La fin de l'Interforum [Rp Libre]

Anonymous
Thresh [VB]
Invité
le Mer 27 Mar - 12:21
Dans ce lieu que les organisateurs avaient appelé "le Point de Passage", beaucoup d'individus s'étaient réunis une fois leurs interactions effectuées. Thresh était l'un d'entre eux. L'ambiance ici était plutôt joviale, beaucoup de personnages haut en couleurs discutaient les uns avec les autres, malgré des différences physiques pour le moins notable. Des hommes avec des créatures étranges les accompagnant dans des sortes de boules, des sorciers allant encore à l'école ou même des enfants équipés d'armes aussi grand qu'eux, tant de diversité faisait sourire le Spectre. Lui, qui n'avait visité qu'un seul univers parmi tous ceux qui étaient présent avait une sensation de vide à l'intérieur de lui. S'il suivait doucement cette continuité, il n'aurait probablement jamais la possibilité de visiter ces mondes aussi divers que variés, et après avoir foulé Runeterra pendant des siècles, l'idée de changer d'air de temps en temps avec ce "Point de passage" était sans doute ce qu'il aurait pu rêver de mieux.

Dans la grande salle que les hôtes avaient bâtis, chacun des portails menant aux différents univers étaient alignées, chacun d'une couleur différentes pour que l'on puisse les différencier. Les gens allaient et venaient dans ces passages pour visiter les mondes durant les "Epreuves". Plus loin, presque au centre de la pièce, il y avait des tables disposées à la manière de la lettre U, avec divers plats en tout genres pour se restaurer ou tout simplement pour discuter autour d'un verre d'alcool. Elle était habillée d'une nappe d'un bleu foncé, mais profond, accompagnée de serviettes et de décorations en tout genre, venant de tous les horizons pour éviter un certains dépaysement. Les murs avaient ce teint gris clair, donnant un aspect légèrement lumineux, mais pas au point de rendre aveugle. Le sol était un simple carrelage blanc, d'une propreté sans égal et ceux même malgré des arrivées pour le moins étranges, laissant des substances variées au sol. Quelques boules lumineuse virevoltaient au niveau du haut plafond, donnant un éclairage suffisant de la pièce sans pour autant être à portée de main.

Regardant les groupes ça et là, Thresh s'approcha de la table pour prendre une tasse de thé Ionien. Malgré l'envie et la tentation de tester les produits et victuailles qu'il n'avait encore jamais vu, il préférait néanmoins commencer par un départ à domicile. Il s'adossa à un mur, tasse à la main, et prêta une oreille attentive aux discussion alentours. De ce qu'il pouvait comprendre, le jeu d'esprit qu'il a eu avec son ancienne partenaire avait été diffusé sur l'un des écrans disposés au dessus des portails, le sien et ceux de tous les participants présentant les même caractéristiques d'épreuves. Il pouvait notamment voir que son compagnon de Faille, Viktor non seulement participait à l'une des épreuves, mais s'était également retrouvé enfermé dans un livre éducatif, ce qui fit rire légèrement le fantôme.

C'est en voyant tout cela qu'il se posa quelques questions : A quoi ressemblait les autres univers, qu'aurait-il fait s'il s'étaient retrouver dans une autre épreuve à la place d'un de ses compagnons mais surtout, Est ce que cela devait vraiment se terminer comme ça ? Pour cette dernière question, la réponse lui paraissait évidente. Non. Cela ne devait pas et même ne pouvait pas se terminer ainsi pour le Bourreau. Perdu dans ses pensées, il se remémora l'appareil qui l'avait envoyé sur le continent de Madelle. Cette simple invention lui avait donné une idée. Pourquoi ne pas faire un dispositif qui lui permettrait de faucher à travers les dimensions et les univers. Si les organisateurs avait réussi un tel prodige, alors les ingénieurs de Zaun et Piltover pourraient le reproduire également. Il s'avança, monta sur une chaise sous le regard intrigué de quelques personnes, et attendit que les discussions baissent légèrement en volume avant de prendre la parole.

- Messieurs, Mesdames et Mesdemoiselles! Pensez vous vraiment que cette réunion, ma foi forte sympathique doit se terminer sur un simple "Au revoir et à la prochaine" ? Avec la possibilité de ne plus jamais se revoir ni se contacter pour de futurs projets ensembles ? Et si nous mettions au point un appareil, capable de traverser l'espace et le temps pour communiquer, se donner des nouvelles voire même de se rendre visite de temps en temps ? Mettons nos plus grands cerveaux sur le coup pour qu'ils puissent rapidement développer un prototype !

Il resta debout, sur sa chaise, attendant la réaction du public. Cependant Thresh ne se faisait pas d'illusion : s'ils avaient effectivement vu ce qu'il s'est passé à Madelle, la doute et le soupçon serait quasiment omniprésent...

Rejoignez nous !:
Soyez un maximum à rejoindre le Bourreau dans cette épopée Chaotique qui servira d'épilogue à cet interforum !N'hésitez pas à répondre comme vous le souhaitez, pour donner votre point de vue sur ce qu'il s'est passé une fois les épreuves terminées et/ou à participer à cette aventure loufoque et complètement barrée Dance !


Anonymous
Piu[Te]
Invité
le Mer 27 Mar - 20:58


Je sais que je suis rarement une invitée de marque, j’arrive quand tout est en place et j’repars que quand il n’y a plus rien à bouffer… mais du coup, ça m’laisse le temps de rencontrer du monde. De boire, parfois trop, et de rire. Oui surtout de rire. J’suis venue en spectatrice, c’est Afya qui a récupéré toute l’attention de celle qui écrit, j’dirais bien comme d’habitude, mais elle risquerait de le prendre mal… Alors pendant que la petite allait au turbin moi j’me suis assise tranquillou dans la salle à manger… ‘fin vous allez m’dire, c’est pas comme si je pouvais me lever non plus.

J’les ai regarder, partir tout frais tout beaux, tout piop’ et j’les ai vus revenir crasseux et plein de boue… J’crois même j’en ai vu qui saignaient… Bon, j’dois avouer j’avais bien bu et j’étais pas très claire du coup j’suis pas sûre… Mais du coup l’autre bouffonne m’a posé un panneau dessus pendant que je dormais « Si toi aussi tu trouves qu’l’épreuve 4 elle roxe du poney, vient me balancer dans la boite à textes. » Bah, du coup… Il y a un connard qui m’a balancée dans la boite à texte – fait pas genre j’t’ai pas vu Stili, je sais que c’est toi –, heureusement j’avais Rosie pour me sauver la mise, même si au final on n’a pas eu la chance de se croiser.

Puis comme si j’avais que ça à faire – et c’était peut-être le cas – j’suis restée là-bas un petit moment, et du coup j’ai loupé pas mal de direct… Quand j’suis revenue c’était l’heure des redifs… Vous savez ce qu’on dit : les redif ça pue. Du coup j’ai recommencé à boire. Si seulement il y avait Aaron ou Nathou pour me dire d’arrêter, mais nope ils ont pas pointé le bout de leur nez, quand à Erik tant qu’on est pas dans son bar on peut dégobiller partout. Du coup il se pourrait que je me sois un peu réveillée quand le type chelou – c’est bien un type ? Non parce pour rappel il n’a pas vraiment de visage ? – commençait son discours.

J’vais pas vous mentir, les discours ça m’réussit pas puis il y avait encore un verre de cet alcool chelou mais délicieux d’Esquisse – ils savent recevoir ces bougres ! –. J’savais plus ou moins que le réveil demain serait violent mais j’me disais encore que c’était une bonne idée. Sauf que bien entendu, j’ai une grande gueule et actuellement j’ai à peu près zéro inhibition :

« On m’souffle dans l’oreillette que cet interfo ne sera pas fini tant que tous les sujets de l’épreuve deux ne seront pas épuisés. Au vu du nombre, on en a jusqu’à la prochaine édition ! »

J’vous ai déjà dit qu’à Esquisse ils savent recevoir ? Clairement ils ont compris le sens de la vie, de l’univers et le pourquoi du comment. Ou du moins la base d’une réception réussie : il vaut mieux trop que pas assez.
Anonymous
Swenn [Iry]
Invité
le Mer 27 Mar - 23:23


Doooonc... Il y avait des portes. Toutes simples. Pourquoi est-ce qu'il a donc fallu qu'il se fasse exploser la tronche (à deux reprises !) pour réussir à aller en Italie ?! Alors qu'il suffisait juste de pousser une putain de porte ??! En tout cas, maintenant qu'il a pigé le truc, Swenn ne se prive pas pour aller chercher quelques unes de ces bouteilles de Grappa que son précédent coéquipier lui avait si généreusement fait parvenir. Parce que c'était super bon ! Puis on sait jamais. Esquisse ils sont sympas et ont des idées géniales ok, mais qu'est-ce qu'ils y boivent ? Autant avoir un plan de secours. Faut pas oublier qu'ils sont quand même un peu chelous. Et on ne plaisante pas avec l'alcool !

Comme à son habitude, le Daenar reste d'abord en retrait, dans son coin à observer tout ce monde. D'abord à rester avec ses quelques copains Irydars. C'est toujours plus pratique de débarquer dans un tel capharnaüm avec d'autres tarés bien connus. Ouais, ils ont beau être bizarres, parfois même violents (non Ophé, il ne faut pas te sentir visée !) et se comporter de façon totalement irrationnelle pour la plupart, il les aime bien quand même. Il aime les avoir à ses côtés. Même s'il ne sait pas le prouver autrement qu'en tirant la gueule. En ralant. Et... En se faisant un peu martyrser aussi, il faut bien le dire.

Enfin les potes c'est bien, mais de quoi fumer, c'est indispensable aussi. De quoi fumer pour tromper son esprit beaucoup trop rationnel. Parce qu'on ne va pas se mentir. Déjà accepter que les Dieux My'Trans aient des pouvoirs aussi puissants que faire revenir à la vie des morts, c'est pas évident. Mais alors ce qu'il y a dans cette pièce, c'est encore à un tout autre niveau !! Entre les créatures mystiques, les mages d'autres mondes aux pouvoir inexplicables, les.. Vrais morts mais quand même vivants, ces gens mieux équipés que les généraux de l'armée, des chiens qui parlent et qui se comportent presque comme des humains, sans parler des... Pokemons... Ok, là c'est trop pour ce chimiste habitué à baser ses choix sur des calculs de probabilités parfaitement rigoureux.

Bien, une fois cet état d'esprit idéal atteint, il peut essayer de se fondre un peu plus dans la masse. C'est d'ailleurs cet instant où une annonce est passée. Réfléchir à un prototype révolutionnaire ?! Ah, voilà un challenge à la hauteur de son intelligence supérieure !! (oui je sais, tous mes persos ont des problèmes d'égo, c'est récurrent... >.>) Il y a bien de la magilithe qui pourrait être utilisée. Mais en plus d'être risqué, il n'a aucune certitude sur son fonctionnement en dehors d'Irydaë.

- "Vu comment t'es partout à la fois, c'est pas dit que t'arrive pas à clore tous ces sujets alternatifs à toi toute seule ! Et avant la prochaine rencontre !"

Oui, il l'a bien vue la petite blonde qui revient un peu partout ! Elle et toutes ses autres personnalités. Comment il sait ça ? Comment juste c'est possible ? C'est quoi qu'on dit déjà ? TGCM ? Ouais, voilà. Il n'est pas dans son état normal le dealer là j'vous ai dit !

- "Mais faut reconnaitre que la gamine n'a pas complètement tort. Ce truc là, la boite à textes, ça a l'air assez puissant. Enfin, il lui faut peut-être quelques petites améliorations pour qu'elle soit un peu plus peuplée. Une autre porte d'entrée que cette salle bordélique où les gens gueulent à tout va, et où ils arrivent à me bousiller les yeux rien qu'en parlant ! La SB c'est ça. Bah ouais, elle doit faire un peu peur à certains quand même. Certains qui pourraient peut-être vouloir profiter de ce genre de festivités malgré tout."

C'est vrai. Ce n'est pas toujours facile de s'y retrouver au milieu de tout ce bazar, de tous ces gens, aux noms qu'il est parfois incapable de retenir. Et aux visages qui lui sont encore plus étrangers. Malgré sa curiosité maladive qui le pousse à regarder ce que chacun peut vivre au cours de cette étrange rencontre.

- "Enfin, on ne va pas pouvoir squatter ici éternellement. Ils ont beau être sympas chez Esquisse, au bout d'un moment vous allez forcément finir par leur taper sur les nerfs."

Oui, les autres, parce que Swenn lui, est parfaitement supportable ! Il a même abandonné son ton parfaitement dédaigneux pour l'occasion ! S'il ne devient pas hyper adorable, je ne sais pas c'qui se passe ! Presque fréquentable !
Anonymous
Marie-Anne A. Iyumi [MP]
Invité
le Jeu 28 Mar - 18:35
Le Point de Passages.

Les yeux de Mara s'étrécirent tandis qu'elles observaient à la dérobée les multiples portes ; elle ne comprenait pas comment c'était possible. Derrière chacune d'entre elle, il existait une faille, une déchirure dans le temps et l'espace, qui permettait d'accéder à un univers alternatif et complexe. Suivant l'invasion des soldats de sucre, elle avait trouvé conseil auprès d'Iwalani, la vieille herboriste de Lili'i et membre respectée du Conseil des îles. Avec un sourire mystérieux, l'aînée lui avait simplement dit d'embrasser cette réalité qui confirmait l'existance de ces silhouettes cristallisées venues d'ailleurs. Et comme de fait, en l'acceptant, l'arme avait de nouveau réagit, la transportant cette fois-ci au Point de Passage.  Nith, son démolosse, gémit doucement et se colla contre ses jambes, la tirant hors de ses pensées. Il était intimidé par la présence d'autant de représentants de ces autres mondes. La jeune femme tendit la main et gratta son front avant de remonter entre ses cornes recourbés. Le geste familier rassura aussitôt le chien-démon, qui fit fouetta l'air de sa queue de diablotin. Comme bien d'autres, le duo demeura en retrait, attentif aux mouvements et aux murmures échangés. À la grande surprise de l'ex-sbire, elle parvenait à comprendre les quelques mots qui se glissaient jusqu'à ses oreilles. Impossible que tous parle la langue inter-régionale ou encore, l'alolien ou le kantonien avec une telle fluidité, sans l'avoir étudié au préalable.

Sa première réaction lorsqu'elle vit Thresh prendre la parole fut de porter une main à sa ceinture, là où elle y avait attaché ses pokéballs. Un frisson désagréable lui parcourut l'échine lorsqu'elle détailla son visage squelettique et nimbée d'une aura verdâtre. Un pokémon spectre ? Elle sentit son pouls s'accélérer. Elle les avait en horreur. Ils la terrorisaient à un point tel qu'elle croyait céder à la folie. Les babines de son démolosse  se retroussèrent et il dévoila ses crocs luisant. Il concentra la chaleur de ses entrailles et la fit lentement remonter dans sa gorge ; il suffirait d'un signe d'hostilité pour qu'il crache sur lui un torrent de flammes. Marie-Anne comprit néanmoins qu'il ne s'agissait pas d'un pokémon et ses épaules s'affaissèrent ; aucune bestiole, même dotée d'une intelligence supérieure à la normale, n'aurait suggéré de créer un prototype pour traverser temps et espace.  N'était-ce pas là une proposition trop ambitieuse ? Elle croyait entendre l'un des discours d'Archie, le dirigeant de la Team Aqua, lors des réunions où il se laissait aller à ses idées de grandeur qui frôlaient la mégalomanie. Une soudaine méfiance s'empara d'elle tandis qu'elle posait un regard suspicieux sur Thresh. Était-ce possible qu'il se soit acoquiner avec l'une des organisations criminelles ? La dresseuse s'avança dans sa direction, enfin décidée à s'extirper de son mutisme.


-  Et si jamais cet appareil tombait entre de mauvaises mains ? Ou qu'on restait coincés ici ou dans une autre... monde à cause d'une défectuosité ? Vous y avez pensé ? Son démolosse gronda, sa fourrure noire se hérissant sur son corps svelte. Ces rencontres, vous les garantissez amicales ? Pas de tentatives d'invasion ou de mauvaises intentions cachées ?

S'il fallait que tous ces gens débarquent à Alola, ou dans une autre région du Pokémonde, elle ne tenait pas à ce qu'ils foutent la pagaille ou qu'ils décident de jouer les conquérants en ravageant les terres et en assouvissant les créatures aux dons fabuleux qui les peuplaient. L'époque des guerres était terminée depuis belle lurette ; mieux valait éviter d'en faire éclater une nouvelle. Ses prunelles mordorées balayèrent les alentours avant de se poser sur Swenn.

- Qu'est-ce que cette SB ? Encore une arme ?
Anonymous
Priam
Invité
le Jeu 28 Mar - 21:19


Shurima... Je ne dépréciais pas cette région de Runeterra où j'étais, mais ce sentiment ne semblait pas être réciproque.
Entre le soleil qui m'avait desséché et brûlé ma peau découverte, le sable qui s'était infiltré partout, vraiment partout, et cet homme qui avait essayé d'attenter à ma vie et au final subit un sort des plus horribles... J'en frissonnais encore alors que je remarquais une porte. Une simple porte, là, au beau milieu de mon chemin. Je m'étais arrêté devant. Non, je ne l'ouvrirais pas, j'avais eu mon lot de choses étrange pour la journée, voir pour ma vie entière. J'avais alors entreprit de faire le tour de cette singularité, sans la toucher, mais voilà, ce que je pensais être la vision du paysage à venir était en fait un mur. J'étais alors revenu sur mes pas, et ma surprise fut plus grande quand la même porte se dressa devant moi, toujours entourée de ce mur qui reflétait à la perfection le paysage.
Bien sûr, mes tentatives pour partir sur la droite, puis la gauche n'aboutirent à rien. Le destin me hurlait presque "Ouvre cette porte bon sang !". C'était alors avec mille précautions -et mon bâton sortit de son étui- que je touchais la porte. Pas de réaction étrange sur mon bâton, pas de bulle, de monstre, d'éclair venu me griller. J'inspirais et ouvrais alors de ma main, priant les esprits de m'accueillir si je venais à trépasser en passant le seuil.
Et là, une fois de l'autre côté, je vis une pièce immense.

-C'est... Le point de passage...

La raison de ma présence ici me revint brusquement en mémoire, comme si j'avais eu une amnésie temporaire. L'interforum, les épreuves, les participants venus des autres mondes ! Mais oui ! Il y avait eu cette annonce en Runeterra pour cet évènement, et j'avais alors sauté sur l'occasion pour faire de belles rencontres. J'avais même eu une partenaire, que je n'ai pas croisé dans mon aventure, mais je savais qu'elle avait en avait vécue une similaire. J'avais accepté aussi parce que je voulais voir des épopées se faire, des invités surprises débarquer ci et là, lire de fantastiques livres, m'émouvoir sur les épilogues, et vivre des aventures en écho ! Ma surprise passa alors complètement, comme si elle n'était jamais venue.
Je voyais alors enfin toutes ces personnes, les plus hautes en couleur comme les plus simples. Des loups trottinaient, un dragon buvait un thé, des personnes à l'air militaire se tenaient droites, d'étrange créatures jouaient avec leur maître. Tant de monde, de tant d'univers différents ! C'était quelque chose d'incroyable !

J'arrivais apparemment sur un débat épineux :
Une question de prototype pour continuer à rester en contact les uns avec les autres ? Quelque chose qui ferait un ponts entre les mondes et leur permettrait à tous et toutes de se revoir. Mais une des jeunes femmes accompagnées de ces étranges bestioles -en l’occurrence, un chien à corne avec une queue au bout pointu ?-  souleva un point important : Et si on restait coincé, ou si les intentions n'étaient pas pacifiques. Je regardais dans la même direction qu'elle et vit qu'elle s'adressait à une forme que je connaissais. Thresh, le bourreau, champion de la ligue, semeur de chaos et sûrement l'une des dernières personnes que quelqu'un aimerait voir débarquer dans son monde ! Si l'idée venait de lui, il était certain qu'elle était tout sauf innocente.
Une fois que la jeune femme eu posé sa dernière question à l'encontre d'un homme que je ne connaissais pas -en même temps, hormis Thresh je ne voyais pas tellement de visages familiers dans la foule dense-, j'osais prendre la parole à mon tour.

-Elle a tout à fait raison. Comment prouver que cet appareil, que tu souhaite faire mettre au point, ne servira pas à des fins belliqueuses ? Je doute en tout cas que tu ais toi même des intentions pacifiques, Thresh, champion et bourreau de Runeterra...
Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum