[Sydonia/Stephen] Alerte orange !

avatar
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia
Messages : 2580
Date d'inscription : 10/06/2012
Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 3 Jan - 1:01
Note HRP : Ce RP se déroule pendant l'animation de l'Éternuitée.


« C'est donc à ça que ressemble le champ en pleine nuit ! » s'exclame Sydonia, contemplant de loin tous les piliers qui semblent disparaître dans la pénombre.

Elle ferme les yeux un instant pour se concentrer sur le ronronnement qu'elle entend ; c'est celui des hélices en perpétuelle rotation dans les hauteurs, ou bien peut-être de ces monstres tapis ça et là qui attendent leur heure pour se manifester. En se concentrant, elle sent aussi le froid, le frais, le vent, l'odeur des oranges si caractéristique de cet endroit. Tout ici lui paraît naturel et familier.

Pour autant, s'il n'y avait pas eu cet évènement pour troubler l'écoulement des jours et, avec lui, la vie de tous les habitants de la Ville, la jeune femme n'aurait sans doute jamais quitté la cité (et surtout pas au beau milieu de la nuit !). En sa qualité de maître d'Hôtel auto-proclamé, Sydonia a envoyé bien plus de gens dans ce champ qu'elle n'y est allée avec ses propres jambes, ce grâce à un échange de bons procédés bien aidé par la naïveté des nouveaux dessinateurs qui n'attendent jamais qu'une occasion de se rendre utile pour mériter leur logement temporaire. Pourquoi les envoyer ici spécifiquement ? La réponse est plus simple qu'il n'y paraît : les fruits qui y poussent, d'autant plus grands et juteux que l'on se rapproche des hauteurs, sont prisés par une majorité de citoyens, incluant Sydonia elle-même, et les services des nouveaux aventuriers sont toujours moins onéreux que ceux des ramasseurs d'oranges professionnels. De plus, Daisy, son canard de compagnie, a tendance à devenir rebelle si on ne lui donne pas son Jus d'Éole (comme on l'appelle parfois pour le différencier des jus d'orange de qualité moindre) une fois tous les trois jours. La chasse aux oranges est donc un élément vital au bon fonctionnement de l'Hôtel et donc (comme Sydonia aime s'en convaincre) de la Ville toute entière.

Mais revenons à nos moutons. Si le sus-mentionné évènement n'avait pas éteint la lumière pour une durée bien trop importante et encore indéterminée, Sydonia se serait sans doute contentée de prendre son mal en patience jusqu'au lever du jour. Hélas, l'attente n'est plus une option ; les réserves de jus ont désormais atteint un point critique, et Daisy a commencé à manger toutes les tapisseries du bâtiment en guise de représailles. Comble de la malchance, la nuit étant rude, impossible de convaincre qui que ce soit d'y aller à sa place.

« Qu'à cela ne tienne, pour sauver la Ville, j'irai les cueillir moi-même, s'il le faut ! » lance-t-elle, manifestement sans se rendre compte qu'elle parle toute seule.

Armée d'un lampion récupéré en douce avant que l'ESPOAR ne décide d'interdire leur utilisation, elle s'aventure plus en avant au milieu des piliers végétaux, guettant la moindre présence aux alentours. Dans son sac à dos, elle a pris un couteau de cuisine et une corde, respectivement récupérés dans sa cuisine et dans un débarras où elle entasse des objets qu'on lui donne ou qu'elle récupère dans les chambres une fois celles-ci vidées. Il n'est pas dit que cela suffira, mais elle essaie de se convaincre qu'elle devrait au moins pouvoir attraper les oranges qui pendouillent vers le bas pour survivre quelques jours.

Tout ira bien dans le meilleur des mondes.

Elle s'arrête et dirige sa lumière vers les lianes qui entourent l'une des éoliennes, tendant son bras vers le haut dans l'espoir d'élargir son champ de vision. Faute d'apercevoir les fruits tant convoités, elle entend un bruit proche qui la pousse à brusquement changer la position du lampion qu'elle bouge jusqu'à apercevoir une silhouette humaine. Elle n'est pas seule au milieu de la nuit.

Sans attendre, elle s'approche de ce qui se révèle être un vieil homme. Parfait ! Avec un peu de chance, il s'agit d'un vétéran - si possible un cueilleur d'oranges professionnel en pleine mission. Et même si ce n'est pas le cas, il pourra peut-être l'aider dans sa quête.

« Vous êtes là pour chasser, vous aussi ? »

Faites qu'il dise oui !


avatar
Maximum 100 caractères !
Personnages : Stephen Young
Messages : 40
Date d'inscription : 23/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 12 Jan - 10:22


Comme quoi l’Esquisse sait rester déconcertante. On croit s’y habituer mais elle nous reprend tout de suite. Si les jours succédaient aux nuits jusqu’à présent, ce n’est plus le cas. Du moins, c’est ce que nombre de personne semblent croire. C’est une bonne occasion pour avoir une aventure de nuit ! D’habitude, il faut dormir etc, sinon la forme n’y est pas. Là, c’est une bonne occasion d’avoir l’énergie et une ambiance au poil ! Dommage que les autres ne l’aient pas encore compris, trop obnubilés à réparer le problème ou à quelques théories du complot… Ça ne fait rien, ils y viendront à point nommé. En attendant, il faut se nourrir ! Quoi de mieux pour ça que le champ d’Éolienne ?

Premier lieu auquel j’ai abouti ici, il y a de ça d’innombrables jours et où je suis retourné de multiple fois. Je ne me lasse pas de leurs fruits, du spectacle de leur turbine ou des chutes palpitantes. Cueillir ces oranges relève d’un véritable art. Aujourd’hui, pas d’aide de la lumière du jour, pas d’ombre pour prévenir de l’arriver d’une orange. Tombée ou lancée. Qu’importe. L’esquive en sera d’autant plus périlleuse.

Avant tout chose, je devais trouver le bon arbre. Celui qui me parlera, pas nécessairement littéralement. Et après, se lancer dans l’aventure en tentant de ne pas se bloquer en cours de route. Tout cela est un peu comme…

« Vous êtes là pour chasser, vous aussi ? »

Voilà, de la chasse ! Parce que ce n’est pas tout d’arriver en haut, encore faut-il que le fruit n’ait pas bougé de place !

« Vous êtes là pour chasser, vous aussi ?! Vous êtes au bon endroit et en bonne compagnie ! En plus, vous êtes équipée ! »

Une jeune un peu plus dégourdie que les autres. Excellent ! Je ne suis pas si sûr de l’utilité du lampion. Du moins, qu’il soit plus intéressant qu’inconvénient. Pas de luciole ici, c’était bien la seule source de lumière et ça allait potentiellement attiré une intention de trop. D’ailleurs, il en fallut de peu pour qu’une petite orange, de la taille d’un melon, rencontre la tête de la jeune. Un rire cristallin se fit entendre provenant d’entre les ombres.

« Vous devriez vous éloigner de votre lampe. »

Dommage qu’elle ne put pas bouger d’elle-même. Ou qu’aucun d’eux n’ait d’Objet les accompagnant. Lui n’en avait pas, c’est sûr. Seulement une corde faite de liane et un petit couteau.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum