[Ville - Ruelle ~50m du Yacht] Du calme, juste du calme...

avatar
La chauve-souris
La chauve-souris
a tracé,
le Jeu 4 Juin - 20:36
Ok, c'était quoi tout ça ? Sérieusement ? Tu te retrouve adossée à un mur en ruine, isolée, à une cinquantaine de mètre d'un yacht que tu as sûrement pris, les bras appuyés sur tes genoux repliés. La trompette posée à côté de toi et ta tête contre le mur, tu tentes de faire de l'ordre dans tes pensées et de te remettre de. De ce bordel. T'étais dans un phare à te demander ce que tu foutais là y'a à peine quelques heures !

Bon, je vais t'aider un peu. Des explosions, un type qui cris parce qu'il faut fuir, il a une poignée, alors tu fuis, prends le raccourci, regardes toutes les 30 secondes si l'inutile de rouquin est là, t'arrêtant dès que tu le perdais de vue, sautes dans le yacht et te laisse porter tu ne sais pas où. Ce monde, l'Esquisse, ces types, des Cyantifiques, qui les ont visiblement trahis. Qui avaient tout prévus. Eh oui, encore une fois, ce n'est pas toi qui a choisis, oooh non. C'était écrit, c'était prévu, cela devait se passer comme ça. Même ici, tu n'est pas maître de toi-même. Jamais tu ne le seras.

Mais jusque là, ça va, c'était encore… « logique » si tu oses utiliser ce mot. Mais la base. Une énorme araignée. Sérieusement ? Elle est là, tu la vois de là d'où tu es alors qu'elle est sensée être loin, très loin. Non, elle est là. Tu soupires fortement et cache ton visage entre tes bras.

« C'est quoi ce bordel encore, sérieusement... »

Résumé:
Cydna s'est isolée plus loin, exténuée de tous les évènements, est recroquevillée contre le mur, assise.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Cydna vous surveille en salmon. Sa main gauche est une aile de chauve-souris autonome.



Tu n'es qu'une présence remplaçable
Autres comptes : Kahaüz ; Imogen ; Sacha ; Tzòker
Rôle : Guerrier
Situation : Aucune
Particularités : Main gauche chauve-souris
Messages : 632
Date d'inscription : 29/04/2013
Toasts : 88
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1269-cydna-du-lac-o-une-presence-rem
Commenter
avatar
Le matheux
Le matheux
a tracé,
le Jeu 4 Juin - 21:26
Al avait l'impression d'être dans un rêve. De revivre cette même et singulière négation de réalité qui l'avait saisi la première fois, au premier réveil. L'envie de tout simplement dire « Non » pour ne pas chercher à comprendre toute cette merde, pour ne pas perdre un oeil à chaque fois que quelque chose serait complètement incohérente. Pour pouvoir cracher sur tout, être en haut du monde. Le pire étant certainement la Base, source d'un profond vertige qu'il traînait encore dans les rues de cette « Ville » qu'il découvrait pour la première fois - ou peut-être était-ce le fait de se crever les poumons dans le phare et de se jeter juste après dans un yacht tout sauf confortable ?

C'était kiff kiff. Il était actuellement beaucoup trop rabat-joie pour admettre que la situation actuelle était une énorme chance. Un coup du destin. Un grand bonheur. Ils étaient rentrés, ils avaient survécu, ils étaient loin de cette merde, ils….

À quelques mètres seulement de Cydna, le pied d'Al frappa violemment un carton qui n'avait rien à foutre là. Tout comme eux.

« C'est quoi ce bordel encore, sérieusement...
- Je n'en sais rien, franchement. »

Son seul mérite était de tenir encore debout. S'il tenait. C'était un bien piètre effort pour avoir l'air de tenir la route. Qui bernerait-il avec un visage presque blanc et un visage de misérable ? Ses vêtements n'étaient pas vraiment de première qualité non plus, sans parler de ses cheveux en bataille et des lunettes dont on se demandait encore comment il parvenait à voir à travers. Il n'avait plus rien du mec qui avait traîné deux filles (enfin, 1.2 filles, désolée Gunnel) hors de la Base, presque les mains dans les poches. Maintenant, « résoudre l'équation », comme il le disait si bien, passait en second plan. Comment pouvait-il considérer que quelque chose allait bien alors qu'il avait tout foiré ?

Il souffla un coup et s'adossa au même mur que la jeune femme, à un mètre d'elle - ou légèrement moins. L'idée de lui foutre la paix ne lui traversait même pas l'esprit, peut-être parce qu'il se voyait mal laisser quelqu'un qui lui avait sauvé la mise dans la rue. Et parce qu'il n'était pas prêt à affronter la B… Base tout seul.

« Regarde, maintenant c'est moi qui te suis... » lâcha-t-il tout en se repassant le fil incompréhensible et tordu des derniers évènements. Il fallait dire qu'Al n'était pas vraiment l'homme à accompagner, surtout pour les missions impossibles. Hem hem. Mais sans doute vallait-il mieux éviter de parler de tout ce qui venait d'arriver, juste pour cette fois.

Qu'il ne veuille pas réfléchir, surtout sur un sujet qui restait vital, c'était rare.

« Cet endroit ressemble à une reconstitution ratée de Pompéi. »

Heureusement, Al continuait à râler.
Même si, cette fois, c'était juste une tentative pour amorcer la conversation, et pas juste parce qu'il ne pouvait pas s'en empêcher.

Spoiler:
Al rejoint Cydna dans son coin, lui répond qu'il ne sait pas plus qu'elle ce qu'il se passe, fait une remarque sur le fait qu'il la stalke et commente le paysage pour amorcer une conversation.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Quand il veut bien mettre sa couleur, Al écrit en darkorange.

Superbe fansong faite par Gunnel ♥️ :
Audio and voice recording >>

Il faut toujours des chiffres quelque part.
Autres comptes : Eelis, Thalès, Trenca, Ambros Hummer et Iris Listz
Rôle : Logisticien
Situation : Dans la base en train de râler et de faire "l'état des lieux"
Particularités : .. Parle tout seul ?
Messages : 620
Date d'inscription : 09/01/2013
Toasts : 152
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1088-al-oo-base-de-donnees
Commenter
avatar
La chauve-souris
La chauve-souris
a tracé,
le Jeu 4 Juin - 22:09
« Je n'en sais rien, franchement. »

Tu sursautes un peu mais tu n'eus même pas eu besoin de relever la tête pour reconnaître ce crétin d'Al. Ou plutôt, tu n'avais même pas la force de la relever, même pas pour lui ? Eh beh. Pauvre pitchounette. Et il s'installe à côté, il va faire quoi ? Parler des récents évènements ? Discuter des révélations ? Il va encore nous saouler oui ! Comment ça je te saoule déjà ? Non mais moi j'ai le droit, c'est mon job.

« Regarde, maintenant c'est moi qui te suis... »

Ok, il est flippant, un stalker !
Comment ça ma gueule ? Non mais oh, je te permet pas ! Ce type est une sangsue, regarde dans quel état tu es de sa faute ! Il aspire ton énergie ! Tu serais restée là bas tu aurais été bien plus tranqu--
Ok, la base a bougé donc pas forcément mais toutes ces angoisses liées au chemin, toutes ces douleurs et toute cette lassitude n'aurait existé ! Et oui, peut-être que tu ne m'entendrais pas, tu vois, toi-même tu dis qu'il t'a été néfaste !
Ah ! Et là tu n'as rien à redire n'est-ce pas ? Comment ça il a été mignon ? Mais non, regardes-le il est moche. Fait pas semblant de ne pas avoir la force pour pas voir la vérité en face hein ! Oui, il s'est occupé de toi, patati et patata. Encore heureux ! Attend, il t'a foutue dans une merde pas possible, s'il ne s'était pas occupé de toi ça aurait été alarmant !
Quoi j'avais tort ? En quoi ? Ah. Qu'il t'abandonnerait. Ouais enfin en même temps tu as toujours sa calculette chérie, s'il te l'avait pas donnée, tu serais déjà aux oubliettes ! Comment ça, non ? Puisque je te le dis ! Oui, bon c'est lui qui te la donné mais tout de mê--

« Cet endroit ressemble à une reconstitution ratée de Pompéi. »

Qu- Mais y'en a qui causent ici donc tu serais gentil de ne pas me couper, saloperie de rouquin ! Et toi, ricanes pas, même doucement, de toute façon t'as pas assez de force pour ça. C'est ça, tourne la tête et regardes-le avec un œil en coin.

« Un peu colorée, quand même... »

Tseuh, vous êtes débiles. Bien entendu que c'est coloré, on est en Esquisse, blondasse ! C'est ça, faites un léger silence… Vous me fatiguez.

« La prochaine fois que tu me demandes de te suivre... »

Qu'il aille voir ailleurs si on y est !

« Je me préparerais mieux que ça. »

… ET NE RICANE PAS !

Résumé:
Cydna se bat avec sa main pour défendre Al puis lui dit que la prochaine fois qu'elle le suivra, elle se préparera mieux.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Cydna vous surveille en salmon. Sa main gauche est une aile de chauve-souris autonome.



Tu n'es qu'une présence remplaçable
Autres comptes : Kahaüz ; Imogen ; Sacha ; Tzòker
Rôle : Guerrier
Situation : Aucune
Particularités : Main gauche chauve-souris
Messages : 632
Date d'inscription : 29/04/2013
Toasts : 88
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1269-cydna-du-lac-o-une-presence-rem
Commenter
avatar
Le matheux
Le matheux
a tracé,
le Jeu 4 Juin - 23:14
Il ne l'avait pas entendue rire doucement. Si le bruissement avait certainement emprunté comme toute sonorité le chemin qui menait à son oreille, sans doute le matheux était-il en trop bas pourcentage de bonne humeur pour le considérer. Ou dans les vapes. Pas attentif. Éreinté. Un tas de choses qui mériteraient une bonne thérapie mathématique. Une semaine en compagnie de vecteurs, d'équations et de calculs de trois lignes pour se retrouver. Ouais. Mais il savait que c'était un peu délicat à organiser.

« Un peu colorée, quand même...
- À peine. » lui répondit-il au tac au tac avant de réaliser qu'au moins, Cydna semblait d'assez bonne humeur pour lui répondre. Et qu'elle le regardait. Un truc que tu foires un peu moins aujourd'hui, tiens..

Il profita d'un intermède au cours de leur conversation pour se dire qu'il aurait l'air mon déprimé avec une clope dans la main. Ces bâtonnets à la chimie répugnantes lui manquaient de temps en temps, et sans doute aurait-il accepté de vendre son âme. Ou de, au moins, poser pour un magazine féminin, si cela lui permettait d'en avoir juste une dizaine. C'était un détail qu'il ne communiquerait pas à Cydna, par fierté. Et peut-être parce qu'elle avait déjà assez d'éléments pour l'enfoncer, on allait pas en rajouter.

« La prochaine fois que tu me demandes de te suivre... »

Et aïe. Merci. Oui, bien sûr, ça embraie sur le sujet qui fâche. Direct. Mmmrmhh. Il fronça des sourcils et plaça les mains dans ses poches, l'air de dire qu'elle avait le droit de lui coller une. Tant que ce n'était pas avec la trompette, il voulait dissoudre le club des étoiles de mer avant de crever.

« Je me préparerai mieux que ça. »

Heureusement qu'il ne fumait pas.

Parce qu'il se serait étouffé avec sa propre friandise en éclatant de rire. Spontanément, nerveusement. Comme si Cydna venait de surgir d'un coin sombre pour lui faire peur, et qu'il avait sursauté comme une fillette avant de réaliser la blague de mauvais goût. Ça, en pire. Son dos glissa contre le mur jusqu'à ce qu'il soit finalement à la même hauteur que son amie.

« Bonne suggestion. J'en profiterai pour me préparer tout court. »

Il était infiniment sérieux sans en avoir l'air, à moitié remis du brusque sursaut de ses cordes vocales. Dans la brume qui l'empêchait de savoir si Cydna parlait sur le même créneau ou si elle plaisantait juste. À moitié entre ces deux tons, il regarda le sol et compléta sa phrase afin de clore un sujet de discussion qui n'était pas vraiment dans la liste de ses préférés.

« Mais ce ne sera pas pour tout de suite. La B… Base a besoin d'esprits rationnels. Je suppose que tu as vu ce qui lui est arrivé en notre absence. »

Ok, il ne s'en remettait pas.
Il allait presque lui demander, par habitude, de le suivre jusqu'à leur si doux « foyer ».

Mais ça, mon cher, c'est ce que l'on nommerait un fail.

Spoiler:
Al craint le pire quand Cydna évoque le fait qu'elle l'a suivi, puis éclate de rire au final, avant de s'asseoir à côté d'elle et de lui répondre.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Quand il veut bien mettre sa couleur, Al écrit en darkorange.

Superbe fansong faite par Gunnel ♥️ :
Audio and voice recording >>

Il faut toujours des chiffres quelque part.
Autres comptes : Eelis, Thalès, Trenca, Ambros Hummer et Iris Listz
Rôle : Logisticien
Situation : Dans la base en train de râler et de faire "l'état des lieux"
Particularités : .. Parle tout seul ?
Messages : 620
Date d'inscription : 09/01/2013
Toasts : 152
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1088-al-oo-base-de-donnees
Commenter
avatar
La chauve-souris
La chauve-souris
a tracé,
le Ven 5 Juin - 2:43
Et ce con rigole. Non mais sérieusement ! Il trouve ça drôle ? Quoi, toi, pourquoi tu souris bêtement, hein ? Comment ça il est mi—Rah mais t'as finis avec cette phrase qui me refile des boutons ?!

« Bonne suggestion. J'en profiterai pour me préparer tout court. »

Oooooh oui mon grand, tu vas te préparer à ta mort par incinération ! Et ça te fait ricaner, bien sûr. C'est 3 secondes de ricanement de trop. Je dois te rappeler ce que ça a causé son manque de préparation ?!
He le rouquin, t'installe pas encore plus prêt ! Non mais cette scène va en faire pâlir les plus grands psychopathes ! Elle va en faire vomir les plus intelligents d'entre nous ! Soit moi ! Ne souris pas. N'ai pas ce sourire de triomphe, saloperie.

« Mais ce ne sera pas pour tout de suite. La B… Base a besoin d'esprits rationnels. Je suppose que tu as vu ce qui lui est arrivé en notre absence. »

… Attend, pourquoi tu lui colles ton poing dans la figure ? Je veux dire, avec un geste plus ferme, ok, je veux bien mais là tu le poses sur sa joue, c'est stupide ! Justement, il la tendais – enfin y'a 1 minute – pourquoi t'en a pas profité pour lui en coller une belle ?! Il le mérite !
Et. Tu lui mets de gentilles baffes. Tu lui tapotes la joue quoi. D'accord, ok, inutilité du geste, bonjour ? Tu l'aurais caressé ça aurait eu le même effet. Quoi non ? Si ! Ah. Pas pour ton cœur. Bah écoute t'es une blondasse niaise qu'est-ce que tu veux.

« ça va aller, on va s'en sortir va. »

Et tu ranges ta main légèrement rougissante. Je vais vomir. Oui ce n'était pas mo—MAIS ENCORE HEUREUX si non je lui aurais arraché les cheveux.

« On a réussit à sortir de ce bordel. Pas tous seuls, certes. Mais y'a des nouveaux. Dont certains qui ont l'air plutôt… Rationnels. Enfin, un surtout. Et je crois qu'Artémis va vite ranger le foutoir qu'a causé le déplacement... »

Petite pause le temps que l'information arrive jusqu'au cerveau… Ouais, ça met un certain temps hein… Tsss. Tu colles ta main sur ton front.

« Le déplacement… dis-tu avant de soupirer, je vu des trucs étranges dans ce monde depuis que je suis là… Bon, des bouts de bâtiments qui bougent aussi. Mais. Non quoi. »

Ce temps de réaction de fou.

Résumé :
Cydna tapote la joue d'Al, puis l'encourage, lui disant que ça ira, qu'il n'y a pas que des cas désespérés (enfin surtout, y'a Marshy qui a l'air raisonnable) puis facepalm sur le fait que la base ait bouger

Pardon Gun d'avoir répondu avant toi mais ;w;
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Cydna vous surveille en salmon. Sa main gauche est une aile de chauve-souris autonome.



Tu n'es qu'une présence remplaçable
Autres comptes : Kahaüz ; Imogen ; Sacha ; Tzòker
Rôle : Guerrier
Situation : Aucune
Particularités : Main gauche chauve-souris
Messages : 632
Date d'inscription : 29/04/2013
Toasts : 88
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1269-cydna-du-lac-o-une-presence-rem
Commenter
avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Sam 6 Juin - 0:10
Première explosion. J'ai sursauté et puis senti la manche de mon pyjama peser un peu sur mon épaule. Merde. Gunnel.
Ma main s'est refermée sur elle et je l'ai plaquée contre mon torse; Chlorophyllia m'a pris le bras et m'a tiré à sa suite, et je me suis mis à courir à la suite des autres.


Le yacht. Tout le monde dedans, a priori. Gunnel en larmes, et Dieu qu'elle pleure fort pour sa petite taille. Je m'assieds dans un coin, me recroqueville, je pose mes mains en coupe au sol, avec la blondinette dedans, et je les regarde. Les types en blouses qui racontent leur histoire. Me laissent sceptique.

« Qu'est-ce qui prouve qu'on peut les croire ? »

Je hausse les épaules.

« Rien du tout. Mais rien ne prouve qu'ils mentent. Pour l'instant, on est en vie, et puis on a encore nos armes. S'ils retournent leurs vestes... Enfin, leurs blouses, nous aviserons alors. »

La présence des blouses blanches à proximité ne me fait pas baisser le ton. Qu'ils sachent que nous n'abdiqueront pas de sitôt. Gunnel hoche vaguement la tête et ajoute:

« Normalement il n'y a que le noir et le blanc, les gentils et les méchants. Et comme par hasard on n'est jamais des leurs. Mais là... Il y a trop de couleurs. »

Je lève les yeux au ciel.

« Trop de peinture, ça t'a retourné la tête. Y a pas de blanc et de noir, il y'a nous. Ensuite, les autres. Les autres se divisent en plusieurs catégories, mais l'essentiel, c'est de sauver notre intérêt à nous. T'inquiètes pas, va.
— Bof. »

On se tait un moment. Puis je lève ma sœur au niveau de mes yeux et lui pose la question qui me taraude depuis que je l'ai vue:

« Bon, explique-moi comment tu t'es retrouvée minuscule.
— Je ne sais pas.
— À d'autres. Il n'y a que toi pour te retrouver dans une situation pareille, alors raconte.
— Justement, je ne sais pas! s'emporte-t-elle. Je me suis réveillée et j'étais comme ça! Je ne savais pas que j'étais toute petite, je croyais que c'étaient les avions en papier!
— Qu'est-ce que tu racontes?
— J'ai été agressée par des avions en papier.
— Sous d'autres cieux, j'aurais trouvé ça ridicule... Mais j'ai été coursé par un pamplemousse palmé.
— Je sais.
— ... Comment? »

Elle hausse les épaules.

« Je croyais que les avions étaient gigantesques, puis j'ai rencontré des gens – Al, le type roux à lunettes, et puis Cydna, la blonde avec l'aile de chauve souris – et j'ai dû accepter l'idée d'être devenue minuscule. Mais je ne sais vraiment pas comment ça se fait.
— Ce n'est pas dramatique.
— Je vais crever la première, Inge.
— Mais non. J'te laisserai pas tomber, va. On est pas des Ljungström pour rien. »

Elle a vaguement souri.

« J'aimerais bien que Sonja soit là. Le trio serait au complet, on serait invincibles.
— Bof. Je ne souhaite à personne d'atterrir ici.
— Mais tu connais Sonja, comment elle est. Elle s'en sortirait mieux que nous tous réunis. »

Mouais.


Gun dort depuis un bout de temps déjà. Moi, je suis prostré dans la même position qu'il y a quelques heures, mêmes si elle est de plus en plus inconfortable. Je ne peux pas bouger. Alors je ne bouge pas. Pas tout de suite. Encore un peu.


On y est. Je secoue du doigt la blondinette qui me dort dans la main. Enfin, "secouer", c'est un bien grand mot, je l'ai à peine poussée qu'elle s'est réveillée en sursaut.

« Tout doux, petite.
— N'en profite pas.
— Tu veux sortir faire un tour? Je crois qu'il y a des tas de choses à voir, et je n'ai pas envie de te confier à quelqu'un.
— Dis plutôt que tu as peur d'aller voir tout seul.
— Il y a peut-être une once d'appréhension.
— Ouais, ouais. Je suis partante. Mais je ne veux pas aller sur ton épaule, j'ai trop risqué de me casser la gueule aujourd'hui.
— Je te garde dans ma main, promis. »

Je me lève et débarque du yacht. Il aura décidément été utile, ce vieux truc steampunk.

« C'est...
— Moche? En ruine?
— Les deux.
— Tout ici l'est. Au moins le ciel a la classe.
— "urgent: les bœufs sont encore allés devant la charrue! envoyez vos chous à la crème trois cent soixante", tu trouve ça classe?
— Soyons positifs. Restons-en aux couleurs.
— Vrai que c'est un joli rose. J'espère qu'il ne va pas me dégoûter de sitôt. »

Nous marchons, enfin, je marche un peu autour du bateau.

« Ce ne sont pas Al et Cydna, là-bas?
— Si, je pense. À toi de me le dire, tu as plus vu leurs minois que moi.
— Ce sont eux. On va les voir?
— Si tu veux. »

On y va.

« Coucou, vous deux. Cydna, Al, je vous présente Inge, mon frère. Tu sais, Al, celui que tu ne voulais pas qu'on embarque, tout à l'heure, avant le départ. »

La vilaine langue de vipère.

« Au vu de ce cinéma bas-de-gamme, c'était un acte louable. Enchanté. »

Je devine qu'elle hausse sûrement les épaules avec hauteur. Et puis, d'autant du coq à l'âne, elle lance à pleins poumons, d'une voix claire et articulée qui ne prouve que son désir de se faire entendre:

« On n'a pas exactement trouvé ce qu'on était venu chercher, je crois. »

Je fronce les sourcils sans trop savoir quoi ajouter. C'est la vérité. Mais on la connaît tous et il n'y a rien à extrapoler de cette lapalissade. Du moins de mon côté.

Résumé:
Inge et Gun dialoguent durant le trajet, Gun dort un moment. Arrivés aux habitations, ils sortent, émettent des constats défaitistes à propos du paysage et décident de rejoindre Al et Cydna. Gunnel fait les présentations et sort une lapalissade sur la situation finale.
Commenter
avatar
Le matheux
Le matheux
a tracé,
le Sam 6 Juin - 1:01
« Ça va aller, on va s'en sortir va. »

Si son unité centrale n'avait pas été sujette à quelques bugs sur l'instant, la part encore purement rationnelle du matheux aurait certainement protesté à violents éclats de « Se sortir de quoi ? De ce monde, tu rigoles ? » et de pessimisme teinté d'ironie. Jusqu'à déprimer et imiter la précédente position de son interlocutrice, à savoir la tête entre les bras. Peut-être vallait-il mieux en rester à la légère gêne qui l'étripait dans ce soudain contact physique. Sur lequel il ne fit pas de commentaire, faute de savoir s'il valait mieux répliquer, remercier, râler ou dépoussiérer la machine à cramoisi. Désolée, Cydna, tu vas devoir te contenter d'une expression mi-amusée, mi surprise, mais probablement positive.

« On a réussi à sortir de ce bordel, reprit-elle. Pas tous seuls, certes. Mais y'a des nouveaux. Dont certains qui ont l'air plutôt… Rationnels. Enfin, un surtout. Et je crois qu'Artémis va vite ranger le foutoir qu'a causé le déplacement...
- Dans ce cas, il vaut mieux ne pas la déranger et profiter de la situation présente, n'est-ce pas ? »

Ou comment ne pas risquer de se faire embarquer dans une vaste séances de nettoyage. Parce qu'Artémis n'allait certainement pas les louper, s'ils revenaient maintenant les mains dans les poches, tiens donc. Il était temps pour Al de lancer une mission de reconnaissance dans ce qui lui apparaissait comme une infinie cité détruite. Par quoi ? Il préférait éviter les suppositions. Toujours était-il que le coin semblait tranquille, au moins en façade ; la probabilité de rencontrer un piège à loup géant y serait certainement faible. Al soupira à nouveau, sans pour autant bouger - dans cet état, se relever était proche du calvaire.


« Le déplacement…j'ai vu des trucs étranges dans ce monde depuis que je suis là… Bon, des bouts de bâtiments qui bougent aussi. Mais. Non quoi.
- Nous sommes d'accord. Logique, où es-tu… »

Maintenant, il se moquait de sa propre phrase. Combien de fois par jour la prononçait-il, au moins mentalement ?

« Coucou, vous deux. »

En parlant de logique. La tête d'Al pivota à 93° pour dévisager celui qui venait perturber leur semblant de discussion. Les moments de calme, dans l'Esquisse, c'est comme un triangle dont la somme des angles ne fait pas 180. Citation profonde à méditer. Bien que la journée ait été longue, il reconnut plus ou moins l'un des nouveaux du portail, fier participant à l'incroyable fiasco du phare. Et accompagné de cette chère Gunnel, qui ne manqua pas de faire les présentations :

« Cydna, Al, je vous présente Inge, mon frère. Tu sais, Al, celui que tu ne voulais pas qu'on embarque, tout à l'heure, avant le départ.
- Au vu de ce cinéma bas-de-gamme, c'était un acte louable. Enchanté.
- Cela fait une personne de moins pour me reprocher de l'avoir envoyée au coupe-gorge. Enchanté. »

Passées les retrouvailles - plus chaleureuses et appréciées qu'il n'y paraissait - avec la minuscule artiste, Al se mit davantage à considérer son support, c'est-à-dire Inge. Sa curiosité mathématique le poussant à se demander si leur différence de taille était proportionnelle à leur différence de caractère. Ça aurait été drôle.

« On n'a pas exactement trouvé ce qu'on était venu chercher, je crois. »

Plus que de se souvenir de la mauvaise conclusion de la journée, merci Gunnel. Cependant, et puisque Cydna y était légèrement pour quelque chose, il prit l'amère déclaration avec légèreté.

« Peut-être que nous n'avons pas encore fini de chercher. »

Un déclaration d'espoir. Cela fait quoi d'être optimiste, Al ? Ah, non, il semblerait que ce soit plutôt un trait d'humour pour souligner le fait qu'ils voyageaient en escargot sur l'autoroute. Un voyage qu'on prend toujours mieux lorsque l'on sort d'un embouteillage, curieusement.

« Vous devriez aller visiter la Base, ne serait-ce que pour y rendre le yacht qu'Inge a "emprunté" au garage. Et y trouver un coin où dormir, accessoirement. »

Et quoi de mieux que de fêter ça par un petit piège ? Son coude heurta à peine celui de Cydna pour lui signifier qu'elle devait jouer le jeu. C'était certainement le pire moment pour parier sur les chances que le duo aurait de se faire embrigader par une certaine bonne femme. Éventuellement, il leur faudrait penser eux aussi à quitter les lieux, avant qu'il ne s'y sentent y rester définitivement faute de pouvoir se relever.

« Vous l'ignorez certainement, mais la nuit tombe aléatoirement ici. Le ciel s'éteint en moins d'une seconde, très pratique pour quiconque est à l'extérieur. »

C'était valable à la fois pour le duo fraternel et pour eux-mêmes. Mais la nuit n'était qu'une rigolade de plus après toutes ces conneries.

Spoiler:

Al apprécie à sa façon les tentatives de réconfort de Cydna, puis les autres débarquent, donc il se présente à Inge et propose gentiment aux nouveaux d'aller visiter la Base dans l'espoir qu'ils tombent sur Artémis, les prévenant au passage que la nuit tombe n'importe quand.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Quand il veut bien mettre sa couleur, Al écrit en darkorange.

Superbe fansong faite par Gunnel ♥️ :
Audio and voice recording >>

Il faut toujours des chiffres quelque part.
Autres comptes : Eelis, Thalès, Trenca, Ambros Hummer et Iris Listz
Rôle : Logisticien
Situation : Dans la base en train de râler et de faire "l'état des lieux"
Particularités : .. Parle tout seul ?
Messages : 620
Date d'inscription : 09/01/2013
Toasts : 152
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1088-al-oo-base-de-donnees
Commenter
avatar
La chauve-souris
La chauve-souris
a tracé,
le Dim 7 Juin - 14:01
« Nous sommes d'accord. Logique, où es-tu… »

Pas dans ta tête en tout cas.

« Coucou, vous deux. »

Tiens, une voix inconnue. Ou plutôt elle devrait t'être connue mais t'as une mémoire de poisson rouge, que veux-tu. Tu lèves à peine les yeux, c'est qu'il est grand, l'enfoiré, surtout quand tu es assise.

« Cydna, Al, je vous présente Inge, mon frère. Tu sais, Al, celui que tu ne voulais pas qu'on embarque, tout à l'heure, avant le départ.
- Au vu de ce cinéma bas-de-gamme, c'était un acte louable. Enchanté.
- Cela fait une personne de moins pour me reprocher de l'avoir envoyée au coupe-gorge. Enchanté. »

Tu ricanes légèrement

« Enchantée. »

Tu les regardes enfin, en penchant légèrement la tête sur le côté.

« Je suis contente de voir que tu t'en sois sortie, Gun. »

« On n'a pas exactement trouvé ce qu'on était venu chercher, je crois.
- Peut-être que nous n'avons pas encore fini de chercher. »

C'est ça, ouais, bien sûr. Espère pas trop, le roux. De toute façon, ce sera sans nous la prochaine fois ! Comment ça, « non ? » Tu veux pas l'abandonner… C'est mignonnement débile. Stupide. A quoi ça va t'avancer si tu meures avant de savoir toute la vérité ? Non, il faut laisser les autres chercher, toi tu restes dans la base à rien faire. Comme tu le fais si bien habituellement, du rien. Juste écouter. Et à la rigueur obéir à Artémis. Elle est quand même légèrement flippante.

« Vous devriez aller visiter la Base, ne serait-ce que pour y rendre le yacht qu'Inge a "emprunté" au garage. Et y trouver un coin où dormir, accessoirement. »

Puis tu sursautes au contact de son coude. Tu le regardes mollement. Mais qu'est-ce qu'il a, sérieusement ? Aller à la base… Base qui s'est déplacée… Oh. Oh-oh. Rangement. Qui dit rangement dit Artémis exécrable. Qui dit Artémis exécrable dit souffrance. Ouais. Cette fois-ci je ne peux que féliciter Al de son intelligence pour en faire le moins possible. C'est quoi cette expression perplexe ? Si on range, tu seras obligée de te servir de moi et franchement, j'en ai vraiment pas envie, j'ai juste envie de rien faire. Ou t'emmerder, à la rigueur. Oui, c'est ce que je fais tout le temps, je sais.

« Vous l'ignorez certainement, mais la nuit tombe aléatoirement ici. Le ciel s'éteint en moins d'une seconde, très pratique pour quiconque est à l'extérieur. »

Oh, oui, c'est vrai, ce ciel. Encore que. Après le bordel du phare, s'il fait nuit, on s'en fiche. En plus la base est à 5 minutes d'ici, donc si la nuit tombe… Tant pis.

« Hn. Profiter de ce laps de temps calme pour trouver un coin dans la base. Sachant que l'alliance « calme » et « base » fait pas bon ménage… Il faut longtemps pour trouver. Autant s'y prendre à l'avance. »

… Et tu marches dans sa combine ? Wow. Je pensais que tu allais dire « non, je veux aider ! »
… Trop crevée. Hn. Ça se tiens. Ah ! Oui, tu as trop aidé ces derniers temps, là c'est une raison que j'apprécie.

Résumé :
Cydna réagis peu, est contente de voir Gun puis marche dans la combine d'Al
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Cydna vous surveille en salmon. Sa main gauche est une aile de chauve-souris autonome.



Tu n'es qu'une présence remplaçable
Autres comptes : Kahaüz ; Imogen ; Sacha ; Tzòker
Rôle : Guerrier
Situation : Aucune
Particularités : Main gauche chauve-souris
Messages : 632
Date d'inscription : 29/04/2013
Toasts : 88
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1269-cydna-du-lac-o-une-presence-rem
Commenter
avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Dim 7 Juin - 21:28
Mon corps flottant dans l'écran du tamagotchi, le regard fixe et les bras croisés, je boudais. Nous avions échappé aux éboulement, aux affaissements, et nous avions réussi à arpenter les innombrables ruelles de la ville malgré l'agitation tout récente. Mais tandis que l'appareil sautillait afin de continuer sa route, je me tenais là, boudeuse en son sein, comme le jugeant de haut tout en pensant à maintes choses en même temps.

Rien, nous n'avions rien trouvé, pas même un grille-pain pouvant nous servir de sous-fifre. Seuls les divers matériaux des murs avaient tenté de nous tuer, mais aucun objet digne de ce nom n'avait encore croisé notre route, et cela ne pouvait que m'horripiler. Mes toutes récentes données qui à mon ressenti me semblaient inculquées depuis un temps ancien ne cessaient d'agiter mes neurones numériques, de faire pulser mes pixels, comme si, sans cesse, mon organisme tentait de rebooter pour installer ses dernières mises à jour.

J'avais depuis quelques minutes déjà coupé mes micros afin qu'aucun être de l'extérieur ne puisse m'entendre, que seul mon tamagotchi, mes micros et mon casque le puissent. Ma voix ne devait pas se faufiler dans les mauvaises oreilles...

« Comment voulez-vous qu'on fasse quoi que ce soit de vous si vous ne formez jamais de groupes, crétins!! Il doit y avoir un caillou sauteur ou une tartine sur pattes à chaque coin de ville, rien de plus, c'est pas croyable... »

Enragée, je poussais de grandes expirations afin de contenir ma colère, qu'elle me soit plus utile au moment propice. Mais quelle galère... Je ne pouvais que tenter de former des plans sous ma mine râleuse, sachant que l'exécution de ceux-ci était tout le problème en vue de ma condition.

« Il faudrait diffuser un message, mais je suppose que tu te limites à envoyer des petites bestioles numériques copuler avec d'autres... »

Un sourire en coin se forma sur mes lèvres. Les tamagotchis, ces petites machines étaient une véritable joie dans le monde passé, mais ici et maintenant, c'était tout autre chose.

« Bon, oublie, tourne à gauche. »

Il tourna à droite...

« GAUCHE!! »

Puis fit marche arrière.

« Bien... Droite après... »

Mes données regorgeaient d'idées, de tactiques, certaines me semblant presque inscrites à l'avance. Que faire, que faire...? Manipuler, piéger, charger, je ne savais pas quoi choisir, et je ne savais en rien comment accomplir la réalisation parfaite de chacun de mes plans avec l'entourage que je possédais. En attendant, je tentais de contenir certaines pulsions, d'étranges spasmes qui prenaient mes pixels. Je soupirais, fermant les yeux et cachant ainsi la rougeur de mes pupilles. Malgré mes paupières baissées, mes sourcils se froncèrent.

« ... C'est quoi ça?

- [...] pour y rendre le yacht qu'Inge a "emprunté" au garage. Et y trouver un coin où dormir, accessoirement. »

Des humains, des cibles! Rouvrant les yeux, j'ordonnais au tamagotchi de se poster contre le rebord du mur, ce qu'il exécuta pour une fois sans rechigner. Des humains, je n'y croyais pas... Certains étaient encore vivant, si loin du manoir? Les objets faisaient vraiment n'importe quoi, il allait falloir remettre de l'ordre dans tout cela, devenir la championne dont toute bonne civilisation d'Age of Empire a besoin... Mais pour le moment, il était temps de se débrouiller seule.

Je chuchotais alors, ce même si personne à l'extérieur de l'appareil ne pouvait m'entendre.

« Plan d'infiltration, exécution. »

Ce plan, bien que judicieux, m'étais déjà détestable, car non mortel... Mais c'était là la seule opportunité qui se présentait à moi, outre la fuite que je ne permettais pas pour une première fois.

Et alors, tout se mit en place.

Des icônes apparurent en haut et en bas de l'écran du tamagotchi, similaires à celles d'un tamagotchi qualifiable de normal, incluant la nourriture, les minis jeux, les toilettes, le travail, et le nettoyage.
Pour rendre tout cela encore plus valable, je me déplaçais plus profondément au sein de l'écran, me faisant bien plus pixelisée et petite, presque de la taille des adorables créatures que sont les tamagotchis (bestioles bien plus mignonnes et intelligentes que cet appareil idiot qui porte le même nom en tout cas...)

Le tout prêt, la perfection était atteinte. Tout sur l'écran avait l'air d'être le fait d'un authentique tamagotchi acheté en grande surface terrestre, outre moi, qui semblait être une petite créature plus évoluée et humaine que celles habituelles, possédant deux pixels rouges pour dessiner mes yeux, quelques-uns de la même couleur pour colorer mes habits, et enfin quelques autres afin de colorer de bleu l'intérieur de mes cheveux. Mes contours étaient pixelisés de noir, représentant les bordures de mes habits, mon casque de manière grossière, et tout ce qui allait avec cela.

Parfait.

Le tamagotchi roula sur le côté, se plaçant au bout de la ruelle pour arborer sa splendide coque blanche, bien et vue des quelques personnes présentes, comme prévu; puis, pour refermer le piège, il émit deux bip sonores.

Il n'y avait plus qu'à attendre qu'on morde à l'hameçon, que j'agisse à contrecœur comme une petite bestiole dressée afin de m'immiscer dans le groupe... Et prier, ou plutôt sermonner, pour que ce fichu tamagotchi ne fasse pas des siennes.

« Si tu fais tout foirer, je te démonte les circuits... »

Résumé:
Perdue un temps dans les ruelles de la ville, I.A. 2.0 tombe sur le groupe de dessinateur qui revient du phare, lançant en place son "plan d'infiltration". Le tamagotchi ressemble maintenant à un tamagotchi fonctionnel tout ce qu'il y a de plus banal, I.A. 2.0 en étant la petite créature grossièrement pixelisée et légèrement colorée. Pour bien appuyer sa présence, le tamagotchi se déplace en roulant jusqu'au bout de la ruelle où se concertent Al, Cydna, Gunnel et Inge et lance une slave de deux "bip", attendant bien sagement...

HRP:
INCRUSTE! Petites infos: si quelqu'un ramasse et joue avec le tamagotchi, I.A. réalisera tout comme le devrait un tamagotchi kawaii, ce afin de ne pas briser sa couverture... have fun~!
Commenter
avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Lun 8 Juin - 11:04
« Je suis contente de voir que tu t'en sois sortie, Gun.
_ Ha, Cyd. C'est... Gentil. »

Elle le pense. C'est vraiment gentil d'être heureux de la voir en vie. Il y a semble-t-il des gens par ici qui souhaitent sa mort et celle de ses amis (sont compris dans cette dénomination tous les êtres sans volonté meurtrière rencontrés jusqu'ici).

« On n'a pas exactement trouvé ce qu'on était venu chercher, je crois.
« Peut-être que nous n'avons pas encore fini de chercher.
_ Wow, Al. Je ne te soupçonnais pas si poète, tu sais. »

C'est dit d'un ton railleur, parce qu'elle en tire plaisir. Même si au fond de son cœur un pincement se fait sentir. Et ses côtes cassables, elle le sent les gravir. Pour grimper jusqu'à ses yeux qu'elle croit voir rougir.

Mais elle veut pas pleurer. Pas encore, allez. Elle veut pas être en pleurs, elle veut encore tenir.

« Vous devriez aller visiter la Base, ne serait-ce que pour y rendre le yacht qu'Inge a "emprunté" au garage. Et y trouver un coin où dormir, accessoirement.
_ Je ne suis pas concernée! » murmure-t-elle en se balançant.
_  Vous l'ignorez certainement, mais la nuit tombe aléatoirement ici. Le ciel s'éteint en moins d'une seconde, très pratique pour quiconque est à l'extérieur. »

Au mouvement de la main d'Inge, qu'elle sent s'élever un peu, Gunnel devine qu'il s'apprête à parler. C'est étrange d'associer les mouvements observés aux sensations qu'elle ressent. Mais la parole lui est soufflée par Cydna qui la prend:

« Hn. Profiter de ce laps de temps calme pour trouver un coin dans la base. Sachant que l'alliance « calme » et « base » fait pas bon ménage… Il faut longtemps pour trouver. Autant s'y prendre à l'avance.
_ Vous...
_ Vous sonnez louches, vous savez. »

À son tour de le couper.

« Vous pourriez nous faire visiter, vous qui connaissez. À trois...
_ Quatre!
_ ... Dont deux plus expérimentés, on a plus de chances de trouver.
_ Ordure! Enfoiré! »

Bip! Bip! Ce n'est pas une censure automatique qui vient de sonner.

« Qu'est-ce que c'était? Encore un objet? »

Sa poing se referme autour de la taille de poupée. Le jargon local ne va pas tarder à lui être familier.

Résumé:
Gun est émue que Cydna soit contente qu'elle s'en soit sortke. Puis elle soupçonne Al et Cydna de quelque plan diabolique, mais Inge la modère en leur proposant simplement de le guider à travers la base. C'est alors qu'il entend le Bip Bip d'I.A. et, sur ses gardes, il demande s'il s'agit d'un objet.

hrp:
j'm'étais plantée de compte oqjeqksjf
(le pire c'est que ça allait quand même huhu)
Commenter
avatar
Le matheux
Le matheux
a tracé,
le Lun 8 Juin - 13:03
« Hn. Profiter de ce laps de temps calme pour trouver un coin dans la base. Sachant que l'alliance « calme » et « base » fait pas bon ménage… Il faut longtemps pour trouver. Autant s'y prendre à l'avance. »

Cydna. Sais-tu à quel point je t'aime ? fut sa première réaction à la prompte collaboration de sa camarade d'infortune. Juste avant une courte période de vide où il réalisa que. Sortir cette phrase tout en pensant aux évènements du phare. Était indubitablement le plus court chemin vers la métamorphose en tomate. Et l'échec d'un plan si bien rodé. Il louerait sa crevardise d'esprit plus tard, lorsque l'heure serait moins propice à s'endormir au milieu d'une rue.

« Vous...
- Vous sonnez louches, vous savez. »

Une minuscule artiste qui me trouve louche, je suis vexé.
Nouvelle réaction sur le vif. Il fallait avouer que sa fatigue persistance lui avait empêché de réaliser à quel point leur « argumentaire intéressé » présentait des failles. Aussi grosses les trous noirs qui aspiraient l'intelligence d'un bon nombre de personnes en ce monde. D'ailleurs, s'il voyait au départ difficilement la différence entre la petite (très petite) soeur et son aîné, outre la taille et le sexe, celle-ci lui apparut plutôt claire par la suite.

« Vous pourriez nous faire visiter, vous qui connaissez. À trois...
- Quatre!
- ... Dont deux plus expérimentés, on a plus de chances de trouver.
- Ordure! Enfoiré! »

Si Al avait été un adorable chaton, il aurait ronronné. Sauf que dans son cas, il s'agissait plus d'un vil sourire en coin à l'écoute des protestations de Gunnel. Cependant, c'était quand même mal parti pour leur tentative de fournir du sang neuf à Artémis. Il ne mit pas bien longtemps à savoir quoi répondre.

« En l'occurrence, les deux plus expérimentés sont dans un état de fatigue avancée et ne possèdent pas le cosmos nécessaire pour jouer les guides touristi… »

C'est au milieu de cette tirade digne d'une plaidoirie en grande instance qu'un élément perturbateur comme Al les adorait s'incrusta sous la forme d'un strident bruit digne d'un réveil matin agonisant. Enfin, sans rentrer dans une exagération subjectif, il s'agissait d'un "Bip bip" qui avait simplement eu la qualité de lui couper la parole. Son regard aussi tranchant qu'une lance vint fusiller l'objet incriminé - notez l'ironie.

« Qu'est-ce que c'était? Encore un objet?
- Probablement Bip Bip et Coyote, ils passent souvent par ici… Ce n'est pas une question très pertinente. »

Il espérait franchement qu'il avait tort, ou sinon il ne passerait pas beaucoup de temps dans ce simulacre de Ville. Trouvant la force de se lever tel un paresseux, il abandonna un court instant la compagnie de Cydna pour se saisir du petit objet de forme ovale qui, manifestement, était le coupable. Avant de se rasseoir pour triturer l'objet comme une relique des temps anciens.

De la couleur. Une mascotte en vieux pixels. Des commandes. Tandis que son visage prit une teinte un peu plus pâle, il fut instantanément submergé par la nostalgie de quelques mauvais souvenirs de jeunesse. Et de sa malheureuse plus jeune cousine qui, comme toute gamine des années 2000, possédait au moins cinq, voire dix, de ces bestioles dans son sac, auquel elle avait donné le nom des membres de sa chère famille ou de son cercle d'amis.

Cela ne devait jamais être découvert par le club des étoiles de mer. Jamais. Ou le monde serait promis à une apocalypse funèbre.

Revenu dans un état normal, il dissipa finalement les doutes de ses interlocuteurs.

« Il s'agit d'un engin de destruction massive pour collégienne (il fit pivoter la bête en direction de Cydna puis de la fratrie) ou d'une nouvelle amie pour Gunnel, au choix. Quelqu'un veut essayer ? »

Et non, il n'oserait jamais dire qu'il lui avait déjà donné à manger. Ni qu'il tenterait bien un mini-jeu. Parce que s'il assumait totalement de dormir avec sa calculatrice et de lui faire des poutous, il lui restait juste assez de fierté pour nier en bloc une quelconque affection pour ces bestioles, et se répéter qu'il ne s'agissait que d'un syndrome de Stockholm. Ou d'une forme de désespoir présente uniquement chez le geek qui avait perdu toute technologie depuis treize jours.

Résumé:

Al essaie de convaincre encore Gunnel et Inge d'aller dans la Base sans eux, mais IA 2 les interrompt, alors il va la chercher, la trifouille un peu et propose à qui veut de jouer avec.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Quand il veut bien mettre sa couleur, Al écrit en darkorange.

Superbe fansong faite par Gunnel ♥️ :
Audio and voice recording >>

Il faut toujours des chiffres quelque part.
Autres comptes : Eelis, Thalès, Trenca, Ambros Hummer et Iris Listz
Rôle : Logisticien
Situation : Dans la base en train de râler et de faire "l'état des lieux"
Particularités : .. Parle tout seul ?
Messages : 620
Date d'inscription : 09/01/2013
Toasts : 152
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1088-al-oo-base-de-donnees
Commenter
avatar
La chauve-souris
La chauve-souris
a tracé,
le Lun 8 Juin - 14:47
« Vous...
- Vous sonnez louches, vous savez.
»

A peine. Toi, tu t'en fichais, tu voulais juste du calme. Du calme avec le rouquin, tant qu'à faire. Sauf que tu sais, « calme » et « rouquin » ça va pas bien ensemble hein.

« Vous pourriez nous faire visiter, vous qui connaissez. À trois...
- Quatre!
- ... Dont deux plus expérimentés, on a plus de chances de trouver.
- Ordure! Enfoiré!
»

Ahah ! Je l'aime bien, ce type ! Parce qu'il a de la jugeote, lui, au moins. Toi, c'est normal, tu as toujours été débilement naïve. Le roux, lui, se croit intelligent alors qu'il n'avait pas capté la perche que vous avez tendu aux frangins.

« En l'occurrence, les deux plus expérimentés sont dans un état de fatigue avancée et ne possèdent pas le cosmos nécessaire pour jouer les guides touristi… »

… Le cosmos. Il est sérieux ? Enfin, il a eu l'intelligence (oui, j'ose le dire) d'énoncer un argument recevable. Sauf qu'il y a eu un « bip bip ». Oui, encore un objet, c'est ça de rester à l'extérieur plutôt que de rentrer.

« Qu'est-ce que c'était? Encore un objet?
- Probablement Bip Bip et Coyote, ils passent souvent par ici… Ce n'est pas une question très pertinente. »

Pffft. Là, j'accorde un point à l'inutile de service. Même toi, tu as légèrement ricaner alors que la situation ne se prêtait pas. Non parce que vous êtes à moitié mort donc si un objet vous attaque maintenant, vous êtes cuit. Ouais, y'a des types plus loin mais reste que quelque chose peut vous attaquer et vous tuer en 30 secondes, personne ne pourra rien y faire.

« Il s'agit d'un engin de destruction massive pour collégienne, ou d'une nouvelle amie pour Gunnel, au choix. Quelqu'un veut essayer ? »

… Un. Un tamagotchi. Ils sont sérieux là ? Tu regardes avec perplexité la chose, et tu as cru voir le roux jouer 3 secondes avec. Tu ne veux pas savoir ce qu'il a fait. T'as raison, déjà que son image est pas glorieuse si en plus tu te rends compte qu'il a donné à manger à la bestiole à l'intérieur, ce sera pas mieux. Ne m'en veux pas, je fais ça pour ton bien voyons.

Toujours est-il que tu ne bougeas pas les bras d'autour de tes genoux, trop fatiguée pour voir de plus près la chose.

« Pas spécialement, non. Mais fais attention avec ce truc, ça peut devenir féroce en un rien de temps. »

Ce qui est assez ironique, venant d'un aussi petit truc.

Résumé :
Cydna écoute puis met en garde Al sur la dangerosité potentiel du… Tamagotchi.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Cydna vous surveille en salmon. Sa main gauche est une aile de chauve-souris autonome.



Tu n'es qu'une présence remplaçable
Autres comptes : Kahaüz ; Imogen ; Sacha ; Tzòker
Rôle : Guerrier
Situation : Aucune
Particularités : Main gauche chauve-souris
Messages : 632
Date d'inscription : 29/04/2013
Toasts : 88
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1269-cydna-du-lac-o-une-presence-rem
Commenter
avatar
La Psychologue
La Psychologue
a tracé,
le Lun 8 Juin - 19:28
Les yeux de l'égyptienne s'ouvrirent avec un peu de difficultés. Il ne manquait plus qu'à enfiler ses vêtements, se préparer, prendre son petit déjeuner et...
Elle était déjà habillée. Vêtue de ses vêtements déchirés. Et elle ne se souvenait pas vivre dans un yacht. Yacht qui apparemment pouvait fonctionner sur terre. Non, Alev était toujours dans ce monde étrange. Elle qui avait presque cru que c'était un simple mauvais rêve. Elle avait foncée en direction du yacht, comme tous les autres, quand l'occasion s'y était prêtée. Ensuite, elle s'était endormie, tout simplement, désireuse de retrouver un peu d'énergie... Et elle avait presque cru qu'elle allait rentrer chez elle.

Elle serra son carnet de note contre elle, équipé de son stylo, son seul souvenir de son ancienne vie qu'elle venait à peine de quitter, et son seul trésor pour pouvoir comprendre ce monde bizarre, et retrouver sa petite vie tranquille. Elle relu précipitamment ce qu'elle avait écrit auparavant. Elle n'y pigeait pas grand chose. Une chose avait communiqué avec une fille - qu'elle avait cru un songe, elle aussi - pour lui dire de la libérer d'une bande de malades mentaux en blouses. C'était le plus important, en tout cas.

Alev quitta le yacht en étirant ses bras, avant de caler son carnet entre ses mains et se diriger vers ceux qui étaient là, à quelques bons mètres du dit yacht. La petite blonde appuyée contre le mur, le roux qui avait à peu près la même manière de penser qu'elle, et deux autres personnes qu'elle avait à peine vu lorsqu'ils avaient fui le phare. Un phare au milieu d'une plaine. Elle ne savait pas qui menait ce trip de drogué, mais il avait un sens de l'humour assez poussé...

-Salut ! Vous allez bien ? Lâcha-t-elle stupidement. De toute façon, il fallait bien commencer par ce genre de formalités pour engager une véritable conversation. Et puis, ça mettait toujours les gens à l'aise, de parler comme ça. Comme la seule fois où nous nous sommes vus avant était dans une situation, disons, des plus insolites, je n'ai pas pu vous dire mon nom ! Je m'appelle Alev, enchantée !

La brune allait encore débiter une série d'idioties pour tenter d'approfondir ce début de conversation, mais son regard tiqua lorsque ses yeux violets tombèrent sur un petit jouet qui lui paraissait familier. Un tamagochi. Mais qu'est-ce que foutait un tamagochi ici ? Non, au faite, il ne valait mieux pas se poser une question pareille, vu tout ce qu'elle avait vu avant... Elle pencha légèrement la tête vers l'objet, regarda la petite chose pixelisée qui "vivait" dedans, puis lâcha sur un ton blagueur :

-Faut faire attention, avec ça ! Il paraît qu'on peut les tuer, si on appuie trop fort dessus.

Sûrement une blague de mauvais goût inspirée d'une video débile et amusante qu'elle avait croisée une fois en allant sur internet. Enfin, ça allait lui changer de l'ambiance morbide du phare, ce petit moment de détente.

Spoiler:

Résumé : Alev se réveille, et sort du yacht avec son carnet de notes et son stylo. Ensuite, elle s'approche d'Al, de Cydna, de Gunnel et d'Inge pour commencer à taper la discute.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Alev cherche vos complexes en #792789


Allez râlez pas, racontez-moi plutôt vos complexes !
Autres comptes : Canvas & Latrodectus
Rôle : Explorateur
Particularités : Yeux violets
Messages : 158
Date d'inscription : 22/01/2015
Toasts : 90
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Lun 8 Juin - 22:07
--RAPPORT--

• Phase première de l'infiltration: réussite.

Un individu à lunettes est venu me chercher, me ramenant avec lui sans aucune hésitation au sein de son groupe, me qualifiant comme "engin de destruction massive pour collégienne " ou " nouvelle amie pour Gunnel ". Bien que la première nomination me soit plus qu'appréciable, la seconde incite à croire que je suis une potentielle alliée aux yeux du bigleux, ou tout du moins rien de plus qu'un joujou pouvant répondre à certains désirs de ce qui semble être une humaine à taille réduite. Toute forme de possibilité d'intégration dans le groupe est à privilégier, même à contrecœur.

• Mise en place de la phase seconde.

Repérage.

Le bigleux qui m'a amené parmi eux semble n'être rien de plus qu'un geek voulant se montrer comme excentrique, similairement à nombre de personne dans son genre. Faisant mine de vouloir se débarrasser de moi, il a tout de même utilisé l'option "nourriture", m'offrant ainsi une délicieuse glace pixelisée mélangeant les somptueuses saveurs de la fraise et de la vanille sans en connaître lui-même toute la subtilité. Cet acte ne le fera cependant en aucun cas monter dans mon estime. Pas même un peu. Qu'il recommence ne serait pas désagréable, cela étant.

Une fille se tient non loin, installée contre le mur et une trompette à ses côtés. Par reconnaissance des voix et des paroles des deux seules filles présentes jusque là (outre moi), son appellation semble être "Cyd", ou "Cid", très certainement diminutif d'un prénom plus commun, ou surnom tiré d'un pièce de théâtre que, malgré mes défaillances de données, je n'ai pu oublier en vue de la pénibilité de son étude. Lorsque le bigleux roux avait agité le tamagotchi en sa direction, j'avais cru percevoir une particularité en sa morphologie, au niveau de ses bras, mais mon regard avait trop été attiré par la trompette pour que je puisse examiner le cas. -à étoffer suite au prochain visuel pour précisions-

En face se tient un homme, encore peu descriptible outre une barbichette, mais il tient au sein de sa paume une fille de la taille d'un pouce. Peut-être l'homme est-il ce "Al", ou ce "Inge", le choix entre les deux reste encore trop flou pour être véridique avec sûreté, tout comme elle l'est pour le bigleux qui sera nommé en substitut "le bigleux".

La fille qu'il tient dans la main, nommée "Gunnel / Gun" par la même déduction qui avait amené au nom de "Cyd / Cid", semble être une pile électrique malgré sa petite taille, ou tout du moins sait faire preuve d'une vulgarité faiblarde, mais prononcée avec force. Malgré un certain tempérament bien perceptible à première vue, sa taille ne joue pas en son avantage. Elle est la proie la plus facile du groupe.

Enfin, "Alev", qui donna son nom d'elle-même en se mêlant à la conversation, visiblement toute récente au sein du groupe. Elle fait mention d'une "situation, disons, des plus insolites", certainement des plus banales donc, mais qui mérite précision future. Plus que cela, elle offre au groupe une idée stupide qui va forcément être appliquée en vue des données connues sur les personnes de ce monde...

Ils n'ont pas intérêt à abimer l'écran.

--FIN DU RAPPORT--

*Reprise de la narration en cours ... ... ...

//



Tout me tombait du ciel, et ce en prenant en compte cette succulente glace. Cela faisait si longtemps que je n'avais pas mangé d'une telle manière... à croire que je ne l'avais jamais fait! Quel délice...

Mais il fallait rester concentrée sur la mission, ce en quoi je ne manquerais pas. Pour le moment, on me laissait tranquille, personne ne me lançait encore dans d'épuisants mini-jeux, travaux, etc, et cela me permettait avec facilité d'inscrire le rapport dans mes données secrètes sans trop d'effort, données se trouvant dans des arborescences de dossiers et de sous-dossiers interminables, à savoir, ma mémoire. Je dois bien faire avec les moyens du bord... Si seulement je me trouvais dans un ordinateur, enfin, j'aurais de si nombreuses possibilités! Mais non, il fallait toujours me limiter à ce fichu tamagotchi, et je devais jouer le petit animal de compagnie pour réussir mon coup de maître.

Il fallait que, tout en bougeant à la manière de ces adorables bestioles tamagotchiennes, je trouve un plan pour attirer les objets alentours ici...

*Bip* *Bip*

Les deux nouveaux bips du tamagotchi faillirent m'arracher une expression meurtrière qui, malgré un rictus crispé en coin à peine dévoilé par deux ou trois pixels, fut contenue.

Marmonnant de rage afin de ne pas agiter plus les pixels de ma bouche du point de vue de l'extérieur sur l'écran, je m'adressais à la pseudo-machine, les micros toujours coupés afin que le groupe ne puisse pas m'entendre.

« Arrêtes de biper, la phase un est terminée, idiot! »

Ce tamagotchi le savait. Si personne ici ne mourait, ce serait lui qui y passerait aussitôt remplacé... Et je me chargerais de son cas avec grand plaisir!

Résumé:
Faisant un rapport de la situation dans sa mémoire et ayant mangé la glace -presque involontairement- offerte par Al, I.A. 2.0 attends toujours patiemment jusqu'à ce que le tamagotchi se remette à biper deux fois sans raison, ce pour quoi, tout en restant discrète, elle l'insulte à voix basse, toujours inaudible de l'extérieur.
Commenter
avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Mar 9 Juin - 0:22
[color:d1b7=F6BC4F]« Probablement Bip Bip et Coyote, ils passent souvent par ici… Ce n'est pas une question très pertinente.
_ La réponse n'est pas mal non, dans le genre. »

En fait, ce fameux Al promet d'être vite lassant. Mais je sais que Gun exprimera bien assez d'exaspération pour deux. Ma fonction à moi, c'est de tirer profit de la situation en camouflant mon sang-froid derrière l'excitation de ma petite sœur.

[color:d1b7=F6BC4F]« Il s'agit d'un engin de destruction massive pour collégienne, ou d'une nouvelle amie pour Gunnel, au choix.

Celle qui a en ce jour la chance inouïe d'avoir une potentielle nouvelle amie pousse un très bruyant soupir.

« Quelqu'un veut essayer ?
_ Pas spécialement, non. Mais fais attention avec ce truc, ça peut devenir féroce en un rien de temps.
« Ugh, Al... Ne me dis pas que tu joues avec ce truc!
_ Les goûts et les couleurs...
_ Mais quand même, Inge. Un tamagotchi!
_ Chacun sa bestiole de poche.
_ ... »

En plein dans le mille. Elle m'adresse un minuscule regard assassin auquel je réponds avec le sourire.

[i]« N'empêche, si tout à l'heure on n'était pas en sécurité parce qu'il y avait des avions en papier, comme s'il s'agissait de drones ennemis ou un truc du genre... Un tamagotchi, c'est quoi? Une bombe à retardement? Et le truc à l'intérieur, un kamikaze? »


Et elle glousse de rire, en plus.

« Salut ! Vous allez bien ? »

Je tournai la tête vers la nouvelle venue. Oh, la copine de Chlorophyllia. Elle reprend:

« Comme la seule fois où nous nous sommes vus avant était dans une situation, disons, des plus insolites, je n'ai pas pu vous dire mon nom ! Je m'appelle Alev, enchantée ! »

Je souris en baissant légèrement la tête pou réprimer un rire, puis relève le menton pour regarder Alev.

« Inge. Enchanté.
_ T'as un joli prénom! Ici, Gunnel Rose, mais Gun me va aussi! »

Elle avisa le jouet en disant:

« Faut faire attention, avec ça ! Il paraît qu'on peut les tuer, si on appuie trop fort dessus. »

La réaction de Gun ne se fit pas attendre.

« C'est vrai? C'est trop drôle. Vas-y, Al, essaye pour voir! »

résumé:
Inge se chamaille avec Gunnel, qui fait une blague nulle sur le danger du tamagotchi. Tous deux se présentent à Alev quand elle arrive et Gun enjoint Al à essayer de tuer le tamagotchi selon la méthode d'Alev.
Commenter
avatar
Le matheux
Le matheux
a tracé,
le Mar 9 Juin - 21:05
HRP:

Pardon, c'est long pour rien, et encore j'ai raccourci xD
La fin de ce post est assez "bourrin" mais ce n'est pas parce que le personnage ne vous laisse pas le choix que vous ne l'avez pas, hinhin.

«»

S'il était d'accord avec le potentiel de férocité de l'objet en question, il grinça légèrement des dents sur le reste. Tel un apprenti Gargamel qui venait de jurer fidélité à la noble cause qu'était celle de l'extermination des êtres de très petite taille. Enfin, si l'on oubliait le fait que Gargamel ne voulait pas anéantir les Schtroumpfs, mais simplement les transformer en or pour quitter le vieux manoir loin de toute civilisation où il résidait avec son chat. Loin cependant de faire du chichi avec les définitions et faits, le matheux conserva son silence jusqu'à la réplique suivante de Gunnel.

« Vu la forme, je dirais plutôt une grenade. »

Avant qu'il n'ait pu théoriser davantage là-dessus, une nouvelle voix se mêla au cortège.

« Salut ! Vous allez bien ? »

S'il n'avait pas reconnu l'être rationnel du Phare auquel il avait pu brièvement adresser la parole au cours des débats, sans doute aurait-il vomi quelque chose du genre « À votre avis, au vu de notre dégaine, faut-il un diplôme de médecine pour se faire une idée ? ». Il s'abstint donc pour le plus grand bonheur de l'ambiance qui n'était déjà pas au plus haut point. Il n'était pas non plus sans réaliser que plus la fatigue le gagnait, plus sa tête ressemblait à un ballon gonflé d'eau sur le point d'exploser, moins il était fréquentable. Sûrement ferait-il mieux de laisser Cydna seule et de prendre congé - mais serait-elle bien seule dans cette foule ?

« Comme la seule fois où nous nous sommes vus avant était dans une situation, disons, des plus insolites, je n'ai pas pu vous dire mon nom ! Je m'appelle Alev, enchantée !
- Inge. Enchanté.
- T'as un joli prénom! Ici, Gunnel Rose, mais Gun me va aussi!

- Juste une syllabe de moins, donc Al. »

Il avait d'ailleurs sursauté une fraction de seconde à l'écoute du nom de la demoiselle. Pourtant, il avait l'habitude de rencontrer des Alex, Alexandre, Albert, Alice et autres prénoms dont il semblait toujours être le diminutif. Disons que c'était l'une des nombreuses habitudes qu'il avait avant que tout ne se casse la gueule. Il aurait presque ri.

Après cette légère parenthèse nominale, la dénommée Alev se pencha vers le tamagotchi et lança une nouvelle réplique. Sa bonne humeur était presque une fausse note au milieu de leur symphonie de mauvaise foi et de fatigue. Avaient-ils réellement tous été au même endroit ?

« Faut faire attention, avec ça ! Il paraît qu'on peut les tuer, si on appuie trop fort dessus.
- C'est vrai? C'est trop drôle. Vas-y, Al, essaye pour voir!
- Ce n'est pas toi qui parlais de bombe il y a moins d'une minute ? »

Et en plus ce machin bippait à nouveau.. Ce qui le rapprochait davantage d'une bombe à retardement que d'un vulgaire jouet. Pas question de mourir à cause d'un tas de pixels après avoir survécu à un modèle dérivé de l'enfer, ni même de perdre six litres de sang. Par prudence - et non par couardise, cette
fois  -, il adressa à Gunnel une grimace de refus.

« Si tu veux essayer, fais-le loin de nous.. »

Puis fila le minuscule appareil à la minuscule femme. Ou, du moins à son porte-manteau, puisqu'il avait clairement la flemme de se lever pour le lui mettre entre les bras. Pour la science, il aurait bien voulu assister à une petite démonstration d'assassinat, mais il fallait croire qu'il avait eu sa dose. Ce qui importait le plus actuellement n'avait guère changé, si bien qu'il remit le sujet sur la table. De façon plutôt brutale, sans attendre le dénouement de l'affaire Tamagotchi.

« Hm, pour en revenir à la discussion précédente. Je pensais vous présenter la Base, le bâtiment là-bas. (il désigna la chose à 5 minutes de la Ville) Ne serait-ce que pour son infirmerie et sa cuisine. »

Tel un pur bourrin. Ou un vendeur immobilier peu scrupuleux, parce qu'aller jusqu'à parler d'infirmerie..

« Pour ça, si vous y tenez, je peux vous emmener jusqu'à l'entrée... À 2.2, vous sauriez vous débrouiller à l'intérieur, n'est-ce pas ?  »

Parce qu'Alev était naturellement intéressée par ce prestigieux bâtiment à pattes d'araignées. (celle-ci était trop rationnelle pour avoir le choix) Tout naturellement, son plan était cette fois de les larguer à l'entrée en tant qu'appats pour Artémis. Histoire de filer au garage qui constituait une porte de service, et d'aller se cacher quelque part jusqu'à ce que la Base soit rangée.. Un clin d'oeil à Cydna aurait été trop peu discret, mais elle comprendrait certainement, ne serait-ce parce qu'Al était plus prévisible qu'une fonction linéaire.

Dans tout ça, il y avait malgré tout une ironie. S'il était prêt à traîner par les pieds les deux rationnels (et Gunnel avec) afin qu'ils passent un charmant moment dans la Base, il ne put s'empêcher de laisser en quelque sorte un faux choix à une certaine personne.

« Hm.. Si je te demande de me suivre maintenant, est-ce qu'il te faudra beaucoup de préparation ? »

Pour quelqu'un qui voulait la laisser tranquille un peu plus tôt, il avait une méthode particulière. Il ne se voyait pas vraiment la laisser là et se barrer avec les pieds des autres - comment ferait-il, physiquement parlant ?
La réalité était certainement un poil moins crevarde.


Résumé:

Après avoir fait genre lui ne s'amuse pas, Al donne IA2 à Gunnel via Inge puis revient à son objectif principal, c'est-à-dire "convaincre" les gens de venir dans la Base, même s'il manigance de fuir au dernier moment. Il adresse une réplique à Cydna.

Afficher la signature en entierRéduire la signature

Quand il veut bien mettre sa couleur, Al écrit en darkorange.

Superbe fansong faite par Gunnel ♥️ :
Audio and voice recording >>

Il faut toujours des chiffres quelque part.
Autres comptes : Eelis, Thalès, Trenca, Ambros Hummer et Iris Listz
Rôle : Logisticien
Situation : Dans la base en train de râler et de faire "l'état des lieux"
Particularités : .. Parle tout seul ?
Messages : 620
Date d'inscription : 09/01/2013
Toasts : 152
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1088-al-oo-base-de-donnees
Commenter
avatar
La chauve-souris
La chauve-souris
a tracé,
le Mar 9 Juin - 23:48
Bordel, vos gueules, vos gueules, vos gueules. Du calme. Tu ne demandes que du calme ! A votre avis, pourquoi mademoiselle s'est barrée du yacht ?! Pourquoi elle a en ce moment même la tête entre les bras ? C'pas pour qu'un attroupement se forme autour d'elle ! Bon, ok, ce n'était qu'à 50m de la chose, chose pas intelligente du tout mais quand on connaît la blondasse…

« Hm, pour en revenir à la discussion précédente. Je pensais vous présenter la Base, le bâtiment là-bas. Ne serait-ce que pour son infirmerie et sa cuisine. »

… Pardon ? Non mais. C'était pas sensé être « votre moment » et tout ? Ok, se débarrasser de ces débiles ce sera pas possible vu comme vous vous êtes pris comme des ploucs mais là… Il veut accompagner ces blaireaux ? Te laisser toute seule comme ça ? Alors que t'es une loque ? Que tu sens toutes tes douleurs causées par LUI se réveiller peu à peu ?

« Pour ça, si vous y tenez, je peux vous emmener jusqu'à l'entrée... À 2.2, vous sauriez vous débrouiller à l'intérieur, n'est-ce pas ?  »

Tu soufflas. Ouais, il en avait l'intention. Eh bah ou—quoi, qu'est-ce que tu crois comprendre ? Qu'il va les laisser à l'entrée ? T'es sûre qu'il va pas préféré se barrer avec ces gens qui ont l'air en bien meilleure santé qu'eux ? Les laisser à Artémis ? Crevard, il l'est. Ce pourquoi il est tout à fait possible qu'il t'abandonne.

« Hm.. Si je te demande de me suivre maintenant, est-ce qu'il te faudra beaucoup de préparation ? »

… Ne rougis pas bordel, tu me dégoûtes ! Même légèrement.

« Si tu m'aides à me déplacer, pas tant que ça… »

Oh. Maline. Je te félici… PAS. Non. Ce type est inutile, tu as finis de lui tendre des perches oui ?! Et puis tu voulais pas du calme ? Pourquoi tu les suivrais dans ce cas ? C'est débile !
Pour pas être seule ?
AHAHAHAHAHAHHA Mais ma pauvre. Tu finiras toujours seule.
Toujours.
Parce que tu es folle.

Résumé :
Cydna n'écoute rien de ce qu'il se passe autour, voulant juste du calme. Finalement, elle déclare bien vouloir suivre à nouveau Al s'il l'aide à se déplacer.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Cydna vous surveille en salmon. Sa main gauche est une aile de chauve-souris autonome.



Tu n'es qu'une présence remplaçable
Autres comptes : Kahaüz ; Imogen ; Sacha ; Tzòker
Rôle : Guerrier
Situation : Aucune
Particularités : Main gauche chauve-souris
Messages : 632
Date d'inscription : 29/04/2013
Toasts : 88
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1269-cydna-du-lac-o-une-presence-rem
Commenter
avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Mer 10 Juin - 16:51
Al, Gunnel Rose, Inge, Alev, ne manquait plus qu'à lever l’ambiguïté sur le nom de "Cid", et mon rapport était complet. Son bras que je n'avais pu analyser plus tôt semblait d'ailleurs posséder une propriété hybride que je pouvais reconnaître comme étant comparable à une aile de chauve-souris, chose qui devenait de plus en plus habituel ici. Lorsque j'avais compris quelle était cette particularité que possédait la morphologie de "Cid", je n'avais pu m'empêcher de me rappeler de Robyn, de ce bras écailleux semblable à celui d'un lézard, si ce n'était un dragon... Les bras semblaient coutume à retoucher par ici, ce qui me fit tout de même me demander pourquoi moi, j'avais eu le droit à un effaçage des textures de mes mollets et pieds... Pas que ça me déplaise, mais un bras hybridé aurait été d'une telle classe! Peut-être que plus tard, sur un terminal plus imposant, je pourrais me créer de nouvelles textures...

Rester concentrée.

Je devenais une bombe à leurs yeux, ce n'était bon en rien... Je devais ne pas quitter le groupe, ou tout du moins, pas sans avoir fait ne serait-ce qu'une seule victime, et le fait qu'ils puissent me voir comme dangereuse allait à l'encontre de mon objectif.

De plus, la bestiole répondant au nom de Gunnel approuvait avec grand plaisir la tentative de meurtre proposée par Alev, me voilà dans de beaux draps. Il me fallait appliquer l'une des idées stockées en mémoire afin de me débarrasser de ces perturbations, quoi que ce soit qui puisse me rendre utile d'une manière ou d'une autre.

Ainsi, continuant de jouer à mon jeu d'imitation, j'agissais assez vite, donnant de manière discrète le mot d'ordre au tamagotchi qui, maintenant, se trouvait dans la main de ce Inge, celui qui tenait dans son autre main la petite humaine...

J'étais sûre que ce plan, avec ce supposé geek à proximité, allait fonctionner à merveille. J'espérais, tout du moins. Au moins, le tamagotchi allait pouvoir biper à cœur joie! J'attendais alors que "Cid" ait répondu à la demande d'Al pour couper la discussion de séries de bips audibles à plusieurs mètres à la ronde.

« Plan 21. Exécution. S.O.S. »

*Bip. Bip. Bip. / Biiip. Biiip. Biiip. / Bip. Bip. Bip.*

« Gun Rose. »

* Biiip. Biiip. Bip. / Bip. Bip. Biiip. / Biiip. Bip. // Bip. Biiip. Bip. / Biiip. Biiip. Biiip. / Bip. Bip. Bip. / Bip. *

« S.O.S. »

La première séquence se répéta...

« Gun Rose »

Et ainsi le fit la seconde.

« Exécution: Mise en boucle et baisse du volume... »

Les deux séquences ne cessèrent alors de se suivre l'une après l'autre, devenant de moins en moins puissantes rapidement, à tel point qu'il fallait presque tendre l'oreille pour entendre les bips interminables. Pour une fois, j'aurais voulu féliciter d'un mot plus tendre que "crétin" cet imbécile de tamagotchi, mais j'avais bien trop peur qu'il n'envoie le compliment en morse à son tour...

Résumé:
Ne voulant pas finir écrasée ou abandonnée, I.A. 2.0 lance un message sonore en morse afin que le groupe ne se désintéresse pas du tamagotchi. Le message, lancé en boucle, répète sans cesse "S.O.S. Gun Rose.", devenant vite peu puissant.
Commenter
avatar
La Psychologue
La Psychologue
a tracé,
le Sam 13 Juin - 17:24
La jeune femme sourit en entendant les noms des autres. Un homme qui s'appelait Inge, et une petite femme qui s'appelait Gunnel Rose, ou Gun. Cela lui rappela quelques secondes que Gun signifiait révolver en anglais. Elle ne put s'empêcher de sourire, amusée par ce prénom.

-Le tiens aussi est superbe, Gun ! Répondit-elle.

Le jeune homme aux cheveux roux, quant à lui, se dénommait Al, ou la moitié de son nom. En entendant les paroles d'Alev, si Gun bondissait de joie à l'idée de voir une petite chose mourir sur un écran, l'autre préféra refourguer le tamagochi au duo qui rappelait presque un dessin animé pour enfants. Alev se pencha encore vers le jouet, intriguée par les possibles fonctionnalités que pouvaient avoir cette chose. L'Esquisse - puisque c'était le nom de ce monde - apportait des fonctionnalités totalement différentes aux objets qui paraissaient inoffensifs dans la vie quotidienne sur Terre. Alev ne comprenait toujours pas ce monde, mais désirait vraiment tout savoir pour ensuite trouver la solution pour que toute cette histoire se termine du mieux possible. Ses yeux s'écarquillèrent lorsque la chose bipa tandis qu'Al venait à peine de parler de bombe.

-Fais attention quand même, on ne sait pas comment réagit ce jouet.

Va savoir, peut-être bien que la créature pixelisée allait bondir de l'écran pour leur crever les yeux si l'appareil se retrouvait abîmer. Elle suivit du regard ce que faisait Gun avec ses mains, et presque instinctivement cala son carnet entre ses mains et se mit à écrire ce qu'elle voyait.

Mais son attention changea de direction lorsque le rouquin leur proposa d'aller vers la Base. La Base, qui fut objet de la menace des cyantifiques, au sommet du Phare. La Base, qui était un refuge pour tous ceux qui étaient arrivés dans ce monde étrange, ou du moins pour bon nombre d'entre eux.

-La Base ! Tu veux dire l'araignée géante ?! Je voudrais bien y faire un tour ! Il y a du monde, dedans ?!

Elle faillit crier comme une dingue "des gens à psychanalyser ?!", mais se retint tant bien que mal au dernier moment. Il devait sûrement y avoir du monde avec des tas de pathos, à force de rester enfermés dans cet univers de fou. En plus de pouvoir bénéficier du plus d'informations possibles sur l'Esquisse, elle pourrait aussi devenir la psychologue officielle de la Base ! Et même pouvoir rédiger une thèse, avec ça ! Elle pourrait même devenir une psychiatre connue mondialement si elle parvenait à rentrer dans son vrai chez elle...

-Inge, Gun, allons-y ! On amène aussi le Tamagochi s'il n'est pas trop dangereux ?

Si le Tamagochi n'était pas offensif pour la Base, ça pourra faire office de jeux et de passe temps pour ceux qui vivaient ici.

Spoiler:

Résumé : Alev dit à Gun qu'elle aime son prénom. Elle l'avertit ensuite sur les dangers possibles du Tamagochi tout en notant ce qu'elle vient de voir. Elle est ensuite toute heureuse de pouvoir se la jouer Freud s'il y a du monde dans la Base et demande implicitement, tout en demandant à Inge et Gun s'ils veulent y aller avec elle, si le Tamagochi peut venir avec eux.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Alev cherche vos complexes en #792789


Allez râlez pas, racontez-moi plutôt vos complexes !
Autres comptes : Canvas & Latrodectus
Rôle : Explorateur
Particularités : Yeux violets
Messages : 158
Date d'inscription : 22/01/2015
Toasts : 90
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Sam 20 Juin - 22:07
Et je me retrouve avec cette chose entre les pattes. Je lève mes mains à la hauteur de mes yeux pour dévisager Gun avec un regard réprobateur.
« Fais attention quand même, on ne sait pas comment réagit ce jouet.
- Justement. N’y touche pas ou je vous laisse faire connaissance tous les deux ici.
- T’as peur pour moi, Inge? ♥
- Tu es dans ma main, si tu sautes, je saute aussi. »
Elle hausse les épaules en me tapotant le pouce.
« T’en fais pas mon frère adoré, je suis très prudente, tu me connais! »
Et, à quatre pattes au creux de ma paume, elle avança un doigt vers le bouton pour donner à manger à la chose avant de reculer en serrant mon pouce entre ses bras. Si elle s'accommode de la bizarrerie de la manœuvre... Tant mieux. Quoique. Ça peut être aussi bien être une marque de sagesse stoïcienne que de douce folie. Et à la regarder, difficile de déterminer de quoi il s'agit.
« Hm, pour en revenir à la discussion précédente. Je pensais vous présenter la Base, le bâtiment là-bas. Ne serait-ce que pour son infirmerie et sa cuisine. »
- La Base ! Tu veux dire l'araignée géante ?! Je voudrais bien y faire un tour ! Il y a du monde, dedans ?! »
Je tourne les yeux vers le bâtiment, plus loin. Qu'est-ce qu'ils ont, à vouloir nous y envoyer?
« Pour ça, si vous y tenez...
- [color=#d0d0d0]Et on y tient comme à la vie, à t’entendre parler.
- ... Je peux vous emmener jusqu'à l'entrée... À 2.2, vous sauriez vous  débrouiller à l'intérieur, n'est-ce pas ?
- Inge, Gun, allons-y ! On amène aussi le Tamagochi s'il n'est pas trop dangereux? »
Je regarde Alev en haussant un sourcil. Mon regard se baisse sur Gun qui me renvoie une expression suspicieuse, puis se lève au ciel. e=mcdonald's. Ça suffit à me décider.
« … Soit. Mais sachez que vous êtes de plus en plus louche.
- Hm.. Si je te demande de me suivre maintenant, est-ce qu'il te faudra beaucoup de préparation ? »
Cydna rougit
« Si tu m'aides à me déplacer, pas tant que ça… »
Bip. Bip. Bip. Bip. Je plisse les yeux, sourcils froncés, sentant la migraine venir. V'là la bombe à retardement qui remet ça. Ça a fait sursauter Gun qui s'est roulée en boule en gueulant. Je la pousse du doigt.
« [color=#d0d0d0]R.A.S. C'est chiant, mais rien ne se passe.[/clor] »
Sa tête émerge et de sa toute petite bouche jaillit une logorrhée impressionnante de volume sonore:
« Non mais vous l'entendez biper? C'est insupportable, hey, Al, tu l'as ramassé, tu peux le garder!
- Non, sérieux. J'ai déjà un Tamagotchi à porter, je préfère avoir une main de libre. Si personne ne prend la responsabilité de cette chose, je la laisse ici avant qu'elle n'explose. »

Résumé:
Inge craint que le tamagotchi ne lui explose quand Gun lui donne à manger et trouve Cydna et Al suspects à vouloir les emmener à la Base. Lorsqu'I.A. se met à biper, Gun prend peur. Elle dit à Al de reprendre le tamagotchi et Inge renchérit en disant qu'il ne compte pas se le trimballer partout et qu'il le laissera dehors si personne ne veut s'en charger.
Commenter
avatar
Le matheux
Le matheux
a tracé,
le Lun 22 Juin - 1:15
« Si tu m'aides à me déplacer, pas tant que ça… »

Eh oui, Al, il n'y a pas que le rire ou la mauvaise humeur qui soit contagieux... Du coup.

Les réponses de Cydna, ou plutôt ses réactions en général, avaient le don d'envoyer de la gêne en boîte. Ou peut-être que ça n'avait pas vraiment l'habitude de faire preuve de galanterie avec les dames, qu'il avait plutôt tendance à envoyer bouler pour le moindre prêt de gomme. Mais sa relation avec Cydna avait-elle la moindre chose à voir avec ce qu'il éprouvait pour ses tendres camarades de classe ? Pas vraiment, et il le savait depuis longtemps, ce pourquoi il écourta la face "tomate en début de croissance" pour tendre sa main à son acolyte blonde, de sorte à ce qu'elle puisse la saisir avec sa seule main valide.
Mais hélas, point de temps pour enchaîner avec une nouvelle réplique qui continuerait d'atténuer son antipathie avérée. Le tamagotchi s'était encore mis à vibrer tel une alarme incendie, pour le grand plaisir de tous.

« Inge, Gun, allons-y ! On amène aussi le Tamagochi s'il n'est pas trop dangereux ? »

Oh, oui, et comme ça on le cache dans un coin pour empêcher tout le monde de dormir ? La récemment rencontrée Alev était certainement de trop bonne humeur pour qu'Al abonde dans son sens. Et trop peu prudente. Comme tous les touristes. Ne croisait-il pas de cette espèce en permanence ? Pour cette fois, la seule chose qui épargnait la demoiselle, outre son potentiel, était le plan diabolique des deux résidants de la Base. Pas besoin de comprendre l'Esquisse pour faire le ménage...

« Plan 21. Exécution. S.O.S.  Gun Rose. » répétait incessamment le tamagotchi.

N'empêche, c'était curieux, ce truc appelait un nom. La curiosité scientifique du rouquin ne pouvait s'empêcher de tiquer. Les « objets » ou plus globalement les créatures qui avaient tenté de leur ôter la vie pour une raison obscure ne présentaient pas beaucoup d'intelligence, à ce qu'il en avait vu ; s'ils parlaient, ce n'était que pour faire preuve d'incohérence dans leurs propos. Retenir un nom, c'était déjà plus.. Non, c'était digne d'un perroquet. Ou de certains appareils à reconnaissance vocale. Troublant, mais aucunement impossible.

« Non mais vous l'entendez biper? C'est insupportable, hey, Al, tu l'as ramassé, tu peux le garder!
- Non, sérieux. J'ai déjà un Tamagotchi à porter, je préfère avoir une main de libre. Si personne ne prend la responsabilité de cette chose, je la laisse ici avant qu'elle n'explose. »

Entre quelque chose qui bippe et quelqu'un qui parle intempestivement, le format et la distraction sont similaires, Gunnel… Il considéra un instant les risques et les avantages, pour en déduire finalement qu'il restait toujours une part d'inconnu non négligeable. Si Cydna était potentiellement en danger à chaque fois qu'elle le suivait, ils ne se croiseraient plus sans qu'elle porte une armure.

« La responsabilité d'un jouet électronique ? Pour ma part, je m'en passerai. »

Négligemment, du moins dans ses propos, il ne put s'empêcher de maugréer une suite à sa tirade, plus bas et moins articulé.

« Vous constaterez vite qu'il y a déjà bien trop de responsabilités à assumer, par ici. »

Des responsabilités qu'on n'arrive pas toujours à honorer. Ou qu'on croît pouvoir porter alors qu'elles nous accablent et nous détruisent les épaules jusqu'à nous rendre totalement incapable au volant d'un bus scolaire, n'est-ce pas ?

« C'est pourquoi, reprit-il en fixant plus précisément Inge, vous tiendrez à la sécurité comme à votre vie, effectivement, puisque l'une entraîne l'autre et que la contraposée est vraie. »

Passé la séance d'information auprès des touristes, il était temps de passer à la visite guidée. Tout en aidant Cydna, à pas plutôt lent, il fit quelques pas dans cette ruelle où le calme était définitivement devenu une valeur qui se perdait...

HRP et résumé:

Consentant à aider Cydna, Al lui tend la main puis se fait couper son éventuelle parole par I.A. Il râle sur les nouveaux dessinateurs, s'interroge sur le tamagotchi qui a quand même réussi à prononcer un nom, mais refuse de courir plus de dangers entre autres. Il sort un speech sur la responsabilité et embraye sur une petite réponse à ce qu'Inge avait dit avant, pour rentre son insistance plus crédible. Puis il avance, parce qu'on arrivera un jour à la Base èé

Voilà, du coup, je pense que pour ceux qui décident de suivre, on pourrait continuer ailleurs parce qu'on part (ou après ce tour, quoi), sachant que ça n'oblige à rien pour personne et qu'il faut savoir si on embête Kim ou RP à côté.

Afficher la signature en entierRéduire la signature

Quand il veut bien mettre sa couleur, Al écrit en darkorange.

Superbe fansong faite par Gunnel ♥️ :
Audio and voice recording >>

Il faut toujours des chiffres quelque part.
Autres comptes : Eelis, Thalès, Trenca, Ambros Hummer et Iris Listz
Rôle : Logisticien
Situation : Dans la base en train de râler et de faire "l'état des lieux"
Particularités : .. Parle tout seul ?
Messages : 620
Date d'inscription : 09/01/2013
Toasts : 152
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1088-al-oo-base-de-donnees
Commenter
avatar
La chauve-souris
La chauve-souris
a tracé,
le Lun 22 Juin - 1:47
Tu attrapas non sans grimace la main que ton prince t'avait tendu. Pour une fois qu'il fait pas plus de fioritures, ça fait du bien.

« Inge, Gun, allons-y ! On amène aussi le Tamagochi s'il n'est pas trop dangereux ? »

… Pas trop dangereux ? AHAHAHHAAH ON PARLE D'UN OBJET MA PAUVRE DEBILE ! Un objet, quel qu'il soit, est dangereux. Sauf certains de la base. Or ça vient pas de la base. Donc c'est dangereux. Donc ça doit juste être explosé contre le mur le plus proche. N'es-tu pas d'accord ?

« Plan 21. Exécution. S.O.S.  Gun Rose. »

Méfiance. Tu regardais la chose méfiante. Si jusque là tu en avais rien à faire de ce truc, il te cassait les oreilles et ce, même s'il faisait de moins en moins de bruit. SOS. Sérieusement ? Qu'il crève si ça a de la vie. Qu'il explose s'il veut, mais sans nous.

« Non mais vous l'entendez biper? C'est insupportable, hey, Al, tu l'as ramassé, tu peux le garder!
- Non, sérieux. J'ai déjà un Tamagotchi à porter, je préfère avoir une main de libre. Si personne ne prend la responsabilité de cette chose, je la laisse ici avant qu'elle n'explose.
- La responsabilité d'un jouet électronique ? Pour ma part, je m'en passerai. »

C'est vous qui êtes insupportable.

« Vous constaterez vite qu'il y a déjà bien trop de responsabilités à assumer, par ici. C'est pourquoi, vous tiendrez à la sécurité comme à votre vie, effectivement, puisque l'une entraîne l'autre et que la contraposée est vraie. »

Ouais, enfin le ravin entre la responsabilité et toi est aussi infini que les nombres réels pour reprendre tes expressions de merde. Je ne pense pas que tu sois réellement apte à faire la leçon là dessus.

« Balancez-le au loin. Non, mieux, détruisez-le. Que ça ne s'approche pas de la base, ou je crame l'abruti qui tentera de le faire entrer. Toujours se méfier d'un objet. Toujours. Ce périple ne vous a rien appris ? »

… J'aime cette idée.
D'autant plus que c'est moi qui ai ta trompette puisque tu te tiens au rouquin de ta main valide.
Tu toises un à un les squatteurs de ton regard las, comme pour bien leur faire comprendre que bien que crevée, tu sais te servir de la chose que j'ai entre les griffes. Et que justement parce que tu es fatiguée, tu ne chercheras pas midi à quatorze heure.
Puis, forcément, tu t'avanças en même temps que ta béquille.

Tu ne cherches qu'une chose, un endroit où dormir, et calme.

Résumé:
Cydna écoute la conversation et s'agace fortement. Elle fait comprendre clairement que le Tamagotchi restera hors de la base, méfiante, menaçant même de tuer celui qui tentera de le faire entrer.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Cydna vous surveille en salmon. Sa main gauche est une aile de chauve-souris autonome.



Tu n'es qu'une présence remplaçable
Autres comptes : Kahaüz ; Imogen ; Sacha ; Tzòker
Rôle : Guerrier
Situation : Aucune
Particularités : Main gauche chauve-souris
Messages : 632
Date d'inscription : 29/04/2013
Toasts : 88
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1269-cydna-du-lac-o-une-presence-rem
Commenter
avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Lun 22 Juin - 22:19
--RAPPORT--

• Phase finale de l'infiltration: échec.

Le groupe refuse de me conserver en son sein, me considérant comme "dangereux". L'exécution du plan 21 semble n'avoir fait qu'attiser la méfiance des cibles, le code morse à sonné à leurs oreilles comme une instance de détonation quelconque.

Le plan est un échec total, plus que je ne l'aurais espéré.

Pire que de refuser ma présence, le groupe dit privilégier ma destruction afin d'assurer sa propre conservation. Le raisonnement logique ne leur est visiblement pas inconnu, si ce n'est trop développé, ce malgré une stupidité notoire sur certains points critique.

"Toujours se méfier d'un objet, toujours" sont les mots de Cid. Son expérience et sa rationalité semblent dépasser celle des autres membres du groupe, bien qu'Al et Inge sache démontrer leur capacité à la survie par la réflexion. La tâche ne sera pas aussi aisée qu'elle pouvait en avoir l'air plus tôt.

Gunnel reste une cible facilement neutralisable, visiblement sensible aux sons dispersés proches que sa taille doit multiplier par un coefficient encore inconnu.

Alev, pour sa part, semble peu inscrite au sein du groupe, bien moins imprégnée de la logique de ces lieux pour le moment. L'hypothèse selon laquelle elle ne serait que récente ici reste à valider.

Résumé. Classification par dangerosité potentielle.

"Cid": A neutraliser au plus vite, ou à éloigner du groupe. Danger vivant pourvu d'une logique et d'une rationalité pouvant porter gravement atteinte à l'opération. Prime sur la survie d'elle-même et de ses congénères face au détail.
Prévoir les entraves que l'individu pourra présenter à tout moment au sein des exécutions.

Al: Point intelligent du groupe. Tout du moins, de façade. Pourvu aussi de logique élémentaire, mais non des moindres. A garder en vue, et si possible, à faire taire, car porteur d'une certaine motivation qu'il offre sous une forme lui étant propre.

Inge: Stratège, capable de porter attention à des détails de survie vitaux souvent négligés /étude basée sur les derniers dires de l'individu/. Malgré la proximité actuelle, mieux vaut tenter de s'éloigner de l'individu.

Alev: Plus distraite que le reste du groupe. A tenter d'attirer loin des autres pour enchaîner sur une exécution efficace pouvant mener à de graves blessures sur l'individu.

Gunnel Rose: Cible facile, bien que visiblement proche de Inge. À éliminer de manière non prioritaire. Potentielle cible pour une capture d'otage.

Fin du Résumé. Reprise de l'écriture du rapport.... ...

Le groupe dit vouloir se diriger vers la base, mais "Cid" m'en rejette de manière explicite et prioritaire. Je suis à ses yeux un objet dangereux, potentielle source de destruction et de mort pour le groupe, comme tout objet ici bas.

Recherche et mise en place d'un plan en cours.

--FIN DU RAPPORT--

*Reprise de la narration en cours ... ... ...

//



Un échec, un échec total! On venait de me voler ma réussite précédente, sous mon nez, et je ne pouvais rien y faire... Cette "Cid", ou qui qu'elle soit, me tapait sur les nerfs plus encore que ne l'aurait jamais pu ce Robyn! Me balancer, m'écraser?! N'y a-t-il aucun amour pour les adorables petites bestioles en ces lieux, au point qu'on fasse passer ma potentielle dangerosité au premier rang? Le jeu ne me plaisait plus, il fallait changer de cartes... Et alors les bips se turent.

*Relancement du plan d'infiltration. Plan 23-B

Me détruire? La bonne idée... Que l'on m'écrase du bout du doigt restait supportable, mais l'idée de ma désintégration totale n'était en rien à mon goût.

Le tamagotchi glissait des doigts d'Inge, s'écrasant sur son pied pour amortir sa chute. Il se mit alors , dans un semblant de folie, à sautiller dans tout les sens, à la manière d'un animal en détresse, tournant sans cesse autour du groupe.

J'activais mes micros, parlant avec une voix que je mimais comme numérique et presque enfantine, banale pour une intelligence artificielle de base. Bien qu'il ne pouvait être visible en vue de la qualité de mon image, je possèdais un sourire amusé aux lèvres.

« Al! Inge! Alev! Gunnel! Cid! ... Al! Inge! Alev! Gunnel! Cid!  »

Le tamagotchi ne cessait de sautiller dans tout les sens, réalisant le plan à merveille, prêt à éviter toute main tentant de l'attraper ou tout pied voulant de virer de là.

Et ainsi, je continuais, prenant une voix plus puissante pour les trois mots que je prononçai deux fois de suite, conservant la monotonie numérique dans le ton.

« Je suis I.A. 2.0! Je suis I.A. 2.0! »

Et le tamagochi, infatigable, se mit à tourner autour des pieds d'Alev...

résumé:
Peu ravie de ce qu'elle entend, I.A. 2.0 change de tactique. Ainsi, les bips se taisent. Le tamagotchi a échappé aux mains d'Inge, et maintenant sautille-t-il par terre autour du groupe. I.A. 2.0, d'une voix numérique, prononce les noms de chaque membre du groupe, se présentant ensuite sous le nom de "I.A. 2.0". Le tamagotchi, suite à cela, tourne autour des pieds d'Alev en sautillant.
Commenter
avatar
La Psychologue
La Psychologue
a tracé,
le Mar 23 Juin - 19:42

Finalement, l'objet qui ressemblait à un Tamagochi se mit à biper, biper extrêmement fort, au point que Gun se boucha les oreilles, en voulant le rendre à Al. Cet objet commençait à devenir un peu trop bruyant, ce qui suscitait maintenant le doute auprès de ses nouveaux camarades. Et même Alev commençait à avoir des doutes sur ce truc. Ce jouet qui avait l'air au départ des plus ordinaires commençait sérieusement à péter un câble. Elle qui pensait qu'elle avait enfin trouver quelque chose d'environ normal après avoir vécu ce qui ressemblait à un bombardement dans le Phare...

La jeune fille aux cheveux blonds suggéra ensuite de jeter le tamagochi, ou alors de le détruire. Mais Alev doutait tout de même, quant à la deuxième décision. Et si cette chose explosait en la jetant ? Une sorte de mécanisme automatique de protection, peut-être ? La brune avait maintenant du mal à réfléchir, cet objet faisait bien trop de bruit. Autant le balancer loin d'ici et aller dans cette Base. Entre cette chose potentiellement dangereuse et l'idée d'en savoir plus sur ce monde, elle avait fait son choix.

Si cette chose stoppa ses bips, elle se mit ensuite à crier leurs noms, avant de tourner autour d'eux. Cela étonna la jeune femme, d'entendre un objet crier ainsi leurs noms. Enfin, cela ne faisait pas longtemps qu'elle était dans l'Esquisse, mais c'était la première fois que l'un de ses objets fous se mettait à parler devant elle.

-Comment ça se fait qu'il parle ?! Pourquoi connait-il nos noms ? Demanda-t-elle en criant un peu pour essayer de se faire entre, par dessus les cris du Tamagochi.

C'est alors que l'objet se mit à sauter autour d'elle. Elle sursauta, prise à la fois de peur et de dégoût, puisque ce moment lui rappelait presque un insecte essayant de lui grimper dessus. Elle serra son carnet de note contre elle, essayant sans succès de pousser l'objet loin d'elle avec ses pieds.

-Arrêtes de tourner autour de moi, bon sang ! Cria-t-elle, comme si s'adresser à I.A. 2.0 allait changer la tournure des évènements.

Elle tourna la tête vers ses camarades d'infortune, toujours effrayée.

-Attention ! Je suis sûre que ce truc va exploser ! Les avertit-elle, parce, comme l'avait dit l'autre, il fallait toujours se méfier des objets. Non ?


Spoiler:

Résumé : Alev commence à se méfier du Tamagochi en voyant ses camarades suggérer de s'en débarrasser. Elle est alors d'accord pour le laisser et partir vers la Base, jusqu'à ce que I.A. 2.0 décide de sauter en criant leurs noms. Elle demande ensuite pourquoi cette chose parle et connait leurs noms, puis prend peur en voyant l'appareil sauter autour d'elle, avant d'avertir Gun, Al, Cydna et Inge que le tamagochi pourrait exploser.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Alev cherche vos complexes en #792789


Allez râlez pas, racontez-moi plutôt vos complexes !
Autres comptes : Canvas & Latrodectus
Rôle : Explorateur
Particularités : Yeux violets
Messages : 158
Date d'inscription : 22/01/2015
Toasts : 90
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
Contenu sponsorisé
a tracé,
Commenter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Esquisse :: Actes passés Jours précédents :: J13 - réunion :: Partie 2 :: Habitations

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum