Piégés dans la Chatbox!

avatar
Invité
Invité
le Sam 8 Déc - 21:26

Ordre: Anna-Barbie-Eelis-Jo-Mo-Nael
Vous êtes dans mon antre : l’antre de Geyli !
Tout d’abord, vous ne voyez rien. Le noir complet. Des yeux rouges tout autour de vous sont fixés dans votre direction. Sont-ce les miens ? Ou bien des loupiotes ? En tout cas vous avez peur. On vous avait pourtant dit de ne pas rester inactif sur la Chatbox ! Maintenant vous êtes coincés ici !
Un puits de lumière se dessine petit à petit. Les yeux n’ont pas disparu, tapis dans l’ombre…
Mais au centre des horloges de toutes tailles. Tout un tas. Qu’allez-vous faire ? Il y a du monde autour. Me cacherai-je parmi vous ? Plus de doutes, il vous faut agir ! Car je rôde… À l’affût d’une proie lente… Survivrez-vous à cette soirée ? Même moi je ne peux pas le dire…



Dernière édition par Blitz le Sam 8 Déc - 22:04, édité 4 fois
avatar
Messages : 1026
Date d'inscription : 18/06/2012
Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 8 Déc - 21:33
J'aimerais bien que les gens autour éteignent leurs phares. Parce que là, ils usent de l'électricité pour rien, et c'est franchement nul ! Moi, je suis pour l'écologie et une paix durable. Ça doit être pour ça que mes cheveux sont verts ! Bref ! Là-bas, il y a des horloges. Pratique pour savoir l'heure ! Je m'en approche doucement, en sautillant un peu. C'est marrant tout ça, pourquoi elles sont disposées ainsi ? On dirait la sculpture de jesaisplusqui devant la gare Saint-Lazare...


#B0CC99 ou #667f53

Fansong Striky x Anna par Striky herself **





avatar
Invité
Invité
le Sam 8 Déc - 21:35
Tu te promenais dans Esquisse quant au coin du monde tu aperçus un rectangle avec plein de gentilles personnes dedans. Intrigué, tu les rejoins mais décida de t'y endormir. Quand tu te réveillas, il faisait sombre et seul quelque lumière t'éclairait. C'était assez pour pouvoir t'amuser a ... Faire des galipettes ! Et c'est là que tu te cognas sur une horloge qui en cogna une autre qui en cogna une autre qui en cogna une autre qui en cogna une autre qui en cogna une autre qui en cogna une autre ... Et qui tomba sur toi !
avatar
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia
Messages : 2545
Date d'inscription : 10/06/2012
Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 8 Déc - 21:38
Tu ne sais pas ce que tu fous dans ce bordel. Et quelque chose te dit que tu n'auras pas le temps de chercher.
Bingo. Des yeux rouges dans le noir, le signe du crime ! Tu t'approches des nombreuses horloges disposées les unes à côté des autres. Et tu vois une gamine qui joues avec. Jusqu'à se faire recouvrir par son propre piège. Pris de pitié, tu l'aides à se dégager de là, et tu lui dis :

« Je pense qu'on devrait sortir au lieu de jouer au domino culbute. »


avatar
Invité
Invité
le Sam 8 Déc - 21:41
Il savait pas ce qu'il foutait à mais qui était-il pour questionner le fonctionnement de l'univers ? Un repaire de débiles c'était parfait pour lui, même si les horloges et les machins rouges le mettaient un peu mal à l'aise, il s'y fit en quatre secondes et demie, c qui ne fut pas le cas de l'homme d'âge un peu plus mur qui s'inquiéta que l'un d'eux se soit pris une horloge dans la gueule. Il arriva par derrière et lui flanqua une claque dans le dos.

- Ho allez mec y'a plein de meufs ici fais pas le difficile ! Les poings sur les hanches, il constata les dégâts. Tout était par terre, c'était du joli. Mais ça lui donna une idée.

- Hé ça vous dit on les empile et on fait une tour avec ?
avatar
Invité
Invité
le Sam 8 Déc - 21:49
Tu vagabondais dans ce lieu étrange ; au milieu de lumière et ombre, des formes se dessinaient... Des horloges ! Que c'était étrange, alors qu'au clocher même les aiguilles n'existaient point ! Et puis, tu aperçus des gens au loin. Sans prêter attention à leur discussion, tu te glisses entre eux et demandes d'une voix innocente : « Euh... Messieurs ? Je... C'est normal qu'il y ait des horloges ? Et... auriez-vous vu un fantôme errer ici ? » Tu rougis, assez gênée de débarquer ainsi. Quand survient le fracas, une fillette se faisant ensevelir sous une horloge...
avatar
Invité
Invité
le Sam 8 Déc - 21:58
Naël dormait paisiblement quand il entendit un bruit pas possible qui le réveilla en sursaut. Il ne savait pas du tout où il était mais il remarqua qu'un horloge était tombé à quelque centimètre de son visage. Il se le va rapidement est observa les alentours. C'était plutôt sombre. Il n'y avait que quelques lumière rouge qui éclairait. Il vit que des personnes était entrain de discuter pas loin. il se joignit à eux. Il entendit une des personnes dire:

- Hé ça vous dit on les empile et on fait une tour avec ?

- Oué vas-y ça pourrait être marrent!!

Il voulut soulever une horloge mais elle lui retomba sur le pied et cria de toute ses force.
avatar
Invité
Invité
le Sam 8 Déc - 22:05
Naël a été happé dans l’obscurité. Je vous avais dit d’être vifs ! Et ce ne sera pas ma seule victime !
La brume se dissipe lentement. Des gelées ! Elles vous encerclent ! Il faut vous battre ! Unir vos forces ! Ou bien laisser les autres faire… Seul le plus rapide (ou le plus retors) s’en sortira indemne. Et les plus lents… N’ont aucune chance !
Que pouvez-vous faire face à mon armée ?
« Si je t’attrape je te croque ! Si je t’attrape je te croque ! »
Hum oui… J’aime vous faire peur ! Tremblez pauvres dessinateurs ! Votre dernière heure est venue…

avatar
Messages : 1026
Date d'inscription : 18/06/2012
Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 8 Déc - 22:09
DES GELÉES. ENCORE. Mais c'est pas vrai, moi qui croyais que nous, habitants de l'Esquisse, les avions tous vaincus ! Me juchant sur une des horloges, je tentai d'imiter notre Grand Dieu Truite afin de captiver au mieux l'attention des autres :

« Mes amis, nous devons absolument les faire fuir ! Je propose qu'on s'entraide pour neutraliser ces viles heu... Choses ! »

Bon, mes talents d'oratrice n'étaient pas fameux... J'aurais du prendre des cours auprès du Maître ! Je pris une toute petite montre à gousset puis l'utilisai pour frapper les gelées qui s'approchaient trop de moi..


#B0CC99 ou #667f53

Fansong Striky x Anna par Striky herself **





avatar
Invité
Invité
le Sam 8 Déc - 22:13
Un papi très gentil te sortit du tas d'horloge qui t'avait fait très mal. Tu le serras dans tes bras. Les autres proposèrent de faire des jeux très intéressants, enfin, même le vieux, hein, mais tu étais trop occupé à lui faire des câlins. Mais des gelés vous surpris ! Oh vite, tu te munis de deux horloges et sautas sur une jeune fille [Mo] et lui tapa sur la tête avec l'objet.
Il vaut mieux s'entre-tuer plutôt que se faire manger par des choses gluantes et étranges.
avatar
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia
Messages : 2545
Date d'inscription : 10/06/2012
Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 8 Déc - 22:15
Visiblement la petite apprécie ton aide... Peut-être un peu trop ?
Elle est plus gluante que ces gelées qui viennent vers vous. Très vite, elle prend des horloges comme s'ils s'agissaient d'armes et se jettent sur Mo. Pour la frapper. Tu ne comprends pas sa logique.
Tu t'approches de la fille aux cheveux verts.
« Bonne idée... Et tu nous montres comment ? »


avatar
Invité
Invité
le Sam 8 Déc - 22:18
Faire quelque chose, nécessaire, ça relevait de la litote sinon de l'euphémisme. Visant la gonzesse qui s'était mise en hauteur, Joe s'exprima sans prendre la peine de lever la main.

- Je propose un sacrifice humain sur pentagramme satanique, si ça satisfait pas le responsable c'est un truc à faire au moins une fois dans nos vies. L'air sérieux c'était parce que ça lui allait bien, du reste il était aussi sérieux que peut l'être qu'un mec qui vient de réaliser qu'il est condamné à mort. Le bruit sourd d'une boît crânienne qu'on assaille à coup d'objet contondant attira son attention, il s'approcha de la responsable.

- Oh mais t'a déjà commencé, tu permets ? Et se joignit à la fête.
avatar
Invité
Invité
le Sam 8 Déc - 22:20
Soudain, la fillette qui s'était fait écrasée se jette sur toi. Et te tape, avec deux horloges. Petites, les horloges, mais lourdes. LOURDES, et dures ! Toi, tu n'as rien fait, et la violence t'est insupportable ! Pourquoi fallait-il toujours de battre ? Pourquoi tant de violence ? Alors qu'au fond, tu n'avais rien fait. Tu te débats, effrayée, et finis par attraper une des deux horloges. Tu n'aimes pas la violence, mais la meilleure des défenses est l'attaque, c'est bien connu : s'ensuit alors une lutte acharnée entre les deux fillettes... Puis soudain tu vis l'homme s'approcher. Et tu pris peur. Tu reculas lentement, affreusement apeurée... jusqu'à glisser sur une gelée ! Et tu tombes, te fracasse la tête... les deux autres se rapprochant.
avatar
Invité
Invité
le Sam 8 Déc - 22:24
Une gelée entraîna Barbie dans un coin. Elles se jetèrent toutes dessus avant de disparaître…
Bravo, vous avez survécu jusque-la ! Mais je n’ai pas fini…
Une maison de poupées. Elle est arrivée ici vous ne savez pas pourquoi. Qu’allez-vous y découvrir ?
Tout est rose ! Les poupées chantent… Quand elles n’essayent pas de vous étriper. Et encore, elles peuvent faire les deux en même temps !
Vous me trouvez tordu ? Pas moins que mes amies Voix et Folie… Mais moi je suis magnanime, car l’un de vous survivra… Super non ?
Merci Geyli !

avatar
Messages : 1026
Date d'inscription : 18/06/2012
Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 8 Déc - 22:28
« Aaaah mais qu'est-ce que vous faites bande de malaaaades !! »

Je me mis à frapper le jeune homme et la petite fille de toutes mes forces avec ma nouvelle arme, puis pris la petite brune qui s'était faite agresser dans mes bras. La pauvre !

C'est alors que les gelées se jetèrent toutes sur l'une de ses agresseurs, et qu'une maison de poupées apparut. Avec des poupées géantes ultra-bizarres. Qui chantaient en plus. Je déteste les poupées.

« Waah mais c'est malsain tout ça ! »

La petite fille toujours dans mes bras, je décidai de courir à travers la maison, histoire d'échapper aux poupées !


#B0CC99 ou #667f53

Fansong Striky x Anna par Striky herself **





avatar
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia
Messages : 2545
Date d'inscription : 10/06/2012
Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 8 Déc - 22:31
Tu vois Mo se faire tabasser, fille-aux-cheveux-verts les aider. Et les poupées qui arrivent. Tu suis l'asperge dans la maison... parce que tu ne fais pas confiance à l'autre.
À l'intérieur, les meubles se décident à vous attaquer. Comme un brute, tu fonces dans tout et n'importe quoi. Et vous vous retrouvez né à né avec des savons diaboliques. Entre survivre au prix de l'abandon et mourir avec eux tu choisis la première option : et ainsi tu pousses - c'est vilain - les deux autres dans la "gueule du loup" avant de tenter de trouver une issue.


avatar
Invité
Invité
le Sam 8 Déc - 22:34
- Hey ta mère t'a jamais dit que c'était mal de taper les plus grands que toi ?!

Tout cela virait encore plus malsain. Saignant du nez Joseph rigola comme un con, plus nerveux qu'un système nerveux (quoi je vous emmerde), quelque chose lui dit qu'il avait perdu queslques cases mais il s'en ficha.

Il se mit donc à courir, pour rattraper la demoiselle qui s'était barrée avec la proie qu'il poursuivait désormais seul. La hall d'entrée de la maison n'était pas à son goût, tout comme en manquait cruellement le comportement de ses habitantes, c'est là qu'il perdit le groupe de vue. Allons bon. Il souleva une poupée et, de frustration, la lança à travers le couloir.
avatar
Invité
Invité
le Sam 8 Déc - 22:36
Courgette-girl t'avait sauvée. Quelle gentille jeune fille, finalement ! Seulement, voilà qu'apparaissait une maison, petite, mais tu pouvais t'y glisser : tu suivais la fille qui t'avait aidée, mais le garçon qui t'avait attaquée n'était pas loin ! Il te rattrapa, empoigna une de ces terrifiantes poupées et la lança dans le couloir... Inutile de préciser qu'elle atteignit son but. Or, tu perdis tout de vue : lâchant la main de la fille aux cheveux verts, tu agrippas celle de la poupée, les confondant l'une et l'autre... Or le jouet ne semblait pas si gentil que ça...
avatar
Invité
Invité
le Sam 8 Déc - 22:41
Une poupée s’élance vers Eelis et lui ouvre le ventre d’un trait. Ses tripes recouvrent le sol et son sang refait la tapisserie.
La maison s’envole. Elle atterrit dans le palais de… Max ! Ou plutôt sur Max… Les poupées sont surexcitées. Elles sentent l’odeur fraîche du sang… Et aussi du combat à venir ! En effet, Ambros est quelque peu… Mécontent du sort de son maître.
Un combat des titans s’annonce. Qui s’alliera à qui dans cette lutte effrénée ?
Je vous observe, satisfaites mes envies d’hémoglobine et de bataille d’anthologie et vous serez récompensés. Sinon… Eh bien vous ne serez plus là pour le voir !
(Traduction de Blitz car Geyli est un tordu : Je veux du grand spectacle ! Sinon vous mourrez…)

avatar
Messages : 1026
Date d'inscription : 18/06/2012
Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 8 Déc - 22:47
Dans un grand cri, brinquebalée de partout, je me cognai de part en part dans toute la maison. Puis ce fut le calme, elle avait atterri.... Hein ? Dans la demeure du Maître ? Bwerk, il y avait du sang partout, j'en avais sur moi... Ma montre toujours en main, je me retournai pour me battre contre les poupées. Hors de question qu'elles souillent la demeure du Dieu Truite, non mais oh ! Alors que plusieurs d'entre elles me griffaient, je m'acharnaient sur d'autres avec ma montre..


#B0CC99 ou #667f53

Fansong Striky x Anna par Striky herself **





avatar
Invité
Invité
le Sam 8 Déc - 22:51
Quelque part, Joseph culpabilisa un peu de s'en être pris à une de ces poupées au premier abord pourtant innocentes. Parce que là, ça relevait de la punition divine tout ce sang et les tripes qui allaient avec, tous ces coups de stress et ces changements de décors, visiblement il s'y prenait mal et il fallait qu'il... quoi, qu'il tape plus fort ? Bon, bah.

Oeil pour oeil, il s'en prit à l'une de celles qui s'en prenaient à la fille aux cheveux verts, elle se défendait mais même s'ils s'y mettaient à trois ils étaient baisés vu le nombre de leurs opposantes et des objets, les objets, toujours les objets. Le jeune homme avait arraché deux bras d'une poupée quand une autre lui sauta dessus. C'était la fin, aux chiottes la dignité.

- Euh -- aïe putain -- les filles, sans rancune ? ON S'ENTRAIDE ? S'IL-VOUS-PLAîT ?!
avatar
Invité
Invité
le Sam 8 Déc - 22:54
Apeurée, tu serais la poupée tout contre toi - elle, elle plantait ses griffes dans ta peau nue, mais l'effroi était tel que tu ne ressentais rien. L'agresseur - étonnant - vint aider courgette-girl, pendant que tu observais, fascinée, la scène.

- Euh -- aïe putain -- les filles, sans rancune ? ON S'ENTRAIDE ? S'IL-VOUS-PLAîT ?!

- Vous... vous savez monsieur, vous... vous m'effrayez un peu...

Ces paroles étaient dénuées de conviction. Ce qui ne t'empêcha pas de foncer dans la mêlée, jetant au passage la poupée agressive sur la figure du garçon... A dire vrai, tu le prenais plus pour un ennemi qu'autre chose, si bien que tu allais aider - bien qu'impuissante - la fille aux cheveux vertes.
avatar
Invité
Invité
le Sam 8 Déc - 22:57
Les grandes plaines de lumière… Ici la lumière est plutôt… Pourpre. Il s’agit de mon ultime repaire ! Le paradis de la Chatbox !
Malheureusement Annabelle ne pourra pas profiter du spectacle…
Décrivez-moi cet endroit de la plus belle façon possible ! Dans cette épreuve la rapidité compte autant que la beauté de la description… Alors ne vous précipitez pas !
Bonne chance et puisse le sort vous être favorable !
avatar
Invité
Invité
le Sam 8 Déc - 23:10
Le carnage, la guerre, le sang... tout était si bruyant ! Les tympans déchirés, la vue brouillée, tu te bouchas les oreilles, lâchant au passage la poupée de son. Tu t'attendais à tout. A la mort ; à la torture, mais pas à... ça.

Soudain, tout devint calme. Ouvrant les yeux, tu aperçus une lueur se profilant à l'horizon. Une lumière pourpre jaillissait des ultimes tréfonds d'Esquisse, inondant le paysage de mauves et d'écarlates. Peu à peu, des mots apparurent tout autour de toi. Rouges, bruns, beiges, roses ou encore indigo : tous s'alignaient ensemble, coordonnés, et dansaient gaiement dans les airs frais de la soirée. Non pas l'aube d'un nouveau jour, c'était bien le crépuscule d'une nouvelle nuit...
avatar
Invité
Invité
le Sam 8 Déc - 23:20
[HAHHAHHAHAHA WHAT HAVE I JUST WRITTEN????? PARDON DESOLEE]

Orange, quelques fractales sur le papier peint. Le papier peint est sur le sol et le Soleil se couche à l'horizon-... ah non, il bouge pas, il reste là en fait, il est très bien là où il est et les ombres de six kilomètres c'est super joli. Il est là depuis longtemps, depuis toujours sans doute, sans doute car le vertige de l'éternité est absent de l'atmosphère de cet endroit.

La seule chose qui fasse dire que ça ne vient pas tout juste d'ouvrir, c'est qu'il fait chaud, tellement chaud qu'on a envie de se foutre à poil tout comme la trentaines de superbes jeunes filles qui scandent des vers de Shakespeare à l'ombre d'un olivier sculpté des mains du créateur des lieux (non parce que les nanas elles ont pas l'air de faire dans la menuiserie). Au fond si on regarde bien il y a des collines parce que sinon ça ferait vide, et des bananiers qui poussent dessus, genre woa trop bien.

Non loin, installés à une table, George Washington et Abraham Lincoln sont installés à une jolie table et fument un gros joint en jouant à la Xbox, mais y'a aussi des coloriages pour ceux qui ont pas envie ou qui savent juste pas tenir une manette. Mais non, il ne faut pas céder à la tentation car la tentation est certes belle mais rien ne vaut d'aller cueillir les montres fondues qui pendent aux branches qui font de l'ombre aux filles. Adieu l'Ennui, y'a tellement de conneries à voir que tu va plus jamais servir à rien, on t'avais jamais aimé de toute façon.
Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum