[Libre] Soupirs silencieux

avatar
Invité
Invité
le Mer 1 Avr - 17:40
Elle avançait, lentement, titubant. Elle se soutenait aux parois de la cavité, usant de sa jambe valide du mieux qu’elle le pouvait. Son genou était enflé et lui faisait horriblement mal. Cela n’allait pas lui faciliter la tâche pour sortir d’ici… Elle avait longtemps fixé le bout de ciel qu’elle apercevait depuis les tréfonds de la faille, appelé à l’aide en espérant que sa voix parvienne à quelqu’un. Il fallait se rendre à l’évidence : elle était piégée sous terre. Et si l’exploration de la faille n’était peut-être pas la meilleure solution, elle doutait que l’attente en eut été une meilleure. Les promeneurs de l’Esquisse étaient rares, même en ville. La possibilité qu’un passant soit à proximité et vienne la secourir était ridicule.

Après ce qu’il lui parut comme une éternité, le petit réseau sous-terrain qu’elle avait emprunté déboucha enfin sur quelqu’un chose de plus grand… en l’occurence, une gare. Ou du moins, ce qu’il en restait. On aurait presque pu dire que les ruines de la ville paraissant dans un meilleur état que ce qu’elle avait sous les yeux !

Derpina balaya les lieux du regard. Ils semblaient abandonnés depuis longtemps au vu de l’épaisse couche de poussière et de crasse qui recouvrait le sol. Les rails étaient rouillés, les horloges étaient cassés. Un vieux porte-bagage effectuait une ronde monotone autour d’épaves de wagons tandis que quelques lucioles étranges virevoltaient. La jeune femme se maintint à distance de l’objet et des insectes, même s’ils ne semblaient à première vue point agressifs. Il fallait prendre un minimum de risques, elle n’était pas en état de prendre la fuite s’il le fallait.

Elle tenta d’appeler quelqu’un, mais constata qu’en plus de son genou gonflé, elle était devenue aphone. Elle poussa un soupir résigné, mais aucun bruit ne sortit de sa bouche. Elle se mordit la lèvre, était-elle sourde désormais ? Ce monde pouvait-il nous faire perdre un sens aussi vite où était-ce ce lieu qui était spécial ? Épuisée, Derpina se laissa tomber sur la carcasse d’une valise. Son genou était cassé, elle était perdue dans un lieu étrange sous-terre et elle était peut-être sourde ou muette.

Elle n’avait pas le courage de continuer plus loin pour le moment, elle préférait se reposer un peu d’abord. Dans tous les cas, cette gare silencieuse était vraiment mystérieuse. Elle n’aurait jamais imaginé qu’une telle chose soit construite sous la ville. N’était-ce qu’un endroit isolé ou pourrait-elle découvrir une véritable ville sous la ville ?

Résumé:
Derpina boite jusqu'à la gare, son genou étant probablement cassé. Elle n'entend plus le son de sa voix et se demande pourquoi. Perdue et fatiguée, elle s'assied sur une vieille valise pour se reposer.
avatar
Invité
Invité
le Lun 20 Avr - 13:37
J'étais vraiment très excité. Depuis que ce tremblement de terre avait cessé, j'avais recouvré mes aptitudes habituelles de super-héros et je m'étais lancé dans l'exploration des souterrains de la Ville. Dire que je comptais aller explorer le grenier pour trouver un moyen de rejoindre le propriétaire de cette voix qui nous avait appelé ...

Je me tenais maintenant à la paroi à ma droite, avançant faiblement. Cela devait faire au moins une bonne dizaine de minutes que je marchais. Je n'entendais rien du tout, et le fait que je ne puisse voir les couleurs m'empêcher de savoir si j'avançais vraiment dans la bonne direction ; du coup, ma main gauche était toujours devant moi pour m'assurer que je ne me heurte pas à un mur.

Soudain, la pression changea et je n'arrivais pas vraiment à rester debout. Je titubais quand, soudain, mon pied se heurta à quelque chose de dur et je tomba sur quelque chose - eh oui, les super-héros peuvent parfois tomber, ça arrive, mais d'habitude j'ai ma dose de sucreries pour me remonter. Je me relevais et, malgré l'obscurité, j'arrivais à discerner les traits du visage de Derpina.

Résumé : Robyn marche difficilement et titube jusqu'à se heurter à la valise où était Derpina et tomber sur elle. #action #nouveauship
avatar
Invité
Invité
le Mer 22 Avr - 21:28
Le temps semblait semblait suspendu en ces lieux. Derpina se sentait lasse. Autrefois, elle aurait chanté pour se donner du courage, mais elle avait délaissé ses paillettes de star factice. Elle ne voulait pas chanter. Elle ignorait si à peine quelques minutes s’étaient écoulées ou si elle était assise à cet endroit depuis plusieurs heures. Dans sa solitude, elle avait eu le temps de penser à IA, Iris, Robyn, Kenny, Ervin, Dolly et tout ceux qu’elle avait laissé en haut. Elle s’était longuement questionné sur la manière sur la gare en elle-même et sur la manière dont elle allait pouvoir en sortir afin de remonter à la surface. Sa situation était tout simplement ridicule. Elle ne pouvait pas chanter.


Et aux côtés de ces cadavres métalliques elle se sentait si insignifiante, petite fille perdue dans les confins de ce monde. Elle était enfermé sous la terre, juste un grain de poussière qui allait disparaitre à son tour, rouillé par l’usure du temps. L’Esquisse avait le don de la ramener à sa condition d’être pitoyable, de lui remémorer que peu importe ses actions ou la manière dont elle se comportait, elle n’était rien et ne serait jamais rien qui puisse se distinguer du tout. Juste une fille parmi tant d’autres individus et de choses qui la dépassait. Juste une fille éphémère vouée à disparaître comme tout ceux qu’elle avait vu passer.

À quoi bon ?

Derpina eut un sursaut, elle se sentit brusquement tomber vers l’avant. Elle poussa un cri quand son genou heurta le sol, mais qui ne perturba pas le silence imposant. La douleur revint plus intense encore. Repliée sur elle-même, elle jeta un coup d’œil aux alentours, pour comprendre ce qui avait provoqué sa chute. À quelques centimètres, quelqu’un se relevait. Scrutant son visage, la jeune fille fut surprise d’y reconnaître les traits familiers de Robyn. Que faisait-il ici ? Était-il tombé lui aussi ? À première vue, il semblait dans un meilleur état que le sien, c’était rassurant. Toujours clouée au sol, Derpina tenta de lui parler, mais aucun son ne sortit de sa bouche. Soit elle était muette et il ne risquait rien d’entendre, soit elle était sourde et peut-être qu’il avait pu comprendre ce qu’elle disait. Ou peut-être était-il dans la même situation qu’elle, dans ce cas, c’était également inutile.

Derpina mima quelques gestes grossiers pour essayer d’indiquer à Robyn qu’elle n’entendait plus rien.

Résumé:
Derpina déprime seule dans la gare. Elle est surprise de voir Robyn et tente de lui parler, avant de se souvenir qu’elle n’entend rien. Elle essaye de lui faire comprendre sa situation avec des gestes.
avatar
Invité
Invité
le Dim 24 Mai - 12:09
Plus aucun son n'était; un bien grand problème pour un être se fiant grandement à son acuité auditive...

Cela faisait déjà plusieurs minutes que Lifty marchait, ou plutôt, rampait au sein de ce lieu inconnu. Avançant un bras après l'autre, collé au sol de peur de perdre l'équilibre ou de s'assommer sur quelque poutre métallique de ce lieu désolé, il usait de son flair et de sa vue afin de déterminer la direction à prendre. Comme si son flair l'aidait... Mais il ne pouvait se fier qu'à cela, si ce n'était aussi à ce que ses bras touchaient, soit de la poussière, chose qu'il tentait d'ignorer.

Puis soudain, après tout ce temps, il arriva au bord d'un précipice, pas si profond que ça, mais il manqua tout de même d'y tomber tête la première. Quels secrets pouvaient bien se trouver encore plus profondément au sein de l'abîme? Des... Rails? Rongés par la rouille qui plus était... Rien d' intéressant par ici.

Reprenant donc toute la grâce du serpent-loutre dans ses mouvements, il se mit à longer le pseudo-précipice en éternuant à trois reprises, s'assommant contre le sol à la troisième, mais n'en prenant pas plus compte qu'en poussant un gémissement silencieux. Il n'était pas là temps de traîner, il fallait foncer, foncer pour retrouver sa liberté, ses sens, ou... des trésors.

Des trésors se cachaient toujours dans les profondeurs, surtout les lieux abandonnés... Peut-être existait-il des pirates de train ici? Ou ces rails, peut-être étaient-ce des rails de chariots de mines... Y avait-il de l'or? Rien que penser à une telle idée boosta Lifty qui, au bout d'un moment, arriva à voir une lueur de plus en plus persistante, comme celle qui provenait du trou par lequel il était arrivé plus tôt. A lui faire se demander s'il n'avait pas tourné en rond tout ce temps.

Non... La lumière dévoilait un endroit différent. Une gare. Pas de mine...

Tout était empli de saleté, bien que la poussière soit moins colmaté au sol on pouvait la sentir dans l'air, certainement à cause d'un éboulement récent. Il y avait même des... des... brillants...

Le sang de Lifty ne fit qu'un tour.

Plus besoin d'équilibre, d'assurance front-cassé, il se dressa sur ses deux jambes et fonça en direction des lucioles virevoltant autour d'épaves de trucs et de porte-trucs, se jetant sur le groupuscule d'insectes pour tenter d'en attraper autant qu'il le pouvait. S'écrasant au sol à plat ventre après avoir traversé l'attroupement, il ne réussit qu'à en récupérer une ou deux entre ses mains, le tout dans un silence le plus total. Un travail de maître.

Cependant, écartant ses doigts à hauteur du sol, il remarqua bien vite que les créatures mortes ne produisaient plus la brillance désirée... Une grande désolation. Faisait la moue, il les laissa tomber au sol, posant sa tête sur ses mains, en rien décidé à se relever suite à cet échec cuisant.

Et alors que sa vue se stabilisait à nouveau suite à son sursaut d’adrénaline, il commença à apercevoir une étrange matière, à pas moins d'une dizaine de centimètres de son nez.

Hésitant un court instant et les esprits encore légèrement embrouillés, il enfonça son doigt dans cette chose.

Un poulet déplumé? Non, il s'agissait d'autre chose... Une jambe?

La jambe d'une certaine Derpina, rien d'autre. Mais ça, il ne le savait pas encore...

Pour lui, c'était un poulet.

résumé:
Se baladant à plat ventre au sein de la gare, Lifty s'excite à la vue des lucioles et tente d'en capturer quelques-unes, s'écrasant au sol et se rendant compte qu'elles ne sont plus lumineuses une fois entre ses mains. Ainsi ventre à terre, il enfonce son doigt dans la chair de la jambe de Derpina en pensant qu'il peut s'agir d'un poulet, encore un peu brouillé par son mouvement brusque.
avatar
Invité
Invité
le Jeu 4 Juin - 21:05
Je me ressaisis et me relève immédiatement pour faire face à Derpina. Elle commence alors à me faire des gestes tout bizarres, je ne comprends rien du tout, c'est étrange, je suis peut-être devenu sourd en tombant mais, après tout, depuis quand on devient sourd en trébuchant sur quelqu'un ou quelque chose ? Étrange, très étrange. Soudain, je réussis à comprendre ce qu'elle voulait me dire : elle n'arrivait pas à entendre quoi que ce soit. Moi aussi, tiens.

Je vis alors une forme radioactive étrange et totalement verte se diriger vers Derpina et toucher sa jambe, enlever son doigt, le renfoncer dans la jambe de mon amie et ainsi de suite. Je restais planté là quelques secondes avant de comprendre ce qu'il se passait. Je pris la forme par le tissu qui la recouvrait et la fit se relever. Il était temps pour le super-héros qui sommeillait en moi de se relever et de passer à l'action. Enfin, j'allais parler, mais il semblerait que je ne puisse pas le faire. Du coup, je ne fis rien, relâchant ce qui semblait au final être quelqu'un. Et je leva la main en guise de salut. Voilà.

Résumé : Robyn fait se relever Lifty et lève sa main pour le saluer, sans plus.
avatar
Invité
Invité
le Ven 5 Juin - 21:30
Elle se sentait clairement ridicule à gesticuler devant Robyn, essayant de se faire comprendre autrement que par les mots dont le son s'évaporait une fois sorti de sa bouche. Le regard du garçon s'éclaira finalement après quelques secondes (pas trop tôt songea-t-elle). Il tenta de prononcer quelques mots, et au vue de sa réaction surprise, Derpina en déduit qu'ils étaient devenus tous sourds, ou tous muets. Cela n'allait pas arranger leurs affaires…

Mais l'attention de la rouquine fut détournée par quelque chose qui glissait sur le sol, ou plutôt quelqu'un. Derpina, incrédule, un jeune homme aux cheveux verts s'amuser à attraper des lucioles. L'Esquisse transformait-elle tous les gens en gamins ? Elle poussa un petit cri étouffé quand il toucha sa jambe. C'est qu'ils s'étaient tous donné le mot ! Depuis la fuite de IA, la chute et sa jambe cassée elle était servie. Derpina profita du silence imposé par la situation pour marmonner quelques insultes que nous ne retranscrirons pas ici à l'égard du nouveau venu, de Robyn, etc.

Robyn releva l'individu au bandeau vert et la salua, la laissant seule assise au sol. Elle le maudit intérieurement et tenta tant bien que mal de se redresser par elle-même, prenant appui sur la valise éjectée un peu plus loin. Elle aurait aimé avoir quelque chose pour écrire afin de pouvoir communiquer, mais obtenir du papier et un stylo ou crayon qui ne dépassent pas un mètre de taille et ne mordent pas n'était pas chose aisée dans l'Esquisse. En outre, elle avait quitté le manoir précipitamment et l'idée n'aurait jamais pu lui traverser l'esprit.

Elle se retrouva ainsi une fois de plus à utiliser un langage des signes improvisé, pour leur faire comprendre qu'elle était blessée à la jambe et qu'elle boitait.

Avec une belle épique de bras cassés -sans mauvais jeux de mots, cela allait être pratique pour rejoindre la surface !

Résumé:
Derpina râle, se relève toute seule et fait comprendre à Robyn et Lifty que sa jambe est blessée.
avatar
Invité
Invité
le Jeu 2 Juil - 13:12
Pas de poulet... Ce qu'il avait trituré quelques secondes plus tôt avant de se faire lever de force par un total inconnu n'était définitivement rien d'autre que la jambe d'une jeune fille qui devait environner l'âge des deux autres personnes présentes (soit lui-même et... L'autre).

Faisant donc la moue, Lifty réajusta le col de sa chemise, jetant un regard haineux vers les petites lucioles qu'il savait maintenant inatteignables, plus loin. Ces bestioles si attirantes, si brillantes... Il devait trouver un moyen de s'en emparer sans les tuer, et cela, en vue de sa pratique, lui était possible, comme toujours. Dès lors qu'il était question de brillants, tout stratagème était à mettre en place.

Visiblement, la tactique du "je choppe et je file" n'était pas ici celle à appliquer. Il faudrait à Lifty user d'ingéniosité, de douceur, d'amour, et... De ses nouveaux collègues...

Quittant donc sa moue boudeuse, Lifty salua à son tour ses nouveaux partenaires, puis offrit à la fille un regard intéressé tandis qu'elle tentait d'orchestrer quelques signes mettant en avant sa jambe, et, visiblement... Quelque chose d'autre. Était-elle en train d'affirmer qu'il s'agissait bien là de poulet? Lifty avait après tout déjà vu nombre de faits aussi étranges sur des humains -maintenant décédés-, mais il ne semblait à première vue n'y avoir aucun défaut physique à cette jambe, si ce n'était une imperceptible rougeur que l'obscurité camouflait. L'inconnue que Lifty nomma "She" au sein de son esprit par soucis de pratique semblait en position désavantageuse, peut-être même faiblement douloureuse. Oh... Peut-être était-ce ça qu'elle tentait d'expliquer! Mais si sa jambe la faisait ainsi souffrir, il aurait mieux filer à l'anglaise, car tout ralentissement était à proscrire ici b- AH! Croyez-vous que Lifty porte la moindre attention à cela? Aucunement, et jamais ne laissera-t-il quelque derrière si ce n'est pour un brillant!

Et donc, mieux valait pour lui rapidement s'insérer dans le groupe. Se montrer sympathique, serviable, ce genre de choses.

Ainsi, sans même prévenir, ce qui lui était de toute manière impossible, Lifty alla derrière "She", la soulevant pour la porter dans ses bras telle que le serait une princesse -on parle bien ici de Derpina.

Pour une fois, les ingénieux brillants pourront attendre... Il fallait d'abord sortir, s'attirer la sympathie du groupe, puis discuter d'un plan pour revenir ici et s'accaparer ces lucioles fuyardes.

Lifty voulu donc prononcer quelques mots, un sourire aux lèvres.

« ... »

Mais, évidemment, aucun mot ne fut prononcé. Cependant, dans sa hâte et son ingéniosité parfois peu tangible, Lifty se mit à marcher en pensant que tout le monde l'avait entendu, se dirigeant vers les rails de train pour commencer à en longer le quai sans aucun raison apparente. Et pour cause, ses raisons se trouvaient dans ses paroles perdues...

"She" dans les bras, "He" certainement derrière, ou devant (on voit rien aussi...), Lifty ouvra ainsi la marche vers Quelque Part.

HRP:
Je m'excuse vraiment pour l'Enorme retard qui a tout ralenti par ici... Je vous promets (et là, vraiment), que ça ne recommencera pas sans raison!

Résumé:
Lifty attrape par surprise Derpina afin de la porter entre ses bras, commençant à longer le bord du quai avec elle en s'attendant à ce que Robyn le suive, ayant dit le pourquoi du pourquoi sans s'être rendu compte que sa voix ne s'était pas propagée...
Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum