Description de l'univers

avatar
« Vous ne sortirez jamais d'ici. »
Messages : 871
Date d'inscription : 01/06/2012
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.esquisse-rp.com
le Dim 14 Jan - 20:24

L'univers


Introduction


Ce document résume l'ensemble des connaissances que nous avons sur l'Esquisse actuelle. Il serait impossible d'en décrire ni tous les lieux, ni tous les objets, ni tous les aspects, ni tous les mystères ; ce serait un travail beaucoup trop long, beaucoup trop inexact, mais surtout, au stade où nous en sommes dans notre découverte de ce monde, un travail qui passerait à côté de l'essentiel. L'essentiel, ici, c'est de pouvoir définir les quelques principes à comprendre, à la fois pour appréhender l'Esquisse et pour y survivre.

Le premier, c'est que ce monde obéit à sa propre logique. Beaucoup de choses paraissent, même aux plus aguerris, complètement absurdes, sinon parfaitement aléatoires, tant il semble impossible de les expliquer dans notre propre référentiel - ou du moins, celui que nous avons lorsque nous arrivons dans l'Esquisse. Il faut progressivement oublier que le ciel est bleu et parsemé de nuages, oublier qu’un objet lâché ne peut tomber que dans une direction, oublier que la somme des carrés des côtés de l’angle droit est égale au carré de l’hypoténuse. Il faut savoir où l'on est et où l'on va, et surtout savoir avancer en dépit de ce qu'on ne sait pas.
Parmi les choses que l'on ne sait pas, la plus importante - et la plus déroutante - concerne la nature de l'Esquisse. On ne sait pas jusqu'où elle s'étend, ni quelle forme elle a, ni ce qui se trouve au-delà de son ciel. Rien ne peut nous dire si elle est sur Terre, si elle se trouve non loin d'elle, ou si elle appartient à une dimension qui nous en sépare. Des lieux ont pu être recensés, autour de points centraux qui servent de référence (tels que la Ville), mais la diffusion de ces connaissances demeure dépendante des contacts qui se sont formés entre Dessinateurs. Il existe probablement d'autres groupes et d'autres lieux situés en-dehors de ce réseau, et ceux-ci auraient sans doute leur propre vision de la chose.

Une autre source d’interrogation fréquente, et malheureusement sans réponse, porte sur notre arrivée dans l'Esquisse. Tous les témoignages que nous avons entendus mentionnent un moment de flou, entre le dernier souvenir d'avant et le premier souvenir d'après, ce qui pousse nombre d'entre nous à voir ce monde comme un rêve ou le fruit d'une hallucination. Personne ne se souvient de ce qui a pu nous mener là, ni d'une date exacte ou d'un évènement que nous aurions en commun, bien que nous soyions à peu près d'accord sur l'année en cours, 2012. Dans les faits, tout se passe comme si des individus au hasard se réveillaient dans des lieux au hasard, et à des moments tout aussi aléatoires. Certaines personnes arrivent dépouillées du moindre souvenir de leur vie, ou avec une mémoire partielle, voire déformée, et d'autres découvrent leur corps altéré, sinon échangé avec celui d'un autre. Les modifications peuvent aller d’une simple coloration des cheveux à l'apparition d'un nouveau membre. Bien que la découverte soit souvent mal vécue, accepter et éventuellement exploiter ces changements fait partie de l'adaptation à l'Esquisse.

L'adaptation, en effet, s'impose à l'heure actuelle, dans la mesure où, ne comprenant ni ce qu'est ce monde ni comment nous y arrivons, nous n'avons pas d'élément pouvant nous mener à une quelconque "sortie" de l'Esquisse, si tant est qu'il en existe une.

Les objets


Vos premiers ennemis, après l’absurdité de cet endroit, sont les Objets, un terme qui regroupe tous les ustensiles, armes, vêtements, meubles, animaux, plantes, ou assemblages de ceux-ci susceptibles d’en vouloir à votre peau. Ils semblent dotés d’une conscience propre, comme une sorte d’instinct, qui rend leur comportement totalement imprévisible. On peut les trouver seuls au coin d’une pièce dérobée, ou par groupes dans certains endroits plus vastes. Il est même arrivé qu’ils attaquent par hordes, sans raison évidente, les anciens refuges de la communauté. Et s’il reste raisonnable pour certains de se lancer dans un conflit direct avec un Objet, leur nombre parfois démesuré et leur imprévisibilité en font une menace constante qui pèse sur chaque dessinateur.
Certains objets demeurent toutefois inertes, et peuvent retrouver leur utilité première dans les mains d’une personne, ou même se voir dotés d’un usage totalement différent. Les rumeurs font par exemple état de canettes jadis utilisées à la manière de téléphones.

Ciel et climat


Le ciel d'Esquisse est tout aussi imprévisible que ses terres, ce qui a poussé nombre d'entre nous à s'en émerveiller ou l'étudier pour tenter d'élucider des mystères qui, en plus d'obéir à une logique inconnue, sont physiquement inaccessibles. Nul n'est allé assez haut pour savoir ce qui se trouve au-delà des images, et nul n'a pu déterminer ce qui influence son aspect. Nous savons qu'il prend généralement des teintes variant entre le rose et le mauve, de façon hétérogène, et que s'y affichent aussi bien des textes que des illustrations, des photographies, des oeuvres abstraites ou des images animées.
Puisque certains objets, plus ou moins grands, sont capables de s'élever dans les airs, il est probable que l'Esquisse ait ses oiseaux. On rapporte également des neiges et des pluies, qui correspondent à des chutes de liquides ou de petits objets en grand nombre, sur une zone pouvant aller de la dizaine de mètres à des distances qui échappent à la mesure. Le froid et la chaleur existent également dans l'Esquisse, bien que le ciel, n'ayant pas de soleil, ne soit jamais couvert. En revanche, ni l'aube ni le crépuscule ne sont présents, ce qui conduit la nuit à tomber tout à fait soudainement, dans une transition très brève.
Bien que la mesure du temps ne soit pas d'une grande fiabilité, les journées semblent inégales en termes de durée. Parmi celles qui défient la norme, on en recense ainsi certaines qui, pour un être humain, correspondent à une semaine, et d'autres qui tiennent de l'heure. Il en va de même pour les nuits.

Les Tempêtes


Les phénomènes climatiques les plus impressionnants de l'Esquisse sont sans aucun doute ses Tempêtes. D'une grande dangerosité, elles semblent apparaître à n'importe quel endroit et à n'importe quel moment, tout en ayant la capacité de se déplacer ou de s'étendre. Visuellement, elles ressemblent à un "bug", une sorte de modification rapide et violente de tout ce qui se trouve dans leur périmètre. Des paysages entiers ont ainsi été entièrement transformés, sans laisser le moindre vestige de ce qu'ils avaient pu être par le passé, ou bien n'en conservant que l'empreinte.

Il en va de même pour les êtres humains qui s'y aventurent, qui doivent par ailleurs se confronter à la violence des Objets présents autour. Ces derniers, emportés par le concentré de folie qui semble constituer la Tempête, sont d'autant plus imprévisibles et retors. Nombreux sont pourtant ceux qui s'y précipitent à leurs risques et périls : outre le danger d'y perdre la vie, sinon une partie du corps, la mémoire ou l'humanité. Ce phénomène est aussi le moyen d'opérer un changement radical, ce qui génère pour certains l'espoir de se défaire d'une transformation douloureuse ou d'un corps en piteux état.

Parmi les événements marquants qui ont secoué l'Esquisse, la Grande Tempête est sans aucun doute celui qui marque tous les esprits. Ceux d'entre nous qui ont vécu la plus longue nuit, telle qu'ils la surnomment, relatent ainsi l'apparition subite d'une Tempête qui se serait rapidement propagée au monde entier. Tous les lieux auraient ainsi été partiellement détruits, ainsi que de nombreuses vies qui n'ont jamais vu le jour se lever - ou l'ont vécu comme une nuit éternelle sur l'Esquisse qu'ils avaient connu jusque là. L'Ancienne Esquisse, telle que nous l'appelons, est décrite comme plus calme, plus merveilleuse et plus paisible que le monde que nous connaissons aujourd'hui. En revanche, les raisons derrière cet évènement, ainsi que les raisons derrière les Tempêtes, quoi qu'elles aient fasciné nombre d'entre nous, restent floues.

Survivre dans l'Esquisse


Parmi les quelques principes que les incohérences de l’Esquisse n’ont pas effacés figurent vos besoins primordiaux. Vous avez faim, vous avez soif, et vous mourrez de ne pas vous sustenter comme de l’attaque d’un Objet trop dangereux. Pour vous en garder, l’entraide se révèlera un atout majeur, sinon indispensable. C’est pourquoi une communauté s’est formée autour de ces nécessités, grandement aidée par la faculté inexpliquée et universelle de comprendre son prochain en toutes circonstances, quelle que soient les langues que l’on maîtrisait dans son ancienne vie.

Initialement formé autour des rescapés de l’Ancienne Esquisse, ce groupe de survivants a progressivement rassemblé de nombreux nouveaux membres, jusqu’à établir les fondements d’un semblant de société dans leur organisation anarchique. Certains s’attribuent ou se voient attribuer un rôle dans la survie de tous, qu’il s’agisse de réunir des vivres et de l’équipement, d’assurer la sécurité de leur refuge contre les attaques d’Objets, ou encore de veiller à l’entente et la synergie de ces équipes.

Mais cet effort n’a jamais pu rassembler tous les survivants, et la satisfaction de désirs et besoins individuels prend souvent le dessus sur l’intérêt commun. Beaucoup ne se rallient qu’à des personnes en lesquelles ils ont confiance, et l’échange de services plus ou moins intéressés n’a pas d’intermédiaire hiérarchique ni financier.

Malgré l’existence de cette communauté, chacun doit apprendre à faire face aux mauvaises surprises qui l’attendent. Savoir endurer les chocs, tant physiques que moraux, dompter les objets “pacifiques” de son entourage, rendre un ustensile fiable ou un fruit comestible, ou être capable de sauver son prochain d’une mort probable, sont autant de compétences que doivent maîtriser les habitants de l’Esquisse.

Inventaire des lieux connus


L'Esquisse, telle que nous la connaissons, semble principalement constituée de vastes étendues, qu'il s'agisse de longues plaines aux herbes colorées ou de déserts interminables. Les lieux plus notables, tels que la Ville ou le Phare, sont ainsi séparés par de grandes distances, ce qui mène à l'égarement et à l'errance nombre d'aventuriers. Nul ne sait si cela est causé par l'absence de repère clair, ou si les sols seraient en réalité capables de s'étirer et de transformer les itinéraires. Des étendues liquides ont également été recensées dans l'Ancienne Esquisse, bien qu'elles n'aient pas encore été retrouvées, et nous ignorons même si ce monde serait constituée de continents ou d'un unique sol.

La Ville a très longtemps été le lieu d'une grande activité humaine, facilement explicable en raison du nombre de logements et de lieux en tous genres disponibles à distance raisonnable. On y trouvait des maisons de tous les types, de toutes les tailles, de toutes les origines, empilées les unes sur les autres et traversées par des ruelles sinueuses dont le point de convergence formait une Grand-place. Par ailleurs, il a été découvert plus tard qu'une gare était installée dans le sous-sol de la Ville, bien que toutes les informations à ce sujet soient floues. Même lorsque la Grande Tempête l'a réduite en ruine, cette cité a continué à rassembler ceux qui avaient survécu et cherchaient un refuge.

Juste après la plus longue nuit, la Base Militaire a également été un lieu de rassemblement important. Séparée de la Ville par une longue et dangereuse plaine, elle a accueilli nombre de rescapés qui y ont trouvé nourriture et armes. Contrairement à la Ville, bien que ses origines n'aient pas été confirmées, ce bâtiment aurait été construit par des êtres humains, ce qui expliquerait pourquoi il regorge d'outils pour se défendre contre l'Esquisse. Parmi ces outils, le mécanisme le plus surprenant est sans aucun doute celui qui a permis à la Base de se déplacer et de rejoindre, plusieurs jours après la Grande Tempête, la Ville afin d'unifier le groupe de survivants.
Ce n'est que récemment que la Ville, adjointe à la Base, est définitivement tombée aux mains des Objets, poussant ses derniers survivants à s'exiler en quête d'un nouvel endroit où vivre en toute sécurité.

En dehors de ces deux lieux, l'Esquisse est également dotée d'un Phare, placé à même une plaine désertique, et dont les salles seraient toutes plus imprévisibles les unes que les autres - faisant d'un lieu censé guider un lieu prompt à perdre quiconque tente d'en atteindre le sommet. D'autres informations, plus vagues, font état une Boulangerie isolée dont les entrailles happent les aventuriers de passage, ou d'un Lac enfoui sous la Ville. Cependant, bien d'autres lieux, comme l'Hôpital, le Labyrinthe ou encore le Bateau volant n'ont toujours pas été retrouvés, et pourraient bien être désormais méconnaissables.

Conclusion


Les informations qui nous ont permis d'avoir une connaissance sommaire de l'Esquisse ont été recueillies au fil d'observations, de discussions et d'évènements que les survivants se sont transmis au cours du temps. Dans notre intérêt, chaque nouveau dessinateur qui se réveille dans l'Esquisse devrait en être informé, non seulement afin d'augmenter ses chances de survie, mais aussi pour saisir à quel point il est nécessaire de poursuivre ces efforts, jusqu'au jour où tous les éléments seront réunis pour accomplir ce dont nous ne pouvons pas encore rêver aujourd'hui et percer les mystères de l'Esquisse.

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum