[Couloirs] Panique générale, le retour

avatar
Invité
Invité
le Mer 2 Juil - 2:27

« M-m-mais j'ai pas d'arme ... »

Heureusement que t'en as pas, ça serait pire sinon, la mauvaise foi d'Ambros souffla. Heureusement, le propriétaire de la dite voix se fit la remarque que ce n'était pas très cool pour encourager quelqu'un. Il concocta donc après quelques secondes de réflexion la phrase suivante :

« T'en as pas besoin. C'est des foutus légumes. »

Eh oui. D'ailleurs, leurs ennemis ne restèrent pas plus longtemps à les regarder sans agir. La tomate, qui semblait être le leader, agita l'une de ses pattes en l'air et toute l'escouade se précipita en vitesse sur le petit groupuscule à coups de cris indiens. Finalement, c'était. Peut-être. Pas le moment.

Ambros se retourna, alla chercher la tête et fit un petit signe à Striky. Un salut.

« Mais ils ont l'air motivés. 'Sait jamais. »

Avant de s'éloigner en vitesse pour l'une des retraites stratégiques dont il avait l'habitude. Pour sa défense, il n'avait aucun bras de disponible -sauf le troisième, mais celui-ci n'écoutait rien- afin de traîner son camarade à sa suite. Il comptait donc sur le bon sens de ce dernier pour rapidement décamper avec lui jusqu'à une salle qui disposait d'armes. Ou qui au moins les protégerait de cette menace terrible. Avec la motivation de mollusque de l'un et la peur morbide de l'autre, lutter était vain.


Spoiler:
Ambros encourage encore striky puis fuit à tout allure en emportant la tête.
avatar
Personnages : Striky
Messages : 260
Date d'inscription : 22/11/2012
Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 2 Juil - 2:34
« T'en as pas besoin. C'est des foutus légumes. »

Striky était touché par l'encouragement. Mais juste NON. PAS des légumes POILUS avec des PATTES D'INSECTES. NON.
Il poussa un couinement en voyant l'une des tomates se jeter en avant. Il recula de quelques pas pour l'éviter.

« Mais ils ont l'air motivés. 'Sait jamais. »

Striky se retourna, pour voir Ambros commencer à s'éloigner, la tête dans les bras. Il n'hésita même pas un dixième de seconde et s'élança à sa suite. Il n'était probablement jamais allé aussi vite, est il était à peu près certain que son prof d'EPS aurait été fier de son 100m.

Résumé:
Striky suit Ambros en courant.


Striky parle en #d44242.



Concours N°3:


Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum