[Grand-place] Invasion de purée !

avatar
Invité
Invité
le Ven 20 Juin - 14:50
Ace écouta son âme soeur lui dévoiler sa flamme, évidemment il s'y attendait. Bah oui, Ace n'est pas idiot non plus, il avait bien vu les petits regards que son frère aux cheveux blancs lui lançait sans cesse. Bien qu'il avait toujours pensé être attiré par la gente féminine, l'idée de fonder une famille de blop, de vivre heureux et tout le tralala comme dans les films le ravissait.
Le temps que tout ceci ce bouscule dans sa tête, Play (c'était apparemment son nom) retira sa seconde chaussure tandis qu'une inconnue s'incrusta dans leur nouveau petit couple. Attention, Ace était possessif. Il lança un regard de braise (malgré ses yeux bleus) à la jeune fille à la tignasse noire avant de répondre à son amour :

▬ Moi c'est Ace ! Comme Ice mais avec un A !

Puis, zieutant l'inconnue d'un sale oeil, il s'avança amoureusement vers Play avant de lui chuchoter :

▬ Et je suis partant pour qu'on vive d'amour et d'eau fraîche ensemble. Bien que tu n'étais pas vraiment mon style au premier regard, je suis sur qu'on pourra fonder une belle famille de blop ! On pourra les appeler Bloppy, Blouic, Bl...

À peine le garçon avait-il terminé sa liste non-exhaustive des prénoms de leurs futurs rejetons qu'un inconnu arriva en furie, vola la chaussure de son cher et tendre puis la lança dans la purée vivante. Pardon ?! Quelqu'un avait osé offenser son futur mari ? Ok well, il allait voir cet idiot.

Fou de rage, Ace s'avança vers le coupable qui était en train de se goinfrer de purée et, dans une action des plus héroïque, le poussa dans le monstre gluant. Le jeune garçon s'enfonça dans un blurp peu ragoutant et se mélangea avec le reste des objets (et des chaussures). Bah ouais, fallait pas le chercher.

RÉSUMÉ:
Ace répond positivement à l'amour de Play et, étant très possessif, reste très méfiant envers Imogen. C'est alors que Tee vient voler la chaussure de Play, dans un élan de colère qu'on est touché son amour, Ace le pousse dans le blop.
avatar
Messages : 577
Date d'inscription : 24/06/2012
Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 20 Juin - 17:44


Lorsqu'il se reçut la chaussure en plein dans la chaire, le Blob émit un soupir visqueux. Il ondula vaguement pour manifester son mécontentement devant ce vil inconnu qui le martyrisait ; hélas, ce même inconnu vu projeté à l'intérieur même de son corps.

« Blrrrrrrrrrrrrrrr ! » cria-t-il du plus profond de son être gélifié.

Il se contorsionna et cracha un vague de purée violette en direction des dessinateurs.


avatar
Invité
Invité
le Ven 20 Juin - 20:00
Isaac n'avait jamais été très gourmant. Gourmet, oui, il l'était, comme tous ceux de sa condition selon les stéréotypes habituels à respecter. Mais il mangeait avec parcimonie, sans se forcer et sans abuser. Ce qui n'était pas le cas de certains de ses compères... Enfin, il ne s'imaginait pas ne rien manger du tout pendant une bonne journée. Il avait bien cueilli quelques fruits au goût de caramel sur un arbre poussant en travers d'une rue, quelques heures plus tôt, mais... ce n'était pas vraiment consistant. Il fallait qu'il trouve quelqu'un pour se trouver à manger.

Il errait donc dans les rues en ruines depuis un bout de temps en espérant trouver un quelconque gamin des rues pour le mener à un encore plus quelconque bouiboui crasseux où, à défaut de manger quelque chose de bon, il pourrait au moins se renseigner sur la situation. Et trouver de quoi recoudre son bouton de manchette. Il appréciait les vêtements qu'il portait, légers et assez chics pour lui donner une apparence décente. Mais il s'était pris la manche dans un buisson épineux. Depuis, il était forcé de marcher avec un bouton de manchette en moins. En deux mots, c'était pour lui pire que de marcher avec des sandales à doigts de pieds apparents. Impardonnable.

Et soudain, il entendit du bruit. Un genre de, eh bien..."Blaaaargh". Ce qui ne pouvait signifier qu'une chose : Quelqu'un avait lancé une projection de Godzilla, et avait réglé les enceintes au volume maximum. Isaac fut déçu. Il n'aimait pas ce film. Mais il faudrait faire avec les autochtones, sans doute un peu rustres et triviaux, si ce n'était complètement campagnards. Il valait mieux ne jamais énerver un paysan. C'était écrit dans tous les bons livres d'histoires, après tout.

Il prit donc un raccourci à travers un immeuble dont il ne restait que la porte, et déboucha sur une grande place, peuplée de plusieurs indigènes et d'un... monstre. Un monstre apparemment en colère, et assurément bien plus ridicule que Godzilla, en proie à un combat possiblement acharné et sans doute gagné d'avance contre les paysans en face de lui.

N'écoutant que son courage, Isaac courut vers le premier paysan venu afin de le sauver, un paysan occupé à blesser la créature d'une manière aussi superficielle que vaine; En résumé, il essayait de la manger. Il allait l'atteindre quand un autre rustre, un enfant celui-ci, poussa le malheureux à l'intérieur de la bête. Ce qui eut pour effet de l'énerver. Dans un instant de flottement et avant que la chose ne réagisse réellement, Isaac plongea le bras dans la substance formant le corps de celle-ci, glissa en arrière, manqua de tomber à l'intérieur, lutta un instant  puis profita d'une agitation soudaine du monstre pour extirper définitivement le malheureux laboureur. Puis il se rendit compte que l'agitation en question était en fait une action du... truc dans le but de tous les engloutir. Il courut donc comme un dératé sur le côté, son fardeau placé comme bouclier entre lui et la vague de substance violette.

Quand il se retrouva hors de portée du blob, car telle semblait être la nature de la chose, Isaac lâcha son paquet et s'effondra au sol, à bout de forces. Un coup d'œil sur le côté l'informa que celui qu'il avait sauvé semblait avoir reçu la vague de substance en pleine face, la moitié de  son corps en étant recouverte. Un autre lui apprit que le blob était toujours en colère. Isaac entreprit de dégager les plus gros grumeaux de substance du corps de l'inconnu, puis se rappela les règles de politesse de circonstance en cas de rencontre avec des êtres sous évolués.

"Je m'appelle Isaac, et vous ? Il ne faudrait pas traîner ici, le blob va revenir."

Ah, oui. Il fallait toujours flatter ce genre de personne.

"Vous voulez un caramel ? C'est bon pour le cœur, et il va falloir courir dans pas très longtemps."

Puis il entreprit de s'éloigner encore un peu du blob pour profiter du spectacle en recevant le moins d'éclaboussures possible. Du moment que les autres indigènes se rendaient utile et distrayaient la bête...

Résumé:
Isaac arrive sur la place et essaie de s'attirer les bonnes grâces des indigènes en en sauvant un, puis utilise le sauvé comme bouclier contre la vague de purée. Il s'éloigne puis s'assied pour regarder le spectacle pendant qu'il peut. Ah, et il propose un caramel à Tee. Il faut toujours offrir de la pacotille aux étrangers. C'est écrit dans tous les bons livres d'histoire, après tout.
avatar
Invité
Invité
le Sam 21 Juin - 0:44
La mélasse que je mangeais au fur et à mesure que je la fouettais se faisait de  plus en plus proche. La situation me rappelait les moments où l'on bat les œufs en neige pour la préparation de plusieurs gâteaux délicieux, mais je n'avais normalement pas pour habitude de manger le blanc d’œuf battu tout seul, il était bien trop dépourvu de goût et je me voyais obligé d'attendre le fin mot de la préparation... Ici, le blanc, enfin, le violet m'offrait directement une saveur des plus somptueuses, bien que froide. Mais je n'aurais pas dû baisser mon attention alors que je remplissais mon estomac si vide. Un de ceux que j'avais dépassés un peu plus tôt me fonçait dessus sans que je ne m'en rendes compte pour au final me pousser vers l'avant, comme le ferait un enfant plongeant la tête de son petit frère dans son assiette de purée maintenant froide, et violette. Peut-être même avec un peu plus de purée que d'habitude...

Propulsé vers l'escarg- le blob de purée géant, mon souffle se coupa subitement sous la pression, et je manquais de m'étouffer une fois à l'intérieur de la chose. Se retrouver entouré d'autant de cette purée était tout de même assez étrange, jamais je n'avais eu autant de nourriture autour de moi, surtout pas sur moi-même... Ou peut-être bien qu'une f-... Non, rien, jamais autant de nourriture ne m'avait entouré, et jamais de la purée, encore moins violette, ne s'était compressée autour de moi comme pour m'écraser. Car oui, la chose semblait en réalité bel et bien vivante, pire même, elle tentait de ramener vers moi la chaussure que je lui avait envoyée un peu plus tôt, je pouvais discerner sa forme entre mes doigts entourés de purée. Une chance que cette mélasse soit légère d'ailleurs, j'aurais été compressé à l'instant même où j'étais rentré sinon... D'ailleurs, tout le problème était là, le monstre commençait à se contracter dans un étrange grondement semblable à un vrombissement, un "blblblblbbl", ou plutôt un "Blrrrrrrrrr" puissant. Je n'avais jamais imaginé la purée capable d'un son aussi puissant, encore une preuve qu'il ne fallait jamais sous-estimer le pouvoir de la nourriture qui ne semblait pas agir ici que sur le mental et les petites conséquences physiques...

Alors que je me sentais partir, je me sentis soudainement plus léger, le paradis? Étais-je de nouveau mort, un nouveau monde allait-il s'ouvrir à moi? J'ouvris les yeux pour voir ce qu'il en était. Il en était qu'un puissant jet violacé me fonçait dessus et m'aspergeait de nouveau tout le corps de cette délicieuse mixture tout en me renvoyant à la "réalité" du coin. Je n'étais ni dans un nouveau monde de la seconde vie ni au paradis, mais je me faisais tirer par un parfait inconnu qui s'était servi de moi comme bouclier pour se protéger du lancer de purée. Il avait tout de même eut la gentillesse de m'en extirper un instant plus tôt, mais je sentais bien qu'il ne me portait pas forcément un grand intérêt, pour s'être protégé avec moi en plat d'argent... Il prit tout de même la peine de m'ôter les plus gros grumeaux de cette purée ratée -qu'elle purée aurait un goût de rosbif en temps normal?- et je ne l'en remerciais guère; j'aurais bien voulu les garder pour plus tard avant qu'il ne les jette au sol, bien que je ne sache pas s'il possédaient un goût tout aussi étrange que le reste de la purée...

Alors qu'il me parlait, je mangeais un des petits grumeaux violets qui restait pour le mâcher à petites bouchées, la texture en étant tout de même plus consistante. Vraiment, que j'avais faim, encore! Et ce "Isaac" avait attiré mon attention: non seulement il était humain comme le reste du groupe croisé précédemment, mais en plus il me parlait de caramel. Les sucreries, ces doux délices existent bels et biens ici et sont plus accessibles que ne l'était ce gâteau fuyard que j'avais croisé plus tôt! Mais la proposition clochait beaucoup trop et cette personne semblait avoir trop de connaissances comparé à moi, rien qu'à entendre sa manière de s'adresser, cela se voyait qu'il était habitué à un tel endroit. Il savait qu'il allait falloir courir, mais aussi que le blob avait l'air d'être une entité dangereuse, et en plus de cela il proposait un caramel... Comment pouvais-je tomber dans un piège aussi simple?

"Je m'appelle..."

Je levais le regard qu'offrait mes yeux cernés vers le ciel. Pouvait-il me dire mon nom? Mais aucun texte n’apparaissait, seul une lettre se baladait dans mon esprit. Commençant à grignoter l'ongle de mon pouce droit, je regardais toujours le ciel pour lui répondre dans la plus grande simplicité.

"Tee?"

Un petit sourire aux lèvres, je tournais la tête vers le dénommé Isaac tout en marchant, commençant à ralentir. Stoppant brusquement ma marche, je tournais rapidement les talons de pieds -du fait que je me trouvais en chaussettes- pour courir de nouveau vers le blob qui semblait s'être énervé. Cette succulente potasse de purée et d'objets, était-elle vraiment si agressive? Si oui, pourquoi ne m'avait-elle pas dévorée lorsque j'étais en elle? Que faisaient donc toutes ces personnes auprès de lui, elles mêmes plus ou moins recouvertes de purée? Tout en me posant ces question et en laissant pendre mon "bras" gauche dans ma course, je faussais définitivement compagnie à mon sauveur pour rejoindre le géant qui commençait à s'exciter. Le fait que la nourriture commence à avoir des sentiments était une perspective des plus amusantes et délirantes, mais de la nourriture restait de la nourriture, et malgré le fait que je ne pouvais faire confiance à ce Isaac, son caramel m'avait de nouveau donné faim, pourquoi avais-je si faim? Je mourrais de faim, après tout ce que j'avais mangé, même moi savait que ce n'était pas normal, mon estomac était si vide! Peut-être bien l'énonciation du caramel, ou cette  purée magique, qui sait?

Un instant... Il y avait d'autres humains ici? Des gens comme moi, bel et bien vivants, possédant une apparence humanoïde? D'autres morts ayant atteint la seconde vie, des créations de ce monde, ou des manipulateurs de cette vision créée par un pensée collective? Des personnes, je n'étais pas tout seul... Le réalisant, je m'arrêtais à mi-chemin, laissant ce qui me servait de bras gauche frôler le sol.

En tout cas, une chose est sûre, marcher dans des chaussettes pleines de purée n'est en rien agréable...

Résumé:
Après s'être fait absorber par le blob et sauver par Isaac, Tee se retrouve couvert de purée violette et en mange lentement un grumeau pour goûter. N'ayant pas confiance en Isaac malgré la prononciation du mot "caramel", Tee fonce de nouveau vers le monstre de purée mais s'arrête à mi-chemin, réalisant enfin qu'il n'est pas le seul être humain dans l'Esquisse.

Désolé pour ceux qui n'aiment pas la longueur, j'aime délirer~


Dernière édition par Tee le Mar 24 Juin - 20:21, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
le Sam 21 Juin - 5:52
Chouette, des gens avec un nom. C’est que ça se faisait rare, dans ces contrées. Par contre le côté « atteint »… Le dénommé Ace semblait sacrément secoué là-dedans. Le ciboulot devait avoir quelques problèmes d’allumage. Ou de connexion. Enfin bref, de fonctionnement. Voilà que sa fougueuse déclaration lui était retournée. Play hésita entre facepalmer ou lâcher un petit sifflement d’admiration. Parce que, en quelque sorte, ce type semblait être un poids lourd. Dans sa catégorie. Il se contenta de hausser mentalement les épaules. S’il partait dans cette direction-là, le gamin le suivrait. On verra jusqu’à quel niveau il était capable de jouer. Et à quel moment il partirait en courant. La torride passion entre hommes, tout ça. Si c’était pas la tasse du thé du sujet au départ, y avait des chances pour qu’il déchante vite.

Play lui renvoya donc un haussement de sourcil suggestif et entrouvrit les lèvres pour rajouter quelque chose. Qui restera à jamais inconnu, car une espèce d’énergumène venait de lui arracher sauvagement sa chaussure pour la jeter dans le blob.

Non. Mais.
Le gamin se releva, et seulement en chaussettes, jeta au nouveau venu un regard tout simplement polaire. Sérieusement, c’était quoi ces manières ? Ha. Tiens, le voilà dans la purée maintenant. Joli, Ace, joli.

Oh oh. Wait. L’espèce d’horreur de purée semble en train de réagir. Pas bon signe, ça. Play attrapa les mains d’Ace et la fille aux yeux rouges cool mais sans nom, et détala au loin. Du moins assez pour éviter le gros de la vague purée. Il avait eu son compte de patates pour la journée, merci. Et quitte à choisir, il préférait ces deux-là que le reste. Quoique pour Ace c’était discutable. Mais il avait un plan à poursuivre. Donc il venait aussi.

Ha, tiens, visiblement ça discutait là-bas. Et un type (encore un, mon dieu) s’était servi du voleur de godasse comme bouclier. Play haussa un sourcil. Il approuvait totalement la méthode. Et le geste. Ce gus ne l’avait pas volé. Le gamin s’accroupit sur le petit tas de gravats où il avait amené Ace et la fille aux cheveux noirs.

▬ Bon, et si on profitait que ces deux admirables messieurs occupent l’attention du blob pour aller chercher du feu ?

Stratégie, tout ça.
Et, franchement, si l’un deux (surtout le type aux cheveux noirs) y passait, cela aurait au moins le mérite de dégager un peu les lieux. C’est qu’elle commençait à devenir peuplée, cette place.


Spoiler:
Play semble répondre positivement aux avances d’Ace avant d’attraper la main de ce dernier et celle d’Imogen pour se sauver à l’abri de la vague de purée. Depuis leur refuge de gravats il propose d’aller chercher du feu pendant qu’Isaac et Tee « occupent » le blob.

Duh. J'espère que j'ai pas zappé ou fail un truc. C'est qu'on commence à être pas mal dans le coin.
avatar
Invité
Invité
le Ven 4 Juil - 17:08
Du chahutage, voilà ce qu’il y avait autour de vous. Mais vous n’y prêtiez pas plus attention. Vous vouliez du feu, rien d’autre. Pour se débarrasser de ce gros machin. D’ailleurs celui-ci commença à bouger dangereusement. Vous n’aimiez pas ça, mais vous n’avez pas eu le temps de réagir que quelqu’un vous a pris l’une de vos mains. Le plus petit aux cheveux blanc à qui vous aviez demandé du feu. Avec vous, il avait emporté l’autre aux cheveux blancs.

« Bon, et si on profitait que ces deux admirables messieurs occupent l’attention du blob pour aller chercher du feu ? »

Vous vous contentez d’hocher la tête, serrant toujours votre nain de jardin entre vos bras.

« Dans ce cas, suivez-moi »

Vous prenez la main du garçon et l’entrainez jusqu’à la petite réserve d’armes.

Résumé:
Imogen prit la main de Play pour l’emmener à la réserve d’armes.
Ace peut suivre s’il veut
avatar
Invité
Invité
le Sam 5 Juil - 2:20
Ha, bon, encore une dame sans nom. Enfin demoiselle. Enfin fille. Bref, la fille sans nom aux longs cheveux noirs et aux cools yeux rouges, lui attrapa la main. Bon sang ce que c’était long à dire et à penser ça n’allait pas le faire.

▬ Et sinon, tu as vraiment pas de petit nom ?

Et Play sourit. Et Play attrape la main d’Ace et hop les uns derrière les autres ils quittent un petit moment le champ de bataille. Ne mourrez pas, braves inconnus !

…Ou si. Mais faites-lui recracher les chaussures avant, please.


Spoiler:
Play redemande son nom à Imogen puis attrape la main d’Ace et se laisse guider par le chef de peloton huhu.
(ace est visiblement OK pour qu'on le traine pendant son absence donc trainons-le /o/).
avatar
Invité
Invité
le Sam 5 Juil - 21:53
Un petit tour et puis s'en vont. Ils n’étaient plus là et les voilà de retour yoho. Deux gamins aux cheveux blancs et une petite demoiselle aux cheveux noirs. Sacrée brigade pour sauver le monde. Enfin, sauver le monde…

Juste faire exploser un petit tas de purée.

▬ Bon, on y va ?

Comment, deux types juste à côté du probable lieu d’explosion ? Baaaarf.


Spoiler:
Play, Imogen et Ace reviennent donc avec de quoi faire tout péter.
avatar
Messages : 577
Date d'inscription : 24/06/2012
Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 15 Juil - 2:44
Intervention hautement utile mais j'avais envie !



Se sentant menacé par le retour des trois dessinateurs, le Blob esquisse une moue désapprobatrice. Ces gens-là. Pas amis de lui. Avec sa vélocité habituelle, il pousse un râle grave et se précipite à toute vitesse (d'escargot) sur ce qu'il a identifié comme étant une menace pour l'expansion mondiale de la purée violette. Une trentaine de seconde supplémentaire, et il vous engloutira de tout son poids !

avatar
Invité
Invité
le Mar 15 Juil - 22:50
Que faire? On venait de m'offrir un caramel, mais c'était certainement un piège, donc j'avais faussé compagnie à l'étrange personnage. Je venais de manger une grand quantité de cette étrange purée violette, ce qui avait calmé ma faim, mais des questions concernant cet aliment persistaient... Serait-il toujours bon s'il était chaud? Qui donc pouvait le savoir... Mais il était bel et bien vivant, je le voyais de mes yeux! Courbé, je le regardais en levant les yeux tout en avançant vers lui alors qu'il semblait s'énerver. Il ne fallait pas qu'il s'énerve, il fallait le calmer, ne pas le contrarier, le manger viendra donc plus tard.

Une fois arrivé bien près de cette mélasse délicieuse, je prenais garde à ne pas me faire engloutir à nouveau en reculant au même rythme que lui, soit à la vitesse que possèderait un escargot géant n'ayant pas encore été cuit avec de l'ail, du beurre et du persil... Je ne le quittais pas des yeux et fixait le mélange violet qui s’avançait, sautillant pour ma part à reculons. Un goût de rosbif... Peut-être que cela n'était pas anodin?

S'il possédait un goût de rosbif, c'est qu'il devait posséder des fibres, des muscles, au moins des particules semblables à de la viande, même infimes! Peut-être cette chose était-elle un amas d'être vivants minuscules et prenant une consistance pâteuse en groupe... Peut-être que tout ces êtres vivants arrivaient à former une pensée unique de part leur réunion en ce gros et succulent tas de purée froide... Mais si cela était possible, il leur fallait un dirigeant, quelqu'un pour gérer la pensée, une particule ou du moins un amas de particule qui servait de cerveau, de maître... Un maître fait de purée, voici quelque chose de bien intéressant... Mais peut-être qu'il était possible de jouer sur une telle chose... Quoi qu'il en soit, je secouais un peu mes bras pour faire bouger les manches de ma veste et de ma chemise dans le but d'avoir une plus grande facilité de mouvance; cela fait, j'écartais les bras en les levant légèrement et prenais une posture plus droite, levant mes yeux cernés vers le haut de la mixture violette tout en continuant de reculer sur mes chaussettes. Une fois prêt, je me mis à crier pour bien me faire entendre:

"MON NOM EST TEE!"

Je dénouais un peu ma cravate noire qui failli se détacher avant de reprendre ma posture ouverte en armant tout de même mes mots de quelques gestes:

"VOUS VOULEZ PEUT-ÊTRE GOBER TOUT CE QUI SE TROUVE SUR VOTRE PASSAGE, MAIS VOUS NE VOUDRIEZ PAS MANGER QUELQUE CHOSE CAPABLE DE VOUS DÉVORER DE L’INTÉRIEUR,  ET MANQUE DE CHANCE, J'EN SUIS CAPABLE, JE ME TROMPE?! BIEN, JE N'AURAIS QU'UNE SEULE RÉCLAMATION!"

Je marquais un léger temps de pause, affichant un petit sourire pour reprendre de plus belle:

"CONDUISEZ-MOI A VOTRE CHEF!"

J'ai toujours rêvé de dire ça~

Résumé:
Ayant faussé compagnie à Isaac, Tee retourne vers le blob et pense qu'il s'agit d'une multitude d'être vivants possédant une pensée unique, ou du moins plusieurs amas de pensées différentes condensées dans un seul être. Pensant alors qu'il y a dans cette chose un chef, il s'adresse au blob tout en reculant et demande en criant à être conduit auprès du "chef"
avatar
Invité
Invité
le Dim 3 Aoû - 18:57
Play observa avec la plus grande neutralité les mouvements "soudains" du blob.

▬ Oh attention, si on ne bouge pas dans l'heure qui suit, je crois qu'on va finir enterrer sous une tonne ou deux de purée...

Lorsque l'énergumène, ennemi des chaussures, se mit à parler à la dite créature précédemment citée, le gamin sentit une veine palpiter sur sa tempe.
Play craqua.

Il s'empara du nain, le balança vers le blob, qui l'aidait bien en se rapprochant, et arma son fusil. Visiblement, Imogen avait raison. Il savait tirer. Son corps savait.

Play tira donc.
Le nain explosa.


Spoiler:
Play craque et balance le nain avant de l’exploser avec un tir de fusil, droit sur le blob.
avatar
Messages : 577
Date d'inscription : 24/06/2012
Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 4 Aoû - 10:09


Face aux menaces du dessinateur qui a des cheveux noirs, le Blob ondule et pousse un « Bloup bloup » vexé que son interlocuteur pourra interpréter tel qu'il le souhaite. Ce n'est pas comme si ce tas de purée pouvait comprendre des paroles prononcées si rapidement avec des mots trop complexes pour lui. Cependant, le blob voit le petit chenapan blanc qui lui lance un truc dessus et commence à tirer.

Le nain de jardin/dynamite fuse jusqu'à la chaire du monstre, bien vite rejoint par un coup de feu. Se sentant brûler de l'intérieur, la créature tente de brailler un « Bllllllllllppp » de terreur avant de tout simplement exploser. Une immense gerbe de purée se répand sur tous les dessinateurs en présence.

Le terrible prédateur au goût de rosbif est anéanti, félicitations, dessinateurs. Maintenant, il ne reste plus qu'à nettoyer.. et à craindre qu'un ennemi un tant soit peu plus véloce se présente.
Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum