[Jour 11 - Salle de réunion][Artémis et Cydna] Réunion des cracheu.. des cerveaux.

avatar
Le matheux
Le matheux
a tracé,
le Ven 2 Jan - 14:52
Comme d'hab, en italique ce qui est inutile et ne sert qu'à positionner le truc pour mon personnage. Rappel de la description du lieu :

La salle de réunion était vaste, des tables étaient placée en U en plein milieu, bien que l'une d'elle soit de travers, enlevant le côté parallèle de la chose. Partout autour, des chaises. Tantôt des poufs comme on pouvait en retrouvé dans l'observatoire c'est à dire en forme d'étoiles, tantôt des trônes plus ou moins majestueux et les assises qui semblaient normales n'étaient pas en bois ni en métal, mais en béton, avec des champignon bleu ou rose qui pousse dessus. Sur un mur, un grand tableau bleu ciel n'attendait qu'Al pour être remplis de formules mathématiques avec les ciseaux-cupcakes qui servent de craies.




Écrire la date sur le grand tableau bleu ciel de la salle de réunion était chaque jour quelque chose de délicat. Pas de beaux nombres séparés par des slashs, pas de coordonnées précises et de fuseau horaire à indiquer pour satisfaire un besoin de perfection algébrique pressant. Juste un pauvre "11" lâché au milieu du vide, si seul qu'on aurait l'impression de bâtir une maison avec quelques cailloux. C'était ça. En quelque sorte. Et Al n'aimait pas s'abriter sous les cailloux.

« Si le premier jour était un Lundi - commençons quelque part -, cela voudrait dire que nous sommes Jeudi. Jeudi 11… »

Cela n'allait toujours pas. Quel Jeudi 11 ? Janvier ? Février ? Décembre, vu le temps pourri qu'il faisait dehors ? Combien de cheveux fallait-il s'arracher pour trouver une foutue réponse exacte ? Oh, tiens, ça c'était un calcul. Par réflexe, il s'étala sur un siège (toujours celui qui était le plus proche du tableau, mais surtout le plus confortable selon lui) et invita la douce et délicate Roxie à venir se poser sur la table. En tête-à-tête avec le matheux.

« Sachant que l'on perd entre 50 et 150 cheveux par jour, commença-t-il, que j'en arrache une dizaine à chaque fois que quelque chose d'illogique survient et plus de vingt, disons vingt-deux, lorsque quelqu'un casse quelque chose de cette base… »

Les calculs, agrémentés de leur logarithmes de 1 (comme le persil en cuisine, c'était juste pour faire beau) et de quelques exponentielles de 0 pour rajouter une touche d'élégance. Après avoir listé à haute voix toutes les possibilités pour ses variables, il appuya avec la nervosité d'un musicien qui allait se produire sur la touche EXE. Il connaissait parfaitement la douce avalanche de chiffres que lui répondait sa belle.

Mais aujourd'hui encore, seule une bouffée de symboles arriva en réponse. Sa dulcinée le laissait seul face à l'attente d'une réponse, d'un résultat qu'il ne pouvait qu'estimer. Une poésie incomplète, dont le dernier couplet manquait. Un calcul sans résolution, c'était comme un vecteur sans sa flèche ; imparfait. Des points en moins.

Après une tentative infructueuse de calcul mental, il fit tout l'effort du monde pour ramener Roxie à son dortoir de poche et se releva. Un bref regard par la fenêtre lui permit de vérifier l'heure ; il était probablement entre 7h du matin et 21h du soir. Une tranche de douze heures que certains nommaient le Jour, bien que cela n'ait pas grande signification étant donné que tout semblait être foutrement aléatoire par ici - bon dieu que c'était chiant, ça. Dans le genre, "Dimanche 7" avait été un bel exemple ; il n'avait même pas eu le temps de faire le tour de la Base que celle-ci baignait déjà dans l'obscurité.





Pour autant, Al n'ignorait pas qu'il avait beaucoup mieux à faire que d'insulter à voix interne la temporalité locale, puisqu'il y aurait comme presque chaque jour une réunion. La seule bribe d'organisation de la journée.

Après avoir vérifié que son "Jeudi 11" était bien écrit sur le tableau bleu ciel et traduit cela en binaire juste à côté (c'était une façon comme une autre de ne pas oublier, il craignait franchement de devenir dingue au fil des jours), il se frotta les mains et partit faire un petit tour dans le couloir. D'où il revint quelques minutes plus tard avec deux esprits rationnels comme la Base en comptait si peu. Cydna, fidèle camarade qu'il connaissait et reconnaissait depuis le second jour, ainsi qu'une adulte plus âgée qui était arrivée un peu plus récemment, Artémis. Le principal atout de cette femme, pour ce qu'il en avait noté, était d'avoir au moins trente fois plus d'autorité que lui sur les éléments perturbateurs du coin. Pour sa défense, il préférait s'occuper de la "stratégie" et laisser l'intervention sur le terrain à des personnes génétiquement et vocalement plus adaptées.

Or, justement, une réunion avait pour but de parler stratégie. Et donc d'écrire plein de calculs au tableau. Il attrapa son plus beau... ciseaux-cupcake.. et lança son discours d'ouverture.
« Bien, je pense qu'il est temps de commencer cette réunion du… Jeudi 11. (il s'en raclait la gorge, tant cette date était ignoble). Où, comme d'habitude, notre objectif va être de rattraper toutes les erreurs de la veille, et ce de façon rationnelle. »

Une écriture digne d'un Comic sans Ms manuscrit vint imprégner de son encre violette la surface bleutée. Prêt à faire le listing précis et détaillé de toutes les bourdes de ses chers camarades. Et en général, il prévoyait de la place, parce qu'il y avait des choses à dire. Afin de stimuler les neurones de l'assemblée, Al s'approcha rapidement d'une sorte de placard incrusté dans l'une des tables et en extirpa un vase.

Un vase de rempli de chips.

« J'ai d'abord pris des mesures de précaution en retirant ceci de la cuisine. Laisser ça là-bas, c'était signer son arrêt de mort définitif. »

Pour montrer l'exemple, il attrapa l'un des précieux - qui malgré une dureté plus prononcée et un teint plus rouge que jaune était plus ou moins identique à la version originale - et le goba avec satisfaction. Non, franchement, ça aurait été du gâchis, et il aimait bien travailler avec quelques denrées sous la main. Le tout était de ne pas dévorer le contenu en un coup, puisqu'il en fallait assez pour résister jusqu'à… ce qu'un supermarché ouvre dans le coin ? Ça restait toujours plus raisonnable que d'attendre que la Base devienne un endroit calme et organisé.




Résumé : Al, après avoir décidé qu'on était Jeudi, râlé contre le temps, tenté de calculer sa perte quotidienne de cheveux et pleuré la déchéance de Roxie, va chercher Cydna et Artémis pour la réunion du jour. Il fait un minuscule discours d'ouverture et se prépare à écrire, après avoir sorti un vase de chips volé dans la cuisine (ou sauvé, comme il dirait)
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Quand il veut bien mettre sa couleur, Al écrit en darkorange.

Superbe fansong faite par Gunnel ♥️ :
Audio and voice recording >>

Il faut toujours des chiffres quelque part.
Autres comptes : Eelis, Thalès, Trenca, Ambros Hummer et Iris Listz
Rôle : Logisticien
Situation : Dans la base en train de râler et de faire "l'état des lieux"
Particularités : .. Parle tout seul ?
Messages : 620
Date d'inscription : 09/01/2013
Toasts : 152
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1088-al-oo-base-de-donnees
Commenter
avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Sam 3 Jan - 2:01
Y a pas des masses d'âmes braves par ici, j'en ai repérées trois pour l'instant, et j'ai surtout passé du temps avec Al, un rouquin qu'a que les logarithmes et autres saletés mathématiques à la bouche et calcule tout et n'importe quoi alors que merde, c'est peine perdue la théorie, y a que la pratique qui tienne, c'est à dire, les opérations de rangement, entre autres, et puis Cydna, une blondinette pas des plus bavardes et un peu effacée, avec une chauve souris à la place de la main, mais elle est raisonnable et sensée sans avoir besoin de se justifier à grands coups de statistiques, et ça, n'en déplaise à Poil de Carotte, c'est reposant.
Vous noterez que j'ai essayé de mettre de côté mon aversion naturelle pour la gente boutonneuse, pour le cas du rouquin. En même temps, fallait pas trop faire la difficile, surtout au vu de la population, à la Base: une grande majorité de mioches, une ado geignarde, et quatre autres tout juste dans la petite vingtaine, avec un Q.I. de gosse pas futé pour l'un d'eux. J'suis la doyenne, ici. Enfin, jusqu'à l'arrivée d'un type, hier, qui a l'air plus âgé que moi, mais qui est tellement barge que je préfère pas y penser. Du coup, vous pouvez m'ranger dans la catégorie: « vioque grincheuse » si ça vous chante, j'ai jamais vraiment eu d'affinités avec beaucoup plus jeune que moi, sauf exception, et c'est pas une nouveauté. Dans tous les cas, ça fait six jours que je squatte par ici et que je les côtoie, et en six jours, ils m'ont semblé parmi les derniers bastions de bon sens de la Base. Si bien qu'je manquais jamais les réunions orchestrées par Al, l'occaz' rêvée de se plaindre en groupe pour décompresser avant de parler organisation puis, une fois la rigolade finie, d'tenter d'les enrôler dans une opération rangement. Parce que la pratique, y a que ça qui tienne.
Et aujourd'hui, j'me suis rendue dans la salle de réunion, qui m'exaspère parce qu'elle semble être conçue pour avoir l'air d'être en continuel bordel avec ses chaises et ses tables dépareillées, j'me suis appuyée à un bureau couvert d'adhésif Ikéa, j'ai jeté un coup d'œil à Cydna, lui ai adressé un signe de tête en guise de salut, et j'ai croisé les bras sur ma poitrine et posant mes yeux sur Al qui avait l'air d'adorer les discours et manque jamais l'opportunité de faire les orateurs devant le tableau bleu. Comme d'habitude, il a ouvert la réunion en gribouillant sur le tableau, avec son cupcake-ciseau, qui sert de stylo en l'occurrence. Savoir comment il a découvert que c'est cette chose, l'équivalent du feutre, c'est une autre question dont je devine vaguement, expérience oblige, la réponse. Puis il a ouvert une espèce de placard, en a sorti un vase, et du vase, il a sorti des chips. Putain de merde. J'ai levé le menton, sourcils froncés, en balançant:
« Hm. T'es bien mignon, mais tu fais gaffe avec tes chips, la moindre miette, tu ramasses avec tes dents. C'pas toi qui tenait à c'que la bouffe soit proscrite ici? Hein, Cydna? »

Résumé:
Artémis se pointe à la réunion, s'appuie à une table, et menace Al de lui faire ramasser les miettes de chips avec ses dents s'il en fait tomber, attendant de Cydna qu'elle aille dans son sens.
Commenter
avatar
La chauve-souris
La chauve-souris
a tracé,
le Sam 3 Jan - 16:56
T’es vraiment obligée d’assister aux réunions ? Non mais sérieusement, pour juste entendre Al débiter des formules incompréhensibles et l’autre qui tente de vous embaucher pour nettoyer la merde des autres. Très peu pour moi, ma douce peau violette va finir par être en pièce si ça continue. Je me demande encore pourquoi tu assistes à ces réunions…

C’est pour te convaincre de faire partie des « cerveaux » de la base ? Pour te convaincre d’être plus intelligente que les autres ? Plus utile ? Plus reconnue ? Ou juste pour mater le derrière du rouquin pendant qu’il écrit au tableau ? Tu aurais pu choisir un type mieux gaulé je sais pas. Enfin c’est vrai que dans la base, à part des gosses et un adulte lourdingue, y’a pas grand monde d’intéressant…

Enfin je peux bien dire ce que je veux, tu ne m’entends pas, c’est pas drôle. Tu passes le clair de ton temps à écouter Artémis et Al se plaindre ou donner des directives qui, de toute façon, ne serviront à rien, et tu ne parles que très peu. Lorsqu’on te demande ton avis en fait.

Arrivée dans la salle, tu t’installa sur l’un des poufs étoiles. Cela te fait pensé à l’observatoire et au fait que ce sont des munitions. Je ne sais pas si tu es débile de t’assoir sur ce que tu sais être des munitions ou si tu es juste suicidaire. Mais passons ce détail.

Tu regardas d’un œil perplexe Al qui sort le vase de chips du placard. Il ne devait pas ne pas avoir de bouffe ici ? Si en plus monsieur ne suit pas ses propres règles, on n’a pas finis les enfants !

« Hm. T'es bien mignon, mais tu fais gaffe avec tes chips, la moindre miette, tu ramasses avec tes dents. C'pas toi qui tenait à c'que la bouffe soit proscrite ici? Hein, Cydna?
- Oui, parce que cela faisait du bruit pendant que tu expliquais. »

Oui enfin en attendant, il se goinfre devant vous. Et la moindre miette à terre et tu sais que Artémis va l’engueuler. Et toi aussi, d’ailleurs, parce que tu as un peu faim et que tu t’es empêché de prendre quelque chose à manger parce que c’était interdit dans cette salle. Alors qu’il ne te nargue pas ou tu le cognes. Ou si tu le fais pas, je le fais.

Résumé :
Cydna répond dans le sens d'Artémis et a faim.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Cydna vous surveille en salmon. Sa main gauche est une aile de chauve-souris autonome.



Tu n'es qu'une présence remplaçable
Autres comptes : Kahaüz ; Imogen ; Sacha ; Tzòker
Rôle : Guerrier
Situation : Aucune
Particularités : Main gauche chauve-souris
Messages : 632
Date d'inscription : 29/04/2013
Toasts : 88
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1269-cydna-du-lac-o-une-presence-rem
Commenter
avatar
Le matheux
Le matheux
a tracé,
le Dim 4 Jan - 2:29
Enfin, il fallait toujours quelques filles pour casser tout le délire.

« Hm. T'es bien mignon, mais tu fais gaffe avec tes chips, la moindre miette, tu ramasses avec tes dents. C'pas toi qui tenait à c'que la bouffe soit proscrite ici? Hein, Cydna?
- Oui, parce que cela faisait du bruit pendant que tu expliquais. »

S'il avait eu une règle en plastique dans la main, sans doute l'aurait-il tordue (en forme de parabole, cela allait de soi) pour exprimer toute sa satisfaction. Étant le plus jeune en termes d'âge, et connaissant la personnalité d'Artémis ainsi que la situation désastreuse dans laquelle ils étaient, il ravala cependant toute réponse qui aurait entraîné la fin rapide de la réunion. Si Al n'ignorait pas sa tendance à exprimer tout haut, et juste dans le moindre trait de son visage, ce qu'il devrait garder au plus profond de lui-même, il conservait pourtant un minimum de sang-froid. Quoi que ce monde ait tendance à le lui ravir.

Il était justement là pour montrer qu'il ne se laisserait pas faire.
« Je tiens trop à cette salle pour y laisser des miettes, nous avons bien assez de désordre ailleurs. Ceci. Est. Le dernier fief de la rationalité. »

Et franchement, une chips pour se desserrer les neurones, ce n'était pas de refus. Deux non plus. C'est pourquoi il en attrapa trois et rompit brutalement cette conversation qui ne pourrait que finir par provoquer son agacement. Il n'aimait pas les sujets futiles. Surtout pas quand il avait quitté son siège pour être sérieux malgré lui.

« Sur ce, il est temps de commencer pour de bon. »

Il ne lui fallut que quelques secondes avant de savoir de quoi il allait parler. Oh bien sûr, autant commencer par le problème n°1.

« Je suppose que vous avez dû remarquer que certains… enfants, ont décidé d'installer leur propre quartier général dans l'observatoire où se situe le dernier canon dont dispose cette Base. Je ne doute pas que les munitions soient confortables, mais je suis d'avis de demander cordialement leur déplacement. »

Le club des étoiles de mer.




Résumé : Après avoir rétorqué qu'il ne comptait pas foutre le bordel et rappelé l'importance du lieu, Al désigne le premier ennemi des cerveaux de la base : le club des étoiles de mer.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Quand il veut bien mettre sa couleur, Al écrit en darkorange.

Superbe fansong faite par Gunnel ♥️ :
Audio and voice recording >>

Il faut toujours des chiffres quelque part.
Autres comptes : Eelis, Thalès, Trenca, Ambros Hummer et Iris Listz
Rôle : Logisticien
Situation : Dans la base en train de râler et de faire "l'état des lieux"
Particularités : .. Parle tout seul ?
Messages : 620
Date d'inscription : 09/01/2013
Toasts : 152
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1088-al-oo-base-de-donnees
Commenter
avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Lun 8 Juin - 12:52
« Je tiens trop à cette salle pour y laisser des miettes, nous avons bien assez de désordre ailleurs. Ceci. Est. Le dernier fief de la rationalité. »
J'ai lâché un:
« T'es averti. »
Et j'me suis appuyée à une table pour écouter la suite:
« Sur ce, il est temps de commencer pour de bon. Je suppose que vous avez dû remarquer que certains… enfants... »
Ah, oui, les mioches. J'ai deviné la suite avant qu'il l'aborde. Et pour le coup, j'étais contente du thème de la réunion.
« ... ont décidé d'installer leur propre quartier général dans l'observatoire où se situe le dernier canon dont dispose cette Base. »
Y a pas à dire, ça m'exaspérait, ça, et puis j'avais peur pour ces sales chiards. Les munitions ont beau avoir l'air de coussins-étoiles, ça reste des putains de munitions. J'sais pas exactement de quoi ils sont capables, mais c'te simple dénomination et la présence d'un canon à côté m'semblent des raisons suffisantes pour pas laisser des gosses en faire le QG de leur club à la con.
« Je ne doute pas que les munitions soient confortables, mais je suis d'avis de demander cordialement leur déplacement. »
J'me suis avancée en décroisant les bras et en ajoutant:
« En plus, j'crois bien qu'Ambros squatte avec eux, quand il fait pas le con avec Striky et qu'il s'occupe pas de sa gelée de compagnie. Avec ce couillon dans l'escouade, c'est toute la Base qui risque d'exploser. L'plus tôt sera le mieux pour intervenir. »
J'étais bien contente d'avoir deux alliés à ma cause. Pas qu'affronter les mômes me fasse peur, hein: simplement j'crois bien avoir aucune autorité sur eux, à part pour les faire chouiner de peur.

résumé:
Artémis approuve Al et ajoute qu'avec Ambros qui traîne avec les enfants une intervention est impérative.
Commenter
avatar
La chauve-souris
La chauve-souris
a tracé,
le Lun 8 Juin - 13:04
« Je tiens trop à cette salle pour y laisser des miettes, nous avons bien assez de désordre ailleurs. Ceci. Est. Le dernier fief de la rationalité.
- T'es averti. »

ça ? Le dernier fief de la rationalité ? He ben, on est pas dans la merde, moi je vous le dis. Non parce qu'entre un rouquin incapable de se faire respecter par qui que se soit, et une asperge super violente mais que les gosses en ont rien à faire, on est bien parti.

« Je suppose que vous avez dû remarquer que certains… enfants, ont décidé d'installer leur propre quartier général dans l'observatoire où se situe le dernier canon dont dispose cette Base. Je ne doute pas que les munitions soient confortables, mais je suis d'avis de demander cordialement leur déplacement.
- En plus, j'crois bien qu'Ambros squatte avec eux, quand il fait pas le con avec Striky et qu'il s'occupe pas de sa gelée de compagnie. Avec ce couillon dans l'escouade, c'est toute la Base qui risque d'exploser. L'plus tôt sera le mieux pour intervenir. »

… Et donc, comme je disais plus haut, aucun des deux ne seront capable de faire quoi que ce soit à ces mioches. Déjà parce qu'ils sont en surnombre, et qu'en plus, ces deux-là sont totalement inutiles face à ces gosses.

« C'est bien gentil tout ça mais. Vous voulez faire ça comment ? Non parce qu'ils ne nous écoutent pas fort, ces enfants. A part peut-être Imogen et Kim. Mais Kim ne voudra pas qu'on les expulse et Imogen… Ma fois, ils l'écoutent mais pas tous. Et je doute qu'ils laissent les munitions en place, ce sont des étoiles et vous savez comme ils sont fans de ces trucs-là. »

… Oh. Tu parles toi maintenant, c'est nouveau ? Bon, tu ne fais qu'énoncer les constatations et tu ne résous rien, comme d'hab' mais tout de même. Quelle avancée. Je suis fière de toi.
Ou pas.

Résumé :
Cydna est d'accord avec les deux autres mais présente la situation en faisant comprendre que les bouger de là relève de la mission impossible.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Cydna vous surveille en salmon. Sa main gauche est une aile de chauve-souris autonome.



Tu n'es qu'une présence remplaçable
Autres comptes : Kahaüz ; Imogen ; Sacha ; Tzòker
Rôle : Guerrier
Situation : Aucune
Particularités : Main gauche chauve-souris
Messages : 632
Date d'inscription : 29/04/2013
Toasts : 88
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1269-cydna-du-lac-o-une-presence-rem
Commenter
avatar
Le matheux
Le matheux
a tracé,
le Lun 8 Juin - 20:30
Voilà enfin une vraie réunion ! Analyse des menaces, évaluation des dommages potentiels, détermination des méthodes les plus efficaces, énumération des freins.. Au fur et à mesure des contributions de chacun, la stratégie s'enrichissait de nouvelles possibilités. Ce qui méritait bien une trace écrite sur le grand tableau bleu ciel ; il s'était naturellement dévoué pour la noble tâche de secrétaire. Et de chef autoproclamé des opérations, légèrement.

« Peu nous importe qu'ils en soient fans. Leur comportement égoïste (dit-il) met la Base en péril. » lança-t-il durement après que Cydna ait fini de s'exprimer. Puisque Ji-Sung n'était pas là, il n'avait guère besoin de craindre une mort par strangulation, mais il devait avouer que son aide était nécessaire.

« Nous pourrions en effet essayer de convaincre Ji-sung en lui exposant la menace, puisqu'il n'est pas si déraisonnable que cela, mais en cas d'échec.. Hm. »

De nouveau, Al s'était mis à réfléchir à haute voix, comme s'il eut été impossible pour lui d'intérioriser une quelconque pensée. Ce devait être le cas.

« Déplacer le canon serait trop difficile. À partir de là, à moins de leur proposer de servir eux-mêmes de munitions pour protéger leurs chères étoiles de mer, il nous faut procéder à une expulsion... Ou bien, leur passer l'envie d'entrer dans l'observatoire, par exemple en le remplissant de dessins sataniques, mais je doute que cela soit du goût de tous. »

En tout cas, au vu de son humeur ces temps-ci, c'était totalement de son goût à lui, ahahaha. Mais il évita de le préciser. De même que l'éventualité de faire des tests pour voir s'il n'était possible d'utiliser que des coussins étoile de mer en guise de munition ; ce serait manquer l'occasion de mettre tout le monde d'accord sur la menace que représentait le Club.

Club qui se résumait à deux gamines, un enfant aux cheveux blancs, Imogen et, d'après les données, un adulte qui n'en avait que le titre. Il était à peu près persuadé qu'Imogen ne souffrirait pas trop de devoir se passer des poufs de la discorde, sauf si le cerveau qui commandait à toute la compagnie usait de son influence démoniaque. Face à un tel adversaire…

« Nous pourrions peut-être trouver un moyen de les dégoûter à vie des étoiles de mer… » songea-t-il, plus bas et plus calmement, comme s'il attendait qu'une idée le fasse sursauter.

Spoiler:

Résumé : Al propose plusieurs possibilités pour lutter contre le club des étoiles de mer, mais se heurte à des impasse tant l'ennemi est difficile à abattre !
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Quand il veut bien mettre sa couleur, Al écrit en darkorange.

Superbe fansong faite par Gunnel ♥️ :
Audio and voice recording >>

Il faut toujours des chiffres quelque part.
Autres comptes : Eelis, Thalès, Trenca, Ambros Hummer et Iris Listz
Rôle : Logisticien
Situation : Dans la base en train de râler et de faire "l'état des lieux"
Particularités : .. Parle tout seul ?
Messages : 620
Date d'inscription : 09/01/2013
Toasts : 152
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1088-al-oo-base-de-donnees
Commenter
Contenu sponsorisé
a tracé,
Commenter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum