[Fin du jour 15][Cuisine] Dîner plus que parfait [avec Latrodectus]

avatar
Petit nouveau
Petit nouveau
a tracé,
le Lun 29 Aoû - 23:09
Ji-Sung était épuisé. Il ne comptait plus les heures — logique, puisque leur existence était encore à prouver en ce bas monde — passées à faire la cuisine, le ménage, à s’énerver contre Ervin et Amelia, et accessoirement le ménage et la cuisine. Toute sa volonté de mâle assurément viril et hétérosexuel s’en voyait anéantie, et il soupçonnait fort son corps, auquel il n’était toujours pas habitué, d’en être responsable. En omettant le fait qu’il avait fait en une journée ce qu’il hésitait auparavant à faire en deux, dépassé par la charge de travail et ses autres occupations. Comme traîner sur 4chan en compagnie des meilleurs trolls machos d’Internet, par exemple. Ça, c’était constructif. Mais Ji-Sung était content quand même. Il avait fait quelque chose d’utile. Chose assez rare et importante — voire marginale — pour être soulignée.

Ainsi, après avoir terminé le ménage et la dernière fournée de cookies-étoiles de mer, Ji-Sung put s’affaler sur une chaise de son repère. La cuisine. Son divin royaume, enfin à lui et à lui seul. Plus de médecins maladroits et indignes de son art pour venir l’embêter avec leurs seringues effrayantes et leur paracétamol ! Quand il avait appris l’aménagement de la nouvelle infirmerie, le jeune homme avait sauté sur l’occasion. Son opportunisme, bien dissimulé sous un manteau de générosité, s’était manifesté avec ardeur et passion, pour que les trois clampions en blouse dégageassent de là fissa. Et puis, les médecins, ça faisait toujours peur aux enfants.

Il avait envie d’une cigarette. Ce qui lui rappela avec douleur l’absence de ces dernières, qui devaient sans doute gambader dans un coin de la Plaine. Bon sang. Si les cyantimachins pouvaient fabriquer des armes, ils devaient aussi être capables de confectionner un paquet de clopes, non ? Balançant la tête en arrière, Ji-Sung poussa ce qui devait ressembler à un grondement. Tant pis. Il allait falloir se passer de nicotine… Ce qui n’était pas plus mal en fait. Sans doute.

Il ferma l’œil quelques instants, affalé sur le dossier, les jambes tendues sous la table. Sa chaise menaçait d’un instant à l’autre de tomber en arrière. De quoi attirer quelque mauvais esprit passant par là… Ou peut-être pas. Il rouvrit les paupières lorsqu’il entendit des pas. Il s’apprêtait à ronchonner contre le vil intrus, mais son visage se radoucit aussitôt à sa vue. Il accueillit Latrodectus avec un grand sourire heureux et sa douce voix :

« Latroooo ! Tu avais besoin de quelque chose ? Dis-moi tout. » proposa-t-il avec enthousiasme.

Résumé:
Jiji s'affale sur une chaise, réfléchit à ce qu'il a fait dans la journée puis accueille Latrodectus avec joie.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Ji-Sung vous déteste cordialement avec son #ff6699 super viril.


Les femmes, c'est le mal.
Autres comptes : Annabelle Roziers, Marshall
Rôle : Soutien
Situation : Aucune
Particularités : Emprisonné dans un corps de femme borgne aux longs cheveux rouges et à l'oeil droit de la même couleur.
Messages : 99
Date d'inscription : 24/11/2013
Toasts : 24
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t988-kim-ou-comment-vivre-en-total
Commenter
avatar
L'Araignée
L'Araignée
a tracé,
le Mar 30 Aoû - 18:52
La journée n'avait été qu'errance et réflexions. Latrodectus avait profité de la journée chargée et du mouvement de ce stupide club des étoiles de mers pour filer ailleurs. Ah, ces gosses insouciants qui ne pensaient qu'à faire le bien autour d'eux. Toute cette guimauve... Ça la dégoûtait. Elle avait d'autres occupations - bien qu'elle aurait aimé leur mettre des bâtons dans les roues en les aidant, pour oublier ses soucis. Les dessinateurs. La cyance. Elle ne savait plus qui elle était vraiment, ni même à quel groupe elle correspondait. Ni même ce qu'elle devait faire.
En vérité, tout devenait flou dans son esprit. Elle aurait tant aimée être aussi praline que Ziza ou Emi... Ou écervelée comme Iris. Ne pas se faire de souci et ne penser qu'à des futilités. Elle avait préférée se poser dans un coin pratiquement tout le jour, évitant de croiser un de ces enfants ou même un de ces adultes. Parce que les adultes étaient aussi stupides que les plus jeunes. Cela se voyait à leurs visages.
Elle qui, tout ce temps, avait cherché de la compagnie, se retrouvait désespérément seule. Dans le fond, elle n'avait jamais eu de relations profondes avec quelqu'un dans ce monde. Ni dans l'autre. Tout n'avait été que manipulations et jeux de rôles sans lendemain. Ni les cyantifiques, ni les dessinateurs n'étaient ses véritables alliés, ils n'étaient que des pions dans son jeu. Et finalement, les pions n'étaient pas de bons amis comme elle en avait rêvée dans sa petite enfance. Peut-être par ce qu'elle n'avait jamais crue en l'amitié, en vérité.
Finalement, elle se décida à quitter l'une des pièces qu'elle avait trouvée vide et avança dans les couloirs, la mine sombre, sans vraiment chercher de destination en particulier. Les habitants étaient tellement occupés à s'activer parce qu'une bande de types en blouse leur avait demandé de le faire, qu'ils ne s'étaient pas rendu compte de son absence. Devait-elle se vanter d'être une araignée qui prépare sa toile dans l'ombre ? Puis elle entendit une voix familière en entrant dans la cuisine qu'elle pensait vide. Ji-Sung. Alias l'homme femme. Une version plus adulte d'Imogen, quoi. Elle dût faire son joli sourire de petite fille aimable. Comme d'habitude.
-Salut ! Oh, rien, je passais juste comme ça.
Elle passa la porte et mît finalement les pieds dans la cuisine, puis huma l'odeur et vit les cookies étoiles de mers. Ce que c'était kitch. Horrible. De quoi faire fuir toute personne sensée. Mais au lieu de ça, la jeune fille s'émerveilla - du moins en apparence - en les voyant ainsi.
-Des cookies étoiles de mers ! Génial !
Puis, comme si cela était vrai, elle tourna la tête vers Ji-Sung, se souciant de lui. Elle. Lui. Peu importe.
-Ça a du te prendre beaucoup de temps ! Tu n'es pas trop fatigué ? Tu as besoin d'aide ?
résumé:

Latro erre dans les couloirs puis entre dans la cuisine. Elle répond à Ji-Sung et fait mine de s'inquiéter pour lui.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Latrodectus tisse sa toile en #c23678...
Spider Dance !
Autres comptes : Alev et Canvas
Rôle : Soutien
Situation : Base
Particularités : Cheveux mal coiffés, cicatrice sur le front, yeux dorés
Messages : 45
Date d'inscription : 26/01/2016
Toasts : 42
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Petit nouveau
Petit nouveau
a tracé,
le Mar 30 Aoû - 23:25
Le cuisinier de la Base se redressa sur sa chaise, puis se leva en s’appuyant sur la table. Le regard pétillant de la jeune fille le mettait en joie. Les cookies, ce n’était pas ce qu’il préférait faire, mais ça faisait tellement plaisir à ses petits protégés qu’il ne pourrait se résoudre à diminuer la production. Même si cette dernière commençait à être industrielle et inéquitable. Les poings sur les hanches, Ji-Sung annonça :

« Eh oui ! J’ai tout fait tout seul ! Et je m’améliore, avec les quantités qu’on me demande. Prends-en un si tu veux. »

Tout fier, il bomba le torse en souriant. Avant de se rendre compte qu’il devait avoir l’air ridicule — et vaguement obscène pour certains. Le « Papa Kim » calligraphié par Ziza sur son tablier s’étendit sous le choc, affichant avec superbe ses lettres au plafond. Certes, le vêtement n’avait rien de viril avec ses froufrous sur les manches, mais Ji-Sung l’aimait bien. Il faisait partie de lui. On le reconnaissait facilement. Même si, du coup, tout le monde ou presque l’appelait par son nom de famille. Tout ça pour une histoire d’ordre. Quelle bande d’ethnocentristes !

Ses mains se joignirent derrière son dos. Bien droit, Ji-Sung semblait être revenu à la vie. La tête un peu penchée, un air réjoui collé au visage, Ji-Sung ajouta :

« Pour vous, je ne suis jamais fatigué ! »

Il voulut lui faire un clin d’œil, mais se ravisa. Être borgne, c’était faire un clin d’œil par défaut. Alors s’il se retrouvait les deux yeux fermés… Il aurait l’air stupide — plus que d’habitude. Il se gratta le crâne en supportant non sans mal le toucher soyeux de sa crinière. Des cheveux épais, impossibles à coiffer… Et il n’osait pas, non, il refusait même de demander aux éléments féminins de la Base. Quant aux enfants… Peut-être que ça les amuserait.

« Mais c’est gentil de proposer. Tu veux que je t’apprenne un plat facile ? » s’enquit-il, tout content de pouvoir apprendre son art à l’une de ses protégées.


Résumé:
Ji-Sung, tout content, se pavane devant Latrodectus et lui propose de lui apprendre à cuisiner.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Ji-Sung vous déteste cordialement avec son #ff6699 super viril.


Les femmes, c'est le mal.
Autres comptes : Annabelle Roziers, Marshall
Rôle : Soutien
Situation : Aucune
Particularités : Emprisonné dans un corps de femme borgne aux longs cheveux rouges et à l'oeil droit de la même couleur.
Messages : 99
Date d'inscription : 24/11/2013
Toasts : 24
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t988-kim-ou-comment-vivre-en-total
Commenter
avatar
L'Araignée
L'Araignée
a tracé,
le Jeu 1 Sep - 13:45
L'homme femme avait l'air super fier d'avoir cuisiné ces fichus cookies. De quoi pouvoir faire une affiche du genre "femme à tout faire de l'esquisse ! Rejoignez le mouvement !" Ou une affiche comme "femme au foyer c'est génial !". C'était pathétique. Elle du se forcer à garder le sourire plutôt que d'exprimer tout le dégoût qu'elle gardait au fond d'elle. Comme il l'invitait à goûter, elle en prit un et le regarda une seconde avant de le manger. Au moins il ne s'était pas raté, ça ressemblait bien à une étoile. Mais elle n'avait pas changé d'avis sur le fait que c'était horrible. Heureusement que c'était consommable, comme ça on oubliait dés une ça disparaissait dans le gosier.
-C'est vraiment délicieux ! Mentit Latro en souriant.
C'était un Cookie. Il n'y avait rien d'incroyable là dedans. Mais c'était aussi mangeable qu'un Cookie ordinaire au moins. Il se vanta ensuite sur le fait qu'il ne se fatiguait jamais pour les enfants - phrase douteuse quand même, sortie du contexte - tout en affichant une mine réjouie. Youpi... Il lui proposa ensuite de lui apprendre un plat. Pendant que les guerriers combattent les objets, que les explorateurs bravent les dangers de l'esquisse, pendant que les logisticiens... Réfléchissent ? Elle ne savait pas ce qu'ils foutaient, eux... Ji-Sung cuisine ! Et le pire dans tout ça, c'était qu'elle non plus n'avait rien d'autre à faire.
-Super idée ! Je suis sûre que ça fera plaisir aux autres !
Puissent-ils tous crever étouffés en goûtant à ce plat.
Elle s'approcha de la table avec un large sourire aux lèvres, toute excitée à l'idée de pouvoir s'amuser un peu.
-Alors ? Par quoi est-ce qu'on commence ?
résumé:

Latro goûte à un cookie, puis s'approche de la table, prête à jouer avec Ji-Sung... Enfin non, cuisiner, cuisiner...
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Latrodectus tisse sa toile en #c23678...
Spider Dance !
Autres comptes : Alev et Canvas
Rôle : Soutien
Situation : Base
Particularités : Cheveux mal coiffés, cicatrice sur le front, yeux dorés
Messages : 45
Date d'inscription : 26/01/2016
Toasts : 42
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Petit nouveau
Petit nouveau
a tracé,
le Sam 17 Sep - 17:25
Une étincelle joyeuse pétilla avec intensité dans l’œil valide du cuisinier. Son cookie était vraiment délicieux. L’évidence pointait du doigt la réponse de la petite araignée, mais elle fut bien vite remplacée par une immense fierté. Les dires d’une enfant, ça n’avait pas de prix, et dans ce cas précis, ils étaient pleins de bon sens. Evidemment que ses cookies étaient délicieux ! Ji-Sung pouvait se targuer d’être le meilleur cuisinier de la Base. Quitte à tatouer sa main sur la joue du petit malin relevant le fait qu’il était le seul. Car, après tout, s’il subsistait encore ici, c’était bien grâce à ses multiples talents ! Dont son incroyable capacité à fuir le danger, sa franchise, ses doigts de fée — virile —, et sa faculté à choisir ses alliés. Même si la gent masculine de la Base le faisait un peu désespérer. Sauf le grand cyantrucmuche, avec sa cicatrice et son air méchant. Lui, il avait vraiment l’air cool.

Il faillit ébaucher un sautillement de joie. Latrodectus avait accepté ! Brave gamine. Surtout qu’il pourrait en apprendre un peu plus sur elle, pour qu’elle se sentît encore mieux.

« C’est super ! Je suis vraiment content que tu m’aides. Mais attention, il va falloir suivre mes instructions à-la-lettre ! »

Les trois derniers mots furent prononcés avec distinction, accompagnés de la courbure du dos de leur propriétaire, penché au-dessus de la jeune fille comme un maître d’école. Elle lui faisait un peu de peine, avec sa cicatrice sur le front. Enfants, adultes… L’Esquisse ne faisait aucune distinction. Voilà pourquoi les gosses devaient rester à la Base, avec ceux qui ne se sentaient pas trop de se faire zigouiller à l’extérieur. Quitte à vivre sous la coupe de types bizarres à lunettes. Ji-Sung préférait rester éloigné de ces gens-là. Se contenter d’œuvrer pour la survie, et ne pas penser à autre chose. On lui donnait une cuisine, il n’allait pas cracher dans la… tiens, en parlant de ça…

Après un rapide tour des placards, Ji-Sung dut se rendre à l’évidence. Il allait devoir préparer ce que les enfants abhorraient. Et qui les faisait grandir en plus — bien qu’il doutât de cette affirmation. Mais c’était bon pour leur santé ! Alors, autant faire des sacrifices. Tournant casaque pour se retrouver face à sa jeune apprentie, Ji-Sung lui annonça :

« Il ne reste plus beaucoup de choses, alors on va faire une soupe ! Juste pour toi et tes amis. Cuisiner pour une trentaine de personnes, ce serait trop fatiguant. Je m’occuperai des grands après. »

Le cuisinier sortit du placard quelques bocaux, remplis de substances fluo, de ce qui ressemblait vaguement à des légumes et à des épices. Même si les lettres écrites au marqueur semblaient vouloir prouver que tout ceci était bien normal et inoffensif, Ji-Sung avait eu peine à le croire, au début. Avant de s’en rendre compte, après avoir fait goûter ses dernières créations à des cobayes. Il se sentit tout de même obligé de rassurer :

« Ça a l’air super bizarre, mais je t’assure que c’est comestible. Va te laver les mains, on va couper les légumes ensemble ! »

Le temps que la jeune fille s’exécute, Ji-Sung prépara une râpe, deux couteaux et deux planches. Il ouvrit ensuite un premier bocal, cachant de sa main le mot « AIL » qui y était inscrit.

« Tu vas râper des morceaux d’ail, sur ta planche. Comme ça, fit-il en lui montrant le geste. Il faut faire ça dans le bon sens, sinon tu pourrais te blesser ! Prends juste deux gousses. Tiens, je vais couper les… les champignons. »

Enfin, ce qui y ressemblait. Les shiitakes arboraient une curieuse teinte framboise. Pourtant, la texture et le goût y étaient.


Résumé:
Ji-Sung, tout content que Latrodectus ait accepté de l'aider, lui propose de faire une soupe. Il lui montre les premiers gestes.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Ji-Sung vous déteste cordialement avec son #ff6699 super viril.


Les femmes, c'est le mal.
Autres comptes : Annabelle Roziers, Marshall
Rôle : Soutien
Situation : Aucune
Particularités : Emprisonné dans un corps de femme borgne aux longs cheveux rouges et à l'oeil droit de la même couleur.
Messages : 99
Date d'inscription : 24/11/2013
Toasts : 24
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t988-kim-ou-comment-vivre-en-total
Commenter
avatar
L'Araignée
L'Araignée
a tracé,
le Mar 20 Sep - 20:30
Visiblement, il était super content de savoir qu'elle l'aiderait. A croire que passer la journée seul avait fini par lui donner envie d'avoir de la compagnie.
Justement. Elle aussi en cherchait.

Quand elle lui posa la question, il répondit comme s'il était professeur - ou alors comme si elle était vraiment une gosse de maternelle - lui disant qu'elle devra suivre ses instructions. Elle hocha la tête en souriant. Il ne perdait rien pour attendre. Elle était peut-être plus jeune que lui, mais ça ne voulait pas dire pour autant qu'elle n'avait aucune forme d'intelligence... En tout cas, il avait l'air d'être tout excité à l'idée de cuisiner avec elle. Il ne savait pas quels risques il prenait.

Tandis qu'il regardait dans les placards, l'araignée regarda autour d'elle. Il y avait des tas d'ustensiles de cuisines qui pouvaient servir à autre chose que de la cuisine. Oh, et c'était connu, les accidents ménagers... Cela arrivait si vite que les victimes s'en rendaient compte que lorsqu'on ne pouvait plus faire marche arrière. Finalement, Ji-Sung se tourna à nouveau vers elle, lui disant qu'ils allaient cuisiner une soupe.

-Super ! Ca fait longtemps que je n'en ai pas mangé. J'espère que ça leur plaira !

Ou plutôt que le goût sera tellement infâme qu'ils en auront des complications digestives.

Il sortit ensuite d'étranges substances du placard, qu'elle ne reconnut pas comme quelque chose de comestible. Avec un peu de chance, ils allaient vraiment finir par casser la pipe à cause de ce repas. L'homme dans le corps d'une femme la rassura en disant que c'était bien mangeable... Ce qui la décevait, en vérité. Mais elle sourit quand même, et alla se laver les mains, comme il le lui demandait. Et, tandis qu'elle se lavait les mains, elle répondit tranquillement :

-Oh, tu sais, je te fais confiance ! Après avoir goûté à tes cookies, je sais que je vais me régaler !

Quel gros mensonge. Les cookies n'étaient pas fameux, et les ingrédients étaient plus que douteux à voir... Elle le rejoignit quand elle eut fini de s'occuper de ses mains, s'approchant de ses nouveaux amis, les gousses d'ail et la râpe. Elle suivit les mouvements de la main de Ji-Sung, puis commença à râper à son tour quand il la laissa faire. Elle regarda un moment les ingrédients, à côté d'eux, qui avaient l'air d'être édulcorés à l'excès. Elle considéra un moment l'idée de mélanger tous les contenus des bocaux, ça pourrait être amusant.

-Au faite, quels autres ingrédients il y aura, dans cette soupe ?

résumé:

Latro écoute Ji-Sung, s'exécute, puis lui pose une question.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Latrodectus tisse sa toile en #c23678...
Spider Dance !
Autres comptes : Alev et Canvas
Rôle : Soutien
Situation : Base
Particularités : Cheveux mal coiffés, cicatrice sur le front, yeux dorés
Messages : 45
Date d'inscription : 26/01/2016
Toasts : 42
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Petit nouveau
Petit nouveau
a tracé,
le Lun 26 Sep - 16:56
Un sourire se tordit sur ses lèvres. Les réactions de la petite araignée étaient belles. Trop belles pour être vraies. Enfin, ça, Ji-Sung préférait ne pas y penser. Ou plutôt, l’idée ne lui venait pas à l’esprit. Après tout, sur l’échelle de Kim (virilement approuvée), Latrodectus se trouvait entre l’innocence certifiée et la féminité tolérable. Plus proche de la deuxième catégorie, cela dit. Ce qui, de facto, la rapprochait de la classe « créature de l’enfer ». Cela aussi, il s’en aveuglait (ce qui, pour un borgne, était plutôt ironique). Avec tout le sérieux qui s’imposait, le cuisinier répondit, bras croisés, faisant en même temps l’inventaire :

« Sauce soja, sucre… Paprika, le piment serait trop fort… Vermicelles, ciboulette, gingembre… Je vais faire des œufs au plat avec, pour que ce soit plus consistant. Et de l’eau, bien sûr ! Je vais la faire chauffer, tiens. »

Au fur et à mesure, il disposa les bocaux étiquetés devant lui. Nommés par ces occidentaux de cyantichouettes, il avait dû les retranscrire en idéogrammes en-dessous. Plus pratique. Se détournant de Latrodectus, il sortit une casserole pour la poser sur la plaque. Il soupira. Il devait être l’un des rares à faire quelque chose d’à peu près normal — nonobstant les ingrédients bizarres. Se poser, au calme sur une chaise. Discuter avec quelqu’un de nourriture. Cuisiner. Dans un endroit paisible, maintenant que les docteurs sont partis. Désormais, le garde-manger de la Base était bel et bien son repaire. Et celui qui voudrait le lui prendre devrait payer cher.

Revenant à ses champignons, il les versa dans un bol avec de l’eau. Suivirent la sauce soja et une cuillère de sucre. Jetant une œillade au travail de la jeune fille, Ji-Sung s’éclaira :

« Bien joué pour la râpe ! Tu te débrouilles bien ! Maintenant, tu vas faire la même chose avec ça. »

Sur ces mots, il lui donna un morceau de gingembre si rose qu’il semblait avoir été génétiquement modifié plusieurs fois. Souriant, il lui demanda :

« Tu faisais souvent la cuisine, avant ? »

Parler un peu du passé. Peut-être que ça lui ferait du bien, de s’éloigner un peu du présent. Et puis, il avait envie d’en savoir un peu plus sur les petites personnes qui égaillaient les recoins de la Base.


Résumé:
Ji-Sung énumère les ingrédients à Latrodectus, puis lui tourne le dos un instant pour faire bouillir de l'eau. Il revient vers elle, la félicite et lui demande de faire la même chose avec du gingembre plus ou moins transgénique. Il la questionne ensuite sur son passé.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Ji-Sung vous déteste cordialement avec son #ff6699 super viril.


Les femmes, c'est le mal.
Autres comptes : Annabelle Roziers, Marshall
Rôle : Soutien
Situation : Aucune
Particularités : Emprisonné dans un corps de femme borgne aux longs cheveux rouges et à l'oeil droit de la même couleur.
Messages : 99
Date d'inscription : 24/11/2013
Toasts : 24
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t988-kim-ou-comment-vivre-en-total
Commenter
avatar
L'Araignée
L'Araignée
a tracé,
le Lun 26 Sep - 22:26
Il répondit à sa question, énumérant les plats, tandis que les yeux de la jeune fille se promenaient sur les étiquettes des bocaux présents. Rien n'avait l'air de ressembler aux ingrédients qu'elle avait connu, dans l'autre monde. D'ailleurs, cette soupe était différente de celles qu'elle avait connue dans son enfance. C'était sûrement culturel. Elle espérait que le goût ne sera pas trop dégoûtant une fois la soupe servie. Enfin, elle ne pensait à ça uniquement pour elle. Elle aimerait bien que les autres gosses s'empoisonnent ou fassent une indigestion. Et en plus, il allait ajouter des oeufs au plat. Youpi. Un festin de roi. Le calme revint alors que les deux s'affairaient à leurs affaires, l'un s'occupant de chauffer l'eau et l'autre se chargeant de râper l'ail. C'était tout de même à ses yeux un travail assez réducteur. Elle avait treize ans. Elle savait que les couteaux étaient dangereux, quand même.

Pour couronner le tout, voilà qu'il la félicitait pour ce qu'il faisait. Ca sonnait entièrement faux. Il voulait l'encourager juste pour lui faire plaisir, comme on le ferait avec n'importe quel autre enfant. Elle sourit cependant en guise de réponse, puis il lui demanda de râper un gingembre rose bonbon, cette fois... Super ! Ce n'était pas du tout une tâche répétitive qui devenait lassante à la longue et qui donnait envie de sortir de cette cuisine. Elle comprenait maintenant pourquoi personne n'avait osé entrer dans la cuisine avec lui.

-Et c'est parti ! Dit-elle d'une voix faussement enjouée, comme si ça la rendait heureuse de se rendre utile dans une tâche aussi stupide.

Puis il lui posa une question. Le genre de question qu'on ne lui avait pas posé depuis longtemps. Il lui demandait de parler de son passé. Si elle cuisinait, avant. Avant, ça voulait bien dire, avant l'Esquisse, avant que cet endroit ne devienne son terrain de jeu. Avant. Avant.

Avant.

Quand elle était dans cet orphelinat, et qu'elle participait parfois aux cours de cuisine, juste pour passer le temps avec les autres nunuches sans famille, juste pour avoir de la compagnie et pouvoir profiter d'elles.

Avant.

Quand elle la regardait patiemment travailler sur le plan de travail, quand elle lui apportait avec joie ce qu'elle lui demandait, quand elle sentait les diverses odeurs de la nourriture, tandis que la lumière du soleil passait à travers la baie vitrée et éclairait son visage souriant. Illuminé. Illuminé comme...
Un ange.

-Je... Je ne m'en souviens pas.

Elle secoua la tête, alors que l'espace d'un instant son visage était enveloppé d'un voile de tristesse. Elle reporta son attention sur le gingembre... Puis tout redevint à la normal.

Maintenant.

Latrodectus releva la tête, regardant Ji-Sung avec le sourire.

-Et toi ? Tu te rappelles de quelque chose ? Tu cuisinais souvent ?

résumé:


Latro écoute Ji-Sung, commence à râper le gingembre. Elle est ensuite troublée par la question de Ji-Sung, puis se reprend et lui renvoie la question.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Latrodectus tisse sa toile en #c23678...
Spider Dance !
Autres comptes : Alev et Canvas
Rôle : Soutien
Situation : Base
Particularités : Cheveux mal coiffés, cicatrice sur le front, yeux dorés
Messages : 45
Date d'inscription : 26/01/2016
Toasts : 42
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Petit nouveau
Petit nouveau
a tracé,
le Mer 28 Sep - 23:51
Elle ne s’en souvenait pas. Oh. Bien.

Elle avait dit ça d’un ton un peu triste, un peu plus qu’avant. Il n’osa pas poser une main sur son épaule, ou sur la tête pour lui ébouriffer les cheveux. Selon lui, ce n’était pas bien. C’était gênant. Intrusif. Bizarre, dans certains cas. Il valait mieux attendre une prière, au lieu de satisfaire un besoin illusoire. Latrodectus était jeune, mais assez grande pour ne plus être bordée.

Et elle ne se souvenait pas.

Ji-Sung aurait peut-être aimé, lui. Ça aurait été plus simple. Il pourrait se regarder dans le miroir sans problème. Se toucher sans dégoût. Être agréable avec tout le monde. Arrêter d’avoir cette mentalité tout juste bonne à le pourrir de l’intérieur. Mais les choses avaient été décidées autrement. Quelque chose, à l’extérieur, décidait pour eux. Oublier, se souvenir. Vivre, ou mourir. Sa passion demeurait son dernier rempart contre l’absurdité. Parce que même avec des champignons fluo, la cuisine restait la cuisine. Avec ses lois. Ses règles. Mettre les épices dans la casserole. Remuer doucement. Ajouter les morceaux d’ail. Abaisser le feu. Laisser reposer, c’est prêt. Oh, oui. Rien n’était plus rassurant que ce qui ressemblait, de près ou de loin, au quotidien. Rien n’était plus doux que de se laisser aller dans les bras de la banalité. L’Esquisse, c’était une bonne claque dans la gueule des hérauts de l’aventure absolue, des chevaliers du hasard. Tant mieux : il n’appréciait guère les rêveurs.

Sourire collé aux lèvres, il répondit :

« Ouais. J’me souviens. Je cuisinais tous les jours. Des spécialités de mon pays, surtout ! Je viens de Corée du Sud. », ajoute-t-il avec fierté.

Sortant les champignons de l’eau, il les disposa sur sa planche. Sa lame les coupa en fines tranches, en allées et venues saccadées. Il prit la planche de Latrodectus, puis se retourna de nouveau vers la casserole. L’eau bouillait déjà dans l’écrin de fer, tendant les bras aux ingrédients. Ji-Sung y versa les morceaux d’ail et de gingembre, saupoudrés d’une pincée de paprika, avant de diminuer la puissance du feu.

« C’est bientôt prêt !, chantonna-t-il avant d’ajouter : Au fait, ta journée s’est bien passée ? »

Au moins une chose dont elle devrait se souvenir. Reportant son attention sur le reste des ingrédients, il fronça les sourcils.

« Hm, tiens… J’ai oublié la ciboulette, je crois. Tu peux ajouter le chou, les champignons et les vermicelles pendant que je cherche ? »

Davantage un ordre qu’une question. Mais sous cette forme, ça passait mieux. Ouvrant un placard, il se mit à scruter les divers bocaux. Il pesta en son for intérieur. Il aurait dû surveiller la façon dont on réaménageait la cuisine, au lieu d’aider ces charlatans…

Résumé:
Ji-Sung répond à Latrodectus, avant de changer de sujet. Puis, il se met en quête de la ciboulette (c'est important)
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Ji-Sung vous déteste cordialement avec son #ff6699 super viril.


Les femmes, c'est le mal.
Autres comptes : Annabelle Roziers, Marshall
Rôle : Soutien
Situation : Aucune
Particularités : Emprisonné dans un corps de femme borgne aux longs cheveux rouges et à l'oeil droit de la même couleur.
Messages : 99
Date d'inscription : 24/11/2013
Toasts : 24
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t988-kim-ou-comment-vivre-en-total
Commenter
avatar
L'Araignée
L'Araignée
a tracé,
le Jeu 29 Sep - 23:58
Il se souvenait de son passé, lui. Ce qui n'était pas surprenant, vu le mal qu'il a eu à vivre dans ce corps. En tout cas, il aimait la cuisine, de son temps, de son passé, dans l'autre monde. Elle, elle fit mine de rien, gardant ce même sourire, comme si elle ne se souvenait de rien de l'autre monde. Il ne devait rien savoir, rien savoir d'elle. Personne ne devait connaître la vérité. Elle n'était nul autre que Latrodectus, la petite fille brave, fan des araignées, et puis c'était tout. C'était tout ce qu'ils avaient à savoir. Personne n'avait à savoir qui elle était avant ce monde, parce que tout ce qu'elle était avant n'était qu'ennui et solitude permanente. Peut-être était-elle toujours seule, d'une certaine manière, aujourd'hui, mais au moins ne s'ennuyait-elle plus. Alors personne ne devait connaître l'autre partie d'elle. Il n'y avait que Latrodectus.

Elle faillit soupirer en l'entendant chanter comme une nana que le repas était bientôt prêt. Puis il ajouta une question. Sa journée ? La solitude et l'ennui profond. Parfois, elle aimerait être aussi insouciante que cet homme, ne pas avoir d'autres soucis que le changement soudain de corps. Ce n'était rien comparé à ce qu'elle avait pu voir chez d'autres personnes. Ce n'était rien comparé à ce qu'elle pouvait vivre, à l'intérieur d'elle-même. Et elle savait, même si elle s'en fichait éperdument, qu'il y avait des cas pires que le sien. Alors elle haussa les épaules, en souriant, gardant son rôle, le jouant à la perfection.

-Tu sais, les jours ici... On peut dire que cette journée était agréable.

Pur mensonge. C'était une torture. La solitude l'avait torturé, elle le savait au fond d'elle. Ce fut une joie pour elle de pouvoir croiser quelqu'un d'aussi simple que Ji-Sung, en vérité. Un homme simple, tranquille... La parfaite proie pour une prédatrice comme elle. Mais l'ouverture ne se présentait pas encore. Il lui demanda de rajouter les derniers ingrédients. Elle le fit, à contre coeur, rajoutant les derniers ingrédients qu'il avait cité.

-Voilà qui est fait !

Puis elle continua, le sourire aux lèvres, comme si de rien était. Puisqu'il voulait jouer à ce jeu, alors elle allait continuer dans le jeu de celui qui faisait comme si de rien était.

-Tu as prévu de faire quoi, demain ?

Résumé:

Latro répond à Ji-Sung, met les ingrédients dans la casserole, puis lui pose une question.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Latrodectus tisse sa toile en #c23678...
Spider Dance !
Autres comptes : Alev et Canvas
Rôle : Soutien
Situation : Base
Particularités : Cheveux mal coiffés, cicatrice sur le front, yeux dorés
Messages : 45
Date d'inscription : 26/01/2016
Toasts : 42
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Petit nouveau
Petit nouveau
a tracé,
le Ven 4 Nov - 14:55
Le nouveau corps de Ji-Sung était plus grand que l’originel. Plus beau aussi. Plus athlétique. Il aurait été parfait sans cette orbite morte dormant sous le cache-œil. Il n’oserait jamais se l’avouer en tant que tel, mais ce fut bien pratique pour dénicher ce qu’il cherchait sans se contorsionner. Extirpant les herbes de l’étagère, il ouvrit le bocal pour en disséminer dans l’eau bouillante et colorée. Le cuisinier hocha la tête de satisfaction, jetant un regard à son assistante. Alors comme ça, sa journée avait été agréable ? Tant mieux. Même si cela n’ôterait pas le souci qu’il se faisait pour elle et ses camarades. Un bon père se devait de rester vigilant.

« Content de le savoir. Faut pas hésiter à venir me voir si tu as des problèmes, d’accord ? »

Insister sans vraiment le dire lui semblait être la meilleure solution. Parfois, les enfants n’osaient pas se confier, par peur d’embêter. C’était un coup à les ramasser à la petite cuillère sans vraiment comprendre pourquoi. Mais Ji-Sung comprenait tout, lui. Parce qu’il était le meilleur des papas. Tiens, il aurait bien voulu voir ça sur son tablier. « Meilleur papa », ça claque !

Il se dirigea vers le frigo pour en sortir une boîte d’œufs. Cueillant deux d’entre eux, il les cassa pour les étaler dans une poêle huilée. Sans quitter du regard sa préparation, il songea. Ce qu’il allait faire, demain ? Déjà que les jours semblaient plus ou moins anarchiques… Plutôt la prochaine fois qu’il se réveillerait. Le temps semblait différent ici. Il ne saurait dire s’il était plus lent, plus rapide… En fait, l’idée ne l’effleurait même pas. C’était un truc d’intellectuel. Lui, il était pragmatique — quoi que ce mot voulût dire.

« Je vais faire comme d’habitude. Cuisine, rangement… C’est vraiment le bazar ici, puis avec tout ce petit monde à nourrir, faut bien que quelqu’un s’y mette ! Y a de quoi s’occuper, si tu t’ennuies. », ajouta-t-il en voulant lui faire un clin d’œil avant de se raviser. Il vivait déjà avec un clin d’œil éternel. C’était risible.

Tournant les boutons pour éteindre les plaques, il sortit du placard du dessus de la vaisselle. Pas assortie, mais au moins elle n’essayait pas d’attaquer les autres.

« Et toi, tu feras quoi demain ? Vous devez avoir plein d’idées pour rendre la vie plus chouette, non ? », demanda-t-il.

Posant assiettes et couverts sur la table, il recula une chaise puis se tint bien droit derrière, en piètre imitation de majordome.

« Après vous, Milady. », déclara-t-il en pensant qu’elle trouverait ça drôle.

Les filles aimaient bien être traitées comme des princesses, non ?

Résumé:
Ji-Sung termine de cuisiner, éteint les plaques de cuisson puis répond à Latrodectus avant de l'inviter à s'asseoir.

HRP:
Toutes mes excuses pour l'attente ! Ce sera un peu tendu ce mois-ci, mais j'essaierai d'être moins lente à répondre c:
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Ji-Sung vous déteste cordialement avec son #ff6699 super viril.


Les femmes, c'est le mal.
Autres comptes : Annabelle Roziers, Marshall
Rôle : Soutien
Situation : Aucune
Particularités : Emprisonné dans un corps de femme borgne aux longs cheveux rouges et à l'oeil droit de la même couleur.
Messages : 99
Date d'inscription : 24/11/2013
Toasts : 24
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t988-kim-ou-comment-vivre-en-total
Commenter
avatar
L'Araignée
L'Araignée
a tracé,
le Lun 7 Nov - 21:19
Il était content qu'elle ait passé une "bonne" journée. Elle avait envie de rire, d'un rire amer, tant il ne voyait pas combien elle en avait dans la conscience. Ca lui donnait presque envie de le secouer, lui et son corps de jolie jeune femme, et de lui exploser à la figure : "Mais tu remarques rien, imbécile ?!". A la place, elle se contenta de sourire, gardant son apparence de petite fille parfaite face à Ji-Sung, qui était inapte à voir que de l'intérieur, elle était littéralement en train de craqueler. Elle hocha la tête :

-Bien sûr !

Hahahahaha ! Comme si elle allait le faire ! Il ne savait même pas lire entre les lignes, cette andouille ! Mais elle allait continuer son jeu de rôle, parce que c'était la meilleure de ses couvertures. Elle allait continuer de sourire, de faire comme si tout allait bien, alors qu'elle avait l'impression qu'elle était bel et bien en train de sombrer doucement, prisonnière dans sa propre toile. Elle le suivit du regard alors qu'il répondait à sa question, en parfaite femme au foyer qu'il était devenu. Il allait cuisiner et faire du rangement. Elle se demandait quel plaisir il y avait à faire une chose pareille, alors que l'Esquisse était un monde à explorer et qu'il y avait des tas de manière de s'amuser. Et lui, il était en soutien. Elle aussi, mais elle était une enfant, et lui... Elle se demandait pourquoi est-ce qu'il perdait son temps ici.

Elle ria légèrement en l'entendant dire qu'il y avait de quoi faire. Elle, cuisiner avec lui ? Oh non, elle se serait vite ennuyer en moins de deux, si cela arrivait. Est-ce que jouer les dames était devenu une passion, pour lui ? Elle se demandait vraiment quelle mouche l'avait piqué, ou alors, s'était-il découvert une facette de lui-même ? Elle allait presque en rire tant cela allait vraiment vers le ridicule. Il manquerait plus qu'il déclare sa flamme a l'un des hommes de la Base...

-J'y penserai ! Et puis, tu peux me sonner, et je filerai comme l'éclair !

Dans la direction opposée.

Il lui demanda ensuite ce qu'elle avait bien pu prévoir pour demain. Oh, rien du tout. L'inspiration, ça lui venait comme ça, quand elle voyait quelqu'un à piéger. Elle s'approchait pour lui inspirer l'amitié, et puis ensuite elle pouvait jouer avec. C'était trop facile. Il suffisait de prendre des airs de petit chaton. Elle haussa les épaules.

-Avec le club, on a tout un tas de choses de prévu, oui. Et puis, la cuisine n'est pas seule dans le désordre, c'est bien la base entière !

Elle ria pour de faux à ses paroles, puis ria pour de vrai en voyant Ji-Sung dans le rôle du majordome. Au fait, ça lui allait bien, c'était presque mignon de sa part. Elle s'approcha de la chaise, acceptant l'invitation, puis s'assit. Sous la table, ses jambes se croisèrent, et son port de tête devint moins négligé. Son sourire, qu'elle avait gardé jusqu'alors enfantin, le devint moins, inspirant plus celui d'une jeune fille que celui d'une fillette.

-C'est un tête à tête ? Je veux dire... Un dîner aux chandelles ?

Son sourire s'étira légèrement, tandis qu'elle lui faisait un clin d'oeil.

résumé:

Latro répond à Ji-Sung, puis sent qu'il lui tend la perche quand il se la joue majordome. Alors elle décide de se la jouer jeune femme romantique pour s'amuser un peu  /crève/

HRP:

T'inquiètes pas ! Prends ton temps ! ^^
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Latrodectus tisse sa toile en #c23678...
Spider Dance !
Autres comptes : Alev et Canvas
Rôle : Soutien
Situation : Base
Particularités : Cheveux mal coiffés, cicatrice sur le front, yeux dorés
Messages : 45
Date d'inscription : 26/01/2016
Toasts : 42
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
Contenu sponsorisé
a tracé,
Commenter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Esquisse :: Chroniques jouables Jour 15 et Jour 16 :: Base militaire

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum