faire clairement reléguer à l'arrière-plan et observa, intéressé, les résultats de leur petit tir.

▬ Hoho, One Shot !

Difficile de lui expliquer que vu la masse, ça toucherait forcément et qu'il était physiquement impossible de viser la tête d'autant d'ennemis. Et voilà que le rouquin prend la suite des opérations.

▬ Mais bien sûr mon chou.

Laissa tomber Diablo en fixant Al avec un mouvement de sourcil douteux. Pas le moment de draguer ? Boarf. C'était toujours le moment de pecho. Voyons. Enfin. Fort heureusement, le jeune dragueur des cités chargea quand même le canon. Mais il n'oublia pas ensuite pour autant de tapoter la fesse gauche d'Al et de lancer avec un clin d’œil.

▬ ...à charge de revanche, bien sûr.

Puis l'air de rien, il retourna à son petit poste d'observation en faisant signe à Cydna de venir voir avec lui. Elle aussi, c'était une jolie poupée ♥
avatar
Messages : 574
Date d'inscription : 24/06/2012
Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 3 Mai - 22:18


Cette fois, le tir heurta de plein fouet la catapulte qui venait de tirer une boulette de viande. Cependant, suite à ce tir, le viseur du télescope se noircit. Il n'était désormais plus utilisable. Ne faudrait-il pas essayer autre chose ?
avatar
Invité
Invité
le Sam 3 Mai - 22:58
Al n'avait clairement pas apprécié les actes "rentre-dedans" (pour reprendre les mots utilisés par Syren) venus de l'inconnu sombre.

« C'est pas le moment. Faut continuer. » rétorqua-t-il simplement, sur un ton acerbe. Il n'étaient pas tellement fier de son tir ; certes, la cible avait été atteinte, mais combien en restait-il au juste ? Le télescope venait de se braquer, pas question de rester ici.

« Je vais chercher des armes, vous venez ? »
Il n'était pas sûr de vouloir de leur compagnie, mais il préférait être accompagné, au cas où il faudrait faire face à une attaque ennemie.
avatar
Invité
Invité
le Sam 3 Mai - 23:05
Géniallissime. La chose n'est plus utilisable.

- Je viens, je veux trouver un même type d'arme, de type fusil. Tu sais où on en trouve ?

Sans attendre la réponse, tu suivis tout de même ce jeune homme, il était plus fréquentable pour le moment que le compagnon que tu avais jusque là qui semblait être devenu fou...
Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum