Event 6 ▬ Réunions

avatar
Les fous de la fiole
Les fous de la fiole
a tracé,
le Jeu 4 Juin - 19:28

Event 6 - Réunion




Ceci est la suite directe de l'event 5, dont la conclusion a été faite au Phare par ici. Même si vous n'avez pas participé ou suivi l'event, nous vous conseillons donc d'aller lire le dernier message pour piger quelque chose ! (N'oubliez pas qu'il est toujours possible de poser des questions si vous ne comprenez rien à l'intrigue actuelle ou passée)

Sur ce, bonne lecture, allez bien jusqu'au bout pour ne pas en louper un morceau, les explications en faisant partie ♥ (On vous conseille de lire au calme et attentivement car il y a beaaaaucoup d'informations importantes, et c'est pas forcément évident)




Partie 1 ♦ HERTZ



 

JOUR 11.



Nous n'avons pas cessé de la chercher depuis que la Tempête a eu lieu. Aujourd'hui, nous l'avons trouvée au sommet de ce qui semble être le Phare - ou du moins ce qu'il est devenu. La porte, brillante de simplicité comme de complexité, et dont nous convoitons les secrets. Toujours plus nombreux, à l'exception de ceux qui sont stationnés à la Base, nous consacrerons nos journées à cette nouvelle étude - que nous reste-t-il sinon cette dernière énigme de la cyance ?

Cependant, nous n'ignorons pas que si nous avons su venir à elle, Eux trouveront le chemin comme s'il était tracé sur le sol. Elle les appellera. Ils viendront et nous serons là pour les attendre. Comment allons-nous les empêcher d'interférer ? Copernic a rapidement suggéré de les rallier à notre cause en utilisant les bons arguments, ce à quoi nous agréons globalement, malgré quelques discussions qui se tiennent ici et là au sommet. Nous leur expliquerons quelle est la cause de leurs malheurs et leur dénoncerons la cause de cette Tempête qu'ils ont aussi vécu - leur unique but n'est-il pas après tout de se débarrasser de leur pire cauchemar ? Les discussions vont bon train.

Au cœur de ce brouhaha léger, Watt pose sa main sur mon épaule.

   

JOUR 12.



Nous avons tout prévu, tout, depuis Leur cheminement jusqu’à Leur arrivée ici. Nous serons là pour les guider, mais aussi pour défaire les aspirations de nos collègues fourvoyés par Celle qui nous guide. Nous sommes peu, mais suffisamment de personnes à s’être rendues compte que nous étions allés trop loin. Aujourd’hui, la rébellion nous semble être la seule solution.

En secret, l’un d’entre nous ira à la Base afin de déjouer les actions de ceux qui y sont déjà et qui, bien entendu, sont encore perdus par la cyance. Nous autres serons au Phare, aux premières loges d’une pièce de théâtre dont nous ignorons encore le dénouement.


   

JOUR 13.



Il semble que les hostilités aient rapidement commencé. Nous avons été surpris par la subite collision d'un bus avec le Phare, si bien que nous perdons un temps précieux à estimer le nombre de blessés ainsi que les dommages subis. Copernic tourne en rond, Watt tente de garder son calme, les canettes de contact et les talkies-walkies vibrent à court intervalle. Si leur arrivée était le premier point de nos prévisions, nous ne attendions pas à ce qu'elle soit si brusque. L'un des nôtres a annoncé qu'un groupuscule de quatre individus approchait. Il n'a plus contacté personne ensuite.

Une fois ce début chaotique passé, une morne attente a pris place. Nombre d'entre nous continuent à surveiller la porte et à appliquer sur elle toutes sortes de substances ; cela aurait été du gâchis que de procéder à l'approche « humaine » hors du champ de vision de nos invités. Ils doivent la voir. Cette mort d'un individu ayant tenté d'ouvrir la Porte. Elle sera l'accroche de notre discours. Et le point de départ des actions que nous nous apprêtons à effectuer.

Ils sont nombreux, mais peu armés. Nous sommes d'autant plus convaincus que tout fonctionnera pour le mieux. Naturellement, nous prenons tour à tour pris la parole, persuadés pour la majorité de rencontrer une réponse favorable. Watt me donne son propre calepin pour avoir les mains libres lorsque le moment sera venu. Nous attendons quelque peu que la tendance se confirme. Nombreux sont ceux qui font preuve d'un manque d'intérêt profond, tandis que quelques discussions naissent dans un fin scepticisme.

Les dessinateurs vont plus loin. Deux d'entre eux se sont jetés sur la porte et en sont ressortis indemnes. Les sceptiques sont encore plus nombreux. Copernic serre les poings, furieux. Deux choses sont certaines. La première est qu'il n'est plus question pour Nous de négocier. La seconde... Il n'est plus nécessaire de croiser les regards pour comprendre qu'il est temps de commencer à agir.

Watt s'affole et attrape un homme aux cheveux gris. Il est éloigné par deux autres qui se trouvaient à proximité. Après brève réflexion, « Nous » décidons finalement de réorienter notre stratégie dans le sens de ses affirmations. Copernic, qui tout naturellement a les moyens de contacter la Base, se saisit de sa canette de transmission pour demander la destruction immédiate de toutes les défenses d'un bâtiment que nous avions pourtant bâti de nos mains. Dès lors, il ne nous est permis que d'imaginer, sans avoir la moindre image, dans cette conviction biaisée que la peur se répandra dans les rangs des dessinateurs.

Quelque minutes plus tard, nous lançons les premiers explosifs. Le point final de mise en abyme - une mise en scène dans la mise en scène. Il ne reste qu'à réunir toutes les pièces du puzzle, et je détiens sans conteste la plus importante.

De cette porte que Nous avons cherché pendant des jours, il ne reste qu'un maigre accessoire, juste assez petit pour prendre place dans une main.

Une toute petite partie d'un ensemble qui s'est brisé.

Tout comme « nous » ne sommes désormais que des traîtres.








   

Partie 2 ♦ Réunion




VOYAGE.



« Nous avions ainsi prévu d'en arriver jusque là. »


Penché sur le rebord du yacht d'Inge Ljungström et de ses coéquipiers, Hertz jette un dernier coup d'oeil à la plaine à vagues dont les étendues ont noyé l'horizon rosâtre. Une brise froide se faufile entre toutes les silhouettes en présence tandis que le véhicule est en mouvement linéaire, sous un ciel rose sans fracture.


Il vient de tout leur dire. Depuis la découverte de la porte dans le Phare, jusqu'au coup de théâtre, en passant par l'attente et les premières braises de la rébellion. Un chemin plus sinueux que celui qu'ils empruntent actuellement, fondé sur des prévisions et des spéculations de chaque côté. L'Esquisse était, l'espace d'un instant, devenue ce gigantesque terrain d'échecs dans lequel sur lequel chaque dessinateur n'était qu'un pion. Mais un pion capital, dont la couleur - la réaction - déterminerait la victoire de l'un ou l'autre des camps.


Et sans le savoir, ils ont fait gagner Hertz et ses compagnons. Ces mêmes qui leur ont montré un raccourci pour quitter la pièce envahie de fumée, puis guidés sur le navire de fortune emprunté à l'un des dessinateurs. Eux-mêmes dont la fatigue semblait les avoir contraints à cette solution - ou, n'est-ce pas plutôt un mélange de colère, de peur et de lassitude ? Peut-être sont-ils portés par cette même curiosité dont la déception a été totale ?


Ou peut-être veulent-ils simplement trouver refuge en Ville, destination aussitôt commandé par ce qui semble être le chef du groupuscule renégat ?


Oh, tout semble si calme, malgré toutes les zones d'ombres qui repeignent le tableau. Que cette Base prétendument en danger vous semble lointaine, quand vos yeux se ferment et tout notre corps crie de faire une pause ! Pourquoi ne profiteriez pas du silence qui vous tend les bras ? Il nous reste encore du chemin à parcourir avant d'atteindre votre destination.


*


VILLE.




L'Esquisse ne connaît pas le crépuscule. Lorsque vos lourdes paupières daignent à nouveau lever le rideau sur ce monde, aucune variation de teinte n'est venue ébranler le délirant ciel rose. Vous voici comme au premier jour, face à lui, étalé sur le pont ou assis contre un rebord de votre véhicule de fortune. Éraflé par cette même brise qui continue de sévir malgré l'immobilité, vous vous relevez au milieu d'un nouveau paysage que vous reconnaissez peut-être.


La Ville est à moins d'un saut pour quitter le yacht. Plus rien n'y bouge, tout ne fait que s'y écrouler et mourir, mais ne s'agit-il pas ni plus ni moins que du salut ? La promesse de pouvoir reprendre votre souffle dans un monde qui ne vous accorde aucun répit. En cela, il ne s'agit que d'une contradiction de plus au milieu de toutes celles qui se précipitent pour vous faire perdre la raison.


Bien malheureusement, la journée n'est pas terminée.


« Ils sont arrivés plus vite que prévu. » notifie Hertz, dont l'expression est proche du sourire tandis qu'il vous désigne l'horizon jusqu'alors noyé dans la plaine. Un simple point noir vient tâcher le désert ; sentez-vous ce frisson qui vous parcourt le dos tandis que tout vous indique qu'il s'agit d'un énième objet à affronter ? Une menace qui n'attendait que le moment de vous voir toucher terre pour intervenir. Ou peut-être s'agit-il des cyantifiques ?



Et pourtant.



Lorsque vous discernez enfin un gigantesque bâtiment qui s'approche de vous sur des pattes d'araignée, vous ne savez pas s'il faut mourir de rire ou pleurer avec intensité.


Les deux se rejoignent, comme la Base et la Ville en ce jour.






EXPLICATIONS




Félicitations, vous êtes venus à bout de votre lecture ! Ou presque. Quoi qu'il en soit, vous voici en dehors du phare et même en Ville, mais plusieurs explications s'imposent afin que vous compreniez la situation.


♦ La première partie de cet event n'est ni plus ni moins qu'un flashback pour vous expliquer l'event 5 d'un tout autre point de vue ; celui de Hertz, le cyantifique que vous rencontrez à la fin de l'E5… On y apprend donc que non seulement la venue des dessinateurs était largement prévue par les cyantifiques, mais aussi qu'il y a parmi ces derniers plusieurs « rebelles » qui avaient prévu de trahir leurs compères avant même que l'event ne commence. Vous aurez largement l'occasion d'en apprendre plus sur les raisons qui les ont motivés. Toujours est-il qu'ils sont pour le moment vos alliés et vous ont indiqué un chemin pour quitter le phare sans dommage collatéral, avant de vous accompagner jusqu'au fameux Yacht amené ici par Inge, Liloh et Cyclo.


♦ Vous n'êtes pas obligatoirement monté à l'intérieur du Yacht après avoir quitté le phare, il est possible de suivre votre propre chemin, mais cette voie est vivement recommandée. En chemin, tous les personnages qui ne dormaient pas ont pu entendre le récit du flashback précédemment dévoilé, c'est-à-dire la trahison de Hertz, tandis que le yacht se dirigeait vers la ville. Par la suite, beaucoup ont certainement été submergés par la fatigue, et donc succombé à l'appel de Morphée, mais il ne s'agit en rien d'une obligation de jeu.


♦ Après un long trajet, plus ou moins sans encombre (on imaginera que les rebelles ont tué pour vous les objets peu recommandables en chemin), le Yacht et ses occupants sont arrivés en Ville. Un peu plus tard, un dernier coup de théâtre est venu terminer la journée : c'est la Base qui s’est déplacée à l’aide de ses « pattes d’araignées ». Que, quoi, comment ? Ceci venant d'arriver, il vous faudra poser la question aux rebelles - ou faire vos propres spéculations - si vous voulez connaître l'explication !


♦ Désormais, la Base s'est replantée dans le sol et se trouve à  5 minutes de la Ville. Par conséquent, les groupes “ville” et “base” peuvent désormais se rencontrer et communiquer en toute liberté avec les anciens membres du groupe "Phare". Vous avez toujours rêvé de RP avec des persos à l'autre bout du monde ? Profitez-en, car tout le monde est au même endroit… à l'exception de Kah, Diablo, et quelques dessinateurs errant dans la Plaine (si vous désirez nous rejoindre, vous pouvez dire que le yacht vous a ramassé en route)


♦ Au vu du déplacement conséquent, et certainement rapide, la Base ne s'en est pas tirée indemne. Des dégâts sont présents un peu partout dans le bâtiment, merci d'en prendre compte ! Par exemple, la piscine du salon a certainement débordé partout, la cuisine doit être encore plus bordélique que d'habitude...


♦ Vous avez la possibilité d’aller vous reposer en ville ou dans la base, de discuter avec d’autre ou de harceler les Cyantifiques sur ce soudain revirement de situation. Le jour 13 est toujours en cours, puisque nous souhaitons vous laisser la possibilité de réagir "à chaud" avant de passer à la suite. (Et puis, il en fait un peu pour la V10, héhé) Cependant, vous noterez qu'il y a eu une certaine ellipse entre la fin du phare et la situation présente, c'est pourquoi nous avons divisé le jour 13 en deux parties. N'oubliez pas de RP dans la bonne section, sachant que Base et Ville sont maintenant confondues et qu'il vous faut recréer tous les sujets ! (eh oui, ça fait du bien un peu de ménage)


Pour finir, trois remarques importantes :

♦ Puisque les Cyantifiques rebelles qui vous accompagnent désormais l’ont nommé ainsi, les dessinateurs qui ont à peu près suivi savent que ce monde s’appelle Esquisse, de même qu'ils connaissent tous l'appellation "Cyantifiques" si cela n'était pas tout à fait clair.


♦ Il y a, en plus de Hertz, plusieurs cyantifiques qui font parti des rebelles, dont Watt (celui qui a agressé Marshall) et 5 autres. Vous pouvez vous adresser à chacun d'entre eux, prenez simplement en compte la possibilité d'un délai de réponse variable selon la difficulté des réponses à écrire ♥

Vous pouvez toujours RP dans la partie avant l'E6 si vous avez quelque chose à finir, mais nous préférerions que vous passiez à la suite directement. (Rien ne vous empêche de faire les deux en même temps, mais privilégiez la nouveauté!)
Admirez notre magnificence ! ♥
Situation : Aucune
Particularités : Aucune
Messages : 107
Date d'inscription : 08/06/2013
Toasts : 27
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Les fous de la fiole
Les fous de la fiole
a tracé,
le Dim 26 Juil - 14:49

Fin du jour 13



Sans préavis ni annonce, l'étrange lumière du ciel s'éteint à nouveau.

Aussitôt, les conversations qui persistent depuis l'arrivée du yacht deviennent murmures, tandis que les plus épuisés s'abandonnent volontiers à l'étreinte de Morphée. Que ressentez-vous ? Est-ce pour vous la fin d'un rêve ou l'issue d'un cauchemar ? La délivrance ou l'angoisse de s'assoupir sans surveillance ? Les plus terrorisés trouveront certainement du repos dans l'imposante Base... mais bien d'autres se réfugieront tous ensemble dans les bâtisses abandonnées de la cité détruite, dans l'espoir que l'absence quasi totale de lumière saura dissuader les objets.

Pour aucun de vous, y compris les nombreux vagabonds qui errent dans l'Esquisse, s'endormir ne sera une chose facile. Ne faut-il pas pour autant projeter un peu de foi dans le ténébreux firmament qui vous surplombe ? Ne faut-il pas croire qu'Elle vous épargne un instant pour fermer les yeux ? Croire en vous, en ces lieux soi-disant sécurisés, et en ces sept personnes qui vous ont promis leur aide ?

Et croire, aussi, en toutes ces personnes que vous venez de rencontrer.

Car demain, vous ne serez plus dispersés aux confins du monde, mais bel et bien réunis pour affronter ce monde tout entier.


Explications



Comme vous pouvez le constater, le jour 13 est désormais terminé ! Le jour 14 arrive dans la foulée, mais il convient de préciser certains points.

Vous pouvez toujours terminer vos sujets en cours, mais veuillez ne pas y rester un mois entier non plus. Il n'y aura plus d'intervention des maîtres du jeu, cyantifiques y compris, ni d'opportunité ou quoi que ce soit du genre, vous êtes encore plus tranquilles que la tranquillité.

Entre vos RPs actuels et la tombée de la nuit, il s'est écoulé un petit temps équivalent à une "soirée". Vous êtes libres d'imaginer ce qui est arrivé pendant ce temps-là sans forcément le jouer. C'est le moment d'imaginer des rencontres, des liens, ou même de considérer que votre personnage a aperçu une bonne partie de ceux qui traînaient dehors s'il est un peu sociable. Qui sait, peut-être aurez-vous décidé de rejoindre la Base après le repas de Kim ou de vous assoupir au Manoir dans lequel Iris vous aura cordialement accueilli !

■ Pour les somnambules, les hiboux et les insomniaques, la nuit qui suit le jour 13 est jouable au même titre que la soirée. Pensez simplement à le préciser dans le titre de votre sujet (et à ne pas poster à la suite du jour, pour éviter tout problème).

■ S'ils veulent profiter de toutes les nouveautés du jour 14, ceux qui ne sont pas encore du côté de la Ville sont vivement invités à la rejoindre ! Folie pourra toujours intervenir mais jouer dans la plaine ou la Boulangerie équivaut à se priver d'intrigue et de beaucoup d'autres choses. Rien n'empêche d'aller jouer dans la plaine de temps en temps, mais en gardant contact avec le centre et en ayant de quoi se défendre efficacement.

■ Les cyantifiques rebelles se sont installés dans la Base militaire, où ils ont ouvert le Sous-sol qui est désormais accessible normalement. Ils ont également mis hors d'état de nuire un autre cyantifique, Pascal, qui se trouvait dans le sous-sol au moment du déplacement (c'est lui qu'a rencontré le club des étoiles de mer), mais il vous faudra parler aux rebelles pour en savoir plus et interagir avec lui si le côté obscur vous intéresse.

Et enfin, pour ceux qui ne savent pas quoi faire de cette ellipse, le staff a pensé a vos âmes torturées. Venez essayez la nouvelle zone de lancers de dés avec ce sujet, une sorte de générateurs de rencontres aléatoires qui vous permettra d'inventer des petites choses pouvant donner lieu ou non à un lien / un RP dans le futur, ou juste à une anecdote sympa ♥
Admirez notre magnificence ! ♥
Situation : Aucune
Particularités : Aucune
Messages : 107
Date d'inscription : 08/06/2013
Toasts : 27
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum