[Opéra délabré] Opération pinceau

avatar
Invité
Invité
le Mar 4 Aoû - 17:54

Exécution 5H réussie, mise en marche de l'action de reconnaissance... Exécution. Répétition pour Neil et Marble... Réussite partielle.

« Neil, perce pas les sièges, crétin! »

Je chuchotais du mieux que je le pouvais, mais j'avais bien envie de lui hurler dessus. Quel empoté... Nous venions à peine de pénétrer l'enceinte d'une pièce semblable à celles où se donnaient les prestations de théâtre, et déjà, Neil ne pouvait pas s'empêcher de transpercer de sa pointe arrondie l'un des fauteuils mou de la rangée arrière, et d'y rester partiellement enfoncée.

Des empaffés... Neil n'était autre qu'un clou dont le bout avait été poli de telle manière à ce qu'il ne puisse pas vraiment s'enfoncer facilement dans tout ce qui présentait un minimum de dureté, ce qui ne m'avantageait pas grandement dans ce que je voulais faire... Marble, pour sa part, était une bille, une petite boule de verre qui n'arrêtait pas de se cogner à tout ce qu'elle trouvait, renversant la majorité ce qu'on avait pu voir sur notre passage. Au final, mon tamagotchi s'était dit qu'il était là d'une bonne idée d'en faire de même parfois, profitant du fait que je ne puisse pas lui crier dessus dans notre situation.

Qui m'avait fourni une bande pareille?! Et comment voulait-on que j'arrive à réaliser quoi que ce soit contre ces cueilleurs de fleurs qui commençaient à faire preuve de jugeote à cause de ces soit-disant cyantifiques? Déjà que réaliser mes plans était assez compliqué à l’intérieur de ce tamagotchi, j'aurais dû laisser tomber ces deux là depuis plutôt que de les aider à traverser la frontière de barba-papa par quelque faille lorsque j'étais allée chercher du renfort... Mais c'était trop tard, je devais, malgré ma rage, faire avec. Vivement que je trouve un moniteur viable, et même, le mieux aurait été qu'il ne soit pas animé d'une quelconque vie...

« Marble, passe devant. »

...

« L'autre devant, Marble. »

Je tentais de rester calme. J'étais calme. Très calme. Ils ne voulaient pas me voir énervée, ça non... Marble s'était alors exécuté, roulant lentement dans les rangs, s'éloignant petit à petit de nous, du bout de la salle, se rapprochant ainsi de la scène. Cet endroit était détruit, il fallait que je prenne mes mesures. Envoyer Marble devant était la première.

Pas d'explosion, pas de pluie acide ou de vélociraptor enragés, bien... Maintenant, c'était au tour de Neil de commencer à avancer.

« Neil, à toi. »

Pas de réponse, ni de mouvement.

« Neil. Rejoins Marble. »

Encore rien. Il restait planté là, dans le dos de son siège. Alors, cette fois-ci, me croyant dans une pièce isolée un tant soit peu du son, je ne pu m'empêcher de crier après tout ce dont ils m'avaient fait baver le long du trajet au sein de cette immense base.

« Neil, tu bouges de là, ou je trouve un moyen de te coller un revêtement sous  électrolyse!! »

Et tandis que pour la seule fois depuis l'entrée de la base je m'étais mise à crier, là, sur le sol en face de la porte du fond, mes micros activés au maximum, je n'entendais pas ces bruits de pas, non loin... Pour une fois que mon casque ne s'était pas coupé de lui-même...


résumé:
I.A. a réussi à s'introduire dans la base avec deux autres objets, un clou et une bille qu'elle nomme respectivement Neil et Marble. Ils se sont alors introduits dans la salle d'opéra, au fond de celle-ci, et I.A. tente désespérément de contrôler sa troupe jusqu'à l'autre bout de la salle, n'y arrivant au final que partiellement, et se mettant au final à crier sur Neil qui reste planté dans un siège du fond.
avatar
Invité
Invité
le Mar 4 Aoû - 18:37
Ce n'était pas très compliqué de rentrer là dedans, maman.

Non, pas du tout. Franchir les portes de la base fut même l'étape la plus simple. Les dessinateurs s'affairaient à des choses qui ne le concernaient pas. Certains avaient tenté de lui adresser la parole. L'effort pour ne pas encastrer leurs faces dans le mur fut phénoménale. Et se faire passer pour un humain perdu, comme eux, fut tout aussi cauchemardesque. Mais le fait de penser à sa solitude et à sa mission avait réussi à le motiver à faire mine de rien. Ne répondant pas à leurs tentatives d'abordage, la Toile aux cheveux délavés avait tout simplement continuer sa route, avançant à pas lents, toujours dans la retenue. Ce fut vraiment compliqué de trouver ce qu'il cherchait. Les dédales de couloirs étaient compliqués, et les humains compliquaient aussi la tâche. Mais Canvas ressentit une grande satisfaction lorsqu'il fit ses premiers pas là dedans.

La cuisine. Ce devait être là dedans que les dessinateurs se ressourçaient, grâce à la nourriture. Les doigts pianotant quelques secondes dans les réserves, il n'eut pas de mal à trouver ce qu'il cherchait. Se saisissant d'un concombre au goût de ce qui s'apparentait le plus, selon un être humain, à une chips, Canvas quitta à pas feutrés les lieux et prit la direction opposée à celle des humains. Il avait trouvé une source de nourriture facile, bien mieux qu'en ville. Et il s'était infiltré sans aucun problème dans ce qui était vraisemblablement le repaire principal de ces intrus à l'Esquisse. C'était maman qui allait être contente, lorsqu'il aura trouver l'arme adéquate pour tous les massacrés. Certains parlaient d'un canon... Un canon, hein ? Canvas garda cette information de côté, jugeant que cela pourrait lui être très utile.

Ce fut lorsqu'il entra dans un couloir assez délabré qu'il entendit comme un cri, venant d'une porte, juste sur sa gauche. Il entra dans la pièce, à moitié sur ses gardes, à moitié jubilant. Si le cri provenait d'un humain qui se trouvait seul, et sans arme, il pourrait rapidement s'en débarrasser, sans éveiller le moindre soupçon. Ces dessinateurs étaient des êtres très fragiles, et un peu stupides, selon ses derniers souvenirs. Il savait qu'il serait simple d'en supprimer un. Mais lorsque Canvas parcourut la salle du regard, il s'aperçut qu'il n'y avait pas âme qui vive. Avançant lentement en vérifiant les sièges, il finit par apercevoir, posé vers l'un des sièges du fond, un objet non identifié...


Spoiler:
[Résumé : Canvas parvient à s'infiltrer dans la Base en se faisant passer pour un dessinateur perdu avec succès, tout en se retenant de les massacrer. Trouvant de quoi manger, il se dirige ensuite vers les lieux les moins fréquentés, avant d'entendre le cri d'I.A. Entrant dans l'Opéra Délabré, il remarque ensuite la présence du tamagochi sur l'un des sièges du fond, l'identifiant comme un objet non identifié.]
avatar
Invité
Invité
le Lun 17 Aoû - 12:45
-- RAPPORT --

Opération d'infiltration du monument « Base »: Situation critique suite à l’exécution 5H.

Cause: Ralentissement de l'exécution par Marble, absence de réponse de Neil.

Conséquence: Tamagotchi repéré par une entité humanoïde inconnue.

Risques: Échec de l'opération. Perte d'un ou plusieurs membres du groupe.

Étude supplémentaire de la situation en cours... ... ...

Points positifs: Cid non présente dans les parages. Aucun mauvais précèdent avec l'individu.

Points négatifs: Faiblesses et forces de l'individu inconnues. Neil immobilisé. Terrain inconnu.

Tentative de résolution du problème: Exécution I.A. 1.0


-- FIN DU RAPPORT --

Reprise de la narration en cours... ... ...



Neil, tu me le payeras...

Ce pauvre clou que j'avais vainement tenté de secourir en montant sur ce siège venait de nous ôter la réussite parfaite de notre infiltration, et pire, sa bêtise risquait de nous coûter nos vies. On avait déjà voulu m'enlever la mienne, sous mon nez, et je ne comptais pas me laisser faire face à ce seul homme qui n'avait pas encore prononcé de menace à mon égard. Peut-être n'étais-je  pas resté dans l'esprit de mes ennemis, et ainsi n'avait-on pas alerté les autres de ma potentielle présence aux alentours, ce qui m'arrangeait bien au final. Ou alors, il avait un temps de réaction proche de celui de mon tamagotchi... Et ce n'était pas un cadeau.

Quoi qu'il ai pu en être, mon rapport était clair. Situation critique. Autant abandonner Neil et Marble pour se jouer d'une toute autre infiltration que je regrettais déjà de mettre en place, mais que je m'étais attendue à utiliser depuis déjà plusieurs heures: l’exécution I.A. 1.0.

Il n'y avait aucune raison pour que cet énergumène aux cheveux blancs ne tombe pas dans le panneau, car s'il avait eu une haine des objets aussi poussée que certains, je serais déjà en miettes...

L'écran du tamagotchi se tourna alors vers cet homme, et moi, au sein de tous ces pixels, je lui donnais à voir un regard perdu, cependant accompagné d'un sourire constant comme une ancienne habitude me permettait de le faire. J'avais l'air aussi naïve et taquine que mes anciennes données perdues l’eurent été, et ma voix compléta ce tableau d'un ton assuré malgré une certaine hésitation lors de ma prise de parole.

« C...Coucou! Vous êtes nouveau ici, non? »

J'appuyais un instant mon regard, étirant mon sourire dans un petit rire avant de tourner la tête dans mon écran pour regarder un objet que l'on ne pouvait voir de l'extérieur, et qui de toute manière n'existait pas, ce sans perdre ce sourire qui me faisait paraître bêtement joyeuse sans véritable raison.

« Ça peut paraître bête, mais, je me suis perdue... Ces salles et ces couloirs sont si grands pour moi, même  Myst était plus facile à comprendre... »

J'en arrivais à me répugner, mais je gardais tout mon dégoût dans un infime rictus en coin sur la face cachée de mon visage, ne laissant voir que ce que je voulais de ce pseudo-moi.

« Au fait, je suis I.A.! Et toi, c'est quoi ton petit nom~? »

Dès que j'en aurais fini avec ce jeu immonde, je scellerais à jamais ces données émotionnelles idiotes.


Spoiler:
I.A. 2.0, sentant l'échec de son infiltration, se fait passer pour une entité sympathique. Elle fait croire implicitement à Canvas qu'elle est ici depuis quelques temps, et qu'elle s'est perdue, ne tentant même pas de s'échapper pour plutôt jouer le rôle de l'ancienne I.A., celle qui se trouvait du côté des dessinateurs.
avatar
Invité
Invité
le Mer 2 Sep - 17:08
L'homme aux cheveux délavés s'approcha de l'objet inconnu, tout en l'analysant soigneusement. Une chose étrange était déssinée en plein dedans, comme si cette boîte colorée enfermée quelque chose de vivant à l'intérieur. Il la dévisagea donc comme il le put, tandis que cette petite chose était en train de faire ce qui ressemblait à un rictus que tous les dessinateurs arboraient lorsqu'ils rencontraient quelques de leurs congénères. Cela lui tappait sacrément sûr le système. Il ignora bellement les propos de la chose qui s'adressait à lui, et qui restait tout sourire. Quel était la nature de cette chose ? Un humain ? Un objet ? Canvas savait à quoi se tenir lorsqu'il s'agissait d'un humain : le tuer était très recommandé. Mais la boîte colorée en face de lui, n'était visiblement pas entièrement humain. Préférant rester sur ses gardes, il écouta cette fois un peu plus attentivement les paroles de cette chose en guettant les alentours. Aucun dessinateur n'était ici. Si cette “I.A” prétendait être l'une des leurs, Canvas la tuerait sans faire marche arrière. Il devait faire preuve de discrétion, et la tuer dans un lieu désert était la chose à faire en priorité. De plus, la petite boîte serait facilement destructible, et cacher les morceaux par ci par là serait simple. Il pourrait même maquiller le meurtre en accident, si l'envie de prolonger son infiltration parmi ces intrus à sa génitrice lui plaisait encore.

La chose indéfinie lui demandait son appelation. Ignorant sa requête, il s'approcha de la dite I.A et la saisie entre ses deux doigts. Cette chose avait l'air des plus inoffensives. Il hésita quelques secondes à l'écraser dans la paume de sa main, mais songea ensuite aux conséquences. Faire saigner sa main serait totalement inutile, et handicapant. La fracasser contre le sol en la projetant fortement avec sa main, ou l'écraser sous ses talons paraissait être bien plus efficace.

- Dessinateur ou Objet ? Lequel des deux es-tu ? Dit-il franchement, évitant de passer par quatre chemins en feignant des sourires et des réponses comme le ferait un humain lambda.

Il fixa encore la maudite boîte colorée quelques secondes de plus, la faisant tournée entre ses doigts pour tenter de comprendre cette entité toute nouvelle. Il en avait vu, des bananes fushias, des cookies spartiates, des pains au chocolat craintifs, mais des boîtes colorées qui parlaient trop... Ce en devait être que l'un de ces dessinateurs. Pensant qu'il n'allait pas tarder à en finir avec l'existence de la boîte colorée enfermant ce visage flou, il se présenta, non sans fierté :

- Je suis celui qui lavera ce Monde de ces satanés dessinateurs. Je suis Canvas, fils de la Mère de ce Monde.


Spoiler:
Résumé : Canvas ignore totalement les paroles de I.A 2.0, puis la prend dans sa main et la fait tourner entre ses doigts pour l'observer de plus près, tout en lui demandant si elle est un dessinateur ou un objet. Pensant ensuite qu'elle n'est qu'une dessinatrice modifiée par l'Esquisse, il se présente, sûr de la mort prochaine du tamagochi.
avatar
Invité
Invité
le Ven 9 Oct - 19:19
- Je suis celui qui lavera ce Monde de ces satanés dessinateurs. Je suis Canvas, fils de la Mère de ce Monde.

Q-Quoi ? Un… Un gentil, méchant ? Mes connexions… Intactes… Aucun court-circuit, je ne l’imagine pas. Une apparition quantique ? Une déviation des ondes sonores par la coque du tamagotchi ? Erreur de traduction ? Non… Ces paroles, vraies !?!

Mes algorithmes s’affolèrent, et la tête penchée, mes yeux temporairement vides de toute véritable âme ou réflexion fixaient ce « Canvas » qui me tenait entre ses doigts.

Il me fallait… Assimiler

Ces mots étaient beaucoup trop précis, brutaux, francs, posés dans un sérieux impossible. Impossible, pour un dessinateur. Quelles étaient les probabilités ? Mon codage n’avait pas prévu une telle opportunité, une telle absurdité… De la chair, objet ?

Organique, mécanique ? Objet réincarné ? Intelligence ? Dangerosité ? Banalité ?

Possibilité ? Victoire ? Bad End ?

- Assimilation achevée -

Trouvé ! Je sais qui tu es, ma providence ! Enfin un empoté capable, quelqu’un pour me libérer de ces larves déprimantes !

Un dessinateur, lui ? Ah, lequel d'entre eux serait capable de tester ainsi un objet, et d’envisager qu’il puisse s’agir d’une personne ? De la réflexion, de la logique, du dévouement… Mes circuits n’avaient pas autant frétillé depuis ma mise à jour !

Sourire étiré au visage, regard taquin, mon expression changea encore une fois du tout au tout, passant de l’impassibilité totale à la mesquinerie d’un claquement de doigts. Excitée, je me prononçais de ma voix aigüe emplie d’entrain, et d’une certaine manière, d’un sympathie éprouvée pour cet être qui me tenait déjà.

« Canvas, hmm~ ? Excuse-moi, j’ai dû… Assimiler. »

Excuse-moi… Moi, demander ça pour une si courte absence… Qu’il en profite tant qu’il est en position de force ! Une fois ce paquet cadeau de chair déballé et enrôlé, tout se déroulera autrement…

« Bref, laver ce monde de ces gêneurs, c’est aussi mon objectif principal du moment, alors… »

L’index porté face à mes lèvres, je forçais mon sourire plus qu’à mon habitude.

« Que dirais-tu d’accomplir cette quête ensemble ? »

Neil et Marble m’étaient totalement sortis de l’esprit en vue de leur inutilité absolue maintenant certifiée.
Mais, sans que je ne m’en sois rendue compte, m’étant retrouvée bouleversée sur le coup de la surprise, j’avais aussi oublié la question de mon futur associé… Rien de bien important !

Analyse retardataire du système... ... ... Nouvelle prise en compte: existence potentielle d'humains doués d'intellect développé... ... ... Piège?

Résumé:
Plantant quelques secondes suite aux mots de Canvas, I.A. 2.0 se reprend pour lui proposer une coopération quant à leur quête commune: « Éliminer l’intégralité des dessinateurs ». Cependant, envisageant alors la possibilité que certains dessinateurs soient capable d'une réflexion poussée, son système remarque trop tard que tout cela peut finalement bien être un piège...
HRP:
Retard, retard partout, mais dernier retard ! Vraiment désolé pour le mois d’attente –pour pas grand-chose au final-, en espérant que ça convienne !
avatar
Invité
Invité
le Dim 11 Oct - 23:27
La chose était comme en train de... Changer entre ses mains. Pas la forme elle-même, la boîte colorée avait le même aspect externe, c'était plus qu'évident aux yeux de Canvas. Mais de l'intérieur, la petite entité parlante et qui ressemblait à une fille avait perdue cette joie qui lui avait donné envie de l'écraser contre le sol, et n'esquissait aucun mouvement, vide. Peut-être avait-il trop serré en la prenant entre ses mains ? Peut-être les mots prononcés l'avaient effrayé ? De toute façon, personne n'était présent ici, et si cette chose se disait être des dessinateurs, alors sa mort ne serait qu'invisible aux yeux des autres intrus à son Monde. Et Mère ne pourrait en être que bien plus heureuse et satisfaite des actes de son fils. Quelques secondes étaient passées, et pensant à passer à autre chose, il songeait à laisser cette chose par terre et finir de s'en débarrasser, quand cette dernière reprit à petit feu vie.

Assimiler ? Assimiler quoi ? L'objet semblait avoir totalement changer de comportement. Son regard n'était plus aussi guimauve, plus comme celui qu'utilisaient les autres dessinateurs lorsqu'il en croisait. Ce changement d'aspect lui plut quelque peu, cela lui changeait des visages vides de ces imbéciles de dessinateurs. Sans attendre plus longtemps, la petite chose répondit d'une nouvelle voix que ses objectifs ainsi que les siens se joignaient parfaitement. Cette petite, minuscule chose voulait se débarrasser des dessinateurs ? Comment la petite boîte colorée pourrait-elle y parvenir ? Quelles étaient ses capacités ? Capacités d'objets ou capacités de dessinateurs ? Comment un être d'une si petite taille pouvait-elle tuer ? Ses yeux ses plissèrent quelques instants, pendant qu'il se demandait si simplement cette "I.A" avait déjà tuer une fois dans sa vie ? Seule Mère devait le savoir...

Et voilà maintenant qu'elle lui proposait de s'allier à elle. Une association ? Le justicier qui devait laver le Monde qu'il était n'avait jamais eu d'associer, ou de subordonnés. Cette idée n'était pas pour lui déplaire, mais il se posait un tas de questions concernant l'objet de forme cubique à écran intégré. Il vérifia d'un coup d'oeil qu'aucun nuisible ne se trouvait sur les lieux, puis prit place sur l'un des sièges, éprit soudainement d'un vif intérêt à l'égard de la petite chose qu'il tenait entre ses mains.


-Cette idée m'intéresse, mais... Comment serais-tu capable, petite et fragile boîte colorée, de les éliminer ?


Spoiler:

Résumé : Canvas écoute I.A 2.0, puis s'assoit, et lui demande comment pourrait-elle lui être utile dans le cas où ils s'associeraient.

[HRP : Ce n'est pas grave ! La reprise du mois de Septembre a emportée tout le monde ! x'D ]
Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum