Épreuve 2 - Dusk Lumiris et Four Seasons [♥♦]

Folie d'Esquisse
Messages : 693
Date d'inscription : 24/06/2012
Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 21 Mar - 23:28

Épreuve n°2 - Des livres et nous


Il était précisément rangé dans la plus belle section de votre bibliothèque sur sur l'étal d'une librairie. Ou bien il traînait quelque part dans les cartons. Ou peut-être qu'il appartient à quelqu'un d'autre et a été abandonné là par hasard. À moins qu'il ne s'agisse d'une lecture imposée…

Peu importe, en fait, comment vous vous êtes retrouvés avec ce livre entre les mains, ou pourquoi vous l'avez ouvert ; vous voilà désormais coincé entre ses pages, côte à côte avec ses protagonistes. Deviendrez-vous les héros de l'histoire ou serez-vous de simples figurants ? Vous jouerez-vous de l'intrigue pour écrire une nouvelle fin ? Et surtout… trouverez-vous le moyen de vous en délivrer ?


Variante :
Une scène de crime. Une marée d'enquêteurs qui l'encercle. Un coupable en liberté. Des indices et des suspects. Pas de doute, vous avez affaire à un roman policier !



Rappel du fonctionnement:

Pour cette épreuve, des binômes sont formés entre les forums, de manière à avoir, par exemple, le champion de Terrae écrivant en compagnie du champion de Tasty Tales (exemple choisi purement au hasard et avant qu’on ait fait le tirage). On détermine par avance celui qui commence, et c'est parti pour un enchaînement de dix posts (chacun en écrivant cinq, donc) d'un [/b]maximum de 350 mots/post[/b] chacun, toujours sur un thème donné, et sur une durée de trois jours.

Remarque, il s'agit ici d'un mini-RP à variantes : C'est tout comme un mini-RP classique, mais chaque binôme recevra, en plus du sujet initial et commun à tous, un petit détail qui fera varier la situation initiale.

Concernant l'ordre, c'est le champion de Dusk Lumiris qui commence !
N'oubliez pas que vous pouvez passer sur la shoutbox pour essayer d'attraper votre binôme.


Quelques petites consignes :

  • En début de post (uniquement dans le premier post s'il s'agit d'un mini-RP), nous vous invitons à présenter sommairement votre univers et votre personnage de manière à nous fournir assez d'éléments pour tout comprendre.
  • Les mises en page sont autorisées, mais nous comptons sur vous pour faire attention à la lisibilité en évitant les couleurs/polices illisibles et les tailles d'écriture en-dessous de celle par défaut. Si vous avez un doute, vous pouvez venir faire des tests sur ce sujet et demander des avis sur la shoutbox.
  • Si vous voulez avoir votre avatar qui s'affiche joliment à gauche, vous pouvez utiliser la balise de transformation :
    Code:
    <transformation invite perso="Nom de votre perso" avatar="Lien de l'image de votre avatar" forum="Nom de votre forum" lien="Lien de votre forum ou de votre fiche de perso" />


Anonymous
Even Ifllys
Invité
le Ven 22 Mar - 22:50



Interforum

feat. Titania (Four Seasons)

Des livres et nous : Crime sur l'Orient Express



Un autre jour à Fort-des-Songes, belle ville du Nord de la région de Lumiris! Pour ceux qui ne le savent pas encore Lumiris est une nouvelle région découverte il y a peu et ouvertes au public. Depuis mon départ de Kalos, j'y avais fais mon nid en temps que dresseur Pléiade, ceux qui se spécialisait dans les concours pokémons.
Aujourd'hui donc, je décide d'aller au marché de Fort-des-songes, déjà parce qu'il faut bien remplir le frigo! Et puis qui sait ce qu'on peut y trouver ? De plus la matinée est ensoleillé et invite à la promenade.
Après plusieurs minutes à faire mes courses dans le marché accompagné de mon fidèle Magirêve, un pokémon de type Spectre, ce dernier me fait remarqué qu'il y a une cagette plein de livres d'occasions! Comme j'aime beaucoup lire, et qu'il le sait, l'intention me fait sourire.
Il en à déjà saisit un qu'il me brandit, et son prix est vraiment dérisoire ! Le Crime de L'Orient Express d'Agatha Christie.
Je l'ouvre alors, en pleine rue, cela m'arrive souvent de lire en marchant après tout. Et puis Magirêve est là en cas de danger, il à toute ma confiance.
Alors que j'allais commencer ma lecture, ce qui m'arrive est littéralement digne du film Jumanji mais en plus rapide! J'ai d'abord la vue trouble, les mots semblent se tordre et se mélanger et d'un coup c'est le noir complet pour moi! Dans la rue, il n'y a plus qu'un sac de course et un livre d'occasion au sol, mais nul trace de ma personne.
Bateleur paniquait se saisit des deux objets et s'enfuit direction la maison, si lui ne sait pas ce qui venait d'arriver, peut-être que les autres pokémons de la troupe sauront eux!

Revenant à moi, je sens d'abord des ballottements plus ou moins violents... Non ce n'est pas ça ... Des secousses ... Mais pas comme j'en ai déjà connu, c'est beaucoup plus bruyant. J'ouvre mes yeux et la première chose qui me frappe c'est la nuit noire que je vois au dehors. Mais au dehors de quoi ? Je regarde à travers une grande fenêtre et en déplaçant mon regard vers la pièce je découvre que je suis dans une sorte de wagon à l'ancienne.  C'est face à ce constat que j'entends alors quelqu'un s'écriait :

"Au meurtre !!! Au meurtre !!! On a assassiné Mr Rachett!"

Je me lève pour sortir de ma cabine mais j'ai encore un peu le tournis et j'ai dû mal à ouvrir ma porte. Mais une fois cela fais, je passe la tête, juste la tête, dehors avec précaution. Et un peu de peur j'avoue!

"HEIN?!"


Codage modifié par K pour Dusk Lumiris
Anonymous
Titania
Invité
le Ven 22 Mar - 23:33


Elle avait mal à la tête. Ce genre de mal sourd qui arrive après un bon coup à l’arrière du crâne. Papillonnant des yeux, la jolie blonde mit un moment avant de comprendre la position dans laquelle elle était. Couchée sur le flanc, les pattes relevées vers sa tête, elle se trouvait sur une surface étrangement molle et mobile, de petites secousses régulières venant l’irriter régulièrement. Sonnée, elle tenta de se relever, se retrouvant sur le sol après une tentative infructueuse.
Les pattes posées bien devant elle pour rattraper sa chute, elle comprit alors que quelque chose clochait.  Prudemment, elle leva la main devant elle pour l’examiner, la tournant en tous sens. Elle finit enfin par relever la tête, découvrant l’endroit dans lequel elle se trouvait sans savoir comment. Il s’agissait d’une sorte de boite mobile, à en juger par le ciel nocturne qui défilait à travers la fenêtre.

Mais comment était-elle arrivée là ? La princesse se souvenait simplement d’un objet étrange, dont le vent faisait tourner les feuilles. Était-ce donc cette chose sur laquelle elle avait penché le museau qui l’avait amenée ici et fait prendre cette forme si laide ?
Un mouvement de panique la prit soudain. Relevant les main vers sa tête, elle soupira de soulagement en constatant que sa chevelure blonde soigneusement tressée était toujours bien présente.

« Au meurtre !!! Au meurtre !!! On a assassiné Mr Ratchett! »

Le cri perçant lui fit tourner la tête vers la porte en grimaçant. Ils ne pouvaient pas se tenir un peu ? Soupirant, elle se leva aussi vite qu’elle le put, tenant difficilement sur ces deux baguettes flageolantes, et se débattit un moment avec la poignée de la porte avant d’enfin parvenir à sortir de sa boîte. La tête d’un jeune homme émergeait, et Titania devina qu’il ne devait pas être bien courageux. Trouillard…
Elle se garda cependant de tout commentaire et tituba jusqu’à lui, faisant exprès de tomber contre le mur près de sa porte et jetant un regard écarquillé vers l’endroit d’où provenaient les bruits.

« Pardonnez moi mais… ces hurlements m’effraient quelque peu… pensez vous vraiment que quelqu’un soit mort ? »

Elle lui jeta un regard effrayé sur ces derniers mots. Si avec ça elle se retrouvait seule dans cette galère...
Anonymous
Even Ifllys
Invité
le Sam 23 Mar - 19:30



Interforum

feat. Titania (Four Seasons)

Des livres et nous : Crime sur l'Orient Express



J'étais encore en pleine confusion quand une femme blonde s'adresse à moi, elle aussi à sortit la tête de la cabine à côté de la mienne en entendant le mot meurtre. Elle semblait avoir peur qu'une telle éventualité ce soit produite, elle est tremblante. J'ouvre complètement ma porte et répondit  à la jeune femme.

"A moins que ce ne soit une blague ... Ou une sorte de théâtre interactive, je doute que ce soit un mensonge." m'exprimais-je d'un ton trahissant et ma réflexion et mon incompréhension.

En tout cas c'est vraiment étrange ... Je ne me souviens pas être monter dans un train. En faite je ne me rappelle pas de grand chose mise à part de ce matin! Puisqu'il faisait nuit noire au dehors, j'étais plus que confus.
C'est alors que deux autres hommes, tout deux vêtus à la mode du début XXème siècle, arrivent droit vers nous mais  nous ne semblions pas les intéréssaient au vu de leur houleuse discussions dont je ne percois que des bribes.

"Enfin Mr Poirot ... Douze coups de couteau!" disait un homme dont la gestuelle transposé son exaspération.
"-Oui Dr Constantine. Avec un nombre aussi grand de plais, je commence a avoir ma petite idée sur la question..." lui répondit un homme moustachu. "Il nous faut interroger tous les passagers du train pour avoir plus d'informations..." réfléchissait-il tout en se lustrant le poil. "Hé, vous deux là! Qu'avez-vous vu et entendu ?!"

L'homme que j'imagine s'appelait Poirot se précipite vers moi et la jeune femme blonde. L'autre homme, le docteur, le suit dans la foulée. Personnellement je ne réponds pas tout de suite, il y a vraiment quelques choses qui ne tourne pas rond ... Et puis ou est-ce que j'ai déjà entendu ce nom ? Poirot ? Poireau ? Carnaticho ???




Codage modifié par K pour Dusk Lumiris
Anonymous
Titania
Invité
le Sam 23 Mar - 21:19


Le regard écarquillé par cette confirmation, comme si ce meurtre pouvait l’affecter, Titania saisit le bras du jeune homme, malgré la répulsion que ce contact avec une créature aussi laide engendrait en elle. Sa voix se fit chevrotante, alors qu’elle était sûre de ce qu’elle faisait.

« Je vous en prie, ne me laissez pas seule ici... »

L’arrivée de deux autres créatures lui fit détourner la tête, portant son attention sur ces nouveaux visages. Ils semblaient bien différents de celui à qui elle agrippait le bras, le serrant sûrement plus que de raison. Il prendrait sûrement ça pour une manifestation de son anxiété, mais ce n’était en fait qu’un témoignage de sa frustration et de sa répulsion.
Ils ne devaient surtout pas savoir qu’elle ne venait pas d’ici…
Se mettant à trembler face aux inconnus, elle jeta un regard un peu perdu au jeune homme avant de leur répondre enfin.

« Écoutez… je dormais avant d’entendre le cri, je n’ai rien entendu ou vu de plus… A vrai dire je ne connais même pas cette personne dont on a crié le nom... »

Elle n’était surtout pas là avant le cri. Une question traversa son esprit. Est-ce que ses pouvoirs étaient encore efficaces ici ? Sa fumée pourrait les shooter assez pour lui permettre de trouver un moyen de s’en aller ? Le fait est qu’elle risquait elle-même de trouver ses capacités réduites…
La créature à moustache tourna la tête vers son "compagnon", désireux visiblement d’entendre ce qu’il avait à dire.

« Et vous jeune homme ? Je suppose que vous n’avez rien vu non plus ? »

Vu l’expression de la créature, ce ne devait pas être la première fois qu’elle entendait ce genre de choses. Tout le monde répétait-il sans cesse le même disque à chaque interrogation ? Titania espérait sincèrement que son jeu serait assez bon pour qu’elle puisse rentrer sans problème. Mais pourrait-elle rentrer chez elle ? Et si elle ne pouvait jamais rentrer, montrer à ses "semblables" qu’elle leur était supérieure ? Peut-être les créatures de cet univers comprendraient-ils, eux, à quel point elle était merveilleuse ?
Anonymous
Even Ifllys
Invité
le Dim 24 Mar - 11:19




Interforum

feat. titania (Four Seasons)

Des livres et nous : Crime sur l'Orient Express



Je laissais la jeune femme blonde s'accrochait à mon bras et tenta quand même de la rassuré, mais je n'en eu pas vraiment le temps puisque les deux hommes qui nous avaient interpeller s'avançait vers nous avec leurs questions. Celle qui s'accrochait à moi, tien d'ailleurs elle resserrait son étreinte, je n'avais envie que d'une chose c'était qu'elle me lâche, elle fût la première à donner une réponse aux deux hommes. Ensuite ce fût mon tour. Devais-je répondre la même chose ou quelque chose d'approchant ? Je ne savais pas... Mais il fallait que je réponde quelques choses.

Je secouai négativement la tête. En effet je n'avais rien entendu, rien vu, après tout je n'étais même pas là quand les faits se sont produits. Puis c'est à ce moment là que cela me frappa, en regardant cette homme moustachu et en faisant le recoupement avec le nom entendu.

"-Vous êtes Hercule Poirot, n'est-ce pas ?! Le célèbre détective privé Belge. Désolé mais je n'ai rien vu non plus par contre ... J'ai entendu le nom de Cassetti dans la même phrase que le nom de Mr Rachett. Si cela peut vous aidez."

Je commençais un peu à comprendre ... Le marché, le livre d'Agatha Christie, ce train et ces gens ... Je m'étais sans doute cognait la tête en revenant chez moi et j'étais en plein rêve délirant!

"-Ou avez vous entendu ce nom ?" demanda Mr Poirot avec un intérêt nouveau.
"-Hum ... Là où il y a le plus de monde ?" proposai-je plus que je le supposais. " Le Wagon restaurant."

Hercule Poirot partit donc en quête d'information, toujours suivis par le docteur Constantine, vers le wagon restaurant. Celui qui devait contenir le plus de monde.
Ma curiosité était piqué au vif. Si j'étais vraiment en plein rêve j'allais le suivre ce détective de roman! La jeune femme qui s'accrochait à moi allait devoir faire un choix, me suivre ou bien rester dans ce couloir.

Codage modifié par K pour Dusk Lumiris

Anonymous
Titania
Invité
le Dim 24 Mar - 15:08


Et voilà qu’ils allaient vers l’endroit d’où toute l’agitation venait ! Réprimant un bougonnement, Titania lâcha enfin le bras du jeune homme, les poings serrés à lui en faire mal, et suivit le mouvement sans dire un mot. Cette situation ne l’enchantait pas, ses sensations étaient amoindries, elle ne sentait les odeurs que faiblement – assez cependant pour ressentir la puanteur de ces créatures – et les sons lui paraissaient bien amoindris. Pourquoi ces choses dont elle avait pris l’apparence sans raison étaient-elles si faibles ?

Arrivée dans ce que le jeune homme avait appelé le "wagon restaurant", elle dut se rendre à l’évidence : toute cette agitation ne se faisait pas pour rien. Pour autant, la vue du corps sans vie, maculé de pourpre et baignant dans une flaque du même coloris, ne l’affecta en aucun cas. Pourquoi aurait-elle dû montrer de la compassion pour un inférieur que, de toute façon, elle ne connaissait ni d’Eve ni d’Adam ?
Se tournant vers le jeune homme qu’elle avait accroché un peu plus tôt, elle se détourna des autres pour lui adresser la parole. Il ne fallait pas que trop de gens sachent qu’elle était une étrangère et n’avait rien à faire ici, surtout dans cette situation. Comment réagiraient ces créatures en apprenant qu’elle était en fait une louve dotée de pouvoirs ? Elles la prendraient peut-être pour une folle, et il ne fallait pas risquer de voir les soupçons se tourner vers elle.

« Ecoutez, je ne sais pas qui vous êtes, à dire vrai je ne sais même pas où je suis, je ne viens pas d’ici. De cet univers je veux dire. Il faut absolument que je trouve un moyen de rentrer chez moi, vous comprenez ? »

Après tout, lui aussi avait l’air décalé dans ce wagon, avec ces tissus étranges qu’il portaient et ne s’accordaient pas à ceux des autres personnages présents. Aussi la jolie blonde avait-elle jeté son dévolu sur lui pour l’aider dans sa galère.
Elle ne faisait plus attention à ce qu’il se passait autour, détournée par sa petite conversation, ainsi ne s’attendait pas à ce que l’attention se reporte sur eux.

« Il me semble que deux jeunes gens ne veuillent pas se joindre à nous pour trouver le coupable, je me trompe ? »
Anonymous
Even Ifllys
Invité
le Dim 24 Mar - 16:16



Interforum

feat. Titania (Four Seasons)

Des livres et nous : Crime sur l'Orient Express


C'est dans une certaine forme de perplexité que je suivais le mouvement jusqu'au wagon restaurant, là où les personnages de l'histoire étaient réunis, et c'était le cas! Quatorze personnes, en plus de moi et de la jeune femme ainsi que le personnage d'Hercule Poirot et de son assistant Docteur Constantine. Si j'étais vraiment en train de rêver de l'histoire, cette dernière me revenait de plus en plus en tête.

La jeune femme blonde m'aggripa alors en vis à vis tandis que l'enquêteur belge menait ... et bien son enquête! Elle me releva alors qu'elle n'était pas de cette univers, qu'elle ne savait même pas où elle était. Je pouvais alors croire que cela faisait partie du rêve ou bien croire cette femme. J'optais pour la deuxième solution, après tout je vivais dans un monde mystérieux et tout cela était peut-être l'oeuvre d'un pokémon facétieux qui m'avait envoyé ici à mes dépends. Mais qu'en était-il d'elle alors ?

Pas le temps de me poser la question, le fait que nous soyons tout les deux isolés dans un coin du wagon attire l'attention d'Hercule Poirot qui nous met tout de suite en porte à faux. Il faut que je sauve la situation.

"-Ce n'est pas cela du tout! Je n'ai pas l'habitude de voir des cadavres et mon amie s'inquiétait de mon état de santé, mais poursuivez s'il vous plait.." dis-je en feignant la fébrilité et en m'asseyant sur le siège le plus proche.

L'inspecteur Belge sembla satisfait et repartie s'enquérir des informations des autres passagers.  Je profitais de ce moment pour faire signe à la jeune femme de venir m'écouter

"-Je comprends et je vous crois. Je suis dans le même cas, je ne sais pas qui nous à fait ça mais si je peux vous dire une chose ..."Je baissais encore d'un ton "Je suis presque persuadé que nous sommes dans une histoire Policière d'Agatha Christie, je me rappelle avoir lu le Crime de l'Orient Express il y a longtemps ... Et si je me souviens bien d'une chose ... C'est que tout les passagers sont coupables." révélai-je en murmurant à ma comparse..

Codage modifié par K pour Dusk Lumiris
Anonymous
Titania
Invité
le Dim 24 Mar - 18:21


Qu’est-ce que ça pouvait bien lui faire que tous les passagers soient coupables ? Une idée horrible lui traversa l’esprit : et si le scénario de l’histoire s’était modifié à leur arrivée pour les impliquer eux aussi ?

« Pensez vous que le scénario ait pu nous intégrer nous aussi, faire de nous des coupables ? »

Hors de question qu’elle reste coincée ici, accusée d’un meurtre qu’elle n’avait pas commis. Déjà ses pattes délicates étaient trop précieuses pour qu’elle songe à les tacher de sang, mais parce qu’en plus ce meurtre ne lui servait strictement à rien. Pressée de rentrer chez elle, elle laissa transparaître une moue peu délicate, trahissant son impatience.

« Écoutez, je me fiche de cette histoire et de cette enquête, je veux simplement retourner chez moi, retrouver mon apparence, et quitter enfin ce corps horrible. »

Le masque gentil et aimable tendait à s’effacer, mais la princesse en avait assez de cette aventure qu’elle n’avait pas demandé. Elle ne reverrait jamais ni ce lieu, ni ces personnes, elle ne trouvait donc aucun intérêt à se trouver délicate et fragile en leur présence. Il ne s’agissait pas cependant d’attirer l’attention sur elle, ainsi conserva-t-elle un ton calme et dégagé.
Sans crier gare, elle se rapprocha de lui, son visage à quelques centimètres seulement du sien.

« Vous allez m’y aider n’est-ce pas ? »

Elle ne voulait pas tourner la tête vers le corps et les gens qui l’entouraient, se fichait bien de ce qui pouvait se dire ou se faire dans son dos. Tout ce qui importait, c’était qu’elle n’était pas là où elle aurait dû se trouver.
Lentement, elle se décolla de sa pauvre victime, quittant le "wagon restaurant" pour aller inspecter les autres boites. Peut-être trouverait-elle quelque chose d’intéressant, quelque chose qui la ferait sortir de cet univers de fous ?
Mais rien… Toujours les mêmes boites identiques, le même paysage qui défilait à travers les carreaux de verre. Elle en avait marre. Prise d’un accès de colère, elle envoya valser l’un des matelas avant de s’asseoir sur le sommier désormais nu. Il lui semblait que jamais elle ne trouverait de moyen de s’échapper...
Anonymous
Even Ifllys
Invité
le Dim 24 Mar - 22:19



Interforum

feat. Titania (Four Seasons)

Des livres et nous : Crime sur l'Orient Expres



La jeune femme qui m'accompagnait était visiblement en train de craquer. Là où ma curiosité et peut-être ma naïveté naturelle me poussait à m’intéresser au phénomène qui nous arrivait ainsi qu'à l'histoire qui était en train de se passer autour de nous, elle semblait impatiente et sur le point de perdre tout contrôle.
Je n'eus ni le temps, ni le cran, de lui répondre que ce soit à ces interrogations, ces suggestions ou bien ces menaces sous-entendus, qu'elle avait déjà fait demi-tour, quittant le wagon restaurant pour celui des cabines, celui d'ou vraisemblablement nous étions sorties de nos univers respectifs.

Personnellement, je voulais aussi rentrer mais j'aurai aussi aimer participé à l'histoire ... J'estime alors pouvoir faire un peu des deux. Je prend une serviette ainsi qu'un stylo qui traînait sur moi et écrit le mot : Daisy. Dessus.
Car ce nom était la raison de la vengeance vis à vis de Mr Rachett, alias Mr Cassetti, alias le kidnappeur et tueur de Daisy, qui avait conduit douze personne différentes à le poignarder chacun une fois afin de se venger.

Je me leva à mon tour et rejoignit les cabines. J'arriva à l'instant ou l'étrange femme blonde sembla piquait une crise dans sa cabine. J'entra avec précaution mais au vu de son état émotionnelle et au vu de son ravage de la cabine, je voulu me retirer. Ce qui retint mon attention c'était le livre, balançait sur le sol. Je me pencha et le saisit. C'était le même que celui du marché ...

Je fis l'aller retour rapidement jusqu’à ma cabine et en revint avec un autre livre identique!

"-Les voilà nos portes de sorties!" dis-je en lançant les livres au sol, ouvert en leur milieu, fier de moi.

Il me semblait logique que cela soit ça! Sinon je n'avais pas de meilleur idée. J'avais laisser un indice au cas où pour Poirot. Mais de toute façon il trouvait quand même le ou les meurtriers à la fin, même sans indice.

"-On peut essayé!" lançai-je avec optimisme à la jeune femme blonde puis en me penchant sur le livre, recherchant cette étrange sensation d'étourdissement que j'avais ressenti au marché de Fort-des-songes.

Codage modifié par K pour Dusk Lumiris
Anonymous
Titania
Invité
le Dim 24 Mar - 22:47


Il en mettait du temps à venir la chercher. Elle ne faisait pas attention à ce qui l’entourait, la tête dans ses mains et les fesses posées sur des planches de bois inconfortables. Ce n’est que lorsque le jeune homme la retrouve en fait que Titania se décide à faire attention à ce qui l’entoure. Un objet semblable à celui qu’elle avait ouvert se trouvait sur le sol. Un vieil objet jauni et racorni qui lui provoqua un frisson désagréable. Son compagnon d’infortune sembla pris d’une illumination soudaine puisqu’il le saisit et fonça au dehors de sa boîte, sous le regard sceptique de Titania. Sincèrement, elle ne pensait pas que l’idée d’un tel énergumène puisse fonctionner.
Lorsqu’il revient, tout fier, avec un livre dans chaque main, elle arqua un sourcil avec une moue dédaigneuse.

« Et vous pensez sérieusement que cela peut fonctionner ? »

Elle saisit l’objet qu’il lui tendait du bout des doigts, le tenant à bonne portée d’elle, comme s’il était capable de lui sauter dessus à n’importe quel moment. Lui jetant un regard en biais pour voir ce qu’il faisait, elle finit par le rapprocher de son visage.

« Soit… il me semble que je n’ai pas d’autre choix de toute manière. »

Alors que le livre était plus près, elle put apercevoir des décors qu’elle connaissait. Four Seasons était dessinée sur le devant de l’objet, dessin du monde merveilleux qui était le sien. Soudain prise d’un élan nouveau, elle s’empêcha d’ouvrir le livre, imitant son inférieur.

Elle reprit connaissance en sursaut, étalée à côté de l’objet de ses malheurs. D’abord sonnée, elle craignit que cela n’ai pas fonctionné, qu’elle soit restée bloquée de l’autre côté. Elle remarqua rapidement cependant que son corps magnifique était bien de retour et soupira de soulagement. Son regard se reporta alors sur l’objet. Furieuse et bien décidée à ne plus jamais vivre une telle expérience, Titania referma avec emportement l’objet maléfique et le saisit entre ses crocs, plantant ses jolies dagues dans les pages souples. C’est ainsi que le pauvre livre finit ses jours, déchiré par une princesse et jeté dans un lac.
Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum