Épreuve 1 - Valoran's Battlefront et Madelle [♥♠]

Folie d'Esquisse
Messages : 702
Date d'inscription : 24/06/2012
Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 21 Mar - 23:27

Épreuve n°1 - Invité surprise


Aléa spatio-temporel, invocation ratée ou autre circonstance incongrue ; vous ne savez pas forcément ce qui a fait passer cet être que vous ne connaissez pas d'un univers à l'autre, mais toujours est-il qu'il est maintenant à côté de vous et qu'il ne connaît rien du monde. Parviendrez-vous à lui expliquer la situation dans laquelle il se trouve ?

Pour ce sujet, l'un de vos personnages se retrouvera propulsé dans l'univers de l'autre forum (vous pouvez vous arranger pour décider de qui il s'agira). Pour celui qui accueille, il faudra faire attention à présenter votre univers à travers le RP de manière à ce qu'il soit accessible tant pour votre binôme que pour les lecteurs.



Rappel du fonctionnement:

Pour cette épreuve, des binômes sont formés entre les forums, de manière à avoir, par exemple, le champion de Terrae écrivant en compagnie du champion de Tasty Tales (exemple choisi purement au hasard et avant qu’on ait fait le tirage). On détermine par avance celui qui commence, et c'est parti pour un enchaînement de dix posts (chacun en écrivant cinq, donc) d'un maximum de 350 mots chacun, toujours sur un thème donné, et sur une durée de trois jours.
Exemples : Rencontre (les deux personnages se parlent à travers une surface réfléchissante, telle qu'une flaque d'eau ou un miroir), Manoir abandonné (les deux personnages se retrouvent tous les deux dans un manoir…)

Concernant l'ordre, c'est le champion de Valoran's Battlefront qui commence !
N'oubliez pas que vous pouvez passer sur la shoutbox pour essayer d'attraper votre binôme.


Quelques petites consignes :

  • En début de post (uniquement dans le premier post s'il s'agit d'un mini-RP), nous vous invitons à présenter sommairement votre univers et votre personnage de manière à nous fournir assez d'éléments pour tout comprendre.
  • Les mises en page sont autorisées, mais nous comptons sur vous pour faire attention à la lisibilité en évitant les couleurs/polices illisibles et les tailles d'écriture en-dessous de celle par défaut. Si vous avez un doute, vous pouvez venir faire des tests sur ce sujet et demander des avis sur la shoutbox.
  • Si vous voulez avoir votre avatar qui s'affiche joliment à gauche, vous pouvez utiliser la balise de transformation :
    Code:
    <transformation invite perso="Nom de votre perso" avatar="Lien de l'image de votre avatar" forum="Nom de votre forum" lien="Lien de votre forum ou de votre fiche de perso" />


Anonymous
Thresh [VB]
Invité
le Ven 22 Mar - 8:53

Thresh dans Runeterra:

Épreuve 1 - Valoran's Battlefront et Madelle [♥♠] Alwx
Thresh ou le Gardien est chaîne est un être sadique qui ne vit que pour le plaisir de torturer les gens et enfermer leurs âmes dans sa lanterne. Venant d'une époque oublié des livres d'histoires, certains disent que c'était un cruel bourreau pendu par ses prisonniers lors d'une révolte de groupe, d'autres racontes qu'il était auparavant un Soldat au sein des îles Bénies qui, avant la Ruine, gardait un coffre contenant les plus dangereux artefacts que cette terre pouvait porter. Ce mort vivant arpente depuis plusieurs siècles le continent à la recherche des âmes les plus résistantes afin de pouvoir exercer son hobby favori.  La lanterne qu'il porte avec lui renferme toutes les âmes des personnes qu'il a tué, condamné à une souffrance et une agonie éternelle.

Runeterra est un vaste continent composée de plusieurs régions aux contextes politique différents. De plus, il s'agit d'un Monde de magie et de mystère dans lequel une organisation appelée la Ligue des Légendes, s'occupait de surveiller et d'encadrer la manière dont les conflits pouvaient être gérées à travers des combats entre les deux partis dans la Faille de l'Invocateur. On distingue plusieurs grandes région avec chacun leurs manière de vivre comme par les montagnes de Freljord et son paysage enneigé, Bilgewater et ses pirates sans foi ni loi ou encore Ionia, une région cherchant la paix et l'harmonie.

La nuit était noire mais dans les rues de la ville, on entendait ce soir là un pas lourd, un léger bruit métallique s'échapper mais surtout, ce petit cliquetis caractéristique que tout le monde avait finit par connaître. La plupart des habitants avait fini par apprendre : le Bourreau était là, Piltover était ciblé ce soir et quelqu'un n'allait pas s'en sortir...

Les yeux du fantôme se posèrent sur une maison plus petite par rapport aux autres, les légers bruits de soudure montraient que les occupants étaient pourtant bien actifs. C'était parfait. D'un pas se décidant plus lourd, Thresh s'approcha de la porte jusqu'à ne plus entendre aucun bruit. C'était une des parties qu'il préférait : propager une peur forçant sa proie à se figer.

Un léger sourire dévoilant sa satisfaction, il passa à travers la porte pour découvrir un vieil homme plaqué contre le mur, tremblant comme une feuille. Le temps ne l'avait pas épargné : il était d'un âge avancé, le peu de cheveux qui lui restait avaient blanchis, se tenait à l'aide d'une canne mais courbait tout de même le dos. Cependant quelque chose clocha du point de vue du Gardien : même si son corps tremblait comme une feuille, ses yeux dégager une volonté de fer, une aura montrant qu'il avait lien d'abandonner et qu'il était prêt à se battre s'il le fallait. C'était parfait... Alors que Thresh s'approchait de sa cible, celle-ci sortit un dispositif qu'il pointa avant d'appuyer sans hésitation sur le bouton. Aucune conversation n'était nécessaire, ils savaient tous les deux ce qu'ils voulait faire.

Quelques instants plus tard, une légère brise caressa le visage du bourreau. Le soleil quand à lui, effectuait une sorte de ballet afin d'amener de sa douce chaleur la nouvelle journée qui commençait. Lorsque qu'il se redressa pour observer ce qui l'entourait, Thresh constata une chose simple : Il était dans une région qu'il n'avait encore jamais vu. Des questions se bousculèrent, Où était-il ? Quand était-il ? Pour en avoir le cœur net, il décida d'explorer les environs en quête de réponse...
Anonymous
Elerinna Jelica
Invité
le Ven 22 Mar - 10:20


Madelle et Elerinna:

Madelle est un monde où vivent trois peuples :
- Les humains, divisés en cinq confréries, vivant sur le continent.
- Les héléos, êtres aquatiques, vivant dans les mers entourant le continent.
- Les liares, vivant au nord du continent, au-delà des Montagnes de Saphir, dans les terres du feu.
Leur magie, nommée Vérité, diffère selon leur peuple et leur confrérie.
Les Récleyés, confrérie humaine exilée dans les Terres Interdites, a récemment refait surface pour mettre le reste du continent à feu et à sang. Dans cet élan, l’Arbre de Vie, à l’origine de toute magie sur Madelle, a été incendié. Depuis, le peuple humain rencontre des difficultés à se servir de sa Vérité, chose qu’il n’avait jamais connu auparavant.

Elerinna est une noble Parlèms, confrérie la plus riche du continent. Elle a fui son mariage pour découvrir le monde, perdant au passage sa jambe droite, aujourd’hui remplacée par une prothèse alchimique. Elle a appris à combattre et à perfectionner sa Vérité au cours de ses voyages, étant dotée de pouvoirs spatio-temporels ; pouvoirs cependant instables depuis la chute de l’Arbre.

Je parcourrai les terres qui bordaient les Chutes de Veroni en appréciant la douce brûlure du soleil sur ma peau. Le terrain était accidenté : il était parsemé de canyons rocheux et dominé par des pentes abruptes qui conduisaient à des plateaux. Je chevauchai un long moment sans me soucier de la chaleur. Aux alentours de midi, quand le soleil se fit trop ardent, je mis pied-à-terre pour me restaurer à l’ombre d’un arbre malheureusement peu feuillu. Le climat était particulièrement aride pour la saison, brûlant sur son sillage la végétation des Chutes.

Le regard rivé à l’horizon, j’observai le merveilleux paysage qui se dessinait devant moi. L’eau se frayait un passage à travers les canyons aux hautes parois et serpentait dans les vallées en pente douce. Cet endroit était sans conteste le plus éblouissant de tout le continent.

Décidant de remettre mes contemplations à plus tard, je me relevai et dévalai la pente rocailleuse sur laquelle j’étais installée pour me diriger vers le fleuve. Le Déoli traversait la région et me servait de repère pour continuer mon chemin sans carte. J’étais certaine de ne pas m’égarer du moment que je le longeais.

Un sourire élargit mes lèvres quand j’eus gagné la rive gauche du fleuve. J’approchai du courant et me désaltérai copieusement. Rien ne pouvait perturber cette apparente sérénité ; du moins, je le pensais.

Un bruit attira mon attention. Je crus d’abord qu’il s’agissait du clapotis de l'eau, mais mon anxiété croissait à mesure que le bruit approchait. Inquiète, je me redressai et préparai mon arc à décocher une flèche. La région n’était pas dangereuse ; je n’y avais jamais rencontré de créature menaçante.

En me concentrant, je reconnus un bruit métallique, comme le bruit d’une chaîne traînant au sol. Mon cœur battait à tout rompre. Il n’agissait pas d’un animal, mais d’un homme, certainement armé ! Je ne bougeai pas, l’arc tendu, silencieuse, attendant de voir cette personne sortir des feuillages.
Anonymous
Thresh [VB]
Invité
le Ven 22 Mar - 13:03


La scène qui s'offrait à Thresh était paisible... Trop paisible.. Il remarqua sans peine que sa promenade avait créait un profond silence dans la zone où il était. Cependant, il pouvait entendre quelque chose, une sorte de bruit de cours d'eau. Le raisonnement ne se fit pas attendre, s'il y avait une rivière ou un fleuve, il y avait de la civilisation pas loin, ce qui implique alors un indice sur le monde où il se trouve et peut être même une ou deux âmes en bonus... Un petit souvenir de ce voyage que l'on peut difficilement considérer comme oubliable.

Déterminé, le Spectre me dirigeais au son, passant à travers les feuillages pour arriver sur les bords d'une rivière. Un temps d'adaptation fut nécessaire pour habituer sa vision au soleil, dont le zénith soudain était aveuglant. En regardant autour de lui, il vis une jeune femme bander son arc dans sa direction. Son apparence frêle et reflétant une certaine fragilité étonna le spectre, mais cette arc semblait commun, sans magie ou quelconque appareil nocif à son égard.

-Eh bien.. Il s'agit là d'une bien drôle de façon de saluer quelqu'un.. Est-ce que tout le monde procède de la même manière dans ce monde ?

Thresh ne cherchait pas à me défendre, le crochet rangé et la lanterne lévitant autour de moi. Il cherchait d'avantage des informations plutôt que des effusions de sang gratuites, son comportement méthodique l'avait toujours poussé à interroger avant d'agir, découvrir jusqu'où la personne était capable de coopérer avant d'utiliser les outils... Avant d'arriver à l'impasse, autant commencer le dialogue. Les bras croisés et le regard amusé, il observe le comportement de son interlocutrice :

- Je me nomme Thresh, A qui ai-je l'honneur ? Et question ma foi beaucoup plus importante... Où-suis je ?
Anonymous
Elerinna Jelica
Invité
le Ven 22 Mar - 19:05

Tout droit sorti des feuillages, un monstre ! Je n’y croyais pas ; et pour cause, je n’avais jamais vu pareille créature. L’épouvante qui me gagna fut telle que j’en restai pétrifiée de longues secondes durant, lui laissant par la même occasion le loisir de se présenter.

Il avait parlé ! Cette chose, quoi qu’elle fût, n’était pas un monstre.

C’est les mains tremblantes que j’abaissai finalement l’arme que je tenais. A quoi bon ? pensai-je. Mon arc ne me sera d’aucune utilité contre cette créature.

La panique passée, mes pensées s’éclaircirent. Ce Tresh n’avait rien d’une bête. L’aspect informe et vaporeux de son visage remonté par cet étrange crâne ne m’évoquait rien de ce que je connaissais. Il semblait tout droit sorti du monde des morts. S’il ne s’était pas déjà présenté, j’aurais pensé qu’il s’agissait d’Uraang, le Dieu de la Mort en personne.

Se peut-il qu’il soit un esprit ? songeai-je. Ou peut-être même… un dieu ? Je n’avais pas connaissance d’une quelconque divinité répondant au nom de Tresh, mais j’étais mortelle et n’étais que peu au fait des affaires des dieux.

Je me redressai pour retrouver une certaine contenance. Mon esprit me hurlait de prendre mes jambes à mon cou ; pourtant, je tâchai de conserver mon sang-froid. Mon regard où se mêlaient méfiance et admiration était rivé sur Tresh.

Ce dieu venait-il de poser le pied sur Madelle pour ne pas savoir où il se situait ? De plus, il avait parlé de « ce monde »… signe qu’il ne le connaissait guère. Cela renforçait ma théorie.

- Veuillez pardonner mes manières, répondis-je en effectuant une vague révérence. Je me nomme Elerinna Jelica, duchesse d’Anel, et nous nous trouvons dans les Chutes de Veroni, sur le continent de Madelle.

J’hésitai quelques instants puis, sur le même ton, j’enchaînai :

- La Déesse Mère vous envoie-t-elle pour mettre un terme à la guerre ?

Anonymous
Thresh [VB]
Invité
le Sam 23 Mar - 11:55
Thresh regardait d'une manière plus lente autour de lui, au fur et à mesure qu'il entendait les informations que sa partenaire de fortune lui prodiguait. C'était clair : Madelle n'existait sur aucune des cartes qu'il connaissait. Mieux encore, la demoiselle avait l'air de bien connaître l'endroit, lui permettant de juger de sa future utilisé a ce projet qu'il compte entreprendre. Cependant une information avait obtenu son attention. Il semblerait qu'il y ait une bataille qui se prépare ou qui s'est déjà lancé et que l'on compte sur les dieux pour résoudre le conflit. Le spectre réfléchit un bref instant avant d'imaginer un subterfuge.

-En effet, Je suis sous les ordres de la divinité de la Justice afin de mettre fin à ce conflit que nous considérons comme futile... Mais pour cela je vais avoir besoin de votre aide... Amenez moi où la civilisation se prépare pour la guerre, que nous puissions répandre un semblant de raisonnement dans ces esprits corrompus par la violence !

Le Spectre avait pris un ton quelque peu solennel avec une pointe d'autorité, mais un grand sourire intérieur se manifestait. En effet, plutôt qu'un simple village, Une grande ville se préparant pour la bataille serait mieux. Il y aurait des individus à la volonté de fer, difficile à briser, et représentant tout un nuage d'idées quand à la manière de briser les gens.

Tout en regardant Elerina, Thresh continua la comédie en approchant la lanterne de la jeune femme. Elle pouvait y voir des feu follets voletait dans tous les sens, et si elle prêtait l'oreille, pouvait entendre un grand nombre de plaintes, de cris de douleur et d'agonie.

- Durant mes innombrables voyages, voici les Coupables... Eternellement condamnés à errer dans cette lanterne dans un désespoir sans fin, à subir leur propres crimes...

Il sourit légèrement, avant d'ajouter dans un ton moins grave :

-... Vous ne semblez pas porter de crimes qui requiert un tel Jugement...

L'individu fantomatique était satisfait de la comédie, cependant il n'était pas dans l'esprit de la demoiselle, il ne savait pas comment elle allait réagir face à une entité qu'elle considère comme divine ...
Anonymous
Elerinna Jelica
Invité
le Sam 23 Mar - 17:10



Je buvais les paroles de cet individu sans les remettre en doute un seul instant. La méfiance qui m’avait d’abord dominée avait disparu. Je n’avais jamais aperçu tel personnage et il ne me vint pas à l’esprit qu’il puisse s’agir d’un imposteur. Au lieu de cela, je l’écoutais prononcer ces quelques phrases solennelles dans un silence respectueux, sans oser l’interrompre.

Il disait être un envoyé de la divinité de la Justice. J’hochai la tête à ces mots, impressionnée et très honorée de me trouver face au représentant de Séliope, déesse de la Justice. Il me présenta la lampe où voletaient quelques feux follets, que je compris être les âmes des Coupables. Avant d’avoir le temps de m’inquiéter pour mon âme, le dieu Tresh m’indiqua que celle-ci ne requérait pas tel châtiment.

Je réfléchis quelques instants à sa demande. Je ne me mettrai pas les dieux à dos, pensai-je. Je le guiderai où qu’il veuille.

D’un ton humble, je répondis :

La région est déserte depuis le commencement de la guerre. Mais je peux vous conduire au village le plus proche.  

*

Après de longues minutes de marche en longeant le Déoli, nous retrouvâmes finalement la civilisation. Profitant de la présence du fleuve, le village était encore très peuplé malgré la crise qui avait gagné cette partie du continent. A l’entrée du village, j’osai un regard vers le dieu qui m’accompagnait. S’il souhaitait gagner le centre-ville, je savais d’ores et déjà que tous les regards se poseraient sur nous.

Nous y sommes, soufflai-je. Je vous suis.
Anonymous
Thresh [VB]
Invité
le Sam 23 Mar - 20:15
Le Spectre était grandement satisfait, malgré son apparence mort vivante, le subterfuge avait fonctionné. Il suivit avec un certain plaisir la jeune femme en suivant la rive, amenant à un village bien peuplé peu de temps après. L'endroit semblait particulièrement actif malgré le contexte qui avait été décrit. Il fallait maintenant qu'il trouver sa proie, il regardait des yeux les individus qui se baladaient devant lui afin de voir si physiquement, la future cible pouvait jouer un peu avec Thresh.

Cependant, un problème se présenta rapidement face au fantôme, ou plutôt à ses côtés.. Elerina... Il fallait se débarrasser d'elle sinon les soupçons n'allait en être que plus grand et la dernière chose qu'il voulait était être dérangé pendant son travail. Il fallait s"assurer donc qu'elle garde sa voix muette et qu'elle ne fasse pas comme l'inventeur et qu"elle le bannisse sans "souvenir".

Le Gardien aux Chaînes pointa alors un village de carrure imposante, se dirigeant vers ce qu'il semblait être son domicile. C'était parfait pour le bourreau. Le sourire apparent, il ne put s'empêcher de soupirer un discret "Parfait.." avant de prendre la parole de manière quelque peu caverneuse :

"- Cet homme est un Coupable... " Il faisait bouger la lanterne pour l'attirer vers le jeune homme "...La vérité concernant ses actions doit être révélé."

D'un pas lourd et décidé, et sans prêter attention à son entourage, il rejoint rapidement la battisse qu'il avait ciblé auparavant. Il tenta d'ouvrir la porte, qui était fermé à clé. Il passa alors à travers celle-ci avec un sourire démoniaque avant de commencer son spectacle et regarda l'homme qui s'affairait à ses occupations dans l'innocence. Thresh avait saisi son crochet, la main de la pseudo-justice qu'il représentait dans ce monde s'abattant d'un coup sur l'homme pour l'assommer. Il en profita pour lier mains et pieds contre un pilier porteur et commencer son office. Seul des cris de souffrance et d'agonie s'échappèrent de la bouche de l'homme, s'atténuant au fur et à mesure qu'il sombrait dans le désespoir et accompagné d'un rire de délectation du spectre lacérant la chair
Anonymous
Elerinna Jelica
Invité
le Dim 24 Mar - 11:47


Le dieu pénétra dans une habitation en passant à travers les murs. J’en restai bouche-bée. De nombreux passants étaient tournés dans notre direction, abasourdis par ce qu’ils venaient de voir. Je les entendis chuchoter entre eux. Je sentis dans leur voix de la méfiance plus que de l’admiration.

Un bruit sourd s’échappa de la petite maison, rapidement suivi de hurlements déchirants. Mon sang se glaça. Que se passait-il de l’autre côté de cette porte ?

Un villageois s’approcha et posa une main sur mon épaule pour m’interpeller.

- Qui est-ce ? demanda-t-il, inquiet.  
- Un représentant de Séliope, répondis-je.

Un nouveau cri bouleversant s’échappa de l’habitation, la voix de l’homme se faisant chaque instant un peu plus faible. Le villageois qui m’avait interpellée me lâcha et secoua la tête, signe qu’il refusait mon explication.

- Vous mentez ! dit-il. Jon a toujours été un homme bon !

Il s’élança vers la porte d’entrée de la petite maison et essaya de la défoncer. Plusieurs hommes rejoignirent le mouvement avant que la porte ne tombe finalement. Les villageois restèrent figés quelques instants et s’éloignèrent finalement en hurlant de terreur.

Je rejoignis le petit groupe qui s’était formé devant la maison et m’en détachai pour pénétrer dans l’habitation. Devant moi, un homme sanguinolent était attaché à un pilier. Il n’avait plus la force de hurler, il exprimait sa douleur par des gémissements plaintifs. Tresh, qui se tenait aux côtés du villageois, était son bourreau.

Mon regard se posa sur la lanterne qu’il m’avait présenté plus tôt. Je réalisai soudain que ces feux follets, supposés représenter les âmes des défunts, n’avaient pas une forme ordinaire. Les livres sacrés étaient clairs à ce sujet : nous autres mortels avions tous une âme ; une âme dont la forme était celle d’un oiseau.

J’observai Tresh avec horreur. Cet être n’était pas un dieu, mais un imposteur !

Sans un mot, guidée par mon instinct, je plaçai mes mains devant moi et concentrai toute ma Vérité pour expulser ce monstre le plus loin que mes pouvoirs le permettaient ! Pourvu que cela fonctionne ! pensai-je.
Anonymous
Thresh [VB]
Invité
le Dim 24 Mar - 12:23
La première manche de son petit jeu macabre était terminé, l'homme avait abandonné, mais pas le spectre. Alors qu'il s’apprêtait à arracher la dernière étincelle de vie de sa victime, un énorme choc l'interrompit. Il tourna la tête pour voir que les villageois avait défoncé la porte et qu'une tension était palpable. Thresh regarda les villageois d'un sourire glacial alors qu'il égorgea de son crochet le pauvre Jon, sa pauvre âme se trouvant enfermé dans la lanterne, sa nouvelle prison. Il se tourna vers les autres villageois, qui avaient commencé à crier et à fuir pour finalement laissé place à Elerina, constatant elle aussi le carnage.

Tout s'accéléra, d'un côté lui qui était dans une parfaite extase et sa coéquipière devenue adversaire, qui souhaiter le bannir a tout prix. D'un claquement de doit, des piliers jaillirent pour entourer la maison sous forme d'une boite, les murs reliant ceux-ci solide mais légèrement translucide. il enchaîna de manière amusée :

- Plus personne ne pourra nous déranger... Tu oses t'attaquer au représentant de la Justice !? Tu es donc condamné !

Alors qu'il lança son crochet pour le planter dans son torse, le sort incanté par Elerina était beaucoup plus rapide que ce qu'il a pu imaginer. Mais une réaction inédite pour le spectre se déclencha. Sa magie et celle de l'archère se mêlèrent pour entrer dans une entropie, faisant disparaître petit à petit le spectre, en commençant par les jambes. Constatant cela, le Spectre n'éprouvait aucune panique... Il avait déjà subi cela quelques heures auparavant.. Alors que son corps disparaît, le crochet arrivé juste devant la femme s'évapora également dans les airs. D'un sourire malicieux et d'un ton provocateur il regarda Elerina.

- Je me suis fourvoyé à votre propos, vous êtes Condamné.. Justice sera rendu un jour.. Et ma lanterne vous attendra...

Lorsqu'il ouvrit les yeux, il était de retour à Runeterra, sous les yeux effrayé et écarquillée de l'inventeur. Cependant, Thresh tourna les talons et sorti de la maison sans un mot, pour regarder le ciel étoilé de Piltover.. Dans un rire réveillant tous le quartier il soupira :

-... Je reviendrais...
Anonymous
Elerinna Jelica
Invité
le Dim 24 Mar - 15:35

La Vérité qu’utilisait ce monstre m’était totalement inconnue ; je décidai cependant de ne pas me laisser impressionner. Je maintenais mon sort dans un ultime effort, sentant des gouttes de sueur perler sur mon front tant je m’acharnais à ne pas relâcher ma Vérité !

Je faillis l'interrompre quand Tresh lança son crochet dans ma direction ; heureusement, je n’en fis rien. Alors que j’insistai, nos Vérités se mêlèrent et le monstre commença à disparaître sous mes yeux. Le crochet s’évapora également devant moi, me laissant indemne.

Ma Vérité prit finalement le dessus sur la sienne et Tresh fut téléporté à un endroit dont je n’avais pas connaissance ; avec l'incendie qui avait brûlé l'Arbre Originel, ma Vérité était devenue instable et j’étais bien incapable d’être précise dans mes sorts.

Je m’effondrai au sol, épuisée par cet affrontement. J’avais dépensé tant d’énergie que je n’étais même plus capable de tenir sur mes jambes. D’ailleurs, la dernière chose que je vis furent les villageois qui s’approchaient de moi.

Je repensais aux paroles de Tresh. « Ma lanterne vous attendra »… que signifiaient ces mots ? Me menaçait-il de me retrouver ? S’il revenait, je me devais de l’affronter et de l’éradiquer pour de bon. Il représentait une menace pour le continent tout entier ! Mais pour l’instant, j’avais besoin de repos.

Beaucoup de repos…
Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum