Folie d'Esquisse
Messages : 714
Date d'inscription : 24/06/2012
Folie d'Esquisse
le Sam 25 Mai - 17:46
S’enfonçant dans le bâtiment vert, les couloirs derrière la porte coupe-feu sont obscurs, et la progression en leur sein risque d’être assez difficile. Vous avez heureusement assez peu de chances de vous tromper de direction : après quelques mètres à déambuler dans l’obscurité, le seul moyen d’avancer encore sans ouvrir une porte est de tourner à droite. À partir de là, il vous faudra vous aventurer plus encore dans le noir…

Pour ceux qui viennent du bâtiment bleu, cinq portes se présentent devant vous : trois contre le mur de gauche, dont deux sont assez proches, et deux contre le mur de droite, assez proches aussi. Dans le corridor plus étroit à droite, une autre série de portes apparaît : deux sur le mur de gauche, une sur le mur de droite.

Il y a là aussi beaucoup à explorer.


Plan du laboratoire.
Onyx
Personnages : Lucas
Messages : 70
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
le Sam 25 Mai - 19:25
Arrive des couloirs du 1er étage bleu

La quantité de pièces dans ce bâtiment commençait à taper sur les nerfs de la professeure. Comment était-elle supposée trouver quoi que ce soit? Déjà, il y avait deux portes à sa droite ainsi que trois portes à sa gauche. La proximités des portes suggérait que les pièces sur lesquelles lesdites portes s'ouvraient risquaient de ne pas être d'une taille très imposante. Un dortoir respectable devrait normalement être un peu plus grand que cela... Et puis pourquoi faisait-il aussi sombre? Bien que rares, il y avaient quelques lumières dans le bâtiment précédent, mais les lampes artisanales semblaient avoir totalement déserté cette partie du laboratoire. Elle n'était pas trop sûre de pouvoir continuer sans lampe...

Isolde ignora les premières portes s'offrant à elle et suivit le couloir qui tournait vers sa droite avant de s'arrêter au coin. Elle jeta un coup d'oeil au couloir dans lequel elle parvint à distinguer deux portes rapprochées à sa gauche et une seule à sa droite. Le reste était trop sombre. Elle hésita quelques instants à s'avancer si loin avant d'hausser les épaules. Ce n'était d'un laboratoire, que pouvait-il y avoir de dangereux? La rousse boitilla jusqu'à sa cible et pénétra dans la pièce à sa droite.

Résumé:
Isolde croit naïvement que l’obscurité ne cache rien, continue tout droit, tourne à droite et ouvre la porte de droite.


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Flavius
Tout n'est que poussière
Personnages : Triaire
Messages : 50
Date d'inscription : 28/05/2019
Flavius
le Ven 12 Juil - 23:33


"Ravi de vous rencontrer Isolde. Je ne me souviens plus de mon nom, vous pouvez m’appeler Triaire. Bon, il y a d'autres personnes ici. Nous allons descendre au rez de chaussé, ce sera plus pratique pour vous de retraiter en cas de mauvaise rencontre et il y avait une salle juste devant l'entrée."

Exactement comme dans un char. On parle, on donne des infos, on ne laisse pas le temps de cogiter, juste les infos essentielles et montrer que l'on contrôle la situation. Tout en parlant il faisait attention aux bruits et gardait l'oeil vigilant, vulnérable comme ils étaient tout les deux. Il tourna à gauche après un regard et longea le long couloir, rien a priori.

"Vous vous êtes bien débrouillée avec le balais. Je pensais qu'il vous avait blessé mais au final c'est vous qui m'avez épargné un mauvais coup." Un individu qui se sentait inutile était inutile, et il n'avait pas l'intention de trainer un poid mort. Heureusement elle avait l'air d'avoir le bon caractère, il faudrait juste la mettre en condition.

Il tourna encore à gauche, plus que ce couloir et l'escalier. Hmmm dangereux, mieux valait être prudent. "Isolde, ne faites pas de mouvement brusque quand nous descendrons. Vous l'aurez remarqué je suis légèrement handicapé, accrochez vous bien à moi".


Ce faisant il s'interrogea. On lui avait fait miroiter un endroit sécurisé, tenu par des personnes compétentes. En lieu et place il trouvait un complexe quasi vide, dangereux et avec des personnes venues chercher la même chose mais sans succès, sinon pourquoi cette (belle) jeune femme aurait elle été dans cette buanderie dangereuse seule ? Deux choses l'une : soit la situation était telle que les responsables n'avaient pas pu gérer ou pas eu le temps, encore que ce serait bizarre. Soit.....ceux qui détenaient l'endroit avaient disparu et ce qui l'avait fait était très hostile....les réponses viendraient

Résumé:
Le Triaire va avec Isolde en direction d'une salle du rez de chaussé. L'endroit le rend méfiant

Onyx
Personnages : Lucas
Messages : 70
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
le Sam 13 Juil - 19:08
Vient de la buanderie

Triaire... Isolde n'était pas une fana d'histoire, mais elle croyait se souvenir que ce nom avait rapport avec les soldats romains. Si Traire avait perdu son nom, cela voulait-il dire qu'il avait aussi perdu la mémoire? Elle avait perdu son éloquence habituelle, mais au moins, son esprit était resté indemne. La professeur ignorait comment elle serait arrivée fait face à une telle mutilation. Ses connaissances et son esprit vif étaient ce qu'elle avait de plus précieux. Perdre cela... Elle n'arrivait même pas à l'imaginer.

De son côté, Triaire semblait tout accepter avec un sang froid impressionnant. Il l'aidait, la transportait, la rassurait... Avait-il un seul défaut? Les voilà qui retournaient dans le premier bâtiment, ce qui était sans doute une meilleure idée puisqu'il était un peu plus éclairé. Avoir su que de tels monstres se cachaient dans les recoins du laboratoire, elle ne se serait jamais aventurée aussi loin.

Résumé:
Isolde continue de se faire transporter comme une princesse jusque dans le bâtiment vert tout en réaliser qu'il y a pire qu'être bègue.

Suite dans les couloirs du 1er étage Bleu


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum