Anthos - Rue des jardins

avatar
Jeune Pousse
Jeune Pousse
a tracé,
le Lun 5 Déc - 0:38


Anthos

Identité







Appellation : Anthos. Son nom de naissance était Alys Hesiodaina, mais il s'est égaré à la faveur de l'automne l'oubli.
Anniversaire/Âge : Née un 14 juin. Dix-neuf ans. Mais tout ça aussi, oublié.
Nationalité : Grecque.
Arrivée dans l'Esquisse : Jour 16
Goûts : La vie, les fleurs, la poésie, les fleurs, rêver, les fleurs, rêver de fleurs, les fleurs, les parfums, les fleurs, et aussi les fleurs.



Description





~ PROLOGUE ~

Son premier éveil fut un peu forcé par des bruits de vagues déferlantes, un vacarme de trombes d'eau s'abattant contre les remparts rocheux d'une côte, et le son abattu de leur retraite.
En général, être interrompu au milieu d'un rêve présente au moins l'avantage qu'on s'en souvient après coup. Mais là, elle n'en avait cure. Le rêve duquel on l'avait arrachée, elle le connaissait par cœur. C'était son petit monde à elle. Son petit jardin secret. Littéralement. Un univers fleuri qui n'avait jamais hanté que ses songes. Aucune constante ne le caractérisait, sinon la densité de sa flore. Les murs du jardin étaient parfois de pierres blanches, parfois de grilles noires. L'on traversait tantôt les massifs floraux par de rayonnantes routes pavées, tantôt par de pittoresques sentiers de terre. Une nuit, le ciel brillait bleu, la suivante, il virait vers des tons saumonés, la suivante, encore, il s'assombrissait pour ne plus montrer qu'une obscurité marine. Mais qu'il se présente sous la forme d'un enfer luisant ou d'un havre dantesque, ce refuge onirique était toujours irisé de fleurs. Toutes sortes de fleurs, toujours différentes au fil des rêves. Des lavandes, des jacinthes, des narcisses, des hibiscus, des calices... Elle en connaissait tous les noms, toutes les formes, toutes les couleurs, tous les messages... Et voilà bien l'ironie de son sort.

Car elle n'avait pas la moindre idée de la façon dont elle savait tout cela.

Il s'agissait bel et bien de son premier éveil. Un éveil qui n'avait aucun autre passé que celui de son rêve. Elle était totalement amnésique. Elle le savait. Elle savait que c'était la seule explication. Elle s'était éveillée avec des idées conçues, mais aucun souvenir. Du moins aucun souvenir de faits réels. Ni d'où elle pouvait se trouver, ni d'où elle pouvait venir, ni même de qui elle pouvait être. Mais sa raison ne semblait pas en avoir souffert ; elle était encore assez sage pour s'en inquiéter. Elle avait encore peur du vide.
Pourquoi, d'ailleurs, les fleurs existeraient-elles nécessairement pour qui ne visitait pas son esprit ? Après tout, en retrouvait-elle l'image autour d'elle, là où son imagination ne portait pas ? En fait, oui. Après avoir ouvert les yeux, elle en avait découvert deux. La première était fausse. C'était le dessin d'une fleur d'althéa cousu sur son pull, sous les lettres « Ανθος », quoi qu'elles signifiassent. La seconde, qui ornait la chevelure de la jeune fille, était une bâtarde. Une rose aux pétales bleues. Ça n'existait pas dans son jardin, elle en avait la conviction. Les roses de son antre avaient la couleur du ciel qui la surplombait, et celle qu'elle portait aux cheveux affichait les teintes de celui dont elle rêvait. Mais cette rose bleue était bien là, elle semblait vraie. C'était la seule qu'elle ne reconnût pas, et pourtant la seule dont elle pût s'assurer l'existence.
Par ailleurs, si elle savait assimiler le phlox aux flammes, les chrysanthèmes à la mort, et chaque fleur à une idée, un sentiment, un message, une symbolique... il n'en était rien pour cette rose bleue. Elle ne représentait aucune de ses passions. Elle était hors d'elle et de ses rêves. Cette fleur n'était que de ce monde, et son plus grand mystère aux yeux de la jeune égarée.

Voilà toutes les premières pensées, tous les premiers tourments, qui hantèrent la nouvelle Dessinatrice à ses tous premiers instants. Puis, passés le choc et la découverte de l'anormale normalité qui l'entourait, elle entreprit de se trouver un nom. Elle aurait pu opter pour « Iris », « Violette », « Silène », « Rose », ou même simplement « Fleur »... Mais elle troqua finalement toutes ces options contre « Anthos », ce mot décorant son torse, bien qu'elle ne le connût ni d'herbe, ni d'adonis.
Anthos, car c'était désormais elle, devait maintenant prendre son pied dans le monde, car elle planait encore au-dessus. Elle ne se lança pas d'objectifs aussi ambitieux que retrouver la mémoire. Sans qu'elle ne sût l'expliquer, elle s'était convaincue que son passé l'avait rejetée, que seuls ses rêves et son présent toléraient son existence. Et comme elle ne parvenait pas à retrouver les affronts qu'elle ait pu commettre lors de sa première vie, elle ne consacrerait ses efforts qu'à la seconde. Ses derniers ponts vers le temps perdu étaient ses rêves. Car ce n'étaient pas de vulgaires ponts de corde, mais de majestueux édifices dont elle était sûre d'avoir posé chaque pierre, et ce pendant des années. Un jardin ne pousse pas en un jour.

Alors Anthos continuera de le fleurir, encore et encore. Cueillir les roses de la vie pour les rêver ensuite. Rien de plus. Au fond, sa vie est là, et semble l'avoir toujours été, alors que faire sinon la vivre ? La vivre au jour le jour. Et la rêver la nuit. Après tout, faut-il vraiment marcher au bord de la mer pour en déguster le son ?


~ SCÈNE PREMIÈRE ~

Après son éveil, à défaut de partir à la recherche de sa mémoire, Anthos s'en alla tout de même découvrir ce qui l'attendait dans cette vie diurne, cette terra incognita. Elle décida d'opérer méthodiquement – pour sa défense, elle n'a pas encore pris le pli local à ce moment-là – et de prendre quelques points de repère. Et, pour être sûre de s'en souvenir, quoi de mieux que leur donner des noms fleuris ?

L'endroit précis où elle se trouvait était un grand dénivelé, une sorte de cratère naturel. Ce fut donc son point de départ, le premier point que retiendrait sa mémoire. Elle le nomma le Calice, et y resta un moment, afin de s'assurer d'en enregistrer assez d'images pour le reconnaître toujours, et à coup sûr. Peut-être comprendrait-elle en y revenant pourquoi elle s'y réveilla.

Où aller ensuite ? Pas de Nord, ni de Sud. Pas de soleil, ni d'étoiles. Les repères du Ciel étaient capricieux, et se meuvaient aléatoirement. Alors elle opta pour une nouvelle solution. Le Calice serait un pôle. Le pôle d'Éclosion. Où qu'elle allât, la direction du Calice serait l'Éclosion, celle opposée serait la Fanaison. Tournée vers l'Éclosion, elle aurait le Tournesol à sa droite, et la Gueule de Loup à sa gauche.
Sur ces bases solides – du moins, dans son esprit – Anthos passa quelques temps à étudier les alentours, tout en évitant soigneusement les Objets mouvants patrouillant par-ci par-là – elle ne se souvenait pas qu'un pyjama puisse se promener sans quiconque pour le porter, ni d'ailleurs n'importe quel objet, mais elle mit rapidement cela sur le compte de son amnésie.

Un par un, elle repéra l'Héliotrope, le Lys, la Stramoine, l'Orchidée...Au fur et à mesure qu'elle avançait, son petit palais mental fleurissait. Puis, au bout de plusieurs heures de reconnaissance, elle aperçut un point de repère tout à fait particulier, au loin, à quelques centaines de pas du Lotus, en direction Gueule de Loup. C'était comme des jardins, mais sans floraisons. Juste les pierres pour soutenir les massifs, les barrières pour les délimiter, les chemins pour les arpenter, les lampadaires pour les éclairer, les bancs pour y rêvasser... Et les jardiniers pour les fleurir.

« Rue des Jardins » semblait un nom de fleur approprié.




Qui tient le pinceau ?




C'est l'histoire d'un fou qui repeint son TC, quand soudain, une autre folle arrive et lui dit „Dépêche-toi de finir ton personnage, j'enlève les chroniques !“

Oui, en fait, je compte pas jouer ce personnage tout de suite (je vais essayer de faire quelque chose de Nõd, déjà, depuis le temps qu'il attend), mais il fallait que je fasse valider sa fiche avant de l'inscrire aux chroniques, pour qu'elle puisse faire un truc de son J16. Oui, même si j'annonce officiellement dans sa description qu'elle va probablement vagabonder comme une vraie vagabonde, ahem.
En même temps, elle aime les fleurs, 'fallait bien qu'elle soit verte.


Code:

<!--- Code nécessaire au registre des avatars, ne pas enlever la balise code et remplir impérativement sous peine de finir carabiné ♥ -->
<div class="registre1">
<div class="pseudoreg">Anthos</div>
<div class="featreg">Originale</div>
<div class="descreg"><p>19 ans – Cheveux blonds, rose bleue dans les cheveux - Jeune épicurienne qui adore les fleurs, qui les connaît par cœur malgré son amnésie, et qui rêve fréquemment d'un grand jardin bien garni.</p></div>
<div class="fichereg"><a href="http://www.esquisse-rp.com/t2047-anthos-rue-des-jardins#20358" target="_blank">Fiche</a></div>
<div class="avareg"><img src="https://i37.servimg.com/u/f37/19/32/49/68/anthos11.jpg"/></div></div>
Carpe floras
Autres comptes : Kaoren, Nõd
Rôle : Vagabond
Situation : Pas encore née, hum...
Particularités : Aucune
Messages : 4
Date d'inscription : 05/12/2016
Toasts : 4
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
le larbin "viril"
a tracé,
le Sam 10 Déc - 1:10
Officiellement, re-bienvenue à toi Kaoren ♥️
c'est très personnel mais je suis sûre partagé : je suis vraiment ravie que tu sois assez attaché au forum pour remettre le couvert une troisième et glorieuse fois !

Anthos est particulièrement poétique et choupette, ce fut vraiment un plaisir à lire. Et avec ton ajout, tout est parfait, la petite est tout à fait validée et libre de vagabonder floralement dans les plaines hostiles de l'Esquisse (mais qu'elle fasse attention quand même, tous les objets ne sont pas aussi distraits que son esprit rêveur - c'est dangereux hiiii, que quelqu'un la guide vers la Base, c'est plus sécur... bon, y a des gens un peu douteux mais heu, en théorie, c'est mieux.)

J'attends avec impatience de la voir en jeu, en tout cas Awwwww ♥3♥
(et, vraiment, elle est terriblement chouette et choupette, et réveille vicieusement le zombie de rashid qui erre dans mon esprit, arg).
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Liam n'a pas assez de personnalité pour utiliser autre chose que [b].
(Quand il se décide à parler).
Sortir.
Autres comptes : Diablo & Play.
Rôle : Guerrier
Situation : Avec Eelis. Ou au Bar. Ou dans les alentours. (Des deux.)
Particularités : Griffes (mains et pieds), pieds bandés (sans chaussures), assez mal rasé.
Messages : 624
Date d'inscription : 06/08/2012
Toasts : 77
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1324-les-poches-de-liam-ce-sont-d
Commenter
avatar
Jeune Pousse
Jeune Pousse
a tracé,
le Sam 10 Déc - 9:21
Merciiiii !

Mais pour la voir jouer, il faudra attendre le lancement des chroniques jouables, héhé. En attendant, je vous promets un peu plus de RP avec mes deux autres personnages pendant ces vacances !
Carpe floras
Autres comptes : Kaoren, Nõd
Rôle : Vagabond
Situation : Pas encore née, hum...
Particularités : Aucune
Messages : 4
Date d'inscription : 05/12/2016
Toasts : 4
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
Contenu sponsorisé
a tracé,
Commenter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum