[La roseraie] Merci Mère nature

avatar
Invité
Invité
le Mer 22 Juin - 22:33
De part les événements récents qui se sont passés à la Base, Cellulose n'eut pas d'autres choix que de couper court à ses investigations et de sortir dès que possible. Elle essayait de déterminer ce qu'il se passait réellement ici, à l'Esquisse, mais ce ne fut pas fructueux, son esprit trop rationnel n'arrive pas à se faire à l'idée qu'elle devra vivre ici. Tout est bien trop différent par rapport à la vie qu'elle avait sur Terre, comment peut-elle déterminer un plan d'attaque en tant que logisticienne si la science même de ce monde lui échappe ? De plus, elle évite au maximum le contact humain, elle ne veut pas être gênée dans son travail.

Cellulose se dirige alors vers les restes de la supposée ville qui se trouve non loin de là – notons qu'elle est toujours dans sa bulle de chewing-gum. Elle essaie de trouver son chemin au travers du labyrinthe que les débris des anciens bâtiments forment. Devant le spectacle qui s'offre à elle, Cellulose a le cœur noué, tout est si sombre, cela en est presque effrayant. Il est tellement dur de s'imaginer qu'il y avait une ville avant, qui était peut-être même pleine de vie, pourtant aucun doute n'était possible comme en témoigne les restes de bâtiments encore debout. Alors elle cherche une lueur d'espoir, un lieu épargné par les ravages du temps ou d'une catastrophe naturelle peut-être. Après tout, Cellulose n'est pas là depuis longtemps mais elle est bien déterminée à découvrir la vérité et sauver la population grâce au pouvoir de la science, quoi qu'il pourra lui en coûter.

Non loin d'une fontaine éventrée de part laquelle l'eau ne s'écoule plus, des fleurs colorés contrastent avec le décor post-apocalyptique s'offrant à perte de vue. Une roseraie. Les yeux de Cellulose s'illuminent. Malgré tout ce qui a pu passer, des plantes trônent là, fièrement. Les pavés des chemins sont cassés, plus rien n'est symétrique ou un minimum ordonné, les arches sont désormais sur le sol et le kiosque central ressemble au reste de la ville ; à un vulgaire tas de débris. Mais les quelques rosiers qui survécurent au drame continuent de parer la roseraie de différents points colorés.

La demoiselle s'empresse de rejoindre ce qui lui semble être la lueur d'espoir qu'il lui fallait. Elle s'agenouille mais sa prison de chewing-gum l'empêche d'atteindre les fleurs. « C'est FASCINANT, comment ces plantes ont pu résister à ce qu'il s'est passé ici tout en gardant leur éclat ? » se questionne-t-elle. C'est magnifique, il y a des roses de toutes les couleurs possibles et inimaginables, Cellulose a les yeux qui pétillent.

Le feuillage des plants frétillent, un cocon s'agite. Une chrysalide ? Oui, il y en a même plusieurs qui s'agitent sur les rosiers. Des êtres avaient pu se développer à l'abri des regards indiscrets, sous la protection de mère nature et Cellulose est présente afin d'assister à un merveilleux spectacle. « Je n'ai jamais vraiment étudié les chenilles et leur cycle de vie, je me demande ce que cela donne lorsque cela éclot ; peut-être avaient-elles attendu une personne pour les observer durant ce moment important ? » La scientifique est extrêmement curieuse, elle n'a qu'une seule hâte : assister à l'envol de nouveaux êtres.

Assise en tailleur devant les rosiers, un sourire se dessine sur son visage, heureuse d'avoir trouvé ce quelque chose qui pourrait la rattacher à la réalité et lui rappeler que les beautés de la Terre peuvent aussi être présentes ici.

Résumé et HRP:
Cellulose part de la base après l'alerte incendie, se retrouve dans la ville et cherche cette lueur espoir à laquelle s'accrocher. Elle trouve une magnifique roseraie, il y a des chrysalides: Cellulose attend alors que le spectacle se déroule devant ses yeux.

PYTHAGORE AAAH j'ai mis un peu de temps avant de poster parce que j'avais pas d'idées de lieu, j'espère que ça te va, j'ai lancé un pseudo événement histoire de. :ziza:
avatar
Invité
Invité
le Mar 30 Aoû - 22:19
Une rose, deux roses, trois roses… Les arcades s'enchainaient, toutes chargées de fleurs colorées. Pythagore parcourait les sentiers de la roseraie, distrait. Cet endroit aurait sûrement plu à Mark et son âme de littéraire tourmenté…  Le cadre aurait été parfait pour se recueillir devant un poème des Contemplations. Tous les éléments du bon romantique étaient réunis : les roses parfumées, la fontaine délabrée, le banc en fer forgé… Il ne manquait plus qu'un air de piano ou de violon pour compléter le cliché. La prochaine fois qu'ils se croiseraient, il pourrait peut-être lui conseiller de faire une étape par la roseraie… Ou l'inviter à se balader à la roseraie avec Ervin entre deux virées au centre commercial.

Quatre roses, cinq roses, six roses… Et une chevelure rose devant la fontaine. Le rouquin haussa un sourcil. Il ne s'attendait pas à croiser quelqu'un d'autre dans ce jardin en ruine. D'un autre côté, il ne savait pas vraiment ce qu'il était venu faire ici… Chercher Watson ? Chercher son frère ? Ou peut-être simplement s'éloigner de  toute l'agitation de la base… Au fond, il n'était sûr de rien, pas même de ses intentions. Mark avait affirmé avoir aperçu Thalès en ville récemment, mais il n'avait pas été plus précis… Peut-être pouvait-il interroger la jeune fille assise quelques mètres devant lui ? Il s'approcha. Elle semblait totalement absorbée par l'observation de… Quelque chose dissimulé dans le feuillage ?

- Excusez-moi… Je ne vous dérange pas ?

Il sourit maladroitement à l'inconnue, ne sachant pas exactement comment l'aborder… La dernière fois qu'il avait demandé un renseignement à une personne lui faisant dos, celle-ci avait manqué de s'étrangler…

- Je cherche mon frère, et je voudrais savoir si vous ne l'auriez pas aperçu…

"Il s'appelle Théo mais se fait nommer Thalès, a des cheveux plus blancs que les sourires des acteurs dans les pub pour dentifrice et des yeux jaune vif d'une couleur vaguement inquiétante. Et évidemment, avec une apparence aussi commune, personne dans ce foutu monde ne semble l'avoir déjà croisé."

Résumé & HRP:
DÉSOLÉE POUR LE RETARD ET LA QUALITÉ DOUTEUSE DE CE POST. JE N'AI AUCUNE EXCUSE VALABLE POUR JUSTIFIER CES MOIS D'ATTENTE. ;W;

Donc euh… Pytha cherche toujours son frère, et éventuellement Watson par la même occasion. Il essaie d'engager la conversation avec Cellulose pour obtenir quelques informations.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum