[Un peu partout dans la Base] Visite Piégée

avatar
Invité
Invité
le Lun 1 Fév - 15:54

Depuis que ces cyantifiques "rebelles" étaient entrés dans la Base, la jeune fille fuyait littéralement tout individu se présentant devant elle. Elle avait préféré s'isoler, plutôt que de s'imposer comme la jeune fille mature, douce et responsable, comme elle l'avait toujours fait, avant. Oui, Latrodectus avait bien compris une chose depuis le début de cette journée, c'était que ça n'était plus le moment de jouer. Il fallait maintenant qu'elle prenne une décision, une véritable décision. Jusqu'ici, elle n'avait fait que se jouer des uns et des autres, changeant de veste comme elle le désirait, selon si elle était face aux dessinateurs ou face aux cyantifiques. Elle avait du le payer par bien des tempêtes, ce petit jeu... Mais au moins, elle avait toujours eu de la compagnie, toujours eu des personnes avec qui rester. Et cela lui avait fait plaisir, d'une certaine manière, elle qui n'aimait pas rester toute seule... Mais maintenant, tout était différent. Et la voilà, de nouveau seule, au milieu de ce couloir sombre. Comme l'araignée en pleine réflexion qu'elle était, elle s'était réfugiée dans un coin, dans sa petite toile, et maintenant, elle ne savait pas exactement quoi faire.

Mais cela n'avait rien à voir avec les sentiments, ou même le coeur. Non, aucun de ces deux camps n'était considéré comme un ami. Sa vie dans l'Esquisse n'avait été que manipulation sur manipulation. Aucune empathie, aucun ressenti, rien. Ils n'étaient que des jouets, pour elle, des personnes avec qui s'amuser. Parce qu'elle avait eu besoin d'une compagnie constante, quel que soit où elle se trouvait. Et maintenant, et maintenant.... Etait-elle piégée dans sa propre toile ? S'était-elle coincée l'une de ses pattes dans l'un des fils qu'elle avait mis tant de temps à fabriquer ? C'était pathétique. Tellement pathétique. Latrodectus était maintenant debout, appuyée contre le mur de l'un de ces couloirs qui étaient omniprésents dans la base. Tout le monde s'affairait, obéissait sans réfléchir aux ordres et directives donnés par les "rebelles". Cela devait ridicule. Voilà pourquoi on pouvait les manipuler si aisément. Elle leva la tête vers le plafond, quand elle entendit, de l'autre bout du couloir, des bruits de pas. Oh, voilà de la compagnie. Latro ferma les yeux quelques secondes, prenant une grande inspiration, prenant son air de gentille jeune fille un peu déboussolée et courageuse, tout en croisant les doigts pour que ça ne soit pas cette idiote de Charlotte qui arrivait pour lui faire un de ses câlins insupportables.

Penchant légèrement la tête pour regarder la silhouette qui se profilait. Silhouette qui lui était entièrement étrangère. Et petite, qui plus est. Le sourire qui était au départ totalement faux s'étira pour en devenir un authentique quand elle comprit à quoi elle avait à faire.
Un nouveau jouet arrive....

Spoiler:

Résumé : Latrodectus est toute seule dans un couloir de la Base. Elle réfléchit aux derniers événements tout en se demandant si elle va rejoindre la cyance ou les dessinateurs. Elle entend ensuite des bruits de pas, puis voit une silhouette étrangère à l'autre bout du couloir. Elle est très contente en s'apercevant que c'est une petite nouvelle.
avatar
Invité
Invité
le Lun 1 Fév - 21:14
Finalement, monsieur l'artiste ne m'aura même pas donné son nom avant de me laisser... Il devait vraiment être impatient de se débarrasser de moi. Je peux le comprendre, cela dit. Je suppose qu'il avait mieux à faire que de jouer les baby-sitters pour gamines muettes... Enfin, malgré tout, il m'aura quand même guidé dans un lieu qui... Je suppose est plutôt sûr ? Je ne sais pas si on peut considérer une base militaire entourée d'une barrière de barbapapa comme un endroit sécurisé... Et puis, je ne sais même pas de quoi je suis censée me protéger ? Le dessinateur laissait entendre que cet endroit était dangereux, mais il ne m'a pas donné le moindre détail à ce sujet. Il m'a juste dit que je trouverais des réponses à mes questions ici. Remarque, il m'a aussi dit qu'il y avait des gens... Je demande à voir. Ça doit faire au moins cinq minutes que je suis ici et je n'ai encore aperçu personne. Les seuls regards que j'ai eu l'occasion de croiser, ce sont ceux de ces yeux géants qui diffusent de la lumière... C'est plutôt glauque, quand on y pense. Je me demande d'où ils viennent... Hum... Tous comptes faits, peut-être que je ne devrais pas me poser la question.

Elle arpente les couloirs de la base sans destination précise. L'inconnu a affirmé qu'elle pourrait loger dans cet endroit, mais elle a encore du mal à se faire à l'idée que cet univers puisse-t-être réel... Toutes ses sensations semblent le prouver, mais elle ne peut pas se résoudre à l'admettre. Si ce monde appelé Esquisse n'est pas un rêve, alors elle est réellement piégée ici... Cette pensée lui est insupportable. Ne pourrait-elle pas simplement se réveiller ?

Son regard est attiré par une silhouette ; quelqu'un se tient au fond du couloir. Elle s'approche. C'est une fille, elle paraît avoir à peu près son âge... Elle a des mèches de cheveux sombres tout ébouriffés, des marques étranges sur le front et un regard perçant. Elle lui sourit, et Drew lui rend timidement son sourire.

Qu'est-ce que je suis censée dire dans ce genre de situation ? "Bonjour ! Je viens d'arriver dans cette base et je n'ai pas la moindre idée de ce que je fous ici, est-ce que tu pourrais me renseigner ?" Ha ha... C'est tout à fait ridicule... Ah. Oui. De toute façon, je ne peux même pas le dire. J'avais encore oublié... Formidable, cette phrase va encore plus avoir l'air ridicule à l'écrit.

Elle ouvre son carnet d'un air las, dégaine son crayon et griffonne quelques mots sur une nouvelle page.

« Je viens d'arriver ici et je suis un peu perdue... Tu pourrais m'aider ? »

Résumé:
Après avoir quitté Turner, Drew erre dans la base. Elle aperçoit Latrodectus et lui demande de l'aide.
avatar
Invité
Invité
le Mer 3 Fév - 0:56

Elle vit dans son regard cet air perdu, cet air déboussolé qu'elle aimait tant. La jeune fille parut quelque peu intimidée par le sourire qu'elle lui offrait. Toutes ces petites mimiques correspondaient au genre de caractéristiques qu'avaient ses proies préférées. Une pauvre jeune fille naïve, fraîchement arrivée. Elle allait pouvoir s'amuser avec elle. Latrodectus lui sourit, avec cet air serein et gentil qu'elle prenait tout le temps. La jeune fille prit son carnet, puis écrivit quelque chose dedans. L'araignée fut prise de curiosité quelques secondes, par ce qu'elle écrivait, et puis par ce carnet, aussi... Avec quelques manipulations, peut-être parviendra-t-elle à voir ce qu'il y a dedans ? Tout en réfléchissant à ce qu'elle pourrait bien faire de cette petite, cette dernière lui montra ce qu'elle avait rédigé. Elle lut ce qu'il y avait écrit, puis fit mine de prendre un air désolé. Pauvre petite, elle ne parlait pas... Au moins, elle n'aurait pas à écouter sa voix déblatérant tout ce qui lui passait par la tête. Elle ne voudrait pas gaspiller les feuilles pour ça... Latro hocha la tête, tout en répondant :

-Oui, bien sûr que je vais t'aider ! Que veux-tu savoir en premier ?

Elle se décolla ensuite du mur, entièrement, se tenant debout face à la jeune fille. Soudain, l'idée de se balader un peu lui vint à l'esprit.

-Marchons un peu, ce couloir me paraît un peu sombre... Au faite, je m'appelle Latrodectus. Et toi ?

Elle se mit ensuite à marcher un peu, continuant de marcher tout droit dans le couloir. Elle se fichait de là où elle atterrira, elle savait que la Base recelait d'un tas de bonnes surprises pour une nouvelle arrivée. Tout en avançant, elle écouta l'inconnue répondre, ou plutôt, elle écouta le crayon griffonner contre le papier.

Spoiler:

Résumé : Latro est super contente de voir une nouvelle. Elle fait exprès d'être triste en voyant que la petite ne parle pas, puis lui répond, lui propose de marcher, et se présente.
avatar
Invité
Invité
le Jeu 4 Fév - 15:59
La jeune fille l'observe avec curiosité. Elle fronce les sourcils devant sa mine apitoyée. Est-elle attristée par son handicap, par sa situation ? Elle n'aime pas ce regard, ces deux yeux sombres qui viennent se poser tour à tour sur son visage et son carnet. Elle n'a jamais pu supporter ces regards inquisiteurs, la sensation désagréable d'être jugée par un parfait inconnu. Elle n'a pas besoin de la pitié de quelqu'un d'autre. Elle ne veut pas être considérée comme un boulet ou une chose fragile pour laquelle on devrait s'inquiéter.

La jeune fille lui propose son aide et lui propose de la suivre. Elle la remercie d'un signe de tête et lui emboîte le pas. Elle se présente, elle se nomme Latrodectus... C'est un nom peu commun,  elle ne l'a jamais entendu auparavant. Cela ne semble pas être un nom britannique, mais elle ne saurait dire son origine... Elle s'applique à lui répondre, tout en marchant.

« Drew. »

Ça fait un peu sec à l'écrit, mais je doute que de longues phrases soient réellement utiles... Tant que je ne m'exprime pas en langage sms, je doute que les gens m'en veuillent. Et au pire, ils perdront moins de temps à me lire.

Elle fait tourner son crayon entre ses doigts, réfléchissants aux questions qu'elle pourrait coucher sur le papier.

Savoir où je suis, comment je suis arrivée là, où trouver une sortie, l'histoire de ce lieu et de ce monde, l'origine de l'Esquisse, le nombre de personne présente ici, des renseignements sur sa propre expérience... Je n'aurais probablement pas assez de feuilles pour poser toutes les questions que j'ai en tête. Enfin, je suppose qu'il faut bien commencer quelque part...

Elle s'arrête un instant pour tracer quelques mots.

« Quel est cet endroit ? »

Elle avait déjà posé cette question à l'artiste, mais sa réponse avait été plutôt évasive.

Si cet endroit est réellement une esquisse, je me demande à quoi pourra ressembler cette œuvre une fois achevée…

Résumé:
Drew suit Latrodectus, se présente et demande quelques informations.
avatar
Invité
Invité
le Lun 8 Fév - 21:56
La jeune fille lui obéit, la remercia d'un signe de tête et la suivit. Latrodectus joua la fille sage, restant au niveau de Drew, marchant calmement, au même rythme que son invitée, comme si elle prenait soin d'elle. Que nenni. Cette fille n'était que son nouveau jouet. Mais avant d'en avoir la pleine possession, elle devait d'abord gagner sa confiance. Tout en avançant, elle écouta, ou plutôt regarda de nouveau cette inconnue griffonner dans son papier, écrire une réponse. Drew. Quel nom bizarre. Franchement, elle n'aimait pas ce nom. Mais elle sourit, tout en marchant à côté. Elle ne devait pas montrer sa véritable nature, telle a toujours été son attitude depuis le début. Elles continuèrent d'avancer tranquillement, jusqu'à ce que Drew s'arrête, pour écrire à nouveau quelque chose.

Elle avait sûrement du être bavarde, avant de perdre sa voix. Tant mieux, si elle ne parlait plus. Drex lui montra ensuite la feuille, dans laquelle il y avait écrit sa nouvelle question. Quel est cet endroit ? La question était aussi vague que la réponse. Mais Latro allait en profiter. Elle allait profiter de son statut de jeune survivante, depuis les débuts de ce monde, pour s'attirer sa compassion. Elle savait jouer les victimes courageuses. Elle lui répondit d'une voix claire, bien que sa voix tremblait un peu :

-On appelle cet endroit l'Esquisse. Un monde parallèle qui défie toutes les lois de la logique... Je-je ne sais pas exactement quoi dire. Ce monde est compliqué, vraiment, et même ceux qui tentent de le comprendre n'y comprennent rien...

Elle fit mine de détourner le regard, par la gêne, tout en faisant apparaître une lueur dans le regard. Faire mine d'avoir été traumatisée par ce monde, tout en gardant le sourire. Les autres adoraient ça. Ils l'admiraient ou la prenaient de compassion. Idéal pour ne pas être toute seule. Elle espérait que cela allait faire effet aussi du côté de cette Drew. Arrivant devant une porte, elle continua de parler, tout en ouvrant cette dernière.

-Je peux toujours te décrire ce monde plus en détail, si tu veux...

Et elle ouvrit la porte sans en dire plus sur le lieu où elles arrivaient, comme si elle était tellement perturbée par les mots qu'elle avait oubliée où elles allaient... Qu'elles débarquaient droit dans le Salon-Piscine.

Spoiler:

Résumé : Latro répond à Drew, fait mine d'être bouleversée par l'Esquisse et ce qu'elle y a vécu, puis ouvre la porte du Salon Piscine sans prévenir sa nouvelle "amie".
avatar
Invité
Invité
le Dim 14 Fév - 12:49
Les portes du couloir défilent mais Latrodectus continue son chemin. Elle adapte son allure à la sienne, imite ses mouvements et lui rend son sourire. Elle n'a jamais souri autant à une personne inconnue en si peu de temps, cela devient presque lassant... D'habitude, elle préfère les sourires sincères aux sourires de politesse, mais elle ne veut pas déplaire à une des seules personnes qu'elle a pu rencontrer dans ce monde.

Avec tous les sourires patients que je sors depuis tout à l'heure, je pense avoir épuiser mon quota de bonne humeur pour le reste de la journée... Heureusement que ma situation est une source de joie inépuisable. J'adore me perdre dans un univers loufoque et me faire traîner d'un bout à l'autre d'une rue ou d'un bâtiment militaire. Et je ne parle pas de perdre ma voix, c'était ce qu'il pouvait m'arriver de mieux ! Après tout, on m'a toujours dit que j'étais très bavarde... Hahaha... Je dois vraiment être désespérée pour ironiser là-dessus. Encore quelques heures et je serai en train de chercher toutes les blagues et jeux de mots possibles avec le fait que je sois devenue muette. Peter serait fier de moi.

Son visage s'assombrit au souvenir de son ami, mais Latrodectus lui épargne d'autres réflexions amères en lui répondant d'une voix tremblante.

« On appelle cet endroit l'Esquisse. Un monde parallèle qui défie toutes les lois de la logique... Je-je ne sais pas exactement quoi dire. Ce monde est compliqué, vraiment, et même ceux qui tentent de le comprendre n'y comprennent rien... »

Un monde parallèle, donc ? Du moins probablement... S'il est si compliqué que ce que la jeune fille affirme, alors cela ne doit pas être une certitude. Elle détourne les yeux devant la gêne de Latrodectus. Elle a l'air d'avoir souffert, la vie ne doit pas être facile ici... Mais il y a cette lueur étrange dans son regard qui l'intimide. Elle ne sait pas pourquoi, mais elle n'est pas totalement à l'aise en sa présence... Peut-être que ce n'est qu'une fausse impression liée à la fatigue ou à sa confusion. Elle n'a pas l'air bien méchante, après tout...

Quant à défier les lois de la logique, je suis sceptique. Il doit forcément y avoir un semblant d'ordre dans le désordre, une certaine cohérence dans ce fouillis. Les maisons et les bâtiments ont beau sembler absurdes, cela reste assez logique pour que l'on puisse considérer l'ensemble comme une ville. Il n'y a pas une absence totale de nos anciens repères dans cet univers, on parvient à peu près à s'y retrouver. Je ne pense pas qu'il soit totalement dénué de sens, il adopte juste une logique différente, un peu plus souple, peut-être.

Une porte s'ouvre devant elle, tandis que Latrodectus lui propose des explications plus précises. Elle n'est pas contre une description de ce monde, elle a besoin de plus d'informations. Tout renseignement relatif à l'Esquisse est le bienvenue pour l'aider à comprendre...

Suite ICI
Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum