[Jour 3] Entre hommes de cyance [PV: Cyantifiques]

avatar
Le magret gourmand
Le magret gourmand
a tracé,
le Dim 3 Aoû - 12:43
Mon postérieur sur le sol, mes jambes traînant en face de moi, je regardais le ciel. Enfin, le ciel, pas le machin rose appétissant et plein d'image qu'était ce ciel, non, je regardais plus le plafond de ce bâtiment délabré dans lequel je me trouvais. Il s'agissait d'un bâtiment en ruines, rien de plus à redire, si ce n'était que sa composition m'était inconnue et que je ne savais pas combien de temps il pourrait encore tenir face à ces étranges tremblements que produisaient avant de mourir ces multitudes de blobs géants qui n'en formaient qu'un... Ils n'avaient pas daigné me répondre hier, quel manque de politesse venant de la nourriture qui fait tout un plat sur les principes! Pour la peine, j'en avais mangé quelques bouchées supplémentaires avant de commencer à ressentir une étrange sensation en fin de journée et de le voir se faire démolir, me tournant donc pour aller me cacher dans un de ces bâtiments proche de la grande place, tout en ayant évalué la vitesse du blob de manière à ne pas être trop près, je n'avais pas vraiment envie de me faire absorber pendant mon sommeil si jamais il revenait à la vie suite à ce nain explosif... Cela aurait une fois de plus été impoli de sa part! Quoi qu'il en était, je semblais me trouver dans de beaux draps... Malgré le fait que j'aimais à me trouver seul, la situation prenait une tournant à la fois intriguant, mais aussi bien amusant!

Je ne pouvais m'empêcher lorsque je parlais à moi-même de produire d'étranges sons encore peu analysables, mais qui semblaient du moins provenir d'animaux... Et j'avais étrangement envie de patauger dans une marre... Certaines personnes ont certainement dû avoir cette envie, mais il ne me semble pas que ce soit l'envie la plus propice lorsque nous nous trouvons dans un après monde créé par la pensé collective dans lequel le ciel projette des images de toute part et un Blob de purée géant et succulent attaque toute une ville sans politesse aucune... Peut-être ce monde n'influence-t-il pas uniquement sur le physique, mais aussi sur la personnalité? Peut-être que cette pauvre purée au rosbif n'était donc pas si méchante que ça, mais simplement contrôlée mentalement par une forme de Folie que possède ce monde rose glacé fraise... Ou juste était-il, lui et ses amis, assez malpoli et sourd... Aucune solution n'était à recaler, aucune! Mais alors que je pensais, j’eus une forme de cri compulsif qui se dévoila sous la forme d'un...

"Coin-coin!"

Prit de surprise par un tel cri, je me tenais le bec, enfin, la bouche, pour ne pas le pousser de nouveau. Je me levais rapidement et jetais mon regard fortement cerné vers l'extérieur. J'avais passé une bien mauvaise nuit et n'avais dû dormir qu'une heure ou deux, comme à mon habitude, mais un étrange rêve m'avait pris... Il s'agissait d'un rêve dans lequel je rencontrais un camarade grand mangeur de sucrerie, quelqu'un donc de confiance, et je faisais des piles de tout ces biscuits morts si croquants... Dans ce rêve, en défonçant le plafond, un autre super-héros arrivait en parlant de son compagnon super-algue, que j'avais moi aussi croisé auparavant... Peut-être était-ce là une preuve que ce monde si palpitant et sucré influençait nos esprits?

Mais il fallait pour une fois que je me reconcentre. Je venais clairement de produire le cri d'un canard, cela sans raison et sans envie aucune de le faire, même mon rêve n'en avait pas parlé... Il ne s'agissait que de mon second jour ici, et déjà j'allais subir une étrange folie? Ce ne pouvait être que plus entraînant pour étudier cet endroit et mieux se l'expliquer, le comprendre! Peut-être ce monde avait-il un lien direct avec les canards, et je ne devais pas être le seul à posséder de tels symptômes. Ou peut-être que... Peut-être que la folie de cette onctueuse purée s'était éparpillée en moi? Si les aliments possédaient de tels effets secondaire, je me devais de tous les goûter!

Bien, malgré le fait que le mouvement soit la clé de la survie, il ne fallait pas trop que je bouge pour le moment, je restais donc à l'intérieur du bâtiment en morceaux pour me placer sous un endroit du plafond où le toit était suffisamment cassé pour me montrer le ciel. Trouvant un endroit à l'intérieur du bâtiment d'où je pouvais voir ce ciel en levant la tête à la verticale, je me tenais toujours la bouche en plissant les yeux face à ce que je voyais. Le ciel projetait une image parmi tant qu'autres, mais cette fois-ci une image de canard... Un beau canard que je ne pu m'empêcher d'imaginer sous forme de magret un instant, parsemé de sauce barbecue bien préparée... Mais il y avait plus important pour le moment. Peut-être que le magret serait meilleur avec un lit de patates coupées en fines tranches et dorées? Mais là, j'entendis un bruit qui me fit baisser le regard sans lâcher ma bouche que je cachais toujours de ma main valide, quelque chose venait de faire du bruit, et ce n'était pas le blob. Certainement un objet quelconque me disais-je, mais non...

Il n'y avait aucun objet dans la pièce, seul le sol abimé restait... Qui faisait ce bruit, et où?

En fait, je voulais peut-être patauger dans une marre pour me débarrasser de cette purée violette si délicieuse qui recouvrait encore mes vêtements, ma peau et mes cheveux... Justement, je me léchais la main qui cachait encore ma bouche pour en extirper les restes de purée, cela tout en baladant mon regard dans la grande salle pour tenter de repérer la source du son.

Résumé:
Se réveillant à l'intérieur du bâtiment délabré dans lequel il s'était installé la veille, Tee remarque qu'il pousse des "coin-coin" sans le vouloir en parlant et se balade à l'intérieur de la grande salle de la bâtisse en réfléchissant. Il entend alors du bruit, cherchant à en connaître la source tout en léchant sa purée restante du combat d'hier...
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Tee développe sa logique illogique en #2F6F6F~!


Les miettes du magret:

La faim, la faim revient !
Autres comptes : Doppler, Mendeleïev
Rôle : Vagabond
Situation : De retour à la vie, affamé
Particularités : Trace de morsure profonde dans la main droite, bras gauche revenu à la normale, corps entier qui sent et a le goût de réglisse.
Messages : 247
Date d'inscription : 18/06/2014
Toasts : 78
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Les fous de la fiole
Les fous de la fiole
a tracé,
le Mar 5 Aoû - 19:35
Alors que Wegener, Galilée, Descartes, Platon, Voltaire, Socrate, Lavoisier, Keppler, Fermi et Pascal – ainsi que quelques tiers dont les noms nous échappent – étaient occupés ailleurs pour des raisons que nous tairons, nous autres (éminents cyantifiques) nous rendîmes sur les lieux de l'action, c'est-à-dire la ville en ruines.

Voilà onze jours que nous menions nos recherches ici, fouillant, examinant chaque recoin, venant à bout de chaque mystère que la cyance nous mettait sous le nez.

Mais rien. Nada. Nothing. Nichts. Τίποτα. Aliquid. […] 無. Niekas. Apa-apa. Ничего. Niente.

Malgré tous nos efforts, l'objet de nos recherches restait introuvable. Mais, en dignes serviteurs de la cyance, nous ne baissions pas les bras. Au contraire : afin d'être plus efficaces, nous nous séparâmes rapidement en plusieurs factions, lesquelles étaient chargées d'examiner un lieu précis. Le groupe 7bis, composé de Franklin, Einstein, Copernic et Volta, fut envoyé dans un bâtiment délabré d'où s'échappaient de curieux « coin, coin ».

Maintenant, nous laissons la parole à Franklin afin qu'il vous raconte nos tribulations...

▬ Merci, chers nous. Bien, comme nous le disions, notre faction entra dans le bâtiment délabré – de façon très discrète, en écrabouillant du pied les jouets de bain qui traînaient par terre – et se retrouva face à un individu des plus étranges, pour la simple et bonne raison que, physiologiquement, ils nous ressemblait en tout points.


(note : Franklin ne parle pas à voix haute, il fait la narration ^^ J'espère que le RP te va !)
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Admirez notre magnificence ! ♥
Situation : Aucune
Particularités : Aucune
Messages : 107
Date d'inscription : 08/06/2013
Toasts : 27
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le magret gourmand
Le magret gourmand
a tracé,
le Mar 5 Aoû - 20:49
Ce bruit n'était autre qu'un bruit humain... Du moins, un bruit provoqué par des êtres potentiellements humains. Ils avaient écrabouillés quelques objets de bains lambdas, des canards, ironie du sort, et se retrouvaient donc devant moi, juste ici, là, droits, quatre. Quatre individus des plus étranges, certainement des humains, mais qui semblaient former un groupe, un groupe de quatre survivants... Ne jamais se fier aux apparences, peut-être étaient-ils plus à l'extérieur, et c'était la raison qui m'empêchait de fuir, j'étais presque certain qu'ils avaient des camarades à l'extérieur, sinon pourquoi entrer par une seule entrée de ce bâtiment aux murs tombants? Peut-être qu'ils n'étaient pas agressifs, peut-être n'y avait-il personne dehors, mais je ne voulais pas m'enfuir quand même, ils avaient quelque chose... D'intéressant...

Mes yeux passaient rapidement de l'un à l'autre sans cesse pour les identifier, parfois sur le décors pour analyser quoi faire ou utiliser en cas de besoin. Je ne lâchais pas ma bouche pour dissimuler les légers coin-coin spontanés probables, léchant toujours cette main pour en extirper le goût de la purée violette. J'aurais bien voulu dénouer cette fichu cravate, mais mon autre main se trouvait toujours être un grand bâton de réglisse flasque et m'était donc inutile pour cette fonctionnalité; il n'en serait pas moins pratique pour un potentiel combat par contre. Tout en les observant et en pensant à cette fichue cravate déjà bien dénouée, je laissais ma veste noire commencer à tomber de mes épaules, réfléchissant à quoi leur dire le plus vite possible. Je fermais les yeux pour prendre une grande inspiration et m'empêcher de pousser des cris animaliers lors de mes paroles. Je rouvris alors les yeux en relâchant lentement tout cet air, repoussant ma main dans un même temps...

"Vous êtes quatre, et quatre, ça se remarque, donc vous êtes frais, frais arrivés..."

Je ne pus aller plus loin que je cachais de nouveau ma bouche dans un geste brusque, voulant obstruer le bruit de canard que je risquais de créer. J'avais réussi à bien le manier, de ce fait il n'avait pu s'échapper de mes mains, il ne passerait que pour un bruit de toux, une toux étrange certes, peut-être après avoir mangé trop salé, sec et salé... Des biscuits secs au beurre salé peut-être? Bref, je n'avais donc pas vraiment pu m'exprimer comme je l'aurais souhaité, mais je fis l'effort de prononcer un mot puissant au travers de ma main:

"Qui?"

Et je me tenais là, debout, presque au centre de la salle, attendant une réponse... Mes yeux cernés les scrutaient tous, ils cherchaient à savoir qui ils étaient, comment ils réagiraient, ce qu'ils faisaient ici...

Résumé:
Remarquant le groupe étrange qui se présente à lui, Tee leur adresse la parole tout en arrivant à contenir les coin-coin (la maladie étant à un stade peu avancée), leur demandant "Qui".

(note: Meric d'avoir dit ça, je me serais trompé sans... Et c'est parfait, en espèrant de même pour moi!)
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Tee développe sa logique illogique en #2F6F6F~!


Les miettes du magret:

La faim, la faim revient !
Autres comptes : Doppler, Mendeleïev
Rôle : Vagabond
Situation : De retour à la vie, affamé
Particularités : Trace de morsure profonde dans la main droite, bras gauche revenu à la normale, corps entier qui sent et a le goût de réglisse.
Messages : 247
Date d'inscription : 18/06/2014
Toasts : 78
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Les fous de la fiole
Les fous de la fiole
a tracé,
le Sam 9 Aoû - 18:50
« Vous êtes quatre, et quatre, ça se remarque, donc vous êtes frais, frais arrivés... » Nous, frais arrivés ? Allons ! Ne soyons pas absurdes. Tout le monde savait que nous étions là depuis... heu...



… (il arrive à tout le monde d'oublier certaines choses, n'est-ce pas ?)

« Qui? » nous demanda l'individu étrange qui ne cessait de pousser des coin-coin. Il ferait un intéressant sujet d'expérience, nous pouvons vous le dire ! Tiens, d'ailleurs, Einstein et Copernic étaient déjà en train de lui tourner autour, loupe grossissante à la main. Volta, quant à lui, farfouillait dans les poches de sa blouse afin de dénicher quelque fil électrique que nous pourrions brancher à cet énergumène.

Laissant le reste du groupe 7bis pratiquer ses expériences, moi-même, Franklin, m'occupai de répondre à notre interlocuteur. « Nous sommes des cyantifiques, serviteurs de la cyance, et plus précisément, nous faisons partie du groupe 7bis (tout nouvellement constitué) qui a pour but de... Heu, ce n'est pas le genre d'informations que nous communiquons aux cobayes. Mais, si vous voulez savoir, le grand qui s'est emmêle avec ses fils, c'est Volta (de son nom complet Alessandro Giuseppe Antonio Anastasio Volta), éminent inventeur de la pile électrique. Celui qui vous observe avec un télescope, c'est Copernic, un astronome de renom. L'homme d'âge mur que nous respectons tous, c'est Einstein, notre représentant plus ou moins officiel (vous vous rappelez, E=mc2 ?). Et enfin, il y a moi, Benjamin Franklin ! De toute façon, peu importe si vous connaissez nos noms : vous allez bientôt être sacrifié au nom de la cyance. Et vous, quel est le vôtre ? C'est toujours mieux que de vous appeler Sujet 312. »
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Admirez notre magnificence ! ♥
Situation : Aucune
Particularités : Aucune
Messages : 107
Date d'inscription : 08/06/2013
Toasts : 27
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le magret gourmand
Le magret gourmand
a tracé,
le Jeu 14 Aoû - 18:36
Ces énergumènes, tous aussi amusants les uns que les autres, semblaient s'intéresser à moi comme si j'étais un sujet, une simple souris de laboratoire; du moins ici un canard de laboratoire, mais personne n'utilisait ce genre d'animal en laboratoire, que je sache, la différence avec l'homme est bien trop grande... Le magret de canard, si la viande humaine possédait le même goût, certains tueraient pour un rien... Même si le monde faisait déjà cela avant.

Celui qui semblait être le dirigeant de ce fameux groupe 7bis m'adressait la parole en me parlant de grands scientifiques, comme si tout ces hommes aux amusantes habitudes en étaient... Mais c'était bien possible, plus que possible même; qu'était la science dans un tel monde après tout? Si la nourriture censée être morte commençait à nous fuir sous le nez et à se doter de conscience sans organisme concret, c'est que les lois de la physique commençaient à se chambouler... Peut-être l'au-delà était-il ainsi fait après tout? Tout en baladant mon regard sur chacune de ces personnalités, j'écoutais ce soit-disant Franklin jusqu'à la fin, jusqu'à ce qu'il me nomme "sujet 312" en dépit de véritable nom donné pour le moment. Mais j'avais bien sûr, pendant qu'il parlait, prévu mon coup.

"Il serait idiot de nommer "sujet" l'un de vos coin-coin-frères... Je faisais partie d'un groupe, mais il y a eu des coin-coin-plications, nous avons perdu le "coin-tact" et subit, disons, des traumatismes... Coin."

Mes étranges cris de canard me faisaient certainement perdre toute crédibilité, mais en donnaient à ce pseudo-traumatisme que j'avais énoncé. Maintenant, il allait falloir trouver une réponse concrète à qui j'étais, j'y avais de même pensé, mais il me manquait des éléments, encore de quoi jouer sur le traumatisme.

"J'ai lors de cet évènement oublié mon coin nom, nous oublions tous certaines choses avec nos grands coin-coin d'esprits... Appelez moi "Tee", grand trouveur de l'élément Titane Z-22! Et, en tant que scientifique ayant quelques connaissances en bactériocoin-coin, je vous conseille de reculer, je pourrais être porteur d'un virus à propacoin-coin aérienne...

Je pensais avoir fait un bel effet, et content de ma prestation que mes coins-coins rendaient assez peu compréhensible, je souriais en regardant tout ces "cyantifiques"... Mais je me demandais, y avait-il parmi eux des têtes assez intelligentes, assez remarquables, assez prestigieuses pour étudier la pâtisserie telle une science à part entière comme elle le mériterait?

Résumé:
Répondant au supposé chef du groupe de ses phrases parsemées de coin-coin, Tee se fait passer l'un des leurs sous les traits de William Gregor, scientifique ayant découvert l'élément Titane (de numéro atomique Z=22), mais se présente tout de même sous le nom de "Tee", faisant croire qu'il a oublié son nom lors d'un évènement traumatisant.

(Désolé du retard, j'ai mis quatre jours à tilter que tu avais répondu...)
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Tee développe sa logique illogique en #2F6F6F~!


Les miettes du magret:

La faim, la faim revient !
Autres comptes : Doppler, Mendeleïev
Rôle : Vagabond
Situation : De retour à la vie, affamé
Particularités : Trace de morsure profonde dans la main droite, bras gauche revenu à la normale, corps entier qui sent et a le goût de réglisse.
Messages : 247
Date d'inscription : 18/06/2014
Toasts : 78
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Les fous de la fiole
Les fous de la fiole
a tracé,
le Jeu 21 Aoû - 21:22

Avions-nous affaire à l'un de nos coin-coinfrères... pardon, confrères cyantifiques ? Il nous le semblait bien ! Enfin, même si, en dignes serviteurs de la cyance, nous n'avions pas oublié le nom du cyantifique ayant découvert l'élément Titane. Il s'agissait de William Gregor, évidemment ! Tout le monde le savait. (et puis, les hamburgers, c'était bon pour le cerveau.)

D'ailleurs, nous remarquâmes bien vite quelque chose d'étrange : Gregor, nous l'avions croisé pas plus tard que tout à l'heure, lors de la grande réunion des cyantifiques où nous nous répartîmes en différentes escouades. Que faisait-il là ? Ah ! Encore une expérience qui avait mal tourné, sans doute. C'était fâcheux, oui, très fâcheux...

« Votre nom est William Gregor, cher collègue ! Décidément, maudite cyance, elle vous lave le cerveau... Bref, hm, n'êtes vous donc pas en compagnie de votre escouade ? Nous, comme vous le savez, faisons partie du groupe 7bis, mais peut-être que vous étiez dans le groupe 12², 47e... ou 248-4, peut-être ? Nous ne savons plus – après tout, la cyance comprend tellement de fervents serviteurs ! Mais, dites, pourquoi changer de nom ? Ah, nous le savons ! Ti, parce que Titane, c'est ça ? Nous sommes si perspicaces, après tout. »


Spoiler:
Les cyantifiques étalent toute leur cyance à Tee (en prétendant connaître son "vrai" nom) puis lui demandent à quelle escouade il appartient. Ils se méprennent sur son nom : pour eux, "Tee" = "Ti", diminutif de titane.

Pardon pour le retard, j'espère que ça va ;;
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Admirez notre magnificence ! ♥
Situation : Aucune
Particularités : Aucune
Messages : 107
Date d'inscription : 08/06/2013
Toasts : 27
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le magret gourmand
Le magret gourmand
a tracé,
le Lun 25 Aoû - 12:52
<< Oui coin, vous avez parfaitement raison! Tout me reviens bien mieux coin-tenant... >>

J'attrapais le bout de mon menton, réfléchissant. Il n'était pas prévu qu'un autre William Gregor se trouve dans leurs groupes, j'aurais cru qu'un scientifique si peu connu -à même que j'en oublie le nom- ne serait pas de leur partie... Il fallait l'expulser du jeu, et je gardais ma position de reflexion, voulant faire croire au groupe d'amusants fous que je tentais de me remémorer quelques évènements.

<< Mais la cyance n'a effectivement pas été clémente, coin, j'ai changé d'apparence, certainement attrapé une coin-conque maladie, mais en plus il est bien possible que je me sois dédoublé... Ne faites pas coin-fiance à un quelconque autre Gregor Williams, il a peut être coin-servé une intégrité physique mais pas les souvenirs de notre mauvaise expérience, il ne s'agit que coin d'un homunculus... Et il est possible, même si je ne l'ai pas retrouvé, que tout notre groupe ai subit les mêmes dommages, ce qui signifie qu'un groupe en-coin-re indemne de nous, qui sont en réalités nos doubles homunculus, vont se faire passer pour coin, nous... Même s'ils vous sembleront être les vrais, prenez garde, on ne sait jamais... Coin. >>

Mon mensonge allait-il tenir la route? Vu ce qu'ils avaient cru jusque là, peut-être bien, et puis tout semblait possible, aucune solution n'était à repousser, surtout pas pour ces hommes de cyance. Et mon jeu avec l'élèment Titane semblait leur avoir ravivé l'esprit, peut-être me prenaient-ils maintenant pour le véritable William Gregor... Je mettais ma main valide sur ma poitrine, un grand sourire aux lèvres, comme si tout cela me semblait normal.

<< Je formerais maintenant à coin-même le groupe 22e-Z bis! Le temps de retrouver nos autres véritables coin-coin-frères et de complèter notre nom de groupe, nous porterons les valeurs de l'élèment Titane, et pour éviter toute coin-frontation avec mon double homunculus, continuez de m'appeler Tee en hommage à coin-coin, mon élèment chéri. Ne mentionnez pas un autre Gregor William face aux autres ou lui-même, cela pourrait le coin porter à me retrouver pour m'éliminer et prouver qu'il est le coin seul, ainsi fonctionnent les homunculus à la personna-coin-coin troublée. >>

Cela devrait tenir les problèmes de collision entre le véritable Williams et moi-même assez loin...

Diantre que j'avais faim, cette purée froide n'avait pas tenue aussi longtemps dans mon estomac!


Résumé:
Tee fait croire aux cyantifiques que le véritable Gregor Williams est en réalité un homunculus de lui-même résultant de l'accident du groupe. Il fait aussi croire que tout le groupe de Gregor Williams est composé des homunculus de chacun des membres du groupe. Pour éviter tout problème direct avec ce groupe, Tee demande aux cyantifiques de ne faire mention de lui que sous le nom de "Tee", que le groupe de Williams ne se pose pas de questions par la suite (ni les cyantifiques en général d'ailleurs)
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Tee développe sa logique illogique en #2F6F6F~!


Les miettes du magret:

La faim, la faim revient !
Autres comptes : Doppler, Mendeleïev
Rôle : Vagabond
Situation : De retour à la vie, affamé
Particularités : Trace de morsure profonde dans la main droite, bras gauche revenu à la normale, corps entier qui sent et a le goût de réglisse.
Messages : 247
Date d'inscription : 18/06/2014
Toasts : 78
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
Contenu sponsorisé
a tracé,
Commenter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum