Mettons des bavoirs [Mo]

avatar
Invité
Invité
le Ven 5 Juil - 14:12
Les enfants glissent, saute, nagent. Jouent. Les enfants sont tous pareils, par petit groupe. Ils rougissent au même moment chante la même chanson, saute en même temps, bave pareillement. Mais ils sont si mignons avec leur sourire enchanteur et leur main qui s'attrape et se lâche et s'attrape et danse et se tape. Ils sont si mignons, et pourtant, leurs parents les ont envoyés là. Parce qu'ils ne voulaient pas d'eux. Parce qu'ils voulaient les jetées à la poubelle mais que finalement, un dompteur en avait besoin pour montrer à tous que son club de vacances était peuplé. Mensonge. Pourtant, toi, tu y crois. Des étoiles dans tes yeux sont apparu quand tu les as vues faire leur farandole. Et tu aurais voulu, arrêter le temps pour les regarder éternellement. Mais tu es juste, aller les rejoindre et jouer avec eux. peut-être. Sûrement. Toutefois, tu les as juste poussé de ce trampoline posé sur le sable. Tu seras la seule à sauter. De toute manière, ils ne sont bons qu'à faire semblant.
avatar
Invité
Invité
le Ven 5 Juil - 14:51
La gelée ne fondait pas. C'était une certitude. La gelée ne fondait pas, mais bronzait-elle pour autant ? Il n'y avait qu'un moyen de le savoir. Durant tes maints périples, tu avais ouït le nom d'une mer. La mer flambesque. La connotation ressemblait à celle de « banane flambée » et – bien que, par respect pour ces fruits divins, tu ne feras jamais flamber de banane – tu te demandais si cette mer était véritablement flambée. Quelle ne fut pas ta déception en voyant cette étendue flasque et visqueuse ! Apparemment, tu t'étais superbement trompée de mot. Pas flambée, flambesque. Du flan.

Sur une plage de farine et de maïzena (sûrement des ingrédients nécessaires à la confection du flan) un groupe de bambins s'amusaient gaiement à danser, chanter et sauter sur un grand trampoline. Tu allais étaler ta feuille d'aluminium par terre – les serviettes se faisaient de plus en plus rares, de nos jours – lorsque l'un des mômes te tomba dessus, disloquant ton corps de gelée – qui, heureusement, se reforma juste après. Tu le foudroyas du regard, avant de remarquer la demoiselle qui poussait tout le monde hors du trampoline. Ni une ni deux, tu te levas et partis à sa rencontre, les poings sur les hanches et le visage fermé, en faisant un bon pour sauter sur le trampoline.

    « Qu'est-ce qui te prend, sale… »

Apparemment, l'association gelée + trampoline n'était pas des meilleures, car tu fus projetée, dans un merveilleux vol plané, à plusieurs mètres de là. Dans la mer. Te débattant furieusement dans le flots, tu en vins rapidement à la conclusion que la matière du flan était très proche de celle de la gelée. C'était bon à savoir : si tu venais à perdre un bout de bras, tu saurais où aller.

avatar
Invité
Invité
le Ven 5 Juil - 15:31
Vola, loin, très loin, jusqu'à la mer flambes que. Puis, disparu. Pauvre gelée. Elle avait été méchante avec toi, la Vilaine. Mais quand même. Elle devait trembler de tout son être maintenant. Elle devait naître même plus pouvoir nager, ou manger. Manger cette mer de flan salée. Parce que personne ne mange jamais le flan salé. C’est mauvais, parfois. Et d’autres fois, elle devient sucrée ou poivrée. Et il arrive que ce soit meilleur.

Mais aujourd’hui elle était sûrement salée. Il n’y avait donc aucun moyen de sauver cette gelée pour l’ajouter à ta collection-élevage. Elle avait pourtant une si belle couleur et elle devait sûrement réclamer une meilleure vie, où on lui donnerait du thé à la guimauve, du lait, une belle mini-maison de gelée, beige, avec un toi rose, et une belle chambre de princesse. Ça se trouve, elle voulait se marier, elle aurait fait un magnifique couple avec Pelucheau, une autre gelée, mâle.

Et en pensant à tout ça, tu ne pouvais pas te retenir d’être triste. Tu devais répandre la protection des gelées kawaii ! Tu sautas, fort sur le trampoline, pour aller atterrir dans la mer. Il ne restait plus qu’à chercher la demoiselle-gelée. Quand, tu te mis à avancer un peu dans cet étrange élément, et que tu vis, parmi le reste, une gelée, tout écrabouillé, sûrement très malade. C’était la future compagne de Pelucheau !Tu ne t’étais pas même rendu compte que c'était toi, la coupable !

« Oh, Peluchette, (très bon nom, n’est ce pas ?) ça va ? Qui t’a réduit en bouillis ?! »
avatar
Invité
Invité
le Ven 5 Juil - 18:02
    « Bleuargh… »

Soudainement ensevelie sous un poids inconnue, tu réprimas un juron. En plus, il faisait chaud, là-dessous. Une nouvelle fois, tu te réjouis du fait que les gelées ne fondaient pas. Ça t'aurait fait une belle jambe, tiens. Peu après, tu sentis le poids se faire de moins en moins lourd jusqu'à disparaître totalement. Émergeant des flots sous lesquels tu avais été retenue de force – heureusement, les gelées n'avaient pas besoin de respirer – tu toisas la fillette qui avait parlé. C'était celle du trampoline.

    « Oh, Peluchette, ça va ? Qui t’a réduite en bouillie ?! »

Réprimant un grognement éloquent, tu sortis du flan jusqu'à la taille.

    « Toi, espèce de timbrée. »

Comme toute gelée devait être apte à se défendre – et que tu n'allais pas te laisser faire par une demi-portion – tu empoignas un gros morceau de flan et le jetas de toutes tes forces sur le visage de la fillette.

Le combat ne faisait que commencer !

avatar
Invité
Invité
le Sam 6 Juil - 14:39
Ohlala. Cette gelée était vraiment malade. De plus, pour être si agressive et avoir autant de mal à te faire confiance, elle devait avoir beaucoup souffert. Tu n'allais pas t'énerver contre elle. Elle avait besoin d’amour, même si elle ne le montrait pas. Alors, tu enlevas le morceau de flan sur ton visage, et t'approchas encore un peu de la gelée, le regard d'un irrésistible chaton pour l'amadouer, et quand tu fus assez prête d'elle, tu l'attrapas de tes deux mains. La pauvre devait être terrifiée et glissa. Il n'y avait plus qu'un moyen pour la tenir sur place.
Tu jetas tout ton corps vers elle. Ouvra grande ta bouche. et la referma, d'un coup, sur elle. Elle avait un étrange goût ....

(Note: sisi, c'est une très bonne technique, parce que ça tient le morceau de gelée, plus un peu de flan de la mer fambesque, ça doit sûrement faite une gelée, bien qu'un peu étrange ... 8D)
Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum