Réactions/Analyse/Avis sur les textes

Anonymous
Sona Buvelle [VB]
Invité
le Dim 24 Mar - 0:34


Bimbamboum !

Voici mes premières impression après la lectures de l'épreuve 5 (des 4 équipes). Tout comme la fois passée je ne pense pas m'arrêter sur tous les textes ni en faire une réelle analyse mais simplement partager ce que j'ai ressenti en lisant et surtout décrire un peu pourquoi certaines productions m'ont fait réagir. Si vous n'êtes pas dans la liste cela ne veut pas du tout dire que votre texte était moins bien, je ne parle pas de prouesse mais simplement des textes qui m'ont fait vibrer.

Dans le groupe A/C

Eien [JM] : Le tout premier texte de l'interforum que je lis ... Et ça annonce du très bon ! La structure du texte m'a vraiment beaucoup plu, j'ai direct eu un bon feeling avec le personnage qui est vite cerné dès les première lignes. C'était vraiment un texte très efficaces, sans excès avec la pointe de fantaisie nécessaire.

Lauriane [DL] : J'ai adoré lire le texte : j'hésitais entre sourire de son malheur ou compatir. J'avais vraiment l'impression d'avoir une pote qui me raconte sa journée horrible en créant les petits personnages de Karma et Destin qui étaient hyper drôle. Cette idée était originale et bien maitrisée, à chaque fois qu'ils parlaient je me demandaient quelles horreurs ils pourraient bien dire ou faire. Je note donc que même si Destin est contre moi, je ferais tout pour que Karma ne s'allie jamais à lui ...

Swain [VB] : J'ai hésité à le mettre mais bon ... Il m'a pris par les sentiments ! Je ne vais pas m'épencher sur son texte par peur de ne pas être objectif (mais je l'ai adoré). Je voulais simplement le remercier d'avoir pris cette épreuve une peu dans l'urgence en faisant un RP vraiment chouette. Petite mention pour ce petit passage qui m'a bien plu : "Il lisait le champ de bataille avec l’aisance que confère une vie de pratique, telle une partition. Ses hommes étaient ses notes, et Swain composait une symphonie, un crescendo assourdissant, un déferlement presque poétique de violence maîtrisée. En bout de ligne : un seul point d’orgue. La victoire."

Frédérica [PaB] : Alors après avoir lu j'ai noté : "AAAAH frustration !!! la fin! c'est qui ?! Pourquoi ? Comment ?" et puis quelques signes bizarres... Bref en gros j'ai apprécié la lecture mais le cliff hanger aura eu raison de ma santé mentale ! Le texte en lui-m^éme était chouette et j'ai apprécié le lire. La suite viendra dans la boîte à texte ?

Groupe B/D :

Cataldo [LS] : J'ai apprécié le développement de ton histoire. Avec le début qui a une incidence sur la fin, le sentiment qu'il arrive toujours des trucs pires et puis à la fin bah ... Ce qui l'achève c'est pas si grave mais après tout cela ça donne envie de pleurer xD La lecture était fluide et c'était un bon moment que j'ai passé à te lire.

Håkan [Te] : Belle maitrise de son sujet ! C'était un pari peut-être risqué mais c'est bien chez Esquisse qu'il fallait le prendre. Moi en tout cas les situations que tu as décrite et trouvées m'ont vraiment beaucoup parlées ( le saut de 5 cm tout particulièrement). Je ne sais pas trop comment dire pourquoi mais c'est un RP qui m'a beaucoup plu !

Tatiania [Me] : Alors là, chapeau bas ! Les références à la mythologie grecque et le style "théâtre classique". C'est un de mes textes coups de coeur jusqu'à présent. Pour le décrire j'utiliserais l'expression : "Brutalité élégante". Le contraste entre la narration légère et les faits était sublime et renforçait chaque nouvelle situation. Un super texte !

Aveugle [FS] : L'authenticité du personnage et sa sympathie m'ont tout de suite attiré ; les deux grands enfants (d'un certain âge), sont vraiment attachants et tout choupinous. Un des points forts c'est que les épreuves ont une cause et qu'elles sont vraiment fort liées au personnage. J'ai réussi à me mettre à sa place et à rentrer dans ce qui est présenté grâces aux descriptions qui m'ont beaucoup parlées.

Istvan [TT] : La maîtrise et le style d'Istvan sont toujours au top : la situation réaliste...(trop ?) et les réflexions du personnages sont toujours des petites perles "'n'est pas boulet qui veut" par exemple. En gros bah : il prouve qu'il pèse toujours autant dans le game de l'interforumage.

Bon bah c'est déjà un début ... J'ai commencé par l'épreuve 5 mais c'est pas dit que je serais aussi méthodique pour la suite (je compte tout lire quand même).
N'hésitez pas à partager vos impressions, en tout cas moi ça me fait vraiment plaisir de voir autant de gens doués s'impliquer dans l'évènement et que vous partagiez comme cela vos personnages/univers/styles/...
Un tout grand merci à chaque participant, lecteur et bien sûr aux orgas !

A bientôt,
Sona
Luciole [Iry]
Maximum 100 caractères !
Messages : 4
Date d'inscription : 05/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 24 Mar - 23:16
Première vague de commentaires, elle concerne uniquement l'épreuve 5 qui est, à mes yeux, l'endroit où j'ai vu les plus belles réalisations (j'expose donc en avant première mes trois favoris) :

1)Eien Gaho - Just Married :

Les plus : La meilleure création à mes yeux (toutes épreuves confondues pour le moment). Que ce soit sur la forme, le fond et l'utilisation de l’énoncé qui est tout bonnement excellente ! Petit passage également sur la présentation, simple et efficace, ce n'est pas surchargé, mais on a tout de même quelque chose à se mettre sous la dent avec un GIF qui illustre très bien les propos et qui aide à se projeter dans l'histoire que plus encore. Dans un premier temps, on remarque que c'est ultra bien structuré, ce qui a clairement manqué chez certains, car le sujet est vaste et on peut très vite tomber dans le fourre-tout à idées. Ici, on combine visuel, contexte et structure, et ça j'adore ! L'idée de la couleur des feux était excellente, d'autant plus que ça se marie très bien avec le contexte. On a également le droit à un cadre tout au long du développement, avec l'utilisation d'un vocabulaire précis à thème tout du long ! L'idée d'utiliser les restrictions de circulation de la vie de tous les jours, c'est d'une telle évidence, mais en même temps, hyper bien trouvé quoi. La plus grande qualité de ce RPs, c'est de prendre le sujet à contre-pied et de ne pas rentrer dans le too-much et la surenchère en puissance, pourtant Dieu sait que l'énoncé et le titre nous y invitait les bras levés ! L'épopée, prise au pied de la lettre, on s'attend à quelque chose de grandiose, avec beaucoup de détails dans le mouvement, le grossissement des traits (personnalité, paysage, action), quelque chose de très Herculéen en somme. Mais là, on prend juste une situation banale, et on rend ça... Banal ? Non mais vraiment, c'est du génie ! Une réelle prise de risque dans le sens ou personne n'aurait osé se jeter dans ce genre d'idée sous peine de paraître trop classique, et pourtant, c'était clairement ce genre de choix qui paye dans le choix des gagnants, du moins dans le cadre de mon évaluation des créations.

Les moins : Je ne trouve pas l'utilisation de la seconde personne pertinente. Je suppose que c'était pour un soucis de style (et de projection pour le lecteur ?), mais je pense que la première personne aurait été tout aussi efficace.

Ma citation favorite :

Les règles sont simples : aucune. Le but ne change pas : arriver à l’heure au boulot.

Une phrase qui résume 1500 mots. Cette réplique m'a fait penser à du GTA mélangé à du Fast and Furious, j'ai trouvé ça excellent associé à l'univers du travail !


____________________________________________________________________________

2)Istvan Fersen - Tasty Tales :

Les plus : J'ai essayé de rester le plus objectif possible compte tenu que J'ADORE l'idée du personnage de base (comme il nous l'est décrit sur le petit bandeau informatif). Un texte tiré d'un univers réaliste encore une fois (moi qui vient d'un univers, ça me change). J'ai beaucoup aimé le milieu dans lequel évolue le personnage, bien que j'ai cru comprendre que ce n'était pas l'aspect le plus important dans l’enchaînement du développement. Ici, c'est bien l'aspect psychologique qui est traité, et j'ai beaucoup aimé ! Déjà parce que l'utilisation des songes du personnage est très bien faite, mais également car on devient presque intime de sa personne. Ça doit être l'un des seuls RPs qui a permis au lecteur de rentrer dans cette intimité, sans être dans l'abus, ou rentrer dans un délire mélo-dramatique dont on connait déjà tous les secrets (ce qui était le piège à mon sens, si on souhaitait s'engager dans une épopée axée sur "nos émotions"). Au final, un peu dans la même optique que le RP du dessus, c'est un RP tranche de vie, c'est juste (dans le sens ou c'est dosé comme il faut, y'a pas de débordement), c'est efficace, car on ne traîne pas 100 ans pour savoir où le rédacteur veut nous emmener, ça se lit comme une bonne nouvelle.

Les moins : J'ai eu quelques petits problèmes avec la ponctuation, qui, à certains moments, me coupait dans ma lecture et le rythme instauré par les phrases d'avant. La présentation est fade, ça manque peut-être d'image, ou de couleurs plus prononcées sur les répliques. Niveau structure, c'est un peu plus le dawa comme on dit, il aurait été appréciable d'avoir un acheminement plus structuré sur la forme, et les transitions. Pour rester dans l'idée de la présentation, je suis pas fan du retour à la ligne sans le saut de ligne, je trouve que ça donne une forme bizarre au texte, mais ça n'engage que moi ! Par exemple ici :

"Tu bifurques sur la gauche. L’horloge au-dessus de la salle de pause affiche une heure différente.
Montre.
Horloge."


J'aurai préféré voir la présentation faite par Harold dans la critique du dessous, c'est plus esthétique je trouve, mais je chipote.

Ma citation favorite : Très compliqué ici car il y en a plusieurs qui ont retenu mon attention...

N’est pas boulet qui veut, disons que tu as un certain niveau.

Car j'ai trouvé que ça résumait bien le personnage, la maladresse.

Tu as comme l’impression que le sol se rapproche un peu trop vite ; tes omoplates contre le carrelage s’occupent de te confirmer l’information.
Dans la même idée. Avec ce petit rappel du métier de légiste et l’utilisation d'un vocabulaire de l'anatomie, j'ai trouvé ça chouette, sans savoir si c'était volontaire ou non.

Et d'autres dans le même style.

____________________________________________________________________________

3)Harold Haddock - Ilukaan :

Les plus : Un RP que j'ai lu plusieurs fois pour me faire un avis définitif ! Une très belle réalisation dans sa globalité. En bon fan de détails que je suis, je ne peux qu'apprécier ce soucis du détails dans la présentation des paysages ! Je le fais moi-même à de nombreuses reprises dans mes RPs et j'adore lire les gens qui le font. On a un texte structuré, un acheminement bien mené et intelligent jusqu'à la chute, tout aussi poignante, avec une touche de poésie dans la formulation que je trouve bien amenée également. De plus, le vocabulaire est très bien choisi, en rapport avec l’environnement décrit et sans faire de grosse répétition.  

Les moins : Présentation fade une fois qu'on a bien avancé dans le texte, et que l'entête n'est plus visible. J'aurai adoré avoir un codage dans les tons bleuâtres pour coller à l'environnement qu'il décrit, ça aurait été tellement plus percutant ! De plus, on est souvent à la limite de ce que je disais dans la critique du RP du dessus, à savoir de tomber dans le too-much ! Par exemple, avec ce passage là : "Le temps lui est compté entre la glace qui menace de s'effondrer sous ses pieds et le loup chargeant de nouveau.", passage que j'ai trouvé limite dans la cohérence et qui était clairement inscrit dans l'intention de mettre du piment (mais personnellement j'ai pas eu besoin de ça pour apprécier le RP). Un loup, ça ne charge pas les hommes par ailleurs (et déjà si tu arrives à le voir avant qu'il ne te sente, et fuit, tu as vraiment de la chance), j'aurai trouvé plus cohérent de le voir fuir à l'arrivé de Harold, et pourquoi pas détailler en joignant le fait que la glace se dérobe sous ses pieds !  C'était un peu trop, je pense ! D'autant plus que l'auteur semble s'inscrire dans un registre réaliste, et que la probabilité que ces deux événements arrivent en même temps est, très mince ? Au final, la seule chose qui pénalise ce RP, et qui fait que je ne le classe pas deuxième, c'est ce petit détail.

Ma citation favorite :

"Six pas.

Nouveau craquement.

Trois pas.

La glace céda et lui aussi."


Comme je le disais, dans un soucis de poésie, j'ai adoré l'assimilation de la glace à son être, via le verbe "céder", et la chute qui est associée. Quand on sait que le personnage est un habitué du milieu, je me demande même si on aurait pas pu trouver un autre mot ne le désignant pas directement, pour sous entendre qu'il était tombé avec elle (la glace), tout en gardant l'aspect poésie et rythmé de l’enchaînement.
Anonymous
Piu[Te]
Invité
le Mer 27 Mar - 1:23


PREUMS POUR LA 1 !

ALORS, j'viens de finir de tout lire et ça m'a un peu pris 2 jours donc pour rien oublié j'ai pris des petites notes, des retours rapides sur vos textes. J'ai pas le niveau de certains kof kof Sona kof kof Luciole kof kof Kaoren mais ça fait toujours un retour de plus !



TASTY TALES ET DAMNED TOWN
Ca se lit très bien, c’est hyper équilibré comme RP, l’une ne bouffe pas l’autre et ça s’articule bien !
- Eden TT
o Les + : C’est bien écrit.
o Les - : LE SAUT A LA LIGNE (cri du cœur)
o Une citation : //
- Iten DT (pas pour délirium Trémens…)
o Les + : son HUMOUR, sa manière de présenter sa ville, sa narration.
o Les - :  Mettre en gras le HRP. U.U
o Une citation : Et potentiellement dangereux (case dans laquelle je mélange à peu près tout ce que je ne comprends pas), ce qui explique que je me sois précipité vers elle comme un gosse devant les animaux exotiques au zoo.

KOBE HIGH SCHOOL ET PEEK A BOO
J’ai beaucoup aimé ce RP, je suis presque triste qu’il ait été si court mais sa chute est très douce.
- Himuro KHS
o Les + : Il emmène Teo dans son monde après avoir visité celui des morts. 2 univers pour le prix d'un !
o Les - : Quelques fautes d’orthographe m’ont fait tiquer mais rien de méchant je crois.
o Une citation : Je ne pouvais que sourire à sa remarque, bien que quelques doutes m'habitaient, je me doutais qu'ici était un monde éloigner de quelques années dans le temps, peuplé d'êtres différents et où la mort semble omniprésente. Elle me toise, m'étudie. Alors là j’ai beaucoup aimé parce que je me suis demandée si il parlait de la mort et même si c'est pas le cas j'ai aimé le penser.
- Teodora PaB
o Les + : Sa plume, son avatar. Chaque pose se lit d’une traite, c’est bien écrit, c’est dynamique, c’est mélancolique. Bref. J’adore.
o Les - : Cherchez à ma place je refuse d’en trouver.
o Une citation : Tout.


EPICARENA ET DUSK LUMIRIS

Encore un dont je veux la suite !
Complet HS mais ce RP m’a permis de ne plus mélanger EP et DS dans ma tête. Pour moi un forum portant un nom de sortilège parlait de Harry Potter, et un fo avec ‘Arena’ de pokemon. Vous avez niqué mes moyens mnémotechniques.
- Aaren EP
o Les + : avant même de commencer à lire : son avatar. Avant de lire son premier post : sa présentation. Dieu que ce personnage me parle ! S’adresser à l’autre personnage en le tutoyant, j’adore ce procédé.
o Les - : Je suis pas adepte du manque de ponctuation, bien que j’ai compris que chaque renvoi à la ligne puisse être interprété comme un point. (peut-être ?)
o Une citation : la famine.Mélange de femme et de gamine pour désigner une jeune fille. J’ai adoré !
- Wolfe DL
o Les + : Il s’adapte comme il peut, et j’aime la manière dont il voit tout par le prisme pokemon au début, j’ai beaucoup ri.
o Les - : J’ai eu le sentiment qu’il subissait l’intrigue plus qu’il ne la faisait avancer, je suis désolée.
o Une citation : L'invité surprise ne pensait même pas encore à comment rentrer chez lui. Je suis d’accord.

TERRAE ET INFERNUM
Je reste juste sur ma faim. J’ai lu le sujet en temps réel donc c’est un peu moins spontané que pour les autres.
- Adonuts Te
o Les + : Son côté décalé et survolté. La manière dont il fait apparaitre Fang OMG. On en parle de cette savoureuse image d’Harry ? Bon, j’aime Ado, du coup j’suis parti pris…
o Les - : Le rouge des paroles qui passe mal sur ce fo’ (oui j’ai cherché parce que sinon on dira que je t'ai faavorisée parce que je t'aime et tout).
o Une citation : l'étranger devient maintenant Fang
- Fang INF
o Les + : J’aime ce genre de persos qui croient que tout est destiné.
o Les - : Un post en moins, mais j’avoue que c’est pour rager, parce que je voudrais la fin de ce RP.
o Une citation : "Tu possèdes sûrement les clés ... ", il lui dit, énigmatique et très sérieux. "Ce n'est pas le hasard, si je suis tombé précisément chez toi ... Il faut que tu m'accompagnes." J’avoue j’ai ri parce qu’il dit ça la main posée sur la poignée de la porte d’entrée d’Ado. J’ai un humour simple.

LA SÉRÉNISSIME ET LES CHRONIQUES D'IRYDAË

Je suis le dégout. Je veux la suite !
- Firenze LS
o Les + : La description clairement, j’suis dépaysée en lisant et j’adore.
o Les - : je cherche encore.
o Une citation : Attention à ce que vous dites... Y'en à certains qui ont fini au bûcher pour moins que ça. AU BUCHER !
- Swenn Iry
o Les + : encore un que je pratique depuis quelques temps et pour qui je serais parti pris. J’trouve ça hyper cool que ce soit à nouveau lui face à la Sérénissime. La logique du RP a vraiment une autre saveur comme ça.
o Les - : je cherche encore.
o Une citation : Le chien, et très rapidement en suivant, le maître. J’aime la symétrie de cette phrase, je sais pas pourquoi.

VALORAN'S BATTLEFRONT ET MADELLE
Genre je vous kiffe grave de vrai de ouf.
- Tresh VB
o Les + : C’est une créature de conte, un méchant qui s’assume et qui monte des plans de méchants et c’est hyper cool.
o Les - : Alors j’suis peut-être cruche mais j’ai pas compris si les changement de narration (je/il) étaient voulus… Et euh, dans le cas où c’était pas voulu c’est perturbant, dans le cas où c’est voulu c’est difficile de capter que c’était voulu…
o Une citation : //
- Elerina MD
o Les + : Ses descriptions. L’UTILISATION DU POINT VIRGULE. Quand dans la même phrase t’as un passé simple « ai » et un imparfait « ais » ça envoie du lourd. Un jour sur un interforum, tu voudras bien m'accorder un RP dans la boite à texte ?
o Les - : Je refuse d’en chercher.
o Une citation : Le Déoli traversait la région et me servait de repère pour continuer mon chemin sans carte. J’étais certaine de ne pas m’égarer du moment que je le longeais. à partir de là j’ai su que le personnage serait cohérant et j’ai kiffé.

METRO ET NANO RP
Ce RP j’ai su dès les premiers échanges qu’il ne serait pas assez long et que j’en voudrais plus. Les deux persos et univers matchent tellement bien c’est ouf ! Le seul défaut du truc c’est que ça se finisse comme ça ET SI TOT.
- Stepan ME
o Les + : Ok. Alors il joue un méchant. Ca se lit facilement et c’est bien écrit !
o Les - :  Le rouge sur fond bleu.
o Une citation :  //
- Patya NR
o Les + :  Ca se lit facilement, c’est agréable et bien construit.
o Les - : Le rouge.
o Une citation :  //

SHINGEKI NO KYOJIN REBIRTH ET MASTER POKÉ
Franchement ce RP est très cool, et c’est clairement l’alchimie entre les deux qui le rend si savoureux.
- Shadock SNK
o Les + : Déjà Shadock c’est un + 100 pour une vieille comme moi (un "c" en moins et c’était un +1000).
o Les - : La taille de la police >.> #mémé
o Une citation : Si c’était un rêve, il était fort agréable. Et si ça n’en était pas un, c’était quand même fort agréable.
- Tony MP
o Les + : Sa manière de faire avancer le RP.
o Les - : J’ai du mal avec les personnages « hyper connus et très renommés » mais c’est mon problème.
o Une citation :  C’était à croire qu’il n’avait jamais vu de Pokémon de sa vie. Ce qui, au vingt-et-unième siècle, à Unys, semblait impossible. True story ! xD

WHY... ET ILUKAAN

Pour moi ça ne marche pas, la magie ne se fait pas. Je ne saurais pas l’expliquer, réellement mais je trouve que situer un RP dans une salle de cours et faire intervenir quasi exclusivement un seul élève et non le professeur ça m’semble bizarre ?
- Anawea WHY

o Les + : Le perso brut de décoffrage, j’aime.
o Les - : LE SAUT A LA LIGNE ! Et les phrases trop longues.
o Une citation : "Je suis le docteur." OMG
- Jake ILK
o Les + : L’usage de mots désuets.
o Les - : ER-AI-E-AIT.
o Une citation : Si je peux me permettre de corriger vos billevesées ok je suis allée chercher le sens de billeversée sur google.


FOUR SEASONS ET JUST MARRIED
Le binôme marche hyper bien ! L’ensemble est plaisant à lire !
- Seira FS
o Les + : Frapper Sey, t’imagines même pas le plaisir que j’ai eu à le lire. J’aime découvrir FS au travers de son récit. J’aime sa façon d’être une chef hautaine mais attentionnée.
o Les - : Quelques fautes de frappes et d’orthographe nuisent au texte :(
o Une citation : ’un champ de coquelicot dont la couleur écarlate des pétales bondissait au visage avec une pointe d’agressivité. je la trouve superbe.
- Seyfried JM
o Je suis absolument parti pris vu que j’aime son style depuis longtemps, mais j’ris encore de ses traits d’humour.
o Les - : j’attends toujours ce dessin. J’ai vu que tu pouvais répondre vite. T’as plus d’excuse.
o Une citation : Quelle vie de chien.

ESQUISSE ET HIKARI SEKAI
J’ai énormément aimé ce RP. Voilà.
- Crevette ES
o Les + : Son style d’écriture, simple et efficace. Son humour noir.
o Les - : La taille de l’écriture
o Une citation : C’est au cours d’une de ces promenades sylvestres en solitaire que nous retrouvons Crevette, un mètre quarante-cinq, un sabre, un air fort mécontent, et complètement perdue.
- Yoshiro HS
o Les + : Sa manière de survivre à l’Esquisse.
o Les - : je cherche.
o Une citation : Quelle est cette créature ? Elle a un nom ? Nez-pieuvre ? Calanez ?
Anonymous
Nicolas Lefebvre
Invité
le Mer 27 Mar - 12:33


Merci Piu de m'avoir prévenu de l'existence de ce sujet. Mais bon, j'avais ma réputation de gars toujours à la bourre et décalé de la réalité à tenir ! Je préviens directement que je me concentre sur l'équipe B pour le moment, histoire de rendre mes votes à temps (j'ai un problème avec le temps... comment ça vous avez remarqué ???) mais à l'avenir je lirais aussi les autres... Mais pour le moment, voici ce que j'ai pensé des épreuves 1 et 2 !

svp si vous êtes fâchés par ce que je dis je suis désolé parce que c'est pas le but, vous avez tous du talent y'a juste des trucs que j'apprécie plus que d'autres et sachez que je suis déjà fier de vous parce que vous avez fait vos épreuves comme les champions que vous êtes et j'ai pas envie que vous vous sentiez mal à cause de moi alors... euh... voilà.

Équipe B

Épreuve 1 :

WHY... (Anawea) et ILUKAAN (Jake)
Anawea a une ponctuation particulière ce qui fait qu'elle fait des phrases très longues, avec peu de virgules et encore moins de points. Je me suis retrouvé plusieurs fois à relire ses phrases pour être sûr d'avoir compris. Jake fait des fautes, c'est déstabilisant. Ils utilisent un vocabulaire plutôt soutenu. Ça ne me déplaît pas mais... gnnnh je sais pas, y'a un truc qui cloche.
L'idée qu'Anawea se retrouve dans le monde d'Harry Potter est bien choisi, même si on a du coup peu d'information sur son monde à elle. Je suis par contre un peu gêné par le fait que le professeur ne serve à rien et que les élèves finissent tout simplement par quitter le cours et que la solution pour renvoyer Anawea chez elle soit aussi évidente quand personne ne comprend ce qu'il se passe au début.

SHINGEKI NO KYOJIN REBIRTH (Shadock M.Phantom) et MASTER POKÉ (Tony Schwärtzwind)
J'aime beaucoup leur façon d'écrire ; c'est simple et bien aéré. Pom pidou, pom pidou, pom pom…
Leur rp m'a accroché parce qu'ils viennent tous les deux d'un endroit où "l'extérieur" peut être dangereux mais pour deux raisons bien différentes. Voir Shadock découvrir des objets qui paraissent normaux à Tony et inversement, Tony ne pas comprendre ce qui est évident pour Shadock, c'était marrant. J'aurais voulu en voir plus !
Et puis JOHNSON !

METRO (Stepan S.Volkov) et NANO RP (Patya M.Pavlov)
Woh la vache ces contextes LOURDS O_o ! Ils étaient faits pour rp ensemble ces deux-là ! Écriture efficace qui plonge direk' dans l'ambiance ; rien à dire là-dessus.
Je l'ai lu d'une traite. DAMN j'ai eu la pression autant que Patya à mon avis XD ! Et Stephan, il est malin, il convertit Patya rapidement mais c'est très logique, je suis impressionné.
Et j'ai pourri mon youtube avec des chants soviet. Yes.

FOUR SEASONS (Seira) et JUST MARRIED (Seyfried)
Les fautes de Seira empêchent un peu d'apprécier le texte à sa juste valeur. C'est dommage parce qu'en quelques mots on saisit bien le caractère de son perso. Seyfried est nickel ; son style va avec le caractère aussi.
Franchement, j'ai bien aimé. J'en ai appris sur les deux univers, j'ai bien ri (faut dire l'alchimie entre Seira et Seyfried est juste au poil)(mdr, au poil... oui c'est une blague). C'était une chouette rencontre et j'ai la sensation qu'ils ont réussi à dire tout ce qu'il y avait à dire en peu de temps. Bravo !

ESQUISSE (Crevette) et HIKARI SEKAI (Yoshiro Ishikawa)
Quelques fautes mais j'ai pas vraiment été concentré dessus, y'avait de l'action XD ! J'aime bien l'écriture de Crevette, on sent que c'est une adulte dans le corps d'une môme, et celle de Yoshiro,... qu'est vraiment un gosse.
C'est le seul rp où y'a vraiment de l'action tout du long j'ai l'impression ; Esquisse est un univers dangereux, y'a pas vraiment le temps à la discussion, même s'il y en a une à la fin, Crevette a l'air toujours aussi pressée et terre-à-terre. Ce qui est cool quand tu veux survivre, ce qui échappe un peu à Yoshiro qui se croit dans un rêve et prend ça comme une aventure merveilleuse. Le contraste est cool et c'est pour ce genre de chose que j'aime l'interforum.


Épreuve 2 :

INFERNUM (Fang) et HIKARI SEKAI (Tsukiko Ishida)
L'écriture de Fang   Awwwww ♥3♥  ...... je suis fan (même si, "héros" au singulier à un "s")(je fais souvent la même donc je dirais rien), voilà. Tsukiko aussi, c'est si fluide.
Bon, je vais être franc ; la variante a été respectée, c'est super bien écrit mais je peux pas m'empêcher de penser qu'il y a pas eu trop communication entre Fang et Tsukiko. D'un post à l'autre, il y a des choses ajoutées, perdues ou ignorées. Le choix d'une épopée était pas adaptée je pense ; trop de choses à dire en peu de posts, c'est risqué. C'est con parce que j'adore l'histoire qu'ils veulent nous raconteeeeer et maintenant je suis la frustration >< !

LES CHRONIQUES D'IRYDAË (Meylan Lyreétoile) et VALORAN'S BATTLEFRONT (Viktor)
Alors, je crois que c'est moi hein, mais l'écriture de Meylan me rappelle celle d'une amie que j'ai connue sur un autre forum... ...sinon j'ai rien à redire 8D ! Et Viktor est sooo Viktor, j'aime.
Une mage allergique à la technologie et le scientifique fou à moitié mécha de League of Legends. WELL SIGN ME UP DARLING, j'ai pas commencé à lire que j'étais curieux ! Et j'ai aimé ! ...mais où est passé le "personnage insupportable" demandé dans la variante ?! Je me suis demandé si j'avais mal lu mais non. Je suis tellement déçu ! La rencontre est super mais imaginez un instant qu'il y ait eu ce perso en plus, Viktor aurait été inspiré pour créer genre... Jarvis, dans son labo (à moins qu'il en ait déjà un...)(ou il aurait eu l'idée de commercialiser un simili-GoogleHome pour Runeterra)(...LA ZAUNHOME !) ! Et Meylan aurait- je sais pas- genre- eu l'inspiration pour créer des illusions ennuyantes pour les rendre fous ?... JE SAIS PAS MAIS ENCORE UNE FOIS JE SUIS FRUSTRÉ !

MADELLE (Winter C.Eliwën) et METRO (Valentina V.Nikolaïeva)
Écriture parfaite pour les personnages. J'ai rien à dire... Si bon, je donne un pouce en l'air pour Valentina, parce que j'aime les jurons à rallonge, "bon sang de bordel de pourriture communiste" XD !
J'ai tellement ri ! Omg. Je m'attendais à ce que les personnages fassent partis de la pièce et qu'on leur demande de dire leur texte mais les faire subir du Corneille c'était épique X'D ! "Neige donc toute fondue que pourrit cette famille !" putain je pleure rien qu'en y repensant. Winter ma pauvre Winter (oui, je suis encore en train de rire)(J'ARRIVE PAS A M'ARRÊTER !) Et le fait que sur la fin elles se fondent à l'histoire, s'adaptant un peu trop à la situation, j'approuve mille fois.

PEEK A BOO (Adrien Renart) et WHY... (Toru Sakaki)
Le ton un peu sarcastique de Renart, c'est du bonbon pour les yeux. J'ai du mal avec le texte tout italique de Toru mais c'est à cause de mes yeux pourris, sinon c'est good aussi.
Aaaaaaaaaaaaah la fiiiiin abruuuuuuuuuuupte ! Vous vous êtes donné le mot pour me frustrer l'équipe B, c'est ça e_e ??!!! Bon sinon j'aime bien l'histoire mais je trouve que ça aurait pu aller plus loin (et je parle pas de la drague de limace spatiale non merci). C'était une rencontre drôle mais voilà, il manque un truc. .........Je me répète pour cette épreuve non ?

DUSK LUMIRIS (Even Ifflys) et FOUR SEASONS (Titania)
J'ai rien à dire pour le style d'écritude d'Even, même si des fautes, par contre le vert (qu'est pas si fluo pourtant ! j'ai pas compris O_o) nique mes yeux de papi. Et j'ai rien contre le texte centré de Titania, et son écriture est cool, on sent son air princier !
Non mais... EVEN ! SPOILERS ! Je déconne XD, j'avais juste envie de le dire (j'aurais été dans cette situation je l'aurais faite). L'avantage des policiers, c'est qu'ils se passent souvent dans des lieux clos et le choix de l'Orient-Express permet à Even et Titania de ne pas s'éparpiller de trop. Du coup, Titania a l'occasion de correctement parler de l'inconfort qu'elle ressent dans un corps humain et Even de sa curiosité de se retrouver impliqué dans l'histoire.

A bientôt pour les épreuves 3 et 4 o/ !
Anonymous
Swenn [Iry]
Invité
le Mer 27 Mar - 12:33


Alors moi j'ai commencé par lire l'épreuve 2 (de façon totalement aléatoire et sans aucune justification logique bah ouais !). Je ne vais pas commenter tous les textes comme Piu (parce que j'ai pas le courage...) mais seulement ceux qui m'ont marqué d'une façon ou d'une autre (sans distinction de ceux pour qui je peux ou non voter ! Ça on verra plus tard). Ça ne veut pas dire que je n'ai pas aimé ceux que je ne commente pas, seulement qu'il n'y a pas eu ce petit truc qui fait que je veux en parler ici (puis vous avez le droit de critiquer mon manque certain de sensibilité, y a qu'à voir mes persos... >.>). Bref du coup, voici pour l'épreuve 2 !

- Les Chroniques d’Irydaë (Meylan) et Valloran’s Battlefront (Viktor) :
Hum... Ouais, je sais je commence par mon fow ça se fait pas, mais osef des bonnes manières ! Puis j'y peux rien s'il est tout en haut et par conséquent le premier que j'ai lu... Mais je vais quand même essayer de faire preuve d'autant d'objectivité que possible !
Alors déjà, j'aime beaucoup que vous utilisiez tous les deux des petites citations en début de texte ! Je trouve que ça lance bien chaque réponse. Vous plantez bien le décor dès le début, mais ce départ reste un peu trop descriptif à mon goût (oui, j'aime quand ça bouge...). En revanche, j'aime beaucoup l'alchimie qui se produit entre les deux persos !! D'un côté Meylan, perso vraiment adorable, et de l'autre Viktor qui... L'est un peu moins x) Mais qui est typiquement le genre de personnage que j'adore !! Mention spéciale pour cette obstination à vouloir retourner bosser jusqu'à en avoir mal au crâne ! C'est beau !
Je trouve que le rp aurait mérité d'être un peu plus orienté sur l'histoire en elle-même, mais vous avez pris le parti de développer davantage la relation entre les persos, ce que je comprend aussi. Sinon vos façons d'écrire sont propres, ça se lit facilement, tout petit bémol pour le dernier post de Viktor où on sent l'urgence de terminer "dans les temps" x) Et comme de façon générale dans ces mini rp, cette fin est frustrante !! J'aurais tellement aimé les voir ensemble plus longtemps ces deux là !! Meylan qui commençait tout juste à apprivoiser Viktor !!

- Madelle (Winter) et Metro (Valentina) :
Alors là je vais être directe : pourquoi je ne peux pas voter pour eux ???!!! J'aime tellement ce rp !!! Bon du coup je viens quand même vous jeter des fleurs ici parce que vous le méritez totalement !!
Déjà, on entre direct dans le vif du sujet, vous avez toutes les deux le dosage parfait entre description et action qui donne une super dynamique à vos échanges ! Des dialogues et des pnj qui boostent vos échanges jusqu'à la fin, j'ai tout lu d'une traite ! Et puis ce décalage entre vos deux persos, mais surtout Valentina, tu m'as fait mourir de rire ! Allez, j'suis sûre que cette robe ne t'allait pas si mal ^_^ Le thème était par conséquent super bien respecté, avec des références bien connues (merci parce que moi, le théâtre c'est pas ce que je maîtrise le mieux... Je ne me suis pas sentie trop stupide !). On sent tellement bien les émotions de vos personnages (et j'ai toujours eu un faible pour ces caractères un peu rustres et sans grandes manières...).
Puis quand même... Cette fin omg !!! Tellement bien trouvée ! Ça change complètement de tout ce que j'ai pu lire sur ce thème. On passe du comique tout le long du rp à une fin tragique hyper bien amenée, c'est vraiment génial !! Bref je pourrais encore m'étendre très longtemps tellement j'ai aimé vous lire, mais c'est qu'il y encore du monde derrière ! Enfin voilà, vous faite partie de mes coups de cœur (pour qui je ne peux pas voter !! T_T)

-  Ilukaan (Aaron) et Just Married (Kazuhito) :
Deuxième coup de coeur de cette épreuve. Encore un perso qui fonce dans le tas comme je les aime (j'ai nommé Kazu !). J'ai beaucoup aimé le "type aux cheveux rouges et aussi tatoué qu’une palissade de banlieue", c'est la première fois que je vois cette comparaison et je valide !! Alors je dois avouer avoir eu un peu de mal avec les deux premiers posts d'Aaron en revanche, peut-être parce que ce n'est pas forcément simple de se retrouver face à un perso comme Kazu, mais tu t'es superbement rattrapé par la suite ! Et finalement j'ai adoré cette exaspération qu'on ressent chez Aaron, cette incompatibilité entre vos caractères respectifs qui est très bien mis à profit pour le rp ! Ça change de ces rps où tout le monde fini par bien s'entendre ! Et oui, moi j'aime quand tout n'est pas rose bonbon ^_^
Et alors après votre histoire en elle-même est tellement parfaite !! Ce thème enfantin avec des persos qui ne le sont pas du tout, ça aurait pu être ridicule, mais pas du tout ! Vous avez super bien géré, toutes les réfs qu'on s'attend à trouver (les couleurs chelous, les animaux qui parlent, cette quête improbable : parfait !!). Bref, une dynamique qui fait qu'on ne s'ennuie jamais, vous avez tous les deux été parfaits ! En plus de ça, votre écriture est très agréable ! Je ne trouve rien à redire ! Mention spéciale pour le "Mon courage a démissionné et est partit loin. Sans donner de préavis, le salaud. " Olala cette façon de se dédouaner ! Tu es mon modèle **

-  Nano Rp (Vivi parce que je ne m'essaierais pas à écrire ton nom en entier) et Damned Town (Ana) :
Alors là je veux commenter même si je suis un peu plus partagée. En fait, j'ai eu l'impression qu'il y avait un décalage entre vous qui m'a un peu gêné, même s'il s'est atténué à mesure que le rp avançait. Je m'explique. Vivi a très vite fait avancer les choses, et j'avais l'impression que c'est lui qui menait le rp, et que Ana faisait surtout réagir sans trop oser prendre les choses en main, ce qui coupait un peu la dynamique du rp. Ce qui est surtout dû à l'exercice du mini rp où chaque phrase a son importance en fait. Par contre vous écrivez tous les deux superbement bien, donc ce petit point m'embête parce que ça aurait pu être parfait !! Je pense que sur du mini rp, il ne faut pas que tu aies peur de partir de la fin du post de ton partenaire pour enchainer Ana, ce que tu as de plus en plus fait à mesure que le rp avançait, et je trouvait ça plus intéressant du coup !!
Mais ça ne change rien au fait que j'ai beaucoup aimé ce que j'ai lu ! Déjà parce que c'est bien écrit, et surtout l'histoire reste très bien pensée ! Et malgré ce que je viens de dire, on ne reste pas bloqué en un même endroit,  et en plus... Vos persos volent omg !! Finalement vous avez super bien exploité vos particularités pour vous insérer dans ce thème fait pour vous !! Bref, il ne faut surtout pas mal prendre ce que j'ai pu dire ! C'est justement parce que je vous ai adoré que je tenais à vous faire part de ce ressentit. On était pas loin du parfait (à mon sens évidemment, tout ça reste très personnel !! Et peut-être que d'autres ne seront pas d'accord avec moi !)

-  Terra (Afya) et Tasty Tales (Chiaki) :
Haaanw bon ok... Là je suis embêtée parce que j'aime teeeellement Afya ! Mais là aussi je vais essayer de faire preuve d'objectivité !! Mais tu ne me facilites pas le travail, parce que d'entrée de jeu elle est trop cute, à se faire berner ainsi par ce monsieur (aaah j'ai envie de le taper !!!). Et en plus on enchaine avec Chiaki, elle aussi toute douce toute mignonne !! Omg ce duo est tellement calme et reposant, on a presque envie de ronronner au coin du feu (enfin pas moi, j'fais pas ce genre de trucs moi... >.>) En plus de ça vous écrivez très bien toutes les deux, c'est très agréable !
Et avec tout ça, l'histoire est aussi géniale, avec un thème parfaitement respecté (et pourtant une fois de plus, la philo c'est pas dans mes compétences de base non plus...). Mais cette utilisation des pnj qui interviennent pour ces reflexions philosophiques, auprès de deux jeunes femmes qui sont en plein apprentissage de la vie et qui paraissent encore bien naïves, ouah, moi je suis fan !!! Et on pourrait croire que de la philo ce serait chiant, mais en fait, vous arrivez quand même à inclure de l'action, avec cette exploitation du pouvoir d'Afya qui permet de lancer les recherches de façon dynamique et sans nous perdre ! Et que dire de ce "fuyez pauvres fous", rivalisant aisément avec Aristote ** Bref, je sais pas quoi dire d'autre que : Vous êtes trop choupi toutes les deux !!! Keur keur !

Voilàààà ce que je voulais vous dire pour cette épreuve 2 !! Maintenant je vais reprendre mes lectures et je vous ferrai part de mes remarques en temps voulus ! Des bisous !! Et une fois de plus, comme j'ai la flemme de commenter tous les textes (puis avouez, c'est quand même déjà hyper long....) je ne me suis attardée que sur ceux qui m'ont touché personnellement, si vous n'êtes pas là ça ne veut pas pour autant dire que je n'ai pas aimé ce que j'ai lu !
Anonymous
Silivren[NRP]
Invité
le Mer 27 Mar - 13:27
Commençons par un retour concernant le commentaire ci-dessus sur mon mini-rp avec Ana. Avec le recul, je suis moi-même assez d'accord avec ce que tu dis, Swenn. Viholvä est un personnage très directif qui ne s'encombre pas vraiment des autres pour prendre des décisions (un vrai solitaire, celui-là...) et qui a tendance à penser/réagir/agir au quart de tour. Le genre d'individu devant lequel il ne faut hésiter à s'imposer parce que tout va trop vite dans sa caboche pour qu'il prenne le temps de penser à l'autre. Et comme j'écris en point de vue interne, cette impression a peut-être été trop forte lors du premier post. Il n'empêche pas que j'ai vraiment aimé rp avec Ana qui a réussit à s'imposer par la suite à mon grand plaisir.

Et sinon, Swenn, merci pour le compliment sur l'écriture Awwwww ♥3♥ . Cookies ! :cookie:




Concernant mes ressentis sur l'Epreuve 1 dont je viens de finaliser la lecture. Je m'excuse d'avance de ne pas fournir des analyses/commentaires aussi construits que ci-dessus, c'est que la concurrence est rude xD. Mais j'ai pris quelques notes sur certains des mini-rps.

- Just Married X Four Seasons :
J'ai aimé : Le style de Seyfried (la phrase « OH PUTAIN UN CLEBARD RADIOACTIF C’EST QUOI CE BORDEL » m'a achevée dès le départ, j'étais pliée de rire). En somme, un rp très drôle pour lequel je ne pouvais cependant pas voter. Ça aurait pu, ça aurait pu...
J'ai moins aimé : Des fautes d'orthographe un peu trop récurrente dans les posts de Four Seasons. Malheureusement, ça me gêne de plus en plus à cause de mon métier qui m'amène à être hyper attentive sur ça (aka corriger les copies).

- La Sérénissime X Les Chroniques d'Irydaë : On commençait bien déjà par le fait qu'il s'agit de deux forums dont l'univers m'attire énormément et je me faisais une joie dès le titre du topic de les voir se mêler.
J'ai aimé : Le lien avec le précédent interforum ; très bien trouvé, franchement chapeau ! (Et on remercie le hasard au passage, il va sans dire.) Ce mini-rp est très agréable à lire et drôle d'un certain côté avec cette incompréhension mutuelle tout du long.
J'ai moins aimé : //

- Epicarena X Dusk Lumiris :
J'ai aimé : Un mi-rp sympatoche que voilà. J'ai beaucoup aimé le premier post d'Epicarena qui oppose le calme du début au chaos de la fin d'une façon bien perceptible sans que cela soit lourdement énoncé et martelé. L'utilisation de la découverte de la magie a été, je trouve, un bon compromis pour éviter de longues explications du contexte d'HP que tout le monde connaît ; idem pour la référence aux Pokemons Psy. Et franchement, j'étais morte de rire devant le "Ecosse" = "Ecorce".
J'ai moins aimé : Le style du membre d'Epicarena propose trop souvent des phrases sans verbe qui m'ont semblé donner au texte une syntaxe assez bancale, surtout à partir du moment où il y a eu un étrange mélange entre le "il" et le "tu" ; il s'agit bien entendu d'un point de vue trèèès personnel. J'ai le même souci avec les rps écrits complètement au "tu" ; ça me perturbe.

- Kobe Hight School X Peek a Boo :
J'ai aimé : L'idée du passage spatio-temporel par le biais d'une arche du vieux Tokyo (encore merci le hasard d'avoir fait un binôme ayant une telle opportunité). Ce mini-rp prend, à mon sens, tout son sel grâce à la symétrie introduite en milieu de course : d'abord le vivant visite le monde des morts puis c'est la morte qui visite le monde des vivants ; vraiment bien trouvé, ça a de suite finit de capter mon attention.
J'ai moins aimé : J'ai au début eu du mal à accrocher au style du membre de Peek a Boo à cause d'un manque/utilisation bancale de ponctuation au sein de phrases très longues, surtout avec les nombreuses (et jolies) métaphores qui les parsèment.

- Tasty Tales X Damned Town :
J'ai aimé : Le style d'Ithen : check. Il marche du tonnerre, j'ai adoré. Et puis, l'alchimie entre les deux a pris aussitôt. Un mini-rp vraiment agréable à lire.
J'ai moins aimé : //

- Valoran's Battlefront X Madelle :
J'ai aimé : La description au poil du paysage de Madelle et les ";" joliment placés. Et aussi, la fusion des deux univers, par le biais de la religion, est bien trouvée et originale.
J'ai moins aimé : Là aussi quelques fautes récurrentes chez Valoran's Battlefront.

- Esquisse X Hikari Sekai :
J'ai aimé : Le style de Stilgar Awwwww ♥3♥. L'expression "oreilles poilues" haha. J'ai beaucoup aimé en outre l'idée de cette "petite" aventure à l'Alice aux pays des merveilles (ou plutôt aux pays des déboires que semble être l'Esquisse). Encore une fois dommage que je ne puisse pas voter pour ce rp.
J'ai moins aimé : //

- Shingeki No Kyojin Rebirth X Master Poké :
J'ai aimé : L'alchimie a étonnamment bien pris alors que les deux univers sont vraiment, vraiment, vraiment très différents. Chapeau !
J'ai moins aimé : //

Anonymous
Sona Buvelle [VB]
Invité
le Mer 27 Mar - 21:34


Bimbamboum !
La deuxième vague de réaction tombe, je laisse les analyse à Luciole qui fait sa bien et je vais continuer de parler des Rps de façon très simple et dans leur globalité mais de développer un peu plus. Pour ce faire je vais essayer un petit qualificatif et de le justifier à la fin de chaque “réaction” je m’attaque donc à l’épreuve 6, à laquelle j’ai moi-même participé, et je dois avouer que je jalouse certains d’entre vous et puis un peu de l’épreuve 1 mais je n’ai pas encore tout lu !

Bon allez :

Sergueï[Me] :  L’histoire m’a vraiment touché et en lisant, j’ai carrément oublié le thème imposé tellement ce qui était raconté était touchant. J’avais juste envie de venir avec eux pour partager ce moment de famille. La fin n’en a été que plus marquante, c’est les yeux écarquillés que je l’ai lue. J’espère qu’ils auront tous un gros câlin car la petite fraterie est vraiment choute <3 J’ai été transporté, j’ai ressenti plusieurs émotions grâce à ton partage alors merci beaucoup pour ce petit moment de bonheur et le pincement au coeur qui a suivi.
Qualificatif : Touchant : La scène présentée donne envie de prendre chacun des personnages dans ses bras tant l’écriture présente une scène qui fait envie. Tout le monde a fait de son mieux pour faire plaisir à Sergueï et la réplique
“-J’espère que maman sera là l’année prochaine aussi. “ en était vraiment le point culminant. Le complot ici n’est pas contre le personnage mais est parfaitement innocent.


Sigmund [ILK] : J’ai aimé de voir le personnage dans une situation similaire à un joueur de RP. On évite le piège du “méta surjoué” tout en présentant une situation assez intéressante. Ca ne nous sort pas de la lecture et le clin d’oeil est sympa.
Le complot choisi était bien ficelé car le personnage est vraiment dans le doute, il est persuadé de ce qu’il se passe mais ne peut rien y faire. Il agit en fonction de ses croyances, cherche à comprendre mais il est le seul à comprendre ce qu’il se passe Bloqué, Ninthrobot doit bien réfléchir à ses actions pour ne pas se faire repérer mais ne peut demander d’aide à personne, il doute de tout le monde. Tiptop !
Qualificatif : Fluide : Le texte se suit agréablement, on se plonge très rapidement dans l’histoire et tout se déroule naturellement. Complètement efficace !

Chris [JM] : Lourd … Très très lourd ! Je suis resté sur le cul en lisant !

Bon je vais quand même me lancer dans la réaction mais je vais avoir du mal à cacher que c’est l’un de mes préférés de cette édition : l’extrapolation est totale, le personnage est super intéressant et le développement est bien construit. Le dénouement (je spoil pas promis) est super bien vu et la façon dont Chris le comprend est juste sublime. La cerise sur le gâteau c’est que la conclusion n’est pas laissée de côté, on prend le temps d’installer le moment où le héros comprend ce qu’il se passe ! Ce dernier est d’ailleurs équilibré, avec ses qualités et surtout ses défauts mais cela le rend humain.
Petit plus : les petites explications à la fin pour bien tout situer et en plus la référence à la culture via les yokai c’était tiptop !
Qualificatif : Waw

Arndt [SnKR] : Ce qui m’a plus c’était le côté très manga, j’avais vraiment l’impression d’y retrouver les mêmes situations que dans un shonen et donc fatalement le style collait super bien à l’univers. La phrase du méchant, les nombreuses questions, … C’était une lecture qui m’a plu !
Qualificatif : Dynamique : On ne s’embête pas et on plonge rapidement dans l’action, il se passe toujours quelque chose et les descriptions sont simples mais très efficace, juste ce qu’il faut pour comprendre sans interrompre l’histoire !

Luciole [CI] : C’était tout joli ! L’écriture était vraiment très belle, fluide et l’esthétique est travailée jusqu’à la petite mise en page avec les belles images et tout. Mais ce n’est pas que de l’apparence, ce qui est dit aussi à son importance et ici c’est parfaitement réussi : que ce soit la musique, la lettre ou le petit Dahlia à la fin qui met le doute c’est une épreuve rondement menée pour Luciole qui nous délivre un excellent texte.
Qualificatif: Maîtrisé : Pas un faux pas, pas une fausse note (enfin si mais c’est un COMPLOT) !  Difficile de trouver une critique à faire ici ! Du premier au dernier mot tout est dans la mesure !

Winter [MAD]: C’était très réussi ! Je ne sais pas vraiment comment expliquer pourquoi j’ai apprécié ce qui a été écrit mais c’était une lecture qui m’a vraiment plu ! Les descriptions m’ont rapidement mis dans l’ambiance et le personnage m’a intrigué.
Qualificatif: Somptueux. Que ce soit l’univers présenté, les personnages ou le style du texte, l’élégance était de mise. Même quand elle risque sa peau on a l’impression que Winter reste classe !

Milàn [INF] : Ce qui m’a plu ici c’est le côté « détective », j’ai relu plusieurs fois le texte et en les indices disséminés ça et là rendent vraiment le texte intéressant car en cherchant dedans on se dit « AAAH OK ! » et c’est plutôt chouette comme sentiment !
Qualificatif : Intriguant : plus je lisais et moins je comprenais mais sans être frustré pour autant … Jusqu’au bout ou j’ai compris. Je pense que l’objectif est parfaitement atteint !

Athena [LS]: Je vais la faire courte : j’ai vraiment accroché à ton personnage ! Toute l’histoire et toute sa perception du monde m’a plu, j’y ai cru et j’ai adoré le tout ! Vraiment jusqu’ici c’est l’un des protagonistes qui m’a le plus plu !
Qualificatif : Fascinant : J'ai été pris dans le truc : il aurait pu y avoir n'importe qu'elle histoire, j'étais comme un enfant devant une télé : hypnotisé ! Le truc c'est qu'en plus l'histoire était bien ! Qu'est-ce que je suis censé dire de plus ?!

Picdam [EPI]: J’étais content de voir quelqu’un qui s’est dit « 1500 mots max ? Pas besoin de ça pour te raconter une histoire ! » Parce que là on a un tour de force : c’est tellement « simple » que ça a du être complexe d’être aussi direct. Et le pire c’est que ça marche super bien ! Avec peu de description j’ai quand même été pris dans ce qui était raconté et le dénouement m’a fait sourire. Un joli tour de force !
Qualificatif: Originalité : Les répétitions, la structure, la façon très brève et succincte de décrire cette histoire ça m’a fait hyper plaisir. C’était vraiment frais (surtout en dernière position) et pour moi ça mérite d’être souligné[/b]


Je fais un petit écart pour passer à des RPs que j'ai aimé (vous commencez à vous habituer à cette phrase non ? XD) mais où quelque chose me chiffonne un peu. Je ne sais pas si c'est uniquement moi donc j'en profite pour demander aux auteurs s'ils veulent bien m'expliquer si j'ai loupé un truc, si ce sont des choix, ... En tout cas la critique ne retire rien à la qualité de leur travail !

EPREUVE 6 :

Wittgenstein [Es] : Difficile pour moi d’en parler mais je voulais vraiment le faire. Le texte est très bien écrit, j’adore ce côté très “esquisséen”, le vocabulaire cyantifique, le jeu sur les mots et l’analyse faite par un personnage cartésien dans un monde aussi loufoque. Peut-on écrire de nouvelle règle pour le monde ? J’ai adoré le style et la construction du texte, de bout en bout j’ai trouvé cela intéressant mais je crains d’être passé à côté de quelque chose pendant la lecture.
Même si je conçois que peu de gens comprennent sa démarche cyantifique et que les gens le pensent fou, s’agit-il vraiment d’une conspiration ? L’Esquisse joue souvent des tours à ses habitants si j’ai bein compris alors je n’arrive pas à trouver la nuance qui le rend au coeur d’un complot.
Si tu peux éclairer ma lanterne cela me ferait très plaisir car j’apprécierais sûrement plus encore les subtilités de ton texte.
Qualificatif : Architectural : Les jeux sur les mots, la structure et le style sont vraiment maitrisés et m’ont impressionné. Tout repose sur autre chose, la construction est complète et le tout tient très bien ensemble mais des tonnes de petits détails viennent la décorer parfaitement. Chaque mots est choisi, étudié et taillé pour entrer avec les autres et s’imbriquer avec pour faire une édifice. C’est vraiment une écriture que j’aime lire et en le relisant je trouve des pépites cachées (comme les sources bibliographiques auxquels je n’avait que peu prêté attention au début).

Ethan [TT]: Un chouette RP avec des bonnes idées et une bonne tension mais selon moi il manque quelques explications (même HRP ça aurait été bienvenu pour moi). Les gens qui préparent son anniversaire surprise sont ses amis je suppose … Quel rapport entre eux et les tatoués ? (à moins que je ne me trompe ceci n’est pas expliqué) Les tatoués sont ses copains ? Si oui il ne les a pas reconnu alors ? C’est une farce de leur part ? Ca vaudrait la peine d’en savoir un peu plus là-dessus !

Bel [FS] : Je pense qu’il me manque une clé pour lire ce texte et le comprendre parfaitement. Si tu veux bien m’expliquer cela me ferait très plaisir car ce que tu nous a partagé est vraiment beau. C’était une construction très réussie et un récit que j’ai aimé lire.
Qualificatif : Poétique : Des belles images de bout en bout : entre l’horloge, le moment où ils tombent et ne se relève pas, le jeu sur le parfum et l’attente. C’était plein de constructions variées et très réussies. L’onirisme est vraiment présent et réussi dans tout ton RP et le rendu est vraiment top !

Bon ... c'était un poil long, j'ai écrit plus ou moins à chaud et j'ai ptete écrit des grosses bêtises, idem pour les fautes, désolé d'avance ! En tout cas c'était vraiment une épreuve qui nous a fait pondre des super productions !! Beaucoup de niveau et la compétition sera rude mais ça veut surtout dire que les gens ici sont particulièrement bons ! C'est agréable de partager avec vous et de que vous partagiez aussi !
Plein de gros bisous et sûrement à bientôt pour la suite !

Sona <3
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia
Messages : 2668
Date d'inscription : 10/06/2012
Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 27 Mar - 23:57
Très sympathique sujet ! Je n'ai pas participé à l'interfo', mais ça me fait quand même plaisir de voir d'autres retours sur des textes que j'ai moi-même lu, et de voir certaines impressions partagées ou non. C'est aussi rigolo de voir sur quoi vous tiquez et les différences entre notre façon de comprendre des textes.

Ahum. Donc. Comme pour cette fois j'ai lu tout ce qui était sorti sur les épreuves 1, 2, 3 et 5 (pas fini la 4, et pas touché à la 6, mais ça ne saurait tarder), je vais pouvoir faire quelques retours. Du moins essayer. Pour l'instant, je vais au moins me concentrer sur les nouveaux formats de cette édition, puisque c'est au moins en partie de ma faute si vous les avez subis, et c'est aussi l'occasion de faire le point sur l'apport et l'impact desdits formats sur l'interforum et les formes d'écriture qu'on y trouve. En fait, probablement que ce sera plus un commentaire des épreuves en tant qu'alliage d'un sujet et de plusieurs participations qu'un commentaire des textes en eux-mêmes, et que parler de ce qui a été écrit me permettra de parler de choses plus générales.

Je vais donc explorer les écrits de l'épreuve 3, et voir selon la façon dont je m'en sors si je retente l'expérience. Comme certains d'entre vous, je vais pas forcément évoquer tous les textes, et en partie parce que parfois je ne parlerai que d'un exemple là où je pourrais en mettre plusieurs.

Globalement, je pense que c'était l'épreuve la plus difficile de cet interforum. D'une part, on a été plusieurs à remarquer que le format imposait une plus grande coordination, et donc un quasi-nécessité de se parler avant pour définir le personnage et le contexte (ce qui s'est ressenti en comparant le nombre de posts de la 3 par rapport aux deux autres épreuves, samedi et dimanche). Je serais curieuse de voir si tous les groupes ont élaboré ainsi une trame ou si certains y allaient complètement à l'impro. D'autre part, si on a choisi avec Kaoren un sujet autour du RP pour ne pas prendre de risque, c'était un peu à double tranchant, puisque l'énoncé a probablement évoqué des choses assez personnelles, tant chez les écrivains que chez les lecteurs. En résultent des textes pour une majorité assez sombres/émouvants et très tournés vers l'introspection, ce qui dénote un peu avec les épreuves 1 et 2 qui virent facilement au délire et à la scène d'action. Alors, face au défi d'allier deux plumes dans un format assez contraint, comment nos participants se sont-ils débrouillés ?

Si je ne me trompe pas, pour tous les binômes sauf un, il a été choisi d'adopter le même point de vue, avec une préférence notable pour la première personne - qui donne à beaucoup de textes un côté très "personnel" justement, en nous plongeant directement dans la peau du joueur. L'avantage du "Je" par rapport à une narration plus externe, c'est qu'on "efface" la distance qui pourrait exister en commençant un texte avec un personnage dont on ne sait rien (et dont ne saura généralement presque rien), le choix me semble donc assez pertinent. J'ai trouvé intéressant, par rapport à l'enchaînement des posts, les RPs qui avaient l'air de se « passer le micro » en terminant leur post sur un point pour faire rebondir leur partenaire. Je pense particulièrement au RP de Casey (DT) et Tiha (ES), qui regorge de perches (quelques extraits "Ces décombres abritent encore beaucoup de secret que j’ai encore à vous raconter.", "Alors pourquoi pas parler un peu de l’apogée de notre épopée ?", "'Je me souviens notamment d’un événement en particulier,") qui, en plus de nous teaser sur ce qu'on va lire ensuite, dynamisent l'échange - un peu comme du RP, mais avec une autre forme de dialogue. Qui plus est, pour cette participation qui prend la forme d'un très long message, j'ai trouvé que ça apportait vraiment une forme de structure, pour ne pas se perdre dans le flot d'un texte qui peut faire assez long étant donné qu'il n'y a pas d'action.
Sur l'usage de la première personne, j'ai également noté le RP d'Ali (MB) et Lombard (TT), avec l'idée du journal intime que j'ai trouvée intéressante, et qui justifie en quelque sorte l'alternance de posts. Ce format permet par ailleurs un écoulement différent de la temporalité, avec des ellipses plus faciles. Je me rends d'ailleurs compte à la relecture que ce n'est pas la seule "répétition" volontaire dans ce mini-RP, puisqu'à peu près tous les posts (en particulier ceux de Lombard) terminent par une locution de la forme "Je crois que", qui créait même en première lecture (donc quand j'avais pas tiqué) un certain effet de suspens, puisque le personnage annonce une action sans que l'on sache si elle va se réaliser, ce qui donne envie de se jeter sur le post suivant pour savoir ce qu'il en est.

Je vais donc revenir sur la petite exception que j'ai mentionné sur les points de vue. Il s'agit de la participation de Fiora (VB) et Airat (ME), où les deux partenaires semblent s'être "répartis" la tâche, l'un jouant les aventures du personnages en RP et l'autre le personnage HRP, avec des échos entre les deux points de vue et un "passage de micro" lui aussi assez visible. J'ai trouvé l'idée très intéressante et bien menée, en particulier lorsqu'on s'approche de la fin, les deux points de vue apportant chacun leur conclusion. Qui plus est, j'ai trouvé que l'alternance entre un personnage faible physiquement (comme le texte y fait plusieurs fois allusion pour appuyer, très tristement d'ailleurs, son âge avancé), bloqué dans la réalité, et un combat épique digne d'un bon RP d'un fantasy appuyait complètement le propos. En nous rappelant en quelque sorte pourquoi on aime le RP, pourquoi on s'y évade.


Au-delà du point de vue, je me suis posée la question de ce qui m'avait marqué dans les participations et de pourquoi ça m'avait marqué. J'ai du coup distingué quelques éléments assez classiques - mais auxquels j'ai pas forcément pensé en imaginant l'épreuve - qui pour moi ont joué. Je vais essayer d'évoquer mon point de vue sans me noyer dans la structure et dans les questionnements.

Le premier point qui me vient est celui de l'ancrage. Pour un tel sujet, faut-il nommer les personnages, leur donner une histoire et un contexte, écrire précisément ce qui se passe, ou faut-il viser une portée plus générale pour que n'importe qui puisse s'y retrouver ? On retrouve les deux partis dans les participations.

Pour le premier, je pense par exemple à Sarah (jouée par ILK & NRP) ; Sarah qui a un nom, un avatar, un personnage de RP qui est décrit, et un ami. J'ai trouvé que ces éléments aidaient à donner une identité au texte, ne serait-ce parce qu'en tombant dessus (je lisais cette épreuve en direct, alors pour certains je me mélangeais entre les participations) je reconnaissais directement le fil et m'y raccrochais sans mal. Par ailleurs, le moteur du RP réside dans ses dialogues, qui arrivent à dire des choses qui n'auraient pas autant d'impact dans une introspection généraliste, et j'ai apprécié le personnage d'Handar, qui contraste avec la narration en nous offrant un autre point de vue, à la fois cruel pour les sentiments de Sarah et complètement sensé. Il permet d'aborder, avec émotion et finesse, la question du "tourner la page", et de s'attacher trop au passé (question qui a été abordée par d'autres RPs d'ailleurs, et dont j'ai apprécié le traitement dans TT&MB également, de mémoire). J'aimerais aussi citer l'épreuve, hélas incomplète, de Ryunos (EPI) et Victoria (MP), dont je suis frustrée de pas avoir la suite parce qu'elle partait bien, avec une narration se démarquant des autres de par son dynamisme (beaucoup moins d'introspection par rapport au reste), en plus du thème abordé (j'ai trouvé que c'était le texte qui mettait le plus l'accent sur la colère et la frustration, par rapport à la moyenne des participations qui se concentre sur la tristesse).

Dans l'approche opposée, on retrouve ES&DT, dont j'ai déjà parlé, mais que je me sens obligée d'évoquer à nouveau car il m'a marquée par rapport à ça. À travers une lettre qui reste toujours très générale, j'y ai vraiment vu quelque chose d'universel, en particulier pour moi qui ai également fondé un forum et vécu beaucoup de choses dessus. Je me suis retrouvée dans les hauts et les bas et des mots que j'aurais tout à fait pu prononcer moi-même.

Pour conclure vite fait sur ça, je dirais malgré tout que si je regarde les textes que j'ai préféré, l'ancrage, la présence de dialogues et de péripéties précises semble avoir beaucoup joué sur mon vote. J'ai peut-être trouvé - potentiellement parce que j'ai tout lu et avec du délai entre les posts, donc sans m'y plonger comme d'autres l'auront fait - que les approches plus universelles avaient tendance à sombrer dans l'écueil du trop plein d'introspection, sans que ça "accroche" sur un point précis. Ceci dit, il faut avouer que ce n'était pas déplaisant pour autant, car l'introspection a permis de faire de jolies tournures.



Un autre point-clef, qui se voit rapidement dans les textes que j'ai apprécié, c'est la présence d'un développement et d'une chute. Pour ça, je ne peux pas ne pas citer Garance (PaB) et Fang (INF), dont j'ai adoré suivre l'histoire en émettant au fil du temps mes petites théories. Mêlant ancrage par les dialogues et rebondissements, le texte va vraiment quelque part, et c'est bien parce qu'il y a les avatars que l'on sait que deux auteurs différents ont pris la plume. Le spoiler à la fin, posé l'air de rien, achève le tout parfaitement - je l'ai en tout cas trouvé assez marquant. Le texte de ce binôme fait partie de ceux qui m'ont fait penser que je voulais vraiment revoir l'épreuve 3 lors de prochains interforums, et la tenter moi-même. Et du coup, hum. Pour revenir sur des considérations plus générales, je pense en écrivant tout cela que l'épreuve 3 se démarque des autres dans le sens où elle permet de créer quelque chose qui se rapproche du format nouvelle, et qu'en conséquence ce qui marche dans la nouvelle marche pour l'épreuve 3. Le début assez rapide et la chute me paraissent donc être deux ingrédients importants qui ont joué dans mon avis sur les différentes participations.

D'ailleurs, puisqu'on parle de chute, j'en profite pour évoquer le RP de Vai (WHY) et Runy (FS),  l'un de ceux qui ont tenté la troisième personne, et dont j'ai trouvé la fin bien pensée, puisqu'elle opère un véritable retournement par rapport à l'histoire, à l'instar de duos comme PaB&INF qui apportent progressivement les amorces du dénouement, sans les invalider en cours de route. On est donc lancés sur une histoire gentillette et positive d'une personne qui décide de faire face à la fin en créant quelque chose de nouveau, avec une sorte d'escalade, puisqu'on prend plusieurs posts à nous parler de la création et qu'on passe de l'ouverture aux premiers anniversaires en un seul post. Puis avec un petit paragraphe et une tirade, le lecteur est amené à reconsidérer tout ce qu'il a lu. Si la chute peut faire penser à un classique "tout n'était qu'un rêve", elle a malgré tout le mérite de marquer et d'innover, de façon plus brutale que la fin qui lui ressemble le plus (la fin de DT&ES où le fondateur invalide en quelque sorte son propos). Bref, encore plus que pour les mini-RPs classiques, j'ai trouvé que les chutes renforçaient l'impact de l'ensemble, ce qui colle avec l'hypothèse de la similitude par rapport à la nouvelle.


Ces points abordés, je voulais commenter les thèmes traités par les participants, car pour un sujet tel que celui-ci, et un tel format, je trouve ça intéressant de tenter de faire une sorte de synthèse pour voir ce qui ressort (bon, y'aura peut-être pour moi pour avoir lu jusqu'ici, mais si vous lisez ça, c'est que je ne suis pas seul) dans les réponses à l'énoncé. Il me semble que le thème principal est celui de la tristesse, du regret, du vide qui succède à la perte de tout. On retrouve aussi dans plusieurs textes, parfois de façon centrale (comme pour Angelo (TE) et Yulian (KHS) ainsi que Lora/Allegra (LS) et William (JM), et bien sûr le texte de Sarah déjà mentionné), la dure séparation avec son personnage. Quand ce dernier point est abordé, il y a généralement une forme d'identification du joueur à son personnage, qui représente une partie de lui. N'étant pas du genre à être moi-même attachée comme ça à mes petits, cela m'a surprise de retrouver aussi souvent ce fil, mais c'est peut-être un effet de l'énoncé, et ça ne m'a pas empêchée d'être touchée. Plusieurs fois également, le thème du RP comme exutoire est abordé, avec des portraits de personnages allant de ceux qui galèrent dans la réalité à des profils plus "obsessionnels".

Sur le plan du thème, un texte qui m'a marquée, c'est celui de Lise (DL) et Deth (MAD). Plus qu'un exutoire qui permet de s'idéaliser, le RP devient un moyen de réécrire. Réécrire sa vie, et en quelque sorte réécrire le texte, puisque quand on termine la lecture, certains éléments mentionnés au début n'ont plus du tout le même sens - je pense en particulier au mal de tête, qui me semblait être un simple effet stylistique pour conclure les posts de façon similaire et associer un effet physique aux émotions ressenties, mais qui au final a plus de signification que ça. Le texte s'éloigne du réalisme pour proposer quelque chose qui a presque l'air d'être fantastique ou euh.. métaphorique, et j'ai trouvé ça osé par rapport à l'énoncé, ce qui m'a vraiment plu. L'histoire sort de la simple question du RP et du forum, pour parler de tout autre chose.


Allez, avant d'acheter ce pavé beaucoup trop long, je vais essayer de résumer.

Cette épreuve 3 a donc été l'occasion de voir ce qui se passe quand on jette deux personnes qui ne se connaissent pas sur un énoncé de quelques lignes, et en leur demandant d'écrire tour à tour une histoire sans base commune. J'ai apprécié en lire les résultats, et j'ai trouvé pas mal de choses intéressantes un peu partout, ce qui me conforte dans l'idée que c'est une épreuve pertinente pour un interforum, et qui plus est une épreuve qui propose quelque chose de différent par rapport aux mini-RPs. Pas la même dynamique, pas la même façon de "répondre" à l'autre, des codes de nouvelles, l'importance de l'ancrage (ou du non ancrage) la chute, le choix des thèmes mis en avant - tout ça crée un cocktail qui permet des réponses assez différentes au sujet de base. Et mon dieu que ça va être dur de voter.

J'en profite (parce que je savais pas trop où le mettre) pour parler de la boîte à textes, où je suis avec attention le RP de Piu (TE) et de Serg (ME) que je recommande aux férus d'épreuve 3. On a là un nouveau point de vue, que je trouve à la fois surprenant et intéressant, ainsi qu'une façon sympathique d'introduire les MPs en guise de dialogue. Par ailleurs, le choix de commencer lors d'une période faste crée du suspens sur la façon dont les choses vont se compliquer ; on démarre donc tout de suite avec une dynamique qui donne envie de suivre l'aventure et ses rebondissements. Il y a aussi des choses très réelles dans ce qui est raconté, en particulier le départ de Merlin, qui m'évoque pas mal de trucs que j'ai moi-même vécu (un seul être vous manque et tout est dépeuplé, comme disait l'ami Lamartine...). J'ai donc très hâte de voir le dénouement de votre épreuve 3 !


En tout cas, si des gens qui ont participé à l'épreuve 3, ou qui l'ont lue et ont un avis dessus, passent par ici, ce sera avec plaisir que je lirai vos retours dessus, pour voir si vous partagez ou pas les points évoqués (bon, vous allez me dire que pas mal relèvent de l'évidence mais je me dis que parfois citer des évidences permet de les confirmer), ou si vous en voyez d'autres. Et si j'ai pas saoulé tout le monde - et que j'ai la foi - je reviendrai peut-être pour aborder la question du "Quelles formes d'interaction permet l'épreuve 4 ?" ou "Quel est l'apport de la variante dans un mini-RP".

Sur ce, je retourne à mes lectures, et à l'ombre pour lire les commentaires qui vont suivre !


Anonymous
Linia Ròng [Irydaë]
Invité
le Jeu 28 Mar - 13:58
Bonjour, bonjour.

Juste pour répondre à Eelis : ayant participé à l'épreuve en me disant naïvement "Je vais tenter de ne pas vraiment parler avec mon binôme, car j'aime les défis et que je veux juste tenter de lui faire comprendre par les mots la direction que je voudrais prendre"... je pense dire que c'était la PIRE des idées pour cette épreuve. En résulte un écrit très brouillon de ma part, où on sent clairement que j'ai bloqué plusieurs fois mon partenaire qui ne devait pas trop savoir quoi répondre, bref, je suis loin d'avoir été brillante à cette épreuve. Cependant le défi était intéressant et je ne regrette rien.

La bise.
Stilgar
« Petit Pimousse au rapport ! »
Personnages : Crevette
Messages : 123
Date d'inscription : 07/01/2019
Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 28 Mar - 22:18
Bon allez, c’est l’heure de mon compte-rendu. Faites attention, il comprendra beaucoup de :
– tournures impersonnelles pouvant faire croire que je prétends à une quelconque forme d’objectivité alors qu’en fait pas du tout
– sel

Bien entendu, l’ensemble se veut bien plus humoristique est est une version exagérée (ou pas) de ce que j’en pense, et j’ai en outre tendance à mettre les défauts en évidence bien plus que les qualités. Généralement, quand il n’y a rien à dire parce que c’est bon, je ne dis rien.

Aussi, je fais d’abord l’épreuve 1, et à mesure que je lirai les autres vous aurez droit à mes autres commentaires, enfin, si personne ne vient me tuer avant, ce qui n’est pas à exclure.


Epicarena et Dusk Lumiris

     Dans cette épreuve, o na eu droit à un duo vraiment étrange, qu’on pourrait résumer en XxD4RK545UK3xX d’un côté et Go Diego! de l’autre.
     Après c’est le scénario habituel, qui est autant un problème qu’une ressource de ce type d’épreuve : deux personnes d’univers très différents, qui parlent dans la langue de leur univers, ce qui créée des incompréhensions. Situation clichée, mais indépassable ? Pas sûr. Ici, la fusion se passe assez bien, Aaron fait de très bons efforts en ce sens en tant qu’hôte. Hélas, ça finit au milieu de l’action, ce qui laisse une grande sensation de manque. Mauvaise gestion de la limite draconienne de posts et de mots, ou intention ? Dans les deux cas, c’est dommage.

Aaron :
     La police est vraiment pas confortable : pas de serif, et une justification qui espace trop les lettres.
     Et c’est en vers. Bon, s’il y avait un prix de l’originalité je te le donnerai, mais en fait je suis bien trop con pour apprécier de l’écriture en vers. Mais pas pour apprécier le fait que ce soit en vers, et pour commenter la versification. Alors. Quand on écrit en vers on ne justifie pas, on cale à gauche, ou à droite, justement pour donner au texte une forme, un aspect, une identité visuelle : le poème comme objet littéraire et visuel. En prose on justifie pour les mêmes raisons : si c’est en prose, alors ça n’est pas sensé avoir de valeur esthétique visuelle, du coup on gomme tout ce qui pourrait être inesthétique en justifiant. (Ces règles sont faites pour être détournées, c’est le principe du poème en prose.)
     En outre, la narration à la deuxième personne, ce que je supporte très mal : j’en ai lu de l’excellente, à un niveau rare, et du coup je suis vite assez sec dessus. Souvent on l’utilise pour faire le mec, pour faire un peu edgy, mais ça fait juste fat. Bon là ça fait partie du style versifié et tout le bordel ; j’aime pas, mais je suis obligé de reconnaître qu’il y a du travail derrière, donc je respecte. Mon point de vue plus poussé dessus, basiquement, je trouve que ça ne marche que quand c’est justifié. Exemple, j’ai lu une fille qui était possédée par un démon, et du coup c’était le démon qui parlait, et quand il prenait le contrôle du corps de la petite, ça passait en première personne. Et là, c’était quali.
     Après, il n’y a pas assez de virgules, ça en devient presque illisible, des phrases à rallonge pénibles, tout ça. Et des vieilles fautes : « Ici nous sommes au Écosse », « L'une couvert de badges de pop-culture et monologuant sur "Deku" et "Kacchan" lui prouve être une née-moldu assez peu expérimentée pour que le rouquin de mouvements discrets de son ombrelle lui dérobe la baguette » RIP in Pepper Pots la syntaxe.
     Par contre, dès qu’on passe à des vers courts, ah c’est lisible c’est beau c’est drôle c’est intelligent oui, continue sur cette lancée !

Wolfe :
     On se calme sur les points d’exclamation. On se calme. À part ça, un style classique, efficace, direct. Du coup passer d’un narrateur à l’autre ça fait bizarre, mais c’est très bien : deux Aaron, là, en haut, sous les cheveux, on aurait dit stop.

Citations :
Wolfe :
« L’Écorce ? C'est pas une région de chez moi ça, ou alors on l'a pas découverte... »
     J’aime beaucoup ce genre d’humour, aussi.
Aaron :
Mais toi
toi
l'inconnu tombé de nulle part dans plus grande explosion
l'invité mystère débarquant comme une tache de pastel sur un portrait de la renaissance

     Voilà, un exemple de quand c’est court c’est mieux, et de pourquoi on ne doit pas justifier.






Terrae et Infernum :

     Un texte tout à fait correct, mais qui finit au moment ou il aurait dû commencer… C’est très dommage.

Adonis :
     Ouh, c’est bon. C’est vraiment bon. Dommage que tous les posts ne soient pas à la hauteur du premier, sinon ça aurait été excellent.

Fang :
     Ouais. Ça fait le café, style classique et efficace. Pas de présentation du perso et de l’univers, j’aurais préféré.
     Des posts assez courts, et c’est bête sur une épreuve en cinq posts, donc avec assez peu de matière au final. Là ça fait un peu du gâchis de possibilités.

Citations :
Fang :
Alors je te mets au défi, affrontons-nous dans l'Arène.
     Oké. Oui, C’est… une manière de faire connaissance comme une autre j’ai envie de dire.






La Sérénissime et Irydaë

     Alors là j’attendais du luxe, on parle quand-même de deux de mes trois forums préférés de cet interfo, le troisième étant Métro. Et j’attendais d’autant plus du luxe que j’ai eu la chance de faire une épreuve avec Firenze lors de l’interforum crashtest, et c’était déjà d’un très bon niveau.
     Dans l’ensemble fait bien le café, l’alchimie fonctionne, enfin pour être honnête je m’attendais à ce que la fusion se fasse encore mieux. Pour rappel, Irydaë est divisée entre des technophiles steampunk athées, la faction de Swenn, et des mages médiévaux croyants. Or justement, Firenze vient d’un univers à la technologie encore limitée et à l’influence du religieux très prégnante. Il y avait là une belle possibilités. Enfin bon, ça c’est parce que je connaissais l’univers, après en soi, indépendamment de ça, c’est une très bonne participation.

Firenze :
     Comme toujours, on est sur du bon, ça fait presque bizarre de voir ce perso en mode calme, vu que quand il a croisé ma Crevette, celle-ci est montée sur son dos et s’en est servi de monture, puis tous deux sont partis tabasser du personnel hospitalier, après avoir beuglé dans les couloirs comme des demeurés. Ah ah.

Swenn :
     Je suis pas très amateur du style de narration très oral, mais soit.
     Par contre, c’est très intéressant, le coup de rappeler sa participation à une autre épreuve ! J’aime beaucoup. C’est une idée difficile à mettre en place, pour des raisons évidentes, mais très bonne.

Citations :
Firenze :
Les architectes ont pour charge d'établir les plans des constructions. Ce sont les cartographes qui s'occupent de dessiner les cartes. Et au risque de vous décevoir aucun des deux n'a le pouvoir de déplacer des territoires. Seules les guerres modifient la frontière et la topographie d'une contrée. À moins bien entendu que Dame Nature ne décide de faire un caprice.
     Quand on connaît Iry c’est assez savoureux¹.

Swenn :
Les mages finissent tous au bûcher ici ? Je ne sais pas si c'est une bonne nouvelle. Mais, c'est peut-être mieux ainsi.
     Quand on connaît Iry c’est assez savoureux².




Valoran’s Battlefront et Madelle

     C’est original, enfin un concurrent qui aborde la rencontre autrement que par le prisme de l’incompréhension suite au contact entre deux univers différents, vu que Tresh fait mine d’être effectivement ce que Elerinna croit qu’il est. C’est bien.

Tresh :
     Quelques vieilles fautes qui font un peu sortir de l’histoire, surtout de syntaxe, mais dans l’ensemble ça passe très bien. D’assez bonnes répliques.

Elerinna :
     Très correct, rien à redire. Hé oui, ça arrive.






Tasty Tales et Damned Town

     Un dialogue posé, ce qui change un peu de la baston ou des quiproquos avec beaucoup d’action. Pas en bien, hélas : c’est mou, et les personnages se contentent de faire de l’exposition de l’univers de leurs forums respectifs.

Ithen :
     Un style très oral que je n’apprécie pas trop, les petites pointes d’humour tombent toujours à plat.

Eden :
     Un style correct, mais pas très inspiré, qui aurait mérité une utilisation pleine des 350 mots, on a toujours l’impression qu’il manque un truc. Et aussi, cette manie qu’ont pas mal de gens de passer un paragraphe entier à faire un mauvais résumé du post précédent… On sait ce qui ce passe, on l’a lu, merci, pour une épreuve en nombre de mots limité ça fait vraiment du gâchis que de faire ça, et alimente encore plus l’impression que les posts sont un peu vides.
     On aurait aussi apprécié plus de lisibilité : des dialogues en couleur ou avec des alinéas, des sauts de ligne pour faire respirer un peu le texte…






Kobe High School et Peek-a-Boo :

     Aucune présentation d’univers, ce qui fait que du coup on a du mal à comprendre les enjeux de la rencontre, pourquoi c’est si surprenant pour Himuro. Enfin, on comprend au fil du texte, mais bon.
     Par contre, pas bête, le coup de se faire inviter dans les deux univers.

Himuro :
     La police est trop petite c’est pénible.
     Le style plat, pas très inspiré, à un point que ça devient presque comique parfois : - « Tout commença lors de mon retour à Tokyo, ville en bord de mer japonaise » https://usatthebiglead.files.wordpress.com/2015/02/you-dont-say-meme.jpg?w=500
     De vieilles fautes à répétition, c’est chaud de pas maîtriser la première personne du passé simple, vu que le texte est à la première personne…

Teodora :
     Un style intéressant, assez travaillé, mais parfois trop appuyer sur le style nuit à la compréhension.
     Des fautes vraiment dommageables, quand on fait des efforts comme ça, on les fait jusqu’au bout, boudiou.

Citations :
Himuro :
Au fait… Ça te dirait de participer à mes cours ? Et ce soir… je te ramène à la porte.
     Ouah, et pourquoi pas un épisode de Derrick après, histoire de rester dans le même niveau de fun ? ’faut réviser tes techniques de drague mon petit bonhomme.

Teodora :
Essaie de ne pas venir me rendre visite avant au moins 70 ans, je compte sur toi !
     Non bon c’est cliché mais ça m’a fait sourire.






Metro et Nano-RP :

     Évidemment l’alchimie marche super bien vu que ce sont deux Russes. Décidément, entre La Sérénissime + Irydaë et ce duo, le hasard fait bien les choses. Et vous savez maintenant pourquoi ces trois fofos sont mes préférés. Un Soviétique de 2045 et un Russe de 1894, le quiproquo allait être évident, et il est dé-li-cieux, très bien géré.

Stepan :
     Un accompagnement musical. Merci. Enfin.
     Très bon style, l’ambiance soviétique est très bien retransmise, et c’est un exploit avec la limite de mots de caser autant de petits détails qui contribuent à créer une atmosphère vraiment prenante, vivante.
     Et non je ne dis pas ça parce que ce sera mon futur admin quand je me serai inscrit sur Métro. Non mais.

Patya :
     Très bon, style classique mais efficace, rien à redire.

Citations :
Stepan :
Malgré la musique qui se diffusait doucement dans la pièce, le silence qui précéda l'arrivée de l'inconnu parut assourdissant au commissaire politique, plongé dans une perplexité sans nom. Braquait-il vraiment son arme sur son propre placard ? Avait-il vraiment vu un éclair de lumière ? Et ce bruit sourd, ne venait-il pas du tourne-disque ?
La situation était improbable. Même pour Stepan Stepanovitch, qui avait pourtant vu des choses étranges dans les tunnels qu’il avait pu arpenter. Il avait vu des fantômes s’élever et terrasser d’effroi les plus courageux de ses hommes. Il avait vu ses soldats s’entre-tuer sous ses yeux, soudain pris d’un accès de folie, en hurlant des paroles incompréhensibles. Il avait vu d’innommables créatures tenter de lui faire la peau. Il avait vu des anomalies décimer des sections de reconnaissance entière, impuissantes.

     Je ne dis rien, je vous laisse apprécier.

Mais un garçon accoutré bizarrement, qui sortait de son placard sans explication, alors qu’il avait cherché un dossier dedans quelques minutes plus tôt, ça c’était.. improbable.
– Que pensez-vous des œuvres de Marx, camarade Patya Mikhaïlovitch ? demanda-t-il alors.

     « Est-ce que tu as déjà vu des films de gladiateur ? »

S’il disait vrai, alors Stepan pouvait au moins lui inculquer la bonne parole, et le transformer en bon communiste... Poussant un soupir, il sortit un exemplaire du Capital de son bureau, et le tendit à Patya
     « Coucou. Tu veux voir mon Petit Livre Rouge ? »

Je vous propose de devenir colporteur pour nous, et de nous aider à libérer le Prolétariat dans l’ensemble du Métro du joug de la Bourgeoisie et de l’ignorance, jusqu'à ce qu'on trouve comment vous renvoyer chez vous. Qu’en dites-vous ?
     « Lundi : dentiste. Mardi : Penser à acheter de la lessive. Mercredi : Instaurer le communisme à l’échelle mondiale. Jeudi : Appeler tatie Josiane pour son anniversaire.  »

Patya :
De telles idées, c'est... Le Vatican n'autoriserait jamais une telle publication ! D'où ça sort ? Est-ce que ce Karl Marx est un résistant ? Je vous jure que je ne le connais pas ! insista-t-il, soudain effrayé qu'on l'accuse de trahison.

Il avait déjà oublié que le militaire avait employé le mot "œuvre" un peu plus tôt pour parler de ce livre. Un vocabulaire trop flatteur pour un objet que le premier prêtre venu jetterait au bûcher.
Une lame de sueur lui glaça la nuque.

     Succulent.


Crevette : color=#33cc99 — Mlle. Ngwenya : color=#13f78a — Amundsen : color=#ffcc33 — Police : font=Yu Mincho Light, serif
Anonymous
Swenn [Iry]
Invité
le Jeu 28 Mar - 23:04


Bon bah allez, on continue sur le thème de l'épreuve 3 !! Alors je vais être honnête, en voyant le titre de l'épreuve je pensais vraiment que ça allait me gonfler, parce que moi les thèmes "sensibilité" c'est pas vraiment ma tasse de thé. Donc je croyais que ça allait vite passer et qu'il n'y aurait quasi aucun commentaire.... Vous voyez la taille de ce poste ? Oui, parce que vous m'avez tellement TOUS impressionnée !!! Mais vraiment ! Vous écrivez TOUS super bien, et vous avez TOUS trouvez un truc qui a fait que j'ai eu envie de prendre quelques notes sur votre texte ! C'est donc entièrement VOTRE faute si je me retrouve à poster ce pavé !! Donc vu que c'est assez long comme ça, je ne vais pas m'étendre davantage. Place aux commentaires !

- Just Married (William) et La Sérénissime (Lora) :
Alors au niveau du style, le fait de l'alternance de narration je/il m'a un peu pertubé au début, mais très vite vous avez réussi à mêler vos écritures et en fait c'est super bien passé ! On a un peu l'impression d'avoir deux aspects de la personnalité du rôliste, ce qui revient dans d'autres écrits, mais j'ai trouvé ça sympa. Un peu comme quand on fait faire des trucs à son perso avec lequel on ne serait pas d'accord, mais on sait que c'est la personnalité qu'on lui a donné, alors on lui fait faire quand même. On voit un peu les cas de conscience, l'un répond à l'autre, j'ai vite accroché !
Pour l'histoire en elle-même, ce petit suspens, est-ce que Nawell va vraiment mourir ou non, ça donne un certain rythme au rp. On veut connaitre la suite ! Bref, premier texte que j'ai lu de cette épreuve et première bonne impression.

- Dusk Lumiris (Lise) et Madelle (Deth) :
Ouah… Ok alors j’ai eu beaucoup de mal avec le début. Et je ne suis toujours pas hyper sûre de mon interprétation. Mais finalement, voir ce personnage et ce rôliste se mélanger est assez prenant. Ce rôliste qui a voulu faire un personnage à son image. Et le moment de la clôture du forum qui arrive à un moment où sa propre vie s’écroule. Les deux se mélangent, l'irl et l'inrp. L’idée d’éditer les rps qui ont mené à des mauvais choix du perso, comme si cela pouvait effacer les mêmes mauvais choix du joueur, c’est magnifique !
Je fais partie de ces gens qui ont du mal avec les univers réels (sans blague… >.>) et mes persos ont toujours une psychologie très différente de la mienne, ce qui fait que j’ai eu un peu de mal à comprendre au début cette union entre perso et joueur. Mais à mesure que j’avançais ma lecture vous me touchiez de plus en plus et (je crois) j’ai fini par comprendre ce que vous vouliez exprimer. Et j’ai vraiment trouvé ça beau.

- Four Seasons (Runy) et Why (Vai) :
Alors j'ai eu un peu plus de mal à m'identifier à ce rôliste là. Peut-être parce que j'ai trouvé ça un peu extrême (mais après lecture complète il y a peut être chose mais je sais pas quoi). En fait, j'ai surtout du mal à comprendre ses choix. En revanche la référence à Halloween est bien trouvée, et le retournement avec la reconstruction d’un fow amène un second souffle au rp.
Après, les deux joueurs écrivent très bien, et les styles sont très proches, si bien qu’on a vraiment l’impression que ce texte a été écrit par une unique personne ! Je trouve ça vraiment impressionnant cette coordination, qui est aussi l'un des objectifs de cette épreuve !

- Peek a Boo (Garance) et Infernum (Fang) :
J’adooore ce premier poste qui change : on n’est plus dans le mélodrame mais juste dans la nostalgie. On retourne sur un ancien fow qu’on a aimé.  La volonté de relancer le fow, mais avec un certain recul, c’est cool ! Un départ assez joyeux en fait, c'est cool. Au final je me rend compte qu’on part d’une situation assez banale avec un joueur détaché, et petit à petit on revient vers quelqu’un d’assez extrême, mais sans que la transition n’ai été brutale. J’ai rarement lu quelque chose comme ça, j’avoue que je ne sais pas quoi en penser… Mais c’est aussi ce qui me plait, parce que le thème s’y prête tellement bien !! Puis l’angoisse de ce rôliste qu’on ressent. Juste ouahou ! On voit tellement l’impact que la vie rp peut avoir sur l’irl ! Vous m'avez filé un sacré cas de conscience !
Et les deux joueurs sont tellement sur la même longueur d’onde !! Pourtant vous avez chacun votre façon d’écrire, mais avec tout ce que vous racontez ça passe très bien. On ne fait même plus gaffe aux styles différents. Et puis la mise en page avec les messages et citations donne un bon dynamisme à la lecture ! Vraiment je vous ai adoré malgré toutes ces choses étranges que j'ai ressenti en vous lisant !

- Hikari Sekai (Hayate) et Irydaë (Linia) :
On revient avec l’idée de contrôler plusieurs persos sur le fow laissé vide pour le relancer. Le début est malheureusement assez bancal, on n’a pas vraiment l’impression d’une seule et même personne. Il n’y a pas assez de continuité. Mais vous n'êtes pas les seuls. Le problème c'est que ça perdure tout le rp. Alors il y a bien cette histoire de schizophrénie qui offre une petite porte de sortie, mais on sent que les deux joueurs n'ont pas du tout la même vision, et aucun n'arrive à saisir les quelques perches tendues. Ce qui est dommage. Je pense qu'il y avait quelques bonnes idées à exploiter des deux côtés, mais malheureusement ça n'a pas vraiment pris. On sent trop que ce sont deux personnes bien distinctes qui interviennent l'une après l'autre.
Comme tu l'as dit Linia, ça aurait sûrement été mieux avec quelques échanges entre vous, mais c'est aussi ce qui fait la beauté du rp. On ne peut pas toujours être sur la même longueur d'onde que son partenaire.

- Kobe High School (Yulian) et Terrae (Angelo) :
Cette façon de faire intervenir le personnage pour donner un autre point de vue est bien trouvé ! Comme l’avatar commun devant le pc ! Les écritures s’accordent très facilement, ce qui rend le tout facile à lire. On revoit bien chaque section dans lesquelles tout le monde aime se rendre en étant sur un fow. Ce lien qu’on voit apparaître petit à petit entre le perso et sa roliste est trop mignon !! Le texte n’était pas aussi poussé et profond que certains autres qui allaient très loin, mais ça fait du bien aussi de tomber sur un texte qui est plus dans l’équilibre ^_^ Et puis même si je ne suis pas de ceux qui se sentent "proches" de leurs persos (s'il y en a un qui meurt bah tant pis pour lui même si les fiches de perso je déteste ça.... oui je suis cruelle hehe) j'ai réussi à bien comprendre les émotions que vous vouliez faire passer ! Et ça, c'était pas gagné d'avance, bravo !!

- Maboroshi (Ali) et Tasty Tales (Lombard) :
J’aime le fait d’avoir conscience de perdre son temps sur le fow et pourtant de préférer ça à sa vie irl ! Ecriture légère, ça fait du bien de respirer et de ne pas sentir cet énorme poids dans sa poitrine !!! J’aime cette façon de parler beaucoup de l’irl, ce qui ne revenait pas beaucoup. On voit bien que Lombard montre plus la nécessité de rp pour ignorer ses problèmes irl, alors que Ali reste plus sur le sentiment de manque du perso. Mais chacune fait l’effort de reprendre ce qu’a dit l’autre avant pour pousser un peu plus loin, et ça rend votre duo top !!
La fin est plutôt sympa et change de tout ce qui a été fait : le roliste accepte que c’est la fin et qu’il a une vie à gérer à côté ! Et que finalement, s’il a pu jouer un perso avec ce genre de caractère, eh bien lui aussi quelque part, peut faire ce petit effort, à son échelle, pour s’améliorer et s’approcher un peu de ce qu’il visait avec ce perso ! J’adore ! Même si on sent un léger décalage entre les deux joueurs, on voit aussi l’effort que fait chacun pour coller à ce qui a été fait avant et l’esprit d’équipe est bien là !! Et alors cette phrase de fin ** Je crois pouvoir dire que l’épilogue du forum aura été mon prologue à moi. Cette morale est très touchante !

- Nano Rp (Sarah) et Ilukaan (Bah… Sarah aussi T_T) :
Alors là on a le combo ! Pseudo ET avatar identiques ! Ok Sarah, c’est parti ! Alors là on part sur quelque chose d’un peu différent. On est sur un forum mort mais avec toujours un contact encore présent, qui tente de montrer qu’il y a d’autres fows et qu’il ne faut pas rester bloqué sur un qui n’évolue pas. L’idée de faire disparaître tous les persos du fow… Omg vous êtes des folles !! J’adore x) D’ailleurs le fait que Sarah prenne des notes sur papier… Ouaaah mais quelle courage (folie ?). Elle reprend tooooout ce qui a été écrit sur le fow pour comprendre chaque perso, c’est tellement beau !! « C’est une passion, qui me rend productive et confiante » C’est trop ça !!!
Le fait qu’il y ait ce Handar, ami inrp qui paraît aussi ami irl, c’est superbe ! On voit enfin que le rp n’est pas totalement déconnecté du monde, et qu’il est possible de faire de belles rencontres qui vont au delà, même quand le fow ferme, ce n’est pas impossible de garder de bons contacts. Et j’adore ce message qui est aussi très vrai, et qui est justement la belle partie du rp peu mise en avant dans cette épreuve ! Un happy end avec changement de fow ! Parce que généralement c’est quand même comme ça que ça se passe (enfin pour moi en tout cas !)

- Valoran’s Battlefront (Fiora) et Metro (Airat) :
Un avatar commun aussi. Fiora qui écrit du point de vue du personnage et Airat qui écrit du point de vue du rôliste. Le fait d’avoir un rôliste qui ne soit plus dans la tranche jeune est aussi intéressant et permet d’offrir un autre point de vue. Mais on voit aussi l’attachement à ce perso qu’on n’arrive pas à lâcher. Là aussi on retrouve un camarade qui veut aider le joueur à tourner la page, ce qui est plutôt sympa et montre bien l’existence des liens qui se créent entre les joueurs.
Ça change beaucoup de tout ce qui a été fait mais j’ai quand même un peu de mal avec ce choix d’écrire une partie sur le combat du perso face au dragon. On voit qu’il y a un nouveau joueur à la fin qui rejoint le forum, c’est dommage qu’on ne le retrouve pas dans le dernier poste du personnage. Un nouveau compagnon de route qui le rejoint, qui ferait comprendre que les choses ne sont pas totalement terminées comme le sous-entend le dernier post du rôliste avec ce nouvel inscrit. Mais pour le reste c'était vraiment bien présenté !

- Master Poké (Victoria) et Epicarena (Ryunos) :
On est dans le cas où le forum annonce sa fermeture alors qu’il y avait encore quelques survivants, ce qui change du reste. C’est agréable. On sent la rage face à cette décision de la part du rôliste, j’aime beaucoup ce premier poste. Parce que ça fait également partie des réactions qui se remarquent. On a pas mal de noms qui montrent bien qu’un forum, c’est aussi une communauté. Inclure des échanges du coup avec d’autres personnes donne une bonne dynamique au rp.
Et… Raaah je suis tellement déçue qu’il n’y ai que 4 posts !!!! Parce que autant tous les autres rp sur ce thème je les ai aimés, mais j’ai toujours trouvé les départs un peu lents ou bancals, il fallait souvent attendre la moitié du rp pour avoir un second souffle. Et là vous m’avez embarqué direct alors se stopper comme ça…. Grr ! Il y avait tellement de potentiel !! Je suis trop frustrée ! Je veux connaître la réponse !!!

- Damned Town (Plume) et Esquisse (Plume bis) :
On retrouve le pseudo et image commune (plume en plus, ce qui est joliment trouvé !). Et ouiii on trouve enfin le cas de la personne qui a créé le fow ! Pas juste un membre. On part dans les souvenirs depuis la création du forum c’est sympa. Et l’écriture des deux joueurs s’accorde parfaitement ! On a presque l’impression que c’est une même personne qui écrit ! Ce point de vue choisi, de la fonda qui explique sa décision à ses membres, je trouve ça très intéressant ! Elle montre bien l’importance de la communauté, la rencontre de gens autour d’un projet commun avec les mêmes envies et passion, pour supporter un forum quand il prend de l’ampleur.
On part de la création du forum, on voit la zone d’effervescence, puis la chute petit à petit qui est aussi très bien retracée. Alors il y a quelques petites longueurs à certains moment mais vous enchainez finalement toujours très bien ! J’aime beaucoup, et le style d’écriture est très agréable. La fin est très mignonne et fait du bien !!

Voilàààà maintenant je vais mourir en paix !! (Non c'est faux, j'ai bien l'intention de poster pour les autres épreuves mais... Plus tard !)
Anonymous
Piu[Te]
Invité
le Jeu 28 Mar - 23:41


BON. J'dois dire Stily. Tu m'as juste tuée de rire. VOILA. Et les autres j'vous ai pas lu dans un souci de non spoile.

Sinon, un peu de logique logisticienne.  De fatigue fatiguette et de j'ai lu la moitié de l'épreuve 6 (groupes A et D) et il y a du bon et du très bon.  (et comme j'suis pas certaine d'lire l'autre partie et bien on va dire déso pas déso).

Epreuve 6 groupes A et D :


Hayate HS

- Les + : on se connait déjà p’tit renard, j’suis presque sûre d’avoir déjà vu ton nom dans un IF et d’avoir d’jà aimé ce que tu faisais. Le lien entre le lapin blanc et son ennemi juré est juste du génie, j’accroche totalement !
- Les - : Je vais essayer de dire ce qui m’a gêné mais c’est hyper subjectif alors je suis désolée, j’ai trouvé qu’il y avait un problème de découpage du texte. Il y avait beaucoup de phrases longues (même si les virgules les rendent lisibles j’dis pas) qui, à mon goût, auraient mérité des points ou d’autres ponctuations. A contrario parfois j’ai trouvé que des virgules coupaient le rythme de certaines phrases...
- Une citation : Ainsi, même la météo avait pris le parti de mon ennemi intime... c’était la conclusion parfaite.

Sergeï Me :

- Les + : Je suis parti pris, j’accroche à son style depuis le précédent IF et j’adore nos sujets dans la boite à texte. De plus j’adhère totalement aux personnages et à la manière d’écrire. La chute a été une douche froide pour moi. Voilà. J’ai eu bobo.
- Les - :  Nope.
- Une citation : Nez en avant pour servir de guide.

Wittegentein ES

- Les + : Le personnage, rien qu’en lui est un plus. L’article scientifique OMG j’m’y attendais pas c’était hyper cool. La conspiration de l’Esquisse. C’est parfait du début à la fin. C’est hyper bien écrit et tout.
- Les - : J’vous laisse en chercher moi là j’ai pas envie d’me gâcher mon coup de cœur.
- Une citation :  Champ d’Intrigue Abrutissant (CIA), j’crois elle sera réutilisée celle-là.

Sigmund ILK

- Les + : Le pseudo qui montre culture et humour mêlés. La manière de décrire le changement de personnalité sur le net j’adhère ! La manière dont c’est écrit qui laisse beaucoup de place au suspens, le perso parano, c'est vraiment hyper sympa à lire.
- Les entre deux : C’est genre une catégorie rien que pour toi. «  ; et » alors. Je sais pas quoi en penser. Est-ce que c’est du génie pour faire ressortir la dernière partie de la phrase ou est-ce que j’trouve que le point-virgule est too-much ? J’suis mitigée.
- Les moins : Commencer beaucoup de phrases par « Mais » ? (Mais ça vient du fait qu’on m’a rabâché toute ma scolarité que ça ne se faisait pas /sort)
- Une citation : Il n'était pas menteur, mais préférait largement séparer vie IRL comme URL.

Chris JM

- Les + : Une écriture dynamique et plaisante à lire. Au début j’ai cru que ça serait un délire sur les reptiliens d’un gars défoncé j’avoue. Le coup d’Haloween j’l’ai capté qu’avec le chauffeur de taxi… ‘fin bref c’était hyper bien tourné et drôle et la chute était sympatoche et tout !
- Les - : J’voulais qu’ça soit la faute aux reptiliens.
- Une citation : Ils sont résistants ces japonais, mais faut pas pousser mémé dans les chaises de bar.

Edel MP

- Les + : J’aime l’idée de jeux d’échecs amoureux (je sais pas où mettre mes pluriels et j’ai la flemme de réfléchir alors j’en mets partout !) et c’est bien écrit.
- Les - : Le saut à la ligne ! J’ai du mal à ne pas me perdre dans ce récit.
- Une citation : //

Bel FS

- Les + : Le « ils » c’est nouveau pour moi cette voix de narration et au départ j’ai eu peur de ne pas réussir à rentrer dedans… Mais en fait pas du tout, et la manière de narrer est prenante. Souvent j’ai dit « le saut à la ligne ! » dans les points négatifs, mais là, je ne peux pas car ça ne m’a absolument pas gêné. Je n’ai pas pu décrocher mon regard du texte (je crois que j’ai feulé sur ma mère qui m’disait de venir à table… Bref). Bref c’était vraiment un régal à lire.
- Les moins : j’aurais aimé qu’ils restent sous forme lupique. J’me sens frustrée au vu de la qualité du texte d’me dire qu’ils ne sont pas le eux originel mais une version altérée.
- Une citation : Tout. Genre tout. Vraiment. J’avais 10 citations au bas mot à départager et j’peux pas.

Arndt SNKR

- Les + : Le sujet est respecté. J’aime le début, le fait que le soldat ait l’impression de faire des choses inutiles et répétitives, j’trouve ça bien narré.
- Les - : j’ai dû vérifier 3 fois pour l’orthographe de son pseudo. LES SAUTS A LA LIGNE.
- Une citation : //

Le NRP (ok pardon je suis un troll)

Le Corbeau NRP
- Les + : Un style classique, qui fait le job.
- Les - : J’ai pas réussi à accrocher.
- Une citation :  L'oiseau la saisit au vol et tenta de la planter dans le cou du fanatique Oiseau, vol, il y a que moi qui ris ?
Stilgar
« Petit Pimousse au rapport ! »
Personnages : Crevette
Messages : 123
Date d'inscription : 07/01/2019
Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 29 Mar - 19:41
Hu hu hu, merci Ipiu. ^^ Bon par contre je ne pourrai en dire autant de toi que quand je lirai l’épreuve 6.

     Toujours, c’est reparti pour mon compte-rendu, sur l’épreuve 2 cette fois-ci. Alors, après comparaison avec l’épreuve 1, j’en suis venu à la conclusion que c’était une épreuve qui fut beaucoup plus dure à gérer pour les participants, ou en tout cas, qui demanda beaucoup plus d’effort que la première. Les raisons sont assez évidentes : le thème de l’arrivée d’un personnage du pif dans un univers où il n’a rien à foutre là est archi-classique, et en plus, tout le monde l’a déjà fait en expérience de pensée. Alors qu’être projeté dans un autre monde avec un autre pégu qui lui non plus est un touriste, ça impliquait, en autant de mots et posts que pour la précédente épreuve, de devoir gérer non pas 2, mais 3 univers différents n’ayant souvent rien à voir entre eux.
     En clair, là où dans la première épreuve, on avait du très bon, du bon et du moyen, donc des textes au différentiel de qualité assez étroit, et qui se distinguaient finalement moins par l’intégration organique du thème à leur narration qu’au pur style et au dialogue avec l’autre joueur. Pour cette deuxième épreuve, on a du très bon et du mauvais, avec toutes les nuances entre ces extrêmes. Et pour cause, c’était beaucoup plus difficile.
     Et du coup, dans mes commentaires, si les précédents étaient déjà pas toujours bienveillants, là, ça va être Guérande, je vous le dis. Enfin souvenez-vous que je ne prétends pas à beaucoup plus qu’à faire mon petit comique de service, et certainement pas à de l’objectivité, même si je comprendrais qu’on pense l’inverse à certains moments.


Épreuve 2 : Meylan et Viktor

     Le hasard faisant décidément V̪͚̲͉̱͉̺̤͛͂͂ͭ̊̂̇̓̀͠͝R̥̥͉̾̈̉A̧͈̞̠̭͚̳͘I̢̛̳͙͉͛̈́͋M̨̻͖̤̙̗̱̞̻̟̜͕̘̱͖̣̑͊̉͆͌̂ͬͮ̇ͪ͊̒̄ͯ͑̕E̲̞̖̮̹̙̞̹̞̮̟̊͗ͭ͗͐͗͗̏̏̈́͊ͨ̕ͅN̹͔̦̰͓̰̘̹͇͙̬͓͎̽͒̾̽̾ͦ̿̍ͬ̎́̉̒T̴̡͘ bien les choses pour Irydaë, on a une mage d’Iry pouvant pas supporter la technologie steampunk et un cyborg steampunk. Autant dire qu’en lisant juste les HRP j’étais bien chaud. Et la synthèse se fait assez bien, ils explorent beaucoup plus les liaisons possibles que Irydaë et La Sérénissime, par exemple, qui m’avait laissé un peu plus sur ma faim.
     D’entrée de jeu, on a une très bonne coordination : on commence par une citation du pif pour les deux joueurs, ce qui créée un effet d’unité basique mais efficace.
     L’ensemble assez contemplatif, reposant, c’est un bon texte écrit à deux mains.
     Mais quand je qualifie quelque chose de texte écrit à deux mains, ce n’est pas un compliment. Ici, on fait du JDR. Je ne peux décemment pas vous mettre dans mon haut de panier, ni même vous compter comme un groupe participant, et ce pour une raison de décence par rapport aux autres groupes qui ont fait l’effort que vous n’avez pas fait : vous en avez rien eu à branler du thème. Là votre participation c’était « on se rencontre dans un lieu inconnu après avoir lu un bouquin ». La variante livre éducatif, elle vous est complètement passée au-dessus de la tête. Alors oui c’est pas un thème facile, mais à un moment il faut jouer le jeu. Notez, je veux bien admettre que je n’ai pas du tout vu le thème alors qu’il était bien présent par de subtiles allusions, et que je sois très con – enfin là si vous ne vous en étiez pas rendu compte vous-même c’est que vous aussi avez un QI à deux chiffres, du genre à croire que le QI a une quelconque valeur scientifique, par exemple –, mais tout de même, voici les seuls passages que j’ai repéré en faisant mention, tous deux dans les premiers posts :
Livre dont elle connaissait par cœur le contenu, puisqu’il s’agissait d’un recueil de légendes et de chroniques depuis la création d’Irydaë

L’écriture adaptée aux enfants, leur relatant les légendes de Runeterra et les illustrations les accompagnant éveillèrent des souvenirs longtemps disparus à l’inventeur, c’est comme si il y était…

     C’est un peu maigre.

Meylan :
     Un glossaire. Voilà les enfants c’est comme ça qu’on fait un bon HRP quand on a un univers pas très évident.
     Et elle donne sa couleur de dialogues. Encore une fois Meymey prouve qu’elle est à 11/10 sur l’échelle de Joséphine Ange Gardien.
     Sinon c’est bon, c’est très bon, très prenant, bon style. Je n’avais pas eu la chance de faire du RP avec toi quand j’étais sur Irydaë, je le regrette maintenant.

Victor :
     Bon ça fait un autre effet : http://www.bouletcorp.com/2010/05/21/fantasy/
     Il y a en outre quelques vieilles fautes qui plombent un peu le texte, mais c’est pas très méchant non plus.

Citations :
Victor :
Ses paroles, plus lancées sèchement que réellement polies, étaient tintées d’une froideur métallique et d’un léger accent de l’est
     Daënastre, le pays des ennemis de Meymey, est à l’est. Un hasard PARFAIT, je vous dis.
Meymey :
« Les douleurs du passé ne sont qu’un souvenir,
que l’Immaculé se hâta de recouvrir. »

     C’est beau. Tout simplement.





Peek-a-Boo et Why…

     Ici, on a deux personnes qui tentent de travailler leur style… mais qui n’y arrivent pas. (C’est mignon vos petits commentaires HRP, par contre, au moins ça vous a plu, c’est le principal, et la seule chose qui compte, même.) Je suis incapable de me projeter dans leur histoire, en fait.
     Surtout que, si vous l’ignorez allez lire Dune, je suis un gros amateur de science-fiction, et là le thème SF, il est au mieux cryptique, et très mal exploité en tout cas. Alors bon, si vous n’y connaissez rien et que ça ne vous inspire pas, je veux bien, mais c’est le jeu, à un moment. Merde quoi, tout le monde a vu Star Wars, et si c’était pas le cas, c’était l’occasion de s’y mettre.
     Et c’est mou, mais mou… vous avez 5 posts, 1750 mots par personne, c’est très court. Du coup, défaut récurrent : votre participation ça finit là où elle aurait dû commencer.

Adrien :
     Une narration à la deuxième personne, ce qui est un défaut en soi. Si vous n’avez pas lu mon précédent compte-rendu sur l’épreuve 1, voici ce que j’en pense :
     En outre, la narration à la deuxième personne, ce que je supporte très mal : j’en ai lu de l’excellente, à un niveau rare, et du coup je suis vite assez sec dessus. Souvent on l’utilise pour faire le mec, pour faire un peu edgy, mais ça fait juste fat. Bon là ça fait partie du style versifié et tout le bordel ; j’aime pas, mais je suis obligé de reconnaître qu’il y a du travail derrière, donc je respecte. Mon point de vue plus poussé dessus, basiquement, je trouve que ça ne marche que quand c’est justifié. Exemple, j’ai lu une fille qui était possédée par un démon, et du coup c’était le démon qui parlait, et quand il prenait le contrôle du corps de la petite, ça passait en première personne. Et là, c’était quali.
     En plus, le registre du style part en cacahuètes à certains moments. Jugez par vous-même :
Elle était nouvelle. Et bien, pour ce que ça valait, toi aussi. Tu ressentais une certaine euphorie. Peut-être étais-tu devenu un alien ? Tu regardas tes mains ; et bien sûr, aussi pâle que d’habitude.
     Là, ça passe, c’est adapté…
Tu l’as ouvert et puis. Et puis, bah, te voilà ici. Mdr. Haha. Trop drôle. (Non, pas vraiment.)
     Ouh, là c’est moche. C’est très moche.
     Et à force vous savez ce que je pense du style oral. À savoir ; il faut l’éviter, ou au moins le contrôler. Et accessoirement bien le faire. Personne ne parle en faisant des parenthèses à l’oral.
Bon, si t’es une nécromancienne, tu dois avoir un pouvoir, pas vrai ? C’est quoi ? Ça peut peut-être nous servir (s’il fonctionne ici...) !
     Sans. Rire. « Si tu as un pouvoir, tu dois avoir un pouvoir ! » Et en plus, on a le droit à deux ponctuations antithétiques (points de suspensions et point d’exclamation) et une faute de syntaxe (ça peut — s’il fonctionne). Je te la réécris, mais avec une vraie oralité :
« Bon alors si tu es une nécromancienne, tu dois avoir un pouvoir, pas vrai ? Alors, c’est quoi ? Ça peut peut-être nous servir, enfin, si ça fonctionne ici. »
     Ou, plus nerveux :
« Si t’es une nécromancienne, tu dois avoir un pouvoir, pas vrai ? C’est quoi ? Ça peut peut-être nous servir – si ça fonctionne ici ! »
     Pas envie d’entrer dans les détails, mais le tiret permet d’accélérer le rythme, alors que les parenthèses le ralentissent.

Toru :
     De l’italique. Ben non. Non. L’italique, on l’utilise quand on est sur un forum du Tiers-monde, où il n’y a que ça et le gras pour faire des différenciations entre narration, pensée et dialogues. L’italique, c’est une police qui a une fonction particulière, qui sert à faire ressortir, à appuyer sur un mot, ou à citer, ou à différencier l’intra- et l’extra-diégétique, ou d’autres choses encore, mais ça ne peut pas servir pour le texte de base, enfin. C’est comme ça, c’est une convention d’écriture, et prétendre maîtriser l’écriture, c’est aussi prétendre maîtriser ses conventions. Si on ne les maîtrise pas, comment voulez-vous les briser, jouer avec, les tordre dans tous les sens pour créer dessus ?
« – Excusez moi, monsieur... Renart ? Vous pensez qu’on est dans Star Break Unicorn’s fury ? »
     Là il aurait fallu utiliser l’italique, vu que les titres d’ouvrage doivent être en italique.
     Du reste, je trouve le style nébuleux, j’ai parfois du mal à comprendre les enjeux, les pensées du personnage, l’action. Est-moi qui suit un abruti profond ou Toru qui écrit de manière inutilement tarabiscotée pour faire genre elle est profonde et tout ? Je vous laisse juger.
Tout le monde connaissait la DAT ! C’était un organisme aussi connu que l’ONU ! Même quand j’étais au Japon je savais ça !
     Hé bien, je connais un très, très grand nombre d’organisations internationales, mais pas la DAT. C’est à ça que servent les explications HRP. J’ai cherché, la DAT, ça n’est rien de réel, ou rien ayant rapport à la recherche scientifique du moins. Balancer comme ça un élément de ton univers de fofo sans l’expliquer un minimum, ça fait décrocher direct de l’intrigue. Et oui on comprend vite fait ce que c’est dans la narration, mais on ne comprend que le fait que c’est… une entité ayant voir avec la recherche. À quel niveau ? Dans quel secteur ? Rattachée à quelle État ?

Citations :
Toru :

Enfin nez à nez, on était assis autour d’une table et il semblait que mes vêtements avaient été remplacés par une tenue ultra-moulante qui mettaient mes formes en valeurs du genre lycra spandex. Au moins mon corps n’avait pas changé.
     Pas banal, dites.






Dusk Lumiris et Four Seasons

     Hélas, un ensemble assez plat, vraiment pas terrible, où on a Even qui tente de porter le RP à bout de bras et Titania qui fait sa touriste.

Even :
     On commence par du Comic Sans MS. Ou là. On va pas s’entendre, p’tit gars.
     Pas d’explication HRP de l’univers, mais petites intégrations dans la narration, soit, mais pas toujours bien amenées, et qui alourdissent un peu le rythme.
     Beaucoup de vieilles fautes de ponctuation, de syntaxe, d’orthographe, de conjugaison, de concordance des temps…
     Après un style assez classique, très lisible, mis à part ces défauts.

Titania :
     Le texte est centré. Pas justifié, pas calé à gauche. Centré. Ah. Bon. Original, je suppose. Mais en fait non, c’est que pour le premier post. Pourquoi ?
     On a une narration bâtarde entre la deuxième personne et la troisième : grammaticalement troisième, mais stylistiquement deuxième, avec l’idée d’un narrateur qui observe le personnage comme un poisson dans un bocal. Est-ce que j’aime bien ? Bien sûr que non.
Et on n’a pas de HRP, et là pour le coup c’est vraiment gênant, vu que Titania est décrite comme ayant des pattes. Du coup c’est quoi ? Un poulet ? Oui il y a l’avatar, mais en admettant que ce soit un animal anthropomorphe, à quel niveau ? Totalement animal sauf l’intellect, bipède mais côté animal poussé, ou que la tête, les extrémités, et le corps vaguement poilu ?
     Puis merde quoi, tu joues un animal, soit, mais pourquoi personne n’en a rien à cirer ? Enfin perso je vois un animal qui parle, j’aurais un certain nombre de réflexions et de réflexes qui me viendraient à l’esprit. Surtout que vous faites apparaître Hercule Poirot, qui n’est pas vraiment un personnage accoutumé aux animaux parlants.
     Enfin bon. Mis à part ça, le style est correct, rien à dire de spécial, en bien comme un mal.

Citations :
Titania :

Pour autant, la vue du corps sans vie, maculé de pourpre et baignant dans une flaque du même coloris, ne l’affecta en aucun cas. Pourquoi aurait-elle dû montrer de la compassion pour un inférieur que, de toute façon, elle ne connaissait ni d’Eve ni d’Adam ?
     Être inférieur ? Tu t’es accrochée au bras d’un autre être inférieur, d’un autre humain/roturier trente secondes avant, à savoir Even. Merde ou quoi ? La continuité, c’est bien, non ?
Déjà ses pattes délicates étaient trop précieuses pour qu’elle songe à les tacher de sang
     Je ne suis pas zoologiste, mais les loups, c’est carnivore, voire charognard. Et alors oui, il me semble, j’y connais rien, que dans les univers où on a des animaux anthropomorphes, ou des humains zoomorphes, le régime alimentaire animal ne suit pas toujours la mutation, mais le truc c’est que j’en sais rien, et là, les participations ne sont pas destinées à être lues que par ton co-rôliste. Du coup, merci, j’aurais bien aimé connaître l’univers, être pris dans une belle histoire, même ressentir de l’empathie pour ce personnage… mais on m’aide pas !
je veux simplement retourner chez moi, retrouver mon apparence, et quitter enfin ce corps horrible.
     Tu avais changé de corps ? Ah ? Quand ? Au premier post, là, dans les allusions timides et difficilement compréhensibles pour quiconque ne sachant pas de base quel était ton niveau de zoomorphisme ? Non parce que si c’était relativement mineur, un corps d’humain, c’est basiquement un corps d’animal anthropomorphique, mais rasé. Enfin, au moins le thème « Délivrez-nous » est là.






Infernum et Hikari Sekai :

     Là on a de l’énergie, de l’action, et j’aime ça.
     On a aussi un vrai dialogue entre les rôlistes, chacun reprenant des passages du même poème, détail parmi d’autres dans leurs narrations, illustrant le fait qu’elles se répondent à merveille.
     Difficile de trouver de gros défauts, enfin, pour pinailler, si on ne sais pas que le Lethé est le fleuve de l’oubli qu’on trouve aux Enfers, et qui sert à faire oublier aux âmes se réincarnant sur Terre leur précédente existence, on perd un peu de la compréhension. Mais bon, Qwant est votre ami.

Fang :
     Pas de HRP. Mrrm.
     Pas de couleurs pour distinguer les gens qui parlent. Mmmrrrmm.
     Sinon, belle évolution, depuis l’épreuve 1. Là il y a plus de personnalité dans ton texte. Des jeux de police, d’italique, de justification et de centrage du texte, c’est aéré, ça respire, ça va vite, il y a du rythme, c’est clair, sans être trop classique. Prenez exemple, les gens.

Tsukiko :
     Pas de HRP. Grâce à Yoshiro de Hikari Sekai, ma partenaire sur l’épreuve 1, je savais à peu près à quoi m’attendre, mais si l’univers n’est pas expliqué dans ton corps de texte, ce manque de contexte sera retenu contre toi.
     Du coup, si je devais faire comme si j’ignorais le contexte, voilà que ça parle d’hybride. J’ai tapé « hybride » dans DuckDuckGo, regardé les images, voici quel a été le premier résultat : https://images.caradisiac.com/images/2/3/9/7/162397/S0-le-toyota-c-hr-arrive-en-occasion-l-hybride-aux-tarifs-plombes-527458.jpg Au vu de l’avatar je vais supposer qu tu ne joues pas une voiture, mais avouez que ça porte à confusion. De mon expérience avec Yoshiro, « hybride » ici ça signifie des êtres humains ayant les oreilles, la queue et d’autres trucs propres à des félins ou canins, soit. Ç’aurait été bien de le dire, et pas d’estimer que ton lecteur le sait. À titre de comparaison, voici la première phrase décrivant son perso que Yoshiro a posté : Le jeune hybride aux attributs de Shiba Inu Avec l’avatar (un enfant avec des oreilles), tu comprends direct de quoi il en retourne.
     Et pas de couleurs pour distinguer les gens qui parlent non plus.
     Non mais en vrai, outre ça le style est très correct, là je pinaille comme un sale.

Citations :
Tsukiko :

Bien loin de là, dans un lieu que les hybrides appelaient « Japon »
     Vous et tant d’autres, oui.
Ses connaissances en arts martiaux ne lui seraient guère utiles contre un individu armé de cornes et d’une arme blanche. Il fallait ruser ou sortir les crocs.
« À condition que tu m’en dises un peu plus sur les trois couches qui composent la surface du globe. Tu sais, la croûte… con-ti-nen… Allez tu peux trouver, l’encouragea-t-elle.
– Tu parles trop. »

     Délicieusement absurde, comme dialogue. J’espère que c’est volontaire.






Madelle et Métro :

     Bon, Métro, voilà, a-t-on encore besoin de présenter mon amour pour ce fofo. J’attendais du très lourd, surtout venant de Valentina – et NON je ne dis pas ça parce que ce sera ma future admin. Calmez-vous.
     Et on a du très, très lourd. Mes attentes étaient hautes, Winter et Valentina les ont faites exploser. Rien n’est à jeter, la fin est magnifique. Et en plus vous avez dû composer avec un thème pas facile facile.

Winter :
     On se calme, sur les émoticônes. On se calme. Pitié. Par contre, bien d’avoir donné tes couleurs de dialogue. Bien.
     Par contre, la police est un peu petite.
     Après, c’est d’un bon style, rien à redire, très bonne homogénéité avec l’autre perso, qui est pourtant très différent, et ce grâce à un procédé que toutes deux appliquent et que j’explique plus bas. Il marche cependant un peu moins bien pour Winter, vu qu’elle a déjà un style assez élevé, et que du coup le contraste est moins fort.


Valentina :
     C’est très bon, très drôle, et j’aime beaucoup Tank Girl, un perso qui est un peu dans le même style, donc ça me parle d’autant plus. Vraiment, félicitations.
     Et donc, le style d’écriture évolue avec le rapport du perso à l’univers : elle se fond dedans, est contaminée par le lyrisme baroque, commence à parler en vers. Ce qui est somme toute assez classique, mais aussi très peu vu dans cette épreuve, et très bien fait pour ce perso, vu que ça créée un contraste très fort.
     En somme : https://i.imgflip.com/2qpzkn.jpg

Citations :
Winter :

« Ô rage ! Ô désespoir ! Ô fortune ennemie ! N’avez-vous donc tant vécu que pour cette infamie ? » Ou là, ça commence mal ! Je me lève en toute hâte et écarte l’étoffe. Une femme se trouve là, à quelques mètres de moi, accoudée au balcon, se tenant droite et fière, lançant une main vers l’horizon comme si elle souhaitait le toucher du bout des doigts.

Je m’avance auprès d’elle, un peu inquiète mais surtout désireuse de savoir où je me trouve : « Madame ?… Madame ? » Elle ne semble pas m’entendre et pousse un long soupir. « Ça va aller, hein. Vous savez où nous sommes ? »

     Ce décalage est très bien fait, j’ai beaucoup ri.

Valentina :
Un instant elle tripotait un livre dans le bureau de Jora, la seconde d’après elle se trouvait assommée on ne savait trop où. Et habillée avec un foutu rideau !
     Une robe, m’voyez. C’est bon, c’est très bon, justement parce que c’est très con.
Oups. On entravait peut-être rien à ce qu’ils geignaient les tourtereaux, mais y’avait aucun doute sur le sens des lames qui pointaient vers elles en revanche. Et pourquoi elle lui donnait du monseigneur, l’autre ? Elle le connaissait ou quoi ? Ah ça ! Elle s’était bien foutue de sa gueule, y’avait pas à dire ! Bon sang que ses armes lui manquaient !
     C’est très, très bon.
Orage et désespoir ! S’écria-t-elle d’une voix qui se voulait mourante. Eaux de vies et ennemis ! Neige donc toute fondue que pourrit cette famille !
    C’est vraiment très, très bon.






La Sérénissime et Master Poké :

     Le livre ici réagit à mesure qu’ils agissent, ce qui fait que littéralement, les personnages « écrivent » l’histoire. C’est assez bien vu. Et ils peuvent aussi écrire sur le bouquin, pour modifier l’histoire, et donc, se délivrer de ce monde. Intelligent, intéressant, original.
     Aucun des deux n’utilise de couleurs, mais ils pensent à aérer assez pour que ça reste lisible. C’est mieux que rien.
     Bon, après, je suis un peu déçu, pour un thème post-apocalyptique, je m’attendais à plus d’action. Les deux univers des personnages sont complètement gommés, excepté pour quelques touches mineure. En soi, ce n’est ni un défaut ni une qualité, mais ce vide n’est pas comblé par des descriptions satisfaisantes de l’univers. On ne ressent pas grand-chose, en fait ; pas la menace, pas la peur, pas la mort et la ruine omniprésente des univers de post-apo, ni le pulp qu’on pourrait trouver dans des productions plus type Mad Max.

Lucia :
     Quelques fautes, mais le style rend bien, je n’ai rien à redire.
     Elle joue une amnésique, bon, soit. Ça n’apporte pas grand-chose, j’ai l’impression.

Alex :
     Rien à redire de spécial, en bien comme en mal. Enfin, si, un truc :
Les mots se perdirent alors qu'il essayait de répondre à sa question. Ce bouquin, cette écriture, cette précision dans le détail, il ne pouvait s'agir que d'un...

« Death Note... »

     Quoi ? Death Note est dans l’univers de Pokémon ? Hein ? C’est con, mais ça m’a fait totalement sortir de l’histoire, ce détail incongru. C’eût été pas mal d’expliquer dans le HRP pourquoi ce nom, ou de le virer, tout bêtement.

Citations :
Alex :

Et alors qu'il pensait avoir touché le fond, elle lui demanda ce qu'était un stylo. Pris au dépourvu, il ne put réprimer un rire jaune qui résonna à l'intérieur de leur abri de fortune. Elle déconnait, pas vrai ?

« Un non aurait suffit tu sais, pas besoin de faire comme si tu sortais d'une grotte »

     Oké, j’ai ri.


Crevette : color=#33cc99 — Mlle. Ngwenya : color=#13f78a — Amundsen : color=#ffcc33 — Police : font=Yu Mincho Light, serif
Anonymous
Silivren[NRP]
Invité
le Ven 29 Mar - 19:59
Deuxième slave : Epreuve 2 ! Et baste de diantre, qu'est-ce que j'ai aimé cette épreuve à variantes ! Câlin A concourir comme à lire, ce fut un délice. Vu les commentaires ci-dessus, je trouve les miens un peu pathétique hahaha.

- Les Chroniques d'Iridaë X Valoran's Battlefront
J'ai aimé : Les styles des deux membres et ces citations en début de post, notamment ceux de Madelle qui formaient à eux-seuls un poème. Niveau écriture, niveau ambiance, niveau immersion, c'était parfait... mais...
J'ai moins aimé : A mon grand damne, la variante ne me semble pas respectée sur ce mini-rp ou, du moins, elle passe nettement en arrière-plan. Je peine à voir le livre éducatif dans tout cela mais plutôt un mini-rp crossover.

- Peek a Boo X Why
J'ai aimé : Le style de Peek a Boo <3. Je trouve intéressant de prendre l'intitulé de l'épreuve au pied de la lettre : ils rentrent littéralement dans le livre en prenant la place des personnages. L'ambiance de la cantina et le délire space opera (notamment au niveau des aliens) sont parfaitement retranscrits.
J'ai moins aimé : La couleur de police qui piquait les yeux (PaB). La fin ! :/ Elle arrive comme un cheveu sur la soupe, sans être préparée en amont, on est au coeur de l'action et puis... PAF ! fin.

- La Sérénissime X Master Poké
J'ai aimé : Ce fut une lecture très agréable. Au départ, j'ai eu peur de voir le post-apo nucléaire de la variante transformé en un post-apo zombie mais non, ce n'était qu'une métaphore rondement menée. L'idée d'écrire sur le livre pour en sortir fut très intéressante.
J'ai moins aimé : Je regrette que Master Poké ait renoncé à l'emploi des Pokemons, ce qui enlevait une partie du sel du crossover. J'ai moyennement apprécié, aussi, la référence aussi explicite à
Death Note
, mais ce n'est qu'un avis personnel.

- Dusk Lumiris X Four Seasons
J'ai aimé : La référence à Agatha Christie.
J'ai moins aimé : Là aussi, regret du non emploi des Pokemons. Je n'arrivai pas à rentrer dans le texte qui ne présentait aucun suspense ; les personnages étaient trop des spectateurs connaissant l'histoire.

- Esquisse X Epicarena
J'ai aimé : Très très cool ce mini-rp que ce soit l'ambiance, les styles, la progression, ... Tout, en fait. Ce fut aussi le premier mini-rp que j'ai lu qui a fait "gagner" le livre en tuant les personnages, sur le coup, j'ai trouvé cela original.
J'ai moins aimé : M'enfin presque... juste un petit détail regrettable ; je trouve la panique trop rapide dans la forme de sa description, on ressent mal le vide du choc.

- Terrae X Tasty Tales
J'ai aimé : La phrase d'accroche d'Afya est de toute beauté ! <3 Et vraiment, chapeau bas (haha xD) pour avoir su si bien respecter la variante que je trouve personnellement très compliquée. Et puis, toutes ces références diverses parsemées ici et là, un délice.
J'ai moins aimé : J'suis pas sûre d'avoir tout compris 8D.

- Infernum X Hikari Sekai
J'ai aimé : Des LOUPS ! De la MYTHOLOGIE ! *n'est pas objective pour un sou* Disons-le clairement : ce mini-rp débutait avec un gros handicap parce que j'avais des attentes très, très hautes (antiquiste/professeure/historienne oblige). La deuxième partie du mini-rp répond donc bien plus à ces attentes que la première grâce aux vers et à une ambiance plus épique que le début.
J'ai moins aimé : J'attendais du style à la Homère, j'ai eu du Percy Jackson. Il manquait, à mon sens, surtout au début, un réel souffle épique, un style précis de l'épopée mythologique (grecque ici, mais on aurait pu choisir le style des sagas norroises ou du Kalevala finnois, ou de Virgile, pour les Romains).

- Madelle X Metro
J'ai aimé : Les vers ! <3 Ce mini-rp est très bien soutenu par des styles efficaces. J'ai particulièrement aimé que le début soit légèrement drôle, du fait de la situation cocasse, mais que l'ambiance de la tragédie happe finalement les protagonistes imprévues ; tout devient alors plus tragique, comme si le Destin se riait du paradoxe du crossover. C'est le deuxième mini-rp qui tue ses personnages, d'ailleurs, mais quelle violence ! :o La tragédie est allée jusqu'au bout.
J'ai moins aimé : Je m'attendais au départ à de la tragédie grecque 8D. (Quoi ? Il faut bien mettre quelque chose, non ?)

- Just Married X Ilukaan
J'ai aimé : Les styles qui réussissent très bien à donner le ton du caractère des personnages ; ils transparaissent derrière les mots. Et j'aime les points de vue internes.
J'ai moins aimé : Je dois avouer que je n'ai pas trop compris la variante... je m'attendais à quelque chose de plus survolté et délirant alors que le choix des membres a été, dans un premier temps, de choisir le livre de jeunesse. Or je ne suis pas du tout d'accord avec l'intitulé de la variante : les livres de jeunesse n'ont pas un style d'enfant de neuf ans ; pensez donc à L'Oeil du Loup de Pennac (ou tous ses autres ouvrages). Et je pense que c'est cette ambiguïté qui rend ce mini-rp aussi bancal (moins sur la deuxième moitié).
Anonymous
L'Aveugle [FS]
Invité
le Ven 29 Mar - 22:31
Bonjour, Stilgar,

J'aimerais revenir sur tes critiques. Evidemment, en tant que membre de Four Seasons, j'ai lu en premier ton avis sur le texte d'une de nos championnes, Titania. Mais devant la dureté de tes mots, j'ai lu également tes autres "avis", qui s'apparentent vraiment davantage à des critiques.
Procédons points par points, veux-tu ?

Je n'ai rien contre les critiques, au contraire ! J'estime que pour progresser, il faut les accepter, bonnes comme mauvaises. Mais tu es un professeur, si j'ai bien compris ? Tu dois donc avoir connaissance de la puissance des mots, surtout lorsqu'ils sont rendus aussi froids par la virtualité. Un mot écrit sur un ordinateur n'a pas d'émotions, il n'a pas de nuances. Si tu dis "mauvais", la personne lira "mauvais". Pas médiocre, pas améliorable, mais mauvais. Avec des mots, il est facile de ruiner le moral, de rabaisser plus ou moins consciemment. J'espère que tu es moins violent avec tes élèves ! Parce que si dans un concours où l'on cherche à s'amuser tu fais preuve d'une telle acerbité, je n'ose pas imaginer la manière dont tu évalues tes élèves. Car le problème est tout là : outre la compétitivité de l'Interforum, les champions sont - normalement - là pour s'amuser. C'est d'ailleurs un point que tu as soulevé toi-même : "C’est mignon vos petits commentaires HRP, par contre, au moins ça vous a plu, c’est le principal, et la seule chose qui compte, même." Tu le dis avec tes propres mots : malgré toutes les critiques que tu peux adresser, l'important a été le plaisir que les partenaires de RPs ont eu à écrire. Alors pourquoi s'adresser à eux aussi durement ?

Cela m'amène donc à mon deuxième point, c'est à dire le complément du premier : la violence des termes.

Comme le je disais, les critiques, c'est important. Quand elles sont positives, tu es très certainement jouissif à lire par ceux ayant écrit les œuvres qui ont ainsi gagné ton intérêt. Un petit exemple : "C’est très, très bon. [...] C’est vraiment très, très bon.". Tu es franc, dans le bon comme dans le mauvais. Il n'y a pas vraiment de mal à cela, au contraire !...Sauf quand cela se révèle humiliant, voire rabaissant. Un petit exemple pour illustrer cela :

"Notez, je veux bien admettre que je n’ai pas du tout vu le thème alors qu’il était bien présent par de subtiles allusions, et que je sois très con – enfin là si vous ne vous en étiez pas rendu compte vous-même c’est que vous aussi avez un QI à deux chiffres, du genre à croire que le QI a une quelconque valeur scientifique, par exemple[...]" Une allusion au QI, c'est vache tout de même. Alors certes, on peut estimer que tu n'envisages même pas la possibilité qu'ils n'aient pas bien lus le thème. Mais tout de même, un peu de retenue, que diable ! Il y a d'autre moyens moins durs de s'exprimer. D'ailleurs, cette phrase passait très bien dans ta critique sans cette allusion superflue au QI.

Passons à mon dernier point : la lecture des textes en tant que tels. Mon exemple pour l'illustrer est bien plus subjectif que le précédent : la critique du texte de Titania, qui m'a bien sûr le plus frappé. Je connais le personnage et la rolliste, je ne prétend donc pas être impartiale. Mais c'est justement le fait d'en parler avec elle qui m'a décidé à t'écrire ce "petit" pavé.

Dans cette critique, tu expliques bien que tu trouves le personnage de Titania inconstant, sans cohérence logique dans cet univers. Notamment : "Être inférieur ? Tu t’es accrochée au bras d’un autre être inférieur, d’un autre humain/roturier trente secondes avant, à savoir Even. Merde ou quoi ? La continuité, c’est bien, non ?" en faisant référence  en termes encore une fois assez durs à une des phrases de Titania en question. J'apprécie les critiques...Mais j'aime surtout quand elles font l'effort de bien lire le texte en question avant de trancher leur avis. En effet, si l'on lit un tantinet bien le texte de Titania, on retrouve ce genre de phrases :

"Le regard écarquillé par cette confirmation, comme si ce meurtre pouvait l’affecter, Titania saisit le bras du jeune homme, malgré la répulsion que ce contact avec une créature aussi laide engendrait en elle. Sa voix se fit chevrotante, alors qu’elle était sûre de ce qu’elle faisait.
« Je vous en prie, ne me laissez pas seule ici... »
"

Faisons une petite analyse de texte : "comme si ce meurtre pouvait l'affecter" montre bien qu'elle n'en a rien à faire, première preuve de son insensibilité. "[...]Chevrotante, alors qu'elle était sûre de ce qu'elle faisant" suivi d'une phrase pathétique utilisant le même ton, montre bien qu'elle fait semblant de se comporter de manière si pathétique, et que saisir ce bras fait donc partie d'une stratégie de sa part pour se trouver un allié dans cette foule d'inconnu. Mais peut-être mon interprétation vient-elle de ma connaissance du personnage ? Prenons une autre phrase, dans ce cas : "Titania espérait sincèrement que son jeu serait assez bon pour qu’elle puisse rentrer sans problème." On retrouve précisément le terme de "jeu", qui est utilisé pour qualifier son comportement, ce qui semble donc confirmer mon interprétation. Rien qu'avec ces quelques mots, on peut comprendre que Titania n'est PAS ce qu'elle prétend être...Et donc qu'il y a bien la continuité que tu trouves manquante.

Je pourrais faire le même genre de remarque sur la transformation en humaine, qui est explicitée au début du RP, mais je commence à trop m'étendre. De plus, je peux faire une concession : ce RP manquait de précisions sur le contexte des personnages et sur celui du forum en général. Peut-être que cela aurait aidé ta compréhension - et celle des autres lecteurs.

Pour résumer, je te trouve très virulent dans ton utilisation des mots, et je pense que tu es passé trop en surface sur certains RPs. Tu es cependant honnête sur la dureté de tes mots, je dois te le reconnaitre : " Et du coup, dans mes commentaires, si les précédents étaient déjà pas toujours bienveillants, là, ça va être Guérande, je vous le dis. Enfin souvenez-vous que je ne prétends pas à beaucoup plus qu’à faire mon petit comique de service, et certainement pas à de l’objectivité, même si je comprendrais qu’on pense l’inverse à certains moments." Il n'y a AUCUN problème, selon moi, à manquer d'objectivité. Au contraire : j'estime qu'il faut savoir être franc, sur ce qu'on aime et sur ce qu'on n'aime pas. Par exemple, je te rejoins entièrement sur ton point de vue de l'utilisation de la 2ème personne du singulier : je n'apprécie guère les textes qui l'utilisent sans justification. Mais j'estime également qu'il faut savoir prendre des gants, sur Internet : les mots blessent, même s'ils se veulent juste honnêtes.

J'ignore si tu liras ce pavé, ou si tu en tireras un quelconque intérêt. J'ignore aussi si mes propos sont pertinents, et pour être franche à mon tour, je m'en fiche : j'avais besoin de m'exprimer, de donner à mon tour mon avis. Mais si l'on s'ouvre à la critique, peut-être peut-on s'ouvrir à la critique de critique ?

Sur ce, je te souhaite une bonne soirée/journée.

Avy
Anonymous
Silivren[NRP]
Invité
le Ven 29 Mar - 22:55
Coucou à toi.

Je voulais juste préciser que tu t'es trompée de personne. J'ai eu un véritable stress en commençant à lire, parce que je me disais "Mince, ma fatigue m'a-t-elle fait être trop succincte, et par là, trop sèche ?" et plus je lisais, moins je comprenais. Du moins, avant de retourner voir les commentaires précédents que je me gardais de lire pour éviter de me spoiler les épreuves encore non lues. Tu référençais quelqu'un d'autre que moi.

Mais en relisant après coup mes courtes remarques sur ce mini-rp, je trouve que je n'ai peut-être pas assez développé ma pensée. Moi aussi, le mélange loup/humain m'avait étonné mais, ayant lu plusieurs textes de Four Seasons, la chose était déjà acté dans mon esprit ; j'ai bien compris que Titania continuait de penser en louve en ayant une forme humaine et si c'est ambigu au début, c'est parce que ça l'est aussi pour elle. La seule chose que j'ai regretté (et c'est là que ma courte phrase pêche ; on dirait que je critique négativement, alors que c'est seulement un regret), c'est que le côté suspense du roman policier ressort peu dans le texte.
Anonymous
Avy [FS]
Invité
le Ven 29 Mar - 23:14
Bonjour à nouveau Silivren (mais pour de vrai cette fois),

Je m'excuse sincèrement de la confusion ! Je critique sur le fait de bien lire, puis je commets la même erreur ? Quelle ironie ! Je me permets donc 2 mea-culpa :

-A Silivren : Ce n'est pas à toi que la critique s'adressait ! Pour le coup, je n'ai rien de particuliers à dire sur ta critique, elle n'était ni virulente ni douce, c'est une critique en bonne et due forme - mais peu argumentée ! Et en me rendant compte de mon erreur , je me suis également rendue compte que c'était toi le professeur ? Cela m'amène donc à mon second mea-culpa, destiné à Stilgar.

-A Stilgar : en relisant rapidement tes avis, je me suis rendue compte que tu n'étais pas professeur (j'ai lu vite cependant). Je tiens donc à m'excuser de ce point là, preuve de ma confusion avec Silivren.

Bonne continuation à vous deux et encore navrée de la confusion,

Avy

PS : C'est vraiment ennuyeux de ne pas pouvoir éditer ses messages...Dure est la vie des invités !
Anonymous
Marie-Anne A. Iyumi [MP]
Invité
le Ven 29 Mar - 23:20
Je crois qu'Avy faisait mention de Stilgar, dont les commentaires ( ou enfin, les critiques ) ne se font pas dans la dentelle.
Je pense aussi qu'il y a moyen de faire dans le respect et dans le tact, tout en restant honnête et fidèle à ses impressions. C'est une joute rp  amicale interforums - c'est pour le plaisir d'écrire et de partager un morceau de soi, des personnages que l'on a créé et que l'on joue au quotidien. C'est sûr qu'en tant que Champions, on représente notre forum d'origine, mais ce n'est pas pour autant qu'il faut faire preuve de méchanceté gratuite si un détail ou un style a déplu.

D'ailleurs, j'écris en italique parce que j'aime le rendu et parce que j'aime bien différencier mes personnages dans la manière de présenter mes postes rps. Je ne suis pas écrivaine ni professeur, mais une simple rplayeuse qui y va au fil de ses envies. Alors non, je ne crois pas que Toru vienne d'un forum du " Tiers-Monde " comme tu le dis si bien, et moi non plus, je ne viens pas de là.  

À bon entendeur,

Mara.
Stilgar
« Petit Pimousse au rapport ! »
Personnages : Crevette
Messages : 123
Date d'inscription : 07/01/2019
Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 30 Mar - 2:25
Je vois que d’autres ont posté, je m’occuperai de vous aussi chers petits, mais d’abord, le gros du boulot avec Avy. Si vous voulez passer directement à ce que vous intéresse, je ctrl+f et votre pseudal. (Enfin j’dis ça mais ça ne concerne que Mara.)
     Enfin si, lisez quand-même le premier paragraphe pour Avy, il vous concerne tous.


On commence donc par [g]Avy[/g].  


(1)      Hé bien écoute, déjà, merci pour le temps de cerveau que tu as investi dans ton gros pavé, là. Alors, hem, je te réponds parce que j’estime que certaines personnes autres que toi et moi pourraient être intéressées par la question, donc par respect pour eux je vais garder cela public, mais, aussi par respect pour eux et l’objectif premier de ce topic, je te demande, si tu veux me répondre, de quelque manière que ce soit, de passer par Discord, afin de ne pas détourner ce topic de son sujet initial. Ainsi, si tant est que tu juges qu’il y a quoi que ce soit à ajouter – et je doute fort de l’inverse – on pourra tailler une bavette en privé, et aboutir à une conclusion satisfaisante pour nous deux, et qui ne laissera pas nos lecteurs dans le flou.



(2)      On va revenir point par point, pour se calquer sur ta démarche. Désolé ceux qui aiment quand je montre mes compétences de paludier, mais là, on va rester sur du beurre non-breton.  



(3) J'aimerais revenir sur tes critiques.
     Alors, ce ne sont pas des critiques. J’insiste beaucoup là-dessus, parce qu’une critique, c’est quelque chose qui requiert de la méthode, or, je n’ai utilisé aucune méthode ici. La valeur de mon compte-rendu est donc nulle, ou très faible. Si j’avais voulu faire une critique, j’aurais utilisé le mot, je me serai posé comme une quelconque figure d’autorité, et je n’aurai pas dit :  
Enfin souvenez-vous que je ne prétends pas à beaucoup plus qu’à faire mon petit comique de service, et certainement pas à de l’objectivité
     Ou encore :
Bien entendu, l’ensemble se veut bien plus humoristique est est une version exagérée (ou pas) de ce que j’en pense

     Mais bon, qui aurais-je été pour oser prétendre à donner une critique ? À faire autorité ? Personne. Personne.  



(4) Mais devant la dureté de tes mots, j'ai lu également tes autres "avis", qui s'apparentent vraiment davantage à des critiques.
     Il est vrai qu’à certain moments, on aurait presque l’impression que je donne un cours. Il n’en est rien, et ce pour une simple et bonne raison, c’est qu’on peut me répondre, et dire que je suis un imbécile qui n’a rien compris, ce que tu as fait par ailleurs. Un cours est par nature vertical. À la rigueur, on pourrait estimer que je donne mes connaissances sur un sujet technique. Mais le principe d’une connaissance c’est qu’elle est toujours incomplète, et donc là aussi, je suis ouvert aux différents apports sur la question.



(5) Mais tu es un professeur, si j'ai bien compris ?
     Je me permets de revenir dessus, nous sommes sur Internet, Règle n°3 d’Internet : We are anonymous. Nous sommes anonymes. Donc pour des raisons évidentes je ne vais ni confirmer, ni infirmer, et de demander à l’avenir de faire preuve de plus de réserves sur l’identité et la vie privée des gens dont tu ne connais même pas le prénom. Je vois que tu t’es corrigée, c’est bien, mais la prochaine fois, préviens plutôt que guéris. Là, pour ton bien, je te le dis, c’est une faute, qui peux devenir grave dans certains cas. Et tu prouves être quelqu’un de largement assez intelligent pour être capable de ne plus la refaire.



(6) Avec des mots, il est facile de ruiner le moral, de rabaisser plus ou moins consciemment.
     Alors, oui. Effectivement. J’ai un vocabulaire qui peut être ressenti comme violent en fonction de la sensibilité de chacun. Ton reproche est réel. Après longue discussions avec une personne dont je tairai le nom par souci d’anonymat, j’ai pu un peu comprendre ta position, et je vais donc d’abord me borner à expliquer pourquoi j’ai une position antithétique. Je refuse, catégoriquement, qu’on infantilise les gens. Sur-protéger fait beaucoup plus de mal que de bien je trouve, et à titre personnel, j’ai découvert Internet en passant par sa partie la plus violente, et le plus tôt possible. J’en ai effectivement souffert, mais grandir fait extrêmement mal. Physiquement, intellectuellement, mentalement. Un truc que j’ai découvert, par exemple, et qui fut d’une violence inouïe à l’époque, c’est découvrir ce que c’était que d’avoir tort. Mais en attendant, ça m’a rendu des services innombrables par la suite, et si c’était à refaire, je rendrai ça encore plus violent et encore plus précoce.  
     Mais j’ai aussi appris quelque chose d’autre, c’est que le prosélytisme des valeurs est pernicieux, voire carrément dangereux. Maintenant que tu connais ma position, je ne vais pas te dire que j’ai raison, et que tu as tort, parce que ça n’aurait aucun sens, je vais plutôt te proposer ce qui suit. Ça a valeur de suggestion, de conseil, pas de commandement. Quand on est face à quelque chose de violent, plutôt que de l’endurer, on peut le laisser couler à travers soi. Là, c’était violent, mais aussi léger – parce que j’aurais pu sans forcer être bien plus méchant, et parce que c’était de l’humour, et l’humour, c’est léger – donc c’est un bon test avant de se confronter à quelque chose de très violent et de très sérieux. Une manière de laisser couler serait de se rappeler la posture de celui qui parle. Qui suis-je ? Je ne suis investi d’aucune autorité. Je ne suis personne. Que vaut mon avis, dès lors ? Rien, ou rien de plus que la valeur qu’on y fixe. N’y fixez aucune valeur. Et riez. Ma seconde technique découle de la précédente, mais ne repose pas sur elle. Quand on vous attaque, on peut essayer de tourner l’attaque en dérision. Retournez la violence, l’agressivité de l’attaquant contre lui. Si j’ai été honnête dans ma démarche à but humoristique, qu’on me réponde avec humour l’aurait prouvé, vu que j’aurais bien rigolé en retour. Si j’avais été malhonnête et caché ma bile sous le manteau blanc de l’humour interdisant toute critique, je ne me serai pas marré, l’imposture aurait été dévoilée, et je serais passé pour un gros, gros con.  



(7) Car le problème est tout là : outre la compétitivité de l'Interforum, les champions sont - normalement - là pour s'amuser. C'est d'ailleurs un point que tu as soulevé toi-même : "C’est mignon vos petits commentaires HRP, par contre, au moins ça vous a plu, c’est le principal, et la seule chose qui compte, même." Tu le dis avec tes propres mots : malgré toutes les critiques que tu peux adresser, l'important a été le plaisir que les partenaires de RPs ont eu à écrire. Alors pourquoi s'adresser à eux aussi durement ?
     Honnêtement, je pensai que désamorcer régulièrement ce qui était déjà désamorcé dans les introductions ferait réfléchir les gens. Peut-être ne l’ai-je pas fait assez, ou pas de la bonne façon, ou je-ne-sais quoi. Je ne m’adressai pas à eux durement pour le plaisir de faire du mal, mais parce que contrairement à ce que tu sembles penser, pour moi, l’expression seule ne détermine pas la violence d’un propos. J’en veux pour preuve qu’on peut faire preuve d’une violence extrême tout en se montrant très diplomate dans son expression. Et qu’on peut vouloir ton bien en te parlant comme si tu étais une pauvre merde. (Notez que je ne me vois pas dans ce dernier cas : je parlai avec dureté certainement pas en pensant éduquer qui que ce soit, mais juste parce que ça avait un potentiel humoristique.) J’avais pris le risque, je le prends toujours, nous le prenons du reste tous, que notre propos soit mal interprété. Je savais que le ton porterait à confusion, mais pensai que le désamorçage régulier suffirait. Il semblerait qu’il n’a pas suffi. J’ai perdu mon pari. Dès lors, je m’en excuse. C’est la moindre des choses. La moindre des choses est aussi de signaler que ça ne va pas m’arrêter, parce que j’estime avoir assez désamorcé, avoir assez offert de solutions pour passer outre, et que faire de votre réaction une censure serait moralement discutable. Après tout, vous ne réclamiez pas une censure, mais un échange de points de vue.



(8) Tu es franc, dans le bon comme dans le mauvais. Il n'y a pas vraiment de mal à cela, au contraire !...Sauf quand cela se révèle humiliant, voire rabaissant. Un petit exemple pour illustrer cela :
     Le problème c’est que tu n’as pas compris l’exemple que tu as pris, et de fait, je ne vois pas ce qu’il y a pu avoir eu d’humiliant. Donc ben, par honnêteté intellectuelle, je ne vais pas pouvoir me prononcer.  



(9) Là votre participation c’était « on se rencontre dans un lieu inconnu après avoir lu un bouquin ». La variante livre éducatif, elle vous est complètement passée au-dessus de la tête. Alors oui c’est pas un thème facile, mais à un moment il faut jouer le jeu. Notez, je veux bien admettre que je n’ai pas du tout vu le thème alors qu’il était bien présent par de subtiles allusions, et que je sois très con – enfin là si vous ne vous en étiez pas rendu compte vous-même c’est que vous aussi avez un QI à deux chiffres, du genre à croire que le QI a une quelconque valeur scientifique, par exemple –, mais tout de même, voici les seuls passages que j’ai repéré en faisant mention, tous deux dans les premiers posts :
Livre dont elle connaissait par cœur le contenu, puisqu’il s’agissait d’un recueil de légendes et de chroniques depuis la création d’Irydaë
~
L’écriture adaptée aux enfants, leur relatant les légendes de Runeterra et les illustrations les accompagnant éveillèrent des souvenirs longtemps disparus à l’inventeur, c’est comme si il y était…
C’est un peu maigre.

     Je vais reprendre dans le détail. La phrase incriminée est longue et avec une construction particulière, donc si on la lit de travers, ça peut donner l’inverse de ce qu’elle dit. Si on réduit la phrase à sa proposition principale, ça donne :  
Je veux bien admettre que je n’ai pas du tout vu le thème.
     Je détaille en donnant un exemple :  
mais tout de même, voici les seuls passages que j’ai repéré en faisant mention, tous deux dans les premiers posts : [exemples].
     Ce qui donne :  
Je veux bien admettre que je n’ai pas du tout vu le thème, mais tout de même, voici les seuls passages que j’ai repéré en faisant mention, tous deux dans les premiers posts : [exemples].
     J’admets que j’ai pu faire complètement fausse route dans mon interprétation :  
alors qu’il était bien présent par de subtiles allusions
     Ce qui donne :  
Je veux bien admettre que je n’ai pas du tout vu le thème, alors qu’il était bien présent par de subtiles allusions, mais tout de même, voici les seuls passages que j’ai repéré en faisant mention, tous deux dans les premiers posts : [exemples].
     J’introduis l’élément comique et l’auto-dérision :  
[Je veux bien admettre] que je sois très con
Ce qui nous donne :  
Je veux bien admettre que je n’ai pas du tout vu le thème, alors qu’il était bien présent par de subtiles allusions, et que je sois très con, mais tout de même, voici les seuls passages que j’ai repéré en faisant mention, tous deux dans les premiers posts : [exemples].
J’appuie l’auto-dérision : Seul un imbécile ne se serait pas rendu compte que j’étais un imbécile, car ça tombe sous le sens. Ça ne veux PAS dire que vous êtes cons. Ça sert à appuyer la proposition précédente. Et quand bien-même je dirais que vous êtes cons, il y a le « vous aussi », ce qui m’inclue dans le groupe des cons.
enfin là si vous ne vous en étiez pas rendu compte vous-même c’est que vous aussi avez un QI à deux chiffres
Ce qui nous donne :  
Je veux bien admettre que je n’ai pas du tout vu le thème, alors qu’il était bien présent par de subtiles allusions, et que je sois très con, – enfin là si vous ne vous en étiez pas rendu compte vous-même c’est que vous aussi avez un QI à deux chiffres – mais tout de même, voici les seuls passages que j’ai repéré en faisant mention, tous deux dans les premiers posts : [exemples].
Et enfin, je désamorce ce qui aurait pu passer pour une insulte, vu que je dis au premier degré « si toi pas penser ça toi y’en a con », en invalidant le concept invoqué, ET celui qui l’utilise, à savoir moi, donc en le faisant passer pour un con. Donc, je dis 1) que je suis con, 2) que ce qui pourrait mesurer votre intelligence n’a aucune valeur, et ne dit donc rien sur vous 3) mais que ça en dit beaucoup sur celui qui l’utilise, à savoir moi, et fais donc de moi un con².
du genre à croire que le QI a une quelconque valeur scientifique, par exemple
Ce qui nous donne :  
Je veux bien admettre que je n’ai pas du tout vu le thème, alors qu’il était bien présent par de subtiles allusions, et que je sois très con, – enfin là si vous ne vous en étiez pas rendu compte vous-même c’est que vous aussi avez un QI à deux chiffres, du genre à croire que le QI a une quelconque valeur scientifique, par exemple – mais tout de même, voici les seuls passages que j’ai repéré en faisant mention, tous deux dans les premiers posts : [exemples].



(10) J'apprécie les critiques...Mais j'aime surtout quand elles font l'effort de bien lire le texte en question avant de trancher leur avis.
     Ouaip, moi aussi. Et effectivement, je me suis bien planté sur son texte. Et du coup oui, mon avis était, si on prend en compte le texte en lui-même, infondé. Ton analyse est très pertinente. De mon côté, si j’ai trouvé ça peu clair, il doit y avoir une raison, qui est, je pense, la même qui a fait que tu as mal compris ce que je voulais dire, à savoir, on a mal lu. Bon ben voilà. La question est maintenant de savoir : est-ce la faute des auteurs qui n’ont par réussi à se faire comprendre, ou est-ce la faute des lecteurs qui n’ont pas fait un effort suffisant et jugé trop hâtivement ? C’est un débat houleux, qui agite les littérateurs et les universitaires, dans lequel je ne vais pas entrer, parce que je m’en moque, franchement, de savoir à qui la faute.  



(11) J'ignore si tu liras ce pavé, ou si tu en tireras un quelconque intérêt. J'ignore aussi si mes propos sont pertinents, et pour être franche à mon tour, je m'en fiche : j'avais besoin de m'exprimer, de donner à mon tour mon avis.
     Et j’ignore si tu liras le mien et y trouveras joie et félicité, et je m’en moque aussi, parce que je suis sur Internet et que j’estime que très peu de choses ont de valeur sur Internet. Mais encore une fois, le prosélytisme des valeurs est généralement une aporie, visiblement ça avait de la valeur pour toi, et bien, à ce titre, je te souhaite le bonheur en toute sincérité, et j’espère avoir assez mis mon je-m’en-foutisme de côté pour faire quelque chose qui puisse être compatible avec nos deux points de vue opposés.

     (Note : Il y a une conclusion après le passage pour Mara si tu veux le sauter.)









Mara :
(12) Je pense aussi qu'il y a moyen de faire dans le respect et dans le tact, tout en restant honnête et fidèle à ses impressions.
     Tout à fait, mais il y a aussi moyen de faire sans, tout en n’étant pas foncièrement insultant. Je te renvoie à ce que j’ai dit au (6).



(13) C'est sûr qu'en tant que Champions, on représente notre forum d'origine, mais ce n'est pas pour autant qu'il faut faire preuve de méchanceté gratuite si un détail ou un style a déplu.
     Ce n’était pas de la méchanceté gratuite. Autrement, je n’aurais pas dit :  
Bon allez, c’est l’heure de mon compte-rendu. Faites attention, il comprendra beaucoup de :
– sel

     Ou :
Et c’est en vers. Bon, s’il y avait un prix de l’originalité je te le donnerai, mais en fait je suis bien trop con pour apprécier de l’écriture en vers.
     Ou :  
Et du coup, dans mes commentaires, si les précédents étaient déjà pas toujours bienveillants, là, ça va être Guérande, je vous le dis.
     Ou :
Notez, je veux bien admettre que je n’ai pas du tout vu le thème alors qu’il était bien présent par de subtiles allusions, et que je sois très con
  Ou encore :
C’est mignon vos petits commentaires HRP, par contre, au moins ça vous a plu, c’est le principal, et la seule chose qui compte, même
     Si j’avais voulu être méchant dans le seul but d’être méchant, je n’aurai ni prévenu, ni désamorcé, et crois-moi, crois-moi, j’aurais été bien, bien pire.  



(14) D'ailleurs, j'écris en italique parce que j'aime le rendu
     Aucun des mes arguments n’ont de valeur face à celui-là. Sans rire. J’ai dit écrire sans prétendre à l’objectivité, fin. Si tu aimes, bah fais-le, écoute. Mais admets aussi que ça va te pénaliser pour ce qui va être de mon appréciation. Tiens, moi, par exemple, je me suis cassé le cul à trouver des polices adaptées et à les rendre le plus lisible possible, et j’ai reçu comme avis négatif que mes polices n’étaient pas bien lisibles. Bon ben voilà. Qu’est-ce que je peux opposer à cela ? Elle a pas aimé. Moi oui. Tu aimes l’italique partout. Moi non. Fin. Je pense, sérieusement, je pense qu’il y a un bon et un mauvais goût, que certaines choses ne peuvent pas être considérées comme belles, ou comme de l’art, pour x raisons, mais cela ne me permets en rien de dire quoi que ce soit sur l’avis de quelqu’un. Je peux lui expliquer en quoi je pense qu’il a tort, mais pas en quoi son avis est mauvais, parce qu’un avis ne peut pas être évalué selon un critère bien/mal, vu que c’est lui qui évalue selon un critère bien/mal.  



(15) Alors non, je ne crois pas que Toru vienne d'un forum du " Tiers-Monde " comme tu le dis si bien, et moi non plus, je ne viens pas de là
     « comme je ne le dis pas du tout » serait plus exact. Ton fofo est un forumactif, donc avec des possibilités d’écriture comparables. Donc non, si j’avais dis que tu venais d’un forum ne disposant pas de cette richesse d’outillage, j’aurais dis quelque chose de faux. Par contre, j’ai dit :  
De l’italique. Ben non. Non. L’italique, on l’utilise quand on est sur un forum du Tiers-monde, où il n’y a que ça et le gras pour faire des différenciations entre narration, pensée et dialogues
     « Où il n’y a que ça ». Ce n’est pas le cas. Il n’y a pas que ça sur ton forum. Je n’émettais pas un avis sur ton forum, mais sur ton utilisation de ses capacités. Et tu noteras que j’ai émis cet avis pour presque tous ceux qui firent la même chose.  
     Et si tu as été choquée par « Tiers-monde », c’est une expression de Guerre Froide désignant les pays ayant une valeur stratégique trop faible pour être dans un des deux blocs, ou alors qui ont revendiqué le statut de pays non-aligné. Et cette étiquette désigne quasi-exclusivement des pays pauvres, ou très pauvres. Ce n’est pas une insulte de dire d’un pauvre qu’il est pauvre. C’est une insulte par contre de déduire de cette pauvreté des choses (un manque d’intelligence, de dignité, de culture, etc) sans les avoir prouvées au préalable.  






     Pour conclure, mon Discord : Stilgar#2008 si vous voulez en rajouter, encore une fois je ne répondrai plus à ce qui aura trait à ce sujet et qui sera posté à la suite, mais je reste ouvert à toute sollicitation en privé. Et ça ne va pas m’empêcher de continuer mes compte-rendus si j’en ai envie, parce que la censure, c’est pas bien, et que j’estime avoir donné assez d’explications, d’outils de désamorçage, et d’avertissements, et si vous pensez l’inverse, de moyens de communication pour en parler.


Crevette : color=#33cc99 — Mlle. Ngwenya : color=#13f78a — Amundsen : color=#ffcc33 — Police : font=Yu Mincho Light, serif
Jaune
Maximum 100 caractères !
Messages : 18
Date d'inscription : 22/01/2019
Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 30 Mar - 3:39
En écrivant ce message, je ne souhaite pas écrire un commentaire de texte, mais simplement répondre à celui de Sona, puisque je suis le joueur de Wittgenstein - les pseudonymes sur Esquisse sont tels que je ne sais pas si c'est clair au premier abord.

En premier lieu, je tiens à te remercier pour ton commentaire. Avoir un retour, ça fait toujours plaisir surtout quand il est aussi gentil que celui-là - en plus tu as mentionné qu'il était difficile pour toi de parler du texte. Je ne sais ni de quelle difficulté tu parles, ni ce qui la cause, puisque tu ne t'attardes logiquement pas dessus, mais je pense qu'il est important pour moi de te dire que ça a été bien reçu, et que j'apprécie le fait que tu aies été jusqu'au commentaire.

Je suis de nature à m'épancher, et à ne pas être totalement clair parfois - parce que je complexifie facilement les choses - mais je vais essayer de répondre à ta question. Cela risque un peu plus de ressembler à un monologue sur mon texte puisque je ne sais pas par quel bout le prendre, et que, puisque l'on m'en donne l'occasion, j'ai des détails qui me tiennent à cœur à pointer du doigt. Je ne suis d'ailleurs pas surpris que l'on puisse avoir du mal à trouver certaines subtilités, ou qu'un flou puisse régner puisque, en soi, il est entretenu par le texte et est aussi placé là volontairement pour que le lecteur puisse avoir une interprétation qui lui est propre, et qu'en discuter soit potentiellement enrichissant. C'est peut-être présomptueux, mais je voulais une fin ouverte sur toute cette histoire.

Esquisse est un monde loufoque et absurde, mais qui n'est certes pas dénué de cohérence. La preuve en est qu'il y a présence de vie, et que la vie requiert de la cohérence de la part des processus complexes qui lui sont associés. Mon texte se base sur un problème simple, que peut rencontrer n'importe qui en arrivant - puisque les gens se réveillent sur l'Esquisse, parfois avec des changements brutaux de corps et de personnalités, alors qu'ils vivaient auparavant sur Terre. Ceux qui vivent en ce lieu s'y sont adaptés très facilement, et ils ne cherchent pour la plupart pas à en exploiter les mystères ou à le comprendre, ce qui est nécessaire pour la survie. Ceux qui sont supposés faire cela, les scientifiques - ou cyantifiques - sont perçus comme des savants fous plutôt que des chercheurs : ils ne sont plus en phase avec la réalité, se perdent dans des considérations qui ne servent à personne. Ce dernier point est globalement sous-entendu dans le contexte d'Esquisse.

Il est de notoriété publique que le citoyen lambda accepte l’absurde régnant en Esquisse à une vitesse folle, se détournant de toute démarche de compréhension des mystères qui l’entoure. Les scientifiques sont rares, et plus rares encore sont ceux qui, présentés à une situation problématique, vont chercher à élucider celle-ci plutôt que de l’attribuer à un concept peu fondé de ‘nature de l’Esquisse’1. De même, les mémoires publiés par quelques scientifiques mettent en évidence un point tournant dans leurs travaux à partir duquel ceux-ci se focalisent sur un champ très restreint de connaissances, avec un faible potentiel d’augmentation du niveau de vie des habitants, et devenant envahissant au point de détourner de tout autre travaux2. Ces éléments conduisent au mythe populaire du savant fou - et à leur abondance générale dans la Ville3. L’ensemble de ces observations étaient jusqu’alors inexpliquées.

Tout cela, c'est la réalité de quelqu'un qui découvre l'Esquisse, et qui ne peut compter ni sur ses pairs qui sont trop acclimatés pour lui, ni sur les hommes de sciences qu'il ne comprend tout simplement pas - ce qui correspond globalement à l'opinion publique à leur égard. C'est l'accroche de la théorie du complot que j'ai voulu tisser dans mon texte : quelque chose de palpable, que l'on peut facilement rencontrer que l'on soit ou non mon personnage. Pour moi, c'est nécessaire pour qu'une théorie du complot fonctionne : elle doit affecter la vie de l'individu, donc avoir des effets tangibles.

Le texte apporterait des éléments de réponse à n'importe quel personnage qui se questionnerait. Je n'ai pas fait de recherches bibliographiques, mais je sais que dans l'âge de l'information dans lequel nous sommes, une théorie du complot cherche à convaincre le crédule, celui qui se pose la question. En étant crédule, il cherche à se renseigner, et tombe donc sur des sites ou des articles qui vont lui expliquer - mais qui seront écrits par des complotistes. Loin de nier la science et le raisonnement cartésien, ces complotistes vont l'utiliser insidieusement pour convaincre. Ce sont tous les groupes d'experts qui ont publiés sur le sujet, mais dans de mauvaises revues, ou dont les résultats sont déformés - qu'importe puisque personne ne va jamais lire la bibliographie, de toute façon ? Ce sont également ces histoires qui enchainent tellement les détails que plus personne n'est compétent sur le sujet : trop de domaines s’enchevêtrent, et il est impossible d'en discréditer tous les arguments. Et les vrais experts, eux, ont mieux à faire que débunker constamment tout cela, donc le crédule se retrouve face à des choses qui vont sembler sensées. Pour moi, une théorie du complot est donc réussie si on ne sait pas où se trouve le complot, que l'on en vient à accepter les choses comme vraies alors qu'elles ne le sont pas, et que la 'bonne' lecture du texte n'est pas foncièrement apparente.

Pour arrêter cet aparté et revenir à l'Esquisse et à mon texte de façon plus spécifique, Esquisse peut très certainement jouer des tours à un personnage. Ce passage que toi et moi reprenons est supposer sous-entendre que sauter aux conclusions peut être un problème, et qu'il est nécessaire de prendre du recul face à tout ce qui peut se passer, et aux informations dont on dispose. Une des questions qui se cache derrière le texte et la présence de cette formulation, c'est de savoir si Wittgenstein possède ou non ce recul.

La possibilité que le texte soit un faux dont il se souvienne est laissée volontairement ouverte, même si je la délaisserai moi-même naturellement au profit de tout le reste. Cependant, même en se débarrassant d'une conclusion aussi hâtive, jouer des tours peut prendre plusieurs aspects. La démarche scientifique elle-même peut être questionnée dans une Esquisse qui reste, avant tout, loufoque : les preuves de la cohérence sont là, mais aucun lecteur n'est à même de déterminer si un protocole qui n'est jamais décrit directement est correct ou non. Les études de Wittgenstein sont-elles influencées par les pensées qu'il avait à ce moment-là ? Saute-t-il aux conclusions ? La question est en suspens.

L’observation empirique suffit à montrer que celui-ci affecte l’ensemble de la population, mais qu’il n’est pas seulement naturel mais également entretenu.

Le texte que j'ai écrit contient un pastiche qui ne correspond en fait pas exactement à un article scientifique. Un véritable article met en avance la méthodologie employée, et se fonde sur de nombreux éléments que le lecteur ne peut tout simplement pas avoir. Et s'il était bien construit, il ne balayerait pas d'un revers de la main le passage du phénomène observé au fait qu'il est entretenu activement, comme mentionné dans la citation ci-dessus. Cela ouvre la voie à plusieurs questions. Les références bibliographiques sont-elles fondées ? L'agencement de disciplines qui n'ont vraisemblablement rien à voir dans un argumentaire commun fait-il sens ? Est-ce que des gens sont vraiment là, tapis dans l'ombre, pour empêcher le progrès et répandre l'influence du CIA sciemment avec le langage ? Est-ce que les scientifiques sont effectivement visés ? Je ne connais personnellement pas la réponse à ces questions, mais je peux encore pointer du doigt une autre question : Est-ce que Wittgenstein est sain d'esprit, est-ce qu'il se fait des idées, ou est-ce qu'il est devenu la proie de ladite conspiration ?

Quand j'indique qu'il a radicalement changé depuis, comme s'il se spécialisait dans quelque chose de totalement inutile et était devenu fou, je n'envoie pas des mots en l'air. C'est peut-être l'aspect du texte qui ressort le moins parce qu'il faut prendre l'auteur sur parole sur l'aspect-là - alors qu'un questionnement est tout de même encouragée le long du texte, de part sa nature. Pour te faire une idée, je te propose de regarder la façon dont il parle dans le RP que j'ai en cours avec lui, et que j'ai épargné à l'interforum : ici. Il est totalement obnubilé par son idée de réformer totalement le langage, par le fait que personne ne communique correctement : il en devient incompréhensible, et décalé. Sans compter que la faisabilité même d'une telle tâche est très compromise.

J'ai donc voulu laisser planer un doute sur tout cela. La missive, qui n'est en soi pas un article scientifique, peut être ou ne pas être conforme au contenu desdits articles. Sa conclusion existe en dehors de ceux-ci, donc la conclusion elle même - qui est expéditive - pourrait être fausse, et Wittgenstein peut s'être persuadé d'être au cœur d'un complot qui n'existe effectivement pas. Peut-être même que les recherches se sont développées depuis, et que certaines des références n'ont tout simplement plus lieu d'être et invalident ce qui n'est qu'une théorie. Le lecteur n'a pas les clés pour répondre à la question. Le crédule qui lit un post de blog, avec une bibliographie bien ornée ne les a pas non plus. Que le travail scientifique soit bien fondé ou déformé, il ne le sait pas. Il ne remarque pas forcément non plus que la conclusion ne coule pas de source - même s'il y a un CIA, y a-t-il une force invisible qui opère et vise spécifiquement les travaux scientifiques ? Du coup, le lecteur est plongé dans toutes ce questions de façon très brutale et sans explications de ma part. Il peut en ressortir en suivant totalement le raisonnement de Wittgenstein : il y a des règles langagières en vigueur qui abrutissent les gens lors des communication et un groupe qui en profite. Il peut en nier une partie, mais dans ce cas il se retrouve face à une autre théorie du complot potentielle, un autre dilemme dont il n'a pas les tenants et les aboutissants : parler dans l'Esquisse rend-t-il bête ? Et bien sûr, il n'a pas la moindre idée des proportions de ces mécanismes, de leur influence exacte, ni si les articles cités présentent des cas anecdotiques, par exemple. Et même si tout est accepté, il ne sait pas si Wittgenstein est sain et non-affecté et en train d’œuvrer pour contrecarrer l'organisation, ou si le contraire s'est produit - et qu'il ne fait que s'imaginer être efficace, puisqu'il a techniquement délaissé les études qu'il faisait pour simplement créer des mots.

Ce qui est amusant avec tout ça, c'est que le complot peut être d'un côté comme de l'autre. Si l'ensemble de ce qui est narré est correct, penser qu'il s'agit là simplement de l'Esquisse et qu'il n'y a pas de complot, c'est se mettre du mauvais côté de la vérité. Et si on en vient à réfuter quelques éléments sans grande connaissances, sans être capable d'affirmer scientifiquement quoi que ce soit, on se crée une théorie du complot qui infirme le travail d'honnêtes gens sans preuves - un peu comme un miroir des opinions divergentes sur le changement climatique, ou bien encore sur la rotondité de la Terre : remise en cause du consensus scientifique. Si le complot est réel, on a un complot. Si le complot n'est pas réel, on a un document qui convaincrait beaucoup de personnes, et donc une théorie du complot. Je pense qu'il y a une dualité là-dedans qui ne ressort pas forcément si on ne se casse pas la tête sur le texte - mais ça n'est pas vraiment fait pour non plus.

En soi, j'ai aussi laissé plusieurs accroches en lien avec les biais cognitifs et les facteurs psychologiques qui conduisent à croire une information associée à une théorie du complot. En tout cas, j'ai essayé, je pense qu'il y a moyen de voir les accroches en lisant, par exemple, la page Wikipédia associée aux théories du complot. (Et que je vais arrêter d'éditer ce message pour rajouter des détails qui ne répondent que en travers à la question posée.)

Alors, mon message est très long. J'espère qu'il éclaire ta lanterne et celle de ceux qui seraient intéressés, dans le cas contraire je peux toujours répondre et promettre faire plus court - mais est-ce que je saurai la respecter est une autre question. J'espère aussi qu'il est satisfaisant, parce que je doute avoir réussi à orchestrer correctement tout ce brouhaha en quelque 1500 mots dans le texte - et en plus en intégrant des références à l'inutilité de nos personnages face à l'intrigue du forum. Il doit y avoir des nuances qui reposent sur le mot près, ou sur le fait de lire une phrase comme je l'ai pensée plutôt que comme une hyperbole et vice-versa mais je pense aussi que c'est ça qui est amusant : ça ne fait que plus d'interprétations et de discussions à avoir sur toute l'affaire. Je réitère le fait que ça n'était pas supposé être compris jusqu'à ce niveau-là dans la réflexion du tout, et que je suis très content de voir que l'attention que j'ai portée à mon texte se voit et a été appréciée.

Je reviendrai plus tard pour commenter les textes de l'Interforum - et du coup le tiens aussi, Sona. En espérant que je ne fasse pas peur avec mon pavé.
Anonymous
Alex[MP]
Invité
le Sam 30 Mar - 8:15
Hello !

Je venais juste préciser que sur MP on part du principe que leur monde ressemble au notre, d'où la référence au Death Note vu que je pars du principe que le manga existe (peut-être juste pas dans les même proportions). Pour les pokémons qui n'apparaissent pas, c'est effectivement un parti pris de ma part pour pimenter un peu la situation mise en place. Comme ça devait être fait en 5 rps qui ne donnaient pas forcément assez de temps (et d'espace avec la limite de mots) j'ai préféré ce choix là x) Merci pour les commentaires en tout cas !

PS : Quand je mets trop de sel, je corrige avant ou j'en enlève. Faut que ce soit au goût de tout le monde :)
Anonymous
Sona Buvelle [VB]
Invité
le Sam 30 Mar - 16:41
Hello !

Ce petit message ne sera pas en réaction aux textes lus mais ne vous inquiétez pas, les épreuves en duos seront bientôt commentées !
Je souhaite toutefois d'abord me concentrer sur ce que j'ai déjà fait et remercier Bel et Jaune d'avoir pris le temps pour me répondre et donner des explications très complètes et vraiment intéressantes sur leur texte !
J'ai donc relu ce que vous aviez écrit pour en apprécier les subtilités et je pense que c'est normal de venir vers vous pour vous dire qu'avec ces clés de lecture, tout me paraît plus clair !

Bel : J'étais passé à côté de beaucoup de petite subtilités en effet que je retrouve à présent en relisant ! Ton texte prend une saveur nouvelle et me plaît encore davantage ! Beaucoup de belles tournures, des images superbes et des liens très forts entre les personnages. Je suis content d'avoir pu mieux aborder la profondeur de ton message car Ils sont vraiment très intriguant et j'avoue que si j'ai le temps, j'irais me renseigner un peu sur les RPs que tu as fait avec ! Chapeau bas car c'est vraiment difficile d'être aussi délicat dans les détails et leur dissémination dans le texte !

Jaune/Wittgenstein : Alors là ... C'est une belle analyse de ton propre texte que tu nous offre et ça me fait tellement plaisir ! Je comprends vachement mieux touuuuut ton texte et même des petits détails qui s'était planqués ! Finalement ma confusion était "normale" puisque comme tu le dis trè sbien "J'ai donc voulu laisser planer un doute sur tout cela". Ton choix de faire ça discrètement et petit à petit est pour moi très pertinent. J'ai d'ailleurs appris que je n'étais certainement pas un cyantifique du coup ! Bref : le structure, le "miroir", les articles etc ... C'est vraiment super !!!!!

C'était très court mais voilà, je tenais à faire un geste vers ces deux joueurs qui ont été hyper réceptifs, ils se sont montrés passionnant sur leur texte et ont pointés leurs choix, mis à nu leur texte et tout dévoilé pour apaiser ma curiosité ! Merci à vous, je suis très content d'avoir posé la question car vous avez été très gentils et pédagogue ! Ca me fait plaisir d'avoir pu échanger mon avis et que vous ayez pu y répondre. C'était très cool comme échange <3

Plein de bisous et à bientôt pour la suite !
Anonymous
Sona Buvelle [VB]
Invité
le Mer 3 Avr - 18:15


Bimbamboum !

Epreuve 4 en vue capitaine … C’est énooooooooorme !

Bon je vais d’abord donner mon avis sur l’épreuve 4 en elle-même : l’idée me plaît beaucoup ! Les échos, la subtilités, le contact pour écrire séparément mais un peu ensemble quand même … Je trouve cela brillant et c’est l’épreuve qui me faisait le plus rêver !
A mes yeux cette épreuve est la plus difficile, plus encore que le RP à deux plumes (qui est déjà pas mal élevé) car il n’y a qu’un seul texte par personne. La où les minis-RP permettent de faire 5 posts par personne et donc de s’adapter en cours de jeu (c’est court mais c’est là quand même), ici c’est très bref et la mise au point qui se fait avant doit être impeccable pour que le rendu espéré soit là.

Le fait est que j’ai eu des petites « déceptions » en lisant les productions mais c’est un sentiment global car, pris séparément, chaque duo m’a plu et a montré des idées intéressantes ! Les deux points un peu négatifs que je soulèverais sont ceux-ci : l’immense majorité des échos était basée sur « Les protagonistes trouvent la même arme ». C’est une solution qui me paraissait logique et j’aurais sûrement bondi dessus aussi. Pas de chance tout le monde ou presque a eu cette idée. Le deuxième concerne les armes : deux problèmes principaux en fait, je trouvais que l’idée des armes aurait pu être un peu plus poussée. Parfois elles ressemblaient trop à de vraies armes à mes yeux, d’autres je trouvais que le concept était très original mais à peine présenté c’était déjà fini et le RP ne semblait pas centré dessus. En gros c’était

MAIS : selon moi c’est la conséquence de deux fait : premièrement cette épreuve est très difficile et se donner des obstacles supplémentaires c’est pas forcément intuitif non plus. De plus c’est la première fois que l’on s’essaie à ce genre d’épreuve et l’exercice doit encore être travaillé. Enfin, ces deux points ne sont pas forcément très marqués dans tous les textes et on a vu beaucoup de très bonnes choses dont je vais parler plus précisément un peu après.

En somme : le RP en écho c’est une épreuve que je voudrais vraiment revoir lors du prochain interforum car elle permet de mettre mieux en avant les capacités personnelle d’écriture que les minis-RP en permettant aux joueurs de faire un RP « solo » tout en y incorporant la valeur très importante de la communication et l’harmonie entre les différents participants. Choisir une idée, construire une structure et un écho, partager les univers et les persos, c’est toute une alchimie qui doit aussi se faire.
En gros une épreuve complexe mais qui est très complète.

Je vais à présent aborder ce qu’on écrit les différents duos !


Me et LS : J’ai adoré ! Que ce soit l’écho ou l’arme, je les trouvais vraiment bien choisi. L’arme est au centre mais elle est « asymétrique », elle n’agit pas de la même façon sur les deux personnage et ce sont d’ailleurs les actions du premier qui ont des conséquences pour le second et ça, c’est vraiment bien vu !
Le deuxième bon point pour moi c’est que l’histoire ne paraît pas forcée, les personnages font leur vie et réagissent vraiment bien, je pense notamment au moment ou Hans ne veut pas révéler sa malédiction et sa crainte.

Qualificatif : Efficace : Un texte qui, pour moi, est très réussi. Ce n’est pas celui qui m’a le plus fait réagir mais la qualité est au rendez-vous, la construction au poil et l’arme est bien trouvée ! Rien à redire, merci à vous !

FS et DT : Alors … BON .. Déjà un : bravo ! Les deux textes sont bons, la présentation est très bonne et je m’excuse déjà pour la suite mais je pense qu’Alec va être un peu dans l’ombre de Nachtgewald Tout simplement car j’ai eu un gros coup de coeur pour le texte de FS qui était une perle à mes yeux. Si les Rps un peu « brutaux » ne sont pas mes préférés en général, les deux joueurs ont réussi à me mettre dedans et à me faire apprécier leur texte ! J’ai tout particulièrement adhéré à celui de Nachtgewald : c’est le style que j’aurais aimé avoir : les répétitions, constructions de phrase, l’utilisation efficace d’une langue étrangère … le tout avec une facilité déconcertante. Texte incroyable !
Néanmoins cette épreuve se faisait à deux et Alec a été un bon partenaire car sa version était très bonne aussi et m’a permis, je pense, de bien profiter de celle de Nachtgewald ! Franchement bravo au duo !

Qualificatif : Viscéral ! J’ai été retourné en lisant votre épreuve, la violence et la rage dedans étaient retranscrites de façon très instinctive et j’ai beaucoup réagi pendant la lecture. Merci beaucoup et bravo !

CI et PaB : Probablement la meilleure harmonie ! Le duo a vraiment bien marché à mes yeux et l’histoire créée m’a transporté dans vos univers respectifs. Vos personnages sont vraiment là, sous nos yeux et c’est vraiment agréable à lire.

Qualificatif : Puissant : l’âme des personnage dans le texte était présente et le jeu sur les souvenirs/émotions m’a touché. C’est un choix que j’ai aimé car je ne m’attendais pas du tout à des textes sous cet angle dans cet épreuve.

Mab et Ilk : Tout comme le précédent, ce n’est pas du tout le genre d’arme que j’aurais imaginé et la force de la vérité … Ca picote visiblement ! La mise en place et le déroulement des deux histoires est bien réussi, ce qui est intéressant c’est surtout la réaction des deux personnages. C’était intriguant de voir comment ils réagissaient face à une sincérité extrême et très difficile à encaisser.

Qualificatif : Empathique : J’ai eu du mal à trouver le bon mot... mais on est vraiment dans l’esprit du personnage, on suit sa réflexion, tout ce qu’il se passe dans sa tête et ses difficultés. Les raisons qu’il a d’être blessé mais aussi celles qui l’ont mené à être vu de la sorte.

Es et Inf : Tout à l’heure je parlais de « pousser l’idée » et c’était un fait général mais je vais utiliser ce texte pour pousser un peu mon avis. Cela ne veut pas dire qu’il est moins bien mais c’est l’exemple le plus facile à utiliser selon moi :
« L’arme de construction massive », c’est une idée d’arme qui m’a tout de suite beaucoup séduit ! Pendant le premier texte j’étais un peu surpris de ne pas voir « d’arme » et la révélation à la fin m’a fait me poser beaucoup de question. Je m’attendais donc à voir de quoi il en retournait dans le second texte mais au final, ça n’est pas vraiment exploité. En soi le texte de Cube est du point de vue de l’arme en elle-même mais je suis vraiment resté sur ma faim.
Toutefois j’ai adoré le dénouement, c’était bien vu et inattendu et la lecture était super chouette.

Qualificatif: Déjanté : Un cube vivant, une arme de construction massive, Orson Cube … C’était génial, c’était léger, facile à suivre et le délire était total ! Même si je l’ai utilisé comme exemple plus haut, j’ai été conquis.

SnKR et WHY: Mon arme préférée ! Le pistolet de personnalité m’a convaincu … Et puis on retrouve parfois d’autres petites allusions - l’esprit de volatile par exemple – qui fait toujours plaisir. Ma seule question c’est : pourquoi Lily-Rose jette l’arme à la fin ? Ca fait un joli parallèle avec sa partenaire mais je ne comprends comment cela se justifie dans le texte en lui-même. C’est le seul petit point qui m’a fait me poser la question pendant ma lecture !

Qualificatif : Amusant : Le temps est passé très rapidement pendant que je lisais. C’était léger, agréable à lire et facile à suivre. J’ai souri à plusieurs moment, les changements de personnalités aléatoires c’était hyper fun donc merci de nous avoir partagé votre petit délire.


Voilà, c’est tout pour l’épreuve 4, félicitations à tous les participants car je pense que c’était la plus compliquée (je m’y essaie pour la boite à texte et je galère ! Désolé Meylan d’ailleurs …). Les autres textes étaient bons aussi ! Comme d’habitude n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez, à venir discuter avec moi etc ^^

A bientôt !
Anonymous
Sona Buvelle [VB]
Invité
le Jeu 4 Avr - 19:33
Bimbamboum,

Ce petit message n'était pas du tout prévu mais je viens de lire toute l'épreuve trois avec en plus des musiques très intenses et je ne pouvais pas ne pas vous parler de mon ressenti. Lire ces épreuves ça n'a pas été facile. Donc bravo ! J'ai tendance à être facilement dans tous mes états mais là c'était vraiment à un stade avancé. Je pense que finalement c'est celle-ci mon épreuve coup de coeur car elle a nettement dépassé mes attentes : je savais que je trouverais de la nouveauté dans la 4, de la qualité et du talent de ouf dans les RP solos et que j'allais adorer lire les mini-RP. Cette épreuve-ci m'intriguait et me laissait sceptique à la fois mais elle m'a bien montré qu'elle en avait dans le ventre. Même si le thème était - selon moi - assez restrictif, vous avez tous réussi à y apporter votre touche. Privé des contextes des forums, les binômes nous ont partagé quelque chose de plus profond encore, l'en dehors, leur expérience de forum et toutes m'ont touchées.

Je sais pas trop comment mettre des mots sur mes sentiments, je tremble encore >.<
Vous avez été incroyable ! Vos textes étaient puissants et le travail que vous avez du fournir à deux pour arriver à des résultats comme ceux-ci a du être titanesque ! Certains se sont même lancé dans des formes vraiment classes comme l'un de mes prédécesseurs l'avait déjà mentionné : le journal, l'écho IRL/INRP, ... Je ne sais pas si j'arriverais à faire un petit mot pour chaque RP à chaud comme d'habitude car la j'ai besoin de digérer tout cela mais voilà, ma réaction après avoir lu cette épreuve (j'ai même du faire une pause au milieu j'arrivais plus à lire !) est vraiment très intense alors je tenais à le dire à chaque participant : ce que vous écrivez c'est pas rien, ça a vraiment de la force. (Ca vaut aussi pour les autres épreuves mais le côté personnel ici a grandement renforcé cet aspect).

Merci à vous tous,
Sona
Stilgar
« Petit Pimousse au rapport ! »
Personnages : Crevette
Messages : 123
Date d'inscription : 07/01/2019
Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 7 Avr - 19:23
     Et c’est reparti, ah là là.

     Pour des raisons du type j’avais rien de bien méchant à dire, je pense que cette fois-ci, ce sera à peu près lisible sans provoquer des crises cardiaques, mais bon, on n’est jamais à l’abri. Vous êtes prévenus. Il y aura toujours un certain nombre de tournures impersonnelles, mais ça n’indique toujours pas une quelconque tentative d’objectivité, ce qui serait un peu ridicule.

     Alors c’était pas une épreuve facile, et que j’aurais été bien incapable de traiter proprement. Une épreuve originale, mais qui suscita des participations l’étant beaucoup moins. Il y avait une série de thèmes évidents, des tartes à la crème qu’on allait être sûrs de retrouver : deuil, oubli, abandon, mort, rapport personnel voire intime avec le virtuel et l’acte du jeu de rôle, et ainsi de suite. Du coup, bien entendu, ne purent être valorisés que ceux qui firent le choix difficile de trouver autre chose, ou ceux qui feront le choix encore plus difficile de se cantonner à ces thèmes, se condamnant dès lors à l’excellence pour se démarquer.
     Aussi, étant donné que je suis un robot sans émotion qui fait « Blip Bloup détruire la Terre Blip Bloup » c’est un peu chaud de passer après Swenn et Sona, mais bon, il faut bien. C’est chaud aussi de passer après Eelis, qui vous a donné ce qu’on pourrait considérer comme un avis vraiment construit, et bien construit, qui plus est. Chose que vous ne trouverez certainement pas ci-dessous.




Épreuve 3 : Dusk Lumiris et Madelle

     Ici on a un seul personnage narré par les deux, et avec une belle unité de style.
     D’ailleurs, on a aussi une très pertinente utilisation de la matérialité des forums RP, de ses fonctionnalités, à travers le bouton éditer, par exemple. Un peu tous l’ont fait, mais celui-ci en a fait un véritable outil scénaristique central, et ça mérite d’être souligné.
     On a un parallèle facile, évident même qui est fait : celui pour qui le virtuel est devenu le réel, la mort virtuelle équivaut à la mort réelle. Au passage, c’est un thème que je déteste (je suis plus du genre « Les événements qui se passent sur Internet n’ont de valeur que celle qu’on daigne leur accorder, donc n’accorder quasiment aucune valeur à des trucs négatifs est la meilleure chose à faire. » ou encore : « OH PETITE MERDE TU VAS TE SECOUER PETITE MERDE TU AS FINI DE BROYER DU NOIR DANS TA PIÈCE PAS AÉRÉE PETITE MERDE TU VAS SORTIR ET ME FAIRE DES TOURS DE STADE ÇA VA TE FORGER LE CARACTÈRE PETITE MERDE ») mais qui est ici très bien posé, je suis obligé de le reconnaître.
     Il y a aussi le thème de l’addiction. Oui. Bon. Ça fait très journal de 13h sur la deux, d’associer ce thème à celui du jeu de rôle et du jeu vidéo en général, mais soit.

Lise :
     Hé, c’est vraiment pas mal du tout. Dans l’ensemble, ça aurait mérité des relectures supplémentaires : plus c’est quali, plus on travaille à créer une atmosphère prenante, plus je suis exigeant sur les fautes, vu que ça te fait sortir direct de l’histoire. Et en l’occurrence, le style est très bon.

Deth :
     L’approche des sentiments est moins subtile, moins fine qu’avec Lise, mais ça reste bien écrit. On frôle le larmoyant sans jamais y plonger, et ça c’est bien.






Four Seasons et Why... :

     Le forum en lui-même pas abordé. Ni même nommé, sauf errer de ma part. Le rôliste non plus, du reste. C’est un outil classique montrant l’universalité des thèmes abordés.
     On a, encore, la thématique du no-life. Malgré ça, il y a une certaine originalité qui s’en dégage. C’est pas follement original non plus, mais je n’en rajoute pas ici vu que j’en parle plus à la fin.
     Ah oui juste un truc, arrêtez avec « pianoter », s’il vous plaît. C’est une image tellement utilisée qu’elle me sort par les yeux.

Runy :
     Le texte du premier post qui sort des limites du cadre. Ouah. Comment t’as fais mon gars ?
     Quelques fautes un peu nulles, c’est dommage.
     Bon sinon rien à dire de particulier, un style très clair qui répond bien avec celui de Vai, ce qui n’est ni un défaut ni une qualité, autant pour Runy qui pour Vai d’ailleurs.

Vai :
     Un style pas toujours très inspiré, quelques maladresses, mais très clair et qui se lit bien.
     Alors, pour l’anecdote, quand je suis sur ordi, j’ai des lunettes à verres jaunes de la marque Horus·x filtrant les rayons bleus, étant donné que je suis obligé d’en faire beaucoup durant ma journée, et que j’aime bien protéger mes yeux. (Je ne vous donne pas la marque pour faire un placement, de produit, c’est juste pour que vous puissiez chercher plus efficacement ce dont il s’agit réellement, d’ailleurs, si vous voulez mon avis sur cette marque, la monture est en un vieux plastique pourri et se pète pour un rien, je les ai depuis genre un mois et elles sont déjà foutues, j’ai dû faire trois points de colle et une branche est presque irrécupérable, alors quarante balles pour ça, ah bah heureusement que le filtrage est correct. En tout cas, si vous en voulez, allez chercher mieux ailleurs.) Hé bien il se trouve que mes lunettes m’en sont tombées quand j’ai vu la fin de son dernier post. Pas tellement à cause de ce qui était écrit, qui était certes assez bien trouvé, assez basique aussi, mais très bien réussi, mais parce que c’était dans une police spéciale. Je ne suis donc pas le seul à travailler mes polices. Oui. Enfin. C’est donc vrai. C’est donc possible. Joie.






Peek à Boo et Infernum :

     Contrairement aux deux textes précédents, celui-ci se caractérise par un manque d’unité stylistique et narrative. Ça aurait pu être un bon moyen de vous démarquer de la concurrence, mais j’ai surtout l’impression que c’est le fruit d’une communication difficile. Ça arrive, c’est un accident courant des interforums, mais ce n’est pas pour autant que je ne vais pas le sanctionner. Ben oui, si un handicapé déclare lors d’une entrevue télévisée super émouvante vouloir participer à un marathon sans équipement spécial et tout faire pour remporter la médaille, ben c’est mignon, on aurait presque envie de la lui donner, mais il reste incapable de le faire. Le jeu de l’interforum, c’est aussi d’arriver à faire coopérer sur un projet cohérent pendant trois jours avec une personne qu’on n’a jamais vu, qu’on ne verra la plupart du temps plus jamais, et dont on ignore absolument tout. Bon ben là, vous avez joué et vous avez pas gagné sur ce point. En tout cas, c’est l’impression que j’en ai.
     Ou alors vous avez peut-être décidé de faire comme ça d’un commun accord. Qui sait.
     Par contre c’est con, parce que malgré tout les problèmes que cette discordance soulève, c’est bon. Genre, c’est très bon. Je ne vais rien vous dire de concret, allez le lire, parce que ça vaut largement le temps de votre vie que vous allez claquer dessus.

Garance :
     Narration à la deuxième personne. Oké. Alors, comme c’est un style d’écriture particulier, voyons comment ton partenaire a géré ça avant de lire plus… première personne pour Fang. Ah. Bon. Alors pas d’à priori, je sors de deux textes où les styles se répondaient tellement que c’était pas toujours facile de savoir qui était qui. Là, au moins, je saurai.
     Sinon, est-ce que la deuxième personne est adaptée selon moi, c’est à dire, est-ce qu’elle est la trace intradiégétique d’un narrateur pouvant agir sur le personnage, ou alors, est-elle à la rigueur le signe d’une percée du quatrième mur par une autre manière qu’un procédé narratif de base ? Non. Et tellement pas que c’est abandonné dès le deuxième post.
     On a aussi de vieilles fautes d’orthographe, de syntaxe, de style, qui, ça alors, apparaissent lors du changement de narration vers la première. Généralement, quand autant de fautes apparaissent à ce moment, c’est le signe qu’on lutte contre sa manière naturelle de faire. J’ai beaucoup de mal à apprécier la narration à la deuxième personne quand elle n’est pas justifiée, mais je préfère largement que ce soit ce que l’auteur avait envie d’écrire, et qu’il le fasse proprement, plutôt qu’il ne se force à faire quelque chose de plus consensuel et subisse de la casse au passage.

Fang :
     Je retrouve des problèmes que j’avais déjà repéré : certains ici pensent que la quantité ne fait pas la qualité, hé bien, c’est une pensée intéressante, que je ne partage pas. Une épreuve en nombre de mots limités exige qu’on utilise toutes les ressources à notre disposition, autrement, on risque de louper des trucs. Je ne suis pas pour briser en permanence la limite des 350 mots et grignoter sur les prépositions pour faire à peu près rentrer, mais passer en-dessous des 310 mots quasi-systématiquement, non, quoi.
     Par contre, encore une fois, le style est aéré, créatif, jouant sur les mots, sur la forme, sur le ton, très bien. En comparaison, les paragraphes de Garance sont plus resserrés, plus compacts, ce qui renforce la forte différence de ton entre vos deux textes. Ce n’est pas un mal, c’est une caractéristique, notez. Dommage que vous ne l’ayez pas appuyée, que vous n’ayez pas joué dessus, mais semblé l’avoir subi. On sent que vous essayez de vous imiter l’un l’autre, mais ,forcément, sans y arriver.

Citations :
Fang :

« Cette nuit, je rêve de Jozefo.
Jozefo, qui s'approprie tous mes sujets. Et bientôt tous mes personnages. Jozefo qui pirate mes comptes. C'est Jozefo, qui fait vivre le forum, désormais. Quand je regarde son profil, son avatar, c'est ma photo ... »

     Hé honnêtement là j’ai ressenti un truc assez ouf en terme d’investissement dans l’histoire.






Hikari Sekai et Irydaë :

     Là on a deux champions que j’attendais au tournant, pour les avoir connu un peu sur la CB.
     Alors effectivement c’est pas mal, très introspectif. Bon quand il ne se passe rien ça me fait chier, donc heureusement les styles se répondant très bien des deux rôlistes a pu me maintenir accroché.
     Encore des thèmes très classiques : mort et renaissance, le dernier survivant décide de créer à son tour, la folie, la fin de l’amitié, le rapport à la mémoire et à l’archive, à la solitude, à l’impersonnalité de l’auteur et du forum pour le rendre universel… Mais ça passe bien, malgré ce manque d’innovation.

Hayate :

     C’est bon, très métaphorique, très imagé, j’ai rien à redire.

Linia :
     Idem, c’est bon. Je suis bien plus loquace sur les défauts que les bons points, donc quand j’ai rien à redire, c’est très bon signe, généralement.

Citations :
Linia :

L'Empereur... d'un monde vide, d'une mode passée, d'une fragile virtualité. Un Empereur sans empire, car un empire c'est une foule unie. Alors je joue à la poupée, pour me créer cette foule. Combien de temps dois-je fuir en restant ? Une fausse pénitence...
     Une très bonne réitération de quelque chose de finalement assez classique, qu’on a déjà lu dans presque toutes les participations. C’est bien.
Car les autres ne nous méritent pas. Nous, on s'accroche, on fait tout pour que ça tienne. On pourrait nous appeler "la pâte ni clou ni vis" de cet endroit que ce ne serait pas mieux trouvé.
     Ah. Bon humour, ça. j’aurais aimé en voir plus.






La Sérénissime et Just Married :

     Avant même de lire, juste en parcourant des yeux le topic, je trouvais ça petit, comme taille de posts. Effectivement, pas un seul ne fait plus de 300 mots. Vous savez ce que j’en pense. Ça ne me mettait pas dans de bonnes dispositions d’entrée de jeu.
     Encore une fois, les styles se répondent beaucoup, et on a toujours les mêmes thèmes : mémoire et archive, néant, vacuité d’un monde en ruine et déserté, solitude, parallèle entre l’épilogue et la mort, la vacuité et la vanité de l’acte d’écrire, flou du narrateur et du cadre pour rendre universel le sentiment de perte – car on meurt tous un jour –, routine d’une connexion quotidienne n’ayant aucune saveur sinon celle amère du temps joyeux qui n’est plus… En clair, la bonne grosse teuf. Si on me demande mon avis, Eelis a des actions dans les labos d’antidépresseurs.
     Mais avec une originalité, si on peut dire : ils ont fait l’effort de nommer le personnage du JDR, et tout de suite, il devient plus aisé de ressentir de l’empathie pour lui, et ils jouent dessus, et assez bien en prime.

William :
     Bon style, rien de spécial à dire, très clair, simple sans tomber dans le simpliste.

Lora :
     Peut-être un peu plus brouillon, un peu moins inspiré, mais fait très bien l’affaire aussi, pas mal de fautes, de termes mal employés. Ça mériterait un peu de raffinement encore. Comme on dit dans le verbiage de l’éducation nationale ; « Il y a une marge de progression. » J’en veux pour preuve : son dernier post. Là tu t’es lâchée ma grande, là c’est fort, c’est beau, c’est intense.

Citations :
William :

Créature et créatrice ne pouvait pas être plus proche qu’en ce moment, alors qu’elles s’accrochaient l’une à l’autre. Pourtant les mots avaient été posés. La blessure ne guérirait pas.
     Oui bah voilà c’est beau, quoi.
Lora :
Parce qu’en elle, celle qui écrivait ces lignes, celle qui décrivait le tragique destin d'une guerrière tombée au combat, elle continuerait à vivre. Dans un jardin de roses, de buis et de lauriers, au milieu du doux parfum des églantiers en fleur de son imagination, il y aurait une flamme, une étincelle, une jeune guerrière intrépide, le souvenir de tant d’aventures, de moments de joie et de larmes qui vivrait éternellement. Après tout, les souvenirs du passé n’étaient jamais morts ! Est-ce que nos ancêtres n'étaient pas vivants à travers nous ? Est-ce que Socrate était mort en buvant la ciguë ? Ou bien n'avait-il pas survécu jusqu'à aujourd'hui à travers ses mots ?

Nawell vivrait malgré tout, elle vivrait tant que son souvenir durerait. Et alors que des larmes brouillait la vue de celle qui tapait frénétiquement sur les touches de son clavier, alors que la nuit comme un linceul entourait le pauvre corps sans vie de l’héroïne de tant d'aventures, il semblait que son visage souriait, dans le ciel parsemé d’étoiles, et dans le cœur de celle qui l’avait créée, et menée jusqu'à aujourd’hui à travers une vie de rencontres, de joies et de peines, qui prenait fin en même temps que ce forum qu'elle avait tant aimé.

Peut-être un jour serait-elle oubliée. Peut-être un jour l'auteur elle-même ne se souviendrait plus de la jeune fille espiègle en laquelle elle s’était incarnée pour des histoires trépidantes. Mais elle était marquée, malgré elle, comme un rôle marque l’acteur et laisse en lui sa trace lorsque le rideau est tombé. Si elle oubliait, son âme, elle, n'oublierait pas. Et Nawell vivrait en elle, dans ce jardin qu'elle avait maintenant rejoint, et où elle riait, où son rire résonnerait toujours, comme le tintement d'une clochette pleine de beaux souvenirs.

     C’est pas mal du tout, comme vous pouvez le voir, mais ça aurait mérité d’aller jusqu’au bout des 350 caractères pour y ajouter une nuance : certes, comme Achille, Newell ne vit plus que dans les souvenirs, qui sont les véritables Champs Élysées, là où demeurent les Héros, mais elle n’est dans la mémoire que d’un seul individu, qui doit être une jeune adulte vivant chez sa mère. La beauté de cette éternité héroïque de Newell est à mettre en perspective avec le fait que les fondements de ladite éternité sont extrêmement fragiles. Un peu comme une civilisation microbienne sur le pollen d’une fleur, il suffit d’un rien pour l’anéantir. (Et le ni️️BBa qui trouve la référence aura le droit à une récompense à la hauteur de sa culture, sans blaguer.)





Damned Town et l’Esquisse :

     Hé oui, je vais taper mon propre forum. Évidemment, je ne l’ai pas fait avant, vu que c’était moi, le champion de l’Esquisse pour l’épreuve 1 et 2, et j’allai avoir du mal à faire un compte-rendu sur les textes auquel j’ai participé. Enfin, à part dire que ce furent de super moments, que mes deux compagnons furent des personnes très charmantes et ayant beaucoup de talent, et à part m’excuser de n’avoir pas avoir fourni une prestation d’un niveau suffisant pour vous permettre d’accéder à la première place que vous méritiez sûrement, je n’allais pas dire grand-chose.
     Sinon, ici, on a le point de vue d’un staffeux, ce qui est bien pensé. Elle (la staffeuse) s’adresse directement aux ex-rôlistes. Par contre, je n’ai pas l’impression que ce soit une sorte de message d’adieu envoyé aux derniers membres encore joignables, et c’est con, parce ça, ça aurait été un parti pris audacieux et innovant. Enfin, si, c’est est sûrement un, mais pas tout à fait, pas jusqu’au bout. Surtout que je suis très sensible à la métatextualité intradiégétique. (Soit quand le texte de fiction existe dans l’univers de la fiction. Par exemple, dans Les Chroniques de la Compagnie Noire, les chroniques de cette compagnie sont écrites par un personnage de l’univers de Glen Cook, elles existent donc dans cet univers, et sont même un enjeu scénaristique.)
     Quoi qu’il en soit, ce changement de perspective change beaucoup, en fait, ça ce démarque très bien du reste.
     Et en prime, c’est vraiment très, très beau, si je devais pas faire des trucs plus importants, comme trier mes chaussettes, je ferai en sorte de finir mon inscription sur Métro pour changer de groupe de vote et filer le mien à cette participation, parce que là, nos deux compétiteurs, et non, pas juste Tiha, ont donné ce qui est peut-être une des meilleures participations à cette épreuve.
     Au final, ce qui est bon, c’est pas tant la manière dont c,est dit que ce qui est raconté : c’est très efficace, ça donne la pêche – et après les précédentes participations dépressives, par la moustache de Staline ce que ça fait du bien.

Casey :
     Hé bien écoute c’est pas mal, aurait mérité une relecture en plus. Je me répète, mais oui.
     Plusieurs pointes de talent, comme ça, des explosions de qualité, et plusieurs verrues qu’on verrait bien expurgées par une relecture supplémentaire, et quelques mois de maturation du style.

Tiha :
     « délires ». Arrêtez. S’il vous plaît… arrêtez. Trouvez un autre mot. Pitié. Je crois que les 4/5e des participants me l’ont sorti pour parler des moments avec la communauté.
     Non sinon, je savais déjà comment tu écrivais, et je dois dire, depuis… ben attends, t’as été la première personne avec que j’ai fait du erpé sur Irydaë, j’y ai toujours à peu près suivi ce que tu faisais mais pas sur l’Esquisse, donc ça doit faire depuis presque trois ans que je suis accoutumé à ta plume… hé bien, ça a pas mal évolué, et vraiment en bien.

Citations :
Casey :

Je crois que les meilleurs souvenirs que j’ai, c’est lorsque je me cassais le dos à vous pondre un event au petit oignons, et à la seconde ou celui-ci était lancé. Vous arriviez et rien ne se passait comme prévu. Et je crois que c’est ce que je préférais. Je ne savais pas à quoi m’attendre avec vous, chaque aventures était une découverte.
     C’est drôle parce que c’est vrai.
Non mais lisez moi ça à devenir tout mielleux et sentimental. On dirait un papy avec son lainage et sa tisane. Alors que j’ai pas finis de vous embêter ça je vous le dis. Et même si j’ai bientôt finis, vous allez encore en subir des anecdotes avant que je termine.
     Vous voyez, des pointes de talent, je disais.





Valoran’s Battlefront et Métro :

     En lisant le premier post, je me suis demandé s’ils ne s’étaient pas plantés d’épreuves, ces cons.
     mais en fait non c’est… c’est… oui… original, pertinent, bien vu, une super utilisation du fait qu’on a une double narration… merci… merci… Enfin quelqu’un qui y pense…
     En plus on a le droit à une référence à d’autres forums (Valoran’s Battlefront, évidemment, sans rire, vous auriez pu faire référence à l’Esquisse, ça va faire baisser mon appréciation ça, scrogneugneu).
     La fin est relativement heureuse, mais le parallèle entre le rôliste qui tente de raviver l’activité et le personnage qui veut se faire un sac à main en peau de dragon n’est pas assez bien exploité à mon goût. Déjà parce que le rôliste est spectateur de la déliquescence du forum et de son renouveau timide, alors que le personnage est acteur. Ensuite parce que je ne trouve pas qu’il y ait assez de ponts. À mesure que le forum plonge, le personnage essuie des difficultés, mais ce n’est pas encore rendu assez explicite, assez clair, je trouve.

Fiora :

     Ça aurait bénéficié d’un peu plus de temps passé à se relire, il y a beaucoup de fautes qui auraient pu facilement être évitées.
     Après, la forme du texte n’est pas toujours très inspirée. Quand on sait pas faire des alinéas on saute des lignes, au moins, et puis, l’italique. Non, quoi, l’italique, non. Non. Voilà.

Airat :
     Bien écrit, clair, bon jeu sur la métatextualité intradiégétique (voir mon commentaire sur le participation précédente). Je n’en attendais pas moins de toi. Bon ça aurait quand-même mérité une relecture de plus. Bah oui, plus c’est bon plus je suis exigeant.

Citations :
Airat :

relisant le sujet « flood » où les comptes « invité » pullulaient, les squelettes anonymes de leurs compagnons perdus, emportés par le train-train quotidien de la vie.
     Très bon parallèle !


Crevette : color=#33cc99 — Mlle. Ngwenya : color=#13f78a — Amundsen : color=#ffcc33 — Police : font=Yu Mincho Light, serif
Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum