Sydia, aka l'énième tentative d'Eelis pour faire un personnage féminin qui tient la route

avatar
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al
Messages : 2493
Date d'inscription : 10/06/2012
Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 16 Mar - 23:47
Je suis probablement un peu suicidaire, vu que j'ai déjà pas un rythme de fou, mais j'arrive avec mon second personnage afin de coloniser les Brises.....

Sydonia


APPELLATION
Sydonia, mais plus souvent appelée "Sydia" pour le raccourci, et parce que c'est un bel anagramme. Elle ne mentionne jamais de nom de famille.

Beaucoup la nomment par sa fonction, à savoir "maître(sse) d'hôtel", le féminin étant parfois oublié.

ÂGE
Un peu plus de la trentaine.

NATIONALITÉ
Il ne lui viendrait pas à l'idée d'être née et d'avoir vécu ailleurs que dans l'Esquisse.

GOÛTS
Elle aime les pièces bien rangées, les bons petits plats, les groupes animés, la nature, les boissons alcoolisées, les aventures, les musiques douces, et bien entendu l'argent (ou plus généralement les choses qui brillent). Elle s'essaie aussi, et plutôt fréquemment, aux arts, que cela soit avec sa voix ou avec un couteau de cuisine, avec plus ou moins de succès.

De son propre point de vue, elle ne déteste pas grand chose. La vérité est un peu différente, mais elle préfère afficher une humeur constante, et si possible agréable à autrui.

ARRIVÉE DANS L'ESQUISSE
Quelques jours. Cependant, Sydonia est persuadée d'être là depuis toujours (et elle le raconte comme ça aux pauvres innocents qui y croient.)



Description



Sydonia ouvre les yeux sur l'Esquisse et son plafond céleste. Lentement, elle prend conscience de son corps allongé dans un parterre végétal et de ses longs cheveux dispersés entre les pousses. Le mouvement de ses paupières imite celui de cet oiseau volant au-dessus d'elle, malheureux volatile poursuivi par un convoi de compas qui se contractent et s'étendent pour rester en l'air. A ses côtés, un canard à taille humaine regarde silencieusement l'horizon. Tout naturellement, la main gauche de la jeune femme se niche dans cet amas de plumes. Une caresse.

La créature se retourne à peine. Bercée par les mouvements familiers.

« On dirait que j'ai un peu trop dormi. Désolée, Daisy. » murmure-t-elle à la créature palmée.

Sydonia reprend possession de ses jambes et se redresse. À mesure que l'engourdissement la quitte, les sensations et les souvenirs qui y sont liés remontent à la surface. Ni les tumultes du doute, ni les interrogations abyssales ne viennent l'effleurer.

J'aime beaucoup cet endroit. J'y vais tous les jours avec Daisy.

« On rentre ? » propose-t-elle amicalement, avant de faire quelques pas vers l'avant. Et à chaque fois, balayant l'incertain, les phrases, les images, les idées affluent. Sydonia se souvient. Sydonia sait. Son nom, son caractère, ses goûts, tout revient, s'assemble, se complète. Même la notion de "rentrer" prend un sens.

J'espère que je n'ai rien laissé sur le feu avant de partir. J'aurai peut-être du linge à rentrer.

Après quelques minutes de marche, elle aperçoit la silhouette multicolore de la Ville. Ses bâtiments désappariés. Ses passages alambiqués. Un assortiment qu'on redécouvre à chaque fois, pour peu de le regarder sous un angle différent. Ses pas, à nouveau, l'emportent à travers ce dédale familier, à la recherche de l'endroit dont elle est persuadée de se souvenir dans les moindres détails. Docile, Daisy accompagne le moindre de ses déplacements.

Ici.

Elle s'arrête devant un grand bâtiment. Ses yeux clignent. Une brise fraîche à l'extérieur, une raffale à l'intérieur.

C'est là que j'habite.

Aussitôt, Sydia oublie l'idée même d'avoir été perdue, si tant est qu'elle l'ait eu un seul instant.


*


« Deuxième étage, première porte à gauche. Faites attention, votre voisin est un peu.. particulier. »

Une fin de phrase évasive, très vite recouverte par le sourire et la remise d'une petite clef. Elle tapote la tête du jeune Dessinateur qui en est le récepteur, avant d'ajouter :

« Si vous avez besoin de quoi que ce soit, ou si vous voulez en savoir plus, n'hésitez pas à venir me voir, je suis presque toujours affairée en bas ! »

Une fois son interlocuteur parti, elle se laisse aller sur l'un des quelques fauteuils qui attendent depuis toujours à l'entrée de l'Hôtel.

« Trois en un jour... soupire-t-elle dans un début de soliloque. Et en plus de ça je suis en retard pour le ménage, puis sans parler de l'aventurier qui devait me ramener une orange et qui n'est toujours pas revenu... Gahh... »

Sydia ordonne, classe, arrange mentalement sa liste des tâches, non sans en laisser échapper une bonne partie à l'oral.  Tout ce qui concerne l'entretien de l'hôtel, mais aussi les différentes missions - ou plutôt, quêtes, comme elle tend à les appeler - confiées aux différents résidents, est mentionné avec précision.

Tout est bien huilé, stable, clair.
Comment les choses font-elles pour aller si bien, au cœur du chaos ?

Oh ! Tout naturellement, elles ne vont pas bien, mais elles sont noyées par le quotidien, perdues dans la foule de coups de crayons absurdes qui hantent l'Esquisse. Et alors, dans tout ça, Sydia paraît banale, normale. Chaleureuse. Enjouée. Fiable. Parce que c'est cette femme qui sait toujours ce qu'elle fait. Elle paraît plus vieille, plus aguerrie, plus installée. Toutes ces âmes qui s'étonnent de voir le ciel devenu rosâtre et des chats qui volent, et tous ces esprits qui ignorent ce dont l'Esquisse est capable, se contentent de cet aperçu stéréotypé et de ce confort sans voir à quel point Sydia est dénuée de logique. Et surtout, à quel point elle ne s'en rend pas compte.

Sydonia, c'est un personnage qui se prend pour un élément du décor. Un PNJ qui vit dans une réalité où il ne peut exister. Des certitudes qui sont celles d'un mensonge. Des sourires, des mimiques, des attitudes, des actions programmées de A à Z - mais par qui ? Par sa propre fuite du réel ? Est-ce l'Hôtel lui-même, qui a formaté l'esprit d'une personne au hasard ? Est-ce l'un des délires de l'Esquisse ? Peut-être vaut-il mieux qu'elle ne le sache pas, tout compte fait. Parce qu'elle est utile tant qu'elle n'ouvre pas les yeux. Parce qu'à défaut de s'aider elle-même, elle peut aider les autres.

Alors Sydia dormira encore un peu.


Spoiler:

Informations obligatoires pour le registre des personnages
Lien de l'image utilisée comme avatar principal (200*280) : https://i.imgur.com/sngQN4z.png (bon, en vrai, il faut que j'en refasse un dessiné moi-même, pour la gloire)
Personnage utilisé pour votre avatar (et oeuvre dont il est issue) : Naruto - Uzumaki Kishina
Description succincte de votre personnage (en mots-clefs, voir le registre pour les exemples) : Maître d'hôtel (dans l'Hôtel de la Ville), pense et agit comme un PNJ, persuadée qu'elle a toujours vécu dans l'Esquisse et passant son temps à donner des quêtes. 



Dernière édition par Eelis le Dim 18 Mar - 2:15, édité 1 fois


avatar
Non, non, c'est bien plus beau lorsque c'est inutile !
Personnages : Kaoren
Messages : 254
Date d'inscription : 22/09/2015
Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 17 Mar - 0:20
Re-félicitations ! Tu es la première de l'histoire de la V12 à jouer un deuxième personnage, ainsi que la première à jouer dans les deux univers à la fois, et par conséquent la première à rejoindre le groupe encore très restreint des joueurs qui jouent dans les deux univers à la fois. J'ai une collaboration avec le filet à papillons, pour l'écriture écrite de ce message.

Je suis ravi d'enfin voir une personne dévouée à l'aide de son prochain, à la fois organisée, efficace et dotée d'un professionnalisme tel qu'elle en oublie les aléas du monde sauvage autour d'elle ! Par contre, je crois que tu t'es trompée de formulaire, c'était dans les Sables, qu'on en avait besoin.

En tout cas, j'ai hâte de voir les RPs de l'Hôtel ! Ainsi que les philosophiques interventions du canard que tu m'as promises. Ok, tu m'as jamais rien promis de tel, mais tu aurais dû.

Bref, te voilà valid... non, voilà Sydonia validée ! Et toi, te voilà bicolore. 'fin pas bicolore, mais on se comprend.

Et ta balise de transformation, comme c'est toi qui la codes, c'est toi qui sais quel nom elle aura.




Les tarty's du temps où on en avait:





avatar
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al
Messages : 2493
Date d'inscription : 10/06/2012
Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 17 Mar - 3:08
Re-merciement ! Des jeux de mots toujours au top.

Allons, dans les Sables, c'est bien plus beau lorsque c'est inutile. Gardons les personnages utiles dans les Brises, et puis je sais pas si Sydia sera toujours aussi utile (vu qu'elle va surtout envoyer les nouveaux au casse-pipe).

Ne t'inquiète pas, le canard sera amplement développé et détaillé. Je sais qu'il est plus intéressant que le personnage lui-même.


Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum