avatar
Messages : 564
Date d'inscription : 24/06/2012
Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 11 Fév - 23:14

Toilettes


Indispensables et pourtant trop souvent ignorés des explorateurs, les Toilettes constituent une pièce dont la fonction n'est pas à expliciter. De faible superficie, la pièce se compose d'un évier et de trois cabines isolées de l'extérieur par des cloisons en ardoise sur le côté et - plutôt curieusement - de rideaux sur l'avant, à la manière de ces cabines d'essayage que vous pourriez trouver dans un magasin de mode. Une rapide inspection vous fera rapidement remarquer que de nombreux tuyaux serpentent les murs et le sol, à tel point qu'il faut parfois les enjamber…

Les enjamber, oui, à la manière de cette araignée verte de la taille d'un chihuahua, qui se rapproche doucement et prudemment de vous... Elle ne semble pas très dangereuse, mais peut-être réveillera-t-elle des phobies ?


Etat de la fouille : Pas commencée.
Objets découverts : Aucun.


Pour commencer à explorer, il vous suffira de lancer le dé "Toilettes"... mais il vous faudra régler le problème de l'Objet avant toute chose. Si vous décidez de l'attaquer ou d'effectuer une action à son encontre, un dé pourra vous être demandé afin de déterminer la réussite de l'action.
avatar
Non, non, c'est bien plus beau lorsque c'est inutile !
Personnages : Kaoren
Messages : 224
Date d'inscription : 22/09/2015
Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 14 Fév - 22:21
La porte à peine ouverte, le poète, le philosophe, l’insurgé et le personnage de Kaoren se taisent tous ensemble, pour contempler avec plus de prudence la créature qui les fixe lentement. Huit pattes crochues se glissent sur les tuyaux dans la direction des deux intrus et une paire de chélicères leur stridule ce qui ne ressemble à leurs oreilles qu’à un avertissement. Le danger a simplement pris les atours d’un prédateur, il ne voile plus sa cruelle volonté.
Pourtant, son regard est méfiant. Prudent, même. Le danger régit l’Esquisse, mais tremblerait face à deux de ses proies ? Sa menace n’est pas si grande, trente centimètres d’envergure tout au plus… mais sa menace n’a rien à craindre. Elle n’est que la première arme d’un éternel arsenal.
Alors c’est l’araignée qui hésite.

Aux yeux de Kaoren, cela ne fait pas l’ombre d’un doute. Cette créature qui se présente comme leur adversaire est aussi hostile que peut l’être un homme ne parlant pas sa langue. Impossible de lui suggérer des intentions pacifiques, et elle est déjà proche. Dans quelques instants lui viendra l’adrénaline du guerrier qui abandonne sa conscience pour défendre sa peau.
Quant à Kaoren, il se leste du regret de sûrement devoir se défendre autant que de celui d’être venu jusqu’ici, mais il sait que la même folie s’apprête à le prendre, et qu’il sera contrôlé par ses peurs plutôt que par ses sens si jamais l’araignée ébauche un seul mouvement brusque. Et il en est d’autant plus anxieux.

Elle se rapproche. Doucement. Elle pèse chacun de ses pas pour n’exciter personne en faisant vibrer le sol. Kaoren ne parvient pas à libérer son regard ni sa conscience de cette vision dérisoire. Dérisoire comme peut l’être celle d’un vagabond se dressant contre son destin quand ce destin est tracé par l’Esquisse. Elle se rapproche…
Le temps avance aussi lentement qu’elle… Il est probable qu’il ne se soit écoulé qu’une courte poignée de secondes. Et elle se rapproche à son interminable allure…

« Al… une initiative… ? »

Résumé:
Kaoren ouvre la porte, voit l'araignée, commence à prendre peur, et en réfère à l'infinie sagesse de Al pour les tirer de ce mauvais pas.




Les tarty's du temps où on en avait:





Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum