Épreuve 3 - Kobe High School et Terrae [ ♣ ♠ ]

Folie d'Esquisse
Messages : 688
Date d'inscription : 24/06/2012
Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 21 Mar - 23:15

Épreuve n°3 - Épilogue


Toute chose a une fin.

Parfois, cette fin est douce et paisible. D'autres fois, elle fait l'effet d'une massue qui s'abat brutalement. Mais qu'elle soit douce, dure, soudaine, progressive, voulue ou subie, cela n'altère en rien l'inévitable néant qui succède à la fermeture d'un forum RPG.  

Au milieu des désertions progressives, du flood vidé et des RPs qui stagnent, un(e) membre continue pourtant d’écrire. Quelles sont ses motivations ? Et surtout, comment parvient-il/elle à contourner ce qui devrait l'empêcher de jouer pour écrire son épilogue ?



Rappel du fonctionnement:

Mélange entre un mini-RP et un texte solo, cette épreuve prend le format de l'un (deux champions de deux forums différents rédigeant chacun 5 posts de 350 mots max) pour quelque chose qui se rapproche de l'autre (écriture d'un texte avec un seul point de vue). Comme pour les autres épreuves, un thème sera donné, mais celui-ci ne concernera pas nécessairement vos personnages et univers respectifs, même s'il vous sera possible de les évoquer. En somme, il s'agit de continuer à tour de rôle une petite histoire, sur trois jours comme pour le mini-RP.

Concernant l'ordre, c'est le champion de Kobe High School qui commence !
N'oubliez pas que vous pouvez passer sur la shoutbox pour essayer d'attraper votre binôme.


Quelques petites consignes :

  • Comme vous l'aurez compris, il ne s'agira pas ici de jouer vos personnages, vous n'aurez donc pas besoin de les présenter en début de post. Vous pouvez improviser le personnage commun qui est suggéré au fil de l'eau, ou bien vous mettre d'accord en amont sur plusieurs choses.
  • Les mises en page sont autorisées, mais nous comptons sur vous pour faire attention à la lisibilité en évitant les couleurs/polices illisibles et les tailles d'écriture en-dessous de celle par défaut. Si vous avez un doute, vous pouvez venir faire des tests sur ce sujet et demander des avis sur la shoutbox.
  • Si vous voulez avoir un avatar (pour votre personnage commun ou pour vous différencier) qui s'affiche joliment à gauche, vous pouvez utiliser la balise de transformation :
    Code:
    <transformation invite perso="Nom de votre perso" avatar="Lien de l'image de votre avatar" forum="Nom de votre forum" lien="Lien de votre forum ou de votre fiche de perso" />


Anonymous
Yulian Kristianov
Invité
le Sam 23 Mar - 0:28


Une ombre dans une chambre plongée dans le noir. Une seule source de lumière, l’écran d’un ordinateur. Dos vouté, ses doigts courent sur le clavier, écrivant frénétiquement un texte aux couleurs de ses sentiments. Un texte animant la vie de son personnage, une marionnette entre ses mains. Un être comme un autre, une reine dans son propre monde. Ecrire lui permet d’évacuer, d’avancer, de vivre, de survivre. Mais… Son monde s’effondre, peu à peu, les personnes comme elles désertent, se tournent vers un autre univers. Ou vers la vie, délaissant leur création et les personnes restant sur le forum. Celui-ci se vide, mais elle reste. Elle se raccroche à cet univers qui lui permet d’oublier tout ce qui la fait souffrir, de la rendre maître du destin, des choix, de la vie. Mais… Depuis quelques jours, il n’y a plus qu’elle qui continue à écrire. Mais la détermination et son désespoir restent maîtres. Alors, elle essaye de donner envie aux autres de revenir en écrivant des textes toujours plus prenants, dramatiques, mélangeant ses sentiments et ceux de son personnage pour arriver à cette fin. Mais rien ne semble fonctionner alors… Un soir, tandis que son regard reste fixé sur l’écran d’accueil, elle reste silencieuse, immobile. Puis d’un clic, elle fait apparaître le lieu où tout a commencé « Le bureau d’administration », lieu où elle a écrit ses premières lignes, où elle a façonné son personnage de ses propres mains.

Le personnage regarde autour de lui, cherche, appelle, supplie. Il ne veut pas tomber dans l’oubli et finir par mourir comme ses camarades. Il veut continuer de vivre ses aventures et non être relégué aux abysses de la mémoire avant de mourir pour faire renaître de ses cendres un nouveau personnage. Les larmes coulent sur son visage. Il n’est peut-être qu’une création mais, il ressent le désespoir et la détresse de sa créatrice. Il tourne alors son regard vers un dossier, contenant sa fiche de présentation. Feuille jaunie par le temps pouvant s’effriter à tout moment, signant alors son arrêt de vie, son oubli. Autour de lui le silence mortel continue de prospérer.
Anonymous
Angelo [Terrae]
Invité
le Sam 23 Mar - 1:42


Des yeux elle parcourt les catégories. Les fiches validées, elle les parcourt des yeux depuis déjà quelques minutes. Une question lui reviens, encore. Avec tant de membres, comment cela as-t-il pu finir ainsi? Finalement elle trouve ce qu'elle cherchait et relis avec une certaine émotion cette histoire. Combien de fois avait-elle dit devoir la réécrire? Tout le monde le disait et jamais personne ne le faisait. Elle replie un peu un genou contre elle, ce n'était pas spécialement prévu mais quitte à avoir ouvert cet onglet et commencer à revoir son parcours.. Elle finit par cliquer sur sa fiche de lien. Le journal de son personnage. Elle aurait pu s'y attarder c'est vrai.. mais revoir les liens écrit font peut-être encore un peu trop mal. La solitude l'envahit maintenant, ce n'est pas comme si elle n'avait plus aucun contact... et pourtant discord reste silencieux. Un clic encore. Et voilà ce tout premier RP. Si elle avait su à l'époque comme son partenaire, ce personnage inconnu qui allait devenir un lien si important. Il y en a eu des rp de poster. Des heures à écrire. Et des réponses.. souvent après minuit lorsque l'insomnie était sa seule compagne. Et que le seul moyen de tromper ses sens et ses angoisses solitaires dont seules les étoiles et sa vieille lampe de chevet ont été témoins, était de se concentrer sur ses histoires, cette autre vie libératrice.

Les souvenirs affluent aussi bien pour elle que pour lui. Il se souvient de son arrivée si bien décrite par sa créatrice. Ses premières rencontres. Les premiers échangent, pas toujours simple. Il se rend compte de l'évolution qu'il a eu tout au long de sa vie romancée. Et il n'a aucune envie de voir un point final. Ses pas arpente les rues vides de cette ville d'imaginaire collectif. Il n'y a plus une trace, plus un bruit. Pas même l'ombre d'une ombre qu'il pourrait suivre.. juste pour vivre quelques mots de plus.Il crie, appelle désespérément tous ces noms qu'il a appris à connaitre avec le temps, espérant peut être, un début d'écho, de réponse.
Anonymous
Yulian Kristianov
Invité
le Sam 23 Mar - 13:08


Les minutes passent, inexorablement, le temps continue de filer, la vie de tourner. Et pourtant, le forum semble être simplement sur pause, comme si tout pouvait reprendre en cliquant sur le simple bouton « Play ».  La jeune fille commence à parcourir son tout premier RP, tant d’émotions bataillent dans son corps, son cœur. La honte d’avoir si mal écrit, la tristesse de voir qu’elle ne pourrait plus en terminer à nouveau, mais surtout la nostalgie du temps passé. D’un clic, elle retourne sur l’accueil et laisse la page défiler. Avec espoir, elle regarde les connexions. Elle est seule, encore, qu’avait-elle espéré ? Fébrilement, elle clique sur la « Zone Flood ». Un endroit si convivial, si… Vide. Encore. Elle avait tellement passé de temps dans cette section, écrivant des dizaines de messages par jour de façon si insouciante comme si tout allait continuer à jamais. Mais… Le monde change, les gens changent et ces heures insouciantes sont maintenant bien loin. Son pseudo apparaît en tant que dernier message dans chaque topic. Elle voudrait poster, mais … Les doubles-postes sont interdits. Alors, elle respecte les règles même s’il n’y a plus personne pour faire respecter le règlement et pour la réprimander. Alors pourquoi ? Par habitude.

Le personnage, automate sous les injonctions de la souris et des volontés de sa créatrice pousse les portes de la Zone Flood. Le silence oppressant l’agresse à son entrée. Rien, pas un bruit, pas une vie. La solitude, encore. Un appel. Aucune réponse. Au sol, des jeux sont éparpillés, ouverts, laissés en plan. Autour de lui, des mots, des phrases dansent, souvenirs des délires sur le topic discussions comme pour le narguer. Douleur, tristesse, nostalgie. Elle continue de cliquer sur les différentes pages pour lire, relire. Et lui, il continue de voir les messages défiler autour de lui, les lisant avec tristesse, angoisse. Il allait finir par disparaître comme tout les autres. Mais il ne voulait pas, il ne voulait pas être oublié, laissé en plan. S’il vous plait… Sauvez le. Il veut vivre !
Anonymous
Angelo[Terrae]
Invité
le Sam 23 Mar - 17:16


Quant aux autres habitudes qui restent et gardent la vie dure. Cela faisait déjà deux heures, comme un instinct habituel. Des soirées et des soirées à le faire. Alors, la voilà qui, quelques instants quitte son sujet de flood, ces fameuses perles de chatbox désormais déserte. Même les archives remontent à plusieurs jours maintenant. A quel moment ça a fini par merder? Pourquoi continuer à voter au final se demande-t-elle alors qu'elle clique sur la troisième petite image pour entrer son vote. Le haut des listes n'est plus qu'un lointain souvenir bien sûr... mais peut-être qu'un jour quelqu'un sera attiré.. L'espoir fait vivre comme on dit. Retour aux perles. Elle se souvient de ces heures de rire qui illuminait ses soirées bien loin de l'angoisse des cours. De la pression familiale. De tout ce qui pouvait être un poids dans sa vie et s'envolait devant une blague qui frisait pourtant les paquerettes. Une larme solitaire commence à rouler sur sa joue. Elle commence à se dire qu'il n'y en aura peut être plus. Elle ne peut juste pas l'accepter et secoue la tête. Tout comme son personnage en avait l'habitude elle va se réfugier dans les rp à son habitation. Il s'en est passé des choses là-bas.

Après le flood, le fantôme des rires de ses amis semblent le suivre. Il se sent pris d'une angoisse miroir à celle de sa créatrice et se réfugie dans le seul lieu où il se sentira à jamais en sécurité. Sa propre maison. Les rues vides se sont étalées sous ses pas qui se répercutaient contre les façades abandonnées. La porte s'ouvre devant lui. Un salon dans le noir et il ne sait même pas si une sorte d'électricité fictive fonctionnerai. Il se sent abandonné lui aussi, son seul lien avec la vie reste l'espoir des mains qui conte son histoire.. Et il sait bien que l'espoir fini par sombrer.
Anonymous
Yulian Kristianov
Invité
le Sam 23 Mar - 22:45


Tandis que les larmes sillonnent ses joues, elle observe la section de l’habitation de son personnage. Une section qui en a vu de toutes les couleurs avec les nombreux RP’s. Trois sujets subsistent encore et toujours, 3 sujets où elle est la dernière réponse. Elle ne compte même plus le nombre de jours qui se sont écoulés depuis le post. Car après tout, elle ne croit même plus en une possible réponse. Son regard brouillé se fixe alors sur la description de l’habitation, description qu’elle pouvait changer aux goûts et aux couleurs de ses sentiments, de ses désirs, de ses rêves. C’est dans ces lieux que son personnage peut vivre tout ce qu’elle ne peut pas vivre elle-même. Son personnage est son réceptacle. Et sans lui, peut-elle encore réaliser ses désirs ? Et surtout… Comment accepter de dire adieu à sa première création, à son premier bébé ?

Le jeune personnage ferma les yeux et se mit à se souvenir. La soirée trop alcoolisée avec ses amis de l’université, son dîner galant où son poulet a cramé et où il a fini par commander des pizzas, les cigarettes fumées à la fenêtre avec son meilleur ami où rires et complicité se mêlaient à la nuit noire. Il ouvre de nouveau les yeux et avance vers la fenêtre d'un pas lent, la pluie tombe avec une certaine délicatesse. Il se rapproche de la fenêtre et l’ouvre. Comme à son habitude, il s’assoit sur le rebord et observe les étoiles en écoutant la pluie tomber. Celle-ci semble refléter la tristesse de sa créatrice, son désespoir, son incapacité à maintenir seule à flot ce navire à la coque si abîmé. Seule, elle ne peut rien faire. Et lui n’est qu’une pauvre création qui ne peut l’aider. Une création qui ne peut pas maintenir l’espoir trop longtemps. Une création éphémère… Le jeune personnage lève alors les yeux vers le ciel étoilé comme s’il pouvait regarder sa créatrice et lui apporter un peu de réconfort, du courage, mais surtout, du soutien dans cette épreuve.
Anonymous
Angelo[Terrae]
Invité
le Dim 24 Mar - 11:34


Alors elle reste là. Il n'y a plus aucun clic. Pourtant il y en a des sujets à voir. Elle pourrait presque visiter toutes les sections, c'est vrai. Mais à quoi bon écrire une tournée nostalgique pour son petit bébé si elle même n'arrive pas à s'en détourner? A quoi bon essayer de faire quelque chose si personne ne revient, parce qu'ils ne reviendront pas n'est-ce pas? Elle commence à comprendre que ce vide est voué à rester. Durant un instant elle en viendrait presque à détester cette fondatrice qui a abandonné. Mais comment lui en vouloir, elle à une vie elle aussi. Et même si les membres avaient tenté, on ne peut pas faire vivre indéfiniment un endroit où le staff a disparu. Elle replie une jambe contre elle en silence à fixer cette page, pourtant cette habitation était si belle. Comme dans ses rêves. A l'image de cet appartement qu'elle ne peut pas encore s'offrir dans sa vie, elle a repensé la décoration si souvent au gré de sa propre évolution. Cet endroit, ce forum? Cet appartement? Ca se mélange un peu dans sa tête mais c'était ici qu'elle venait se réfugier. Musique dans les oreilles. Si ce soir il y a la musique pourtant, il n'y a rien pour effacer cette angoisse qui la dévore. C'est comme dire au revoir à une seconde maison au final.

Seconde maison. Pour sa créatrice peut être mais lui n'a connu que ça. Cette ville dont les lumières se sont éteintes. Ces rues désormais vide de leur piétons. Ces parcs sans aucun oiseau pour chanter aujourd'hui. Et cet endroit, son chez lui, tantôt maison, tantôt appartement. D'un style puis d'un autre, c'était chez lui. Il balance une jambe, assis sur cette rambarde. Non. Il refuse, il ne dira pas au revoir, il ne se laissera pas disparaitre. Quitte à devoir partir il voudrait au moins choisir le moyen. Subir ce n'est pas trop son truc.
Anonymous
Yulian Kristianov
Invité
le Dim 24 Mar - 18:18


Les larmes, encore, amères. Pourquoi l’abandon était-il si difficile ? Pourtant ça devrait être une solution de facilité, mais elle n’y arrivait pas. Elle ne voulait pas dire adieu ainsi à son bébé. Elle voulait continuer à lui faire vivre tout ce qu’il pouvait vivre. Elle voulait encore le faire passer par tout un panel d’émotions. Et si elle abandonne à son tour, que va-t-elle devenir ? Certes, il y a d’autres forums mais ce n’est pas pareil. Ceux-là ne l’intéressent pas, c’est celui-ci qu’elle veut faire vivre. Et c’est ce personnage qu’elle veut accompagner dans sa vie fictive. Mais que vaut tout ceci si elle interagit avec elle-même à chaque fois ? L’ennui prendrait bien vite place. Mais se résoudre à abandonner son bébé était si difficile. Elle ne voulait pas, elle ne pouvait pas. Pas comme ça… Pas ainsi… Les larmes inondent maintenant son clavier et ses mains. Elle devait le faire, elle devait dire adieu… Mais comment ?

La pluie s’intensifie à l’image de la tristesse grandissante de sa créatrice. Le vent souffle, s’engouffre dans l’appartement. La rage et la colère prennent forme. Elle ne semble pas réussir à se calmer, à trouver la solution qui ferait le moins mal. Elle ne veut pas dire au revoir. Lui non plus. Il n’est pas prêt. Il ne le serait jamais. Il ne veut pas être relégué dans un coin et oublier, entité virtuelle prenant la poussière. Et… Sa créatrice continuerait à se raccrocher psychologiquement à lui, mais sans forum, elle aurait alors les mains liées et ça la détruirait petit à petit. Elle doit apprendre à avancer seule, sans lui. Alors, il doit l’aider à faire le choix d’abandonner, même si c’est dur. Après tout, il ne souffrirait qu’un instant, et elle, beaucoup trop longtemps. Alors, il passe la deuxième jambe au-dessus du vide. Il ne lui reste plus qu’à se laisser chuter. Le vent continue de souffler, la pluie de tomber. Et c’est le visage ruisselant de larmes et de pluie qu’il s’apprête à se laisser tomber dans le vide pour couper les liens entre eux.
Anonymous
Angelo[Terrae]
Invité
le Dim 24 Mar - 18:46


Les larmes ne semblent pas vouloir cesser et son drap blancs se teinte de gris au gré des gouttelettes salines qui tombent. Quelque part au fond de son esprit elle sait que ce moment de sursis prendra fin tôt ou tard. Elle sait qu'elle va devoir dire adieu à son premier né. Qu'elle va devoir reporter son attention sur un autre forum. Mais ça ne sera jamais la même chose et ça, elle le sait aussi. Parce qu'elle ne pourra jamais revivre cette première fois. Ce premier forum et cette première histoire qui avait été capable de changer sa vie. De simplement lui donner la force de continuer à avancer. Alors bien sûr c'est dur et si ses souvenirs seront toujours bons, elle sait qu'elle regrettera toujours son "enfant". Mais pas au point de le voir mourir. Ca jamais! Il n'a jamais été question qu'il meurt d'une quelque façon que ce soit. Il n'en a pas le droit, elle ne le veut pas. Elle veut qu'il vive, quand bien même elle ne peut plus le jouer ici, elle ne veut pas l'abandonner il pourra vivre ailleurs non? Alors elle se décide, peut-être est-ce idiot.. mais elle se met à parler. A "lui" parler. Est-ce que ça sera utile? Est-ce qu'il l'aidera une dernière fois à mettre ses sentiments en ordre?

"Ne fais pas de bêtises." D'où viens cette voix? Se demande-t-il? C'est idiot parce qu'il connait très bien la voix de sa créatrice. Alors qu'il allait pousser sur ses bras pour simplement se laisser tomber. Il se sent perdre sa motivation. Pourquoi se met-il à pleurer maintenant? Pourtant il est sûr de faire le bon choix, il ne peut pas la laisser souffrir. "Des adieux ne signifient pas forcement la mort tu sais..". Non.. il ne sait pas, ou ne croit pas savoir en tout cas, c'est elle qui sait non?
Anonymous
Yulian Kristianov
Invité
le Dim 24 Mar - 19:57


Elle ne peut pas le laisser finir ainsi, ce n’est peut-être qu’une création mais il a toujours été là pour l’aider, pour l’épauler, pour mettre de l’ordre. Et cette fois-ci, il voulait encore l’aider mais elle ne le voulait pas de cette manière… Pas comme ça. C’était beaucoup trop violent pour cet angelot.

« Ce n’est pas obligé de finir ainsi… S’il te plait… Ne fais pas cette bêtise » implore-t ’elle

Il tremble, il pleure. Mais il la voit aussi pleurer. Il la voit si tremblante, si inquiète, si peu sûr d’elle. C’est lui qui est censé l’aider, pas l’inverse. Mais cette fois-ci, c’est si dur, si dramatique. Elle semble si fragile et lui, il est son pilier. Mais en enlevant un pilier, tout peut s’effondrer. Néanmoins, il sait qu’il ne peut pas rester indéfiniment. Il le sait. Il a voulu couper les ponts mais elle l’a empêché. Il va devoir lui faire comprendre, en douceur.

« Mais nous devons nous dire adieu. Tu le sais. On ne peut pas continuer ainsi… » indique-t-il.

Elle sanglote, elle pleure. Elle le sait, elle veut continuer à ignorer ses mots. Mais ça la transperce, elle ne peut que les entendre se répercuter en écho dans sa tête, dans son âme.

« Pas comme ça ! Pas ainsi ! Je ne veux pas ! Que vais-je faire toute seule ?! Tu as toujours été là pour me maintenir la tête hors de l’eau ! Et sans toi… Comment supporter la pression, les brimades ? Comment… Tu étais… Mon bébé… Mon exutoire. » sanglote-elle

Il comprit alors qu’il devait une nouvelle fois l’aider à relever la tête. Il doit la guider une dernière fois vers la solution et ensuite… Elle va devoir avancer seule et il serait toujours là après tout ? Alors, doucement, il s’approche et l’enlace. Il la serre contre son torse, contre son cœur. Il l’aime. Elle l’aime. Il était elle mais elle n’était pas lui. Il était une création, elle, une humaine. Elle doit vivre sa vie sans se retourner. Et il continuerait à vivre dans son cœur, ses souvenirs.
Anonymous
Angelo[Terrae]
Invité
le Dim 24 Mar - 22:00


Il lui donne tout l'amour et le courage qu'il a pu engranger au cours de ses années d'existence. Il n'en aura pas besoin, pas vraiment. Et puis c'est elle qui en a besoin aujourd'hui. Quelle création serait-il s'il ne donnait pas tout ce qu'il pouvait pour donner le gout de vivre et de survivre à sa créatrice. Sa vie importe moins que la sienne, il le sait. Et il peut vivre avec elle, tant qu'elle gardera cette flamme de l'écriture.

"Tout ira bien. Tu m'as donné toute la force qu'il faut pour vivre. Laisse-moi te la donner en retour. On sera séparés mais, tant que tu avanceras.. je pourrais le faire moi aussi en quelque sorte." Dit-il en essayant toujours de s'en convaincre.

Elle ne sait pas quoi dire. Ni même si ça sera suffisant. Elle à peur et pourtant bien moins qu'avant. Elle ressent toutes les émotions de son personnage. Comme il lui était arrivé si souvent de les ressentir. C'est normal après tout en tant que créatrice. Même si elle l'a l'impression que cette fois, c'est plus fort. Différent. Comme un dernier pic d'émotion émanant de sa création mais, elle comprend ce qu'il veut lui dire. Tout ce courage qu'il lui donne. Sa volonté de la voir continuer. C'est compliqué pour tous les deux. Ils y arriveront elle en est convaincue maintenant.

"Je t'aime tu sais, je t'ai toujours adoré. Tu es ma plus belle réussite.. mais toute seule je ne peux pas continuer."

Il comprend, il le sait très bien. Ils finissent par être front contre front. Ils ont peur, tous les deux mais ça ira ils le savent aussi. Finalement un seul mot, une seule pensée. Un seul dernier souffle entre eux. Pour le forum. Pour lui. Pour elle. Pour leurs souvenirs et tout ce qu'ils ont vécus. Et surtout pour leurs amis et anciens partenaires d'écriture. Il n'y avait plus qu'une chose à dire.

"Adieu."
Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum