S'il fut une guimauve... [Doppler-Passé]

avatar
La Scryptosonologue
La Scryptosonologue
a tracé,
le Mar 21 Juin - 1:38



Sauter, éviter le premier piège que l'on lui tend, vil, malsain… Marcher, s’arrêter avant la fin, que le sol ne s’écroule pas sous ses pieds… Subir les mots trompeurs, la moquerie qui lui est infligée. Se concentrer. Oublier ce qui l’entoure, pour ne croire qu’en ses propres capacités.

Ici, tout n’est que mensonge, vilainie, et perfidie.

« Not everything is what it seems… »

Sous l’emprise d’un nouvel élan, elle saute… Elle ne sait que trop bien, comme nous tous, que si jamais elle venait à atterrir sur le début de l’échelon, elle chuterait, encore.

Malheureusement, son appui ne fut pas suffisant. Et alors, d’une main crispée, elle passa ses doigts entre ses cheveux bruns mi-longs… Un soupir s’échappa de ses lèvres tandis qu’un corps alla s’écraser au sein de profondeurs inconnues.

« Traps are hidden everywhere. »




Sa main droite quitta le clavier et vint alors rejoindre le mouvement de la première, se mêlant à ses cheveux ébouriffés par le mélange de son geste et de sa fatigue.

« Défi à la con… »

Seule la lumière de l’écran éclairait le visage de l’adulte qu’elle était, habillée d’un bête T-shirt en lin qui n’aurait pu lui être plus agréable à porter en cette lourde soirée d’été. Le visage tiré par des cernes obtenues la veille, elle frotta avec une certaine force le bord de son crâne de sa main gauche pour ensuite la laisser glisser jusqu’à sa joue et s’appuyer dessus, menant alors l’autre ensemble de doigts jusqu’à la souris pour ne plus laisser entendre autre bruit que celui de clics désordonnés.

« En pas plus de dix morts par jours, ça va pas être possible… »

Sur ces mots, elle ferma l’onglet où tournait Unfair Mario.

« Bon… »

Nouvel onglet. Yahoo mail.



Ses doigts pressaient sa joue, tandis que le chargement prenait son temps.

« Allez, bouge. »

Identifiants. 1018 mails non lus… Spams, Newsletter et messages ignorés qui n’avaient pas trouvé leur chemin jusqu’à la corbeille. Rien de bien important… Cela étant, aujourd’hui, onze nouveaux mails lui étaient parvenus, dont un ne répondant pas aux catégories précédentes.

« Il nous veut quoi lui, encore »

Puis soudain… Un bruit. On toquait à la porte de sa chambre.

Le haut de son corps se dressa, et sans quitter sa position en tailleur, elle tourna la tête vers la porte, fronçant faiblement les sourcils.

« Alice ? »

La poignée se baissa, et la porte s’entrouvrit.

La silhouette se dévoila bien vite, elle aussi éclairée par la simple lumière de l’ordinateur qui envahissait la pièce. Une jeune adolescente aux longs cheveux châtains, habillée de manière similaire…

« Tu veux qu’on partage la fin de la limonade… ? »  

L’intruse souriait faiblement, prête à se diriger vers la cuisine pour verser les verres. Celle qui se tenait encore assise, cependant, ne put s’empêcher de soupirer dans un infime rictus.

« … C’est presque trois heure du mat’…  »

La concernée resta silencieuse, sachant que bien vite une autre réponse allait se faire entendre.



« J’arrive. »

La plus jeune disparu alors du seuil de la porte, et la seconde, lançant un regard de côté en poussant le PC loin de ses genoux, entreprit de se lever, ce non sans oublier de jeter ensuite un rapide coup d’œil au mail récemment reçu.

Debout, et étirée, elle se dirigea à son tour vers la porte, posant la main contre son encadrure, le visage souriant sous une fatigue vaguement estompée.

« T’avises pas d’en boire la moindre goutte sans moi, sœurette ! »
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Nous vous délivrons nos ondes codées en #6050DC !

Harmonique erronée, Cacophonie !
Autres comptes : Tee, Mendeleïev
Rôle : Vagabond
Situation : Mène une expérience à la boulangerie
Particularités : Aucune
Messages : 25
Date d'inscription : 23/04/2016
Toasts : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
La Scryptosonologue
La Scryptosonologue
a tracé,
le Mer 22 Juin - 11:49


Le stylo rebondit sous quatre effets qui donnent ce bruit si particulier : son propre poids, la tension du ressort, la force d’une main, et la réaction de la table qui, impassible, se fait martyriser. Se propage alors le bruit que tous connaissent, le déclic de ces bouts de plastique à mine rétractable, pénible pour l’entourage, source de calme et de paix pour l’utilisateur.

Le stylo, encore sous l’acte volontaire de la main, se retourne, et commence à écrire. Chaque goutte d’encre rouge s’en échappant pourrait être décisive pour le propriétaire de l’écrit sur lequel elle se répand.

Une rayure, puis le stylo en revint à sa position originelle.

Clic.

Clic.

Clic.


« Heyyyy… »  



Clic.

« Désolée… »

Alice somnolait sur le canapé dans le silence le plus total, écrasée par la chaleur ambiante et son manque évident de sommeil. Beaucoup en feraient de même, à onze heures du matin, après s’être couché à cinq heures la veille… Sans véritable raison qui plus est.

Le crayon, quant à lui, reprenait son tracé, enchaînant une série de chiffres qui, dans la finalité, décrivait un total.

L’adulte, sa main gauche tirant ses cheveux bruns mi-longs vers l’arrière, le même coude appuyé contre la table, tournait alors la feuille, puis la retourna à nouveau, réitérant l’opération deux fois.

Plutôt pas mal… comparé à certains…

Un dernier couple de chiffre, plus imposant que les autres : soixante-huit.

Et ayant accompli cela, elle se leva, la gorge sèche et le front sujet à la sueur, si tôt. Avant d’entreprendre quelque autre mouvement, elle ne put s’empêcher de poser son regard sur sa sœur qui n’avait certainement pas besoin d’un poids supplémentaire, ce au risque de fusionner face la première avec le canapé…

Quoi de plus tentant ?

Le stylo rebondit sous quatre effets qui donnent ce bruit si particulier : son propre poids, la tension du ressort, son énergie potentielle devenant cinétique lorsque la friction des doigts disparait, et la réaction de la tête qui, impassible, se fait martyriser.

Clic.


« Hmmmmm… »  

Ayant rebondit depuis le crâne de la plus jeune, le stylo vint se joncher à ses côtés, dans les plis du canapé. La plus âgée, un sourire serein aux lèvres, s’en retourna vers le couloir.

« Je vais me doucher, commence à préparer l’eau pour les pâtes. »

Pas de réponse.

« »

...

« J’achèterais de la limonade, après le repas… »

Le visage endormi d’Alice se dressa lentement, bien que toujours à moitié emmitouflé dans le canapé.

« Hm-hmm… »  



L’eau s’écoule sous…



L’eau s’écoule.

Afficher la signature en entierRéduire la signature

Nous vous délivrons nos ondes codées en #6050DC !

Harmonique erronée, Cacophonie !
Autres comptes : Tee, Mendeleïev
Rôle : Vagabond
Situation : Mène une expérience à la boulangerie
Particularités : Aucune
Messages : 25
Date d'inscription : 23/04/2016
Toasts : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum