[Grand-place] Invasion de purée !

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

avatar
La Grande
La Grande
a tracé,
le Sam 3 Mai - 21:00
Alors que tout s'était écroulé, elle était demeurée intacte depuis ce jour. Ce jour où les rires étaient devenus des pleurs, ce jour où l'on avait vu la vérité au-delà du songe. Jadis, oui, ils étaient tous là, les dessinateurs, sans savoir qu'ils seraient bien vite précipités à l'intérieur du gigantesque Tunnel.

Tunnel qui lui aussi demeurait sous forme d'un gigantesque trou au milieu des pavés. Toujours aussi insondable, il aurait pu paraître vide si tout cela ne s'était pas produit.

Soudainement, le sol trembla, les cailloux sautillèrent, les poteaux grincèrent et les pavés parurent onduler. La place gronda, lointainement pour commencer, puis le bruit s'intensifia. Un gigantesque geyser émergea du sol, formant une gigantesque colonne, et bientôt commença à se répandre un étrange liquide mousseux. Une sorte de purée, mais une purée violette, bulleuse, mousseuse et légère.

Il ne fallut que quelques secondes pour que cette Grand-Place, dernier endroit immuable en Ville, disparaisse sous le flot incontrôlé.


Une gigantesque arrivée de purée violette a recouvert la place et s'apprête à envahir toute la ville si vous ne faites rien pour colmater la fuite.
Vous pouvez goûter la purée, tester des objets dessus, vous servir dans les ruines avoisinantes ou dans le vieux magasin, Folie s'adaptera à vos actions !
Situation : Aucune
Particularités : Aucune
Messages : 539
Date d'inscription : 24/06/2012
Toasts : 88
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Sam 3 Mai - 21:14
La blondinette marchait, lentement mais surement, en direction du cœur de la ville. Après tout, en son cœur, il doit y avoir des bâtiments historiques qui lui permettraient d'avoir plus d'informations sur ce monde étrange... Enfin, c'était sans se douter une seule seconde qu'une drôle de chose aller se produire. Le sol s'était mis à trembler, elle protégea tout contre sa poitrine sa fleur, en essayant de garder son équilibre, mais elle tomba. Le bruit était plus intense, il se rapprochait de Moriarty, elle baissa la tête contre ses genoux.

Elle sentait quelque chose sur ses pieds, une sorte de liquide. Moriarty leva la tête. Elle était désormais entourée d'une masse légère, un peu mousseuse. La demoiselle se releva, encore un peu sonnée, mais surtout étonnée de ce qu'il venait de se passer. Ce monde était donc aussi étrange ? Oh et puis. Elle s'abaissa et de ses fins doigts, toucha légèrement la mixture puis la porta à sa bouche. Moriarty avait faim et cela semblait comestible, hormis la couleur, alors pourquoi pas ?
Commenter
avatar
La Grande
La Grande
a tracé,
le Sam 3 Mai - 21:25

Moriarty sentit un goût de rosbiff et d'escalope lui sublimer de palet. Pour l'instant, cela n'avait pas l'air dangereux, mais qui aurait pu prévoir sur le long terme ?

Situation : Aucune
Particularités : Aucune
Messages : 539
Date d'inscription : 24/06/2012
Toasts : 88
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Sam 3 Mai - 21:35
Arrivé sur place Pearl se rendit compte qu'elle ne savait pas comment arrêter ce moyen de locomotion et ne trouva rien de mieux a faire que de percuter la seule personne présente ici avant de finir sa course sur le sol quelques mètres plus loin. Elle se releva et essuya l'étrange mixture collé a ses vêtement puis leva enfin les yeux sur la personne qu'elle avait failli faire tomber avec elle.

-Oups, pardon ! Pas trop de mal ? Je me demande vraiment ce que c'est que ça.

Elle se baissa et prit un peu de purée dans sa main pour la sentir. Le parfum n'était pas trop mauvais. Mais là n'était pas le problème, si ça continuait à se déverser ici, la place se transformerait en énorme piscine violette.
Commenter
avatar
La poupée de papier
La poupée de papier
a tracé,
le Sam 3 Mai - 21:45
Un tremblement, encore. Généralement, ça ne présageait rien de bon, mais vous ne vous affolez pas plus que ça, après tout, ce n’était pas la première secousse que vous avez ressentis.
Et puis, une masse violette fut à portée de vue plus loin, sur la grande place. Vous avez un mauvais pressentiment. Vous vous approchâtes de la chose et aperçu deux silhouettes.

Instinctivement, vous arrivez à leur niveau avant de tirer la manche de la jeune fille aux cheveux verts – qui semblait avoir accidenté la blonde.

« Il ne faut pas rester là, c’est forcément dangereux. Tout est dangereux. »
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Imogen écrit en black, mais en ce moment c'est illisible, du coup, il n'a pas de couleur.
Un roman qui l’amenait vers des problèmes par centaines.
Autres comptes : Cydna du Lac ; Kahaüz ; Sacha
Rôle : Logisticien
Situation : Aucune
Particularités : Peau de papier abîmé, jaunâtre par endroits ; encre faisant office de sang
Messages : 50
Date d'inscription : 30/03/2014
Toasts : 5
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1445-imogen-o-blaire-o-donnell
Commenter
avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Sam 3 Mai - 22:01
Impressionnant, elle était de s'imaginer que cette mixture aurait un goût d'escalope et de rosbif. Ce monde était décidément bien étrange. Enfin, pas que ce liquide soit normal à la base. Peut être faudrait-il s'inquiéter... Perdue dans ses songes, Moriarty ne s'était pas rendue compte qu'on l'avait percutée à l'aide d'un cheval à bascules. Drôle de moyen de locomotion. Cette personne s'excusa avant de sentir la purée.

Une voix inconnue retentit, la demoiselle se retourna. La détentrice de la voix tirait par la manche la fille aux cheveux verts. Moriarty s'est alors permise de prendre la parole.

« En effet, le goût n'est pas mauvais mais je pense que nous ne devrions pas rester ici sans rien faire. Avez-vous une idée ? »
Commenter
avatar
La Grande
La Grande
a tracé,
le Sam 3 Mai - 22:05

Un geyser de purée recouvrit violemment les trois dessinateurs. Il fallait faire quelque chose, vite !
Situation : Aucune
Particularités : Aucune
Messages : 539
Date d'inscription : 24/06/2012
Toasts : 88
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Sam 3 Mai - 22:13
La fille que Pearl avait bousculée ne semblait pas s'en être aperçu et ne faisait pas faire attention à elle. Mais une autre personne bien plus sombre tira Pearl par la manche ce qui la fit sursauter. Un danger ? A part une piscine mauve géante elle ne voyait pas de danger mais après tout elle ne connaissait pas ce monde. L'ancienne geek a à peine le temps d'évaluer la situation qu'elle se retrouve, elle ne sait comment, allongée sous une masse de purée violette. Elle s'en extirpe difficilement et ne voyant pas les deux autres, se met a fouiller.

- Hey ! rien de cassé ? Vous êtes où ? Faudrait trouver une solution...
Commenter
avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Sam 3 Mai - 22:28
Qu'est-ce que... ? La voilà qui était sous la masse violette. Que faire ? Moriarty ne pouvait pas bouger, enfin, juste remuer comme une larve mais rien de plus. Elle serrait sa fleur contre elle, toujours prête à la protéger, même si elle ne savait que faire pour elle. Elle entendait quelqu'un parlait, surement la fille aux cheveux verte. Elle avait donc réussit à sortir ? Moriarty ne pouvait pas rester là sans rien faire, alors elle se mit à manger la purée afin de faire passer son bras pour que l'on puisse l'aider.

Elle sentait l'air extérieur caressait sa main, qu'elle agitait frénétiquement afin que l'on vienne l'aider, en essayant de crier malgré le bruit étouffé par la purée. Elle espérait que la seconde inconnue allait bien.
Commenter
avatar
La Grande
La Grande
a tracé,
le Sam 3 Mai - 23:01
Soudain, de vilains grumeaux apparurent sur toute la surface la de purée, avec de sinistres "plop". La masse s'agite, et de véritables vagues balaient les dessinatrices. Mais point de tsunami à l'horizon. Juste une immense créature de purée, qui bouche dégoulinante, observe tout ce beau monde d'un air gourmand. Et la voilà qui se met en mouvement. Droit vers les petits casse-croûtes.
Situation : Aucune
Particularités : Aucune
Messages : 539
Date d'inscription : 24/06/2012
Toasts : 88
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
La poupée de papier
La poupée de papier
a tracé,
le Sam 3 Mai - 23:08
Allons bon. Ce que vous aviez prévu arriva. C'était presque prévisible. De plus, vous avez lâché la main de la jeune fille aux cheveux verts. Ce truc lâchant cette mousse violette était gênant. Il fallait faire quelque chose.

En attendant, il vous faut sortir de là. La chose qui venait de sortir ne semblait pas amicale. Vous fîtes donc demi-tour et vous continuâtes en ligne droite. Vous finîtes par sortir de ce brouillard en toussotant un peu. La jeune fille verte était déjà sortie. Une main dépassa, vous la pris pour signifier que vous étiez là. Vous n'aviez pas assez de force pour la tirer en dehors.

« Vous n’avez pas quelque chose ressemblant de près ou de loin à une arme par hasard… ? »
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Imogen écrit en black, mais en ce moment c'est illisible, du coup, il n'a pas de couleur.
Un roman qui l’amenait vers des problèmes par centaines.
Autres comptes : Cydna du Lac ; Kahaüz ; Sacha
Rôle : Logisticien
Situation : Aucune
Particularités : Peau de papier abîmé, jaunâtre par endroits ; encre faisant office de sang
Messages : 50
Date d'inscription : 30/03/2014
Toasts : 5
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1445-imogen-o-blaire-o-donnell
Commenter
avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Sam 3 Mai - 23:19
La fille aux cheveux noirs ne tarde pas à aparaitre tout comme une chose monstrueusement grande et sans doute monstrueusement dangereuse. Pearl commence à regretter d'être venu ici mais elle avance néanmoins en direction des deux inconnues pour aider la blonde a sortir de là.

une arme ? J'ai une guitare qui se change en sabre de façon aléatoire mais je doute qu ça soit très utile. Mais je crois me souvenir que dans l'igloo là-bas il y avait un fusil mais je ne sais pas vraiment me servir d'une arme à feu...

Pearl commence a tirer sur la main de lafille blonde afin qu'elle sorte au plus vite de là.
Commenter
avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Sam 3 Mai - 23:28
Elle était toujours ensevelie sous cette masse, alors qu'elle pensait ne plus pouvoir en sortir, la chaleur humaine qu'elle sentait la réconforta. Les deux inconnues tirèrent sur sa main, ce qui l'aida à s'en dégager. Une fois sortie, elle frotta doucement sa robe, pour enlever la purée, puis sourie gentiment en guise de remerciement.

« Que... »

Rien d'autre ne sortit de sa bouche à la vue de l'immense bête qui se dressait devant elle.

« Hum eh bien, qu'attendons-nous pour nous diriger vers ce fameux igloo ? J'ai pas vraiment envie de rester là plus longtemps ! »

Moriarty avancait vers l'igloo, espérant que les deux autres la suivent, elle n'avait absolument pas envie de rester ici une seconde de plus.
Commenter
avatar
Le vil petit
Le vil petit
a tracé,
le Ven 9 Mai - 21:21
Clac. Une petite torsion du pied, et le skate lui saute dans les mains. Il escalade une pente de débris, jette un petit coup d’œil au paysage, et choisit la nouvelle direction en une fraction de seconde.

Par là, ça semble amusant.  

Ou du moins, moins monotone que ces ruines grisâtres et leur assortiment de cailloux. Déjà une bonne journée qu’il errait dedans, il estimait avoir assez donné. Play dévala l’énième tas de gravats, manquant de trébucher sur une petite pierre traîtresse, mais ne s’en offusquant pas plus que ça. Il reposa juste son skateboard par terre et reprit sa route tranquillement, les mains dans les poches. Sa tête était entièrement vide. Il n’avait aucun souvenir d’avoir déjà fait du skate avant, mais après quelques essais, c’était venu naturellement. La mémoire du corps. De ce corps. Haha. C’était risible. On aurait dit une poupée Ken avec son lot d’accessoires. C’était évident qu’il savait s’en servir. C’était fourni avec.

Pour ça que ce yoyo lui plaisait autant. C’était lui qui l’avait trouvé, au milieu des décombres. Et il s’était retrouvé comme un con, à se demander comment et pourquoi. N’importe quel abruti pouvait faire du yoyo, c’était pas bien compliqué. Mais s’en servir pour autre chose… pour plus qu’un jeu… ça, c’était un défi intéressant. Et surtout, ça occupait l’esprit.

Pensif, Play ne vit pas la petite aspérité dans le sol, un peu trop prononcée. L’enfant et son moyen de transport trébuchèrent. Play tomba sur les fesses. Le skate fit un petit vol plané, et se noya dans un « Blurp » tragique. Le petit cligna des yeux. Une immensité de purée. Une saloperie de bestiole violette qui venait d’avaler son skate. Play plissa les yeux. Et tomba sur une fille aux longs cheveux verts. Un peu couverte de purée, aussi. Il trottina jusqu’à elle et attrapa de façon insistante un morceau de son sweat.

▬ Mon skate est tombé.

Il pointa du doigt l’espèce de truc monstrueux et hautement dangereux juste à côté.

▬ Là-dedans.

Sa petite main tira légèrement sur le vêtement, l’air de dire « Tu vas m’aider à le récupérer hein, mamzelle ? ». Ses grands yeux bleus dérivèrent sur la masse douteuse. Bon sang, si ce truc ne lui rendait pas, promis, il allait l’éclater.

Spoiler:
Play arrive en skateboard mais trébuche sur une petite aspérité. Lui tombe par terre et le skate s’enfonce dans la purée. Play regarde autour de lui et tombe sur Pearl, il la rejoint et attrape un morceau de son sweat en lui signalant que son skate est tombé dans la purée, quémandant implicitement son aide.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Étant trop occupé par ses plans diaboliques, Play préfère juste utiliser [b].
(Pour manipuler. Extorquer. Et plein d'autres choses en "er".)
Jouer. Passionnément.
Autres comptes : Liam & Diablo.
Rôle : Soutien
Situation : Avec Iris, au Manoir (et malade comme un chien).
Particularités : Cheveux blancs. Yeux myosotis. Est un gosse adorable.
Messages : 286
Date d'inscription : 24/02/2014
Toasts : 60
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1322-le-coffre-a-jouets-de-play
Commenter
avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Dim 11 Mai - 11:53
Elle est toujours là, à regarder la masse informe progresser, à se demander pourquoi. Pourquoi elle est là, pourquoi ce monde défit-il toute les lois de l'univers ? Elle avait bien accepté jusque là, ce monde, cet univers, ce ciel... Mais là, devant cette montagne de purée violette elle commence à se poser des question. Rhaa elle n'aimait pas ça. Dans les jeux, c'est quand elle se posait des questions qu'elle perdait. Et il n'est pas question qu'elle perde ! « On peut voir ce monde comme un rpg géant dont nous somme les joueurs, et dans ce cas là cette... chose, est un boss qu'il faut abattre pour xp. T'en pense quoi Al ? » Parler à sa guitare était devenu un réflexe depuis qu'elle était ici. Elle s'adresse à elle comme elle s'adressait à ses groupes de quêtes ou aux membres de sa guilde. Pearl essaye de prendre ça comme un jeu, un nouveau rpg dont il faut explorer tout les coins et réussir toutes les quêtes pour arriver au Lvl 100 et finir le jeu. Et elle n'est pour l'instant qu'au Lvl 2 ou 3. Mais il n'y a encore aucun jeu qui lui à résisté. Elle ira jusqu'àu bout de celui là aussi ! «  Ce que j'en pense ? J'ai pas envie d'me faire engloutir alors tire nous vite de là Pearl. »  « Ouais ouais.. »

Plus facile à dire qu'à faire. La purée ne semble ne pas vouloir s’arrêter de se propager et Pearl n'a absolument aucune idée de ce qu'elle peut bien faire contre cela. Elle regarde à droite et a gauche, cherchant quelque chose qui pourrait lui être utile. Réfléchissant en même temps à un moyen de battre ce boss. Quelque chose ou plutôt quelqu'un la tire de ses pensées en tirant sur son sweet. Elle baisse la tête et voit un gamin qui lui montre un coin de purée en lui disant que son skate à été englouti par cette masse violette. Pearl soupire. Il veut quoi le môme ? Que j'aille le chercher ? Ses yeux reste posés sur la demi portion qui insiste en tirant sur son pull. Nouveau soupire. Elle s'avance vers l’endroit désigné par le gamin.

« Là ? »

Sans attendre la réponse elle fouille la purée mais ne trouve rien. Elle soupire une nouvelle fois; se redresse et se tourne vers le gosse.

« Écoute gamin, c'est TON skate alors vient m'aider steuplait. »
Commenter
avatar
La Grande
La Grande
a tracé,
le Ven 16 Mai - 13:42
La masse de purée se fige un instant. Quelque chose gêne vaguement. En bas… Ha. Cette chose. L’espèce de blob géant fouille dans son flanc et en retire le skateboard qu’il regarde vaguement. Avant de le lancer au loin. Va mieux. Et le voilà qui reprend sa lente progression, pas plus perturbé que ça par les deux mouches à ses pieds… suivre plusieurs cibles à la fois est bien trop fatiguant. Il préfère continuer d’avancer vers l’igloo.
Situation : Aucune
Particularités : Aucune
Messages : 539
Date d'inscription : 24/06/2012
Toasts : 88
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le vil petit
Le vil petit
a tracé,
le Ven 16 Mai - 15:56
La vache. Ça marche bien.
Play contempla son nouveau pouvoir de persuasion avec un petit sourire intérieur. Il n’avait même pas eu besoin de bouger, elle était déjà en train de chercher. Ha. Si. Elle voulait qu’il bouge. D’un air tranquille, Play glissa ses mains dans les poches de son short.

▬ Je veux bien, moi. Mais c’est pas le bon endroit…

Puis, de nouveau, il sortit une main et pointa l’énorme créature de purée. Il fit tourner son doigt dans les airs, histoire de bien insister, et désigna vaguement le milieu de la bestiole.

▬ Là.

Ce qu’il restait de purée sur la place n’était clairement pas suffisant. Si son skateboard avait pu carrément s’enfoncer, il devait forcément se trouver quelque part là-dedans. Enfin, ça changeait rien au fait que non, il n’avait pas vraiment l’intention de participer.

Wait. Arrêt sur image.

L’espèce blob vient de s’arrêter. Il bouge. Il cherche un truc. Il sort quelque chose de son corps. Il le regarde.

Merde, il n’allait quand même pas… ?

Le skateboard, à peine retrouvé, s’envola de nouveau au loin. Play se hérissa tel un chaton en colère. L’en-foi-ré. Il l’avait fait. Il l’avait balancé, comme ça. Et sans même les regarder, voilà qu’il repartait, tranquille. Le jeune dessinateur grogna, et alla coller sans hésiter son pied dans le postérieur de la chose. Enfin. Vu la hauteur, ça devait plus être un orteil. Et encore. Difficile de distinguer quoi que ce soit là-dedans. C’était juste un gros tas, lent et stupide. Quoiqu’il en soit, l’attaque ne fut pas vraiment… efficace. Son pied s’enfonça dans la purée avec un blurp répugnant. Play grimaça et retira aussitôt sa jambe. Dans un bruit de succion assez dégueulasse. Et sans la chaussure.

Interdit, Play lorgna ses orteils simplement recouverts d’une chaussette blanche.

▬ Sérieux ? …C’est une manie, ou quoi ?

Bon. Un skate à retrouver. Et une chaussure. La liste s’allongeait. Même s’il tenait plus au premier qu’au deuxième, marcher avec une seule godasse ne le tentait pas trop. Encore moins juste en chaussettes. Y avait de vilains débris pointus, par terre. La jambe toujours en l’air, en équilibre sur un pied, Play se tourna vers la jeune fille au sweat.

▬ Je pense encore que le plus simple, c’est de l’éclater. Et pas avec les mains.

Ce truc lui pompait sérieusement l’air. Et c’était juste du bon sens, de vouloir se débarrasser d’un tel machin. Play sautilla vers son interlocutrice.

▬ Au fait, t’as un nom ?

Parce que c’était un peu fatiguant, de chercher des surnoms. Et qu’il avait des trucs plus urgents à faire, là.


Spoiler:
Play dit à Pearl qu’elle cherche pas au bon endroit, puis aperçoit le blob qui envoie son skate au loin. De rage, il lui donne un coup de pied. Et se fait absorber sa chaussure. Il sautille ensuite vers Pearl et dit que le plus simple est encore de détruire ce truc, avant de lui demander son nom (à Pearl, pas au blob hein).
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Étant trop occupé par ses plans diaboliques, Play préfère juste utiliser [b].
(Pour manipuler. Extorquer. Et plein d'autres choses en "er".)
Jouer. Passionnément.
Autres comptes : Liam & Diablo.
Rôle : Soutien
Situation : Avec Iris, au Manoir (et malade comme un chien).
Particularités : Cheveux blancs. Yeux myosotis. Est un gosse adorable.
Messages : 286
Date d'inscription : 24/02/2014
Toasts : 60
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1322-le-coffre-a-jouets-de-play
Commenter
avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Mar 10 Juin - 18:23
Un skate volant attira l'attention d'Ace. Bien que cela ne lui paru pas plus étrange que ça, le garçon se dirigea vers l'endroit d'où provenait la planche à roulette, entendant quelques cris par-ci par-là. Il arriva bien vite sur la grande place, apercevant un blob géant qui progressait lentement sans que personne ne puisse rien y faire. D'ailleurs, de nombreuses personnes étaient agglutinés autour de lui. Le jeune garçon observa ce monstre de purée à la texture incroyablement attirante et s'approcha avec un peu trop de confiance de la chose.

Apparemment, certains étaient en train de réfléchir à un plan mais qu'importe, à cet instant précis la seule chose qui traversa l'esprit d'Ace était de se jeter dans cette gelée parce-que ouais, ça doit être grave marrant de se retrouver à nager dans de la purée de Blob !
Ni une, ni deux, Ace s'avança un peu plus rapidement du monstre, se stoppa devant lui, rejoint ses deux mains au-dessus de sa tête en mode plongeon et se laissa tomber dans la masse gluante dans un petit plurp peu ragoutant. D'ailleurs, il ne réussissait pas à nager. Il s'était simplement immobilisé, fesses en l'air.

Spoiler:
Ace a plongé dans le Blob sans raison particulière (ou par amusement dirons-nous) et se retrouve coincé dans la gelée en mode plongeon, fesses en l'air.
Commenter
avatar
Le vil petit
Le vil petit
a tracé,
le Mer 11 Juin - 13:05
Bon eh bien, ce serait « la fille aux cheveux verts ». Ou qu’est-ce qui était vert ? Une fougère tiens. Miss Fougère. Lassé d’attendre la réponse, Play se détourna. Juste à temps pour voir un type aux cheveux blancs plonger droit dans la créature de purée. Le gamin cligna des yeux. Qu’est-ce que… ? Il s’approcha prudemment de la chose, lorgnant la forme humanoïde qui se retrouvait maintenant coincée en son sein. Sur la pointe des pieds, il tapota le fessier pour ainsi dire offert.

▬ Ça va ?

Ha. Visiblement « oui », c’était encore en vie. Ça remuait. Play tapota de nouveau le postérieur du suicidaire de la purée, comme on aurait félicité un chiot d’avoir rapporté la balle. Puis il mit ses mains en porte-voix, malgré la distance, après tout une telle masse de purée ça devait être du genre insonorisant.

▬ PAR HASARD TU VERRAIS PAS UNE CHAUSSURE LÀ-DEDANS ? LA DROITE.

L’extraire de là avant qu’il ne suffoque ? Barf. Il pouvait bien attendre un peu. Après tout il y avait une chaussure en péril là. Et il commençait à avoir froid aux orteils, sérieux. C’était pas un endroit pour se balader pieds nus. Question de bon sens, tout ça.


Spoiler:
Play se détourne de Pearl pour voir Ace sauter dans la purée. Il s’approche et lui demande si « ça va ? », avant de le questionner sur sa chaussure perdue.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Étant trop occupé par ses plans diaboliques, Play préfère juste utiliser [b].
(Pour manipuler. Extorquer. Et plein d'autres choses en "er".)
Jouer. Passionnément.
Autres comptes : Liam & Diablo.
Rôle : Soutien
Situation : Avec Iris, au Manoir (et malade comme un chien).
Particularités : Cheveux blancs. Yeux myosotis. Est un gosse adorable.
Messages : 286
Date d'inscription : 24/02/2014
Toasts : 60
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1322-le-coffre-a-jouets-de-play
Commenter
avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Jeu 12 Juin - 12:21
C'était fou comme cette gelée était rigolote vu de près. Tandis que le jeune garçon observait et écoutait les blurps du monstre lorsque celui-ci rampait lentement, il sentit soudainement une petite tape sur son doux fessier. Tentant tant bien que mal de tourner son regard vers l'origine de cette drôle d'avance, Ace découvrit son presque sosie aux cheveux blancs. Il lui esquissa un sourire enjôleur bien qu'à sa connaissance, il préférait les filles.
Son âme-soeur tenta de lui faire parvenir un message -sans doute d'amour- mais la seule chose qu'Ace perçu fût quelque mots ressemblant à "Paraz tu erré paunech sur ladan ? Ladroi."

La jeune garçon haussa un sourcil, offrit son plus beau sourire et répondit en gueulant :

▬ PARAZ JE ERRÉ PAUNECH DANS LADAN ! LAGAU.

Il parlait sans doute une autre langue. Heureusement pour lui, Ace était très doué pour communiquer dans des langues étrangères !

Spoiler:
Ace est persuadé que Play vient lui faire des avances et tente de communiquer avec lui dans une autre langue.
Commenter
avatar
Le vil petit
Le vil petit
a tracé,
le Jeu 12 Juin - 20:28
Le sourire enjôleur ne rencontra qu’un visage tristement blasé. Mais cela ne sembla pas l’arrêter le moins du monde. Puisque l’humanoïde pris dans la purée recommença aussitôt, tentative de communication à l’appui. Allons bon. Il était tombé sur un crétin. C’était bien sa veine. Certes, il doutait de l’intégrité mentale de la chose après son saut dans l’espèce de blob répugnant mais là, ça dépassait des sommets. D’inutilité. Au moins avait-il appris par cet échange d’œillades passionnées que la purée n’était pas aussi épaisse partout. Voire douteusement transparente. Yerk. Il ne voulait pas vraiment pas savoir la biologie complète de cette chose. Sauf si ça servait à l’exploser. Et encore.

Pour seule réponse à la phrase incompréhensible qu’il avait gagné à la sienne, probablement toute aussi floue pour le concerné, il forma une croix à l’aide de ses deux bras en secouant la tête. Non, ils n’arriveraient pas à communiquer comme ça. Cela n’allait vraiment pas aider.

Sa pauvre chaussure, toujours en perdition.

Play souffla et décida de prendre le taureau par les cornes. Ou plutôt l’albinos par les pieds. Le gamin craqua ses doigts, campa ses pieds derrière un gravat résistant, et... tira. Urrrgh. C’est que c’était résistant cette horreur. Et on pouvait pas dire que son corps était du genre grand type aux muscles saillants. Play grinça des dents et tira plus fort, basculant tout le poids de son petit gabarit dans l’effort. Et, allez savoir si c’était le hasard ou un autre phénomène chelou, mais une espèce de cloque de purée éclata, et la force du mouvement aidant, l’inconnu s’extirpa du blob avec un énième bruit de succion dégoûtant. Pour écraser de plein fouet son noble (hm hm) sauveur.

Play, étalé par terre, grommela des insanités.
Ce qu’il ne fallait pas faire.

Tentant de retrouver son souffle malgré le poids sur sa cage thoracique, Play souffla, peu amène :

▬ J’espère au moins que tu l’as vu, cette chaussure…

Ou qu’il avait trouvé un moyen d’éclater ce truc lors de son séjour à l’intérieur. Mais fallait pas rêver.

Spoiler:
Play ne réagit pas vraiment aux paroles incompréhensibles d’Ace et lui montre que non il pige que dalle. Avant de se résoudre à le tirer de là (littéralement). Coup de chance ça marche. Moins cool, il se retrouve écrasé par Ace. Et en profite pour lui demander si oui ou non il a vu sa chaussure.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Étant trop occupé par ses plans diaboliques, Play préfère juste utiliser [b].
(Pour manipuler. Extorquer. Et plein d'autres choses en "er".)
Jouer. Passionnément.
Autres comptes : Liam & Diablo.
Rôle : Soutien
Situation : Avec Iris, au Manoir (et malade comme un chien).
Particularités : Cheveux blancs. Yeux myosotis. Est un gosse adorable.
Messages : 286
Date d'inscription : 24/02/2014
Toasts : 60
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1322-le-coffre-a-jouets-de-play
Commenter
avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Jeu 12 Juin - 21:52
Fier de sa tentative de communication, Ace n'eût comme seule réponse qu'une croix formée de deux bras. Avait-il affaire à un religieux ? Ou bien pensait-il qu'Ace était un démon et faisait-il la croix de Jésus afin de le faire fuir ? C'est vrai qu'il peut être effrayant quand il le veut, pensa t-il ravi. Toujours le sourire au lèvre, Ace senti soudainement une pression sur ses chevilles puis son corps s'extirper avec difficulté de la gelée. Son âme-soeur tentait-il une nouvelle approche ?
Quoi qu'il en soit, quelques secondes plus tard et dans un dernier blurp presque écoeurant, le jeune garçon s'extirpa du monstre et se retrouva sur son nouvel ami, l'écrasant de tout son poids.

Son visage proche de celui de l'inconnu, Ace soupira :

▬ Ca va un petit peu trop vite pour moi.

Il se releva, ayant barbouillé le second blondinet de gelée après leur collé-serré et fit un mouvement de tête histoire de remettre sa mèche en place en mode bogoss.

▬ Je suis conscient d'être irrésistible mais... HÉ MAIS TU PARLES !

Oui, il venait de percuter que l'intéressé ne parlait pas une autre langue. Tss, il ne pouvait pas le dire plus tôt ? Puis ce dernier lui parla de chaussure, qu'il était idiot, ce qu'il disait était incompréhensible ! Peut-être était-il fou ?

▬ Une chaussure ? Ouais ouais j'en ai vu une belle tout à l'heure. Genre avec des lacets et tout ça. Pfouaaah je te dis pas comment elle était jolie.

Il ne faut pas contrarier les fous apparemment.

RÉSUMÉ:
Ace pense encore que Play s'intéresse à lui et lui avoue que cela ne sera pas possible entre eux. Puis, pensant que ce dernier est fou, Ace fait croire qu'il sait où se trouve la chaussure.
Commenter
avatar
La poupée de papier
La poupée de papier
a tracé,
le Ven 13 Juin - 20:14
Toujours le nain dans les bras, vous vous approchez du blop à pas de course. Il faut aller vite. En face, deux garçons, des frères ? Qu’importe, vous vous approchez d’eux, ignorant complètement les répliques assez rocambolesques du plus grand. Vous savez qu’il ne faut jamais vraiment chercher à comprendre les paroles d’un humain ici, surtout lorsque celui-ci délire. Tendant le nain à bout de bras, vous demandez tout de même

« Vous n’auriez pas du feu ? Ou comment avoir du feu ? Ce truc peut faire exploser la chose. »

Au cas où le plus petit, lui, ai plus d’intelligence et sache vous aider.

Résumé:
Imogen arrive et leur demande s'ils ont du feu.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Imogen écrit en black, mais en ce moment c'est illisible, du coup, il n'a pas de couleur.
Un roman qui l’amenait vers des problèmes par centaines.
Autres comptes : Cydna du Lac ; Kahaüz ; Sacha
Rôle : Logisticien
Situation : Aucune
Particularités : Peau de papier abîmé, jaunâtre par endroits ; encre faisant office de sang
Messages : 50
Date d'inscription : 30/03/2014
Toasts : 5
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1445-imogen-o-blaire-o-donnell
Commenter
avatar
Le vil petit
Le vil petit
a tracé,
le Mar 17 Juin - 23:46
De quoi ? Comment ça, ça allait un peu trop vite pour lui ? Perplexe, Play resta figé quelques secondes avant de comprendre. Dieu. Ce type était encore plus secoué qu’il ne le pensait. Il haussa simplement les sourcils en réponse, sans bouger. Fallait pas pousser. Il avait déjà du mal à respirer, il n’allait pas en plus se tortiller dans tous les sens pour s’extraire quand même. Et oh, yerk, un truc gluant lui dégoulinait sur le front. De la purée froide. Joie. Lorsque l’albinos retourna enfin sur ses pieds, son jeune compagnon l’imita.

Plaf. Le « classieux » mouvement de mèche de son interlocuteur lui envoya un postillon de purée en plein sur la joue. Au moins c’était pas l’œil. Silencieux, le gamin se contenta d’observer le phénomène tout en s’essuyant vaguement le front et la joue. Il parlait maintenant de chaussure. Pas trop tôt. Play hésita de nouveau à rouler des yeux. Magnifique information. Bien sûr qu’il y avait une chaussure dans ce blob, sinistre décérébré. Il secoua imperceptiblement la tête, réfléchit, puis décida de changer de tactique. Un très fin sourire se dessina sur ses lèvres.

▬ Le Grand Amour n’arrive qu’une fois, dit-il simplement en achevant d’essuyer sa joue. Il ne faut pas avoir peur.  

Il s’essuya les mains sur son short et s’avança, son sourire s’accentuant à chaque de ses paroles, ses yeux brillants d’une lueur de convoitise.  

▬ Notre connexion m’a littéralement frappé tout à l’heure (ça pour être frappé…) et je ne renoncerai pas. On pourrait avoir une chouette maison, un jardin, et adopter une jolie ribambelle de… petits blobs de purée.

Il lorgna le blob qui se trainait lentement à côté.

▬ Puisqu’on va bientôt les rendre orphelins.

Il hésitait à retirer sa deuxième chaussure lorsqu’une nouvelle venue les aborda. Longs cheveux noirs, yeux rouges. Play haussa les sourcils.

▬ Pour le feu, je sais pas. Mais joli look. Et j’approuve totalement l’idée. Exploser, tout ça, appuya-t-il en faisant des guillemets avec ses doigts. Cette horreur me doit un skateboard et une chaussure. Même s’il a envoyé voler le premier…

Comment on disait déjà ? Ha oui, un « affront », ça restait un affront.  Play se laissa tomber par terre pour retirer sa deuxième chaussure et regarda un instant les deux autres.

▬ Sinon, vous avez des noms ? Ou vous allez me la jouer grands mystérieux comme Miss Fougère ? Moi, c’est Play, si jamais.  

C’était venu naturellement, quand il avait décidé… tout ça.
Play zieuta sa chaussure enlevée.

▬ Sinon on peut supposer que le coin d’où vient ce machin (il désigna le nain) il y a aussi de quoi faire du feu, non ?

Aurait été plus pratique d’emmener le briquet avant, mais, bon, fallait pas trop en demander visiblement.



Spoiler:
Play reste de glace face aux réactions d’Ace puis décide de changer de tactique et lui parle d’amour et d’eau fraîche. Imogen arrive et il commence à discuter avec en elle disant qu’il y a probablement du feu dans l’endroit où elle a eu le nain. Tout en enlevant sa deuxième chaussure, les fesses par terre.

(haaa pardon c'est long je... la fougue de l'amour ? /crève).
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Étant trop occupé par ses plans diaboliques, Play préfère juste utiliser [b].
(Pour manipuler. Extorquer. Et plein d'autres choses en "er".)
Jouer. Passionnément.
Autres comptes : Liam & Diablo.
Rôle : Soutien
Situation : Avec Iris, au Manoir (et malade comme un chien).
Particularités : Cheveux blancs. Yeux myosotis. Est un gosse adorable.
Messages : 286
Date d'inscription : 24/02/2014
Toasts : 60
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1322-le-coffre-a-jouets-de-play
Commenter
avatar
Le magret gourmand
Le magret gourmand
a tracé,
le Ven 20 Juin - 14:33
Quelle chance! Enfin, presque. Il avait fallu que je fasse preuve de privation pour si peu manger pendant... Pendant... Un certain temps? Combien de temps s'était donc écoulé depuis que j'étais arrivé dans ce monde aux règles si désordonnées? Pas même de soleil, ou de lune, peut-être encore moins de journée ou de nuit, de temps! Approximativement, je dirais avoir passé bien deux jours à marcher dans ces herbes changeantes et appétissantes, tout ces débris d'une ancienne civilisation aux semblants encore si récents... Ils me semblaient provenir de la ville dans laquelle je me trouvais actuellement, car oui, quelle chance, une cité! Enfin une ville, une vraie de vraie, pas du tout entretenue, complètement délabrée et vide de toute âme; une ville, ville fantôme oui!

Malgré toute ces anomalies présentes et le fait que je n'avais pas réussi à rattraper un gâteau solitaire qui avait réussi à se faufiler entre des débris de polystyrène un peu plus tôt, j'étais assez heureux de trouver une trace de civilisation, même si elle n'était que partiellement potable. Peut-être même que ce monde se fichait encore de moi et utilisait mes connaissances du premier monde pour les inclure ici? Quoi qu'il en soit, cet endroit me semblait tout aussi réel que les paysages délirants que j'avais traversé pour y arriver... Une chose dont j'étais certain par contre, c'est que j'avais faim, vraiment faim! Le ciel, cette glace au doux parfum de fraise, il ne cessait de me remonter l'appétit, et tout ce que j'avais traversé n'avait pas manqué de plus me donner envie de grignoter n'importe quoi, à tel point que mon col à moitié ouvert s'était fait harceler par ma mâchoire tout du long.

Alors que je marchais en scrutant chaque recoin de mes yeux pour trouver quoi que ce soit de plus ou moins comestible, un bruit des plus étranges arrivait à mes oreilles. Une chose de grande ampleur se traînait sur le sol, comme un escargot géant, bien que le bruit ne semblait pas être baveux mais pâteux. C'est en arrivant à un croisement de bâtiments en bien mauvais état que je remarquais ce qui se passait dans la ville. Franchement, je ne m'y serais jamais attendu. D'ailleurs, soit dit en passant, j'aime beaucoup les escargots cuits au persil, j'aurais donc espéré qu'il s'agisse bel et bien d'un de ces hermaphrodites à coquille que je pourrais faire cuire morceau après morceau par n'importe quel moyen, mais ce n'en était pas un... Diantre que j'avais faim!

La chose était une sorte de pâte bulleuse et difficile à décrire, semblable à une pâte à crêpe ratée, en violet... Mais il n'y avait pas que ça, oh non; Il y avait aussi une chaussure! Des personnes aussi, mais le plus important pour le moment n'étaient pas ces gens. Fonçant vers le propriétaire de cette fameuse chaussure, je la lui arrachais des mains pour continuer à foncer vers le monstre de purée violette sans prêter plus d'attention aux autre êtres humains qui étaient présents. Ralentissant un peu plus loin du groupe de personnes "normales", je donnais toute mon attention à la bête violette dans laquelle je lançais la chaussure.

Cette fois-ci tout proche de la mélasse, je m'arrêtais en me rongeant le pouce droit pour observer la réaction. La chaussure s'enfonçait dans le blob qui n'en fit qu'une bouchée, la mêlant à cette soupe d'objets divers et variés qui devaient se trouver à l'intérieur.

"Ça n'a pas l'air de trop adhérer..."

M'approchant de nouveau de la purée violette, je la fouettais un bon coup de mon soit-disant "bras" gauche remplacé par ce long et épais fil noir que je rapportais ensuite à ma propre bouche. Le goût de la mixture était proche d'un délicieux mélange de plusieurs viandes, peut-être maintenant un peu froide et avec un étrange arrière goût, mais bien suffisante pour satisfaire mes papilles après tout ce temps sans avoir mangé. Le goût de réglisse qui s'y rajoutait de part mon pseudo avant-bras rendant la chose assez spéciale, mais pas moins bonne. Ah, quelle chance!

Tout en reculant au fur et à mesure que la chose avançait vers moi -et les autres-, je continuais de la fouetter pour certes en éparpiller un peu partout sur les murs sans le vouloir, mais surtout pour satisfaire mon appétit alors que je ramenais la mixture à ma bouche à chaque coup, tentant d'en prendre le plus possible. J'étais tout de même un peu déçu qu'elle n'ai qu'un simple goût de viande froide, et encore plus désolé pour cette magnifique chose dans laquelle j'avais lancé une de ces démoniaques chaussures.
Par contre, tâcher ma chemise, ma fine veste noire et cette cravate, ça je m'en fichais, ces habits étaient insupportables, autant le leur faire comprendre même si je me devais de les porter!

Résumé:
Arrivé il y a peu dans l'Esquisse, Tee tombe par hasard dans la ville après un long temps de marche. Sans même prendre en compte les autres dessinateurs, il pique la chaussure de Play pour la jeter tout en courant dans la mélasse violette. Affamé, il s’arrête juste en face du blob après son expérimentation pour le goûter et, évidemment, continuer à le manger par la suite pour satisfaire son appétit tout en se tâchant.
La faim, la faim revient !
Autres comptes : Doppler, Mendeleïev
Rôle : Vagabond
Situation : De retour à la vie, affamé
Particularités : Trace de morsure profonde dans la main droite, bras gauche revenu à la normale, corps entier qui sent et a le goût de réglisse.
Messages : 247
Date d'inscription : 18/06/2014
Toasts : 78
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
Contenu sponsorisé
a tracé,
Commenter

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Esquisse :: Actes passés Jours précédents :: J2 - Attaque :: Ville en ruine

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum