Kaoren, mon masque de six lettres

avatar
Non, non, c'est bien plus beau lorsque c'est inutile !
Personnages : Kaoren, Penrose
Messages : 287
Date d'inscription : 22/09/2015
Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 24 Jan - 13:44
« Kaoren, Kaoren, Kaoren, Kaoren,
Livre austère aux airs d’ode et de fable foraine,
Euphorie d’un mortel. Antonymes nombreux.
Synonymes : Dément, excentrique, amoureux. »


Walà, c’est à peu près comme ça que je me définis dans un machin que j’écris, ça donne une idée de base du personnage (bon, j’ai un peu évolué depuis un an et demi que j’ai dû écrire cette strophe, maiiis il reste de l’idée).

Appelez-moi Kaoren, parce que j’adore ce pseudo, ou Kaori, parce que c’est les autres qui l’adorent. Le pseudo vient de l’étymologie de mon prénom, Corentin, dont une variante gaélique donne "Kaorentin" (ou "Kawrentin" ce qui implique que vous pouvez me voir sous le pseudo "Kawren" quand "Kaoren" a été pris). Je suis un lyonnais chevelu tombé par hasard sur ce forum pendant un cours de maths, il y a bientôt deux ans et demi de cela… si, si, j’aime les maths, je vous jure.
J’arpente ce bas-monde depuis vingt ans, et j’espère terminer ma licence de physique cette année. Sinon, révolution. Révolution supplémentaire de la Terre autour du Soleil avant ma licence, j’entends bien.

À part ça, en termes de loisirs… eh bien, plein de belles choses. En dehors de l’écriture, qui est presque un sacerdoce au point qu’elle aura son paragraphe à part, j’ai des divertissements… tout à fait communs, finalement. J’aime lire (Cyrano de Bergerac en boucle, le reste après), écouter de la musique (du metal, comme un chevelu, mais aussi du rap franco’, tant que ça crache de l’émotion), dessiner (mais je le fais pas trop parce que je dessine lentement, et j’ai tendance à mettre un mois à faire un dessin que beaucoup feraient en deux heures), lire des BDs (mais rarement des manga ou des comics), apprendre des trucs parfaitement inutiles (je maîtrise un peu plus d’une demi-douzaine d’alphabets différents avec leurs variantes, dont l’elfique de Tolkien ou le draconique des Elder Scrolls), les jeux vidéos (jeux de strat’ et gestion et RPGs en général), RP (sur forum ou sur table, je suis un peu allergique aux GN), me lancer dans des délires sophistiqués pour des univers de RP ou un univers qui me trotte dans la tête (par exemple, inventer des fleurs et un langage associé, inventer des mètres de versification et écrire des trucs avec, inventer des gammes musicales… oui, oui, un do-ré-mi-fa-sol-ma-chin-chose, mais avec des notes différentes dont j’ai cherché toutes les fréquences) (pas de questions, je vous prie), faire des maths (redémontrer les formules de mes dérivées essentielles, me replonger dans les fondements de l’arithmétique pour découvrir ou redécouvrir des propriétés rigolotes dans l’ensemble des entiers naturels, imaginer des solides en géométrie spatiale et les faire en vrai…) (oui, oui, on parle encore de divertissements "tout à fait communs"), et naturellement, j’aime me plonger dans des logorrhées. Et pour ceux qui ne savent pas de quoi il s’agit, ça consiste à parler beaucoup beaucoup sans respirer et de façon pas forcément compréhensible, comme quand vous faites une phrase de deux cent quarante quatre mots. Oui, vous venez d’en lire une.

Pour ce qui est de l’écriture, j’ai techniquement commencé avec le RP, il y a… longtemps. On va dire sept ans, ça doit être dans ces eaux-là (en tout cas dans ces eaux-là que j’ai commencé à écrire des RPs un peu sérieusement écrits), et puis je me suis concrètement lancé dans mon premier truc écrit hors d’un RP en terminale, il y a donc… quatre ans. C’était déjà semi-versifié, mais j’ai commencé à tenter la poésie l’année d’après. Bon, c’était globalement pas terrible, mais c’était un début. Ensuite, j’ai un peu tout tenté, à l’exception du roman à proprement parler, parce que j’écris comme je dessine. Lentement. J’ai terminé trois nouvelles, dont deux pour des concours (j’ai malheureusement gagné que celui de mon ancien forum, pas celui de mon univ’… mais je me rattrape cette année) et une parce que j’ai trouvé le moyen de gratter un enseignement d’écriture le semestre dernier. À part ça, j’ai pas vraiment terminé d’œuvre, même si j’en ai une ou deux de pas mal avancées. Par contre, j’écris plutôt sur des formats courts, comme la nouvelle, la poésie ou la pièce de théâtre. Pas seulement parce que j’écris lentement, mais aussi parce que je crois au pouvoir de la concision dans l’écriture ! Mais on y reviendra si on re-poste un sujet sur nos styles d’écriture, comme on en avait eu un à la V11.

Transition, donc ! Pour ce qui est d’Esquisse, je suis plutôt connu comme… bah, tout ce que j’ai déjà dit là, mais aussi comme un archéologue et archiviste du forum, en ce sens que j’aime relire les vieux trucs et j’aime ranger les nouveaux pour pouvoir les relire plus tard. Notamment, j’avais C/C un certain nombre de soirées ChatBox qu’on a faites, à l’époque (ça traîne quelque part dans les Vieux Papiers, dans l’Intermède).

Ah, et puis je suis techniquement votre admin’. Mais j’ai tendance à oublier parce que ça fait pas longtemps.

Ah, et puis j’aime bien les fleurs. Et puis les anagrammes. Et puis la linguistique. Et puis l’archéologie (pas seulement celle du forum). Et puis la physique (encore heureux). Et puis l’accord ré#3 la#3 la#4. Trouvez un piano et jouez-le. Il est trop bô. Et pour les puristes qui diront qu’on utilise le bémol pour ces notes plutôt que le dièse rapport à la gamme où elles sont jouées, je réponds que j’ai pas trouvé le caractère spécial.

Et puis j’aime bien les digressions, alors on va probablement s’arrêter là, sinon j’y suis encore demain. Et vous aussi. Et votre temps est trop précieux pour être gâché de la sorte.
Mais j’ai commencé en alexandrins ; terminons en alexandrins ! Mais en vrai, je préfère les décasyllabes.

« Voyageur qui, des mots glissant dans cette page
Les traits d’un inconnu guidant ton équipage,
T’es désormais nourri de savoir quel esclave
Deviendra ton despote au sein de cette enclave
Répondant au doux nom d’Esquisse, et puis de moi,
Jamais n’oublie, jamais, que notre seule loi
Est moitié de ma chair comme moi de ses phrases,
Et que ton capitaine est fait de tables rases. »




Les tarty's du temps où on en avait:





avatar
Pour la cause aquatique !
Personnages : Bubulle
Messages : 73
Date d'inscription : 03/05/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 30 Jan - 23:26
Personne ne t'a répondu mais ne t'inquiètes pas, je vais réparer cette injustice !
Bon, ce sera une réponse courte parce que faut pas trop m'en demander. :calim:

Je te cache pas que j'y connais rien en accord mais je trouve ça marrant de faire des phrases avec comme "l'art est là" (la ré la) ou "récif adoré" (ré si fa do ré) à défaut du "si si la fami(lle)".
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum