Edward Pyrhum • Murphy's Law [TERMINE]

avatar
Petit nouveau
Petit nouveau
a tracé,
le Jeu 13 Avr - 10:10


EDWARD PYRHUM

Identité



Appellation : Edward, Pi, Chat noir, le Poissard, Murphy (ou plutôt Murph').
Anniversaire/Âge : 27 ans, né le dix avril.
Nationalité : Anglais, né à Londres, habite au 221 Baker Street. Hum ? Un soucis ?
Arrivée dans l'Esquisse : Jour 1, pas de chance.
Goûts :  Avant d'entrer dans l'Esquisse, Edward c'était un bonhomme un peu tu vois. Il était absolument passionné par les sciences, la Seconde Guerre mondiale et le cinéma. Son taff c'était ingénieur à la botte de l'armée. Il travaillait sur un exosquelette militaire essentiellement destiné à aider le soldat dans le port et la manipulation de charges lourdes. Ça avait toujours été son rêve, il avait travaillé dur pour le réaliser et maintenant, ça marchait... Enfin presque. On allait le virer.
Membre d'une association de souvenir Seconde Guerre mondiale, il y passait une grande majorité de son temps libre et collectionnait les vieux objets de l'époque. Seringues, mousse à raser, bandages... Tout y passait. Salon étonnant.
Et puis... Il y avait les filles. Compliquées, un peu farouches. Il refuse de l'admettre, mais c'est un grand romantique. Il rêve d'elle le soir encore parfois. Lui qui avant cette rencontre était froid, exempt de compassion, fermé, dur... Avec elle, il faisait patte de velours, tout ce qui la touchait le touchait et il n'avait jamais autant sourit. Il ne voulait pas l'avouer, mais il aimait ça. Il aimait toute la bienveillance et l'amour qui l'entourait, il aimait être amoureux, être niais et faire des plans sur la comète. Il aimait rêver et la douceur que prenaient les couleurs du monde en sa présence. Il a détesté quand ça a mal tourné, les assiettes brisées au sol et la porte claquée. Putain de fierté. Elle le guettait toujours, vicieuse, cachée derrière des mots doux qui n'étaient que pour elle. Uniquement pour elle. Un monde hors du monde, une bulle. Et ça avait été ça le problème. Qui peut vivre une passion en autarcie ? Qu'est-ce qu'un amour en dehors de la société, qui ne vit et n'est nourri que par lui-même ? Il meurt. La fierté d'Edward l'a tué, asphyxié. Ne voulant rien admettre, il a tout perdu.
Aujourd'hui, il noie son chagrin, oui, au bar parfois. Mais surtout dans des comédies romantiques quand il est seul au cinéclub. Et ça, il ne l'admettra jamais.


Description




Jour 1 : «Tout ce qui est susceptible de mal tourner tournera nécessairement mal.»

Mal de crâne incroyable. Tu sais très bien que tu devrais pas autant boire quand ça va pas. T'as fini mal, t'as vomi trois fois et t'as pleuré comme une fillette. Tu sais très bien que ça sert à rien de noyer ton chagrin dans l'alcool quand t'as des envies de suicide comme ça. C'est pire après. Quoi que, au moins, ça t'empêche de faire des conneries et le serveur du bar commence à te connaître. Ouais le petit jeune de dix-neuf ans qui sait rien faire de ses dix doigts et qui te ramasse à la petite cuillère à chaque fois. A chaque putain de fois qu'il te voit passer la porte d'entrée, il sait comment va finir ta soirée et la sienne. Dans le fond, t'es un peu un pauvre type. Mais ça lui met du baume au cœur au petit serveur de te voir rentrer. Je sais pas si t'as capté mais il t'aime bien. Enfin, je veux dire, pas amicalement. C'est pas juste un bon samaritain qui te tient les cheveux et t'essuie la bouche par altruisme. C'est vrai qu'avec tes lunettes, tes jeans un peu moulants et ton air de premier de la classe, tu peux faire un peu gay parfois. Il rêve de te mettre dans son lit... D'ailleurs, c'est pas...

Pas dans son lit. Edward n'était pas dans son lit. Ni dans celui du serveur. Lumière, ciel rose... Angoisse soudaine. Panique totale. Scientifiquement ça ne fonctionne pas, ce qui donne sa couleur au bleu du ciel c'est la diffusion de la lumière par l'atmosphère, ça voudrait dire que l'atmosphère a changée ..? Non. Impossible. Edward respire, profondément, pas d'asphyxie, tout va bien... Enfin, il essaie de s'en persuader, il est juste sous un putain d'immense ciel rose. Regard sur ses bras, pas de traces de piqûres, il a rien pris. Pourtant, il est impossible que ce soit la réalité. Un rêve, c'est forcément un rêve. Si on meurt dans un rêve ou qu'on pense très fort au réveil ça marche non ? On est de nouveau au chaud, dans son lit. Le lit d'Edward hein, pas celui du serveur : pas intéressé.
Quelque chose cloche sur tes bras d'ailleurs Chat Noir, non..? Des tattoos, partout. Pas une parcelle de peau libre, t'en as jusque sur les mains. T'as l'air d'un voyou maintenant c'est ça ? Risible. Tous les tatoués ne sont pas des gangsters d'ailleurs. Quoi que ça te va bien, le petit serveur apprécierait. Ca te fait peur, encore plus que le ciel rose. Avoue que tu comprends rien et ça t'emmerde. En même temps, tu peux pas rester là et tu le sais très bien.

Edward finit par se mettre en marche, après avoir pensé à un réveil pendant de longues minutes et cherché un endroit d'où se jeter. Il n'a rien trouvé et penser n'a rien donné. Y a plus rien d'autre à faire que bouger de toute façon. Il n'accepte pas la situation, mais finalement n'a d'autre choix que d'avancer. La lumière froide du ciel éclairait l'horizon, sans chaleur. Il n'y a pas l'air d'avoir de soleil, en tout cas, il ne le voit pas. Pas pire que sur Tatooine où y en a deux, ils ont dû voler celui d'ici. Il n'a pas d'autre explication logique. Il marchait le nez en l'air et se heurta à un truc mou et légèrement collant. Mon gars, t'es empêtré dans de la Barbe à Papa, félicitations. Même si tu te débats comme un idiot en pensant à des hallucinations, c'est bien ce que tu es en train de vivre maintenant. T'as l'air ridicule... Y a que toi pour faire ça. Après être pitoyablement sorti des griffes de la maléfique confiserie, tu fonces dans le bâtiment qu'elle protège. On dirait une base. Y a d'autres humains mais tu les ignores. Déjà, ils ont l'air chelou, je leur ferais pas confiance non plus. Tu te perds dans les dédales des couloirs et finis par trouver une pièce vide où tu t'enfermes et t'assoies par terre dans un coin. Tu vas pas craque mon petit chat hein ? Fragile. Un drôle de globe oculaire t'observe et fait de la lumière. A moins que ce soit toi qui le fixes, mal poli. Un peu paumé tu lui fais coucou de la main. T'es con. T'as froid, y a rien dans ce bunker de merde. Tu passes devant un miroir et t'observes. Ca te fait pas trop rire.

Tu ressembles à rien. Enfin, je veux dire à rien d'avant. T'as dit bye bye à tes yeux bleus un peu fermés et perçants et à tes cheveux châtains coupés bien courts dans la nuque et un peu plus longs devant. Comme l'employé parfait. T'as plus de lunettes. Tu te retrouves avec une vieille tête de beau-gosse à la tignasse blonde méchée décolorée en fouillis et un sourire comme Kennedy à faire tomber toutes les minettes. A pleurer de rire tellement ce corps musclé et tatoué t'appartient pas. Remarque, pour certains tu changes en mieux. Pour toi c'est la cata. Quinze centimètres en plus et 20 kilos de muscles en trop. T'es bien marrant. Par contre, t'as une mine déconfite, tu retournes dans ton coin poussiéreux et t'endors sans attendre ton reste... Pourtant t'as pas fini.

Jour 2:

Edward fut réveillé par le froid. Apparemment, la base n'était pas chauffée. Évidemment pas de couverture à l'horizon. Il ignorait l'heure qu'il était et commença à déambuler dans les couloirs de la base pour trouver de quoi se mettre au chaud. Il se perdit. A de nombreuses reprises. Les escaliers étaient en réalité mouvants et ne menaient jamais au même endroit. Impossible de faire une cartographie du lieu, impossible de se repérer. Il s'approcha d'une fenêtre pour regarder l'extérieur, le ciel était noir, pas d'étoiles, pas de lune, rien qui ne permettait de rêver. Rien qui ne permettait d'aspirer à autre chose. Ici pas d'association Seconde Guerre mondiale ou de films pour te distraire. T'es tout seul avec ta poisse Murph.

Réveillé une seconde fois, par une secousse cette fois-ci. Brève mais violente. Des débris de boulette de viande coulent le long de la fenêtre. Visage dégoûté, c'est pas très végé tout ça... Tout va très vite autour de toi, un véritable bordel. T'as pas d'autre mot pour décrire ce qui se passe dans ce monde que : "bordel". T'es rapidement pris dans un tourbillon d'action, tu sais plus trop ni ce que tu fais, ni où tu vas, ni pourquoi. Ta petite gueule de surfeur toute neuve sortie d'usine est requise pour combattre des objets animés qui attaquent la base. Pris dans le feu de l'action tu te retrouves bringuebalé en bas, un micro-onde à la main et tu fais face à une dizaine d'objets... Tu sais pas quoi faire, tu gesticules comme un con, tentant probablement de faire peur aux débris métalliques en dansant le haka. D'un coup tout devient noir. Félicitations champion, j'ai l'honneur de t'annoncer qu'un dessinateur maladroit t'a assommé avec un grille-pain. T'as vraiment la poisse.

Heureusement, Edward avait été récupéré à temps par un type qui s'était occupé de lui... Ayant été frappé à la tête il lui avait consciencieusement fait un plâtre... Au bras, si, tout à fait, au bras. Réveil nauséeux. L'ingénieur ne savait plus trop si c'était la cuite de l'avant-veille ou autre chose. Il regarda ses pieds. Encore des tattoos, incroyable. Des gens se font vraiment tatouer les pieds..? La vraie bonne nouvelle, c'était que les objets avaient été repoussés. La mauvaise, c'est qu'il était censé garder le plâtre pendant quinze jours. C'est long quinze jours. Surtout pour quelqu'un qui n'a rien. Des enfants avaient déjà commencé à lui customiser, apparemment ils avaient réussi à s'échapper du club des étoiles de mer. Ils dessinaient des chats. Avoue que les chats t'aimes plus ça depuis qu'elle est partie avec.


Jour 3 à 12 : « S'il existe au moins deux façons de faire quelque chose et qu'au moins l'une de ces façons peut entraîner une catastrophe, il se trouvera forcément quelqu'un quelque part pour emprunter cette voie. »

La première chose que t'as pensée en restant un peu par là... c'est qu'ils ont un putain de pet au casque ces dessinateurs. Rassure-toi, toi aussi. Tu passes pas vraiment inaperçu avec toutes les merdes qui t'arrivent, ton plâtre et ton sourire ultra-bright... D'ailleurs, ce sourire pas de chance. Bon déjà, tu souris jamais c'est un fait. C'est pas en arrivant dans l'Esquisse que ça t'a quitté. Y a qu'à elle que tu souris, les autres tu leur lances toujours ce regard de tueur. Alors oui, je suis au courant, tu fais pas exprès mais clairement on dirait que t'as envie d'assassiner tout le monde. C'est chelou. Enfin ça c'était avait d'être une putain de bombe. Parce que maintenant si on écoute les bruits de couloir t'as l'air (je cite) : "Mystérieux". Une blonde méchée tatouée c'est mystérieux... mouais on repassera. Les hormones qui bouillonnent je vous dis. Et c'est comme ça que t'en es arrivé à te faire harceler par un drôle de fille.

T'es vraiment un sale de Chat Noir. Toi, il t'arrive un truc relativement cool qui est, être un beau-gosse de la night et ça finit en catastrophe. Explique-moi comment tu fais, j'en peux plus. Ok, t'assumes pas que t'es un lover des plages, le Journal de Bridget Jones etc. Jusque-là je comprends, chacun sa pudeur... Tu souris jamais, t'as juste envie qu'on te foute la paix. Soit. Tu fais tout pour les éviter. Mais PAF. Ca t'arrive quand même dessus. T'as un karma de merde chaton, je te jure. Les premiers jours t'as remarqué qu'elle te regardait beaucoup cette fille un peu bizarre aux cheveux bleus. T'as juste ignoré le truc, comme avec le serveur, sauf qu'il a été là pour toi plus souvent et qu'il te mange moins des yeux. Je te jure elle est indécente. Heureusement que t'as pas des yeux derrière la tête, tu serais gêné. T'as bien été consciencieux, tu l'as évité, tu lui as pas parlé, même quand elle a glissé des petits mots à ton attention un peu partout dans les pièces où tu allais. Bien sage. Tu t'es contenté de rester dans la base pour te reposer et reprendre tes esprits. Puis l'allumé qui t'as fait le plâtre refusait que tu sortes du lit au départ. Et t'as glissé dans les escaliers sur un peu de confiture... Sur elle.

Tu lui es tombé dans les bras comme dans les pires comédies romantiques que t'aies jamais regardées, c'était ridicule, au milieu de cette base. T'as pas pu t'empêcher de rire de toi même, parce que oui, franchement c'était drôle. Et là, sourire ultra-bright qui fait son effet. Putain mec, pas de chance... T'as beau faire 85 kg de muscles à présent, tu t'es retrouvé collé contre un mur des seins plaqués contre toi à plus savoir quoi faire. C'était pas toi le bonhomme. Elle s'est approchée près, beaucoup trop près, t'as senti son souffle contre tes lèvres, tu voulais pas... putain tu voulais pas. Et tu t'es évanoui.

A quelques kilomètres, en ville :

Rose venait de se réveiller, difficilement. Elle ne comprenait décidément rien. Le ciel était très étrange, rose et des images défilaient. Des bouts de phrases, des photos, des poèmes. Elle avait le sentiment très étrange de connaître chacune de ces lignes qui défilaient, chaque visage qui apparaissait. Hébétée, elle ne put s'empêcher de rester ainsi, la tête en l'air pendant de longues minutes, voire des heures. Le temps ne semblait pas s'écouler normalement. Ses lèvres bougeaient au rythme des mots qu'elle lisait.

«Tout ce qui est susceptible de mal tourner tournera nécessairement mal.»

D'abord, un rire. Ceci lui semblait encore plus familier que le reste et la première sensation à la lecture de cet étrange principe fut douce. Quelque chose qui rappelait la maison, comme un bon souvenir. Puis, autre chose de bien plus violent la réveilla et la prit aux tripes, une espèce de peur, de la panique, des sueurs froides et du dégoût. Frissons. Le long de sa colonne vertébrale, au bout des doigts. Elle se replia sur elle-même et secoua la tête, troublée. Il était certainement temps de bouger.

En se relevant, Rose fut frappée par une évidence qui avait été jusqu'ici mise de côté. Elle ne se souvenait de rien mis à part de son prénom. Impossible de se rappeler ce qui s'était passé, de sa vie d'avant ni de ce qu'elle était. Impossible de savoir ce qu'elle faisait, ce qu'elle aimait... Statique. Le ciel défilait toujours, passant des dialogues improbables, des extraits de drôles de mots d'amours échangés et de disputes violentes. Soudain apparut une photo d'elle avec un homme, un instantané. Aucun souvenir de ce type, aucun, mais ça faisait étrangement mal, impression désagréable. Il n'était pas vraiment beau, du moins pas au premier coup d'œil. Un faux air de Matt Damon dans le regard et sur les lèvres. Sans qu'elle le réalise, elle trembla et il se mit à pleuvoir juste au dessus de sa tête. Trouver un endroit au sec.

Jour 13:

Ceux qui survivent sont ceux qui s'adaptent. Tu l'as bien compris ça, pas vrai ? Tu commences à accepter tout ce qui se produit autour de toi, la pilule est passée. De toute façon, après avoir souhaité, presque prié de longues heures pour qu'on te ramène chez toi, tu es toujours dans cette base, toujours avec ces gens étranges. Mais t'inquiètes, tu détonnes pas, toi aussi t'es un peu taré. Peut-être pas de la même manière, mais je t'assure, t'as un grain. T'as réussi à négocier le retrait du plâtre quelques jours à l'avance en utilisant des arguments hautement scientifiques. Tu vois que tu t'intègres très bien au paysage. Maintenant ton bras est libre comme l'air et tu en profites pour regarder les tattoos. Ça te parle pas, rien que t'aies l'air de connaître en tout cas. Un mélange de genre assez dérangeant, des barbelés, des feu-follets bleus, quelques fleurs, des symboles, écritures tout s'entremêle. Sans que tu le saches, car tu n'oses pas réellement observer ton dos, il y a une magnifique rose sur ton omoplate gauche.  

Sans que tu t'y attendes une voix résonne dans ton crâne, comme si on te susurrait quelques mots doux à oreille... C'est gênant. Elle t'invite à aller à la plaine avec comme promesse de découvrir des merveilles. Ouais, j'ai capté que ça te tentait pas trop, aventurier sans trop se mouiller. Toi tu préfères réparer les objets. La promesse de découvrir ce qui s'est passé est pourtant bien trop forte, tu laisses ton superbe canon à confettis et te mets en marche.
Edward avançait depuis un moment déjà sans trop regarder le ciel. Cette chose l'angoissait. Il ne semblait pas naturel, on aurait dit des LEDs... Un instant, il se demanda s'il n'était pas enfermé dans un dôme gigantesque pour le plaisir de quelques téléspectateurs et se raisonna. On n'était pas dans Hunger Games. Il suivait de loin quelques camarades n'ayant pas vraiment le cœur à discuter et faire comme si de rien n'était. Au bout d'une heure ou plus il les perdit de vue. Paumé Edward, ça y est t'es perdu dans une satanée plaine où des objets hostiles errent certainement. Forcément, tu prends la mauvaise direction. T'es con. Enfin le destin a un truc contre toi, c'est pas possible. Tu sais pas trop comment mais t'arrives dans une ville.

Le Chat Noir fut surpris par un éboulement. La ville se détruisait petit à petit, il ne restait plus grand chose mais des ruines. Il avait l'impression que c'était un vestige de bataille. Guernica, Seconde Guerre. Un petit quelque chose de rassurant. Il continua à s'aventurer sans croiser personne, se sentant pourtant observé comme si on le fuyait. En même temps, t'sais les chats noirs ça appartient aux sorcières, par très bon signe en général. Tu mets le pied sans une espèce de truc violet gluant comme de la gelée qui sent le rosbif. Vomis pas s't'eu plaît, t'as eu ton heure. T'avances comme si de rien n'était.
T'arrives quand même à parler à deux trois personnes, toutes aussi cinglées que celles de la base. Mais ici elles ont l'air de s'organiser de manière à changer la ville. Intéressant. Ils n'ont cependant pas l'air d'en savoir plus que toi. Tu passes le reste de la journée à expliquer au petit groupe d'où tu viens jusqu'à ce que certains reviennent et la base s'écrase à quelques mètres de là.

Edward y retourne pour retrouver des visages connus et échanger à propos de ce qu'ils ont découverts. Tout semble trop fou... Des scientifiques ..?

Jour 14 :
Cyantifiques... Scientifiques mon cul. Ils ont l'air bizarres, tu les aimes pas trop et ne sait pas trop quoi en penser mais ils ont plutôt l'air de charlatans à tes yeux... Encore plus fous que les dessinateurs.

Caractère en bref : Fier, engagé, passionné, peu souriant, sérieux, intelligent, égoïste, n'aime pas le changement, déprimé, un brin alcoolique.



Qui tient le pinceau ?



20 ans. Fille. Pas de PUF. Etudes en science. Passionnée par les livres et les livres et les livres et les sons et les livres. Amoureuse de mots à temps plein, renifleuse de livres à temps partiel. Connu le forum par partenariat. Rentre dans sa 8ème année de RP. A fait de longues pauses. Rouillée. Aucun confiance en soit. Veut bien faire. Aucun talent.


[/b]
Code:

<!--- Code nécessaire au registre des avatars, ne pas enlever la balise code et remplir impérativement sous peine de finir carabiné ♥ -->
<div class="col-lg-3 col-md-3 col-sm-6 entreereg">
<h2 class="couleur-V11 pseudoreg">Edward Pyrhum</h2>
<div class="featreg">Katekyo Hitman REBORN! - Dino Cavallone</div>
<div class="col-md-5 avareg">
<div class="rolereg">Technicien</div>
<img src="http://image.noelshack.com/fichiers/2017/15/1492027165-murphy.png" />
</div>
<div class="col-md-7 descreg">
<p>27 ans - Fier, engagé, passionné, peu souriant, sérieux, intelligent, égoïste, n'aime pas le changement, déprimé, un brin alcoolique - Grand, musclé, tatoué de partout</p>
<a href="http://www.esquisse-rp.com/t2086-edward-pyrhum-o-murphy-s-law-en-cours" target="_blank" class="fichereg">Fiche</a>
</div>
</div>
«Tout ce qui est susceptible de mal tourner tournera nécessairement mal.»
Rôle : Technicien
Situation : Aucune
Particularités : Grand, musclé, tatoué
Messages : 4
Date d'inscription : 12/04/2017
Toasts : 1
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
L'algue
L'algue
a tracé,
le Jeu 13 Avr - 13:02
Officiellement, bienvenue ! *tend une gaufre*

Très joli début de fiche ! Ton style se lit vraiment tout seul. Il n'a vraiment pas de chances ce pauvre Edward (il s'entendrait bien avec le prédef' Murphy du coup, ahah). Et puis je le trouve déjà assez attachant ce petit. Outre cela, tu sembles déjà t'être imprégné de l'univers ! Faire un personnage du Jour 1 peut être assez difficile, donc n'hésite pas si tu as des doutes et des questions.

Bon courage pour finir !
Afficher la signature en entierRéduire la signature

#B0CC99 ou #667f53

Fansong Striky x Anna par Striky herself **





Désormais, on ne peut qu'espérer que tout ira mieux.
Autres comptes : Kim Ji-Sung, Marshall
Rôle : Explorateur
Situation : En exploration dans le centre commercial, avec Anya.
Particularités : Une chevelure d'un vert flamboyant, faisant penser de loin à des algues.
Messages : 1021
Date d'inscription : 18/06/2012
Toasts : 108
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t79-les-aventures-d-annabelle
Commenter
avatar
Petit nouveau
Petit nouveau
a tracé,
le Ven 14 Avr - 11:25
Merci beaucoup !! *Attrape la gaufre très heureuse.*

Je suis vraiment très contente que le début de la fiche ait plu, j'espère que la suite sera tout aussi appréciée ! (Ahah, faudra que j'aille lire sa fiche à celui-ci parce que je me l'étais refusé pour l'instant de peur de pomper mais il a l'air bien fun).

La fiche est donc terminé, petite précision je parle de Rose qui est donc évidemment le fameux "elle" dont parle Edward. Je pensais la proposer en prédéfini et c'est pour ça que j'ai rajouté un bout de sa découverte de l'Esquisse dans la description d'Edward (car pour moi la poisse ultime c'est bien qu'il se retrouve dans le même monde qu'elle).
En effet j'ai pris beaucoup de plaisir à lire toutes les annexes et en apprendre plus sur le monde de l'Esquisse (les globes oculaires m'ont tellement plus omg). J'espère avoir respecté l'univers, écrire quelque chose depuis le jour 1 a été une petit aventure mais c'était vraiment une chouette expérience.

J'espère que tout va bien et que le petit poissard pourra être validé. N'hésitez cependant pas si vous avez des conseils ou des choses qui vous gênent, que je devrais ajouter ou retirer.

Merci d'avance !
«Tout ce qui est susceptible de mal tourner tournera nécessairement mal.»
Rôle : Technicien
Situation : Aucune
Particularités : Grand, musclé, tatoué
Messages : 4
Date d'inscription : 12/04/2017
Toasts : 1
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
La chauve-souris
La chauve-souris
a tracé,
le Lun 17 Avr - 13:33
Bonjour et bienvenue officiellement sur Esquisse !

Il y a des fiches comme ça, où nous avons l'impression que le membre en sait plus sur l'univers que nous-même, humbles membres du staff. Ta fiche fait largement partie de cette catégorie. Je me suis souvent dis « Ah oui, c'est vrai. » en la lisant, ce qui n'est pas cool pour un membre du staff, tu le conviendras :') Juste une petite précision, depuis le jour 14, les salles et escaliers ne bougent plus. En fait, cet aspect de la base n'a jamais vraiment été respecté (et les globes souvent oubliés, mais c'est moins dramatique) mais nous partons du principe que les cyantifiques rebelles ont dû stopper ce mécanisme. La preuve, y'a même une carte ! Bon, il y a quelques erreurs, on doit la refaire mais en gros, elle est disposée comme cela.
Et puis cette narration… Je pense que si nous faisons un RP ensemble, avec Cydna, ça va être le sujet le plus adorable envers nos personnages :D Ce sera le concours de la narration la plus sympa. Sauf que Cydna, la narration, elle l'entend à longueur de journée ♥ Bref, en lisant ta fiche, je me suis plusieurs fois dit « Mais. Narration, depuis quand tu as quitté Cydna ? » et c'était très drôle à lire :') dans l'ensemble même ta fiche est très agréable à lire, on voit que tu aimes écrire, que tu aimes tourner les phrases jusqu'à ce que ça te plaise. Ça donne un texte très fluide, drôle et bien écrit.

Bref, tout ça pour dire que...


Te voilà validée !


Tu trouvais que j'avais fait un pavé au dessus ? Naaaah, le vrai pavé arrive maintenant !

► Du coup, ton petit poissard rejoint par défaut le groupe des dessinateurs ! Comme il a plus ou moins assisté à ma réunion du jour 14, il sait ce que sont les rôles, alors hésites pas à poker l'un des membres du staff si tu veux que ton protégé (… Est-il réellement protégé…) rejoigne l'un ou l'autre groupe ! Sache tout de même que ce n'est pas définitif, il peut être chez les guerriers et un jour, suite à un événement ou parce que tu penses que ce n'est plus le bon groupe, il peut partir vers les soutiens. De ce que j'ai lu, il aime bidouiller les objets, n'est-ce pas ? Du coup, ce serait plutôt technicien. Viens, on est pas assez nombreux ;A; (comment ça, de la propagande ? Meuh non.)

► Puisque tu as lu toutes les annexes, tu as dû voir que les RP fonctionnent par journées ! De fait, ils sont plutôt conseillés aux jours 15 ou 16, le jour 14 étant plus ou moins terminé pour tout le monde. Pour te lancer, n'hésite pas à aller poster une demande dans la salade niçoise, histoire de voir s'il n'y a pas quelqu'un d'autre dans le même cas que toi. Si non, il y a un RP qui se lance avec Rook et Synt si tu veux rencontrer un homme-arbre et une jeune aveugle fraichement devenue voyante. Si non, dans le dernier cas, si tu n'as pas peur des réponses un peu longues à arriver, j'ai Imogen en stock dans ces deux jours, un logisticien d'une quarantaine d'année coincé dans le corps d'une petite fille de 12 ans faite de papiers et d'encres. Un homme adorablement monotone et sans expression.

► Si non, il y a plein de trucs mis en place pour aider au RP ou juste pour RP dans un autre contexte, je te résume rapidement :
- Les souvenirs sont des brides du passé de ton personnage. Tu peux t'amuser à y écrire des petites anecdotes sur sa vie avant l'Esquisse ou à l'intérieur, un moment où il n'était pas avec d'autres.
- Les songes permettent de prendre notre personnage et de le mettre dans un contexte totalement différent ! Genre tu peux prendre Ed', le faire sortir de l'Esquisse et imaginer ce qu'il ferait 8 ans après cette sortie – il y a eu toute une série comme ça à une époque – ou juste l'imaginer dans un autre contexte que celui de l'intrigue actuel.
- Les quêtes sont des petites missions proposées par les MJ principalement, elles permettent de donner un but à un RP, si tu ne sais pas dans quel contexte celui-ci se déroulera. Je t'invite à lire le sujet explicatif si tu veux en savoir plus.
- Lié au sujet du dessus, il y a les lancers de dés qui, si tu ne sais pas quoi choisir entre plusieurs situations/réactions/oucequetuveux, le hasard peut t'y aider ! Encore une fois, il y a un sujet explicatif disponible.

► Pas mal boudés pour le moment, nous réfléchissons à un moyen de les rendre plus intéressants, mais les journaux de bord restent disponibles !

► N'hésites pas à venir flooder avec nous sur l'entracte (ou plutôt à le faire revivre) ou checker les dernières animations ! (Fait pas attention aux dates butoirs, souvent, nous les prolongeons de plusieurs jours)

► Si tu as la moindre question, n'hésite pas à nous MP ou nous chopper sur la taverne, y'a toujours au moins Eelis dessus ! Si non, il y a toujours les connexions qui ne sont pas réservés qu'aux invités ! :3
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Cydna vous surveille en salmon. Sa main gauche est une aile de chauve-souris autonome.



Tu n'es qu'une présence remplaçable
Autres comptes : Kahaüz ; Imogen ; Sacha ; Tzòker
Rôle : Guerrier
Situation : Aucune
Particularités : Main gauche chauve-souris
Messages : 632
Date d'inscription : 29/04/2013
Toasts : 88
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1269-cydna-du-lac-o-une-presence-rem
Commenter
avatar
Petit nouveau
Petit nouveau
a tracé,
le Lun 17 Avr - 18:41
Merci beaucoup pour la validation et tous les petits compliments ! Ca me fait super plaisir et j'ai vraiment hâte de RP avec Edward ♥ !

Merci aussi pour ces petites indications, je vais aller checker tout ça et commencer à faire vivre le poisseux ~ !
J'aurais en effet aimé que Edward rejoigne les techniciens, c'est ce qui me semblait le plus logique vu son métier d'ingénieur.
Je le poste ici mais vais quand même envoyer un MP à divers membres du staff. (EDIT : Merci Eelis ~)

A très vite !
«Tout ce qui est susceptible de mal tourner tournera nécessairement mal.»
Rôle : Technicien
Situation : Aucune
Particularités : Grand, musclé, tatoué
Messages : 4
Date d'inscription : 12/04/2017
Toasts : 1
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
Contenu sponsorisé
a tracé,
Commenter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum