[Manoir du dieu truite] Au moins, il reste du jus d'or.

avatar
Invité
Invité
le Dim 22 Juin - 23:25
Encore une fois, Iris a laissé passivement les choses avancer, ses propres pas la conduire dans une direction plutôt qu'une autre ; elle n'a aucun esprit d'initiative, aucune réelle envie qui la pousse. Elle ne dit rien, elle ne sourit pas, elle a le regard vide parce que tout va bien, d'une façon ou d'une autre. Au loin, elle entendu un bruit, plusieurs, elle croit voir des ombres, rien de très concret ; elle les fuit, s'enfonce dans cette cité labyrinthe sans s'attarder sur les nombreux débris gisant à leur côté. Cet endroit est si triste, si sombre, elle commence à penser qu'elle voudrait bien, si possible, retourner chez elle. Revoir ses parents qui doivent être quelque part. Ne devait-elle pourtant pas cesser de geindre ?

Si elle n'avait pas une première mission à remplir, pourtant, elle se serait probablement laissée tomber sur un sol à moitié poussiéreux. Un sol jamais tout à fait plat sur lequel elle aurait versé quelques larmes sourdes. Là, elle peut se contenter de porter son fardeau, c'est bien, car elle le sent sur elle plutôt qu'à l'intérieur, là où ça fait le plus mal.

Alors, toujours sans rien dire, elle finit par se retrouver devant une grande porte, plus ornée et en meilleur état que ses voisines et dont la couleur devait se rapprocher du jaune. Le vestige d'une porte dorée. Elle ne sait pas pourquoi elle commence à pousser la porte ; ce n'est pas comme si elle savait grand chose de toute façon. Peut-être parce que l'endroit semble assez loin, assez conservé et qu'il attire de loin. Ce qui n'est pas nécessairement une bonne chose, mais bon, toujours est-il qu'elle entre comme si il s'agissait là de sa propre demeure. Les habitants doivent avoir déménagé après le désastre qui a ravagé la ville, donc c'est bon, ils ne vont pas se mettre en colère, elle croit.

L'entrée est une belle allée recouverte par un grand tapis jaune sur lequel elle marche tranquillement. La personne qui a vécu ici doit être riche ! Il y a plein de peintures et de toiles par terre, sur les murs, au plafond, qui représentent à la fois des paysages et des créatures qu'elle n'a jamais vu. Mais pas de lit ici, alors elle passe son chemin, dégageant à l'occasion un ou deux objet d'art envahissants. Elle traverse une cuisine avec plein de bouteilles remplies d'un étrange liquide doré qui dégouline sur le sol au milieu d'autre ingrédients saugrenus - on dirait la cuisine d'un chef fou, qui aurait en quelque sorte fait de l'art avec tout ce qui se mange ou non - et ignore d'autres salles tout à fait futiles.

Elle trouve enfin satisfaction dans une minuscule pièce, à moitié remplie par une statue de truite en chocolat.. ou peut-être en bronze, elle ne cherche pas à savoir et installe plutôt la pauvre blessée dans le petit lit qui se trouve à côté après avoir écarté les quelques babioles qui s'y trouvaient. Il n'y a même pas de couverture.

Puis enfin, sa première étape accomplie, elle daigne s'adresser à Derpina. Elle se souvient de sa présence, en quelque sorte.
« Je vais aller voir les autres pièces. Il doit y avoir une armoire à pharmacie.. ou quelque chose à manger. »

Et c'est tout. Parce qu'Iris est totalement dénuée d'intérêt si elle ne sert pas à quelque chose. Elle pourrait parler de ce qu'elle vient de voir ou de ses sentiments, mais elle a déjà plus ou moins oublié. Elle regarde un dernier petit moment la dame à la peau étrange et s'apprête à franchir la porte pour accomplir son devoir...

Résumé a écrit:
Iris marche dans la ville en traînant Anya et suivie par Derpina. Elle ouvre la porte du manoir sans savoir pourquoi et travers l'entrée, quelques salles dont la cuisine avant de déposer Anya dans le lit d'une petite salle (une "chambre d'amis" (?) avec une grande statue de truite dedans parce qu'il y en a probablement partout)(et oui anya pour ton plus grand plaisir la truite est nue)
avatar
Invité
Invité
le Mar 24 Juin - 14:24
Derpina suivait Iris, admirant le calme et la détermination dont faisait preuve la petite fille. Il n'y a pas si longtemps c'était elle qui cavalait à droite à gauche pour aider les gens, pour aider. Pour aider sa popularité à monter plutôt... La star se sentait si lasse ces derniers temps, depuis cet accident. Elle avait l'étrange impression que la fine carapace de paillettes et projecteurs dans laquelle elle s'était protégée s'était réduite en cendres. Il ne restait plus qu'un goût amer de cette fausse aventure, comme les réveils difficiles après les nuits blanches à faire des raids IG... ou une gueule de bois après un état d'ivresse. Derpina était perdue face à Iris, elle semblait se trouver face à un reflet de l'elle-même d'autrefois... Même si à cet époque elle n'était déjà plus vraiment elle-même... Qui était-elle vraiment au final ? Pourquoi ses sentiments étaient-ils si confus ? Pourquoi elle ne se reconnaissait plus dans ses propres gestes, ses propres paroles ?

Perdue dans ses pensées, elle ne remarqua qu'elles étaient arrivée à "destination" que lorsqu'elle entendit le grincement d'une porte. Les deux dessinatrices étaient arrivées dans un manoir abandonné aux murs couverts de peintures. Les pièces étaient en mauvais état suite à la Tempête, mais les lieux dégageaient un certain charme. On ressentait la forte personnalité du propriétaire à travers les meubles et décorations. Derpina ressentait quelque chose de familier en parcourant les pièces. La demeure ravivait quelques souvenirs colorés de ses ballades en ville... Ces souvenirs étant devenus trop douloureux, Derpina les ignora comme elle avait ignoré Émilie. Pourquoi continuer de se voiler la face ? Elle l'ignorait elle-même, mais elle ne pouvait supporter la réalité. Actuellement, elle se contentait de suivre aveuglement Iris. C'était à se demander qui était la véritable adulte du groupe...

La petite fille s'arrêta finalement dans une minuscule pièce et déposa la jeune femme blessée sur un lit rudimentaire. Elle s'adressa alors à Derpina, comme si elle venait de se rappeler sa présence.

- Je vais aller voir les autres pièces. Il doit y avoir une armoire à pharmacie.. ou quelque chose à manger.

- D'accord, fais attention à toi. Je vais rester auprès d'elle.

La jeune femme se posa sur une chaise trouvée dans un coin de la pièce. Elle attendit au chevet de la blessée. Attendre, oui... Mais attendre quoi ?

Résumé:
Derpina suit Iris et attend au chevet d'Anya pendant que la petite fille part explorer les pièces du manoir.
avatar
Invité
Invité
le Mar 24 Juin - 17:18
J'ouvre les yeux, avec un peu de mal. Je m'étais assoupi. Il me semble que j'avais fait un rêve étrange où j'avais rencontré une algue et deux types, mais je n'arrivais pas à m'en souvenir. Ah, qu'est-ce que ce monde est étrange !

Je me leva rapidement. J'avais très, très envie de bouger, et je sortis alors de mon petit coin solitaire où je me morfondais il y a quelques temps. Il ne me fallut pas énormément de temps pour me retrouver devant une grande bâtisse détruite.

Un manoir.

Mes yeux étincelaient.

Han, trop cool !

Je m'exclamais tout seul, tant il était étrange de trouver des bâtiments pareils dans ce monde. Il ne me fallut guère plus de temps pour entrer.

La porte grinça. Ce bruit fut insupportable et je mis un pied dans l'enceinte avant même que la porte ne soit complètement ouverte. Je suis pas bête, des fois !

Il y avait plusieurs salles qui s'alignaient les unes à côté des autres. L'une d'entre elles étaient ouverte, et je pouvais entendre un son doux, comme je n'en avais jamais entendu depuis bien longtemps : une voix humaine. Et celle qui portait cette voix allait sortir de la salle, alors je fis vite.

Mission n°1 : Farce. Vite.

Je montais rapidement les escaliers à ma droite, en faisant le moins de bruit possible.

Je la vois sortir de la salle, mais heureusement, elle tourne la tête vers la droite, sans me voir.

Je m'approche le plus vite possible.

Et là ...

Bouh !

Je lui pris les épaules dans son dos, brusquement, en criant.

Résumé:
Robynet se réveille et sors de sa cachette. Il traverse un peu la ville et se retrouve devant le manoir du Dieu Truite, et entre par curiosité. Il voit Iris sortir et va lui faire peur en appuyant sur ses épaules brusquement et en criant "Bouh !" par derrière.


Dernière édition par Robyn le Lun 21 Juil - 21:30, édité 3 fois
avatar
Invité
Invité
le Mar 24 Juin - 19:10
Cette fois, lorsqu'elle quitte des yeux Derpina qui va rester dans la salle, elle est toute seule. Comme à son arrivée. La pièce dans laquelle elle arrive, qui n'est pourtant que celle d'à côté, lui semble soudain un peu plus froide, un peu plus austère. Courage Iris, vous êtes bien ici, n'est-ce pas ? Il n'y a aucune raison de croire qu'un danger puisse survenir. Naïvement, la jeune fille s'avance et tourne la tête à droite pour voir s'il n'y a pas par là un quelconque objet intéressant.

Elle n'a qu'une seconde de répit avant d'entendre un « Bouh ! » enfantin - mais bel et bien surprenant - venir briser le silence. Elle sursaute, sent les deux mains qui ont agrippé ses épaules et le souffle de celui qui vient de l'agresser. Elle n'aurait pas voulu, elle n'aime pas, mais cette fois son instinct l'emporte ; elle crie, se précipite en avant pour faire quelques pas.

Après quelques secondes passées à se remettre du choc, elle se retourne pour faire face à l'ennemi. Oh. C'est un jeune aux cheveux noirs et aux yeux sombres. Comme elle. Cette fois, elle redevient fidèle à elle-même et se tient droite ainsi que l'on pourrait se tenir devant quelqu'un d'important.

« Bonjour.. Je suis Iris, qui êtes-vous ? »

Et puis elle voit l'horreur. Bien que la pièce ne soit pas si bien éclairée, un bras du garçon lui semble étrange. Déformé. Iris n'a jamais vu personne avec une telle blessure. Inquiète, elle s'approche, elle regarde la chose, puis l'attrape en faisant attention. C'est tout noir, et on dirait des écailles.

« Que… Vous avez mal ? »

Elle aurait bien voulu en savoir plus, mais son sens de priorité la pousse à s'assurer de l'état de santé de son interlocuteur. Mais pour le coup, elle doute. On ne lui a jamais appris à soigner une telle horreur.


Quand Robyn l'effraie, Iris sursaute et crie brièvement puis fuit quelques pas en avant. Elle se retourne, le regarde quelques secondes et le salue comme si de rien n'était. Elle voit son bras de dragon et s'inquiète, donc elle l'attrape pour tâter et demande si Robyn a mal.
avatar
Invité
Invité
le Mar 24 Juin - 20:17
Anya s'était brièvement réveillée lorsqu'on la traînait à travers les rues. Elle s'était demandée pourquoi et on lui avait répondu qu'elle n'avait rien à perdre à cela. La réponse lui avait convenu. Elle s'était donc rendormie dans l'instant, avec la connaissance, qu'elle n'avait rien à perdre à cela.

Pour l'heure, elle s'était réveillée dans une petite chambre qu'elle aurait qualifié de "miteuse" et "décorée avec le plus mauvais goût du monde" si elle avait eu la moindre idée des notions de goût et de luxe. Et si elle avait pensé à regarder autour d'elle. Mais pour le moment, il lui fallait déjà trouver le courage d'ouvrir les yeux. Car quand ça fait une bonne semaine qu'on dort les trois quarts du temps, les paupières ont tendance à faire grève.

Et donc, Anya finit par ouvrir les yeux. Et la première chose qu'elle vit fut une statue hideuse qui la regardait avec des yeux de poisson mort. Littéralement. Passée l'étape de la panique, elle se décida à regarder autour d'elle. Et vit une femme qui la regardait avec des yeux pas morts du tout. Passée la deuxième étape de panique, elle se décida à se calmer un peu. Et elle se cacha derrière la première chose qui traînait, c'est à dire la couette du lit.

Résumé:
Après l'éveil le plus lent de la planète, Anya se réveille, voit Derpina, panique et se cache sous la couette. Elle ne fait pas grand chose mais 'fallait bien qu'elle se réveille.
avatar
Invité
Invité
le Ven 27 Juin - 8:54
La jeune fille à laquelle j'avais fait peur cria et s'éloigna un peu de moi. Hahahahahaha. Ma mission est accomplie ! Oui oui, je sais, je suis Super-Robyn après tout ! Ensuite, elle se retourna, me regarda et se présenta. Iris ... C'est beau comme nom ! Ensuite, elle vit mon bras, s'approcha et le prit. Elle me demanda alors si j'avais mal.

Non, non, ça va, ne t'inquiètes pas. C'est ... C'est mon bras, désormais ... Mais c'est rien, vraiment rien ! Je m'y suis habitué ! T'as pas de soucis à te faire ! D'ailleurs, moi c'es Robyn, mais tu peux également m'appeler Super-Robyn, parce que ouais, je suis un super-héros. m'exclamais-je.

Bah oui, quoi, c'est vrai. Je suis Super-Robyn, celui qui découvrira la vérité sur ce monde ! Hahahahahaha. Je remarqua alors l'existence de statues qui se trouvaient partout dans le manoir, des statues représentant un poisson. Elles me donnaient des frissons.

Je m'approchais alors d'Iris, ma nouvelle amie.

Dis ... Qu'est-ce que tu fais ici ? C'pas un super endroit, j'ai l'impression ... Ces statues me font super peur ! lui murmurais-je dans l'oreille, et me tenant, là, souriant.

Résumé:
Robynet rassure Iris d'un ton nostalgique, lui disant qu'après tout, c'était son bras. Puis il se présenta. Il remarqua alors la présences des statues représentant le Dieu Truite et eut des frissons. Il en informa Iris et lui demanda également ce qu'elle faisait ici, pour passer le temps et la connaître, elle, sa nouvelle amie.


Dernière édition par Robyn le Lun 21 Juil - 21:30, édité 3 fois
avatar
Invité
Invité
le Sam 28 Juin - 18:43
Un cri. L'attente de Derpina fut interrompue par la voix d'Iris. Que se passait-il ? Y avait-il quelqu'un dans ce manoir pourtant désert ? Derpina se redressa et s'apprêta à rejoindre la petite fille. Soudain, elle se rendit compte que la blessée s'était réveillée. La jeune femme observait la statue avec une expression proche du dégoût. Puis, quand elle se rendit compte que Derpina l'observait, elle se cacha sous la couette. La star fut prise au dépourvue, elle ignorait comment la rassurer. En temps normal, quelques paroles réconfortantes suffisait... Mais dans l'Esquisse, les gens avaient des réactions diverses et variées si bien qu'il était difficile de pouvoir les anticiper. La jeune femme à la chevelure rousse tenta tout de même une approche classique.

- N'ayez pas peur ! Vous ne risquez rien ici, personne ne vous veux de mal. Si seulement c'était vrai... Au fait, vous allez bien ? J'ai eu si peur quand les ruines se sont effondrées !
Elle observa la peau de la jeune femme. Elle n'avait pas était épargnée par ce monde, la pauvre...

- Oh ! Je ne me suis pas encore présentée, pardon. Je m'appelle Derpina. Nous sommes venus trouver un abri après le tremblement de terre en ville. Vous aviez perdu connaissance, donc Iris et moi-même...

Elle laissa sa phrase en suspend... Elle avait complétement oublié Iris ! Elle devait allez la trouver pour vérifier que tout allait bien ! Quelle idiote elle était ! Elle marmonna quelques mots à la jeune femme comme quoi elle devait aller trouver Iris et qu'elle revenait dans quelques minutes, puis fila dans les couloirs dans la direction d'où était venu le cri.

Résumé:
Derpina se présente et dit à Anya de ne pas s'inquiéter. Elle entend le cri d'Iris et court la rejoindre.


Dernière édition par Derpina le Lun 30 Juin - 16:14, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
le Dim 29 Juin - 16:51
C'est mon bras, désormais. C'est rien. Je m'y suis habitué. Pas de soucis à te faire. Tels sont les mots du jeune homme qui dit se nommer Robyn - ou super-Robyn - et qui prétend être un super-héros. Une personne normale aurait sans doute continuer à s'inquiéter, mais Iris comprend, et elle accepte les dires de son interlocuteur. Elle aussi est comme ça, à trop accepter les choses. Elle lui sourit pour acquiescer, elle ne voudrait pas le contredire.

Puis Robyn s'approche d'elle et lui murmure quelque chose.
« Dis ... Qu'est-ce que tu fais ici ? C'pas un super endroit, j'ai l'impression ... Ces statues me font super peur ! »

Un peu plus, et elle en oublierait la véritable raison de sa présence ; la blessée non loin de là.
« Je dois aider. Quelqu'un. À côté. Il faut que je trouve des médicaments ! Et vous, pourquoi êtes-vous ici si vous avez peur ? »

Elle pourrait lui demander de l'aide pour chercher, mais Iris n'est pas non plus quelqu'un qui aime imposer les choses. S'il est vraiment un super héros, il la suivra. Quant aux statues, elle n'a à vrai dire aucun avis sur la question ; tant qu'elles ne bougent pas et ne souffrent pas, elle n'a rien à leur dire et elle les ignore. Ce n'est pas qu'elle a vaincu la peur, elle reste là, enfouie, prête à la saisir lorsqu'elle n'aura rien pour la pousser en avant.

Tandis qu'elle s'éloigne de Robyn pour explorer le bâtiment, elle entend des pas et se retourne. C'est Derpina qui approche. Par politesse, Iris les présente l'un à l'autre :
« Derpina, voici Robyn, ou super-Robyn - il est super-héros. Et Robyn, voici Derpina, elle m'a aidé à emmener la personne blessée ici. »

Mais si Derpina est là, c'est peut-être que quelque chose est arrivé. Elle jette un regard inquiet à la jeune femme qui a de longs cheveux roux.
« Tout va bien ? »

Rien ne va plus par ici, elle le sait pourtant.




Iris répond à Robyn puis parle à derpina quand elle arrive en lui demandant si tout va bien
(je mets les couleurs après)
(ps robyn ton code déforme la page)
avatar
Invité
Invité
le Lun 30 Juin - 9:17
La jeune fille me dit qu'elle avait quelqu'un à aider, et qu'elle devait trouver des médicaments. Elle s'éloigna en me demandant pourquoi j'étais ici si j'avais si peur. Au fond, c'est vrai, qu'est-ce que je fais là ? Enfin, j'aime bien m'amuser, mais l'atmosphère du lieu est étrange ...

Elle vit alors une jeune fille rousse qui sortait d'une pièce. Elle nous présente. Derpina, alors !

Eh, salut ! saluais-je en m'avançat vers les deux filles. Je peux vous aider ?

J'avais envie de les aider, mais je ne savais pas pourquoi. Pas parce que j'étais un super-héros, non. Mais, si il y avait quelqu'un en danger, je ne pouvais pas repartir sans attendre ! Même si l'endroit me fait peur, j'ai envie de me rentre utile !

Résumé:
Robynet s'avance vers Iris et Derpina et demande si il peut aider, et se demande pourquoi il en avait si envie.

(Désolé, c'est pourri ;; Et désolé aussi pour mon code, ça va maintenant ?)


Dernière édition par Robyn le Lun 21 Juil - 21:31, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
le Lun 30 Juin - 18:57
Iris se trouvait avec un jeune homme aux cheveux bruns du nom de Robyn. Heureusement, elle avait l'air d'aller pour le mieux. C'était même elle qui s'inquiétait pour la jeune femme. Derpina se sentit légèrement ridicule d'avoir couru et de se retrouver dans cette situation.

- Hum... Non... Tout vas bien. C'est juste que je t'ai entendu crier et...

Elle ne savait pas quoi ajouter. Un silence s'installa entre les personnages, qui fut rompu par Robyn.

- Eh, salut ! Je peux vous aider ?

Derpina fut prise au dépourvu. Pourquoi tous les enfants voulaient-ils l'aider ?

- Euh... Si tu veux... Je... Ah ! Iris, la blessée s'est réveillée ! Venez dans la chambre avec moi !

Voir autant de gens après avoir était si seule allait la rendre folle. Elle respira un grand coup et se dirigea vers la petite pièce en chantonnant.
avatar
Invité
Invité
le Lun 30 Juin - 22:44
« Hum... Non... Tout vas bien. C'est juste que je t'ai entendu crier et… »

Oh, oui, elle a crié. Peut-être. Elle n'a pas vraiment fait attention. Elle s'excuse d'un mouvement de tête pour l'inquiétude injustifiée. Il n'y a que des gens gentils dans ce monde, on dirait, parce que super-Robyn propose spontanément son aide ! Peut-être est-ce un sorte de paradis pour les gens qui agissent bien ? Iris ne sait rien, mais le voile d'innocence ne va pas tarder à tomber. Il est seulement question de minutes avant que tout ne bascule…

« Euh... Si tu veux... Je... Ah ! Iris, la blessée s'est réveillée ! Venez dans la chambre avec moi ! »

Son sang ne fait qu'un tour dans ses veines. Elle suit Derpina jusqu'au chevet de la personne qu'elle a laissé, elle revient alors même qu'elle n'a aucun médicament à offrir. Peu importe, elle ira après. Devant elle, la femme qui gisait dans les décombres du clocher est en vie. Certes légèrement apeurée. Mais elle vit.

« Dieu soit loué.. je vous croyais gravement blessée. Est-ce que vous avez mal quelque part ? »

Iris s'approche pour regarder, mais le contact avec cette peau étrange lui fait peur. Pourtant, c'est bien une humaine qui respire à côté d'elle. Elle la regarde un instant dans les yeux, puis se détourne. Même si c'est une adulte, et qu'il est parfois difficile de comprendre cet univers beaucoup plus complexe, elle croit discerner de la peur. Peut-être. De l'inquiétude.

« Vous devriez dormir un peu, nous allons nous occuper de vous ! »

Elle s'éloigne, elle craint de s'inquiéter à son tour alors elle fuit inconsciemment la scène. Il faudrait un médecin. Un bon médecin. Où sont-ils ? Elle regarde autour d'elle, et puis ses yeux s'arrêtent sur Robyn. Elle fait en sort qu'ils soient assez loin de la blessée afin que celle-ci n'entende rien.

« Robyn.. est-ce que vous connaissez quelqu'un qui pourrait la soigner ? Comme un médecin.. Sinon, je vais aller en chercher un. Il y en a dans cette ville. Je crois. »

Spoiler:
Iris suit Derpina vers Anya, parle à cette dernière pour la rassurée puis demande à Robyn s'il connait un médecin
(si robyn répond par la négative vous pouvez déjà considérer qu'elle s'en va en chercher un)
avatar
Invité
Invité
le Mar 1 Juil - 10:58
Derpina dit alors à la jeune fille que la blessée (certainement la personne qu'il fallait soigner) s'était réveillée, et Iris, car elle s'appelait ainsi, courut à sa suite pour aller la voir. Je resta alors planté là, comme un bêta, attendant patiemment que quelqu'un vienne me parler. Je voulais aider, mais comment ? Je ne connais plus personne, ici, maintenant que j'ai oublié les personnes que j'avais connu lors de ma première vie sur Esquisse.

Iris, finalement, ressortit peu de temps après et vint me voir. Elle me demanda alors si je connaissais quelqu'un qui pouvait la soigner, et que sinon, elle irait en chercher un. Malheureusement, c'est ce que je pensais ... Je n'arriverais pas à les aider, vu que je viens à peine de m'éveiller après cette "mort" que j'ai vécu il y a quelques temps.

Désolé ... Après la Tempête, j'ai perdu la plupart de mes souvenirs des personnes que j'ai rencontré ici .. Je ne me souviens de presque rien, donc je ne peux pas vous aider ...

Je vit alors qu'elle s'apprêtait déjà à partir.

Attends ... ! Je viens avec toi, si tu t'en vas chercher un médecin ! je m'exclamais, voulant toujours aider ces filles.

Résumé:
Robyn réponds à Iris qu'il ne connait plus personne depuis la Tempête, et qu'il ne peut pas les aider. Mais alors qu'il voit qu'Iris va s'en aller, il demande s'il peut venir avec elle, car il ne peut rien faire d'autre s'il veut les aider.


Dernière édition par Robyn le Lun 21 Juil - 21:32, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
le Ven 4 Juil - 20:37
Iris essaya à son tour de rassurer la jeune femme blessée, puis sortit rapidement de la chambre pour trouver Robyn. Elle lui demanda s'il connaissait un médecin. Derpina pensait pourtant l'avoir déjà renseignée à ce sujet... Après une réponse négative de la part de ce "super-héros" juvénile, Derpina émit une petite protestation. Cependant, quand ils commencèrent à vouloir retourner à l'extérieur pour en trouver, elle s'interposa vivement.

- N'allez pas sortir chercher un médecin alors que vous n'en trouverez aucun ! Je... Vous... C'est dangereux... Il y a les objets et des gens... Vous savez, les gens ici ne sont pas forcément bien intentionnés. Je ne pense pas que ça soit une bonne idée...

Derpina craignait qu'Iris et Robyn, naïfs enfants, ne se fassent avaler tout cru par se monde. Ils semblaient si fragile... Elle avait envie de les protéger.

- Il vaudrait mieux que vous restiez ici...

Résumé:
Derpina proteste et demande à Iris et Robyn de rester.
avatar
Invité
Invité
le Sam 5 Juil - 11:32

« Désolé ... Après la Tempête, j'ai perdu la plupart de mes souvenirs des personnes que j'ai rencontré ici .. Je ne me souviens de presque rien, donc je ne peux pas vous aider … »

La Tempête, qu'est-ce que c'est ? Iris hésite légèrement puis elle décide d'y aller quand même. Pas le choix. Ils doivent faire quelque chose pour cette pauvre femme. Quelque chose lui souffle pourtant que cela a dû être important. Peut-être en lien avec ce qui est arrivé à toute cette ville. Finalement, Robyn propose de l'accompagner, et alors qu'elle s'apprête à accepter, la gentille Derpina s'interpose.

« N'allez pas sortir chercher un médecin alors que vous n'en trouverez aucun ! Je... Vous... C'est dangereux... Il y a les objets et des gens... Vous savez, les gens ici ne sont pas forcément bien intentionnés. Je ne pense pas que ça soit une bonne idée… »

Les gens ? Pas bien intentionnés ? Elle ne le comprend pas. Super-Robyn et Derpina ont pourtant bien voulu. Il y a certes eu cet individu étrange au clocher effondré, mais il n'a pas l'air si terrible. Et puis, il y a du bon dans chaque personne.

« Il faudrait mieux que vous restiez ici… »

Si en temps normal elle fait partie de ces gens qui acceptent les choses sans broncher et qui se tiennent à carreau, elle a cette fois une objection. La vie, la santé de quelqu'un est ici en jeu, elle ne peut tout simplement pas rester là. Mais Derpina a peut-être raison, et puisqu'elle est gentille elle ne peut que prodiguer de juste conseils ; elle est face à son premier dilemme. Attendre ou s'obstiner.

Elle sait juste qu'elle doit le faire. C'est pour cela qu'elle est ici, probablement. Sauver cette ville, sauver ces gens, rendre à l'univers l'étincelle qui lui a toujours manqué. Une étincelle de vie.

« D'une façon ou d'une autre, il nous faudra bien sortir. Je veux y aller et le constater par moi-même, et si quelque chose arrive je n'aurai qu'à revenir ici. »

Iris ne connaît rien du danger. Ce mot n'a pour elle qu'une signification abrupte et vague ; c'est pour cela qu'elle va au devant et qu'elle peut l'affronter. Elle a perdu sa politesse et ses jolis usages ; maintenant, elle quitte la pièce. Libre à Robyn de la suivre. Libre à ses pas de l'emporter… quelque part.

Spoiler:
Iris décide de s'en aller quand même, elle quitte le manoir.
avatar
Invité
Invité
le Sam 5 Juil - 12:04
Je m'apprêtais à suivre Iris lorsque Derpina s'interposa.

« N'allez pas sortir chercher un médecin alors que vous n'en trouverez aucun ! Je ... Vous ... C'est dangereux ... Il y a les objets et des gens ... Vous savez, les gens ici ne sont pas forcément bien intentionnés. Je ne pense pas que ça soit une bonne idée … Il faudrait mieux que vous restiez ici … »

Elle avait raison. Mais, je ne pouvais pas laisser une blessée mourir sans faire quoi que ce soit, c'est dans ma nature ! Et pourquoi y aurait-il des gens mal intentionnés ? Tout le monde est bien intentionné, non ? Iris pensait la même chose.

« D'une façon ou d'une autre, il nous faudra bien sortir. Je veux y aller et le constater par moi-même, et si quelque chose arrive je n'aurai qu'à revenir ici. »

Je pense qu'il est impossible qu'il nous arrive quoi que ce soit. Ce monde ... Il est trop bien pour être cruel ! D'ailleurs être cruel, qu'est-ce que c'est ? J'utilise ce mot sans savoir ce qu'il veut dire, hahaha ! Iris sortit de la pièce.

« Je pense que je dois protéger Iris ... Je vais la suivre ! A bientôt, Derpina ! »

Et je sortis, courant après Iris.

Résumé:
Robyn se dit qu'il doit protéger Iris, salue Derpina et va la rattraper.


Dernière édition par Robyn le Lun 21 Juil - 21:33, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
le Dim 6 Juil - 17:22
- D'une façon ou d'une autre, il nous faudra bien sortir. Je veux y aller et le constater par moi-même, et si quelque chose arrive je n'aurai qu'à revenir ici.

Derpina était désarçonnée par la volonté de la petite fille. La frêle Iris était apparemment têtue. Elle n'eut cependant pas le temps de répliquer, elle était déjà sortie. Derpina avait envie de crier pour lui dire de revenir, mais elle n'osa pas. Elle avait l'habitude de ce faire bien voir en tant que Derpina et empêcher quelqu'un de faire ce dont il a envie était contraire à son mode de vie esquisséen. Mais valait-il mieux la laisser partir pour augmenter sa "côte de popularité" ou la retenir pour la prévenir des dangers de ce monde ?

- Je pense que je dois protéger Iris ... Je vais la suivre ! A bientôt, Derpina !

La voix de Robyn ramena Derpina à la réalité. Elle le vit soudain quitter la pièce en courant. Il comptait la protéger ? Mais il avait à peine quelques années de plus et était aussi insouciant ! La jeune femme avait envie de courir à leur poursuite mais il fallait qu'elle reste pour veiller sur la blessée. Dans un long soupir, elle se dirigea vers la petite chambre pour la retrouver. Elle s'assit près du lit et pria intérieurement pour qu'il n'arrive rien à Robyn et Iris...

- Désolée d'être partie tout à l'heure... Vous allez bien ?

Résumé:
Derpina est inquiète pour Iris et Robyn qui sont partis sans lui demander son avis. Elle se redirige vers la chambre où Anya dort et lui demande si elle va bien.
Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum