Épreuve 3 - Peek a Boo et Infernum [ ♥ ♦ ]

Folie d'Esquisse
Messages : 673
Date d'inscription : 24/06/2012
Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 21 Mar - 23:18

Épreuve n°3 - Épilogue


Toute chose a une fin.

Parfois, cette fin est douce et paisible. D'autres fois, elle fait l'effet d'une massue qui s'abat brutalement. Mais qu'elle soit douce, dure, soudaine, progressive, voulue ou subie, cela n'altère en rien l'inévitable néant qui succède à la fermeture d'un forum RPG.  

Au milieu des désertions progressives, du flood vidé et des RPs qui stagnent, un(e) membre continue pourtant d’écrire. Quelles sont ses motivations ? Et surtout, comment parvient-il/elle à contourner ce qui devrait l'empêcher de jouer pour écrire son épilogue ?



Rappel du fonctionnement:

Mélange entre un mini-RP et un texte solo, cette épreuve prend le format de l'un (deux champions de deux forums différents rédigeant chacun 5 posts de 350 mots max) pour quelque chose qui se rapproche de l'autre (écriture d'un texte avec un seul point de vue). Comme pour les autres épreuves, un thème sera donné, mais celui-ci ne concernera pas nécessairement vos personnages et univers respectifs, même s'il vous sera possible de les évoquer. En somme, il s'agit de continuer à tour de rôle une petite histoire, sur trois jours comme pour le mini-RP.

Concernant l'ordre, c'est le champion de Peek a Boo qui commence !
N'oubliez pas que vous pouvez passer sur la shoutbox pour essayer d'attraper votre binôme.


Quelques petites consignes :

  • Comme vous l'aurez compris, il ne s'agira pas ici de jouer vos personnages, vous n'aurez donc pas besoin de les présenter en début de post. Vous pouvez improviser le personnage commun qui est suggéré au fil de l'eau, ou bien vous mettre d'accord en amont sur plusieurs choses.
  • Les mises en page sont autorisées, mais nous comptons sur vous pour faire attention à la lisibilité en évitant les couleurs/polices illisibles et les tailles d'écriture en-dessous de celle par défaut. Si vous avez un doute, vous pouvez venir faire des tests sur ce sujet et demander des avis sur la shoutbox.
  • Si vous voulez avoir un avatar (pour votre personnage commun ou pour vous différencier) qui s'affiche joliment à gauche, vous pouvez utiliser la balise de transformation :
    Code:
    <transformation invite perso="Nom de votre perso" avatar="Lien de l'image de votre avatar" forum="Nom de votre forum" lien="Lien de votre forum ou de votre fiche de perso" />


Anonymous
Garance
Invité
le Ven 22 Mar - 16:54

Tu traînes sur internet, comme à ton habitude. Tu t'ennuies, tu divagues au gré des pages et des vidéos. Au fil des onglets, tu passes du coq à l'âne, tu fermes, ouvres et mets en favoris ce qui te plait, si bien que cette liste étoilée se remplit à vue d'œil. Tu décides alors de plonger ton nez dedans et trier ce qui ne t'intéresse plus. Dans cette montagne de lien, tu retrouves un nom qui t'intrigue : « Fofo ».

Tu ouvres une page colorée et tu retrouves avec nostalgie l'image du header que tu avais quitté et que tu revois enfin. Tu t'étonnes que le lien fonctionne encore et que ce forum existe toujours quelque part sur internet. Un peu en dessous, à droite, tu retrouves ton ancien toi. Il t'attend, son éternel sourire aux lèvres. Tu lui lances un petit clin d'œil, en espérant qu'il t'en fasse un en retour. Vous avez partagé tant de choses entre vous deux. Pas seulement entre vous deux, mais aussi avec tous ceux qui composaient cette grande famille. Tu les retrouves aux côtés du tien, les portraits de tous ceux qui, comme toi, aidaient à garder le forum en vie. Tous, tu ne les as plus vus depuis des années. Tous, vous n'avez rien pu faire face au dépeuplement.

Enfin tu te connectes et à peine une fraction de seconde plus tard tu te retrouves face à tous ces lieux que tu as déjà visités en rêve et en contes. Tu sais que personne ne va te répondre, mais l'envie, la nostalgie et l'attirance sont trop fortes : tu as envie de jouer et de te rejouer les histoires farfelues comme au bon vieux temps. Tu sélectionnes une catégorie, au hasard. Cela fait des années que tu n'as pas écrit et tu ne sais pas encore de quoi va traiter ton RP. Mais ta plume glissera sur les touches du clavier, guidé par ton alter égo qui, lui, sait où il va t'emmener...

[330 mots]
Anonymous
Fang
Invité
le Ven 22 Mar - 18:24
Deux heures plus tard, j'ai écrit une réponse qui m'emballe bien. Le style à changé, depuis les années, mais je retrouve mon personnage, égal à lui même, plus profond et plus vivant que jamais.

J'ai envie de poster. Je relis une dernière fois mon message, et, allez je clique.
Je me demande si quelqu'un sera notifié de ma réponse.

La suite de ce scénario qui m'a tant fait rêver apparaît devant moi, et je ne peux pas m'empêcher de faire naître cent nouvelles idées, cent suites possibles. Sur ma faim, je parcours tout le forum, relis les vieux délires, je retombe sur des choses que j'avais tellement oubliées ...
J'écris encore sur word quelques pa[ssa]ges que j'ai en tête pour me calmer, et je vais me coucher la tête pleine de rêves.


Le lendemain, je me réveille avec une nouvelle idée qui est en train d'enflammer mon imagination. Il est genre, cinq heures trente-sept. Je me lève plein d'énergie, fais couler le café et allume mon ordinateur, direction le fofo.  Je commence par recréer quelques comptes pour les personnages clés, avec des adresses laposte bidons, et parcours le forum, à la recherche de nouvelles réponses à écrire ...

Finalement perdu dans les tréfonds du flood, je décide d'ouvrir un nouveau sujet :

sujet : "tel un phoénix qui renaîtrait de ses cendres"
message :

hola ! ça fait un bail ! lol comment ça je suis fou ... ? Okay j'ai envie de redonner une seconde vie à ce fofo magistral, des siècles plus tard, et alors ?
J'espère que quelqu'un passera par ici ...
Ou pas j'en sais rien. Allez à plus !   :banane:
 





278 mots
Anonymous
Garance [PaB]
Invité
le Sam 23 Mar - 10:08

Ce ne sait pas ce qui m’empêche de continuer d’écrire tout ce qui me passe par la tête. J’ai envie d’écrire un petit mot dans chacun des sujets, mais ma raison me résonne : pas question de tâcher cette oeuvre de littérature. Je me dis que si quelqu’un passe par ici, par hasard comme moi, il trouverait plus facilement mon nouveau message.

Plus tard, en fin de soirée, je reviens sur le forum avec l’espoir que quelqu’un ait vu mon sujet. Mais moi et mon enthousiasme sommes vite ramenés sur terre : personne ne s’est connecté depuis ce matin. Les sections sont toujours aussi désertiques que lorsque je suis venu les visiter plus tôt.
Je décide alors de les égayer à nouveau. Je lis les tranches de vie de mon personnage que j’avais écrit sur word. Durant des heures, je redécouvre les annexes du forum, j’enrichis mon texte et je me relis. Je crois que je suis enfin prêt à poster à nouveau et à rendre un peu plus vivant la ville fantôme.

Mon RP ne ressemble à aucun autre, et j’en suis fière. Mêlant poésie et action, j’avais décidé, puisque personne n’était revenu, d’alterner les réponses en me connectant à des comptes différents. Quand je regarde cette page, c’est un peu comme si quelqu’un me répondait, quelqu’un qui n’est pas moi. Un PNJ, un autre personnage. Je partage ma solitude et ma nostalgie. Je le fais pour moi, mais j’espère encore que quelqu’un me lira.

Je décide de continuer le post dans le flood que j’avais commencé. Je sais bien que le double-post est normalement interdit, mais qui, aujourd’hui, pourrait me blâmer ?
message :

Des petites nouvelles par ici ! Si quelqu’un passe, le forum n’est pas mort, vive le forum ! Oui, je suis toujours aussi fou !  :face: Si ça se trouve je parle tout seul...
Allez, bonne soirée ♥️

Les idées fusent dans ma tête. Mais pour le moment, un bon petit repas et mon lit m’attendent. Je verrais demain... si j'arrive à m'endormir.

[331 mots]
Anonymous
Fang
Invité
le Sam 23 Mar - 19:12
Mon réveil sonne, je suis fatigué ... Je ne dors pas assez en ce moment, à l'ancienne, depuis que je suis retombé sur le fofo ... Je me lève, et contraint aux habitudes prises les semaines passées, je me connecte sur chacun des comptes, et je vote en tout quatre vingt fois pour mon forum. Alors qu'il remonte dans les topsites, j'y suis toujours aussi seul.

Pourtant, ça ne m'empêche pas de jouer. Alors que je jongle avec une dizaine de personnages, l'intrigue avance plus que jamais. Je contrôle tout, et je m'oublie petit à petit, prenant toujours plus à coeur mon statut de créateur ultime.

Un soir, mon sang ne fait qu'un tour lorsque je vois l'icône d'un nouveau message, qui a été posté, dans les présentations, par un certain Jozefo Amedeus Viideni. Je lis sa fiche, il n'a pas écrit grand chose. Je me dis qu'il n'a peut être pas terminé. Ou peut être que depuis, il s'est aperçu que le forum est mort ...

Mais que dis-je ! Le forum n'est PAS mort ! Je lui ai rendu la vie !
Et Jozefo en est la preuve IRL. Je décide de lui laisser un petit message de bienvenue, plein de smileys exaltés. Plus bas dans le forum, il a même répondu à tous les jeux du flood, et en dernier, au témoin de ma solitude en ces lieux ...


Message :

Citation :

Oui, je suis toujours aussi fou !
:face: Si ça se trouve je parle tout seul.


et bien ... salut ! t'inquiètes, on est tous un peu fous, au fond ! au moins maintenant, tu sais que tu peux parler à quelqu'un ; )




Incroyable ... J'ai vraiment réussi ... Il y a un nouvel inscrit sur le fofo ... !
Quand je me reconnecte, le lendemain, Jozefo a répondu partout .....



306
Anonymous
Garance [PaB]
Invité
le Sam 23 Mar - 22:04

J’ai du mal à en croire mes yeux, mais les messages de Jozefo ne trompent pas. Partout, son pseudo apparaît, et nombreux sont ses réponses dans le flood. Il a même continué sa fiche de présentation, mais il n’a rien mentionné sur sa vie réelle. Je me demande ce qui l’a poussé à venir en ces lieux.
Je check en bas du forum (sur le “QEEL”, Qui Est En Ligne comme on l’appelait à l’époque), mais il n’est pas connecté. Je m’y attendais.

Ni une, ni deux, je décide alors de le contacter par message interposé. Mon sujet, comme une bouteille à la mer, avait finalement fini dans les mains de quelqu’un et me sauvait de ma solitude. J’écris à la suite de son message :

message :

je te l’ai déjà écris, mais RE-BIENVENUE ! je suis content que l’on ait un nouveau membre, sens-toi comme chez toi.

Avant d’envoyer le message, je complète par « Comment es-tu arrivé sur le forum ? », je m’arrête un instant puis je l’efface. Je veux être le moins effrayant pour ne pas faire déguerpir Jozefo, tout juste arrivé, malgré ma curiosité toujours plus croissante. Alors j’écris à la place :
si tu as besoin d’aide pour ta fiche, je suis là, n’hésite surtout pas !

Cette phrase, on l’a tous déjà vu. Pourquoi les gens éprouvent toujours le besoin de porter une aide dans une fiche de personnage qui ne les regarde pas ? Compassion, bienveillance, mais pas seulement. Probalement besoin de reconnaissance.
C’est quand même moi qui ai fait renaître le forum de ses cendres, zut !

Fou de joie, j’espère que Jozefo recevra une notification et me répondra vite à mon message. Je trépigne, je sautille, jamais je n’ai été aussi impatient. Cela me rappelle avec nostalgie les moments où j’attendais de la même façon la réponse d’un partenaire de RP. Je me revois déjà revivre ces mêmes instants avec Jozefo. Mais je dois attendre, il n’a même pas terminé sa fiche, même si il est bien parti.

Voilà la raison de la bienveillance des membres : ils ont hâte de RPer avec vous.

346
Anonymous
Fang
Invité
le Dim 24 Mar - 4:17
Vous avez 1 message.

J'ouvre la boîte de réception de mon compte principal. Jozefo Amedeus Viideni m'a envoyé un mp à quatre heures du matin.



    sujet : "un pour tous, tous pour un ?"
    message :
    salut ! j'espère que ça ne te dérange pas que je me sois incrusté dans tes sujets ... mais j'ai cru comprendre que tu te sentais un peu seul avec tes DC, et j'avais envie d'écrire, moi aussi.





En l'occurence, oui ça commence à me déranger. Qu'il s'incruste dans un sujet, voire deux, okay. Mais désormais, Jozefo est présent dans chaque scène, où  il trouve systématiquement le moyen d'arriver comme un cheveu sur la soupe et de faire foirer mes idées en sapant toute notion de cohérence.

De retour sur son message privé, je lui tape ma réponse.





   
sujet : re : "un pour tous, tous pour un ?"
    message :
    salut Josefo. à vrai dire ça m'embête que tu ne m'aies pas demandé d'abord. Comme tu le sais ça fait quelques temps que je joue seul sur le fofo... et ça me fait un peu bizarre d'avoir ce nouveau perso qui est présent genre, partout, avec tout le monde ... tu comprends ? c'est que malgré tout, c'est un contexte plutôt réaliste et là tes interventions sortent complètement de la chronologie ... bref tu m'as un peu coincé avec tes messages lol
    si tu es ok, tu les supprimes et on se prévoit quelques scenar ?






Je lui envoie. Ca me paraît honnête, et je me dis qu'au moins c'est clair et rapide. Pas trop pénible. En relisant les réponses de Josefo, je m'aperçois qu'il poste toujours de nuit. Il doit être Québecois (:keur:). Je voudrais bien discuter, en direct, et je décide d'attendre, pour voir s'il va se connecter.


Mais bientôt le jour se lève, en France, et Josefo n'est pas revenu. Je l'ai peut être raté.
Pourtant il n'a rien écrit cette nuit. Peut-être que mon message privé l'a vexé. Et qu'il ne reviendra jamais.




348
Anonymous
Garance [PaB]
Invité
le Dim 24 Mar - 12:29

Je m’en veux un peu de l’avoir brusqué ainsi, mais il commençait à sérieusement m’embêter. J’aimerais bien discuter avec lui, mais je n’arrive jamais à l’attraper, il semble toujours absent quand je suis là. Peut-être qu’il m’évite ?

Mes nuits sont de plus en plus agitées et je ne peux m’arrêter de penser à ce Jozefo Amadeus Viideni. Il n’a pas cessé d’écrire des énormités dans mes RPs. Ça m’énerve, mais je passe outre et continue mes récits comme si de rien n’était, en le snobant. Oui, moi aussi son manque de discernement m’a vexé.

Plus tard dans la semaine, je reçois enfin une réponse à mon MP :

sujet : re : "un pour tous, tous pour un ?"
message :

désolé pour ces messages mais j’avais besoin d’écrire moi aussi.
j’ai vu que tu n’as pas pris en compte mes réponses. je comprends et je vais les supprimer :><:

que dis-tu d’un RP tous les deux, sans prévoir le scénar à l’avance ? je commence !

Je remarque qu’en effet, tous les messages indésirables dans mes RPs entre tous mes personnages ont disparu. A la place, un nouveau titre est apparu : « Piètres tendresse » suivi de la mention “privé”. Je clique sans hésiter et lis tout d’une traite, sans m’arrêter. C’est long, c’est maladroit, c’est plein de fautes, mais je comprends où il veut en venir. La suite de l’histoire me vient comme une évidence et j’écris sans plus ne pouvoir m’arrêter. Pendant des heures, j’ai du mal à mon concentrer mais je tape, peaufine, cherche les bonnes tournures de phrase.
Finalement, j’ai écrit une réponse longue moi aussi, et je poste le tout sans avoir relu. Je me demande ce que Jozefo va en penser.

Il est déjà tard, et mes cernes, preuves de mes nuits mouvementées, me crient d’aller me coucher. J’espère que Jozefo va répondre rapidement à ce que je lui ai laissé.
Cette nuit là mon rêve est étrange. Je rêve du forum, je rêve de Jozefo Amadeus Viideni. Je l’imagine tel qu’il pourrait être. Mon imagination me souffle que Jozefo n’est pas celui qu’il prétend être. Quelle aberration.

347
Anonymous
Fang
Invité
le Dim 24 Mar - 19:14
Cette nuit, je rêve de Jozefo.
Jozefo, qui s'approprie tous mes sujets. Et bientôt tous mes personnages. Jozefo qui pirate mes comptes. C'est Jozefo, qui fait vivre le forum, désormais. Quand je regarde son profil, son avatar, c'est ma photo ...
Je me réveille en sursaut, dans la lumière blaffarde de l'écran. J'ai du m'endormir sur le bureau. Pourtant il me semblait que j'étais parti me coucher ... Les jours et les nuits s'enchaînent, et se ressemblent tous. Je ne sais plus où j'en suis.

J'éteins l'écran et me traîne jusque dans mon lit où je me rendors.


La sonnerie du téléphone me réveille. Je tatone sur la table de chevet et finit par le sentir sous mes doigts. Je décroche, l'appareil à l'oreille :

"Bonjour mon Chéri, c'est Maman !
- Ah salut Maman ...
- C'est difficile de t'avoir dis donc ! Tu pourrais donner un peu de nouvelles à ta vieille mère tout de même ...
- C'est vrai ... Excuse moi, je suis pas mal occupé ces derniers temps ...
- Ah bon ? Qu'est ce que tu fais ?
- Hum, des projets persos mais c'est pas grand chose ... Y a rien à raconter ...
-Mouai, comme d'habitude, tu n'es pas très bavard ..."
Je regarde sur l'écran de mon Nokia. Il est plus de treize heures.
"Il faut que je te laisse M'man. J'ai un truc à faire. J't'appelle plus tard."
Je raccroche pour couper court à ce supplice. J'ai horreur d'être au téléphone. Surtout avec ma mère. Surtout quand je viens à peine de me réveiller. J'ai besoin d'un bon café, et de lire la réponse de Jozefo.

Il se fout de ma gueule. Tout son message a été écrit pour me tourner au ridicule.
Dans son RP il me cite moi directement, IRL. En fait, c'est son perso, mais je réalise que Jozefo c'est moi, en tous points. Comment pourrait-il tomber aussi juste, si c'était par hasard ?



Jozefo Amedeus Viideni a écrit:" Dans ma profonde solitude je m'invente d'autres vies pour subsister, au coeur de ce monde où je ne suis plus à ma place. Mon esprit en détresse m'envoie les signes confus d'une rupture imminente.
A i d e z   m o i   j e   d e v i e n s   f o u . "
Anonymous
Garance [PaB]
Invité
le Dim 24 Mar - 20:14

Ce ne peut pas être un simple hasard. J’ai peur. Peur que l’on me fasse une mauvaise blague. Sirotant mon café, je passe de page en page. Je ne l’ai pas vu, trop concentré sur mes propres textes, ce RP solo de Jozefo. Sur chacunes de ses réponses, je vois dans son récit qu’une immense détresse. Ce récit… c’est le mien. C’est ma vie. J’ai encore plus peur. Qui est-il ?

Je ferme mon ordinateur. Je ne veux plus avoir affaire à lui. J’ai l’impression que, tant qu’il fait jour chez moi, je suis en sécurité. J’ai peur de dormir. J’ai peur qu’il me réponde encore, Jozefo, ou qui que ce soit derrière l’écran. Je vais devenir fou, comme le personnage de cet homme qui s’acharne sur moi. Je me retourne vivement vers la fenêtre. J’ai l’impression qu’il m’épis, mais je ne peux être sûr de rien.

Je reprends une gorgée de café. Pour aujourd’hui, le forum, c’est terminé. Je dois sortir, essayer de ne plus y penser. Cette lubie du RP commence à m'angoisser. J’envoie un message à mon groupe d’amis et quelques instants plus tard me voilà sur un canapé, une manette de console à la main, entouré de proche. Je reste méfiant : comment être sûr que l’un d’entre eux n’est Jozefo l’imposteur.

Un ami me demande :
« - Qu’est-ce que tu fais en ce moment ? Tu as l’air fatigué.
- Oui, j’ai des nuits agitées...
- Tu sais que si tu as besoin d’aide, nous sommes là ! »

Plus suspect, tu meurs. Jozefo est parmi nous, cette fois j’en suis sûr. J'ai peur. Je les épis un par un, tant pis si j’ai l’air bizarre.

« - Tu es sur que ça va ? Tu n’as pas l’air toi-même. »

Moi-même. Non ce… C’est impossible, et pourtant ça expliquerait beaucoup de choses. J’ai besoin de vérifier par moi même. Maintenant. Mais pas autour d’eux, je ne vais pas pouvoir faire comme si de rien n’était. J’attrape mon manteau et file chez moi en courant.

Dans ma solitude, aurait-ce été possible que je... Non ce n’est pas possible.

342
Anonymous
Fang
Invité
le Dim 24 Mar - 23:18
Dehors, je cours jusqu'au métro.
Quand je surgis en sueur dans la rame alors que les portes se referment, tout le monde me regarde. Ils savent tous. Ils savent tous que je suis en train de devenir fou. Je me jette sur un strapontin libre et enfonce mon crâne dans ma capuche. Les paumes écrasées sur mes yeux, je me laisse bercer par les formes kaléïdoscopiques qui dansent sous l'écran noir de mes paupières.

Plusieurs stations plus tard, je reprends mes esprits juste à temps pour ne pas manquer mon arrêt. Le métro s'est vidé mais l'angoisse, elle, persiste et s'insinue de plus en plus profondément dans mes entrailles ...

Arrivé dans mon appartement, j'ai du mal à respirer. Ca manque d'air ici. J'étouffe. Les mains tremblantes, j'ouvre une nouvelle fenêtre et me repasse l'historique de ces dernières semaines.
J'y trouve des pages que je ne me souviens pas d'avoir visitées. J'ouvre les liens et ce sont toutes les références du compte de Jozefo qui s'ouvrent devant moi.



Au bord de l'apoplexie, j'arrache mon clavier pour détruire mon écran avec.
Des touches volent à travers la pièce, je frappe encore jusqu'à ce qu'il ne me reste plus rien d'assez solide entre les mains.
Je me vois faire, mais je ne peux plus arrêter. Je sais que c'est moi, sauf que je ne suis plus là.


Epuisé, je m'effondre sur ma chaise, la tête entre les mains. Au milieu des débris j'abandonne ce qu'il me reste de contenance et parviens à lâcher quelques sanglots bileux ...
Quand je lève le regard, amer, sur ce qu'il reste de mon ordinateur, j'aperçois un papier plié qui devait juste être glissé sous le clavier ...

Spoiler:


Épreuve 3 - Peek a Boo et Infernum [ ♥ ♦ ] 190324111005336167


Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum