Un Bubulle sauvage apparaît

avatar
Maximum 100 caractères !
Messages : 12
Date d'inscription : 21/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 26 Jan - 23:52


Tout droit, de toute façon, y'a probablement pas moyen de se perdre plus...

Svante Mherev marchait, dans une direction, bien décidé à trouver quelqu'un.

N'importe qui, de toute façon, il aura forcément plus d'infos que moi.

Tout était allé si vite... Il repensait à ce premier rêve, qu'il avait cru lucide et banale, puis à son réveil dont il ne se remettait toujours pas. Il leva les yeux vers le ciel, qui, non, n'était toujours pas bleu.

Sérieusement, je pète un câble, c'est juste impossible.

Il ralentit. Marcher dans une unique direction lui avait semblé aussi logique que trouver n'importe qui pour pouvoir lui poser des questions, mais, était-ce la bonne tactique ? Avancer ne pouvait pas être une mauvaise chose, dans la vie (et même si ce truc n'était peut-être pas vraiment celle à laquelle il était habitué), il fallait aller de l'avant. Mais qui pouvait-il croiser dans ce drôle de lieu ? Un extra-terrestre ? Après tout, plus rien ne semblait impossible...
Il jugea que les probabilité qu'il soit en mesure de communiquer avec la première entité vivante croisée étaient suffisamment élevées.
Mais, si cela ne se passait pas bien ? Et si cet endroit était aussi hostile pour lui que cette lumière aveuglante pour ses yeux ?

...

On regrette moins d'être monté dans le train que de pas l'avoir pris.

Sur cette belle pensée, il repartit, dans la même direction, jusqu'à arriver au bout d'une rue.
Il marchait d'un pas décidé, et était déterminé à aller chercher l'information, ou plutôt n'importe quelle information, mais lorsqu’en prenant le tournant il aperçu une silhouette au loin, son cœur s'emballa.

Il y a quelqu'un...

Il fallait maintenant agir. Il tâcha de paraître sûr de lui, et s'approcha de la silhouette.
Cette main... il y avait donc bien des extra-terrestres ici. Enfin, il ne fallait pas paraître étonné. Svan' cherchait de l'information, et il comptait bien en récolter !

<< Excusez-moi, vous êtes du coin ? Je crois que je me suis perdu. >>
avatar
Pour la cause aquatique !
Personnages : Bubulle
Messages : 73
Date d'inscription : 03/05/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 29 Jan - 1:27


Bubulle venait de sortir de l'hôtel et d'apprendre la vérité sur ce nouveau monde.

Il n'avait pas vraiment tout écouté, plus préoccupé par l'attitude du canard que par les paroles du tenancier, il avait pourtant parfaitement retenu qu'il serait nourri logé tant que sa situation restait instable. Bien qu'il en savait un peu plus, il n'avait reçu aucun indice sur la raison de sa présence de plus il n'était pas un cas exceptionnel, non il était un immigré parmi tant d'autres, loin de son postulat de départ qui faisait de lui le héros d'un isekai mais il n'en était pas pour autant abattu, c'était même le contraire. Dans les mangas qu'il feuilletait les nouveaux arrivants étaient souvent choisis pour être les champions d'une divinité, ce qu'il pensait être celle de l'Esquisse, en plus de cela, lui avait octroyé un de ses artefacts, il était persuadé d'être le champion des champions, l'élu de ce monde. Les intentions de la Carpe Céleste demeuraient néanmoins obscures, voulait-elle des fidèles, des soldats, qu'on libère ses fils piégés dans l'aquarium du palais ? Devait-il être son prophète, son artiste, son chevalier ou même son roi, il n'en savait rien mais il avait quand même une idée : s'il ne savait pas quoi faire, il avait juste à tout faire. Ce monde le permettait et cette ville aussi. La lueur d'espoir qui le mènerait au sommet se trouvait d'ailleurs dans celle-ci, oui, la ville abritait les clefs qui ouvriraient les portes de sa présumée destinée légendaire : les calèches ! Il avait l'intention de s'en confectionner une et d'en faire une église itinérante capable de répondre à toutes les possibles attentes de Celle qui nage dans la mer violacée et pour tirer ce futur char il pouvait compter sur le moteur le plus rapide à sa connaissance : ses jambes. Le plus fabuleux des pousses-pousses, voilà ce qu'il avait en tête et en parlant de tête, une nouvelle se trouvait devant lui.

Un jeune garçon aux yeux bleus qui lui demandait s'il était du coin, une question qui en disait long sur  cet inconnu, il venait surement de débarquer en ville tout comme l'homme-poisson. C'était une cible idéale, l'ancien Bubulle l'aurait vu comme un pigeon mais le nouveau, lui, le voyait comme... la première personne à convertir.  

"Jeune âme perdue, sèche tes larmes, célèbre
Ta rencontre avec l'élu de la Carpe Céleste,
Admire l'individu dont l'arme s'élève
Pour qu'enfin s'arque ses lèvres.
J'accélère l'avénement de la divinité
Le jour de sa venue, seras-tu de son côté ?
Mais pour répondre à ta question : moi aussi je me suis paumé...
Cette ville... Son architecte... Z'ETES SÛRS QU'IL EST DIPLÔMÉ ?!"
avatar
Maximum 100 caractères !
Messages : 12
Date d'inscription : 21/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 31 Jan - 22:06


Étrange..

Oui, c'était bien ce qui qualifiait le mieux ce drôle de personnage qui se tenait face à Svante. Mais, après tout, y avait-t-il quelque chose qui ne l'était pas, depuis cet horrible réveil ?
Non.

Il est juste adapté à cette ville...

Le fait que cette personne parle en vers ne l'étonna que plus tard dans sa réflexion. Était-il  dans une sorte de lieu artificiel où les gens s'amusent, comme dans une sorte de jeu de rôle ? Celait expliquerait les décors artificiels...
Et pourtant, tout autour de lui avait bien l'air vrai, réel, et non synthétique.

Quoi qu'il en soit, se poser trop de questions n'était absolument pas la meilleur chose à faire à l'heure actuelle. Il fallait juste qu'il s'adapte, chose difficile puisque Svante était loin d'être sûr de cerner le personnage se trouvant en face de lui.

Finalement, il décida d'improviser.

<<
Cette divinité dont vous parlez
Êtes vous sûr qu'elle peut nous aider ?
Et si comme vous le dites, vous êtes aussi... paumé...
Connaissez-vous quelqu'un qui, heu... pourra me guider ?
>>





Résumé:
Svante "s'adapte" et répond à Bubulle
avatar
Pour la cause aquatique !
Personnages : Bubulle
Messages : 73
Date d'inscription : 03/05/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 2 Fév - 15:51


Cet homme était une âme bien égarée avec ses rimes en "é" mais il faisait au moins preuve d'une bonne volonté donc Bubulle ne le jugea pas surtout qu'il cherchait un guide et l'homme-poisson allait tout faire pour l'orienter vers sa déesse.

« Ma divinité est sûre de chez sûre,
Comme la qualité de mes chaussures,
Elle m'a même filée cette épée magique,
Elle indique la bonne direction si tu l'agites ! »

Non, Excarpelibur n'était pas une boussole. Bubulle était effectivement arrivé en Ville grâce à elle mais ce n'était que le fruit du hasard... De plus il n'y avait rien de magique dans sa façon de se diriger... Il se contenta de la faire tourner au sol et de pointer du doigt la même direction que la tête.
avatar
Maximum 100 caractères !
Messages : 12
Date d'inscription : 21/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 10 Fév - 22:53


Svan' ne savait pas comment régir. Il avait toujours eu un avis mitigé sur les religions, mais il savait très bien qu'il ne fallait pas qu'il vexe son interlocuteur dans sa foi.

<< Et bien, puisque nous sommes plantés à deux ici
Et si comme tu le dis,  ton poisson est béni
Donne moi donc la preuve que ton épée, ta foi
Peu importe comment, peuvent nous sortir de là.
>>


Il avait naturellement parlé de s'échapper de cet endroit qui le rendait si mal à l'aise. Mais, était-il tombé sur la bonne personne ?
avatar
Pour la cause aquatique !
Personnages : Bubulle
Messages : 73
Date d'inscription : 03/05/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 11 Fév - 21:56

Des preuves, toujours des preuves. Qu'importe l'heure, qu'importe l'endroit, en tout temps et en tout lieu, on lui avait toujours demandé des preuves mais lui n'en avait que faire de ces preuves, les épreuves qu'il avait bravé lui suffisait, il savait ce qu'il éprouvait et n'avait donc rien à prouver. Il était seul face à sa foi, seul face à la Carpe et c'est ce qu'il préconisait. Il n'y avait pas qu'une foi. Des tas d'âmes et autant d'interprétations, il n'était pas là pour les pousser à coup de preuves, il n'indiquait qu'une route possible, libre à elles de le suivre ou non. De plus il se fichait du dicton et de ces "qui" qui devaient l'aimer, Bubulle ne comptait ni s'arrêter ni se retourner pour vérifier, la Seule qui méritait de l'amour se trouvait au bout du chemin et dans ses yeux se reflèterait la réponse à la question qu'il ne posait pas.

« Tu te méprends, la Carpe n'est ni dans nos yeux ni dans nos têtes; Elle se trouve dans nos cœurs, dans nos actes et dans nos paroles, je n'ai donc aucune preuve à te montrer. Bien qu'elle puisse m'éviter de commettre certains crimes, ma foi n'est pas une loi, elle est propre à chacun. Mon corps, mon arme et mes histoires ne seront jamais des preuves pour celui qui ne veut pas me croire. Celui qui veut voir, verra. Aucun de nous deux ne savait où il allait et pourtant nous nous sommes rencontrés. Tu peux appeler ça hasard, destin, coïncidence ou peu importe, moi, je vois ça comme un signe de ma divinité. Si tu veux toujours une preuve, suivons ma lame et voyons jusqu'où nous mène-t-elle. »


Dernière édition par Bubulle le Lun 19 Fév - 23:02, édité 2 fois (Raison : j'avais oublié la transfo)
avatar
Messages : 573
Date d'inscription : 24/06/2012
Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 12 Fév - 21:26
(oublie pas ta transformation, vil Bubulle.)

Intervention surprise !


«  VOUS ! »

Un cri aigu brisa la discussion philosophique qui avait démarré entre les deux jeunes hommes, suivi de près par un salve de "boinc" qui montait crescendo jusqu'à sembler proche. Pas de silhouette humaine en vue cependant, puisque votre interlocuteur n'était en réalité qu'un...

Filet à papillon. Un peu plus grand que la norme, il était notable par son manche fixé à un ressort qui lui permettait - par Elle seule sait quelle loi de physique esquisséenne - de se déplacer en sautillant. Par ailleurs, à ce même manche semblait être greffé un petit dispositif, permettant probablement à l'Objet de parler - dans une perspective logique des choses.

«  Vous, oui, messieurs ! chantonna l'Objet. Vous possédez en votre possession une épée, à ce que je peux voir de mes yeux ! »
Il sautilla quelques instants, les "yeux" probablement rivés vers Excarpelibur.

« J'ai donc une requête à vous requêter sur le champ... »
Le "boinc" se fit plus pressant.

« SAUVEZ-MOI ! »

Au même moment, comme dans un film d'action, une silhouette à forme humaine et à blouse blanche se rua en votre direction.

« VOUS ! » tonna sa voix grave, avec un air de déjà-vu.

C'était un petit homme, probablement cyantifique de son état, dont l'attribut le plus notable était le port de grandes lunettes noires dans lesquelles étaient incrustées des néons.

« Rendez...moi... souffla-t-il, les mains sur les genoux pour reprendre sa respiration, mon Engin de... Capture de Lépidoptères 2.1.3-Alpha... tout... de...fff...uite. »

Qu'allez-vous faire ? Sauver l'Objet des griffes du vil cyantifique qui tente de le retrouver ? Donner un coup de main à ce pauvre homme qui semble avoir du mal avec ses inventions ?

Le pinceau.. enfin, la carpe est entre vos mains.
avatar
Maximum 100 caractères !
Messages : 12
Date d'inscription : 21/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 19 Fév - 22:54


Les évènement avaient été beaucoup trop rapides. D'abord, cet individu avait parlé, d’un manière qui, si elle n'était peut être pas la meilleur pour convaincre Svante, ne manquait pas de conviction. Mais, moins d'une minute après, il n'était plus le seul être devant lui, il y avait cet homme en blouse blanche qui approchait à grands pas, et cherchait visiblement quelque chose...
D'ailleurs, une drôle de chose se trouvait au sol, et faisait de petits bons en.... parlant ?

C'était n’importe quoi, et pourtant si réel !

Svante de n'occupait plus du drôle d'individu, son attention avait été totalement détournée.
Il observa la chose. Une épuisette, c'était une sorte de filet, sans doute créé pour recueillir des bêtes maritimes ou volantes... MAIS POURQUOI CETTE CHOSE PARLAIT-ELLE ?
Et puis, l'objet semblait demander de l'aide ? Mais où était donc passé la logique ?

Il décida de ne plus réfléchir, puisque c'était de toute façon inutile. Svante, tel le jeune curieux qu'il était, se baissa et prit la chose en main.
Alors, il se tourna vers l'individu qui prêchait une étrange paroisse il y a encore une minute, et le regarda, sans rien dire.
avatar
Pour la cause aquatique !
Personnages : Bubulle
Messages : 73
Date d'inscription : 03/05/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 22 Fév - 20:30
En temps normal Bubulle se serait demandé ce qu'il devrait faire, quel camp choisir. Il aurait vu l'Objet comme un filet capable d'attraper ses camarades aquatiques, il aurait alors hésité entre le considérer comme un moyen de libérer ses frères de l'aquarium du palais ou au contraire, un ennemi naturel. Suivant sa réflexion il aurait vu le cyantifique comme un partisan de sa cause dans le besoin ou un vil esclavagiste, dans le premier cas il aurait rendu le filet à l'homme. Dans le second, je vous laisse imaginer. Il aurait aussi pu voir l'apparition de l'Objet  comme un signe, une relique destinée à son compagnon d'infortune et ce qui aurait fait du garçon un autre élu de la Carpe Céleste, il aurait donc fallu réfléchir à un nouveau nom à lui donner. Voilà ce qui aurait pu se passer en temps normal... Mais ce n'était pas une situation normale, l'homme en blouse avait employé un mot de plus de trois syllabes.

« Wow, wow, déjà d'une, reste calme quand tu m'abordes,
De deux, c'est toi le lépidoptère
Et de trois,  tu me donnes pas d'ordre
Sinon je vais te faire décoller comme un hélicoptère »




avatar
Messages : 573
Date d'inscription : 24/06/2012
Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 24 Fév - 21:02
« Aïïîeee ! Pourquoi me faites-vous mal avec tant de douleur ?! meugla le filet, emprisonné malgré lui dans les bras de Svante, entre autres tentatives pour gesticuler et coups de ressorts dans le vide. Si vous voulez me sauver comme un salvateur, faites-le avec une douce délicatesse ! »

Quant au cyantifique binoclard, qui semblait avoir à peu près récupéré son souffle, il ne prêta pas grande attention au discours de Bubulle - si ce n'est un haussement de sourcil -, trop occupé à approcher de Svante à pas de loup, murmurant des « Petit, petit, petit, ne t'enfuis pas... » ou des « C'est bien...» à peine audibles, comme s'il cherchait à attraper un chat peureux.



Bubulle laissera-t-il ce vent impuni ? Qui du Filet ou du Cyantifique Svante aidera-t-il ?
À vous de jouer...
avatar
Maximum 100 caractères !
Messages : 12
Date d'inscription : 21/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 24 Fév - 23:21


L'objet lui parlait.
Non. Il se plaignait ! Il semblait ressentir la douleur.
Svante comprenait de moins en moins où il était, et s'il n'alla pas jusqu'à avoir l'idée de répondre, il décida quand même de tenir le filet avec moins d'entrain.

Est-ce que de drôle de personnage, qui marchait d'une manière aussi étrange que son attitude générale, s'adressait à lui ?
Svante ne savait plus trop quoi penser, mais, aussi étrange que cela puisse paraître, la sensibilité de l'objet lui plaisait plus que le côté louche de la personne qui s'avançait.

Il fit un grand signe du bras gauche, sa main droite tenant déjà le filet.

<<Stop ! T'as pas bien entendu... le... monsieur ? Un pas de plus et c'est fini pour toi !>>


Dernière édition par Stormower le Dim 11 Mar - 12:45, édité 1 fois
avatar
Pour la cause aquatique !
Personnages : Bubulle
Messages : 73
Date d'inscription : 03/05/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 28 Fév - 0:04
Ce type était-il aveugle ? Ne voyait-il pas qui avait une arme ? Il avait quand même mis un vent monumental au héros aquatique, un si violent que les Tempêtes passaient pour des brises. Ce sale cyantifique était obsédé par son filet à papillon qui n'avait rien d'exceptionnel, il ne faisait que se morfondre sur son sort quand bien même Bubulle et Svante l'aidaient. Il aurait au moins pu faire un effort, se taire en guise de gratitude mais rien, blabla, "j'ai mal de douleur", blabla "je pleure des larmes", s'il continuait il allait connaitre un pléonasme mortuaire, une redondance morbide, une mort mortelle. Bubulle essayait de se contenir... Mais là, c'en était trop.

« Je rêve, cet asthmatique ose m'ignorer,
Je vais dégainer mon épée, l'immoler.
Il fera moins le malin devant la double C,
Décédé, il sera trop tard pour glousser.
Et toi le Filet, qu'est-ce que tu veux ?
T'as vu une étoile filante et fait un voeu ?
Non ? Alors arrête de te plaindre de ta douleur,
Sinon je vais te briser en deux,
Chopper ton pote et te repeindre avec sa couleur.
Rien à faire des enjeux.
Y'aura pas de jaloux, une moitié sauve
Et une vie d'expérience pour l'autre. »

avatar
Maximum 100 caractères !
Messages : 12
Date d'inscription : 21/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 11 Mar - 12:57
Cet individu qui depuis le début avait l'air d'appartenir à une drôle de secte avait repris sa chanson, mais en version aggresive.
Svante n'était pas un expert en combats, mais il se doutait bien que l'homme en blouse ne serait probablement pas à la hauteur face à cette rage. De son côté, il ne voulait pas de problème: ce lieu en représentait déjà un, et pas des moindres. Il tenait toujours l'objet apparrement très convoité dans sa main. Il le rapprocha de son visage et chuchota:

<<Ecoute-moi bien, petit filet: on va s'en aller, tiens toi prêt. On discutera une fois loin d'ici, quand du risque tu seras affranchi. Je ne veux pas me laisser convertir, c'est pourquoi nous allons partir.>>

Il y a des gens qu'il vaut mieux ne pas fréquenter, et ces deux là en faisaient parti.
Inspiration, expiration, et Svante pris son élan ainsi que ses jambes à son cou.

Résumé:
Svante profite que Bubulle rap pour prendre ses sous dedans.

Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum