[Jour12 - Serre-bibliothèque] Cultivez-vous ! • Pythagore&Mark

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

avatar
Le linguiste
Le linguiste
a tracé,
le Mar 20 Oct - 15:41
Description a écrit:Mark et Pythagore traversèrent un long couloir sombre et vieillot et poussèrent une autre porte qui ouvrit sur une bibliothèque. Mais pas n'importe quelle bibliothèque.
La salle, immense, possédait un haut plafond entièrement fait de verre qui laissait abondamment passer la lumière, et comportait divers étages et mezzanines. Des étagères de bois sombre, parfois très hautes et biscornues, supportaient de nombreux livres, certains à l'aspect très étrange. Entre les étagères poussaient des plantes de toutes sortes, s'enroulant autour des meubles et tendant leurs feuilles vers la lumière, poussant parfois entre les lattes du parquet abîmé. L'ensemble conférait à la salle un aspect à la fois féerique et inquiétant.

Mark écarquilla les yeux. Cet endroit était magnifique. Non, il était parfait.

« Par le caleçon de Satan ... Tu as vu tous ces livres ?! » s'exclama-t-il presque pour lui-même, ayant presque oublié la présence de Pythagore.

Résumé:
Mark s'extasie devant les livres.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Mark fait du sarcasme en #d7911b.




Ship êê:
La ferme, Pythagore.
Autres comptes : Castor/Striky/Ervin/Albin/Turner
Rôle : Logisticien
Situation : Mark est dans un couloir avec Pythagore et Liam.
Particularités : Beau gosse. Deux cicatrices au visage.
Messages : 146
Date d'inscription : 30/08/2015
Toasts : 22
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le roux cool
Le roux cool
a tracé,
le Mar 20 Oct - 22:43
Mark proposa de se réfugier dans le premier bâtiment à portée de vue, dont les portes accueillantes et grandes ouvertes ne laissaient présager aucun piège, bien évidemment. N'ayant rien de mieux à proposer sur le moment, le rouquin lui emboîta le pas.

Après quelques minutes à tâtonner dans un couloir sombre et poussiéreux, ils débouchèrent sur une nouvelle salle lumineuse. La lumière filtrait à travers un gigantesque plafond de verre, à moitié brisé par les tempêtes. Il y avait des livres, des livres et des plantes à perte de vue, répartis sur plusieurs étages. Des éclats translucides jonchaient au sol au milieu de papiers, feuilles et fleurs exotiques. Il était difficile de déterminer si l'endroit tenait plus de la serre ou de la bibliothèque.

- Par le caleçon de Satan ... Tu as vu tous ces livres ?! s'exclama soudainement Mark, l'air émerveillé.
- Je les vois aussi bien que toi... lui répondit-il avec un sourire moqueur. Et puis, sérieusement... Le caleçon de Satan ?

Il n'aurait pas soupçonné que Mark puisse apprécier la lecteur, jurer de la sorte ou encore moins afficher une telle expression. C'était à croire que sa journée venait de s'illuminer à la seule vue de ces ouvrages. Poussé par la curiosité, Pythagore s'approcha d'une étagère et jeta un coup d'œil quelques titres d'une rangée, Le Guinness book des records 2012, Le coloriage pour les nuls, Les plus grandes recettes de la cuisine péruvienne, Twilight Fascination, La Fin de Satan, etc. Pas de doutes, il n'y avait bien aucune logique dans le classement des livres pour qu'un recueil de poèmes de Victor Hugo arrive aux côtés de la saga de Stephenie Meyer.

- Tu devrais faire attention si tu comptes en feuilleter un, l'un d'entre eux pourrait essayer de te mordre !

Et même si sa remarque avait été prononcé sur le ton de la plaisanterie, dans le fond, il était on ne peut plus sérieux.

Résumé:
Pythagore suit Mark jusqu'à la bibliothèque et regarde les titres des livres dans les étagères.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Pythagore culpabilise en #1166cc.





Toujours aussi aimable, Euclide.
Autres comptes : Ziza, Derpina, Drew & Elsie
Rôle : Soutien
Situation : Attire le regard de Mark avec son T-shirt mouillé, devant l'entrée de la base
Particularités : Cicatrice sur la jambe gauche, légèrement blessé au bras gauche depuis le phare. Harcèle tous les passants pour savoir s'ils ont vu Thalès
Messages : 218
Date d'inscription : 12/08/2014
Toasts : 60
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le linguiste
Le linguiste
a tracé,
le Mer 21 Oct - 1:12
« Je les vois aussi bien que toi... Et puis, sérieusement... Le caleçon de Satan ? »

« Oui, sérieusement. » lâcha Mark sur un ton distrait, déjà obnubilé par l'idée d'avoir autant de livres à portée de main.

Mark se dirigea vers le premier rayonnage, jeta un rapide coup d'oeil, puis monta un escalier qui l'emmena sur une petite mezzanine agrémentée d'un fauteuil à 'air moelleux et d'une petite étagère. Mark jeta un coup d'oeil curieux aux livres exposés ici.

« Tu devrais faire attention si tu comptes en feuilleter un, l'un d'entre eux pourrait essayer de te mordre ! »

Mark n'écoutait déjà plus. Il tendit la main vers l'un des livres de l'étagère et s'en saisit. C'était un livre pour enfant, avec un titre dans une langue inconnue. Sur la couverture, on pouvait voir un petit nuage blanc à l'air joyeux. Mark ouvrit le livre.

Le nuage blanc se changea en un ouragan, qui grossit et déborda des pages. Mark reçut même de la pluie en plein visage.
D'un mouvement brusque, il ferma le livre, puis le replaça soigneusement dans son étagère.

« ... je touche plus à rien. »

Résumé:
Mark n'écoute pas Pythagore. Il monte à l'étage et ouvre un livre, qui créé un mini-ouragan. Il le referme et le range.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Mark fait du sarcasme en #d7911b.




Ship êê:
La ferme, Pythagore.
Autres comptes : Castor/Striky/Ervin/Albin/Turner
Rôle : Logisticien
Situation : Mark est dans un couloir avec Pythagore et Liam.
Particularités : Beau gosse. Deux cicatrices au visage.
Messages : 146
Date d'inscription : 30/08/2015
Toasts : 22
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le roux cool
Le roux cool
a tracé,
le Mer 21 Oct - 16:51
Mark ne se fit pas mordre par le livre qu'il avait saisi, mais copieusement arrosé par une tempête miniature qui nichait au creux des ses pages.

- ... je touche plus à rien. dit-il en replaçant l'ouvrage avec précaution à sa place.
- Je veux pas jouer les rabats-joie, mais je t'avais prévenu ! fit remarquer Pythagore entre deux rires.

L'eau ruisselait des cheveux du jeune homme, trempés. C'était ce qu'on appelle une douche froide, dans tous les sens du termes. En tout cas, c'était la preuve qu'il valait mieux se méfier du contenu de la bibliothèque. Celui-ci n'était pas méchant en soi, mais il pouvait peut-être y avoir des livres explosifs, par exemple. Pour l'instant, il se contenterait de les observer sans y toucher, ça serait plus sûr. Et d'éventuellement garder un œil sur les plantes grimpantes, on ne sait jamais à quoi s'attendre.

- En tout cas, tu as l'air d'apprécier cet endroit... Tu lisais beaucoup ? lança-t-il à l'adresse de Mark.

Lui-même n'avait jamais été un grand lecteur. Les sciences l'avaient toujours plus attiré que les lettres, et les seules œuvres qu'il avait terminées étaient les lectures obligatoires de l'école. Et, bizarrement, Madame Bovary n'avait pas réussi à susciter chez lui une vocation d'écrivain.

Résumé:
Pythagore se moque de Mark. Il lui demande s'il aime lire.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Pythagore culpabilise en #1166cc.





Toujours aussi aimable, Euclide.
Autres comptes : Ziza, Derpina, Drew & Elsie
Rôle : Soutien
Situation : Attire le regard de Mark avec son T-shirt mouillé, devant l'entrée de la base
Particularités : Cicatrice sur la jambe gauche, légèrement blessé au bras gauche depuis le phare. Harcèle tous les passants pour savoir s'ils ont vu Thalès
Messages : 218
Date d'inscription : 12/08/2014
Toasts : 60
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le linguiste
Le linguiste
a tracé,
le Mer 21 Oct - 17:06
« Je veux pas jouer les rabats-joie, mais je t'avais prévenu ! »

« ... Pas écouté ... »

Il secoua la tête pour essayer de se sécher les cheveux un minimum, arrosant Pythagore au passage -vengeance pour s'être moqué de lui !

« En tout cas, tu as l'air d'apprécier cet endroit... Tu lisais beaucoup ? »

« On avait une bibliothèque gigantesque au château. acquiesça Mark dans un sourire. Mais pas aussi grosse que ... Ça ! ... Et toi, tu lisais beaucoup ? »

Résumé:
Mark répond
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Mark fait du sarcasme en #d7911b.




Ship êê:
La ferme, Pythagore.
Autres comptes : Castor/Striky/Ervin/Albin/Turner
Rôle : Logisticien
Situation : Mark est dans un couloir avec Pythagore et Liam.
Particularités : Beau gosse. Deux cicatrices au visage.
Messages : 146
Date d'inscription : 30/08/2015
Toasts : 22
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le roux cool
Le roux cool
a tracé,
le Mer 21 Oct - 19:40
Mark projeta quelques gouttes sur Pythagore qu'il ignora, n'ayant pas envie de s'engager dans une dispute puérile pour une histoire d'éclaboussures.

- On avait une bibliothèque gigantesque au château. répondit le jeune homme à sa question. Mais pas aussi grosse que ... Ça ! ... Et toi, tu lisais beaucoup ?

Pythagore ne s'était pas trompé, Mark aimait bien la lec-

- Attends... UN CHÂTEAU ? s'exclama Pythagore.

Un château ? Sa famille devait être plutôt aisée... Il ne l'aurait pas soupçonné à première vue... L'image de Mark au sommet de la muraille d'un palais, vêtu en habits d'époque lui vint à l'esprit et il dût se contenir pour ne pas éclater de rire une nouvelle fois.

- Et, pour répondre à ta question, en ce qui concerne les livres... Je dois avouer que ça n'a jamais été trop mon truc... J'ai dû lire des bandes dessinées quand j'étais petit, les livres qu'on nous imposait à l'école et... C'est presque tout en fait. avoua-t-il un peu embarrassé.

Résumé:
Pythagore répond.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Pythagore culpabilise en #1166cc.





Toujours aussi aimable, Euclide.
Autres comptes : Ziza, Derpina, Drew & Elsie
Rôle : Soutien
Situation : Attire le regard de Mark avec son T-shirt mouillé, devant l'entrée de la base
Particularités : Cicatrice sur la jambe gauche, légèrement blessé au bras gauche depuis le phare. Harcèle tous les passants pour savoir s'ils ont vu Thalès
Messages : 218
Date d'inscription : 12/08/2014
Toasts : 60
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le linguiste
Le linguiste
a tracé,
le Mer 21 Oct - 20:40
« Attends... UN CHÂTEAU ? »

Mark ricana. Réaction classique. Sûr qu'il n'avait pas l'air d'un gosse de riche ...

« Et, pour répondre à ta question, en ce qui concerne les livres... Je dois avouer que ça n'a jamais été trop mon truc... J'ai dû lire des bandes dessinées quand j'étais petit, les livres qu'on nous imposait à l'école et... C'est presque tout en fait. »

Mark soupira. Il s'y attendait un peu.

« Tsk. Tu ne sais pas ce que tu as manqué. »

Il farfouilla un instant dans la poche intérieure de sa veste et en sortit un livre. Plus précisément, son exemplaire de poche personnel des Contemplations. Il le colla dans les mains de Pythagore avec un sourire qui voulait sûrement dire quelque chose comme "pauvre petit agneau égaré, ne t'inquiète pas, moi et mon livre on va te remettre sur le bon chemin".

« Lis ça. Et si tu n'aimes pas, je ne sais pas ce qu'il faudra faire de toi, dit-il avant d'ajouter : Oh et. Ne. Me. Le. Perds. Pas. »

Résumé:
Mark prête à Pythagore les Contemplations pour l'initier à la lecture.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Mark fait du sarcasme en #d7911b.




Ship êê:
La ferme, Pythagore.
Autres comptes : Castor/Striky/Ervin/Albin/Turner
Rôle : Logisticien
Situation : Mark est dans un couloir avec Pythagore et Liam.
Particularités : Beau gosse. Deux cicatrices au visage.
Messages : 146
Date d'inscription : 30/08/2015
Toasts : 22
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le roux cool
Le roux cool
a tracé,
le Mer 21 Oct - 23:27
Mark sortit un livre caché dans une poche au fond de son manteau et lui glissa entre les mains avec un grand sourire. Il se baladait avec un livre sur lui en permanence ? À part pour servir de diversion en le jetant contre un objet, ça ne serait pas venu à l'idée de Pythagore... Mais le geste était plutôt touchant. Pour qu'il le garde tout le temps sur lui, il devait y accorder de la valeur...

- Lis ça. Et si tu n'aimes pas, je ne sais pas ce qu'il faudra faire de toi. Oh et. Ne. Me. Le. Perds. Pas.

Pythagore observa la couverture. C'était de la poésie, les Contemplations de Victor Hugo. A priori, il n'en gardait pas de très bons souvenirs. À l'époque où il était au lycée, il ne voyait pas grand intérêt à essayer de parler de ses émotions, de l'être humain ou la nature en employant nombre de figures de styles et procédés qui n'apportaient rien à part de quoi parler pendant plusieurs heures pour les professeurs de français. Malgré ces quelques préjugés, le jeune homme feuilleta rapidement le livre et l'ouvrit sur une page au hasard, parcourant quelques vers.

Ô souvenirs ! trésor dans l'ombre accru !
Sombre horizon des anciennes pensées !
Chère lueur des choses éclipsées !
Rayonnement du passé disparu !
Comme du seuil et du dehors d'un temple,
L'oeil de l'esprit en rêvant vous contemple !


C'était... Beau ? Bien écrit ? Il n'aurait pas su exactement dire pourquoi, mais ces mots évoquaient chez lui des sentiments disparus, des choses qu'il aurait oubliées sans savoir exactement quoi. Peut-être qu'à défaut de tout comprendre, ces poèmes pourront lui permettre de se remémorer l'ancien monde...

- Ne t'inquiète pas, j'en prendrais soin ! Et... merci...

Il rangea le recueil dans une poche de sa sacoche, à côté de se trousse de premiers soins. Il avait intérêt à ne pas l'abîmer, vu la manière dont Mark avait insisté sur chaque mot.

- Il y pas grand chose que je pourrais te donner en échange... Un couteau, à la rigueur... Sinon, je peux toujours te proposer des conseils pour survivre ici, mais c'est sûr que c'est moins romantique ! lança-t-il.

Résumé:
Pythagore feuillette le livre, le range dans son sac et remercie Mark. Il lui propose des renseignements sur l'Esquisse.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Pythagore culpabilise en #1166cc.





Toujours aussi aimable, Euclide.
Autres comptes : Ziza, Derpina, Drew & Elsie
Rôle : Soutien
Situation : Attire le regard de Mark avec son T-shirt mouillé, devant l'entrée de la base
Particularités : Cicatrice sur la jambe gauche, légèrement blessé au bras gauche depuis le phare. Harcèle tous les passants pour savoir s'ils ont vu Thalès
Messages : 218
Date d'inscription : 12/08/2014
Toasts : 60
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le linguiste
Le linguiste
a tracé,
le Mer 21 Oct - 23:43
« Ne t'inquiète pas, j'en prendrais soin ! Et... merci... »

Mark espérait grandement pour lui que ça serait le cas.

« Il y pas grand chose que je pourrais te donner en échange... Un couteau, à la rigueur... Sinon, je peux toujours te proposer des conseils pour survivre ici, mais c'est sûr que c'est moins romantique ! »

« J'ai déjà un couteau, mais je suis prêt à entendre ce que tu as à me dire sur ce, euh. Cet endroit. » répondit Mark en examinant les livres présents sur les étagères. Mais sans les toucher.

Résumé:
Mark répond tout en regardant les livres sur les étagères.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Mark fait du sarcasme en #d7911b.




Ship êê:
La ferme, Pythagore.
Autres comptes : Castor/Striky/Ervin/Albin/Turner
Rôle : Logisticien
Situation : Mark est dans un couloir avec Pythagore et Liam.
Particularités : Beau gosse. Deux cicatrices au visage.
Messages : 146
Date d'inscription : 30/08/2015
Toasts : 22
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le roux cool
Le roux cool
a tracé,
le Jeu 22 Oct - 1:05
- Hum, ça risque d'être long... Par où commencer... Pythagore réfléchit quelque secondes, pris une inspiration et commença à parler. La première chose à savoir sur cet endroit, c'est qu'en fin de comptes personne ne sait grand chose à son sujet. Ce monde, cette dimension parallèle ou je ne sais quoi n'a même pas de nom, alors certaines personnes ont décidé de l'appeler l'Esquisse, avec un grand E, me demande pas pourquoi.

Il avait entendu ce nom pour la première fois en ville, il y a longtemps. Encore une personne qu'il n'avait pas revue depuis...

- On est tous arrivé ici un beau jour sans avoir la moindre idée de ce qu'on faisait là où comment on y était arrivé. Certains sont arrivés seuls, d'autres ont été transportés avec quelqu'un qu'ils connaissaient. Certains ont vu leur apparence modifiée pendant le voyage. Tu peux te retrouver avec la peau violette, une antenne sur la tête ou des cheveux phosphorescents... Le tout cumulé, si t'as de la chance.

Il soupira. Il avait eu la chance de passer à travers les tempêtes, mais c'était loin d'être le cas de tout le monde.

- Alors d'abord tu penses que c'est une sorte de mauvais rêve ou une hallucination, parce que c'est trop absurde pour être réel. Puis un jour tu vois quelqu'un crever sous tes yeux, et tu as du mal à te dire que la théière qui vient de lui arracher la tête n'est qu'une illusion. Et puis...

Il s'interrompit brusquement. Une espèce de pneu de deux mètres de diamètre venait de tomber depuis une mezzanine plus élevée, menaçant de faire s'écrouler le sol sous leurs pieds. La roue avait deux yeux à facettes et une grande bouche qui laissait apercevoir une rangée de dents aussi pointues que les pics qui la recouvraient intégralement son caoutchouc. Elle affichait un motif  zébré jaune et rose, qui, bien qu'il soit de fort mauvais goût, permettait au moins de la voir arriver de loin.

- ATTENTION ! cria Pythagore.

Le pneu n'avait visiblement pas d'intentions amicales et roulait vers eux à toute vitesse pour tenter de les embrocher...

Résumé:
Pythagore commence son récit sur l'Esquisse, mais il est interrompu par un pneu géant bardé de pique qui essaye de les écraser.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Pythagore culpabilise en #1166cc.





Toujours aussi aimable, Euclide.
Autres comptes : Ziza, Derpina, Drew & Elsie
Rôle : Soutien
Situation : Attire le regard de Mark avec son T-shirt mouillé, devant l'entrée de la base
Particularités : Cicatrice sur la jambe gauche, légèrement blessé au bras gauche depuis le phare. Harcèle tous les passants pour savoir s'ils ont vu Thalès
Messages : 218
Date d'inscription : 12/08/2014
Toasts : 60
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le linguiste
Le linguiste
a tracé,
le Jeu 22 Oct - 13:52
« Hum, ça risque d'être long... Par où commencer... La première chose à savoir sur cet endroit, c'est qu'en fin de comptes personne ne sait grand chose à son sujet. Ce monde, cette dimension parallèle ou je ne sais quoi n'a même pas de nom, alors certaines personnes ont décidé de l'appeler l'Esquisse, avec un grand E, me demande pas pourquoi. »

Sympa le nom, pensa Mark. On se croirait presque au pays merveilleux de Casimir.

« On est tous arrivé ici un beau jour sans avoir la moindre idée de ce qu'on faisait là où comment on y était arrivé. Certains sont arrivés seuls, d'autres ont été transportés avec quelqu'un qu'ils connaissaient. Certains ont vu leur apparence modifiée pendant le voyage. Tu peux te retrouver avec la peau violette, une antenne sur la tête ou des cheveux phosphorescents... Le tout cumulé, si t'as de la chance. »

Génial. Juste, génial. Mark passa une main dans ses cheveux pour vérifier que des antennes ne lui avaient pas poussé.

« Alors d'abord tu penses que c'est une sorte de mauvais rêve ou une hallucination, parce que c'est trop absurde pour être réel. Puis un jour tu vois quelqu'un crever sous tes yeux, et tu as du mal à te dire que la théière qui vient de lui arracher la tête n'est qu'une illusion. Et puis... »

Et puis ? Je suis tout ouïe, Pythagore. Les horreurs, c'est mon tru-
Mark comprit vite ce qui avait poussé Pythagore à s'interrompre dans ses charmantes explications. C'était un pneu. Enfin, un pneu a l'air dangereux -bien que vaguement ridicule- qui décida soudainement de leur foncer dessus. Zut.

« ATTENTION ! »

« Tu crois qu'il nous laissera tranquille si on lui trouve la jante de sa vie ? Non, laisse tomber, je veux pas avoir à chercher une jante en fin de compte. » eut le temps de lâcher Mark tout en s'écartant de la trajectoire du pneu, tirant Pythagore par le bras.

Ok, comment se débarrassait-on d'un pneu fou furieux ? Une bonne solution serait de le faire fondre -comme ça il collerait au sol, comme ça il ne roulerait plus. Le problème, c'est que Mark avait à peine un briquet sur lui. Et qu'il n'était pas question qu'il foute le feu à cet endroit. Surtout avec eux dedans.

« Ton pistolet, là, c'était quoi dedans ? Un genre de truc acide ? Tu crois que t'as assez de munitions et de portée pour faire fondre ce truc ? »

Résumé:
Mark s'écarte de la trajectoire du pneu et demande des précisions à Pythagore sur son pistolet à acide.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Mark fait du sarcasme en #d7911b.




Ship êê:
La ferme, Pythagore.
Autres comptes : Castor/Striky/Ervin/Albin/Turner
Rôle : Logisticien
Situation : Mark est dans un couloir avec Pythagore et Liam.
Particularités : Beau gosse. Deux cicatrices au visage.
Messages : 146
Date d'inscription : 30/08/2015
Toasts : 22
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le roux cool
Le roux cool
a tracé,
le Jeu 22 Oct - 20:35
- Tu crois qu'il nous laissera tranquille si on lui trouve la jante de sa vie ? glissa Mark qui arrivait toujours à placer une remarque cynique quelles que soient les circonstances. Non, laisse tomber, je veux pas avoir à chercher une jante en fin de compte.
- Pour tout te dire moi non plus. acquiesça Pythagore.

C'était le troisième objet qui l'agressait en une journée, un de plus et il se sentirait suffisamment confiant pour jouer au loto...

- Ton pistolet, là, c'était quoi dedans ? Un genre de truc acide ? Tu crois que t'as assez de munitions et de portée pour faire fondre ce truc ? demanda Mark.
- Ouais, c'est de l'acide... Et je sais pas si ça sera assez puissant pour le faire fondre, mais ça vaut le coup d'essayer.

Sur ces mots, il attrapa son pistolet et tenta aspergea le pneu qui lançait un nouvel assaut. La roue émit un grognement, freina un instant et reprit sa course en fonçant vers le rouquin, encore plus énervée. Pythagore plongea pour esquiver tandis que l'objet se fracassait contre le mur.

- ...Ça a pas l'air très efficace... Va falloir trouver autre chose !

Autre chose, c'était facile à dire... Mais quoi ? Pythagore profita que le pneu soit inconscient pour dévaler les escaliers et atteindre le rez-de-chaussée, il y aura plus de place.

- Bon, va falloir se décider rapidement : soit on lui balance des pots de fleurs dans la tête, soit on essaye de le crever au couteau, soit on fuit.

Pythagore avait une préférence pour la troisième solution, la moins risquée à son goût. Les gens qui jouaient les héros ne faisaient pas souvent long feu dans l'Esquisse...

Résumé:
Pythagore utilise son pistolet sur le pneu mais il n'a presque aucun effet. Il demande à Mark s'il préfère riposter ou fuir.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Pythagore culpabilise en #1166cc.





Toujours aussi aimable, Euclide.
Autres comptes : Ziza, Derpina, Drew & Elsie
Rôle : Soutien
Situation : Attire le regard de Mark avec son T-shirt mouillé, devant l'entrée de la base
Particularités : Cicatrice sur la jambe gauche, légèrement blessé au bras gauche depuis le phare. Harcèle tous les passants pour savoir s'ils ont vu Thalès
Messages : 218
Date d'inscription : 12/08/2014
Toasts : 60
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le linguiste
Le linguiste
a tracé,
le Ven 23 Oct - 19:58
« Ouais, c'est de l'acide... Et je sais pas si ça sera assez puissant pour le faire fondre, mais ça vaut le coup d'essayer. »

Malheureusement, l'acide eu plus pour effet d'énerver le pneu que de l'affaiblir. Il se jeta avec hargne sur Pythagore, qui l'évita de justesse.
Il allait falloir trouver autre chose.

« ...Ça a pas l'air très efficace... Va falloir trouver autre chose ! »

Tu m'ôtes les mots de la bouche, Pythagore ...

« Bon, va falloir se décider rapidement : soit on lui balance des pots de fleurs dans la tête, soit on essaye de le crever au couteau, soit on fuit. »

Mark rejoignit Pythagore au rez-de-chaussée tout en réfléchissant. Un coup d'oeil aux étagères remplies de livres lui donna l'idée qu'il lui fallait.

« Je sais ! » cria-t-il en se précipitant vers l'étagère la plus proche. Il regarda les titres des livres.

Non ... Non ... Pas celui-là non plus ... Ha ? Hamlet ?

Mark avisa le pneu qui, ayant reprit ses esprits, se dirigeait de nouveau vers Pythagore.

« Hé, saleté de pneu ! »

Il ouvrit le livre et immédiatement le jeta sur le pneu. Aussitôt, des fantômes s'en échappèrent, attirant l'attention de l'objet.

« Woah, je pensais pas que ça marcherait si bien ! »

Résumé:
Mark redescend au rez-de-chaussée et a une idée. Il prend le livre Hamlet et le jette sur le pneu. Des fantômes en sortent qui retiennent l'attention du spectre.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Mark fait du sarcasme en #d7911b.




Ship êê:
La ferme, Pythagore.
Autres comptes : Castor/Striky/Ervin/Albin/Turner
Rôle : Logisticien
Situation : Mark est dans un couloir avec Pythagore et Liam.
Particularités : Beau gosse. Deux cicatrices au visage.
Messages : 146
Date d'inscription : 30/08/2015
Toasts : 22
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le roux cool
Le roux cool
a tracé,
le Ven 23 Oct - 20:20
La réponse de Mark ne tarda pas, et, visiblement, elle ne correspondait à aucune de ses trois propositions.

- Lancer des livres dans une bibliothèque, c'est pas contre tes principes ? demanda Pythagore avec une pointe de sarcasme.

C'était comme lancer des tubes à essai dans un laboratoire ! ... Ouais, non en fait ça faisait pas grand chose en fait.

- Mais sinon il faut avouer que l'idée est bonne... ajouta-t-il avec un sourire.

Pythagore se tourna vers les étagères et attrapa quelques livres, des classiques aux noms plus ou moins familiers : Flaubert, Proust, Balzac, Hugo, Lamartine, Zola, Molière, Racine, peut-importe l'auteur ou le mouvement tant que le titre pouvait apporter quelque chose d'intéressant !

- Tiens, on verra bien si ce vieux jeu de mots avec l’Assommoir a une part de vérité ! dit-il en faisant voler le roman en question dans les airs..

À sa grande surprise, une grande masse sortie des pages de celui-ci et s'abattit de plein fouet sur le pneu.

- ... Apparemment oui.. murmura Pythagore à lui-même.

Le jeune homme fouilla parmi tous les livres qu'il rassemblait entre ses bras dans l'espoir d'en trouver un à l'intrigue ou au nom assez évocateur pour qu'il puisse s'en servir sans que cela ne se retourne contre eux...

- Eh, tu penses que si je lui lance Mme Bovary, il se suicide ?

Résumé:
Pythagore approuve l'idée de Mark et lance l'Assommoir pour le pneu pour... l'assommer.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Pythagore culpabilise en #1166cc.





Toujours aussi aimable, Euclide.
Autres comptes : Ziza, Derpina, Drew & Elsie
Rôle : Soutien
Situation : Attire le regard de Mark avec son T-shirt mouillé, devant l'entrée de la base
Particularités : Cicatrice sur la jambe gauche, légèrement blessé au bras gauche depuis le phare. Harcèle tous les passants pour savoir s'ils ont vu Thalès
Messages : 218
Date d'inscription : 12/08/2014
Toasts : 60
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le linguiste
Le linguiste
a tracé,
le Ven 23 Oct - 20:36
« Lancer des livres dans une bibliothèque, c'est pas contre tes principes ? »

« Tu crois franchement que c'est le moment ? »

Mark se tourna de nouveau vers une étagère. Il fallait achever ce pneu, et vite !

« On verra bien si ce vieux jeu de mots avec l'Assommoir a une part de vérité ! »

Mark eut tout juste le temps de se retourner pour voir le pneu se faire assommer.

« ... J'y aurais pas pensé, j'avoue ... »

« Tu penses que si je lui lance Mme Bovary, il se suicide ? »

« C'est moi qui vais finir par me suicider, si tu continues à user de ce genre d'humour ... Mais j'avoue que ça m'a un peu fait cet effet quand je l'ai lu ... »

Avant qu'il puisse ajouter quoi que ce soit, un bruit parvint à ses oreilles. Mark se retourna pour se retrouver face à ... un dragon. Un dragon aussi haut que les étagères, et au moins aussi lourd.
Le problème ? Mark était dos aux étagères. Aucune échappatoire.

« Merde, merde, merde ... »

l n'osait pas se retourner pour prendre un livre. Il n'osait pas non plus appeler Pythagore, de peur d'exciter le monstre. Pour l'instant celui-ci ne bougeait pas, se contentant de le jauger.
Il se pencha pour le renifler, visiblement assez intéressé par la viande d'humain. Mark se figea, en priant pour que Pythagore ne soit pas complètement aveugle.

HRP : J'avais l'idée que le dragon se soit échappé d'un livre, et qu'il suffirait de faire cramer le livre pour qu'il disparaisse, mais faudrait pas que Pythagore et Mark trouvent tout de suite, sinon c'est pas drôle ♥ Et aussi, je me dis qu'il vaudrait mieux que ça soit un dragon qui crache de la glace plutôt que du feu, sinon ça peut être galère, vu qu'il sont dans un endroit hautement inflammable ... êê

Résumé:
Mark répond à Pythagore. Il cherche un autre livre à lancer, mais se retrouve nez-à-nez avec un énorme dragon.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Mark fait du sarcasme en #d7911b.




Ship êê:
La ferme, Pythagore.
Autres comptes : Castor/Striky/Ervin/Albin/Turner
Rôle : Logisticien
Situation : Mark est dans un couloir avec Pythagore et Liam.
Particularités : Beau gosse. Deux cicatrices au visage.
Messages : 146
Date d'inscription : 30/08/2015
Toasts : 22
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le roux cool
Le roux cool
a tracé,
le Sam 31 Oct - 21:37
- C'est moi qui vais finir par me suicider, si tu continues à user de ce genre d'humour... Mais j'avoue que ça m'a un peu fait cet effet quand je l'ai lu...
- J'étais très sérieux, voyons ! répliqua Pythagore tout en lançant quelques ouvrages supplémentaires sur la roue.

La lame qui était sortie du Cid semblait avoir fait son effet sur le pneu, qui ne risquait désormais plus de rouler sur personne. Pythagore, satisfait, se retourna vers Mark lorsque...

- Un dragon ? Sérieusement ? Elle commence à se rouiller, ça manque un peu d'originalité... marmonna Pythagore pour lui même.

Malgré ses sarcasmes -c'était à croire qu'Euclide avait déteint sur lui-, le rouquin était bien embêté. Mark était en fâcheuse position, coincé entre les rayons et la créature gigantesque. Le pauvre n'en menait pas large, avec une chance pareille, il ne promettait pas de vivre longtemps... Il fallait agir vite avant qu'il ne se fasse dévorer, brûler ou quoique ce soit. Sans réfléchir, le jeune homme saisit un livre au hasard parmi ceux qui trainaient au sol et le lança à la tête du dragon. Une petite tempête en jaillit, déversant sur lui une pluie et des éclairs miniatures... Le monstre rugit de douleur et se tourna vers lui. Il grogna, avança lourdement et déversa un jet de glace qui vint glacer les étagères derrière lesquelles Pythagore s'était abrité.

- Je sais pas si ça valait le coup de l'énerver, mais maintenant que j'ai joué les appâts je ne serais pas contre un coup de main ! s'écria-t-il à l'adresse de Mark.

Il tenta de tirer quelques jets d'acide sur le dragon sans grand succès, courant entre les rangées de livres. Tant qu'à faire, il aurait aimé éviter de finir congelé dans une bibliothèque en ruine...

Résumé:
Pythagore lance un livre sur la dragon pour faire diversion et court pour éviter de ce faire tuer par ce dernier. ♥
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Pythagore culpabilise en #1166cc.





Toujours aussi aimable, Euclide.
Autres comptes : Ziza, Derpina, Drew & Elsie
Rôle : Soutien
Situation : Attire le regard de Mark avec son T-shirt mouillé, devant l'entrée de la base
Particularités : Cicatrice sur la jambe gauche, légèrement blessé au bras gauche depuis le phare. Harcèle tous les passants pour savoir s'ils ont vu Thalès
Messages : 218
Date d'inscription : 12/08/2014
Toasts : 60
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le linguiste
Le linguiste
a tracé,
le Sam 14 Nov - 15:20
Mark commençait sérieusement à songer à adresser une prière à Dieu -ou  n'importe qui d'autre capable de le sortir de là- lorsqu'un livre atterrit sur la tête du dragon, l'arrosant de pluie et d'éclairs.
Le monstre, énervé par cette intervention, se tourna vers le coupable -Pythagore, évidemment- et arrosa copieusement de glace l'étagère qui le cachait, tandis que le jeune homme tentait de répliquer avec son pistolet à acide, ce qui était assez peu efficace.

« Je sais pas si ça valait le coup de l'énerver, mais maintenant que j'ai joué les appâts je ne serais pas contre un coup de main ! »

Mark n'eut pas à réfléchir longtemps. Son regard fut très vite attiré par les hautes bibliothèques qui tanguaient à chaque pas de l'énorme dragon. La question était : comment les pousser alors qu'il faisait à peine un quart de leur taille ? A nouveau, il chercha un livre.
Il finit par trouver une traduction d'un texte de Tite-Live qui racontait le passage dans les Alpes d'Hannibal ... et ses éléphants.
Mark ricana en se saisissant du livre. Il l'ouvrit et -miracle !- un éléphant apparut. Sauf qu'il faisait un mètre de haut et était aussi rouge qu'une groseille. Excédé, le littéraire saisit le petit éléphant -qui n'avait rien demandé- par la trompe, le fit tournoyer quelques instants, et l'envoya percuter le haut d'une étagère déjà branlante, qui tangua quelques instants dangereusement, avant de s'écraser au sol. Sur le dragon, qui émit un bruit de ballon de baudruche crevé.
Tous les livres qui se trouvaient sur la bibliothèque tombèrent au sol dans un grand fracas. Beaucoup d'entre eux s'ouvrirent, laissant échapper bonbons, sorcières, animaux ou ... flammes. Le tout commença joyeusement à flamber.
A ce moment seulement, Mark réalisa qu'elle aurait aussi bien pu tomber sur lui et son dos fut parcouru d'une sueur froide.

Résumé:
Mark ouvre un livre qui fait apparaître un éléphant d'un mètre à peine, rouge. Il l'envoie valdinguer contre une étagère qui va s'écraser sur le dragon, l'assommant.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Mark fait du sarcasme en #d7911b.




Ship êê:
La ferme, Pythagore.
Autres comptes : Castor/Striky/Ervin/Albin/Turner
Rôle : Logisticien
Situation : Mark est dans un couloir avec Pythagore et Liam.
Particularités : Beau gosse. Deux cicatrices au visage.
Messages : 146
Date d'inscription : 30/08/2015
Toasts : 22
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le roux cool
Le roux cool
a tracé,
le Dim 15 Nov - 21:58
Mark fut heureusement pour Pythagore prompt à réagir. Il saisit un livre dans un rayon, l'ouvrit et... projeta l'éléphant miniature qui en sortit sur les étagères ?

Aussi étonnante cette action paraissait-elle, elle fut efficace. Le poids de l'animal fit basculer les immenses étagères qui chutèrent sur le monstre, lui faisant perdre connaissance. Pythagore s'en serait presque réjouit si une foule de monstres, fleurs, nuages, animaux et autres créatures excentriques n'étaient pas apparus dans la bibliothèque par la même occasion. Et alors qu'il commençait à réfléchir sérieusement à la possibilité de filer rapidement de la pièce en emportant Mark au passage, il entendit le crépitement des flammes.

- Oh, bordel...

La pile de livres étalés flambait, réduisant les ouvrages en un tas de cendre. Au milieu des volutes de fumée, les éléments fantaisistes qui avait été libérés commencèrent à disparaître un par un...
Si la situation avait pour avantage de résoudre le problème du dragon, le gros inconvénient était évidemment la forte probabilité que l'incendie se propage dans tout le bâtiment. Au vu du nombre de plantes, de bois et de papier, ce n'était pas le combustible qui manquait...

- Essaye d'écarter les livres du feu pour qu'il ne se propage pas plus, je vais voir s'il y a quelque chose pour l'éteindre ! lança-t-il à Mark.

Pythagore courut à travers la pièce, jetant des regards obliques à tout ce qui l'entourait. Des étagères pleines de livres, des plantes des fauteuils et encore des livres... Bon sang, ils étaient dans une serre, il y devait bien y avoir de l'eau quelque part !

Alors que son regard parcourait le sol, il fut soudainement attiré par un objet en hauteur. C'était arrosoir fluorescent, pendant à la branche d'un arbre. Le jeune homme le décrocha avec précaution, il était rempli d'un liquide s'apparentant à du sirop... Il parcourut le chemin en sens averse aussi vite qu'il le pouvait pour aller déverser le contenu de l'arrosoir sur le brasier naissant.

Au contact des goutes du jet de sirop, les flammes vacillèrent, disparaissant pour ne laisser que quelques flammèches et braises rougeoyantes au milieu des feuilles détrempées.

Pythagore, encore haletant, poussa un soupir de soulagement.

- Si avec ça je suis pas traumatisé des bibliothèques à vie... souffla-t-il entre deux respirations.

Il esquissa un sourire. Au fond, la chose la plus surprenante de sa journée n'avait pas été le meuble trop bavard, l'œil volant, le dragon ou l'incendie, mais plutôt sa rencontre avec Mark... Après avoir erré seul si longtemps dans la plaine, il avait oublié ce que cela faisait de pouvoir compter sur quelqu'un.

Résumé:
Pythagore éteint les flammes sorties d'un livre grâce à arrosoir qui poussait sur un arbre. (oui oui je suis sérieuse)
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Pythagore culpabilise en #1166cc.





Toujours aussi aimable, Euclide.
Autres comptes : Ziza, Derpina, Drew & Elsie
Rôle : Soutien
Situation : Attire le regard de Mark avec son T-shirt mouillé, devant l'entrée de la base
Particularités : Cicatrice sur la jambe gauche, légèrement blessé au bras gauche depuis le phare. Harcèle tous les passants pour savoir s'ils ont vu Thalès
Messages : 218
Date d'inscription : 12/08/2014
Toasts : 60
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le linguiste
Le linguiste
a tracé,
le Dim 15 Nov - 23:04
« Oh, bordel... »

Je n'aurais pas mieux dit, Pythagore, pensa Mark en jetant un regard désolé aux livres en train de brûler.

« Essaye d'écarter les livres du feu pour qu'il ne se propage pas plus, je vais voir s'il y a quelque chose pour l'éteindre ! »

Mark s'ébroua et se dirigea vers l'étagère la plus  dangereusement proche des flammes en maugréant :

« Ecarter les livres du feu, écarter les livres du feu ... t'en as de bonnes, t'as vu combien il y en a, de livres ? »

... Putain, il commençait sérieusement à ressembler à Ervin. Ça devenait grave.
Pythagore revint assez vite avec un arrosoir rempli de ce qui ressemblait à de la grenadine non diluée (ou du sang de fraise, au choix). Mark s'apprêtait à lui faire remarquer qu'une si petite quantité de liquide, et en plus d'un liquide si visqueux n'allait probablement pas suffire pour éteindre le brasier, mais visiblement, l'Esquisse avait décidé de le contredire.

« ... Bon ben une bonne chose de faite. »

« Si avec ça je suis pas traumatisé des bibliothèques à vie... »

« Les bibliothèques sont trop géniales pour qu'on puisse en être traumatisé. »

Puis une idée traversa l'esprit vaguement retors du jeune homme. Il se força a afficher une expression paniquée et fixa un point derrière Pythagore.

« Mais y'a combien de dragons dans cette bibliothèque ??! »

Résumé:
Mark fait croire à Pythagore qu'il y a un autre dragon derrière lui. (si Pytha se fait avoir, ça permettra un peu de ship, hi hi)
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Mark fait du sarcasme en #d7911b.




Ship êê:
La ferme, Pythagore.
Autres comptes : Castor/Striky/Ervin/Albin/Turner
Rôle : Logisticien
Situation : Mark est dans un couloir avec Pythagore et Liam.
Particularités : Beau gosse. Deux cicatrices au visage.
Messages : 146
Date d'inscription : 30/08/2015
Toasts : 22
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le roux cool
Le roux cool
a tracé,
le Dim 15 Nov - 23:32
- Les bibliothèques sont trop géniales pour qu'on puisse en être traumatisé.  déclara monsieur le littéraire à Pythagore, sceptique.

Mark, soudain, pris un air paniqué, fixant quelque chose dans son dos.

- Mais y'a combien de dragons dans cette bibliothèque ??! s'écria-t-il.

Pythagore se retourna par pur réflexe, arquant un sourcil. Derrière lui se trouvait... Toujours des étagères et des plantes mais certainement pas de dragon. Franchement, pour de l'humour, c'était de mauvais goût, très mauvais goût. Il s'attendait à mieux de la part du jeune homme. Une blague de ce genre, c'était du niveau d'un gosse, pas plus. Il avait montré plus de subtilité et d'ironie précédemment.

- ... Vraiment ? lâcha-t-il après un long silence, fixant le jeune homme brun droit dans les yeux. C'est ce que tu as trouvé de mieux à dire ?

Il était presque agacé de s'être retourné, d'avoir satisfait Mark et sa réaction puérile.

- Franchement, tu te la ramènes pas un peu trop ? Tu te souviens de la tête que tu faisais il y a dix minutes devant le dragon en question ?  répliqua-t-il d'un ton narquois.

Résumé:
Pythagore est un peu vexé de s'être retourné et se moque de la réaction de Mark devant le dragon.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Pythagore culpabilise en #1166cc.





Toujours aussi aimable, Euclide.
Autres comptes : Ziza, Derpina, Drew & Elsie
Rôle : Soutien
Situation : Attire le regard de Mark avec son T-shirt mouillé, devant l'entrée de la base
Particularités : Cicatrice sur la jambe gauche, légèrement blessé au bras gauche depuis le phare. Harcèle tous les passants pour savoir s'ils ont vu Thalès
Messages : 218
Date d'inscription : 12/08/2014
Toasts : 60
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le linguiste
Le linguiste
a tracé,
le Dim 15 Nov - 23:44
Pythagore, par pur réflexe -dommage-, tourna la tête.

« ... Vraiment ? C'est ce que tu as trouvé de mieux à dire ? »

Mark était déçu. Il espérait vraiment que ça marcherait.

« Franchement, tu te la ramènes pas un peu trop ? Tu te souviens de la tête que tu faisais il y a dix minutes devant le dragon en question ? »

Mark afficha sa plus belle expression "pauvre plébéien ..." n°35 en croisa les bras.

« Dit le mec qui a eu peur d'un pneu. »

Résumé:
Mark répond.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Mark fait du sarcasme en #d7911b.




Ship êê:
La ferme, Pythagore.
Autres comptes : Castor/Striky/Ervin/Albin/Turner
Rôle : Logisticien
Situation : Mark est dans un couloir avec Pythagore et Liam.
Particularités : Beau gosse. Deux cicatrices au visage.
Messages : 146
Date d'inscription : 30/08/2015
Toasts : 22
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le roux cool
Le roux cool
a tracé,
le Lun 16 Nov - 0:28
Mark, piqué au vif, le toisa de son air de gosse de riche vexé. Toujours aussi susceptible, Euclide...

- Dit le mec qui a eu peur d'un pneu.

D'accord. Très bien. Il voulait bien rester calme deux minutes mais au bout d'un moment il ne fallait pas abuser...

- Quoi ? Mais d'où est-ce que j'avais peur de ce truc ? C'est toi qui prend de grands airs effrayés depuis tout à l'heure que ce soit pour le dragon, le pneu ou l'œil ! Même quand je suis venu t'aborder t'as failli t'étouffer !

Il ne put retenir un petit rire au souvenir aux différentes expressions du visage horrifié de Mark, dommage qu'il n'ait pas pu les immortaliser...

- D'ailleurs, je sais pas si tu te rends compte, mais t'as vraiment la poisse... Rien que depuis notre rencontre on s'est fait attaquer par deux objets et un dragon, et on a trouvé le moyen de mettre le feu à une bibliothèque.

Ce qui, même dans l'Esquisse, était déjà un exploit.

Résumé:
Pythagore répond. (êwê)
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Pythagore culpabilise en #1166cc.





Toujours aussi aimable, Euclide.
Autres comptes : Ziza, Derpina, Drew & Elsie
Rôle : Soutien
Situation : Attire le regard de Mark avec son T-shirt mouillé, devant l'entrée de la base
Particularités : Cicatrice sur la jambe gauche, légèrement blessé au bras gauche depuis le phare. Harcèle tous les passants pour savoir s'ils ont vu Thalès
Messages : 218
Date d'inscription : 12/08/2014
Toasts : 60
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le linguiste
Le linguiste
a tracé,
le Lun 16 Nov - 18:44
« Quoi ? Mais d'où est-ce que j'avais peur de ce truc ? C'est toi qui prend de grands airs effrayés depuis tout à l'heure que ce soit pour le dragon, le pneu ou l'œil ! Même quand je suis venu t'aborder t'as failli t'étouffer ! » répondit Pythagore en riant.

Mark préféra ne pas relever.

« D'ailleurs, je sais pas si tu te rends compte, mais t'as vraiment la poisse... Rien que depuis notre rencontre on s'est fait attaquer par deux objets et un dragon, et on a trouvé le moyen de mettre le feu à une bibliothèque. »

« Excuse-moi mais, quand bien même je porterais la poisse, ça ne serait pas de ma faute. Et puis, vois le côté positif des choses : ça fait un sacré entraînement. Tu vas perdre 10 kilos. » lança-t-il avec un sourire presque franc.

Mine de rien, ces joutes verbales avec Pythagore étaient amusantes. Reposantes, même.

Résumé:
Mark répond. (êwwê)
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Mark fait du sarcasme en #d7911b.




Ship êê:
La ferme, Pythagore.
Autres comptes : Castor/Striky/Ervin/Albin/Turner
Rôle : Logisticien
Situation : Mark est dans un couloir avec Pythagore et Liam.
Particularités : Beau gosse. Deux cicatrices au visage.
Messages : 146
Date d'inscription : 30/08/2015
Toasts : 22
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le roux cool
Le roux cool
a tracé,
le Lun 16 Nov - 20:58
- Excuse-moi mais, quand bien même je porterais la poisse, ça ne serait pas de ma faute. Et puis, vois le côté positif des choses : ça fait un sacré entraînement. Tu vas perdre 10 kilos. répliqua Mark sur le même ton.

Ce n'était pas comme si il avait réellement besoin de perdre du poids ou de faire de l'exercice depuis qu'il était ici, mais la remarque lui arracha quand même un sourire.

- Si je perds encore dix kilos il ne restera plus que mon squelette... glissa-t-il. Ce serait dommage de finir comme ça après être enfin tombé sur un être humain normal, non ?

D'avoir trouvé quelqu'un qui n'avait pas encore été brisé.

Résumé:
Pythagore répond. ♥
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Pythagore culpabilise en #1166cc.





Toujours aussi aimable, Euclide.
Autres comptes : Ziza, Derpina, Drew & Elsie
Rôle : Soutien
Situation : Attire le regard de Mark avec son T-shirt mouillé, devant l'entrée de la base
Particularités : Cicatrice sur la jambe gauche, légèrement blessé au bras gauche depuis le phare. Harcèle tous les passants pour savoir s'ils ont vu Thalès
Messages : 218
Date d'inscription : 12/08/2014
Toasts : 60
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
La Grande
La Grande
a tracé,
le Lun 16 Nov - 21:49
Ça grince. C'est strident. Peu agréable à vos tympans. Ça fait gigoter les livres. Ça tremble de partout. Le plafond n'était pas si bas tout à l'heure, n'est-ce pas ? Et ce qu'il reste des étagères pleines de livres, oh, pourquoi avez-vous cette soudaine impression qu'elles n'étaient pas tant à portée de main, jusqu'à présent ?

Ça grince et ça fait beaucoup de bruit. Petit à petit, vous voilà cernés..

Ou plutôt, serrés.
Situation : Aucune
Particularités : Aucune
Messages : 539
Date d'inscription : 24/06/2012
Toasts : 88
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
Contenu sponsorisé
a tracé,
Commenter

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Esquisse :: Actes passés Jours précédents :: J3 à 12 - Ellipse :: Ville

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum