[Jour 12 - Bordure de la ville] Une bonne vieille tempête, ça manquait. [Eelis]

avatar
le larbin "viril"
a tracé,
le Jeu 11 Sep - 21:25
Liam marchait d’un air décidé, une gelée sur chaque épaule, l’expression grognon qui va bien, le manteau claquant au vent… ce serait classe sans les oreilles et la queue de chat, et la gelée jaune babillant des blagues carambars ridicules dans son oreille. S’il n’était pas aussi « foutu », Liam aurait probablement regretté très fort de ne pas avoir laissé cette gelée sur place, ou de ne pas l’avoir écrasé sous sa botte. Bon, en fait, il le regrettait. Un peu beaucoup.

Mais c’était Eelis et il avait un foutu pouvoir sur son esprit. Ou alors ces conneries de fil rouge existaient vraiment et il devrait se faire à l’idée qu’il ne pourrait jamais s’en débarrasser. Sérieux, même s’il balançait la gelée là tout de suite au loin, il lui faudrait pas cinq minutes pour aller la récupérer. Sentiments à la con. Fallait que ça tombe sur lui. Franchement. Foutus blonds. Qu’ils brûlent tous en Enfer. Quelque chose comme…

Où était Eelis ? Liam pila net. La gelée avait disparu. Merde. Il avait pas fermé les yeux plus de quelques secondes. Le jeune homme croisa les bras et tapota furieusement le sol de sa botte, ses oreilles félines plaquées sur son cuir chevelu.

▬ Eelis, tu as exactement cinq minutes pour ramener ton corps flasque ici ou je te laisse sur place, cracha-t-il assez fort au vent.

Bon, ce n’était pas vrai. Mais il n’avait pas besoin de le savoir.
Et bon sang, Liam avait vraiment besoin de passer un peu ses nerfs sur quelque chose ou en faisant quelque chose. N’importe quoi.

Spoiler:
Liam marche en bordure de la ville en ronchonnant quand il paume Eelis, il l’appelle ensuite gentiment et… attend.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Liam n'a pas assez de personnalité pour utiliser autre chose que [b].
(Quand il se décide à parler).
Sortir.
Autres comptes : Diablo & Play.
Rôle : Guerrier
Situation : Avec Eelis. Ou au Bar. Ou dans les alentours. (Des deux.)
Particularités : Griffes (mains et pieds), pieds bandés (sans chaussures), assez mal rasé.
Messages : 624
Date d'inscription : 06/08/2012
Toasts : 77
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1324-les-poches-de-liam-ce-sont-d
Commenter
avatar
Le coach ailé
Le coach ailé
a tracé,
le Jeu 11 Sep - 22:34
« Liam, Liam, écoute-moi attentivement. »
« Ce que je vais te raconter est très important pour ton avenir et ta vie amoureuse. »
« Tout à fait, Bisoux, grâce à mes précieux conseils tu pourras peut-être séduire la minette de tes rêves. »
« On va dire que tu réceptif, super ! »
« Conseil n°1 pour briller en société. Pourquoi les pêcheurs sont-ils maigres ? »
« …. Ne compte pas sur moi pour te donner un indice. »
« Bon, bon, je vois que tu galères un peu. Alllez, expose-moi tes idées, je ne me moquerai pas si tu n'as pas tout de suite la bonne réponse ! »
« Pêcheur, maigre…. je parie que tu allais parler de régime, et non ! À ce sujet, une cure de vitamines te ferait du bien, je suis sûr que tu sourirais. »
« Moi, ton vieux pote, j'essaie désespérément de te faire rire un peu, même si pour cela je dois user de toute la patience du mon… oh, regarde, Liam ! L'endroit parfait pour perfectionner ton apprentissage ! »
« Alleeeez, c'est bon, t'as fait ta marche du samedi après-midi, maintenant retourne-toi et admire. Une boîte de nuit, comment peux-tu rester aussi insensible ? »
« Bon, je vais y aller et te trouver quelques rendez-vous. Attends-moi là… ou un peu plus loin si tu veux ! Oublie pas les pêcheurs ♫ Je parie que ça mordra bien par ici. »
« Pssssst, ceci était un indice. »
« Je saute donc.. c'est que tu es une grande perche, ouuh. »
« Hey hey, c'est que ça a l'air de bouger là-dedans ! Salut les filles, je suis une gel---- »
« -------- »
« ----------------- »
« -------li------------aa----- »
« -------v-------zbr------lllm------zz-- »
« -------rrrr------bll-------sss------ »
« ---------------------------------- »
« ----------------------------- »
« Çha alrrrrs, zé souis en cot------- »
« Shhhhhrrrr--------- »

La narration croit comprendre que vous en avez assez avec les monologues remplis de tirets. Une transformation en miniature ailée et en écharpe plus tard, c'est un nouvel homme plein de virilités qui apparaît.

« Ç…. tourn...iiiicotait un peuuuu par icuuui, je me…. sens tout vola….tiiiiiile.. »

Et plein de plumes, aussi.
Même à moitié conscient, au sortir d'une tempête qui a bien failli le priver de toute fonction cognitive, ne jamais manquer une occasion de l'ouvrir. Malheureusement, cette récente transformation en perroquet n'aura pas aidé

« Glllok.. »

Pourtant, Liam, il va te falloir faire avec ce piaf jaune et à peine plus grand que la gelée qu'il était. Eelis surveille sa ligne.

Comme les pêcheurs maigres.





Résumé : Eelis tape la causette à Liam qui bien entendu l'ignore, puis il décide de s'aventurer dans ce qu'il identifie comme une boite de nuit, en sautillant/rampant sur le sol. Sauf que pas de chance, c'était le terrain de jeu de mini-tempête à qui il ouvre la porte (j'aime ouvrir des portes à l'ennemi), il se la prend dans la figure et se retrouve éjecté dans la rue sous forme de perroquet encore complètement retourné.
Tu ne veux pas que je mette les dialogues en couleur. :D
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Cuiiiii !
Autres comptes : Ambros, Al, Iris Listz, Thalès et Trenca
Rôle : Vagabond
Situation : Sociabilise avec tout ce qui croise sa route dans la Base
Particularités : Est accompagné d'un perroquet nommé Eelis II.
Messages : 2422
Date d'inscription : 10/06/2012
Toasts : 119
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1007-eelis-oo-une-ombre-au-fond-de-l
Commenter
avatar
le larbin "viril"
a tracé,
le Ven 12 Sep - 1:41
Eelis ne revenait pas. Irrité, enfin un peu plus que d’habitude, Liam continua de martyriser – ou tenter de – le sol encore quelques minutes. Deux, en fait. Une, pleine de jurons intérieurs. Et une deuxième, d’interrogations inquiètes. Vaguement, hein. Très vaguement. Troisième minute, Liam se remit en mouvement. Qu’est-ce qui lui prenait autant de temps, bon sang ?

Ce stupide blond, enfin ex-blond, ne pouvait-il pas se tenir tranquille cinq petites minutes ? Ou même dix. Que ce serait reposant. Dix minutes de tranquillité et de silence. Oh, délice. Mais inaccessible. Quoiqu’il l’avait son silence, là. Mais il voulait son silence ET Eelis. On était quelqu’un de chiant ou on ne l’était pas. Et dieu sait que Liam pouvait être casse-bonbons, quand il le voulait. C’était même sa spécialité. Alors il allait retrouver Eelis et cette sortie. D’abord Eelis. Puis la sortie. Mais il ne louperait aucun objectif. Oh non.

Et Liam le trouva. Dans le premier bâtiment aperçu. Technique de bourrin, mais pour le coup, efficace. Après tout, Eelis était un peu comme un chaton ou une pie. Il allait vers ce qu’il trouvait brillant ou le premier truc qui attirait son attention. Même si, à priori, ENCORE, cet Eelis n’avait plus grand-chose en commun avec son Eelis. Mais la voix. Cette foutue voix. Impossible de l’oublier.

Il se laissa tomber par terre, encore une fois, et de nouveau, approcha ses doigts un peu tremblants de cette forme qui gisait sur le sol. Encore. La fois de trop.

Liam tente de se calmer, puis s’empare du volatile qu’il soulève jusqu’à son visage. Il le fixe. Intensément. Sévèrement. Puis il s’approche. Et frôle le bec du bout des lèvres.

▬ Ne. Me. Refait. Plus. Jamais. Ça.

Ce qui est stupide, car, indéniablement, Eelis refera probablement quelque chose comme ça. Ou du moins il essaiera très fort. Mais surtout, il est un peu trop dans les vapes pour comprendre, là.

Et Liam le sait, parce qu’il a fait un truc qu’il n’aurait jamais fait, sinon.
Et il ne recommence pas. Il s’enfonce.

Baiser papillon. Frôlement éphémère. Pas plus qu’une seconde. Comme un contact fantôme. Juste des lèvres touchant un bec, l’espace d’un battement de cils.

Puis, avec un soupir, Liam se relève et dépose la boule de plumes sur son épaule, juste à côté d’Orange qui mire son nouveau camarade en louchant un peu.

Ils ne devaient pas trainer par ici.
Il faut partir.
Maintenant.


Spoiler:
Liam part à la recherche d’Eelis, le retrouve, l’attrape et lui fait promettre de ne plus jamais refaire ça. Avant de l’air de rien lui donner un petit bisou. Puis de le réinstaller sur son épaule, prêt à partir.
(j’ai préféré laisser un post avant les effets pour liam parce que… parce que…il me regardait méchamment).

PS : Oups j'ai pas vu qu'il était dans la rue pardon fatigué... ;;
PS 2 : Du coup heu je sais pas quoi faire /cerveau en marmelade/
PS 3 : Je verrais ça demain pardon je. Dodo. Blbl.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Liam n'a pas assez de personnalité pour utiliser autre chose que [b].
(Quand il se décide à parler).
Sortir.
Autres comptes : Diablo & Play.
Rôle : Guerrier
Situation : Avec Eelis. Ou au Bar. Ou dans les alentours. (Des deux.)
Particularités : Griffes (mains et pieds), pieds bandés (sans chaussures), assez mal rasé.
Messages : 624
Date d'inscription : 06/08/2012
Toasts : 77
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1324-les-poches-de-liam-ce-sont-d
Commenter
avatar
Le coach ailé
Le coach ailé
a tracé,
le Ven 12 Sep - 22:31
Voir avec un oeil d'oiseau est plutôt exotique pour quelqu'un qui était, peu de temps auparavant, un banal être humain. Des couleurs, des reliefs, des formes décrivent le paysage et tu essaies désespérément de les interpréter. Il y a des montagnes rosées.. ou.. non, peut-être des lèvres. De gigantesques lèvres. Très proches.

« Ne. Me. Refais. Plus. Jamais. Ça. »

La voix est un peu modifiée, mais tu la reconnais. C'est ce bon vieux.. Bisoux… quelque chose commençant par un L, tu as l'impression d'être resté plusieurs heures dans une machine à laver. Puissance maximale. Il te bouge et te pose quelque part, tu ne vas pas te plaindre car c'est un bon perchoir. Familier. Assez confortable.

« Bisoux. Ne m'refay plus j'mais ça ! » répètes-tu machinalement, sans trop comprendre pourquoi. Tu n'éprouves pas l'envie de traduire en langage campagne toutes les répliques de ton interlocuteurs, barf. Une chose bizarre de plus ou de moins, ça promet d'être rigolo, et puis au fond Bisoux est du genre très conciliant. Un mot dans ce genre pour dire qu'il ne prête pas trop attention à l'intelligence de tes discours.

Et, non, tu n'as pas cherché à interpréter les paroles de ton ami. Sans doute y aurais-tu vu quelque chose comme "il ne veut plus que je le quitte et le laisse chercher la réponse seul !" ou "il est vexé que je sois allé en boîte sans lui" ; la situation n'a pour toi pas de relief. Pas de profondeur. Tu passes toujours à côté des choses importantes.

Pour te concentrer sur ce qui est futile. Et donner des petits coups de bec dans ce qui relie la tête de Liam à ses épaules. Oh, oui, officiellement, tu te fiches bien d'être un piaf ou une gelée, tout va au vieux père Eelis. Et pourtant, dans les faits, c'est beaucoup plus. Déstabilisant. Acquérir de nouveaux sens, découvrir ou perdre des habitudes…

Il s'agit juste de prendre le masque. Comme tu sais très bien le faire. Le pitre ne s'incommode pas de son costume, il est tout entier consacré à son rôle passif.


Résumé : Eelis répète (avec un style campagnard/mâché) ce que dit Liam et donne des coups de bec à Liam. Comme d'habitude, il est inutile, pardon D8 (je pense qu'on peut clore à ton prochain post sauf si tu tiens à voir eelis qui découvrir son corps d'oiseau, hem)(on reprend de toute jour 13 avec un perroquet bien plus bavard 8D)
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Cuiiiii !
Autres comptes : Ambros, Al, Iris Listz, Thalès et Trenca
Rôle : Vagabond
Situation : Sociabilise avec tout ce qui croise sa route dans la Base
Particularités : Est accompagné d'un perroquet nommé Eelis II.
Messages : 2422
Date d'inscription : 10/06/2012
Toasts : 119
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1007-eelis-oo-une-ombre-au-fond-de-l
Commenter
avatar
le larbin "viril"
a tracé,
le Lun 15 Sep - 6:14
Dès les premiers mots de la chose… du nouveau Eelis, Liam sent qu’il va se détester infiniment pour l’avoir ramassé. Ou perdu de vue, pour les plus sentimentaux. Mais le fait est qu’il n’a pas ce volatile depuis cinq minutes avec lui qu’il sent déjà un début de migraine. Ça ou il aurait vraiment dû bouger bien plus vite. Merde. Liam arrête de penser à Eelis et toutes les conneries qu’il est en train de faire ou projettera sans doute de faire très bientôt, pour presque se jeter hors de la zone qu’il soupçonne touchée.

Une roulade, quelques bobos et grains de poussière plus loin, ainsi que quelques frayeurs pour les passagers des épaules, tout le monde se retrouve dans un coin de rue qui semble tout à fait norm… Liam lâche un éternuement tonitruant. Parce qu’il avait de mèche de cheveux en plein dans le visage et que ça grattait affreusement son nez. Il la chasse d’un geste agacé avant de tiquer. Même si sa coupe de cheveux a toujours laissé à désirer depuis qu’il est ici, il n’a jamais, ô grand jamais, eu des cheveux aussi longs. Oh. Ce doit être une plaisanterie.

Sans chercher plus loin, Liam se relève et marche jusqu’à trouver une surface réfléchissante. Et tombe sur sa toute nouvelle apparence. Enfin, apparence. Plutôt costume particulièrement poussé. Liam se pince l’arête du nez. C’était bien ce qu’il pensait. Une tempête. Une foutue tempête. Petite. Il est encore lui-même. Mais une foutue tempête quand même. Et comme si l’Esquisse le faisait véritablement exprès, le voilà qui écope de nouveau d’une tenue ridiculeusement… féminine. Si Eelis a encore deux grammes de neurones quand il reprendra ses esprits, il sait déjà ce à quoi il aura le droit. Ce sinistre simple d’esprit va croire qu’il est allé se changer de son plein gré et que quand il lui grognera dessus, c'est parce qu’il est trop timide pour lui avouer ses hobbies. Liam frisonne.

Oh. C’est presque ignoble la façon dont il commence à cerner l’animal. Animal. Haha. Chat et oiseau. C’est délicieusement tragique et bien parti. Faut croire que Liam a toujours eu la fibre dramatique.

Un soupir plus tard, et Liam se remet en route. Non il ne commente pas, non il ne hurle pas. Il connaît la chanson. Cette horreur partirait quand elle le voudrait et en attendant… il a une sortie à trouver.


Spoiler:
Liam se barre fissa pour éviter la tempête mais se prend quand même quelques effets mineurs dans la tronche, et se retrouve habillé en Miku (il a tout, sauf la couleur des cheveux)(mais oui il a le poireau accroché à la ceinture haha). Après l’avoir constaté, il reprend juste sa route, très heureux.

Note :: Ceci est donc... Liam. 8D
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Liam n'a pas assez de personnalité pour utiliser autre chose que [b].
(Quand il se décide à parler).
Sortir.
Autres comptes : Diablo & Play.
Rôle : Guerrier
Situation : Avec Eelis. Ou au Bar. Ou dans les alentours. (Des deux.)
Particularités : Griffes (mains et pieds), pieds bandés (sans chaussures), assez mal rasé.
Messages : 624
Date d'inscription : 06/08/2012
Toasts : 77
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1324-les-poches-de-liam-ce-sont-d
Commenter
Contenu sponsorisé
a tracé,
Commenter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum