[TERMINE] Leica ; Everything's in order in a black hole

avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Ven 14 Oct - 20:18


LEICA

Identité



Appellation : Leica, ne se souvient plus de son véritable nom. Surnommée l'enfant, gamine, minotte, la môme ou même morveuse lors de certaines disputes.

Anniversaire/Âge : 28 ans, ne se souvient plus de sa date de naissance précise.

Nationalité : Française.

Arrivée dans l'Esquisse : Leica s'est réveillée dans l'Esquisse au jour un, juste après la tempête.

Goûts : Leica est étrangement attirée par tout ce que vous pourriez étiqueter "vintage". Musicalement, elle n'écoute quasiment que du rock ou de la pop sortant droit des années 60 à 80, son groupe fétiche si vous lui demandez ? Les Beatles. Elle détonne, ses goûts font tâche et il est peu probable qu'à bord vous trouviez quelqu'un qui lui ressemble.
Excentrique elle aime la différence et la cultive, elle déteste les suiveurs, ceux qui ne prennent pas le temps de réfléchir par eux même et toutes les personnes enfermées dans leurs certitudes qu'elle nommera de manière élégante : "cons".
Sinon elle aime la nourriture, profondément : "la bonne bouffe". Les repas la rendent heureuse, manger est une joie.


Description




Jour 1


Mal de crâne incroyable, luminosité bien trop intense. Un grognement. L'enfant couché par terre se roula en boule, sans trop comprendre, frottant son visage. Qu'est-ce qu'elle avait mal au crâne... Dans une négation absolue elle ferma les yeux avec détermination mais rien ne changea. Elle finit par se détendre, gardant les paupières closes pour se protéger de l'agression extérieure... Putain. Le ciel était devenu rose. ROSE. Physiquement ce n'était pas possible, l'atmosphère ne... Elle n’agonisait pas, l'air était parfaitement respirable. C'était quoi ce bordel ? Ébranlée dans ses convictions scientifiques elle se leva peu à peu. Elle ne comprenait décidément rien. Cet endroit était parfaitement abstrait. Rien ne semblait correspondre au monde réel, elle se pensa dans un rêve. Absurde de se réveiller en plein milieu d'une plaine avec un ciel rose s'étendant au dessus de sa tête. Absurde et impossible. Elle se pinça. Recommença, encore. Ca faisait mal : à chaque fois. Vent de panique dans son esprit. Rien de cela ne pouvait être réel. Rien ne l'autorisait : absolument rien. Elle tourna plusieurs fois sur elle même ; une plaine à perte de vue et ce satané ciel rose.
La panique qui s'était emparée d'elle s'amplifia encore alors qu'elle prit conscience de son corps. Qui était celui d'une enfant de dix ans... Son corps de quand elle avait dix ans. Elle reconnu le grain de beauté à côté de son nombril et la finesse si particulière de ses poignets. Les vêtements étaient aussi les siens, son tee-shirt vert fétiche, son short rose et ses "baskets qui courent vite". Il n'y avait rien de pire pour elle que ne pas comprendre. Et là elle était perdue. Complètement larguée.

Des larmes, des torrents. Elle ne savait pas gérer des émotions aussi fortes, elle n'avait donc d'autre solution que de les évacuer. Douce ironie pour quelqu'un qui se voulait habituellement si fort et si fier d'être une pleurnicharde. Ce n'était pas qu'elle manquait de courage, mais elle débordait. Il fallait vider le trop plein.

Sonnée elle finit par avancer, il n'y avait plus que cela à faire. Devant elle s'étendait de l'herbe à perte de vue et toujours ce ciel rose, si peu naturel. On aurait dit un écran, des LEDs, qui diffusaient cette lumière agressive et froide. Pas de soleil, pas de chaleur. Elle remarqua qu'elle portait autour du cou son vieil appareil photo de quand elle était enfant. Un Leica IIIf trouvé dans le grenier de ses grand-parents. Elle ne l'avait pas vu depuis des années.

Elle eut l'impression que la marcha dura des heures, elle continuait d'avancer, essayant de ne pas se poser de questions, déjà bien trop perturbée. Le jour commençait à faiblir alors qu'elle arrivait vers une sorte de... base ? Étrange bâtiment entouré d'une clôture de barbe à papa... C'était n'importe quoi. Tout autour d'elle relevait de l'imaginaire d'un enfant de sept ou huit ans. PUTAIN RÉVEILLE TOI ! Elle continua d'approcher. D'autres personnes, humaines, étaient à l'extérieur. Soulagement et effroi. Certains étaient... particuliers.
Ils ne manquèrent cependant pas de l'accueillir chaleureusement, pour la plupart. Elle avait l'impression que personne ne répondait à ses questions de manière claire ; elle se sentait mise à l'écart, infantilisée. Les explications de certains semblaient complètement folles et saugrenues. Soit les types étaient complètement barrés, soit ils la prenaient pour une idiote...
Ils ne l'écoutaient pas. Ne la prenaient pas en compte. Ne la croyaient pas pour certains, la trouvaient "adorable". Elle n'était pas adorable et finit par passer pour un enfant caractériel et téméraire...

Ses nerfs la grattaient, ça l'irritait, son sang commençait à bouillir, ils la fatiguaient avec leurs arguments bizarres qui sortaient de contes de fées. Elle allait exploser. Jusqu'à ce que ce type lui pose la plus naturelle des questions : "Comment tu t'appelles ?". La "gamine" se figea. Les secondes passèrent. Elle resta interdite, pétrifiée et se rendit compte qu'elle n'avait aucune idée de son propre nom. Ses lèvres tremblaient, incertaines. Ses mains s’agrippaient à son short. Aucun son ne pouvait sortir. Au bout d'un peu plus d'une minute, elle soupira un faible et hésitant. "Je... Je ne sais pas." Prenant son appareil photo dans les mains elle rajouta. "Leica ?"


Jour 2:

Réveil difficile. Elle était toujours là dans ce monde sans queue ni tête, ne respectant pas les lois de la physique et elle avait toujours ce corps : le sien d'il y a dix-huit ans. Elle tenta d'écouter les conversations des autres pour comprendre un peu mieux. Mais c'était difficile. Elle avait l'impression que leurs paroles n'avaient ni queue ni tête et un des rares adultes responsables cherchait à dissimuler ce qu'il savait et l'avait collée avec les autres enfants. Condamnée à rester coincée avec tout ces morveux qui en étaient encore au stade phallique qu'elle avait dépassé il y a des années. Oh désespoir.

Surprise, explosion, action. Une boulette de viande s'était écrasée près du portail de la base et des objets animés s'approchaient dangereusement. Des objets animés ? Une nouvelle surprise. Leica allait se précipiter dehors quand elle fut arrêtée par la porte qui la confinait avec tout les autres "bambins". Le visage collé à la vitre elle observait attentivement ce qui se passait. Intriguée. Elle avait abandonné, l'espace d'un instant, sa position négationniste et voulait rentrer dans l'action. Elle était là, n'avait pas le choix, alors... Autant bouger. Des crétins se disputaient et un malheureux coup de tronçonneuse perça la muraille de barbe à papa. Invasion. Bande de débiles.

Les objets étaient agressifs et attaquaient tout ce qui bougeait, la riposte se préparait : les autres personnages à bords étaient partis chercher de quoi se défendre à l'armurerie. Ca allait barder. Elle s'excitait toute seule, tambourinant à la porte, gigotait dans tous les sens, se tirait les cheveux, criait, au milieu des autres enfants hébétés qui la regardaient avec une pointe de curiosité mêlée à de la crainte. L'adulte qui l'avait mise la finit par venir voir et probablement lui dire de "bien vouloir se taire et être mignonne" mais elle lui fila entre les jambes. Merci "baskets qui courent vite".
Elle accéléra jusqu'à pouvoir trouver quelque chose qui lui fasse office d'arme, une chouette batte de baseball, et rejoint ses nouveaux camarades dans la défense de la base.

Cela dura tout le jour mais les objets finirent pas se retirer. Bilan ? Deux morts, elle ne les connaissait pas, ne les avait pas vu hier mais elle senti son cœur se pincer et quelques larmes perler sur ses joues lors de ce constat. Pleureuse. Suite à ses "exploits", elle discuta avec quelques autres "passagers" de la base et finalement beaucoup paraissaient la croire, sans être véritablement étonnés. Acceptée. Certains de ceux qui avaient des propos cohérents l’éclairèrent donc sur les événements de la veille et les découvertes du jour. Le paquet, l'opéra, les passages secrets... Et le fait qu'ils n'étaient pas seuls. Il y avait des habitants "en dessous".

Jours 3 à 13 ; Ellipse :

Temps de repos pour elle et les autres. Temps de se rencontrer, de se connaître et s'apprivoiser. Leica se sentait malgré tout considérée par quelques uns comme une simple morveuse, fouineuse, qui ne devrait pas rester dans les pattes des adultes. Ces instants l'énervent et elle n'hésite pas à le montrer et à le dire. Elle n'a pas la langue dans sa poche Leica. Quand ça chauffe trop elle préfère s'éloigner et explorer les divers pièces de la base, toujours sa batte à la main : sait-on jamais... Les globes oculaires qui illuminent les pièces l'intriguent. Il lui est arrivée de passer plusieurs heures à les observer tout en se demandant d'où il viennent. Ces objets la fascinent étrangement.

Elle essaie de ne pas penser à ce qu'elle appelle : "le monde réel". A avant. Même si elle voudrait y retourner. Travailler dans son labo de recherche était bien plus plaisant qu'être enfermée ici à lutter pour un peu de considération. Pour être parfois tranquille, elle bricole des objets (qui heureusement sont inanimés ici...) dans son lit et essaie de comprendre le monde à l'aide des connaissances en physique dont elle dispose. Mais c'est inutile. Il semblerait que son doctorat ne lui serve à rien et ça l’agace. Elle fait des pages de calculs, des modèles qui n'aboutissent à rien, aimerait pouvoir connaître la composition de l'air, savoir comment de la barbe à papa peut se régénérer toute seule, pousser autour de la base. Comment ce stupide ciel peut être rose et afficher des messages, des photos... Il ne peut pas être réel... Cette chose est un écran, c'est électrique... Pas d'astres, pas d'univers. Et s'ils étaient enfermés dans une sorte d'arène. Elle pensa à "Hunger Games", cette dystopie si populaire et rit. Tout cela n'était que fiction...

Jour 13 :

Les jours passent et se ressemblent beaucoup trop. Voici ce que pensait Leica. Elle avait l'impression de piétiner, de ne rien découvrir et ça commençait à la fatiguer. Elle s'était habituée à l'ambiance à bord de la base, à la nourriture parfois étrange et à toutes les bizarreries du monde... Mais elle doit l'avouer : voir arriver une horde de nouveaux dessinateurs et entendre une drôle de voix résonner dans sa tête, elle ne s'y attendait pas. Des paroles pleines de promesses, découvrir ce qu'il s'est passé avant l'arrivée dans l'esquisse. Elle ne demandait que ça. Il était prévu un rendez-vous au phare. Elle englouti la fin de son "petit-déjeuner" et alla chercher ses affaires. Hors de question qu'elle reste ici. Un crayon, des feuilles en boule qu'elle glissa dans ses poches et toujours la batte. On ne sait jamais ce qu'on peut croiser sur le chemin.

Elle monta à bord d'un véhicule malgré les protestations d'un des derniers sceptiques. Elle lui rappela pour la énième fois qu'elle n'était pas un enfant, qu'elle se fichait pas mal de son avis et qu'elle était Docteur en Physique mais ils lui rit au nez avant de la regarder avec indulgence, hausser les épaules et lâcher un "Bah allez c'est pas grave minotte !" qui énerva Leica bien plus que ce qu'il aurait fallu. Elle lança un regard de haine au dessinateur ayant osé prononcer ces mots. La scientifique resta silencieuse pendant le trajet, observant l'étrange Ciel de l'Esquisse, mystère encore entier pour elle. Des citations et des morceaux de photos défilaient. Elle ne comprenait pas. Jusqu'à ce qu'une photo d'elle apparut. D'elle. A 28 ans. Elle se mit à pleurer, encore. "C'est moi putain ! REGARDE ! C'EST MOI !" Les dessinateurs présents restèrent abasourdis... La fin du trajet si fit dans le silence le plus total.

La montée jusqu'au Sommet fut longue et pleine d'embûches. Rien ne semblait faciliter la tâche des drôles d'aventuriers, assez fous et curieux pour avoir écoutés une voix dans leur tête. Risible. De véritables schyzos. Ils ne furent cependant pas déçus du voyage. Accueillis par de drôles de personnages s'auto-proclamant scientifiques ce qui fit immédiatement mourir de rire Leica. "CES TYPES DEBILES ? DES SCIENTIFIQUES ?" Elle en pleurait et n'arrivait pas à s'arrêter. Tout cela était d'un ridicule, d'un burlesque... Elle se serait cru dans un drôle de film de science fiction où de mauvais acteurs qui portaient des blouses blanches annonçaient la fin du monde, sa destruction, grâce à leur nouvelle invention : un super laser blablabla... Elle s'attira leurs foudres. "CYANTIFIQUES ! OUI MADEMOISELLE ! Et nous allons détruire la porte ! Elle qui est source de tous nos malheurs !". La porte en soit elle ne savait pas tellement ce que c'était. On lui avait rapporté une étrange légende à ce sujet, une histoire de halo et de tempête... Mais elle sentait que la détruire n'était peut-être pas la meilleure des idées...

Un mauvais film des années quatre-vingts, sans rire. Alors que tout semblait perdu et les pauvres dessinateur pris au piège... des cyantifiques se rebellent. Un soit disant Hertz (nom que Leica trouva absolument risible, elle avait l'impression qu'on lui proposait une mauvaise imitation de ce grand scientifique ayant réellement existé) et sa bande leur sauvèrent la mise. OUF. Ensemble ils atteignent la Ville, et s’aperçoivent que la base y a déménagée...

Jour 14 :


Réunion au sommet avec les "cyiantifiques rebelles". Leica se méfie de ces drôles de personnages, portant tous des noms dérivés de véritables scientifiques de son monde. Elle les écoute cependant, plutôt calme et respectueuse. Ce n'est facile ni pour eux ni pour personne... Ils expliquent leurs idées, s'organiser en groupes... C'est loin d'être stupide. Elle avait préféré s'éloigner dans le jardin pour y penser quand retentit l'alarme incendie de la Base... Bordel.


Leica en bref c'est une personne... sensible ♦ opiniâtre ♦ indépendante ♦ sarcastique ♦ intelligente ♦ originale ♦ je m'en foutiste ♦ cultivée ♦ réfléchie ♦ organisée ♦ courageuse ♦ émotive ♦ colérique ♦ violente ♦ passionnée ♦ loyale ♦ confiante ♦ fauteuse de troubles ♦ dynamique ♦ directe ♦ dure ♦ tête en l'air...




Qui tient le pinceau ?


Appelle moi Leica, j'ai vingt ans et pas de talent en particulier. Je suis en prépa scientifique, c'est à dire que mes études me prennent beaucoup de temps mais t'inquiètes, si je me suis inscrite c'est que je pense pouvoir être active sur le forum. J'ai une drôle de passion pour les mots, leur son, leur sens, les concepts qu'il y a derrière. J'ai l'impression que chaque mot est très spécial et que même s'il possède des synonymes il a son sens bien précis, et diffère toujours un peu. Ils sont précis, exacts et expriment tous quelque chose d'absolument unique.
Pour ce qui est du forum je l'ai trouvé grâce à un partenariat et j'ai vraiment eu un énorme coup de cœur. Je n'ai jamais vu quoi que ce soit qui y ressemble et c'est ce qui m'a plu. Puis j'ai tellement envie de savoir ce qui se cache derrière l'Esquisse...
Curiosity kills the cat.



Code:

<!--- Code nécessaire au registre des avatars, ne pas enlever la balise code et remplir impérativement sous peine de finir carabiné ♥ -->
<div class="col-lg-3 col-md-3 col-sm-6 entreereg">
<h2 class="couleur-V11 pseudoreg">Leica</h2>
<div class="featreg">Le voyage de Chihiro - Chihiro</div>
<div class="col-md-5 avareg">
<div class="rolereg">Technicien</div>
<img src="http://image.noelshack.com/fichiers/2016/41/1476462807-esquisse.png" />
</div>
<div class="col-md-7 descreg">
<p> 28 ans - Opinatre, intelligente, cultivée. Aime la différence et la cultive.  - Corps d'un enfant de dix ans.</p>
<a href="http://www.esquisse-rp.com/t2017-termine-leica-everything-s-in-order-in-a-black-hole#20126" target="_blank" class="fichereg">Fiche</a>
</div>
</div>
Commenter
avatar
L'algue
L'algue
a tracé,
le Sam 15 Oct - 2:23
Bienvenue Leica !

Gnooooh, Chihiro ♥️ Il y a plein d'enfants dans la Base, je suis persuadée qu'elle s'entendrait très bien avec eux. :D
Outre cela, n'hésite surtout pas si tu as des questions ! En postant ici, par MP, ou en alpaguant le staff sur la taverne tout simplement.

Bon courage pour terminer !
Afficher la signature en entierRéduire la signature

#B0CC99 ou #667f53

Fansong Striky x Anna par Striky herself **





Désormais, on ne peut qu'espérer que tout ira mieux.
Autres comptes : Kim Ji-Sung, Marshall
Rôle : Explorateur
Situation : En exploration dans le centre commercial, avec Anya.
Particularités : Une chevelure d'un vert flamboyant, faisant penser de loin à des algues.
Messages : 1025
Date d'inscription : 18/06/2012
Toasts : 108
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t79-les-aventures-d-annabelle
Commenter
avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Dim 16 Oct - 19:57
Merci beaucoup !
La voilà finie, j'espère qu'elle sera suffisante et qu'elle vous conviendra ~ !
Commenter
avatar
La chauve-souris
La chauve-souris
a tracé,
le Lun 17 Oct - 20:06
Tout d'abord, bienvenue de manière officielle o7 (ou gaufre, comme on dit chez nous)

Cette fiche… Dedieu qu'on voit que tu accordes énormément d'importance aux mots. Mais pas seulement. On sent tout le respect que tu as pour l'univers d'Esquisse, on voit que tu as lu les annexes, que tu as bien saisit l'univers. Tu as même relevé des détails que les dessinateurs ont oublié depuis le premier jour (Les globes oculaires qui servent de lumière). Le respect des événements, des lieux... Honnêtement, ça fait réellement plaisir à lire ! Et enfin un personnage utile ;A; Sache que l'intrigue t'aime déjà.

Cependant, il y a un petit bémol qui a déchiré le staff pendant toute un soirée : La logique dessinatrice. En fait, et tu pouvais franchement pas le savoir, on aimerait bien que les dessinateurs que tu as décrit dans ton histoire existent : Aussi responsables et logiques. On s'en porterait mieux, honnêtement /crève. Mais le fait est que s'il existe des dessinateurs qui ont ce genre de comportement à douter des paroles d'une gamine (coucou Al, coucou Sacha), les autres… S'en fichent. Royal. Il n'y a que très peu d'enfant, et au fur et à mesure que les jours passent après la Grande Tempête, les dessinateurs voient arriver sans la base des dessinateurs dont leur corps a été altéré. Ce qui n'empêche pas les plus bornés de ne pas y croire – ou d'avoir fortement du mal – et de les envoyer voir ailleurs s'ils y sont.

En fait, et c'était principalement mon point de vue, le fait que Leica ait l'impression que les « adultes » (entre nous, y'en a peut-être 4 dans le lots /meurt) cachent des choses ou parquent les gosses dans leur coin (coucou les gens qui redirigent les enfants vers le club des étoiles de mer)(oui, y'en a)(Le club des étoile de mer étant là où tous les gosses de la base se réunissent)(Étoile de mer parce que y'en a deux qui sont plus ou moins fana de cet animal) est légitime dans sa situation, elle qui était doctorante toussa. Mais le fait est qu'il n'y a pas que des adultes responsables, loin de là (Y'en a deux et le deuxième est justement dans le corps d'une petite fille aussi).

Mais bon, comme tu pouvais vraiment pas savoir que les dessinateurs sont des cas encore plus désespérés que tu ne pensais, ce point de vue n'est dérangeant que par les citations de leurs paroles, en fait. Du coup, il serait préférable soit de mitiger certaines réactions dessinatrices soit le faire plus passer comme le point de vue du personnage, qui serait tout à fait compréhensible.

On ne demande pas non plus de grandes modifications, parce qu'encore une fois, le reste de la fiche est bon : j'ai vraiment pris plaisir à la lire et à voir l'univers autant respecté et compris.
Donc euh. Voilà. Si tu as la moindre question, n'hésite pas ! O/
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Cydna vous surveille en salmon. Sa main gauche est une aile de chauve-souris autonome.



Tu n'es qu'une présence remplaçable
Autres comptes : Kahaüz ; Imogen ; Sacha ; Tzòker
Rôle : Guerrier
Situation : Aucune
Particularités : Main gauche chauve-souris
Messages : 632
Date d'inscription : 29/04/2013
Toasts : 88
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1269-cydna-du-lac-o-une-presence-rem
Commenter
avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Jeu 20 Oct - 18:28
Merci beaucoup d'avoir pris le temps de m'expliquer ce qui n'allait pas. J'avais en effet un peu oublié la "folie" des autres dessinateurs, voici qui est corrigé (j'espère que ça sera bon, j'ai pas eu l'impression d'avoir besoin de modifier beaucoup de choses °°) !

Merci aussi pour les gentils commentaires ça m'a fait vraiment plaisir que la fiche ait quand même globalement "plu" ~
Commenter
avatar
Le coach ailé
Le coach ailé
a tracé,
le Ven 21 Oct - 21:27
Le meilleur pour la fin, comme on dit :D
Il est temps pour moi de venir te souhaiter la bienvenue officielle parmi nous ! Cela faisait un bail que nous n'avions pas vu ce que nous qualifions de "vrai nouveau" (ni DC, ni ramené de force par un membre déjà présent, du miracle on vous dit !), en espérant que c'est le début d'une belle histoire d'amour ♥️ En tout cas, comme l'a dit Cydna, ça faisait énormément plaisir de voir quelqu'un qui a pris la peine de tout lire, d'intégrer l'intrigue (même lointaine, dediou, j'avais oublié cette boulette de viande) d'être aussi méticuleuse sur les détails de l'univers. Modulo le facteur idiotie des locaux, mais il faut avouer que les textes officieux ont une étrange (?) tendance à essayer de rendre ces bons à rien épiques.

Mais bon, tu as fait les corrections nécessaires, et surtout c'est quelque chose dont tu te rendras très vite compte en jeu, il est donc temps...



De te validey !



Tu rejoins donc les dessinateurs et, comme tu l'as indiqué sur ton registre, nos beaux techniciens tout violets ! Un groupe accueillant et reconnu pour euh... Bon, surtout pour son manque de membres, même si celui-ci a augmenté et dépasse désormais les logisticiens. En tout cas, prends ton marteau et ta clef à molette, il y a du boulot !

Tu peux commencer à RP quand tu veux, du jour 1 au jour 15, même si on te conseille plutôt de préconiser les jour 14P2 et 15, puisque c'est là où tu pourras le plus facilement rejoindre un RP a priori ! Si tu es du genre organisée, peut-être sais-tu déjà qu'il est possible de faire un journal de bord pour y consigner toutes tes aventures (même si j'ai perdu espoir, personne le fait /meurt) En tous les cas, si tu as une question sur le système de RP, n'hésite pas à demander un coup de main, d'autant que c'est pas tout à fait pareil au J15 à cause des Chroniques.

Eh oui, les chroniques ! (transition subtile bonsoir) Je ne sais pas si tu as jeté un coup d'oeil au sous-forum dédié, mais elles vont bientôt reprendre... Le principe ? Jouer les ellipses en avance à travers des choix, des bilans, et quelques friandises de plus qui seront annoncées lors de ladite reprise ! Bientôt, tu pourras "esquisser" les actions de ton personnage au J16 et voir comment elles influenceront plus ou moins l'issue des 4 parties de la journée... Enfin dit comme ça c'est brouillon, le sujet explicatif te le dira mieux. Et en tous les cas, la participation est facultative, comme toujours.

Autres choses facultatives mais très bien : les quêtes (pour aller tenter d'être utile en groupe, ou filer du boulot aux autres), les lancers de dés (où tu peux te créer un sujet pour lancer n'importe quel dé quand tu veux), les souvenirs (si tu veux nous raconter les périples de ta physicienne avant l'Esquisse) et les songes (si tu veux raconter n'importe quoi seul ou à plusieurs, allant du RP genderbend au futur alternatif, en passant par le RP dans une autre langue et d'autres essais de styles, le tout pouvant être compté comme le rêve de ton personnage et impacter le jeu réel) ! Parce qu'il n'y a pas que le RP dans la vie, l'avant-scène regorge de possibilités pour pimenter celui-ci ou lui rajouter des annexes, et on prend toutes les idées pour en rajouter encore :>:

Enfin, euh, pour l'instant, n'hésite pas à te jeter copieusement sur l'animation de Kaori, The Voice J15, histoire de découvrir à quel point le forum regorge d'êtres talentueux pour faire foirer les intrigues /meurt/ L'entracte, les expositions et la zone cadeaux sont également tes amis, les deux premières regorgeant de sujets pouvant potentiellement t'intéresser. Que ce soit découvrir les personnages du forum via leur carte hearthstone, débattre sur l'écriture, squatter l'horloge parlante ou philosopher sur l'Esquisse... On peut y perdre encore plus de temps que sur la taverne (comment ça la prépa ? Voyons, faut bien faire une pause friandise de temps en temps)

Bref, en tout cas, re-bienvenue parmi nous ! J'espère que tu t'intègreras bien que ce soit hors-jeu ou en RP, et en tout cas j'ai fortement hâte qu'on se fasse un RP à l'occasion, ne serait-ce parce qu'Al n'a jamais assez de gens sur qui cracher :D Et puis si jamais question, doute ou problème il y a, ma boîte MP est graaaande ouverte, et mon skype aussi si jamais tu veux m'ajouter ! Ah et au fait, note bien le samedi soir si tu es disponible, il arrive qu'on organise des soirées quand quelqu'un a pas la flemme êê

Sur ce,
Folie te souhaite un bon périple en Ses terres... et peut-être à bientôt ~ ♫

Afficher la signature en entierRéduire la signature

Cuiiiii !
Autres comptes : Ambros, Al, Iris Listz, Thalès et Trenca
Rôle : Vagabond
Situation : Sociabilise avec tout ce qui croise sa route dans la Base
Particularités : Est accompagné d'un perroquet nommé Eelis II.
Messages : 2422
Date d'inscription : 10/06/2012
Toasts : 119
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1007-eelis-oo-une-ombre-au-fond-de-l
Commenter
Contenu sponsorisé
a tracé,
Commenter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum