J'aurais du m’appeler Nespresso

avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Sam 6 Aoû - 18:56


Dulce De Leche

Identité



Appellation :Il faut savoir que Dulce n'en est pas à a première apparition miraculeuse sur l'Esquisse. Depuis le début on l'appelait donc Dulce, mais aussi Fifiture puisque c'était une fille-confiture, aujourd'hui elle tolère « Maniture » puisque Dulce est une confiture virile. Les plus affectueux l'appellaient Sucrette, mais cela ne va plus avec sa nouvelle apparence. Certains l'appellent à présent « Dulco De Lecho » un prénom bien plus absurde et viril que l'original,(Toucho de lait-chaud takonpri ?) Dulce s’appelait Ana-Katharina Fuentes sur Terre. Elle avait perdu la mémoire après son passage dans le pressing esquissien, mais voilà. Depuis la tempête, la déesse se rappelle qu'elle s'appelait Ana-Katharina, qu'avant d'être une déesse confiture elle était une humaine, ce qui l'a motivé à conserver sa seconde identité. Et puis s'appeler Ana-Katharina quand parfois il vous prend l'envie virile de vous remettre les *ouilles en place, c'est assez déroutant. Même pour elle.

Anniversaire/Âge : 14 février, mademoiselle à 20 ans et même en damoiseau ça a toujours 20. Sauf que l'extérieur est un peu plus … Vieilli ou torréfié comme du café. Du coup on lui donne plus 29 ans. D'ailleurs la confiture de son corps à un arrière-goût de pur arabica maintenant.  
Nationalité : Dulce vient du Paraguay, du côté de San Pedro.  
Arrivée dans l'Esquisse :Dulce a fait parti de la première Esquisse. Et d'ailleurs, elle est censée y être morte. Avalée par une tempête. Sauf que Dulce n'était pas morte. Dulce a survécu, Dulce a été ballotté, secoué, comme si la Grande Machine avait voulu qu'elle subisse un million de cycle court. Comme si Dulce avait fait parti du Maelström lui-même, du processus que sa conscience avait fini par fusionner avec celle de milliers d'autres,avalés eux aussi par la tempête… Elle a voyagé, s'auto-dévorant l'index pour survivre. Et puis Dulce a fini par être recraché le 6e jour. Elle a marché et trouvé la base… à moins que ce ne soit la base qui l'ait trouvé ?
Goûts : Tout son être à le goût de la confiture de lait caramalisée de son enfance, bien que maintenant, Dulce a un arrière goût 100 % arabica. Un peu plus amère.


Description



C'est comme si j'étais née trois fois. Ma première existence, si futile et désagréable soit-elle n'est qu'une longue agonie que je ne suis pas certaine de vouloir conter. Bien sûr, maintenant je sais qui j'étais, je peux choisir de ne plus être ainsi. J'ai conscience d'avoir eu de la consistance, avant. D'avoir eu une peau caramel et des os pour soutenir des articulations. Mes pieds ne s'enfonçaient pas alors dans le sol quand je m'arrêtais de marcher trop longtemps. Je ne dégoûlinait pas les jours trop chauds et j'étais d'un profond ennui et d'un profond mépris pour ces deux moi qui ont suivi cette première existence. Ce moi n'avait pas l'ambition nécessaire et le charisme pour être ce que je suis maintenant. Sans doute aurait-elle fini dans l'estomac d'un mouton… Je me souviens avoir eu des frères, deux, pour être exacte. Plus âgés, plus sage, plus chanceux. C'est qu'ils étaient nés avec le bon sexe et que si j'étais une bergère, eux se chargeraient de la bergerie. Une existence somme toute ennuyeuse et pauvre.

Et puis. Il y a eu l'esquisse. Et ce deuxième Moi. Insouciante et  émerveillée. En colère aussi, car le trou dans sa mémoire était trop béant et elle s'est liée d'amitié avec de nombreuses gelées qui elles n'ont jamais jugé la divine Fifiture. Non, d'ailleurs elles l'aimaient. Son goût d'abord et son intérêt pour leur condition. Elle était arrivée pour elles. C'était son destin. Et le clamait, à qui voulait l'entendre. Elle était différente des dessinateurs. Elle se devait de répandre la bonne parole fifituresque. Je me souviens qu'Elle, ce moi, Dulce, avait de l'enthousiasme pour cinquante et tellement d'énergie ! Je me souviens avoir été naïve, je me souviens également qu'un rien m'enchantait et que j'aimais particulièrement gambader avec les gelées. J'avais un goût prononcé pour la marche, d'ailleurs j'ai été jusque dans le phare, j'ai regardé la mer, j'ai parcouru la plaine de long en large, peut-être me rappelait-elle inconsciemment mon ancien chez-moi ? Peu m'importe à présent. J'avais l'hystérie de ces jeunes insouciants qui pensent avoir survécu à tout et qui n'ont pas peur de demain, alors que je ne connaissais rien de la terreur, de la douleur, de la folie. Je riais, je pleurais, je m'exprimais… J'étais une enfant coincée dans le corps d'une adulte. Trop étroit pour elle… Je me pensais ambitieuse et narcissique. Je me pensais extraordinaire et intouchable.

Mais je me trompais.


Je me trompais. Et je suis morte. Ou alors je ne suis pas morte. Je ne sais pas trop. Quand j'ai eu une nouvelle fois conscience de moi j'étais de nouveau. J'étais. Confiture de lait. J'étais et je me souvenais. Du tout premier moi et de l'insignifiance de ce moi. Je me souvenais. Du deuxième moi et de l'insignifiance de ce moi, de la triste naïveté de ce moi. Je me suis rappelée ce moment où j'ai hurlé, pleuré, lutté, en vain, je n'avais pas été la seule à disparaître dans cette tempête. J'en suis ressortie seule. Seul. Dans la douleur. J'avais perdu des gelées, de si merveilleuse gelées. D'autres dessinateurs aussi ont péri, mais contrairement à moi ils ne sont pas revenu de ce cataclysme. Peut-être que j'ai inhalé de la poussière d'étoile dans le processus ou mon corps de confiture a connu une évolution singulière. Toujours est-il que ce moi, ce elle est devenu il. Imparfaitement. Ingracieusement. Moi. Un moi à la psychée plus complexe. Las si las de me souvenir de ces jolies gelées qui ont cru en moi et qui ont disparu. Grave et solennel je suis devenue ce il.

Ce il dont l'entrejambe pendouille. Ce il moins effrayé et plus sérieux. Ce il qui aime siffler – ou du moins essayer de siffler, avez-vous déjà essayé de siffler avec les doigts collants – moins sensible à la beauté de la nature que la beauté de certains corps de dessinateurs et de gelées qu'il n'a aucune honte à frôler de sa main collante. Parfois il m'arrive de prononcer des phrases qui dépassent ma conscience ou de cracher salement sur le sol. Le pire c'est quand j'essaie de faire un clin d’œil et que mes cils se collent à ma joue. Ce il qui a de l'assurance et qui pourrait jurer qu'il est capable de porter tout un monde sur ses épaules. Un il a la rancœur étouffante qui parfois rêve de se venger des survivants et de l'esquisse elle-même. Un beau parleur qui promet avec encore plus de crédibilité que les épreuves lui ont apporté.

Mais aussi un il parti à la recherche de sa gloire passée. Car je me souviens de l'époque faste ou l'insouciance de mon être et la téméraire spontanéité de mes idées plaisaient. Ils ne croient plus en moi. Ils ne croient plus en mon existence. Ils pensent que je ne suis qu'un être illégitime trop attaché au fifiturisme et à sa déesse disparu, mais je suis moi et je sais qui je suis, mais les autres en savent pas et ne croient pas. Ils ne croient plus. Je suis une église, une divinité sans croyant. Un être à la fierté piétiné qui doit tout reconstruire encore pour renaître. Si je pouvais retrouver mon ancienne apparence peut-être qu'ils comprendraient ? Mais les dessinateurs n'ont pas envie de comprendre. Ils ont juste envie de survivre et d'être, de ne pas laisser les objets gagner. Guidés par de terribles cyantifiques – ma haine pour eux est toujours palpable, d'ailleurs, ce qu'ils ont fait subir à mes camarades gelées – Berjello je ne t'oublierai jamais- est impardonnable.Combien même ils prétendent être des rebelles et pétri des bonnes intentions. Je le connais leur bonnes intentions…

Il faut que je réapprenne à vivre avec les autres et que je gagne la confiance de tous. Y compris des gelées, car mon but, même si j'ai changé est resté le même.

Un jour je dirigerai l'Esquisse avec mes gelées et s'ils pensent que la trame du monde est dangereuse, ils devraient se méfier de l'esquisse de ma colère et de ma frustration qui s'abattera tôt ou tard sur le monde. Je vaincrai les Tartines pour toujours et alors plus personne ne pourra jamais nous dévorer ou nous tartiner !


… Sauf si les tartines me trouvent avant et me dévorent…

Je m'appelle Dulce De Leche
Je suis Dulce De Leche
Je suis un être confiture de lait
Je suis un être confiture de lait arrière goût café
Je suis une fille fifiture
Je suis une garçon fifiture
Je me souviens de tout
Je ne me souviens de rien
Je suis une déesse
Je suis un dieu
Les gelées m'ont choisi
Je suis Dulce De leche
Je suis saine d'esprit comme je suis aussi sain d'esprit
Divine et immortelle
Divin et immortel
Je ne dis que la vérité
Gloire à moi
Gloire à elle
Gloire à lui
Je vous délivrerai
Je vais bien
Je vais mieux
Je ne suis pas folle
Je ne suis pas fou
Je suis je et elle et il
Parfois c'est difficile de tout retenir et de rester cohérent
Il faut me croire, vous savez ?
Je vais mal
Mes jolies gelées… Si jolie gelées !
C'est la culpabilité d'avoir survécu qui me ronge
Je ne vous oublierai jamais
On détruira les tartines ?
Et l'Esquisse ? L'Esquisse aussi, puisque l'Esquisse est une tartine qui n'a de cesse de nous tartiner, nous torturer
Il faut trouver le grille-pain sacré il saura, il sait tout.

Je suis Dulce de Leche et je vais bien vous savez ?


 


 


Qui tient le pinceau ?



êvê Je suis connue sous le nom de Chèvre Sauvage et je suis une ancienne très ancienne. J'ai du mal encore avec les events passés me fouettez pas svp, mais je veux bien de la crème fouettée.


Code:

<!--- Code nécessaire au registre des avatars, ne pas enlever la balise code et remplir impérativement sous peine de finir carabiné ♥ -->
<div class="registre1">
<div class="pseudoreg">Dulce De Leche</div>
<div class="featreg">ALLYALLIGATOR- ORIGINAL</div>
<div class="descreg"><p>?? ans - Confiture - Divinité déchue autoproclamée pas saine du tout </p></div>
<div class="fichereg"><a href="http://www.esquisse-rp.com/t1970-j-aurais-du-mappeler-nespresso#19664" target="_blank">Fiche</a></div>
<div class="avareg"><img src="http://img4.hostingpics.net/pics/720560avadul.png"/></div></div>
Commenter
avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Dim 7 Aoû - 3:02
ave ♥
je te dis re-bienvenue alors êê
contente que tu aies re-craqué chevrette êê

(je lirai la description demain il est trop tard là) (mais ça m'a l'air BIEN)
Commenter
avatar
Le magret gourmand
Le magret gourmand
a tracé,
le Dim 7 Aoû - 11:33
Comme déjà dit nombre de fois aux côtés de Geyli, des gaufres de rebienvenue sur toi !

Un être de confiture, teinté maintenant d'une onctueuse touche de caféine, comment pourrais-je oser passer à côté ?

Au sein de ce qui sera de même ma seconde existence, je serais ravi de pouvoir t'approcher, te goûter, si ce n'est te dévorer~! Assimiler une telle confiture, ainsi qu'un tel scure, ne peut que ravir l'estomac...

Je te souhaite donc une bonne validation à venir, dans l'attente que nos routes aux doux arômes se croisent, Déesse -Dieu?- des gelées !

Au passage, si quelqu'un fait de la crème fouettée, je suis là aussi~
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Tee développe sa logique illogique en #2F6F6F~!


Les miettes du magret:

La faim, la faim revient !
Autres comptes : Doppler, Mendeleïev
Rôle : Vagabond
Situation : De retour à la vie, affamé
Particularités : Trace de morsure profonde dans la main droite, bras gauche revenu à la normale, corps entier qui sent et a le goût de réglisse.
Messages : 247
Date d'inscription : 18/06/2014
Toasts : 78
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Dim 7 Aoû - 11:56
Coucou Gunnel ♥ (c'est aussi grâce à toi que je suis relà, si tu n'avais pas mentionné Esquisse ... )

Merveilleuse Tee: ♥ Hiiin j'aii hâte d'essayer de t'assassiner pour que tu retrouves ta forme géliesque (qui était parfait :( ) Je te passerai bien un de mes autre doigts il m'en reste neuf.
Commenter
avatar
La chauve-souris
La chauve-souris
a tracé,
le Dim 7 Aoû - 20:08
Awnh !
Re-bienvenue parmi nous !
Gnihihi ♥
Gunnel, tu es notre ange. De poche. Mais ange quand même.
8D

Mais rawh je suis heureuse de te revoir parmi nous héhéhé !
Et de revoir Dulce fouler les terres d'Esquisse !
Je t'avouerai, en staffienne ingrate, que j'ai eu énormément de mal à te resituer dans notre historique d'Esquisse. Je me souvenais de la déesse fifiture, mais de la période de ta première inscription… owo Jusqu'à ce que je me souvienne qu'on avait renommer la taverne à ta gloire pour la plus grande joie de Geyli. Et ça a fait tilt. Comme quoi.

Et depuis lors, il s'est passé énormément de trucs sur Esquisse. Genre comme la Grande Tempête. Ce pourquoi je vais juste apporter une précision par rapport à un lieu que tu as mentionné dans ton histoire : Le phare.
Il faut savoir que récemment (… Il y a 5 ou 6 mois) (Bon, je troll, la fin date de juin) il y a eu un événement qui a concerné le phare d'Esquisse, remplis de cyantifiques et d'intrigue dont on peut encore entendre les sanglots. De fait, aujourd'hui, ce phare n'est pas à côté de la mer mais est échoué en plein milieu d'une plaine désertique #utilité. Comme dans ton histoire, tu parles du phare de l'ancienne esquisse, avant la Grande Tempête, cela ne pose pas de problèmes mais je tenais à apporter cette petite précision.

De fait, ton histoire est super agréable à lire, et cette fin… Cette fin semblable à de l'auto-persuasion plus qu'autre chose me laisse penser que les RP vont être intéressants à lire, voir comment ce nouveau Dulce va évoluer dans cette Esquisse muhuhu ♥
Bref, tout ça pour dire...

Te voilà validée!


Alors tu m'excuseras, mais je suis la méchante staffienne. En en tant que méchante staffienne, je ne vais pas chercher après un gif. Voilà. #crevarde

Si les emplacements stratégiques tels que les journaux de bords et les petites annonces n'ont pas bou-- oh wait, si, même ça, ça a bougé 8D

Tu as dû voir le changement le plus notable concernant les RP, devenus chronologiques, avec une scène divisée en deux : Le jour en cours et le passé, les jours qui se sont déjà déroulés mais dans lesquels nous pouvons encore plus ou moins RP.
En ce moment, la trame du jeu se passe lors du jour 14, partie 2, alors que la base hurle à l'incendie et que les cyantifiques, [strike]responsables[/srike], proposent aux dessinateurs d'aller dans un centre commercial afin d'y trouver des moyens de réparer les dégâts que causent cette alarme. En gros.

Par contre, l'entracte est toujours au même endroit, jette-toi dessus, il s'est juste séparé de ses animations qui ont maintenant une partie à elles seules ! D'ailleurs, à l'occasion des 4 ans d'esquisse, il y a deux animations :
- La Lotte-de-riz troisième du nom, dont les participations viennent d'être prolongées d'une semaine jusqu'au 20 août, date de la soirée du tirage.
- Le concours cyantifiquement vôtres où il s'agit de créer un prédéfinis cyantifique, jusqu'au 15 août !

Si tu as la moindre question, n'hésites pas à nous harceler en tout cas ! ♥
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Cydna vous surveille en salmon. Sa main gauche est une aile de chauve-souris autonome.



Tu n'es qu'une présence remplaçable
Autres comptes : Kahaüz ; Imogen ; Sacha ; Tzòker
Rôle : Guerrier
Situation : Aucune
Particularités : Main gauche chauve-souris
Messages : 632
Date d'inscription : 29/04/2013
Toasts : 88
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1269-cydna-du-lac-o-une-presence-rem
Commenter
Contenu sponsorisé
a tracé,
Commenter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum