En route pour la plage ! [Fin - Violette]

avatar
Invité
Invité
le Dim 19 Mai - 14:49
C’est beaucoup plus reposant ici. Un paysage doux et coloré, illuminé par des petites abeilles chantantes. Vous décidez, toi, tranche de salami vivant avec des couettes et ton amie Lin de prendre une bulle pour aller à la plage. Ayant apparemment promis à ta fille d’aller à la plage, tu ne pouvais pas la décevoir. Ainsi, vous montez dans une bulle aménagée. Décorer soigneusement par une personne très douée. Le canapé où tu t’assis est vraiment très confortable. Parfait pour y boire un thé et discuter un peu.

« Maman, maman, c’est qui cette fille ? »

Elle pointe du doigt ton amie. Mais vous non plus vous ne la connaissez pas, cette petite.


Dernière édition par Grawwn le Lun 20 Mai - 14:35, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
le Dim 19 Mai - 14:55
Suite de TGV


En chemin


Et vous êtes là, après être parties du champ de bataille, à regarder paisiblement les bulles voler, installées confortablement dans votre canapé douillet. Jusqu'à ce que le salami demande qui tu es. Qui tu es pour elle. En fait, tu n'es rien, mais tu es gentille, alors tu vas être quelque chose.

« Moi, je suis... heu.. ton papa ! »

C'est vraiment chouette d'être le papa, enfin tu ne l'as jamais été, donc ça te changerait de pouvoir jouer ce rôle.

Même si c'est faux, même si c'est temporaire. Tu t'enfonces à côté de Grawwn dans le canapé et admires la vue. On dirait vraiment des vacances..



avatar
Invité
Invité
le Dim 19 Mai - 15:04
« Papa ♥ »

La tranche de salami se jette sur le canapé pour serrer son père dans le bras. C’est vraiment bizarre. C’est comme le pays des bisounours, ici. Pourtant, Esquisse, ce n’est pas ça normalement. Sur esquisse, on se fait pas des gros câlins comme ça, on ne joue pas au papa et à la maman. Non. Pourtant, ce n'est-ce que vos faites. Vous changez l’esquisse. Et personne ne vient vous interrompre. Même pas ses déesses la folie ou la voix. Même pas moi.

« Oh regarder, dehors ! Des étoiles filantes ! »

Grawwn, tu n’es pas censé aimer ça, les étoiles filantes. Encore moins ceux-là, qui jouent à la marelle.
avatar
Invité
Invité
le Dim 19 Mai - 15:09



En chemin


Un câlin affectueux, des étoiles filantes, une famille idéale, que demander de mieux ? Oui, tu es bien, là, avec Grawwn, avec la tranche de salami - c'est ta fille mais tu ne connais même pas son prénom - et avec cette belle maison, tu te plais.

Mais hélas, tu ne plais pas à ce monde.
Soudain votre bulle entre en collision avec une autre, et vous êtes secoués dans tous les sens à n'en plus jamais finir. Les meubles passent à travers le sol, et la tranche de salami aussi. Dans le jeu de l'action, tu t'exclames alors :

« Non ! Ma fille ! »

Avant de sauter, afin de porter secours à ce morceau de viande qui parle. Tu ricoches entre les bulles, sans parvenir à l'atteindre. Est-ce déjà la fin de votre idylle ?


avatar
Invité
Invité
le Dim 19 Mai - 15:23
« Non ! »

Ta vie se déforme. Cette famille idéale que vous formiez est maintenant détruite. Tu vois ton mari (après tout, s’il est le père de ta fille, c’est que ça doit être ton mari) essayer de la sauver. Mais il n’y parvient pas. Alors, Salami tombe à toute vitesse. Bientôt, elle va toucher le sol. Elle sera toute cassée. Une larme coule sur ta joue. C’est la fin. Enfin.
Puis, il a des ours en tenue de pompier qui arrive. Ils installent les trampolines au sol avant que Salami n’y tombe. Salami rebondit. Salami est sauvé. Les bulles applaudissent. Et encore une fois, tu pleures. Mais ce foie, de joie.
avatar
Invité
Invité
le Dim 19 Mai - 15:29

En chemin


« Papa, maman ! J'ai eu si peuuuur... »

Cette voix. Finalement, tu aurais pu croire que tu ne l'entendrais plus jamais, mais elle est là, près de toi, et c'est si rassurant. Pourquoi n'en as-tu pas déjà marre ? Peut-être parce que tu es gentille, et que tu veux faire plaisir à Grawwn.

En bas, les ours en tenue de pompier qui ont sauvé ta "fille" ne semblent pas vouloir s'en aller. Au contraire, ils montent vers vous.

« Payez-nous tout de suite, sinon nous aspergeons votre bulle avec ce jus de cassis que vous voyez-là !
- Grawwn, prends-la et fuyez ! Je veux pas qu'elle retombe.. »

Quoi, tu ne veux pas ? En fait, tu t'en fiches, mais ça t'embêterait que ça arrive, car Grawwn est attachée à cette charcuterie parlante. Ainsi donc, alors que les ours approchent, tu les incites à fuir au plus vite, car dans le monde, tu n'as pas d'argent...




J'étais pas super inspirée donc j'espère que ça ira D8
avatar
Invité
Invité
le Dim 19 Mai - 15:39
« Lin … »

Une nouvelle larme. C’est trop dur pour toi. Mais vous êtes contrainte de vous enfuir, toi et ta fille. Pour ton homme. Parce que c’est grâce à lui que vous formez cette famille heureuse. Grand moment d’émotion. Et finalement vous sautez dans une autre bulle. Salami se débat et pleure.

« Noooon Papa, reste avec moi … »

Elle est malheureuse et sa souffrance est trop douloureuse pour l’apaiser. Il n’y a donc plus rien à faire ? Ne peux-tu pas être heureux comme les autres ? Sûrement que non. Mais tu peux toujours essayer. Tu prends une étoile filante qui passait par là et la jette sur les méchants ours.
L’étoile filante va être assez tranchante pour tuer les pompiers .
avatar
Invité
Invité
le Dim 19 Mai - 15:49

En chemin


Ça va, elles fuient. La petite tranche de salami se lamente, mais tu veux d'abord t'assurer que les ours ne vous suivront pas. Grawwn lance une sorte d'étoile filante sur vos assaillants, mais ils sont trop nombreux, et ils l'ont vue venir.... Ils commencent à escalader les bulles, à leur rythme, mais à un rythme trop rapide.

D'un coup de pied, tu essaies de pousser d'autres sphères colorées pour les intercepter, mais cela est de court effet, et ils commencent à lancer leur jus de cassis. Enfin, du jus de cassis.... à peine effleure-t-il tes vêtements, à peine ceux-ci se teintent-ils de bleu ciel.

Et une fois qu'ils sont juste devant vous, qu'ils vous font presque face, ils jettent une dernière rasade sur toi, sur le salami, sur Grawwn. Ce jus colore les bulles, et alors que tu tentes d'avancer, tu glisses dessus. Lamentablement. Et tu tombes, sans qu'aucun bulle ne te rattrape.

« Aaaaaaaaaahhhh ! »

Et ils ne sont bientôt plus qu'un point dans l'immensité bullesque.


avatar
Invité
Invité
le Dim 19 Mai - 16:04
Ça semblait trop facile, c’est pour ça que ça n’a pas marché. Alors, Lin a glissé sur le jus de cassis. Et ce fut une catastrophe. Cette fois, c’était réellement perdu. Il n’y avait plus rien pour la sauver. Adieu.

« Non, attend maman ! Tu savais que je pouvais aussi servir de tapis volant ? »

Une révélation que personne n’aurait prise au sérieux à part toi, qui, tout affolée, sauta sur son dos. Elle récupéra son papa au passage et les déposa au sol, loin de tout ce raffut.

« Hé, regardez ! Un flan géant ! »

Elle ria. C’était censé être amusant. Mais non, ce ne l’était pas. Tu ne t’amusais plus. Tu étais trop fatigué pour rire. Et puis, ça, ce n'était pas ta vie. Être seule et malheureuse était ton seul destin.

« J’en ai marre. » Avouas-tu
avatar
Invité
Invité
le Dim 19 Mai - 16:08

En chemin


Et alors que la séparation semblait proche, Grawwn, volant sur la tranche de salami, s'approche de toi et te récupère. Vous atterrissez alors sur le sol, dans un lieu que tu connais déjà - et duquel tu auras retenu la leçon qu'il ne faut jamais s'y baigner - et où ton amie exprime, pour ma première fois, une sorte de lassitude.

Et toi, es-tu lassée ? Sûrement, oui, cette vie de famille est trop simple, trop stable, elle ne t'a jamais convenu, mais c'est juste de la gentillesse.
Une gentillesse qui commence doucement à s'envoler, car devenue trop lassante, elle aussi.



FIN ! La suite dans la mer flambesque ♥
Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum