F... Le Faisceau!

avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Mer 24 Juil - 20:04

F





Un vent soufflait sur la ville, comme un air de fin du monde.
Revenu de son aventure avec Mo, Friedrich surplombait ce lieu banal en apparence, où se font les affaires quotidiennes de ce monde, là où les citoyens se réfugient dans leur petit confort en somme…
Mais quel confort ? Comment pouvait-on se trouver bien, dans un endroit où tout peut basculer, à chaque instant ? Où un chef d’orchestre, en coulisse, s’amuse à dérégler tous les fondements de ce monde ?
Ici, les gens changeaient. Trop. Et ils  ne s’en souciaient guère. Dès lors qu’une dictature est en place, du moment qu’ils ont une illusion de confort, les gens ne se révoltent pas contre ce changement. Ce n’est que lorsque le mal vous est fait directement qu’il vous affecte, vous révolte.
Et même ceux qui, comme Mo, veulent faire partager leur condition aux autres, ne jouent-ils pas le jeu des forces tapies dans l’ombre ? Tel un spectacle de marionnettes ?
Tout était trop bien réglé, ils jouaient trop leur jeu. Lui aussi, en s’agitant vainement dans l’espoir de retrouver son corps, amusait ces fameux voyeurs. Ceux qui dirigeaient leur vie.
Il voulait que cela cesse, et il se trouvait en ce lieu en hauteur, au sommet d’une tour en suspension dans le ciel rose, pour que le monde soit témoin de sa résolution.
D’en bas, on apercevait qu’un point dans le ciel, suffisant néanmoins, pour prendre acte de ce tournant. Ici allait naître le nouveau vengeur masqué d’Esquisse.
Dans ce monde, semblant anarchique, régnait en réalité le chaos, abritant derrière-lui la plus grande manipulation de l’univers. Dans la vraie anarchie, rien ne vous est imposé. Or, ce n’était sûrement pas lui qui avait choisi ce corps…
Il fallait trouver les marionnettistes, afin de les réduire à l’impuissance, et instaurer un ordre nouveau. Et ses facultés de soldat allaient bien l’aider dans cette tâche.
Enquêter était désormais sa mission, pour ensuite accomplir sa vengeance.
On racontait que ce monde pouvait nous doter des vêtements de son choix. Parfait, il savait ce qu’il lui fallait. Le costume de ce héros dont le nom ne comporte qu'une seule lettre...
Sa requête lui fut accordée, mais la cape et le chapeau étaient turquoise, et la perruque rouge légèrement rosée. Tant-mieux, rien de tel pour se fondre dans la masse que d’être aussi loufoque qu’elle !
Il enfila son nouvel uniforme, qui cachait ses formes féminines. Ainsi il pourrait se faire passer pour un homme, comme le masque rendait sa voix grave.
Déployant ses ailes céphaliques il sauta dans le ciel, comme pour parachever son serment.
Je suis le faisceau qui éclaire ce monde de ténèbres, pensa-t-il. Je suis…
« F ! »

@Codage par la merveilleuse Annabelle Roziers ♥
Commenter
avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Jeu 25 Juil - 14:05

Le Repaire





Planant dans le ciel rose, surplombant son nouveau fief de vengeur masqué, F commençait à réfléchir à une chose indispensable à toute personne de sa catégorie… Un repaire ! Car comment enquêter dans l’ombre, si l’on n’avait pas d’endroit où se cacher, où préparer ses missions ?
Il disparut donc derrière un bâtiment pour atterrir loin des regards, estimant qu’il était temps de se réfugier dans l’obscurité le temps de se préparer.
Le problème n’était pas de trouver l’endroit non. Cette ville était comme une immense salle sur demande, il lui suffisait de souhaiter pour obtenir l’habitation de ses rêves. C’était donc une idée, un concept qu’il recherchait !
Hum… Il fallait déjà que le lieu se trouve sous terre, invisible à la surface. Son entrée… Eh bien pourquoi pas une plaque d’égouts marquée d’un F ? Sa localisation… N’importe quel endroit, il lui suffirait d’en avoir besoin pour qu’elle se dessine devant lui. À peine cette pensée lui avait traversé l’esprit que l’exacte réplique de son souhait apparut à ses yeux.
Le vengeur masqué souleva la plaque. Elle donnait sur un immense escalier en colimaçon, lui rappelant un peu celui du clocher. La ville avait dû s’inspirer de son souvenir pour cette partie.
Bien, mais à quelle pièce mènerait l’entrée ? Pourquoi pas une immense salle vide ? Dans son recoin, un coffre, presque invisible dans l’obscurité.  Le faux fond de cette malle dissimulerait une échelle, menant à la première véritable pièce de sa planque. Ce lieu serait en quelque-sorte une duperie si jamais quelqu’un parvenait à le suivre, ce qui serait déjà en soi improbable.
Arrivé à la fin de l’escalier, il eut devant lui son désir exaucé. Avant d’ouvrir la malle, il devait réfléchir à la suite. Pourquoi pas le lieu de vie ? Un immense salon, où la nourriture ne manquerait pas, et où il pourrait se détendre. Ce serait par cette pièce que l’on pourrait se rendre dans les autres.
Descendant à l’échelle, F vit de nouveau son vœu exaucé, et il possédait même quelques œuvres d’art moderne en prime. Bien qu’il ne sut les apprécier, cela faisait chic pour un vengeur.
Alors, derrière la première porte… Sa chambre, avec un lit immense, et une coiffeuse, ainsi qu’une commode, pour entreposer ses costumes et se préparer. De plus il pourrait dormir tranquille ici, ce qui ne serait pas du luxe.
La seconde salle serait… Son armada ! Là où il entreposerait ses diverses armes, à commencer par son bâton de combat. Il se servit dans la diversité d’armes, et opta pour plusieurs poignards, ainsi qu’un fleuret. Ah, et aussi un pistolet et des balles… Il ne pouvait pas emporter d’armes lourdes, son corps ne le permettait point.
Et la dernière salle… (Du moins pour l’instant) La salle des écrans ! Un tas d’écrans de vidéo-surveillance, lui permettant d’épier les moindres faits et gestes des habitants de la ville. Ce lui serait utile pour recueillir des informations.
Il espérait néanmoins une chose… Que les marionnettistes ne le surveillent pas lui, et qu’ils ne soient pas au courant pour cet endroit… Sinon tout cela ne servirait qu’à faire joli.

@Codage par la merveilleuse Annabelle Roziers ♥
Commenter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum