Anonymous
Invité
Invité
le Dim 5 Avr - 20:12


ODETTE

Identité



Appellation : Odette.
Anniversaire/Âge : 18 ans.
Nationalité : Russe.
Occupation : Elle cherche son corps. Et elle compte bien le reprendre. Même si au fond, il ne lui est pas dû. Cela fait un peu d'elle Odile. Et cela l'éloigne encore plus de ce qu'elle croit être.
Arrivée dans l'Esquisse : Le jour où elle sera prise, ou quelques temps plus tôt.
Goûts : Elle n'aime rien ni personne. Elle n'éprouve rien. Même la danse, elle ne l'aime pas. Elle en a besoin. Peut-être qu'elle aime ce rôle qu'elle jouait, mais là encore ce n'est pas sûr. Elle est cachée derrière des illusions. On la croyait souriante et fraîche comme une rose. Personne ne la soupçonnait d'être si faussée, Odette.
Créateur du prédéfini : Gunnel Ljungström.
Avatar : Brian Mengini, peinte par Richard Young (ryoung sur DeviantART).


Description



Elle ne vit plus. Elle joue un rôle. Le rôle d'Odette. La princesse qui ne peut-être elle même qu'à la tombée du jour, qui ne peut être sauvée que par l'amour.
Mais elle n'aime personne, n'éprouve rien. Elle rejette toute affection d'un revers de main. C'est une danseuse. Froide, patiente, déterminée, perturbée, égoïste, égoïste, mais diablement belle et on lui pardonne tout.
Tout, même ce rôle qu'elle joue, ces émotions qu'elle feint. Le prince courra à elle et elle l'accueillera dans ses bras, lui susurrant les mots qu'elle a soigneusement répétés, seule devant le miroir de son âme mise à nu.
Odette, hein?
Ha, ha.

Mais tout le monde y croit. Alors elle continue. Parce qu'elle est belle et qu'elle ment bien.

Elle a bien menti jusqu'au bout. Et elle a été belle aussi. Jusqu'au jour de la représentation. Et elle aurait tenu jusqu'à la dernière danse, si tout n'avait pas disparu.
D'un coup.

Plus rien.

Plus de mensonges, surtout.

Plus de beauté à qui l'on pardonne tout: le corps du cygne noir.

Elle était démasquée.

Notes


Ce personnage est en duo avec Odile. Je le précise ici car c'est plus ambigu, puisque Odette est très importante pour Odile, mais que l'inverse n'est pas vrai. Odette est, a priori, l'incarnation de la pureté, de la beauté et de la fraîcheur: mais elle est plus faussée que jamais. Odette et Odile veulent toutes les deux imiter cet idéal, le cygne blanc, la véritable Odette, celle du Lac des Cygnes. Ce qui fait d'elles deux tristes cygnes noirs. L'histoire d'Odette est très libre, plus que celle d'Odile, n'hésitez pas à lui donner la profondeur que je n'ai sans doute pas su lui insuffler!
L'avatar est négociable!
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum