Paroles du Peuple ▬ Banque de Citations ♥

avatar
le larbin "viril"
a tracé,
le Ven 5 Avr - 2:41
Parce que vous êtes tous des VIP de l'Esquisse, et que vous roxxez comme des bêtes, voici the liste spéciale ultime des ténèbreeees -faite par votre larbin dévoué- pour les citations qu'on devait mettre sur la bannière. ♥


EVENT 001.

♦ Vous n'avez plus aucune idée de la distinction entre rêve et réalité ▬ Voix.
(j'ai coupé le "Car au fond," du début).
♦ N'y a-t-il aucun avenir ? ▬ Voix.
♦ Dessinateurs, on vous observe. ▬ Voix.
♦ Dans l'ombre, des éclats de rire résonnent. ▬ Voix.
♦ Tout s'écroule, les certitudes s'effondrent. ▬ Voix.
♦ Dans ce monde où seul le désordre était loi... ▬ Anna.
(phrase découpé, again).
♦ Cette voix résonne dans tous les compartiments de ton être. ▬ Mo.
(et again).
♦ Si c’est un rêve, tout doit être fictif. Il suffit de se réveiller, de rire aux éclats et d’ouvrir la fenêtre, n’est-ce pas ? ▬ Eelis.
♦ Entrez, entrez, rejoignez la ronde. ▬ Voix.
♦ C'était la réalité. Aussi cruelle que celle de notre monde d'origine, voire bien plus. ▬ Anna.
♦ Où la raison n'a pas sa place. ▬ Anna.
♦ Forcé de contempler à quel point l'Esquisse est réelle. ▬ Eelis.
♦ La Voix. Celle qui se jouaient de vous. ▬ Shirley.
♦ Braverez-vous l’obscurité ? ▬ Voix.
♦ La guerre était déclarée. ▬ Jowan.
(transformation des trois "..." en un seul).
♦ La fin des haricots. HAPPY END. ▬ Ambros.
♦ Si tu as du mal tu n'as qu'à penser que ce n'est qu'un rêve. ▬ Lucius.
(Suppression du "Et puis," en début de phrase).
♦ Hystérie. ▬ Dementia.
(ouais c'est court mais le mot... claque, je trouve).
♦ Tempête droit devant. ▬ Blitz.

EVENT 001 ▬ Tunnel.

♦ Bordel ! Elle avait demander une arme, pas un cosplay ! ▬ Arvalis.
(hahaha, le trollage par excellence de l'Esquisse).
♦ Amusez-vous bien, dessinateurs... ▬ Folie.
♦ Vous pensiez en avoir vu assez ? Il n'y en a jamais assez. ▬ Folie.
♦ Bad luck ! ▬ Doy-- Plushie.
♦ Madness. ▬ Dem'.
♦ Il faut... Plus de divertissement. Plus de folie. ▬ Folie.
♦ « Chère Esquisse. Je déteste vous détester. » ▬ Barbie.



FICHES ♥

♦ Car même si je suis bloqué dans les rêves d’une espèce d’entité hippie sous LSD, je ne perds pas espoir de pouvoir sortir de ce cauchemar. ▬ Call. (H Cat).
♦ Et ce qu’elle avait sous les yeux, ressemblait à Wonderland puissance 1000. ▬ Hermine.
♦ Qu'est ce que c'était que ça ? Un rêve ? Une nouvelle dimension étrange ? Une chose créée par mon esprit ? ▬ Connor.
♦ Un ciel immense s'étend au-dessus de moi, mais ce qui frappe le plus, c'est qu'il n'est pas d'un bleu azur. Ni même d'un noir d'encre éclairé de quelque myriade d'étoiles. Il est rose. ROSE. ▬ Amy.
♦ L'étendue stellaire, constamment rosée, l'agaçait au plus haut point. De même que l'herbe bleu électrique, les animaux insolites, les objets difformes. ▬ Name.
♦ Ils errent donc pour l'instant sans destination précise... Sans but précis... Et sans personnalité précise. ▬ Blitz.
♦ Qu'est-ce-que c'est que ce cirque ? ▬ Samsock.
♦ Puisque le monde imparfait qu'il avait quitté n'avait pas lieu d'être ici, c'est elle qu'il allait provoqué ! La Dictatrice ! ▬ Jowan.
♦ Are you kidding me... ▬ Shirley.
♦ Parce que pour avoir un ciel pareil, c'est forcement un faux plafond, non ? ▬ Andrea.
♦ Tu ne peux pas sortir. ▬ Ayame.
(transformation des trois petits points en un seul).
♦ L’éléphant bleu pailleté sur fond rose n’était plus là. Ça m’aurait soulagé s’il n’avait pas été remplacé par une courgette à pattes aux motifs psychédéliques, toujours accompagnée de cet arrière-plan couleur guimauve. ▬ Jude.
♦ Le ciel déconnait, les objets déconnaient, pour harmoniser, il ne me restait plus qu’à déconner. ▬ Jude.
♦ C’était flippant, angoissant, aberrant, à en vomir. ▬ Jude.
♦ Elle ignorait si ce qu'elle avait en face d'elle était réellement un ciel : des images, des pages de livres, des sortes de bout de scènes incompréhensibles ? ▬ Minami.
♦ Où est mon chez moi ? Où suis-je ? Que vais-je devenir ? Arriverais-je à sortir d'ici ? ▬ Minami.
♦ Car là, on peut sûrement faire tout en même temps ; imaginez, une course en tomate sous l'eau avec des pistolets en pain d'épice pour trouver un trésor caché dans les champs. ▬ Eelis.
♦ Fascinée par ce monde aux lignes colorées et arrondies, ce monde fait d'images heureuses. ▬ Anna'.



CONTEXTE & CO.

♦ Ici, la folie est banale.
♦ Trouver c'est perdre, et perdre c'est trouver. ▬ SamSock.
(ouais une forme spéciale car je ne sais pas si le mieux c'est ensemble comme au naturel ou séparé)
(et ça vient du livre d'or plz 8D).
♦ Vous avez ouvert les yeux. ▬ Voix.
♦ Alors, vous avez fini par errer. ▬ Voix.
♦ Ici, il n'y a ni royaume ni frontière. ▬ Voix.
♦ Maudites bulles. ▬ Erreur.
♦ Fausse bonne idée ! ▬ Castor.
♦ Oh non ! Pas des plantes carnivores ! ▬ Anastasiya (paix à son âme).
♦ In this craziness, you gave me life. ▬ Neoko (RIP aussi).
(remplacement des "..." par un seul).



RP & DIVERS.

♦ Rien de mieux qu’un bon thé. Même s’il est bleu pailleté et a un goût amer. ▬ Eelis.
♦ Je sais pas ce qu'on a fait pour se retrouver ici, mais ça a dû être très moche. ▬ Joooooooooseph.
♦ Partager son corps avec quelqu'un d'autre est vraiment horrible. ▬ Naël.
♦ Eh les filles, vous n'auriez pas vue mes jambes par hasard? Je crois qu'elles se sont fait la malle! ▬ Naël.
♦ Peut-être le temps n'existait-il plus dans ce monde ? ▬ Ariane.
(phrase d'origine : Mais elle en doutait, peut-être le temps n'existait plus dans ce monde ?).
♦ Et rien qu'à la sensation de sa présence, un mal-être se créait en elle. ▬ Ariane.
♦ J'avais vu des choses qui surpassaient mon entendement. Des choses qui n'étaient pas sensées exister. ▬ Connor.
♦ Incompréhension. ▬ Cerbère.
♦ Si l'on fait abstraction du yeti des plaines au pelage fait de cuillères qui vient de le courser pendant trois bonnes heures, on peut considérer que le trajet s'est plutôt bien passé. ▬ Jowan.
(changement de "Jowan" par "on", à cet endroit "Jowan peut considérer que le trajet").
♦ Beuleubleuhlbhblhblh... oui c'est à peu prés avec ce son que la bulle épousa sa forme tout en ondulant telle de la gelly anglaise. ▬ Jowan.
♦ Saletés de chat-crabes ! ▬ Jowan.
♦ C'était certes bien pratique pour voir là où l'on marche rien qu'en entrouvrant la bouche ou en tirant la langue, mais on a un peu l'air naze quand on explore une grotte la bouche grande ouverte non ? ▬ Jowan.
(coupure du début "Car dans l'immédiat").
♦ Menacé par des textes. La belle affaire. ▬ SamSock.
♦ Le délire continuait. ▬ SamSock.
♦ L'Esquisse était un véritable patchwork de paysage. ▬ SamSock.
♦ Des grosses taches de peinture de toutes les couleurs fluos possible jonchaient chaque surfaces du salon, qui donnait un repos certains aux yeux, las de voir des étendues eternelles et floues. ▬ Hermine.
(coupure du début "Une balançoire tressautait dans un coin, et").
♦ Donc je me présente, duc Conrad Effilé-Jus de Chaussette. ▬ Anna.
♦ On ferait mieux de sortir d’ici je pense, avant de se faire trucider par des chaise-abeilles multicolores ! ▬ Anna.
♦ Qui donc a l’audace de m’extirper de mon sommeil, moi le duc Conrad Effilé-Jus de Chaussette ? ▬ Anna.
(ok je. ça fait pas très description du monde esquissien. MAIS EN MÊME TEMPS SI NON ? >D).
♦ Oh, tu as un Chewing-gum de compagnie? ▬ Pikachu.
♦ J'aperçus un champignon aux bras fluorescents rose à pois verts qui faisait du mini-ukulélé en chantant du Bob Marley. ▬ Pikachu.
(coupure de la fin de la phrase "et le ramassai").
♦ C’était très facile de se perdre dans un monde où le chemin disparaissait, réapparaissait, changeait de forme et vous emmenait là où il voulait. ▬ Friedrich.
(coupure du début de phrase "Oui, ").
♦ Comme toujours ici le piège attendait un mouvement de leur part pour se mettre en route. ▬ Friedrich.
(coupure du début de phrase "Non, ").
♦ Bah, même les illusions maléfiques pouvaient aider sans le vouloir. ▬ Friedrich.
♦ Ce fut seulement à ce moment-là qu'il se rendit compte qu'il était lui-même costumé en ... poireau. ▬ Castor.
(transformation du "?!" de fin de phrase en un simple ".").
♦ Les croissants aux amandes vertes - recouverts de caramel doré - étaient chauds bouillants : ils en gémissaient presque sur le plateau, se roulant dans tous les sens dans le simple but de foutre le plus de bordel possible. ▬ Ambros.
♦ Qu'est-ce qu'ils ont à croire que tout ceci n'est qu'un rêve ? On ne ressent pas la douleur dans un rêve ! ▬ Minami.
♦ Ce qui aurait été amusant, ç’aurait été de tout contrôler. ▬ Violette.
♦ C’est la première fois de ma vie que je suis menacée de mort par une pâquerette ! ▬ Violette.
(coupure de fin de phrase, version d'origine : C’est la première fois de ma vie que je suis menacée de mort par une pâquerette, je peux pas laisser passer ça !).
♦ Quand j'ai ouvert les yeux la première fois. J'ai pensé que j'étais morte. ▬ Lou.
♦ ET UNE BANANE VOLANTE, UNE ! ▬ Dementia.
♦ La bouilloire le jaugea de ses petits yeux cruels avant de le gober tout rond. ▬ Striky.
♦ Elle essayait de se persuader que tous cela n'était pas réel... Car sinon, elle sombrerait bien vite dans la folie ! ▬ Kita.
♦ Celui qui a fait ça était vraiment...cinglé. ▬ Thalès.
♦ Stupéfait de sa propre folie, il se laissa tomber à genoux, désespéré, ses pupilles se faisant de plus en plus dilatées. ▬ Max'.
♦ C'en est assez de toute cette agitation, de ces sujets qui l'enserrent, l'étouffent, l'étreignent abondamment. ▬ Max'.
♦ Cela faisait un moment qu'on avait échappé à ses saletés de plantes carnivores, grâce à une théorie impliquant un triangle rectangle et un théorème de Pythagore. ▬ Ayame.
(phrase d'origine : Cela faisait un moment qu'Ayame avait échappé à ses saletés de plantes carnivores, grâce à une théorie impliquant un triangle rectangle et un théorème de Pythagore.)
♦ Une chute, une longue chute qui n'en finissait plus. ▬ Ayame.
♦ Observer le paysage, savourer sa promenade ; elle ne l'avait jamais fait jusqu'ici. Trop occupée à échapper à des plantes carnivores, des tours Eiffel, des hamsters radioactifs et d'autres choses tout aussi sympathiques. ▬ Ayame.
♦ Deux nouveaux amis ! Au fond d'un trou mais ils étaient deux ! Et l'un d'eux avait même un couteau, avec ça on peut faire des tartines non ? ▬ Ivy.
♦ Goûts : Le lait, L’eau, l’âme des humains, les cascades. ▬ Le Alroh de Tnassapuam.
♦ Nous tombâmes dans un long tunnel composé de... diverses choses. Partant de la pierre pour aller jusqu'à l'arbre, en passant par les damiers, les nuages et les créatures, nous n'étions pas sortis de l'auberge. ▬ Plushie.
(phrase d'origine : Toujours inconsciente, je tombais avec Plushie dans ce trou, et l’atterrissage fut rude, et nous tombâmes dans un long tunnel composé de... diverses choses.
Partant de la pierre pour aller jusqu'à l'arbre, en passant par les damiers, les nuages et les créatures, nous n'étions pas sortis de l'auberge.)
♦ Je crois que ce monde me dévore par petites bouchées. ▬ Mo.
♦ Jamais Elle ne te laisse le choix, toujours Elle t'impose les siens. ▬ Mo.
(rajout d'une majuscule aux "elle" pour faire croire qu'on parle de hihihi >D).
♦ Crois-tu que je suis en sécurité là-dedans ? Crois-tu que ce monde est sûr ? ▬ Mo.
♦ Il sent l'odeur du sang. Elle attise sa faim ; enivré, il se pourlèche les lèvres. ▬ Name.
♦ Les lieux formaient une vraie distorsion, les silhouettes se disloquaient. ▬ Name.
♦ Le couteau était poilu, ça chatouillait. ▬ Name.
♦ Et la police, elle est où ?! ▬ John.
♦ Juste le vide, et un projecteur étonnamment puissant qui reflétait nos plus profonds désirs. ▬ John.
♦ Mais soudain, remplaçant le ciel parme et les nuages ternes, l'obscurité se fit. ▬ John.
♦ Commençait t' elle a devenir folle ? ▬ Arvalis.
♦ Mourir, elle se sentait mourir. ▬ Arvalis.
♦ Regardant sa main, elle hurla. Celle ci était transparente. D'un vert transparent. ▬ Arvalis.
♦ De la à brutaliser les objets, bon sang, il y en avaient des vivants quand même ! ▬ Arvalis.
♦ Trois libellules-scout bleues et roses voletaient en gazouillant vers le soleil couchant du matin. Les couleurs étaient éclatantes dans le ciel même si elles semblaient dégouliner vers l'astre sur lequel on pouvait voir écrit "Tchiktchank millenuk". Elle avait haussé les épaules. De toute manière, elle n'avait jamais aimé le Tchèque. ▬ Lady.
(j'arrivais pas à choisir le morceau D8)
(remplacement de Lady avait haussé par un Elle).
♦ Le temps, chose si difficile à déterminer. ▬ Lady.
♦ Il errait sans vrai but... Où plutôt il errait pour sortir... Mais pouvait-on sortir d'ici ? ▬ Lucius.
♦ Un labyrinthe qui bougeait, quoi de pire pour retrouver son chemin ? ▬ Lucius.
(remplacement des trois petits "..." de la fin par un "?").
♦ Elle avait besoin de lui, comme d' un éventuel bouclier humain bien sur. ▬ Amandine.
♦ Mais certaines choses qui se trouvaient ici, j'avais de la difficulté à concevoir que mon cerveau eut pu les imaginer. ▬ Mimy.
♦ Le voila entrain de devenir fou, super. ▬ Mick.
♦ Il regrettait de ne pas avoir de montre. Il aurait apprécié de savoir depuis combien de temps exactement il déambulait dans cette immensité plate peuplée de créatures extravagantes. ▬ Jude.
(remplacement de Jude le premier mot par un Il).
♦ Mis à part cette jolie tasse qui dansait la zumba, et qui avait fini par tomber de sa branche et se briser sur l'herbe bleue. ▬ Alice.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Liam n'a pas assez de personnalité pour utiliser autre chose que [b].
(Quand il se décide à parler).
Sortir.
Autres comptes : Diablo & Play.
Rôle : Guerrier
Situation : Avec Eelis. Ou au Bar. Ou dans les alentours. (Des deux.)
Particularités : Griffes (mains et pieds), pieds bandés (sans chaussures), assez mal rasé.
Messages : 624
Date d'inscription : 06/08/2012
Toasts : 77
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1324-les-poches-de-liam-ce-sont-d
Commenter
avatar
Le coach ailé
Le coach ailé
a tracé,
le Ven 5 Avr - 2:44


(Eh oui, Liam a vraiment épluché toutes les présentations et de très nombreux RPs, that's not a joke)

Bref voilà pour vous dire aussi que si vous voulez rallonger la liste - par ex avec des paroles que vous trouvez très chouette et qui décrivent bien l'Esquisse - n'hésitez pas à poster à la suite ♥ (peut-être que je garderai l'idée des citas pour une future bannière, j'aime bien)

Puis merci à notre larbin préféré pour son travail acharné, voilà 8D. En plus ça nous montre que vous RPez tous super bien !
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Cuiiiii !
Autres comptes : Ambros, Al, Iris Listz, Thalès et Trenca
Rôle : Vagabond
Situation : Sociabilise avec tout ce qui croise sa route dans la Base
Particularités : Est accompagné d'un perroquet nommé Eelis II.
Messages : 2422
Date d'inscription : 10/06/2012
Toasts : 119
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1007-eelis-oo-une-ombre-au-fond-de-l
Commenter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum