Maximilian • « Appelez-moi Maître »

avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Dim 17 Aoû - 0:24


Maximilian

ORIGINAL – GELÉE ROUGE

26 ans – mégalomane, égocentrique, emphatique – petite gelée rouge




Appellation • Si son véritable nom est Maximilian Krueger, il a toujours préféré se faire appeler « Maître », voire « Dieu (Truite) » par Ambros. Dans son dos, cependant, quelques hérétiques s'accordaient pour le nommer « le Fou au Pinceau ». Mais désormais, il est juste Maximilian.
Anniversaire – Âge • 26 ans – 20 octobre 1986
Nationalité • Maximilian est Allemand, mais vous le savez.
Occupation • À l'époque où son apparence était encore humaine, Maximilian peignait. Il couchait sur ses toiles – aux formes diverses et variées – les paysages toujours changeants de l'Esquisse. Sa mégalomanie l'amenait à penser qu'il était le créateur de l'Esquisse (considérée comme son Œuvre), et force était de constater qu'il était plutôt convainquant. En effet, une partie des dessinateurs avait choisi de se rallier à sa cause, et d'écouter chaque matin le royal discours qu'il prononçait sur la grand-place. Mais les temps changèrent, et Maximilian fut tué, victime de sa propre Création. Transformé en gelée, incapable de peindre, il sombra dans l'oubli, avec pour seul ami son éternel Sous-Fifre. Comment s'occuper, à présent ? Il se lamente, accusant l'Œuvre d'être indigne de lui. De l'avoir trahi. Il pensait l'avoir peinte avec amour et passion, sous son plus beau jour. Mais désormais, tout en fomentant son grand retour à la tête de l'Esquisse, il aimerait représenter la noirceur qu'il y a en elle.
Arrivée dans l'Esquisse • Maximilian est ici depuis les débuts, bien avant la première grande Tempête. C'est tout à fait logique : étant le divin Créateur de ce monde, il est normal qu'il y soit le premier arrivé.
Goûts • Il a un faible pour le jus d'or, breuvage sacré dont le goût demeure un mystère (car aucun tiers n'est digne d'en boire), ainsi que pour les croissants aux amandes vertes (quand Ambros parvient à les immobiliser). Mais par-dessus tout, Maximilian est en admiration devant lui-même. Ou du moins, il l'était avant la première grand Tempête qui fit de lui un poisson rouge. Il se trouvait beau, intelligent, meilleur que n'importe qui dans tous les domaines, et appréciait fort qu'on le lui fasse remarquer. Officiellement, il considérait ses adeptes/subalternes/larbins comme les justes admirateurs de lui-même (il était Dieu, on devait prier Dieu), mais se refusait à admettre que sans eux, il n'était pas grand-chose. Maximilian n'ayant pas que des amis, il exècre profondément ceux qui refusent d'adopter son culte – comme Liam, pour ne pas le nommer. Il n'aimerait pas que ce rustre le voie sous son apparence actuelle.

Description



Dieu Truite. Maximilian avait beaucoup de noms, certains moins flatteurs que d'autres, mais celui-là était probablement le plus connu. En sa présence, il avait toujours préféré qu'on l'appelle Maître, car il était le Créateur de ces nobles lieux. Dans son dos, il se fichait un peu de son sobriquet ; mais il était assez intelligent pour savoir qu'il était identique. Car tous l'admiraient, après tout ; et ceux qui n'étaient pas d'accord avec cela n'avaient qu'à quitter l'Œuvre, et prestement. Il ne fallait pas manquer de culot pour s'inviter ainsi dans la création d'un autre, tout en refusant de se soumettre à ses lois !

Or, pour d'obscures raisons, certains parmi ses plus proches subalternes (qui eux-même se prenaient pour des homards) se mirent peu à peu à utiliser le terme de Dieu Truite. Il y avait « Dieu » dedans, aussi n'était-ce pas pour lui déplaire, bien que le terme « Truite » l'intriguait au plus haut point. Mais il n'en chercha pas l'origine pour autant ; l'essentiel, c'était d'être admiré par nombre de personnes. Les ennemis (tels que Liam le rustre), quant à eux, furent considérés tels que des poissons rouges. Maximilian aimait cette comparaison ; elle démontrait à quel point il leur était supérieur. Il était le Maître de toute chose, à n'en pas douter. À cette époque, il était heureux ; ses journées fort chargées se résumaient à peindre et à discourir.

Et puis un jour qui pourtant se voulait ordinaire, un drame eut lieu. Suivi de son fidèle Sous-Fifre (dont le nom lui échappait encore), il marchait sur le tapis jaune pour se rendre à la grand-place, afin d'y énumérer son discours. Ce jour-là, un nombre anormal de personnes s'était réuni à ses pieds ; il n'en était que plus heureux. Maximilian ignorait encore que cela allait être le pire jour que l'Œuvre lui infligerait. Et la première grande Tempête eut lieu. Incapable d'accepter la réalité, il préférait croire que sa Création n'y était pour rien ; que tout était la faute d'une quelconque gelée, ou de Liam, peu importe ; mais pas de son propre enfant.

Les côtes broyées et le coeur en miette, il dut suivre ses plus fervents adeptes dans les tréfonds d'un tunnel. Loin de son royal manoir, de son jus d'or et de ses croissants. Loin de la grand-place où se trouvait son estrade attitrée. Et surtout, loin de ses divines habitudes ; de ses pinceaux et de ses toiles. Max. Ne pouvait. Plus. Peindre. C'était peut-être là ce qu'il redoutait le plus ; outre le fait d'être admiré, adulé, adoré, s'il était incapable de peindre, c'était la fin. L'Œuvre voulut certainement le lui démontrer, car peu après ces évènements, Maximilian se retrouva dans la peau d'un poisson rouge.

Il ne pouvait accepter cela. Il ne pouvait accepter cela. Les poissons rouges étaient les ennemis, les hérétiques, autant d'êtres insignifiants qu'il fallait exterminer pour démontrer sa supériorité. À tout prix. Il ne pouvait accepter cela. Maximilian était fou. De rage. Ou fou, tout simplement. Toujours, toujours, être le plus connu, le plus aimé, le plus intelligent. Le plus royal. Sa mégalomanie lui était montée à la tête ; tandis que la peinture, elle, devenait presque insignifiante à ses yeux. À chaque rencontre qu'il faisait, Maximilian devait redoubler d'efforts pour ne pas se faire reconnaître (il usa notamment de la technique du faux nom), mais ne pouvait s'empêcher de vanter ses exploits, sa brillante cervelle, ses beaux yeux dorés, mais. Surtout. Pas. Son. Corps. C'était le sujet tabou, LA chose à ne pas dire si vous ne vouliez pas être considéré comme allié des rustres et autres créatures maléfiques – qui, nous le savons tous, avaient conspiré pour renverser Maximilian de son trône. En plus de toutes ces choses peu flatteuses, peut-être était-il aussi paranoïaque ?

Pour ne pas égayer tous ces évènements, il faillit un jour être découpé en rondelles par le Sous-Fifre en personne (mais quel était son nom, déjà ?). Si la Jolie Subalterne n'avait pas été là, Maximilian ne ferait plus partie de notre monde. Par on ne sait quel miracle, l'Œuvre était d'humeur clémente ce jour-là, car Maximilian retrouva en partie son ancienne apparence. Oui, en partie ! Il avait désormais l'apparence d'une sirène, avec son torse d'humain et sa queue de poisson rouge. À cet instant, ses subalternes virent à quel point ils s'étaient trompés sur son compte et se confondirent en excuses. Mais il ne fallait pas se réjouir trop vite.

Il y eut... une montgolfière. Ou un dirigeable, un avion, quelque chose de ce genre. Quelque chose qui permettait de voler. D'admirer l'Esquisse depuis le ciel. Qui n'en avait jamais rêvé ? Maximilian n'avait pas perdu espoir : sa Création était peut-être innocente, en réalité. Il l'aimait... comme s'il l'avait faite. Alors comment résister au désir de monter dans cette montgolfière/avion/dirigeable

Il essaya.
Sans succès.
En revanche, le Sous-Fifre (son nom ne lui revenait décidément pas) et la Jolie Subalterne, eux, partirent bel et bien. S'il avait été magnanime, Maximilian aurait pu se réjouir pour eux – ou tout au moins leur pardonner cette faute. Ils étaient parti au moment où le Maître avait le plus besoin d'eux. Tous ses adeptes l'avaient abandonné... une fois de plus.

Là, c'était peut-être la fin. Pour de vrai, cette fois. Plus personne n'était là, tout le monde était parti. Avaient-ils, par hasard, rejoint les rangs du rustre, qui était sans aucun doute à l'origine de tous ces maux ? Ou bien l'Œuvre avait-elle réellement cette part d'ombre en elle ? Il ne pouvait pas le croire. Mais. C'était la vérité, n'est-ce pas ? Maximilian était quand même intelligent. Son instinct le poussait à reconnaître ces choses-là.

Alors... il voulut se noyer. Au lac. Pour laisser à l'Esquisse un total contrôle d'elle-même. Car, en effet, tant que son créateur demeurerait en vie, la Création ne pouvait pas se déchaîner, c'était logique. Malgré tout ce qu'elle lui infligeait, elle était incapable de tuer son propre père. Et puis, les enfants, ça ne devait jamais mourir avant les parents. Maximilian était donc, lui aussi, incapable de tuer son enfant.

… Mais voilà, une sirène, ça ne se noie pas. Il sortit de l'eau. Et... rampa. Dépourvu de jambes, c'était la seule chose à faire. Ramper. S'abaisser au niveau de ses propres sujets. Ramper. Être encore plus bas que le rustre. Ramper. Toujours. Ramper... Il vit une lueur, au loin. Des gens, peut-être ? Oh, oui, il y avait son adepte, celui dont il avait oublié le nom, et puis ce subalterne-là (qui était-il, déjà ?), ainsi que le Sous-F...

… Illumination. Le Sous-Fifre s'appelait Ambros.

Maximilian aurait dû s'en vouloir de ne se souvenir de son nom que quand il avait eu besoin de lui. C'était égoïste. Mais c'était dans sa nature. Il devait passer avant les autres. Il était plus important. Sa vie avait plus de valeur. C'était comme ça, un point c'est tout. On ne discutait pas avec le Maître.

Mais Ambros l'abandonna. Encore. Il rentra dans le lieu entouré d'une haie de barbe à papa, laissant son Dieu Truite ramper seul, encore.

La suite, Maximilian ne s'en rappelle plus très bien. C'est exactement la sensation que vous avez lorsque vous rentrez ivre d'un bar, et que vous vous réveillez le lendemain matin sans plus aucun souvenir de la veille. C'était flou, imprécis. Il se rappelait avoir continué à ramper encore quelque mètres, peut-être quelques dizaines ; il n'avait pas compté.

Et puis. Une sensation de liberté. Plus de sensation du tout. Était-il enfin mort ? Finalement, l'Esquisse avait choisi d'être clémente. D'abréger ses souffrances. Naturellement, il était mort (la façon, il l'ignorait), il ne pouvait donc plus penser à cela. Il ne pouvait plus penser à rien. Sauf que voilà, il pensait encore à quelque chose. Y avait-il une vie après la mort ? Soit c'était le cas, et Maximilian était en train de l'expérimenter, soit il n'était pas mort du tout.

Il ne songea pas à cela plus longtemps ; de brusques haut-le-cœur le prirent soudainement. Il ouvrit les yeux. Le sol se balançait sous ses pieds. Non, plutôt : il se balançait au-dessus du sol. Il leva les yeux. Une main. Une main l'empoignait. Ce devait-être une très grande main, pour pouvoir ainsi le saisir tout ent...

Non, attendez un instant. Cette main appartenait au Sous-Fifre, il reconnaissait sa voix. Le Sous-Fifre était accompagné d'un garçon aux cheveux bleus de même taille. Cela voulait-il dire que ce n'étaient pas eux qui étaient grands, mais lui, petit ? Non, impossible ! Personne n'égalait la grandeur du Maître ! Tout le monde se prosternait à ses pieds ! Enfin, il fallait croire que non vu la situation actuelle. Bien que le Sous-Fifre le dépasse, il semblait l'avoir sauvé d'un tragique destin – et même s'il s'agissait d'Ambros, mieux valait être entre ses mains qu'entre celles de l'Esquisse. Dans tous les sens du terme.

Maximilian se sent à présent responsable. L'Esquisse est sa création ; serait-il donc coupable de tous les maux qu'elle inflige aux dessinateurs ? Malgré tout ses défauts, il sait qu'il n'est pas une mauvaise personne. Qu'il soit gelée ou poisson rouge, le peintre, pour prouver qu'il est un roi juste et honorable, a maintenant pour devoir de rétablir la paix dans ce monde. Et de reformer son propre culte, cela va de soi.

Qui tient le pinceau ?


Maximilian. (Pardon, avec cette question, je n'ai pas pu résister ♥) Ceci est un vil DC revenu d'entre les morts. Mes autres comptes ont pour initiales JS et NF.




Code:
<!--- Code nécessaire au registre des avatars, ne pas enlever la balise code et remplir impérativement (copiez-collez ce que vous avez mis plus haut pour aller plus vite) -->
<div class="registre1">
<div class="pseudoreg">MAXIMILIAN</div>
<div class="featreg">ORIGINAL – GELÉE ROUGE</div>
<div class="descreg">26 ans – mégalomane, égocentrique, emphatique – petite gelée rouge</div>
<div class="fichereg"><a href="http://esquisse.azurforum.com/t1265-maximilian-o-appelez-moi-maitre" target="_blank">Fiche</a></div>
<div class="avareg"><img src="http://i.imgur.com/kLni0zy.png"/></div</div>
Commenter
avatar
Le homard
Le homard
a tracé,
le Dim 17 Aoû - 0:50
RE-BIENVENUE ♥♥
Ça valait le coup de te harceler pour ça, bllll Max est tellement touchant même dans sa mégalomanie totale, je l'aime ♥♥ Son histoire et tout, puis son objectif à la fin surtout que j'ai ri (rétablir la paix dans le monde, au premier degré c'est euh.. ) comme pas possible, ghiiii. Même si dans un sens c'est tellement cruel qu'il pense encore à son culte et à lui-même alors qu'Ambros le voit vraiment en ami et serait prêt à tout pour lui, ce qui finira forcément par provoquer encore plus vite sa perte. En bonne sadique, je veux voir ça

Pour de vrai, j'ai trop hâte qu'on rejoue ensemble les retrouvailles et l'après dans l'ellipse, prépare-toi à être harcelée encore plus *-* (bon en fait je suis pas sûre qu'on puisse jouer le moment-même car Striky est en vacances mais on peut imaginer ce qu'il s'est passé puis jouer dans l'ellipse si tu veux bien.. )(JE TE FORCE EN FAIT)

/kidnappe Max et fait des câlins à sa gelée/
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Ambros parle laborieusement et déprime en darkturquoise



C'est fini.
Autres comptes : Eelis, Al, Iris Listz, Trenca et Thalès
Rôle : Guerrier
Situation : En patrouille avec Striky, près du clocher.
Particularités : La partie gauche du visage brûlée, l'oreille gauche en moins. Et TB, un troisième bras esquisséen dans son dos.
Messages : 630
Date d'inscription : 29/09/2012
Toasts : 25
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1020-tableau-recapitulatif-oo-ambros
Commenter
avatar
L'algue
L'algue
a tracé,
le Dim 17 Aoû - 18:47
Re-bienvenue !
Tu interprètes toujours aussi bien Max (mais ça, on s'en doutait), et j'ai beaucoup aimé la fin de ta fiche. Et tellement de cuteness dans Max-gelée ♥️ Bref, j'ai hâte qu'on puisse jouer les retrouvailles de la MaxiTeam (... je m'excuse pour ce nom ridicule /crève) et je te valide de suite !  Héros 
Afficher la signature en entierRéduire la signature

#B0CC99 ou #667f53

Fansong Striky x Anna par Striky herself **





Désormais, on ne peut qu'espérer que tout ira mieux.
Autres comptes : Kim Ji-Sung, Marshall
Rôle : Explorateur
Situation : En exploration dans le centre commercial, avec Anya.
Particularités : Une chevelure d'un vert flamboyant, faisant penser de loin à des algues.
Messages : 1025
Date d'inscription : 18/06/2012
Toasts : 108
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t79-les-aventures-d-annabelle
Commenter
avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Dim 17 Aoû - 20:08
Gwww merciiii ♥️
Je mérite pas tant de compliments, enfin ;v; (c'est le vilain sous-fifre qui m'a harcelée pour que j'écrive)(sinon...) La MaxiTeam hihi, j'adore ce nom, ça sonne encore mieux que les Adeptes ! Enfin vu leur nombre on ne peut pas vraiment les qualifier d'Adeptes...
Merci encore pour la validation, j'ai hâte d'explorer avec Max quelques contrées inexplorées !  Gelée!

(et merci ambros, buuh, ton message me. guuh ;; )
Commenter
avatar
L'étoile de mer
L'étoile de mer
a tracé,
le Dim 17 Aoû - 20:58
RE-BIENVENUE (je voulais dire un truc original pour me démarquer mais finalement non) ! ♥♥
*étouffe Max sous des tonnes de gaufres étoiles de mer*

MAX. GELÉE. KAWAIIIIIII.
/me va collectionner les dessinateurs gelées comme les Pokémons.

J'ai adoré lire cette fiche et j'ai hâte de lire les Rps. **
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Ziza s'exprime mignonnement en #A77FD8.


Signature kawaii:


Étoile de mer à jamais.
Autres comptes : Derpina, Pythagore & Drew
Rôle : Soutien
Situation : Fouille le laboratoire sous-terrain avec Ervin
Particularités : Gamine de douze ans se comportant comme si elle en avait huit
Messages : 457
Date d'inscription : 24/08/2013
Toasts : 76
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Dim 17 Aoû - 21:12
Mercii Ziza ♥️ (si seulement tu avais pu l'étouffer sous des croissants Angel)

Oui, avec cette apparence le pauvre n'a plus aucune crédibilité... Seigneur, faites qu'il ne tombe pas sur Ziza, sinon c'est la fin D88

J'ai hâte de RP aussi hihi ♥️
Commenter
Contenu sponsorisé
a tracé,
Commenter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum