Hear ▬ Les dessinateurs DOIVENT savoir !

avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Lun 17 Nov - 0:56


Hear

Welcome to Night Vale - Cecil Palmer

42 ans~ - parle -vraiment- beaucoup, bouge beaucoup, préfère commenter que participer, parle de tout sauf de lui-même - yeux roses, troisième oeil, cheveux platines et noirs, tatouages mouvants, bronzé.




Appellation • Hear. Ce qui, ma foi, lui colle à la peau. Et s'il est évident pour tous que ce n'est ni son véritable prénom ni son véritable nom, personne n'a demandé. Quelle importance, au fond, au milieu des attaques, de la peur, des morts, et de la quête de la survie ? Aucune. Et un mot suffit bien, et reste mieux que "Hé toi le mec qui fait du bruit ! Ferme-la !". Au moins, avec ce patronyme, ça donne un élégant "Hear, la ferme !". Gain de temps et amélioration nette des sonorités à l'oreille. Tout le monde y gagne.
Anniversaire - Âge • Presque certain d'avoir dans les 42 ans. Et même si l'Esquisse a un peu lissé tout ça, il reste plus mature que pas mal de jeunots. Physiquement.
Nationalité • Il y a un net accent américain dans le grain de sa voix, mis à part ce détail, ce n'est, de nouveau, pas un sujet préoccupant profondément les habitants locaux. Et de fait, Hear lui-même.
Occupation • Renseigner les foules. Faire circuler -bruyamment- l'information. Ajouter un fond sonore digne de ce nom à toute situation. Et, éventuellement, servir de post-it humain grâce à son excellente mémoire. En théorie. Il y a des variantes. Et quelques ratés. Personne n'est parfait.
Arrivée dans l'Esquisse • Jour 10, à quelques enjambées de la Base. Excellent emplacement question survie et contacts sociaux.
Goûts • Hear n'est pas un homme difficile, il mange de tout avec praticité et ne rechigne pas à enfiler les fringues locales. Même s'il semble bien apprécier sa tenue de départ avec ses tons noirs et violets (et les gilets, c'est chouette). Et il ne voit aucune honte à porter par exemple, un pantalon ressemblant fortement à un tapis de salle de bain et d'une saillante couleur rose si les circonstances l'exigent. Tant qu'il ne se balade pas en tenue d'Adam dans les couloirs, au fond, c'est tout ce qui compte. Il aimerait ne pas égarer ses lunettes ceci dit, n'étant pas sûr d'en retrouver une paire avec la bonne correction, et ayant déjà assez de mal comme ça à éviter les murs avec deux yeux sur trois. Oh et sinon, Hear parle. Beaucoup. Possiblement très fort. Tout le temps. (Et il aime ça, oui. Donc il n'aime pas quand on l'en empêche. CQFD).

Description



« ...eeet le candidat rose effectue une embardée du plus bel effet ! Quelle précision, quelle esquive ! Mais son poursuivant argenté n'est absolument pas découragé et glisse vers lui à une vitesse tout bonnement é-pous-tou-flan-te. Va-t-il réussir, va-t-il le piéger contre ce mur ? Cette étendue violette et jaune signifiera-t-elle la fin du candidat rose ? Non ! Il n'a pas dit son dernier mot et contourne son adversaire par la droite. Une feinte ?! Serait-ce une feinte ? Oui ! Il rebondit et part sur la gauche. Quelle action mes amis, quelle action ! Nous assistons à un duel de haut vol, ce soir. Ou ce matin. C'est un peu confus. Mais qu'importe, concentrons-nous sur le match et... la nouvelle offensive-surprise de la trainée argentée ! Oh oh, quel coup de maître, le candidat rose n'a plus d'échappatoire. Je crois que les jeux sont faits. Bravo camarade, ce fut une lutte admirable. Jamais nous n'oublierons ta célérité hors du commun et l'élégance de ta peau rosée, mon ami. »

Et, sur ces mots, Hear embroche d'un geste vif le candidat rose sur la trainée argentée, alias petit pois et fourchette improvisée. Une voix sèche, quelque part, lui dit qu'on ne doit pas jouer avec la nourriture, mais il balaie la remarque d'une moue mentale désintéressée. Il a faim, il faut bien survivre et, surtout, il n'a personne à qui parler. Ce qui est probablement le plus tragique de l'histoire. Dîner seul n'est pas très palpitant. Même en mettant en scène une aussi épique bataille pour le dernier petit pois. Et il a besoin de parler. De communiquer. Il DOIT communiquer. C'est viscéral. Oui, c'est décidé. Le prochain repas serait nomade. Dans le dortoir, sur le toit, dans la salle de réunion, qu'importe, tant qu'au moins un auditeur est présent. Mais pas dans la cuisine.

Diable ce que les gens désertent cette cuisine. Elle est très bien pourtant. Un peu colorée. Mais les couleurs n'ont jamais fait de mal à personne. Ou peut-être bien dans la salle radio, sa chère salle radio, la belle salle radio. Un peu encombrée, un peu rude aux premiers abords, oldschool, mais si délicieusement fonctionnelle une fois qu'on a pris le temps de la caresser dans le sens du poil. Et il est bien plus pratique de babiller dans le micro tout en mangeant que d'essayer de parler dans son mégaphone fourchette à la main (ou plutôt, ustensile divers servant de fourchette). Il a déjà essayé, et ce n'était pas très probant, comme résultat.

Hear tambourine sur la table du bout des doigts et hoche la tête pour lui-même. Repas nomade, définitivement adopté. Sourire aux lèvres, il se lève. Sa douce salle radio l'attend, et ses auditeurs aussi, sans nul doute.

L'information doit être transmise.
(Et non, il ne va pas informer le monde de sa nouvelle façon de prendre ses repas. Quoique... ce ne serait pas une si mauvaise idée.)

♦ ♦ ♦ ♦

De loin, Hear semble tout à fait respectable. Grand, de bonne stature, la silhouette de l'homme dynamique qui ne s'est pas laisser-aller avec l'âge. Bronzé. Des vêtements propres et bien mis. Il se tient droit et possède une présence qui met en confiance. Lorsqu'on fait un pas de plus, les choses se gâtent un peu. Des cheveux bicolores. Noirs et blancs. Mèches platine qui tranchent le noir corbeau. On s'approche encore un peu. Une paire de lunettes, reposant sur des yeux... roses. Roses aux reflets violets. Mais définitivement pas naturels. Et le pas de plus, qui scelle son sort : la fine ligne reposant sur son front, qui soudainement s'entrouvre pour laisser voir une petite ligne rose, avant qu'un oeil entier ne se dévoile. Un troisième oeil. Et les tatouages que l'on peut voir sur ses bras, qui ne sont pas aussi immobiles que prévu. On jure avoir vu un tentacule se rétracter et un symbole être là, alors qu'il y a cinq minutes, il ne l'était pas. L'Esquisse a fait son œuvre. Hear est gangrené.

Peu à peu, ce monde le dévore. Esquisse le grignote, morceau par morceau, tel un charognard rongeant son os. Si dès son arrivée, il a agi avec autant de désinvolture, en replaçant tranquillement une mèche, époussetant son pantalon, et après un haussement d'épaules, en saisissant ce mégaphone customisé pour faire entendre sa voix, c'est qu'Elle avait déjà fait son œuvre. Ou que c'était sa manière à lui d'éviter la crise de nerfs. On ne le saura peut-être jamais. Seul le concerné est au courant de la réelle teneur des événements. Mais si tout était normal aux premiers pas et qu'il gérait ça à sa manière, maintenant... Maintenant c'est plus discutable. Trois jours seulement, et le voilà comme un parfait autochtone. Un peu gêné par son troisième oeil car la vision à trois angles c'est quelque peu déstabilisant et qu'il lui arrive donc de se prendre des murs dès qu'il l'ouvre. Pas particulièrement défrisé par les vêtements ou la nourriture locale. Comme son corps, au fond. Esprit pratique. On fait avec ce qu'on a. Et les couleurs peuvent être intéressantes. Et ses vêtements lui vont bien, dans tous les sens du terme, même si certains critiqueront les accessoires d'un violet un peu trop vif, presque rose.

Bien sûr, les objets dévoreurs d'innocents passants, les attaques et les blessures qui en résultent sont de terribles choses, il n'est pas insensible. Il en est même attristé. De la façon dont un journaliste en terrain hostile le serait. Avant, Hear bossait dans l'information. C'est clair et net. Mais on a du mal à savoir si c'était un commentateur sportif, journaliste de l'extrême ou simple présentateur météo. Ou encore une autre variante du même acabit. Ou pour ce qu'on en sait, il pourrait tout aussi bien être un vendeur de télé-achats. Mais ce qui est net, c'est qu'il a la tchatche. Les mots coulent avec une facilité déconcertante et la capacité de ses poumons est renversante. Hear peut tenir très très longtemps. Au grand damn de son public immédiat. Car Hear parle beaucoup. Vraiment beaucoup. Tout le temps. Sur... plein de choses. Il aime ça. Vraiment. Et ma foi, si son interlocuteur est plutôt du genre peu causant, il parlera pour deux.

Il n'a donc rien contre le dialogue. Encore faut-il en placer une. Dès lors, il peut deviser sur moult sujets.
Le reste du temps, Hear commente. Tout. Absolument tout. Parler lui est aussi nécessaire que respirer, et s'il n'était pas adulte, on pourrait facilement le ranger dans la case "ado hyperactif". Car en plus de parler, il bouge aussi. Ses mains. Son corps. Il fait de grands gestes pour étayer ses propos, tapote le coin d'une table, tapote le dos/épaule/tête de son interlocuteur. Et si on a le malheur d'empêcher cet assommant débit, Hear se transforme en gamin. Suivant la personne, il peut tenter d’obéir. Mais le naturel reviendra très vite. Tel un môme, il trépignera littéralement sur place et finira probablement par craquer si "une information essentielle" se présente.

Car c'est ça son leitmotiv principal : faire circuler l'information. Renseigner le public. Les dessinateurs DOIVENT savoir pourrait presque être son slogan. Hear n'est pas spécialement un combattant. Clairement pas, même. Oh oui, il faisait du sport de façon plutôt passionnée, sa silhouette s'en ressent, mais c'était du baseball. Alors il a une bonne poigne, il court vite et est plutôt agile, que ce soit avec une batte ou non dans les mains. Mais adapter tout ça en situation est quelque peu difficile. Surtout qu'Hear lui, c'est plutôt le type qui "couvre" l'information vous voyez ? Tel un journaliste de l'extrême, il n'hésite pas à plonger derrière les valeureux. Mais il restera commenter la situation derrière les lignes et poussera probablement quelques hourras lorsque les guerriers écraseront leurs massues sur la tête de leurs ennemis. En louant leur courage et tout le tralala, très patriotique.

Hear n'est ni cinglé ni sans cœur. Il possède juste sa propre façon de faire et sa logique personnelle, disons. Et s'il parle de tout, pas un mot sur sa personne ne lui échappe. Ou de façon très évasive. Comme si ce n'était pas important. Comme tellement d'autres choses. La seule fois où on semble retrouver le véritable adulte posé au fond, c'est avec les petites filles. Il se fait si doux, si paternel, que chacun de ses gestes hurle l'habitude, et le manque qui en découle.

En attendant, Hear possède quand même un domaine d'expertise. SON domaine. Littéralement. La communication, la radio, les ondes, tout ça, c'est son dada. Lorsqu'il est arrivé, il est tombé sur un mégaphone rose avec des oreilles de chat (et un petit collier de fourrure), et bien qu'il lâche quelques petits "Nyans" imprévus dans ses discours, fait un très bon boulot. C'est comme ça qu'il est entré dans la Base en signalant activement sa présence au portail, avant qu'une étrange plante orange et bleu ne croque un morceau de son pantalon, qui la faisait visiblement saliver (ça ou sa jambe, Hear n'est pas sûr). Bref. Ce mégaphone est actuellement en phase de bricolage et démontage intensif... pour se transformer en version casque portatif. Le même effet, mais avec les mains libres et un gain de place fabuleux. Et, ma foi, l'homme semble très près du but.

Un certain rouquin sera probablement ravi d'apprendre la nouvelle.
Comme le reste de la Base, sans nul doute.

(Il faut également noter que le spécimen possède une mémoire tout à fait remarquable. Il se souvient d’énormément de choses, très précisément. Il faudrait juste qu'il n'en parle pas autant, qu'il choisisse mieux les moments et... les sujets en question.)

Qui tient le pinceau ?


On manquait de personnages utiles à l'intrigue, je me suis donc fait un devoir d'y remédier /crèvetrèstrèsfort.
(non en vrai je promis il voulait pas me lâcher je pouvais pas m'en débarrasser c'était horrible je je pardon)(ici le larbin qui s'enfonce)(PITIÉ ME TUEZ PAS)(je pense à cydna mais à tout le monde aussi je. pardon ;;).




Code:

<!--- Code nécessaire au registre des avatars, ne pas enlever la balise code et remplir impérativement (copiez-collez ce que vous avez mis plus haut pour aller plus vite) -->
<div class="registre1">
<div class="pseudoreg">Hear</div>
<div class="featreg">Welcome to Night Vale - Cecil Palmer</div>
<div class="descreg">42 ans~ - parle -vraiment- beaucoup, bouge beaucoup, préfère commenter que participer, parle de tout sauf de lui-même - yeux roses, troisième oeil, cheveux platines et noirs, tatouages mouvants, bronzé.</div>
<div class="fichereg"><a href="http://esquisse.azurforum.com/t1403-hear-les-dessinateurs-doivent-savoir" target="_blank">Fiche</a></div>
<div class="avareg"><img src="http://i.imgur.com/J4wo48A.png"/></div</div>
Commenter
avatar
L'algue
L'algue
a tracé,
le Lun 17 Nov - 22:55
UN PERSONNAGE UTILE A L'INTRIGUE.
TUEZ LE.
D8
... Ah non c'est un journaliste, c'est bien en fait. (je suis corrompue ce soir, c'est fou 8D)

Bref, c'est parfait, tu es validée, hâte de voir ce qu'il va subir êê
Afficher la signature en entierRéduire la signature

#B0CC99 ou #667f53

Fansong Striky x Anna par Striky herself **





Désormais, on ne peut qu'espérer que tout ira mieux.
Autres comptes : Kim Ji-Sung, Marshall
Rôle : Explorateur
Situation : En exploration dans le centre commercial, avec Anya.
Particularités : Une chevelure d'un vert flamboyant, faisant penser de loin à des algues.
Messages : 1025
Date d'inscription : 18/06/2012
Toasts : 108
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t79-les-aventures-d-annabelle
Commenter
avatar
Petit nouveau
Petit nouveau
a tracé,
le Mar 18 Nov - 12:33
Re-bienvenue dans le côté obscur êwê
Je te l'ai déjà dit maintes fois officieusement, mais je te redis que tous mes personnages sont absolument ravis de t'accueillir. Il n'a pas fallu se mettre à 4 pour voir Al esquisser un profond sourire de satis---- /se prend un coup de calculette dans la tête/ bon, un sourire parfaitement cynique. Mais c'est déjà ça. J'ai hâte de lire les commentaires saillants d'Hear, c'est FolieNews qui va avoir de la concurrence !
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Un verre qui ne cesse de déborder.
Autres comptes : Eelis, Ambros, Al, Iris et Thalès
Rôle : Explorateur
Situation : Explore la Ville.
Particularités : Aucune
Messages : 81
Date d'inscription : 19/10/2014
Toasts : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Jeu 20 Nov - 2:35
Ce n'est pas tout à fait un journaliste mais... ouais, allez, on peut dire qu'il est en reportage. :D (et voyons lui, il va bien, c'est plutôt le reste du monde pour le moment qui est. heu. sera enthousiaste, sans nul doute). Et merci plein pour la validation Anna. ;; ♥️♥️

Merci Eelis je. Je suis ravie de l'accueil d'Al. Je savais qu'un seul de mes personnages dans la base ne lui suffisait pas. Et Hear trouve FolieNews très intéressant, je suis sûr qu'il pourrait bien aider Folie haha. êê
Commenter
Contenu sponsorisé
a tracé,
Commenter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum