Épreuve 4 - Dusk Lumiris et Valoran's Battlefront [ ♦ ♠ ]

Folie d'Esquisse
Messages : 688
Date d'inscription : 24/06/2012
Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 22 Mar - 23:43

Épreuve n°4 - Arme à blanc


Par un coup du sort, une arme tombe entre vos mains. Elle est en bon état, mais vous apprenez, par la pratique, par un tiers ou par un autre moyen, que ses effets n'ont rien à voir avec ceux d'une arme classique. Couper la parole, effacer un personnage de l'univers ou encore transformer vos cibles en lapins, tout est envisageable, alors que fera la vôtre ?

Et surtout... qu'en ferez-vous ?


Rappel du fonctionnement:

Une épreuve similaire au texte en solo, à la différence que les participants sont rangés en binômes. Ils écrivent un texte chacun, mais avec la contrainte de devoir faire écho au texte de leur binôme d’une certaine façon (par exemple en faisant se croiser les personnages, ou en introduisant un personnage commun au deux, ou encore en faisant se suivre les deux textes dans une même trame… on est ouvert aux idées là-dessus tant qu’il s’agit d’un point assez conséquent, on n’accepte pas juste deux textes qui commencent par le même mot). Les participants doivent donc s’entretenir au préalable avec leur binôme pour se mettre d’accord sur cette liaison qu’ils doivent établir. L’épreuve dure deux jours au lieu d’un seul, de sorte que les textes puissent être écrits l’un après l’autre si vous en décidez ainsi. Ah et bien sûr, chaque texte ne doit pas dépasser 1500 mots (mais peut être plus court).
Exemple : Votre personnage se voit soudainement affublé d’un ami imaginaire, que personne d’autre ne voit. Les personnages des deux binômes peuvent avoir le même ami imaginaire, ou les deux amis imaginaires peuvent être liés, ou l’un des personnages peut être l’ami imaginaire de l’autre, ou les deux peuvent suivre la même trame scénaristique vis-à-vis de cette situation et aboutissent à la même morale, ou au contraire explorent deux facettes différentes d’un même scénario avec le personnage, ou que sais-je encore ?

Les deux membres du binôme doivent poster leur texte à la suite, sans souci d'ordre. Vous pouvez choisir d'en avoir un qui poste le samedi et un autre le dimanche (en introduisant un certain ordre), de tout poster le samedi ou le dimanche, comme vous le souhaitez.
N'oubliez pas que vous pouvez passer sur la shoutbox pour essayer d'attraper votre binôme.

Quelques petites consignes :

  • Vous n'avez pas besoin de rendre le lien que vous avez choisi entre vos deux textes explicite. Toutefois, si vous avez peur qu'il y ait ambiguïté, vous pouvez toujours l'ajouter en spoiler à la fin.
  • En début de post, nous vous invitons à présenter sommairement votre univers et votre personnage de manière à nous fournir assez d'éléments pour tout comprendre.
  • Les mises en page sont autorisées, mais nous comptons sur vous pour faire attention à la lisibilité en évitant les couleurs/polices illisibles et les tailles d'écriture en-dessous de celle par défaut. Si vous avez un doute, vous pouvez venir faire des tests sur ce sujet et demander des avis sur la shoutbox.
  • Si vous voulez avoir votre avatar qui s'affiche joliment à gauche, vous pouvez utiliser la balise de transformation :
    Code:
    <transformation invite perso="Nom de votre perso" avatar="Lien de l'image de votre avatar" forum="Nom de votre forum" lien="Lien de votre forum ou de votre fiche de perso" />


Anonymous
Priam
Invité
le Sam 23 Mar - 22:33


Le soleil surplombant le paysage était brûlant, le sable qui s'étendait à perte de vue l'était tout autant.  Sous mes pieds il ne brûlait pas, sous l'action de mon pouvoir, je faisais remonter les grains frais du fond à la surface le temps de poser mon pied et de continuer mon chemin. Ça faisait à présent plusieurs mois que j'avais quitté ma Ionia natale et les paysages désertiques de Shurima étaient à l'opposé de ce que je connaissais jusqu'à présent.  Les plaines vertes, fleuries et empruntes de magie de mon enfance ne trouvaient pas d'écho dans les plaines de sable dont les seuls "arbres" étaient des ruines impressionnantes sortant de sous terre, vestiges du passé. Je suivais une route fréquemment empruntée par les nomades, reliant les oasis entre elles. Après la prochaine oasis, je devrais arriver à la capitale. On m'avait dit que là-bas, il y avait quelqu'un possédant le même pouvoir que moi, elle pourrait sûrement m'aider à m'améliorer.
Je mettais peut-être trop d'espoir dans cette personne, peut-être qu'elle même apprenait encore, mais j'avais le sentiment que ça valait le coup d'essayer et à défaut de trouver un maître, je trouverai une amie. Taliyah était son nom, et on m'avait dit que je saurais qui elle était en la voyant.

Passant à côté des ruines de ce qui devait être une immense tour à l'époque où elle était encore debout un éclat dans l'ombre attira mon regard. En m'approchant je vis le bout de ce qui s'apparentait à un tonfa. Après l'avoir retiré du sable, je remarquais qu'il s'agissait en d'une matraque en métal, semblant étrangement neuve et presque déplacée dans le décor.
Une caravane l'aurait fait tomber ici, à quelques mètres de la piste ? Étrange, surtout pour une arme servant à se défendre. Il n'y avait rien d'autre que le sable et les ruines autour.  Je la faisais tournoyer un peu : elle ne semblait pas abîmée ou déséquilibrée, je ne voyais donc pas pourquoi quelqu'un l'aurait laissée là. D'autant que même le lieu semblait étrange pour faire tomber quelque chose, personne n'était venu là depuis longtemps. Enfin, ça le sable avait pu l'effacer.

Absorbé par mes réflexions, je ne sentais qu'au dernier moment sous mes pieds les légères vibrations étouffées par le sable derrière moi. Surpris, je me tournais et levais l'arme dans un réflexe salvateur. J'écarquillais les yeux en voyant la lame d'un sabre courbe riper contre mon bouclier de fortune, tirant des gerbes d'étincelles, et des yeux sombres me fixer avec une lueur assassine. Ce regard glaça mon sang dans mes veines. Il avait directement visé ma nuque et ses intentions n'étaient pas masquées par le foulard porté sur le bas de son visage.
Il leva de nouveau son sabre et visa mon ventre. Reculant je sentais la lame me frôler et j'arrivais à peine à respirer en réalisant qu'il avait la claire intention de me tuer... Je bloquais le prochain coup de la matraque et reculais encore, une boule au ventre. Il allait me tuer... Je savais me battre, mais je n'avais jamais eu à le faire réellement...
Un nouveau coup me frôla et j'abattais d'un coup précis ma matraque sur le bras pour lui faire lâcher.

Le sabre tomba dans un bruit mat sur le sol et une bulle se tenait là où se trouvait mon agresseur. Une bulle ??
J'étais surpris par cette singularité : Elle restait là, flottant sans bouger, insensible au vent qui soufflait ou même à la gravité. La peur qui m'avait envahi se dissipa immédiatement. On ne changeait pas les gens en bulle avec un coup de matraque ? Je regardais l'arme en question avec un sourcil levé et cherchais une quelconque inscription qui aurait pu indiquer qu'elle était magique. Ne trouvant rien, je m'approchais alors de la bulle. Elle semblait irréelle et ne bougeait vraiment pas, les reflets du soleil jouant sur la surface étant la seule chose en mouvement. Je la touchais d'un doigt pour voir si elle bougerait, elle éclata. L'eau m'éclaboussant la main.

Je regardais ma main, voyant que l'eau était de couleur rouge.
Frottant mon index avec mon pouce, je compris aussitôt. Ce n'était pas de l'eau, mais du sang. Un hurlement -mon hurlement- déchira le silence qui s'était installé. Je gardais ma main loin de moi, comme si le sang pouvait se propager sur moi, me sauter au visage, lâchant la matraque sur le sol et m'éloignant aussi d'elle, me retrouvant contre le mur de la tour. Je regardais ma main encore une fois. Je venais de tuer quelqu'un. En éclatant cette bulle j'avais ôté la vie de celui qui s'était trouvé face à moi qui était de toute évidence devenu cette même bulle. Si son intention avait été de me tuer, je n'avais pas voulu en faire de même, je voulais le neutraliser, l'assommer, mais certainement pas... Mon souffle se faisait plus rapide alors que j'essayais de me calmer, mes yeux passant de ma main tâchée de sang à l'arme que je venais de trouver. J'avais l'impression que j'allais vomir, mais rien ne venait, comme bloqué.
Je pris le temps qu'il fallait pour me calmer un peu, inspirant et expirant longuement, laissant les quelques larmes qui s'étaient formées au coin de mes yeux couler.

En y réfléchissant j'avais déjà entendu parler d'armes maudites, renfermant d'étranges créatures. J'espérais ne pas en avoir trouvé une... Non, si ça, si ça avait été le cas, j'aurais été possédé, l'arme n'était pas habitée. Je laissais échapper un soupir de soulagement. Il fallait que je m'en débarrasse, je ne pouvais pas garder une telle chose. Je m'approchais et allait la saisir en utilisant un pan de mon vêtement pour ne pas la toucher directement.
Mon mouvement se stoppa à quelques centimètres de la poignée. Une arme de ce genre était dangereuse entre de mauvaises mains, il fallait que je trouve le moyen de la faire disparaître à jamais, mais d'un autre côté... Entre les mains de quelqu'un qui ne ferait que protéger ceux qui lui sont chers... Contre ceux voulant envahir et asservir sa maison. Je la détallait mieux du regard, elle était là, juste à portée de main sur le sable. Avec une telle arme, je pourrais empêcher Noxus de nuire, ça ne rendrait pas service qu'à Ionia, mais aussi aux autres territoires que l'empire convoite. Si je changeais leur armée en un champs de bulles, personne ne pourrait plus faire plier les autres nations en les écrasant sous leur lame...  Je pourrais alors permettre à Runeterra d'être débarrassée de cette menace permanente, plus jamais nous ne serions envahis, plus jamais d'autre Ioniens ne périraient sous les armes noxiennes parce que l'empire convoite nos terres et leurs richesses. Nous serions tous libérés, et ceux qui avaient dû plier face à Noxus seraient de nouveau libres à leur tour...

"Alors c'est ça ? Tu ferais exactement comme eux pour les empêcher de continuer ? Tu tuerais femmes, hommes, décimerais des familles, juste parce que tu en as le pouvoir et surtout pour'Le plus grand bien' ?"

La voix de Tylle résonna dans ma tête si clairement que je me redressais d'un coup pour le chercher des yeux.
Je ne vis que le sable et la lumière du soleil le baigner. Mon frère n'était pas là, bien sûr... Le plus grand bien ces mots résonnaient encore, me tirant des frissons de dégout. Ma conscience, enfin Tylle, avait raison... Tous soldats qu'ils soient, les soldats de l'armée de Noxus étaient des êtres vivants, avec des familles, des émotions, des rêves... Je voyais alors les visages de Cassia, de Tylle, des enfants à l'orphelinat, si je revenais chez moi après avoir accompli ce que je venais de penser. L'horreur, le dégoût et la terreur que j'y voyait me transpercèrent le cœur. Ce sentiment fut si grand que des larmes me vinrent aux yeux. Tylle me tournerait le dos, Cassia serait effondrée, les enfants me fuiraient, ayant peur de moi...
"Je ne peux pas... Je ne veux pas devenir un monstre...".

D'une inspiration brève, je chassais alors l'idée pernicieuse d'user de l'arme pour mon profit personnel.
Même si Noxus était une menace de chaque instant ayant déjà laissé cicatrice et douleur un peu partout, je ne deviendrais pas comme eux pour les stopper. Je laisserais la Ligue des Légendes faire ce qu'elle faisait déjà : arbitrer et apaiser les conflits, protégeant les nations qui y participaient. Oui, j'avais une possibilité de mettre un terme définitif à la menace, mais jamais je ne me perdrais pour le faire. J'étais un Ionien et je resterais fidèle aux enseignements que j'avais reçu. La guerre et la destruction n'en faisaient pas partit.

En me concentrant sur mon lien avec la terre, je la fis s'affaisser sous l'arme. Je la faisais aller de plus en plus profondément sous le sable, la terre et la roche. Là où plus jamais elle ne pourrait être trouvée...
Anonymous
Félicia Star
Invité
le Dim 24 Mar - 10:26


Présentation:
Aujourd'hui, il faisait beau dans la région de Lumiris. Cependant, une personne avait décidé d'aller là où le temps n'était pas toujours le plus agréable. Windoria, une ville du nord de la région, était toujours en ruine depuis l'attaque de la Team Mistral. Pourquoi alors, une jeune femme se bloquait à vouloir y passer son temps ? Félicia savait une chose, c'était là qu'elle se sentait le mieux. Un lieu où il n'y a plus personne, un lieu où elle peut être tranquille, un lieu devenu froid. En effet, il faudrait remarquer qu'il s'agissait d'une beauté froide. Cette jeune femme était attirée par les températures qu'elle côtoyait déjà à Rivamar, dans la région de Sinnoh où elle était née. Sans compter son amour pour les pokémons de types glace, dont elle se spécialisait tant dans le dressage de Pokémon que dans ses recherches scientifiques.

Voici un lien de la T-Card afin que vous puissiez visualiser les pokémons de Félicia dont je ne précise pas toujours l'espèce : http://dusk-lumiris.forumactif.com/t4273-felicia-star-t-card
Je précise également qu'on ne peut pas jouer de sbires sur Dusk car le groupe n'existe pas et la Team Mistral est "nouvelle" et à fait le sujet des évents du forums sur le contexte. On peut cependant jouer un personnage qui est lié à une team sans mentionner de personnages des jeux. Vous aurez aussi plus d'info sur la présentation de Féfé : http://dusk-lumiris.forumactif.com/t4260-terminee-felicia-star

Arme à Blanc...

Assise sur une poutre, adossée contre un mur de chalet, j'observais mes compagnons s'entraîner. On notera l'inconfort de cette poutre. Hilmès, mon Léviator et starter, ainsi que Koichi, ma Polagriffe, étaient au taquet. L'un utilisait de puissantes attaques offensives tandis que l'autre encaissait et se protégeait. Le but de cet entraînement était de renforcer leurs capacités de prédilections. Tout se passait bien. En fait, j'étais la seule à être très pensive. Je ne faisais pas si attention à mes pokémons qui s'amusaient, je leur faisais confiance. Malgré le bouquant qu'ils faisaient, avoir Sasha et Seiya qui étaient contre moi avaient finis par m'emporter dans les bras de Morphée.

BOOM

Quoi ? Qu'est-ce que c'était que cette explosion ? Visiblement, ce n'est pas l'œuvre d'Hilmès ou Koichi car rien n'est abîmé autour d'eux et ils ont le regard rivé vers les montagnes. Peut-être une avalanche ? Ah... Ouais, c'est ça. Une avalanche qui arrive tout droit sur nous et qui menace de raser de plus belles Windoria. Non mais.

Il va falloir que mes pokémons s'y mettent tous pour stopper cette avalanche. Ils ont tous la capacité Laser Glace et plus encore, cela devrait le faire. Et pour preuve, il ne leur a pas fallu de grands efforts pour transformer la neige en glace. Heureusement que cette vague blanche n'était pas si grosse. Par contre, les sens de mes pokémons avaient été attirés par cette explosion, au loin dans les montagnes enneigées.

J'avais remis dans leur pokéball chacun d'entre eux sauf Katakuri et Escanor. Son flair surdéveloppé permettait de pister des traces d'explosif ou tout autre odeur suspecte. Quant à Escanor, lui, comme toujours, n'en faisait qu'à sa tête d'être supérieur à tous. Si seulement il pouvait réaliser qu'il n'est qu'un Insolourdo...

Précipités vers le lieu de l'effondrement, on ne pouvait que constater une chose... Il n'y avait rien hormis une matraque traînant dans de la neige... De la neige ensanglantée ? Mon dieu qu'est-ce qui a bien pu se passer ici ? Par précaution, je vais rappeler mes deux compagnons sortis. En regardant la matraque d'un peu plus près, j'avais pu comprendre que celle-ci était bien propre par rapport au lieu... D'un crime visiblement ? Hum...

Crac  !

Ah ! C'était quoi encore ! Si c'est un humain, il va mal finir ! Ah... À moins qu'il ne s'agisse de la personne à l'origine de tout ça ? Dans ce cas... Je suis dans la merde ? Je vais sortir Hilmès. Un Léviator ça fait toujours fuir les gens. Pourtant... Le grand serpent aquatique ne réagissait pas beaucoup, il ne faisait qu'observer un homme habillé entièrement en noir et cachant la moitié de son visage pour un foulard tout aussi sombre. Il était accompagné d'un Ectoplasma... Je vois. Je comprends maintenant pourquoi mon Pokémon ne réagit plus. Hilmès était sous l'emprise de l'Hypnose du pokémon spectre. Je ne pouvais plus qu'espérer de négocier avant d'engager un sérieux combat pokémon en utilisant Koichi vu que l'Ectoplasma ne peut pas utiliser sa technique sur deux pokémons en même temps.

"- Écoutez Monsieur. Je n'ai rien vu, ni entendu.
- Tu crois que ça va être aussi facile ma jolie ?
- Bien sûre, je ne suis pas débile non plus. Vous êtes de la team Mistral ? Si c'est le cas je pourrais vous intéresser...
- Ah oui ? Dit m'en plus alors. Mais... Vite.
- Mes parents font partie de la team Galaxy, dans la région de Sinnoh. Grâce à leur prévention j'ai pu éviter l'attaque de Mistral à Windoria. Ce qui veut dire qu'ils ont des informations sur vous. Sans compter le fait que je m'y connais suffisamment en activité de "team". Confère certaines activités liées à la drogue par exemple...
- Hum ? Ok. Mais dommage pour toi, je ne suis pas de la team Mistral. Adieu ma jolie !"

Oh putain ! Un peu plus et je me prenais une attaque de son pokémon à ce taré !  J'avais beau crier le nom d'Hilmès, il ne réagissait pas... J'ai perdu bêtement mon pokémon le plus fort et à même d'affronter un tel Pokémon adverse. J'espère que Koichi va se débrouiller.
Le combat était engagé depuis plusieurs minutes. Ma Polagriffe est fatiguée et mon Léviator avait été rappelé car sinon il se faisait lui aussi attaquer. Mais, la fatigue se ressentait également pour l'Ectoplasma. J'ordonnai à Koichi de tenter le tout pour le tout et de lancer un puissant Laser Glace. Ouf... Le pokémon de ce type était mis hors de combat. Bravo à ma belle ourse blanche. Quant à l'homme, il était plus qu'irrité.

"- Tss. Écoute on va faire un deal... Tu me laisses récupérer la matraque et on fait comme s'il ne s'était rien passé, ok ?
- Tu te fous de ma gueule ? T'as bien failli nous tuer mes Pokémons et moi ! Ca fait quoi si c'est moi qui prends cette arme ? Parce que tu m'as l'air en bien mauvaise position. Si tu avais un flingue, tu aurais essayé de me descendre plus tôt.
- Touché... J'admet que tu es maline petite poulette. J'insiste une dernière fois. Surtout que t'as Polagriffe pourra stopper l'attaque d'une matraque non ? Ce n'est pas une arme létale aux dernières nouvelles.
- tu ne bouges pas tant que je ne me suis pas éloigné de plusieurs mètres. Une fois que tu récupères ta brindille tu t'en vas."

Chose dite, chose faite. Je m'éloignais à reculons, Koichi retournée dans sa pokéball, sans quitter des yeux ce gars. Ce que j'espérais, c'est que les traces de sang autour de la matraque qu'il ramasse ne sont que le résultat de blessures et non d'une tuerie... Ah ! Pourquoi je ne peux plus bouger ? C'est une attaque Psyko ça ! Merde ! Où le pokémon en question ?

Du coin de l'œil, un Sépiatroce passa à côté de moi pour rejoindre son propriétaire. Pourquoi est-ce que Koichi ou moi ne l'avons pas aperçue plus tôt ? Merde. Merde, merde, merde ! Ce type va me trucider, c'est sûr ! Non... Attends, je dois bien pouvoir attraper une pokéball avec ma main qui est plaquée contre mon pantalon... Hurf... Avec un peu de force... !

Le malfrat m'avait vu et il fonçait sur moi. Vite, une pokéball... Ah, voilà ! J'espère tombé sur un des plus forts... Ah. Je n'ai rien dit. C'est Seiya... Ah non ! Si, il est parfait ! Oui, voilà, fait ça Seiya ! Avec ta gentillesse à toute épreuve, le cadeau que tu vas tenter d'offrir à ce taré va...

BOOM

Yes ! La malchance de cet oiseau est en réalité une bénédiction ! C'est bien qu'il ne comprenait pas que tout ses Cadeaux renfermaient à chaque fois une explosion. Grâce à cela, le Sépiatroce et l'homme ont été surpris. L'un avait défait son étreinte psychique et l'autre avait lâché son arme. Je n'avais plus qu'à ramasser cette foutue matraque en vitesse, car ce type s'est remis de l'explosion. Il essayait de m'attaquer en retour, sauf que pas de bol pour lui... J'ai sa matraque.

Tiens... Pourquoi est-ce qu'il y a des bulles qui en sortent ? Je n'ai aucune idée de ce que c'est, mais on dirait bien que cela effraye le sbire. Il en a même rappelé son pokémon. Qu'est-ce qu'elles ont ces bulles ?

"- Hé ! Ne t'approche pas avec cette matraque ! Ses bulles sont mortelles !"

Mais... Qu'est-ce qu'il me raconte comme conneries celui-là ? Bref, je vais demander à Seiya d'utiliser un Laser glace pour le stopper. Sauf qu'il ne se laissait pas faire ce criminel. J'esquivais un coup-de-poing qu'il voulait me lancer et d'un coup sec, j'avais abattu la matraque sur, pour... L'assommer ? Attends.... Pourquoi est-ce qu'il s'est transformé en bulle ? Où il est parti ? C'est... Il s'est transformé en bulle et puis elle s'est éclaté et... Du sang.

Il avait du sang partout, j'en étais recouverte et Seiya me regardais avec des yeux horrifiés. Le petit poulet de glace venait me serrer la jambe avec ses ailes tout en pleurant. Il voulait me consoler, mais... De... J-je... Je l'ai vraiment tué ce gars ? Mais... Quoi ? Non ! Ce n'est pas possible, depuis une telle arme existe ? Euh...

J'étais bien restée bouche bée durant de très longues minutes. Mon cerveau avait arrêté de réfléchir et de tenter de comprendre ce qu'il s'était passé hormis une chose : j'avais commis un meurtre. Seiya était parti entre temps cacher l'arme. Finalement, je lui dis d'aller la chercher et de la détruire sous mes yeux.

Le Cadoizo s'était exécuté avec le plus grand des calmes. Lui qui est si entrain habituellement avait vécu, en somme, la même chose que moi. Puis bizarrement, je fondais en larmes, mais parce que j'avais tué. Je pleurais parce que j'étais affreusement triste pour mon Pokémon. J'avais l'impression que le plus souillé, c'était lui et pas moi... Que dois-je faire ? Maintenant que la matraque était détruite, nous n'avions plus rien à faire là.

Je marchais, lentement, sans penser une seule seconde. J'avais automatiquement fait le vide dans ma tête. Je ne voulais rien savoir. La seule chose à laquelle je m'étais fait dorénavant, c'était que j'avais les mains plus sales qu'avant. Je m'y étais résignée et je crois que cela pourrait se reproduire un jour. J'ignore si la team de mes parents, ou la team Mistral, ou bien, celle de cet homme, pouvait me réserver à l'avenir... Est-ce que j'avais la possibilité de rester en dehors de ça ?
lumos maxima



Précision sur le lien entre les textes:

Les autres liens que l'arme sont les émotions des personnages.
Ils ressentent tour à tour, et dans le même ordre, la surprise, la peur, l'étonnement, la curiosité, l'horreur et la souffrance.
Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum