avatar
EUR
Personnages : Adeline et Audebert
Messages : 75
Date d'inscription : 11/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 31 Juil - 23:30
Il s'est installé à côté de moi, mais je n'osais pas terminer mon geste.

Il me parlait, me parlait, et je restais silencieuse... c'était apaisant.

Toujours embrumée de quelques larmes, je glissais peu à peu plus proche de lui.

Il me demandait comment je me porte, me montrait un peu d'affection (bien que toujours coupée de ses piques plus aigries), il faisait quelques traits d'humour, me parlait de tout et de rien... c'était peut-être sa manière d'être réconfortant ? Je ne sais pas s'il le faisait exprès, mais ça marchait.

Mais je voulais plus.

Déjà plus proche de lui que de raison, je profite d'un moment de silence pour me lancer.

Doucement, et toujours sanglotante, je me penche au dessus de lui... et passe ma main, fait glisser mon bras, enroule l'autre pour enfin me blottir tout contre lui. J'ai le visage collé contre lui, relâchant tout ma retenue pour enfin pleurer à chaudes larmes.

Les poings clos, mon étreinte cherchant à se refermer un peu plus, toujours plus serrée contre lui, je pleure, je pleure toutes les larmes de mon corps, et je m'imprègne de l'instant, cet instant que j'aimerais voir durer...

"S'il-te-plaît..."
murmuré-je, contre son corps.

Spoiler:
Câlin.


Couleurs des Persos:
Adeline (#ffffff)
Audebert (#875f40)
Plumette (#f9dfd4)
Gransac du Besacé(#5bb4b7)
Violin le Sec (#962222)
Grocequèce (#ff99e3)
Harpie (#fff377)

avatar
Blouge. C'est beau le blouge.
Personnages : Médor
Messages : 104
Date d'inscription : 31/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 31 Juil - 23:58


D'ailleurs, la jeune femme s'était rapprochée.

Mais Médor s'en rendit surtout compte quand elle s'affala de toute sa masse de pleurs refoulés sur sa belle fourrure et les laissa s'échapper, telle une adolescente sur son cher doudou vestige d'une enfance à jamais craquelée.

Grinçant immédiatement des dents à l'idée d'être passé directement au stade de la peluche, Médor préféra passer sur une autre idée, moins... accidentogène.

Tu as quel âge au fait ?


Mais à la rigueur, qu'est-ce que cela apportait ? Médor lui-même ne connaissait pas son âge. Peut-être était-il en pleine adolescence ? Ou au contraire à l'hiver de sa vie ? Avait-il des enfants ? Peut-être était-il parent, que Adeline aurait pu être sa fille ? Ou sa grande sœur déraisonnable ? Ou son... amie ?

Cela avait-il même une quelconque espèce d'importance dans ce monde fou ?

Le Dessinateur sortir de sa rêverie. La jeune femme sanglotait toujours, souillant son poil en plusieurs endroits, mais Médor se retenait de la dégager, comprenant que cela lui permettait de "vider son sac". Néanmoins, la situation le laissait mal à l'aise. Ce n'était pas son truc, les pleurnicheries.

En plus ses pattes commençaient à s'engourdir, ayant pris un tour pas totalement naturel.

Il remua un peu, espérant que l'éplorée comprenne qu'il fallait calmer le jeu à force.

Adeline...


Résumé:
Médor laisse faire.


Code:
<transformation perso="Médor" />



Médor, wild furry friend:

Médor's Behaviour,
Deal with it !

Exploration intensive des abords du Laboratoire


Bonjour Messieurs les Cyantifiques
avatar
EUR
Personnages : Adeline et Audebert
Messages : 75
Date d'inscription : 11/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 1 Aoû - 1:52
Je tremble comme pas possible, mais je suis bien, là, contre lui.

Il tente de reprendre cette discussion "normale" qu'il voulait entreprendre quelques instants plutôt... je fais mine de ne pas entendre. Je veux faire durer ça un peu plus longtemps. Il pourrait me manger d'une minute à l'autre, alors autant en profiter tant que je suis vivante, entière et... plus ou moins sereine.

Il commence à se démener légèrement. Hm... une dernière fois, je l'étreins avec toute la force de mes bras, comme pour imprimer une dernière fois un peu de douceur dans mon esprit avant de revenir à la réalité.

Puis, lentement, je lâche prise.

Je reviens à ma position initiale, traînant, un peu lourdement, cherchant à grapiller les dernières gouttes de ce petit bonheur ephémère avant de retrouver le chaos ambient.

Les yeux rougis, abimés et fatigués comme si je venais de me réveiller d'une nuit tourmentée, je marmonne simplement "vingt et des bananes...".

Le regard perdu, hagard, je reste ainsi pendant un long silence.

Puis, émergeant peu à peu, je sens mes joues chauffer, et ne peux contrôler quelques minuscules gestes me cachant, me terrant, me recroquevillant un peu plus chaque instant.

Eh oh, tu vas quand même pas te sentir gênée d'avoir câliné ton clebs !...

Nanméoh...

...si..?

Spoiler:
Adeline se calme. Enfin, presque.


Couleurs des Persos:
Adeline (#ffffff)
Audebert (#875f40)
Plumette (#f9dfd4)
Gransac du Besacé(#5bb4b7)
Violin le Sec (#962222)
Grocequèce (#ff99e3)
Harpie (#fff377)

avatar
Blouge. C'est beau le blouge.
Personnages : Médor
Messages : 104
Date d'inscription : 31/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 1 Aoû - 10:49


Tout en le lâchant enfin, Adeline lui annonça avoir la vingtaine ce dont Médor, si vous avez suivi, se foutait désormais. Même si cela restait une information à retenir. Elle se recroquevilla un peu sur elle-même, laissant le Dessinateur libre de ses mouvements, qui en profita aussitôt pour se relever avec un couinement plaintif. Il était tout engourdi....

S'étirant de sa mâchoire jusqu'au bout de ses coussinets en passant par la queue, Médor alla finalement s'installer un peu plus loin et... commença à s'ébrouer, faisant tomber quelques boîtes en plastique. Sa fourrure était en désordre, et ça le dérangeait. Il tourna dans un sens, tourna dans l'autre. Se rendit compte que cela allait vite lui donner le tournis. En être intelligent, il commença à se frotter contre la porte, espérant les remettre droits.

Putain...


Marmonna-t-il. Il sentait son poil ébouriffé et humide, et cela commençait à singulièrement l'énerver.

D'un ton bourru, il s'adressa à Adeline :

Bon, on y va ? Ce coin me fout les jetons à force.


Et il s'assit devant la porte, attendant qu'elle s'ouvre. Il allait vraiment falloir penser à des cales-portes.

Résumé:
Médor se relève.



Code:
<transformation perso="Médor" />



Médor, wild furry friend:

Médor's Behaviour,
Deal with it !

Exploration intensive des abords du Laboratoire


Bonjour Messieurs les Cyantifiques
avatar
EUR
Personnages : Adeline et Audebert
Messages : 75
Date d'inscription : 11/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 1 Aoû - 12:08
Je me frotte les yeux avec énergie, puis me relève enfin, non sans peine.

Il attend devant la porte.

Je déclique enfin, comprenant qu'il ne pouvait pas l'ouvrir. Heh, bête féroce, mais pas capable de changer de pièce tout seul.

Ça ne doit pas être pratique d'être dans un corps comme ça. Il a dit ne pas savoir s'il a toujours été un loup ? Hm.

Je viens donc lui porter assistance, et nous nous engouffrons à nouveau dans le couloir de ce sombre laboratoire.

Spoiler:
Adeline ouvre la porte et laisse le champ libre à Médor.


Couleurs des Persos:
Adeline (#ffffff)
Audebert (#875f40)
Plumette (#f9dfd4)
Gransac du Besacé(#5bb4b7)
Violin le Sec (#962222)
Grocequèce (#ff99e3)
Harpie (#fff377)

avatar
EUR
Personnages : Adeline et Audebert
Messages : 75
Date d'inscription : 11/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 2 Aoû - 11:28
Si ça ne tenait qu'à moi, on n'irait nulle part. Ou bien on rentrerait, on quitterait ce rêve aux belles allures de cauchemar, mais il ne me semble pas que ça soit une option.

Je ne réponds rien, mais de toute façon Rex balaye assez rapidement sa question pour me demander un peu d'aide. Par contre, j'ai pas trente six mille bras, alors on verra.

Je ramasse donc tout son bordel : la boîte, les cachetons, la loupe (...ça pique les pissenlits ?). Je refais un tour dans l'armoire à pharmacie, y jette un dernier coup d'oeil mais ne trouve rien de probant. Je ramasse donc le petit aquarium au passage, puis je retourne dans le couloir, les bras chargés.

Résumé:
Adeline ramasse tout le merdier.


Dernière édition par Titan le Jeu 2 Aoû - 11:50, édité 1 fois


Couleurs des Persos:
Adeline (#ffffff)
Audebert (#875f40)
Plumette (#f9dfd4)
Gransac du Besacé(#5bb4b7)
Violin le Sec (#962222)
Grocequèce (#ff99e3)
Harpie (#fff377)

avatar
Le sort en est jeté !
Messages : 39
Date d'inscription : 21/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 2 Aoû - 11:28
Le membre 'Titan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Infirmerie' : 1
Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum