citrouille et bonbon, mais quel merveilleux mélange avons nous la ?[pv Cléa]

avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Lun 29 Oct - 19:18
Arvalis avait une citrouille coincée sur la tête ! Non de non, et elle n'arrivait pas à l'enlever. Maintenant, elle titubait sous le poids de cette énorme citrouille. Elle en pleurait presque. Elle se souvenait encore de comment elle lui était tombée sur la tête...

Elle dormait paisiblement, sur son petit tas d'objets. Tranquillement, elle ne fessait de mal à personne hein. Parce que les objets étaient tous consentants. Enfin bref, elle dormait donc et puis, réveillée par la faim elle avait remarquée cette citrouille trop lourde pour elle. Un casque bien encombrant qui parlait et débitait âneries sur âneries. Elle avait la langue bien pendue et était un peu trop imbue de ça personne à son goût. Arvalis ne l'aimait pas, elle l'agaçait. Non pas qu'elle était méchante. Mais elle avait une voix haut perché. Comme si elle hurlait en permanence, prolongeant les A et certains O de façon dramatique. Cela lui donnait mal au crane. Et puis, elle était vachement grosse quoi. Arva arrivait à peine à aligner un pas devant l'autre. Heureusement, elle voyait ou elle marchait. Enfin, un peu. Et oui, cette citrouille était une citrouille spéciale Halloween. Avec les trous et tous. Elle avait tentée de s'en débarrasser, en vain. Elle avait tous tentée. Se taper la tête par terre, demander à des objets de l'aider à la tirer. À chaque fois celle ci lançait de sa voix de crécelle :

- Alôôôrs comme çaaaaa tu veux te débaaaarraaasser de môôôi ? Maaaaiiiichaaaante, Maaaaiiiichaaaante, Maaaaaaaaaaaaaaaiiiichaaaaaaaaaante !

Auquel Arvalis ne savait pas quoi répondre. Elle ne pouvait pas lui dire qu'elle l'agaçait. Ça aurait été malpolie. Et vraiment déplacé vu qu'elles étaient coincées ensembles. Puis soudain, Arva trébucha sur quelqu'un. Cela fessait un bout de temps qu'elle marchait en ligne droite. Qui sait ou elle avait atterrie. Elle tenta de voir qui elle avait percuté, en vain.

- excusez moi ! Je … je ne voit pas vraiment ou je ... ou je met les pieds .. .

- Tu m'étôôônne que tu voit rien baaanaaane ! On est côôôincée ensemble ! Niiiihahahahahahahaaaa !!

Spoiler:
coucou, alors j'ai modifiée le titre pour ça colle mieux x) en attendant de répondre
Commenter
avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Dim 4 Nov - 18:32
Elle ignorait comment tout cela était arrivé.

Au début, elle gambadait tranquillement dans les champs kaki, ignorant où elle allait, ne se laissant bercer que par ce monde qu'elle découvrait avec sa définitive candeur d'enfant, émerveillée par tout et n'importe quoi, à commencer par le ciel au dessus de sa tête qui était pour elle un vrai chef d'œuvre artistique : aussi paradoxal qu'incompréhensible ! Ainsi, à se gambader dans les pissenlits qui riaient aux éclats et dans les roses à pois elle ne se rendit pas compte qu'elle était arrivée à l'orée du bois, et pas n'importe quel bois ! Ignorante et naïve, elle décida d'y entrer croyant que ce monde ne pouvait être que paradisiaque. Et pourtant, elle se trompait.

Ainsi, courant dans la forêt elle cherchait par-dessus tout à s'en échapper. Mais comment ? Et surtout, pourquoi ? Qu'est-ce que c'était que cette forêt, finalement ? Pouvait-on vraiment l'appeler comme ça ? Un puzzle, oui, un casse-tête ; encore plus. Mais pas une forêt. Une forêt qui transforme les gens en bonbon, ça n'existe pas !

Ça n'existe pas ! Peut-être que Cléa en avait juste trop manger ces derniers temps et que quelqu'un l'avait puni, ou qu'elle était tout simplement entrain de rêver. Mais quelqu'un venait de lui foncez dessus et voilà qu'elle se retrouvait par terre, toute collée au sol à cause du sucre.

    - Excusez moi ! Je … je ne voit pas vraiment où je ... où je met les pieds ...


Elle essaya de lui dire quelque chose, mais à la place une autre voix lui coupa la parole. Une voix peu aimable, d'ailleurs ! Mais que se passait-il dans cette forêt, décidément ?! Elle tenta de parler, ignorant si un bonbon parlait.

    « Ne vous excusez pas ! C'est la même chose pour moi... »


Elle essaya alors de se relever, mais en belle arlequin qu'elle était, elle était démunie de ses forces de petite fille, elle n'était plus qu'un bonbon géant qui parle, ayant perdue toute son humanité. Ne voulant surtout pas faire fuir celle qui l'avait fait trébucher et qu'elle ne voyait toujours pas, elle reprit la parole.

    « N'ayez pas peur, surtout, je ne vous veux aucun mal, je ne suis pas machiavélique. J'ai juste été changé en bonbon géant, sûrement parce que j'en ai mangé trop. »


Après avoir dit ces paroles, elle se trouva très cruche. Après tout, si elle se retrouvait dans la même situation et qu'on demandait de ne pas avoir peur, elle ferait exactement le contraire ! Mais elle agissait toujours ainsi, ne réfléchissant jamais avant de parler. La personne qui l'avait bousculé allait certainement fuir en courant en apercevant un bonbon qui parlait, et Cléa serait définitivement coincée là. Elle soupira. Décidément, ce monde lui révélait bien des surprises.

Hors RP:
Pardon pour l'attente ! Si jamais ça ne te convient pas, n'hésite pas à me le dire ♥
Commenter
avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Jeu 8 Nov - 11:12
La jeune fille était à terre. Enfin jeune fille, pour le moment elle avait une voix de jeune fille. Après, qui c'est si s'en était vraiment une. Elle était dans un bonbon. Citrouille et bonbon, quel merveilleux mélange ! C'était vraiment un coup du destin. Et encore plus si elle ne pouvait pas voir qu'en fait, Arvalis était une chauve souris géante. Enfin bref, Arva ne pouvait pas la laisser la, surtout qu'elle ne semblait pas pouvoir marcher toute seule. Mais elle ne pouvait pas utiliser sa gueule pour la placer sur son dos. Dans ces conditions, comment l'aider ? Ce n'était pas comme si elle pouvait la prendre dans ses pattes. Si, elle pouvait ! Mais ce serait un peu compliquer à mettre en œuvre. Qu'a cela ne tienne. Arva se mit sur ses pattes arrières et, avec ses pattes avants la releva maladroitement. Puis elle vit des semblants de haies vertes.

« voilà, ce devrait être plus pratique, non ? Au fait, avez vous une idée d' ou nous somme ? Je crois que je suis déjà venue ici... »

Attendez, cela voulait t' il dire que … des énigmes. Oui mais qui les dictaient déjà ? C'était important mais elle n'arrivait pas à ce souvenir. Huum... C'était vraiment un problème, sa mémoire avait des trous, et ils étaient pas naturels. Peut être que ce bonbon pourrais l'aider. D'ailleurs, ou était Forlax ? Elle regarda à gauche, à droite et interrogea même le ciel, mais rien. La choupinette ne l'avait pas suivie dans ce labyrinthe. En fait, Arva était en train de se dire qu'elle n'était pas la quand elle s'était réveillée. C'était étrange...

" bin alôôôôôôôrs ? ôôôn révaaaassssseeee ? "

Rho, et voila qu'elle remettait ça...

Spoiler:
désolée pour le post tous pourris, et pour l'attente ><
Commenter
avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Ven 9 Nov - 18:43
« Voilà, ce devrait être plus pratique, non ? Au fait, avez vous une idée d'où nous sommes ? Je crois que je suis déjà venue ici... »

Cléa parvint donc a se relever grâce à l'aide de la jeune fille... Mais, attendez, était-ce bien une jeune fille, d'ailleurs ? Elle ne savait plus trop à quoi s'attendre dans ce monde. Elle ne savait toujours pas où elle était, ni même si cet endroit existait vraiment, alors rencontrer quelqu'un lui semblait presque étrange, comme si elle avait perdu de vue qu'il pouvait y avoir d'autres personnes qu'elle. Ce monde, quoiqu'il soit, lui faisait perdre tous ses repères.
Avait-elle une idée d'où elle était ? Non, elle ne connaissait pas cet endroit, ne l'avait jamais vu mais savait qu'il était beaucoup plus lugubre que tout ceux qu'elle avait déjà visité.

« Désolée, je ne vois pas du tout où on pourrait être. Je ne pense pas que ce soit une forêt comme les autres. »

Absolument, les arbres l'avaient mal regardée, tout à l'heure, elle s'en souvenait très bien ! Comme si elle n'en avait pas déjà assez d'être en bonbon, il fallait qu'on la prenne pour un casse-croûte ! Elle en avait vraiment assez, tout à coup, de ce monde stupide où tout semblait être un casse-tête permanent, passant de la beauté à la laideur en un rien de temps. Cléa comprenait un peu mieux pourquoi on devenait vite fou à essayer de comprendre.

"bin alôôôôôôôrs ? ôôôn révaaaassssseeee ?"

Cléa sursauta. Une voix d'adulte ! Où ça ? Non, tout mais pas ça ! Et pourtant, personne. Oh, mince, ça venait de la jeune fille ?! C'était un piège, alors ? Cléa releva la tête et remarqua enfin la citrouille sur la tête de sa sauveuse.

« Oh mon dieu ! Vous avez une citrouille sur la tête ! »

Décidément, pas très perspicace et un peu longue à la détente, la petite.

Spoiler:
J'adore le nouveau titre *O* Et pardon pour le fouilli de ce post ><
Commenter
avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Sam 10 Nov - 0:03
Erf, oui, c'était vrai. Arvalis avait une citrouille sur la tête. D'ailleurs, si elle connaissait le moyen de pouvoir la retirer, elle n'en serait pas la. Elle l'aimait bien, hein, mais bon. Elle était lourde, et puis... elle voyait mal. C'était pas pratique. Et puis cette fille, elle en remettait un couche. Comme si ce n'était pas assez compliqué. Voyager avec une énorme citrouille à la place de la tête était si dégradant. Enfin, ce n'était pas sa faute. Et puis, elle aussi était malchanceuse. Elle avait un corps en bonbon. En bonbon ! Si c'était pas ridicule ça aussi. La chauve souris était vraiment déboussolée.

- euh oui … j'ai une … citrouille … sur la ... tête

Arvalis pleura alors. Pourquoi ? Parce qu'elle en avait marre, marre de cette citrouille. Marre de ce monde et de ces étranges caprices. Elle voulait partir. Retourner sur son petit tas d'objets pour pouvoir y dormir. Mais elle connaissait cet endroit. Labyrinthe ou foret ? Les deux. Déjà qu'elle avait eu du mal à en sortir la première fois. Enfin, il lui semblait. À moins que ce ne soit un rêve. À moins qu'elle hallucine encore. Oui c'était ça. Maintenant, entre rêve et réalité, Arvalis n'arrivait plus à se retrouver. Sa mémoire la fuyait au triple galop. C'était pas cool. Mais bon, il fallait avancer. Séchant non sans peine ses larmes, elle décida de voir de plus près les arbres. Ce qui, bien sur, l’amena à cogner sans le faire exprès sa citrouille sur les troncs. Celle ci hurla au scandale et insulta de bon cœur Arvalis qui se remit à pleurer.

- bwawawawawa, maaaaais qu'elle maaaaauviette !
Commenter
Contenu sponsorisé
a tracé,
Commenter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum