Au diable la prudence [ pv Erreur ]

avatar
Invité
Invité
le Ven 28 Sep - 20:01
Miranda n'était pas dans son assiette et Robert avait l'air un peu palot. Empoisonnement. À moins que leur date de péremption soit dépassée. Oui, c'était certainement ça. Donc, en théorie, il devrait bientôt les remplacer. Foutue société de consommation ! Ou alors, c'était les piles. Hum, mais comment en trouver ici ? Il avait eu beau chercher, il n'en avait pas trouver. Un peu comme dans un survival game, il devait trouver tous seul les produits du quotidien. Vraiment pas commode dans cet environnement surréaliste. C'était fait pour qu'on y croie le plus possible, hein ? Mais on la lui fessait pas à lui, non, non, non. Même si on était bien loin de la maison des secrets. Le design était la, mais dans l'attitude à avoir c'était carrément du koh lanta. Bientôt, on allait lui demander de choisir parmi des inconnus pour savoir qui rentrerait à la maison. Quoi que, il ne fallait pas oublier qu'on l'avait kidnapper. Sous couvert de cette excuse, on allait plutôt faire de lui un cobaye pour d'horrible expériences. Ou alors il connaîtrait une mort rapide. Qu’elle pensée atrocement atroce. Et puis, la mort c'est pas super glamour, alors il voulait y penser le moins possible.

Cheminant passant, il guettait tous les tas. A l’affût du moindre geste. Les caméra l'observaient certainement. Il fallait etre prudent. Puis il la vit. Cette jeune femme étrange. 686,9. Elle était bien au dessus de la moyenne, mais n'avait pas encore atteint son maximum. A vus d' eoil. Il pouvait facilement en tirer un petit 763 ou encore un 875, 3. Tous dépendait de sa tolérance a la douleur. De si beau cheveux noirs, de grands yeux. Une mignonne petite bouche avec des lèvres a s'en damner. Bref, sa bouille était tous simplement adorable. Mais il y avait encore du progrès à faire. Et en particulier sur le style vestimentaire. Pourtant, elle semblait être le genre de fille qui ne se laisserait pas faire. Alors, comment … mais oui pensa t' il soudain ! Il allait la dompter comme il l' avait fait avec ses objets. À coups d' escarpins ! Dommage, il allait certainement abîmer son jolie petit minois. Bah, se consola t' il. On n'a rien s'en rien. Enlevant doucement sa chaussure droite, il s'approcha sur la pointe des pieds. Ses compagnons fessant du mieux qu'ils pouvaient pour l'imiter. La femme ne le remarqua d' abord pas. Au diable la prudence, Andrea, décida de s’arrêter en plein milieu du chemin et de foncer vers elle en hurlant  :

- Banzai ! La mode au pouvoir !!

Au moins, le public aimerais cette performance. Parce que rien de mieux que faire rire le public pour obtenir des voix.
avatar
Invité
Invité
le Dim 7 Oct - 14:54
Surprise ! Tu t'étais fait remarqué. Voilà, c'était rater... Toi qui voulais à tout prix passer inaperçu avait raté sa mission. Tu pensais que le coin était désert -oui, même si la dernière fois tu y avais rencontré BEAUCOUP de monde-, mais voilà, ici, les extraterrestres sont PARTOUT ! Le monstre qui surgit pile devant toi te parle de mode en plus. Non mais, se serait un autre jour, d'accord, mais par maintenant ! Pas quand tu t'es un peu mal habillé pour que tu sois assorti au casque de policière que tu as pensée pour cacher la bosse sur ton front. oui, une bosse, une bosse qui a décidé d'aller visiter ta peau pile au mauvais moment. Cette chose qui te rend moche n'est pas arrivée toute seule, non, c'est à cause de cette fille-là, Éphémère, cette ... FUFUFUFUFU !
C'est pas comme si tes habits étaient moches aussi, ils sont beaux sauf que t'avait prévu autre chose avant d'apercevoir la bosse sur ton front. Juste ... Tu n'es pas en prison en fait ... Enfin si mais bon. Puis, ton bonnet là. bref la tenue à pas avoir.;
Revenons en a nos salades avec la folle qui crie "Banzai ! La mode au pouvoir !". Alors toi aussi, il faut que tu trouver quelque chose de cool de classe de ...

"BANZAI ! SAMURAÏ A L'ATTAQUE !"

Heu ... pourquoi as-tu dit ça ? Samouraï ? ...

Spoiler:
Je sais, je n'ai pas avancé le truc, je préférais te laisser choisir mon destin.
Puis, c'est court aussi.
avatar
Invité
Invité
le Dim 7 Oct - 22:47
"BANZAI ! SAMURAÏ A L'ATTAQUE !"

Samouraï ? Attaque ? Une attaque de samouraïs ? Ou ça, ou ça ? Combien pouvait t' il leurs mettre ? Du 545 ? Du 219 ? Il voulait absolument les voir ! Mais il n'y avait personne. Ce n'était qu'une ruse de cette jeune femme pour le déstabiliser. La vilaine ! Elle fessait partit des conspirateurs ! Ce qu'elle venait de dire, c'était un message secret pour informer ses chefs qu'il était la. Oui. C' était forcément ça. La vilaine... il allait la remettre à sa place, et rapidement. Sautant littéralement sur elle, il martela son petit crane avec son escarpin.

- Mécréante ! Tu ne mérite pas cette jolie bouille, me tromper ainsi, moi ? Tu as vraiment cru cela possible ? Jamais je ne tomberais sous ton charme, sorcière ! Tu est de mèche avec eux. Tu est forcément de mèche avec eux ! Parle ! Bob, Robert, tenez la moi !

Il allait lui faire un relooking version grand luxe. Parce qu'il allait se venger. Oh oui. Il ne pouvait pas lui faire de mal, pas avec les caméras braquées sur lui. Alors il allait la faire souffrir, mais d'une façon totalement différente. Quand ses objets réussir a l' acculée dans un coin sombre. Il s'approcha, tel un maître près à commencer son œuvre. Prenant dans sa main gauche son menton, il lui releva la tête. La coiffure ! Sifflant Fabienne, il commença à démailler cette hirsute crinière. Alors, carré plongeant ou natte ? Aucun des deux ! Avec elle, il fallait jouer sur le naturel. Prenant un élastique parmi ceux qui ornaient son poignet, il s'applique à lui faire une queue de cheval. La savatant au passage pour qu'elle n'est pas l'idée de s'enfuir. Andrea lui fit une queue de cheval haute, avec en prime, sur les cotés, deux mèches dépassant un peu. Un ornement ! Vite ! Bob lui amena de petites perles. Parfait. Andrea les accrocha aux mèches qui pendouillaient. Puis il ajouta des barrettes sur le haut de son crane. Mais c'est qu'elle gigotait la vilaine ! Andrea allait commencer par un peu de fond de teint. Oui, mais pas trop, histoire de garder son teint maladif. Cela lui donnait un certain charme. Ensuite … ensuite le mascara. Pas un truc trop voyant, ses yeux étaient déjà énormes. Lui appliquant les mixtures étranges sur la figure, il réfléchissait à la suite à toute vitesse. Coupe, ok. Maquillage, ok. Habits ? Pas ok. Il lança à ses acolytes, enhardit par cette œuvre de toute beauté.

- Bob, amène moi la robe d'été vaporeuse. Oui, celle que j'ai recousu par ce qu'il manquait une manche. Et les collant a rayures bleu et blanc. Ah, n’oublie pas les ballerines assorties. Et … il manque quelque chose. Ah oui ! Le ruban ! Amène moi un ruban blanc !

Cette fille pourrait t' elle s'habiller toute seule ? Non ! Elle allait réduire son maquillage à néant, ou s'enfuir. Il ne fallait pas la laisser s'enfuir. Pas après ces dures minutes de travail acharné. Prenant les habbits que ses acolytes lui apportèrent. Andrea décida de passer à l'attaque.

- Encerclés la moi, que je puisse l' habiiiiiiiiiiller comme il se doit o/
avatar
Invité
Invité
le Dim 28 Oct - 15:30
Un jour, on t'avait dit "Tourne sept fois ta langue dans ta bouche avant de parler". maintenant, tu sais que tu aurais dû écouter cette si gentille personne qui t'avait donné ce fabuleux conseil. Sans que tu n'aies le temps de te rendre compte de qui t'arrivait, l'homme avait déjà eu le temps de te maquiller et de te coiffer. qu'est-ce qu'il t'aurait été utile tous les matins, ça t'aurait épargné toutes ses engueulades seulement car tu mets du temps à te préparer, ta mère n'avait elle jamais été aussi lente que toi étant jeune ? Peu importe. Tu étais encerclé par une bande d'extraterrestres sauvages qui voulait ... T'habiller .!

Saperlipopette ! Mais qui est cette bande de fous ? Vite, il fallait t'enfuir. Mais comment ? C'était impossible, et chaque regard vers l'un d'eux te mettait le trouille. Il fallait faire diversion. Mais diversion toute seule, c'était difficile. Tu avais bien réussi à monopoliser son attention en annonçant qu'une bande de samouraï passait à l'attaque alors pourquoi n'y arriverait tu pas, cette fois encore ?

"Ho regarde, là-bas: Poky l'éléphant rose qui vole dans les airs !"
avatar
Invité
Invité
le Mer 7 Nov - 6:16
Poky ? Mais c'est qui Poky ? Bah, peu importe au fond. C'était un éléphant, et il était ROSE. Rose quoi ! Le rose, c'est fashion, le rose, c'est la plus belle des couleurs. Le rose, c'est signe d'amour. De joie et d'espoir. Andrea adorait le ciel de ce monde rien que pour ça. Enfin bref, un éléphant rose, c'était mieux qu'une humaine. Sans réfléchir, il se retourna et couru pour l'attraper. Comment l'attraper si il était dans le ciel ? Un éléphant rose sur un ciel rose, c'est sur que c'était du lourd. Surtout pour discerner l'un de l'autre. Il avait beau plisser les yeux, il ne voyait rien. Pourtant, Andrea était du genre à persévérer. Peu importait ce qu'il se passerait, il voulait le voir. Mais c'était dur. Vraiment dur. La bête se camouflait vachement bien. Une technique de survie rudimentaire. Mais qui fessait ses preuves. Sifflant ses assistants, il leurs ordonna, d'une voix rendue aigre par la passion. De scruter le ciel avec lui. Mais l'animal tardait à ce faire voir. Qu'a cela ne tienne, Andrea avait tous son temps. Cet animal était certainement une pièce unique. Il la lui fallait pour son prochain défilé de mode. Sans plus tenir compte de la fille qu'il importunait quelques instant auparavant. Il s'installa sur ce qui semblait être un tas d'objets. Prenant place au sommet, les yeux grands ouverts. Les narines dilatées, le dos raide et les bras tendus vers sa futur cible. Il avait vraiment l'air fou...

Son armoire mécanique sans fond, ou plus communément Bob. Chercha de sa truffe humide quelque chose dans le tas grouillant. Il en tira une ombrelle qui avait pour pied, un serpent raide comme un piquet, et qu'il s'empressa d'amener à son maître. Ce ne devait être qu'une décoration après tous. Son miroir tapis d'ours farfouilla lui aussi, et trouva un plateau. Miranda, une trousse à a maquillage-volante-caméléonne XXL trouva elle, une bouteille de limonade d' on le contenu était … blanc. Les sœurs brosses à vapeurs, d'on l'une était pourtant un fer à lisser complétèrent cet ensemble avec un service à thé qui juraient et une boite de gâteaux entamés. Comme si c'était naturel, ils versèrent la bouteille dans une des tasse. Placèrent la boite à gâteaux sur le plateau et l'amenèrent à Andrea. Qui daigna à peine les regarder. Pris un gateau, le nez toujours vers le ciel. Bu la mixture, avant de la recracher. Le plus naturellement du monde. Il était littéralement absorbé par Poky.
avatar
Invité
Invité
le Mar 20 Nov - 18:34
Cette fille folle et ces larbins étaient idiots et ridicules. Comment croire une chose pareille ? C'était impossible pour une humaine ! Voilà comment coincer les extraterrestres ! Tu avais l'oeil de maitre. Mais bon passons. Tu te tordais de rire au sol, tapant sur tes genoux et ton ventre au rythme de tes éclats de rires. C'est à, que quand tu t'arrêtas, tu fus surprise d'avoir envie des rejoindres sur leurs sièges d'objets tous plus étranges les uns que les autres. Tu te sentais tellement seule ... Et ridicule ? Les jolies humaines comme toi ne devaient pas se rouler par terre et puis, quelqu'un pourrait voir ta culotte ! Alors, tu te relevas et observas ces personnes bien installer à observer le ciel.
Montant sur leurs tas d'objets et s'asseyant à côté de lui, ut leur dit avait un grand sourire:

"Poky c'est cacher, le malin. Il n'est pas aussi beau que je le suis, moi alors il se cache, il a peur d'être agressé comme moi."
Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum