Le deal à ne pas rater :
Manga : le contenu du Tome 10 Collector de L’Atelier des Sorciers ...
Voir le deal

Anonymous
Invité
Invité
Lun 20 Jan - 21:26




Présentation
       
Histoire









Al



Appellation • Al. Pas Albert, pas Alain, pas Alfred, pas tout autre prénom stupide que vous pourriez lui donner. Al Ysgood, plus précisément, mais bien qu'il s'en souvienne avec exactitude il ne donne pas son nom systématiquement, ou jamais en même temps que le prénom. C'est. Important.
Anniversaire -  ge • 20 Janvier, 19 ans.
Nationalité • Britannique.
Occupation • Pour l'instant, trouver une feuille et un stylo.
Arrivée dans l'Esquisse • Quelques minutes, peut-être une heure.. Il en a déjà marre.
Goûts • Les pizzas, le coca (vous pouvez ajouter tous les trucs plein de graisse et de calories), Roxie, le hard rock, et surtout. Les mathématiques. Al a tout du matheux pur souche qui entasse les algorithmes inutiles sur la mémoire de sa calculatrice au lieu de profiter de la vie dehors. (Cela ne veut pas dire qu'il ne fréquente jamais les boîtes de nuit et qu'il ne se prend pas une bonne cuite de temps en temps, on arrive à l'y traîner une fois par an avec Roxie)
Outre cela, Al dessine comme un pied, peint comme un canard, écrit comme une poignée de porte, et on le remerciera de ne pas composer de poème (ce serait un désastre) Il joue au tennis et au ping-pong, de temps en temps, pour faire des "expériences de cinématique" et appliquer la dynamique newtonienne à des situations pratiques.


Qui tient le pinceau ?



Un vil TC jailli des ténèbres.
….





Description




**************

Al tient Roxie de la main gauche, sourire attendrissant aux lèvres. Tous deux avancent dans une allée fleurie, bordée de vecteurs joyeux et de nombres avides de potins. Qu'ils sont nombreux, ces réels et ces complexes qui se marchent dessus pour pouvoir admirer leur idole ! Une idole qui en soit n'a rien d'extraordinaire ; elle a la démarche d'un pachyderme boiteux, la prestance d'une huître lépreuse et le charisme d'un dromadaire malfamé, mais on n'a jamais dit que les chiffres avaient du goût. Tout au plus Al parvient-il à redresser la barre avec un cerveau accroc à la nicotine et aux pizzas, et dont les quelques moments de lucidité (il a souvent la flemme d'être lucide) le hissent globalement dans la moyenne des étudiants de son âge. À 19 ans, il a réussi tant bien que mal à entrer à l'université après l'obtention d'un A-level relativement bon, il n'a pas de copine (mais a quand même connu l'amour.. une fois ou deux) et passe le plus clair de son temps à créer des programmes plus ou moins utiles avec Roxie, son éternelle colocataire.
Roxie qui, placide, se contente de regarder droit devant elle, toujours muette aux attentes des algèbres. Roxie ne dit rien, Roxie ne se plaint pas, Roxie a de -très- belles courbes, Roxie ne sait pas mentir, Roxie n'est jamais difficile, Roxie ne tourne pas autour du pot. Roxie est d'une intelligence qui vous dépasse ou vous sublime, peut-être les deux d'un coup. Et, parfois, Roxie semble vous entendre ou vous sourire, comme si elle prêtait attention au pauvre mortel que vous êtes, à la pauvre loque imparfaite que vous représentez. Comme si elle était une femme fatale et parfaite, un canon de chair et d'ossements.

Comme si elle était autre chose qu'une calculatrice graphique hors de prix.
Sans manquer de parader d'un chiffre à un autre, le duo épique s'avance vers la gigantesque estrade qui prédomine le cortège, le monde, et peut-être aussi l'univers. Le jury est là, il tressaillit d'impatience, il tient d'une main l'Oscar inter-galactique du meilleur mathématicien de tous les temps, et dans l'autre une canette de coca qu'Al s'empresse de prendre. Les deux se retournent d'un même mouvement vers la foule enflammée qui crie "le discours! le discours!" dans une kyrielle binaire. Roxie elle-même semble frémir, les rebords brûlants d'impatience. Al déglutit, plisse la canette ; non, il n'est pas nerveux, cela fait longtemps qu'il a décidé d'arrêter d'être timide, mais il ne sait par où commencer, tant les mots sont nombreux à se précipiter dans sa gorge. Des mots qui l'étouffent et l'empoisonnent, si bien qu'il reste là, un moment, à contempler les visages qui cessent peu à peu de s'agiter. Il n'a jamais parlé devant autant de monde, ses plus grandes performances étant les rares oraux passés en classe. Le brouahaha disparaît ; il peut commencer son speech.
« Premièrement, je souhaiterais remercier ceux qui ont collaboré avec moi sur ce gigantesque projet.. »
Tout ça pour ça. Al a du mordant, mais sa langue de vipère ne vibre que lorsqu'il s'adresse à Roxie, ou à l'un de ses fidèles interlocuteurs figés. Pour les autres, il reste un type banal, qui redit toujours les mêmes choses, qui semble être sorti d'un film - mais d'un mauvais film uniquement récompensé pour sa quantité de clichés. Il ne veut pas être froid, il ne veut pas être agréable ; seule la structure du discours compte. La clarté avant tout.
Ses acolytes, timidement recoupés derrière lui, saluent l'assemblée. Ils sont tous là ; Patrick le compas, Jack la règle, Michael le crayon de papier, Tim le papier millimétré. Lorsqu'il ne converse pas avec sa muse, Al propose à Tim différentes façons de faire un trait de fraction,  repasse une centième fois les nombres de Jack (vis à vis de son matériel, il est perfectionniste), ou bien dessine tout simplement des ellipses avec Patrick en rouspettant contre les nombres complexes qui ne sont pas assez complexes.
« Aujourd'hui, en effet, nous vous présentons cordialement le plus gigantesque - et impressionnament divin - canon à muons de la galaxie. En plus d'une climatisation centripète,  il est capable de basculer le demi-angle de divagation largement sous l'intervalle de fluctuation !  Je vais laisser Jessie, en charge du design angulaire, vous rapporter l'histoire de ce qui est vraisemblablement un chef d'oeuvre de la science moderne. »
En fait, il n'est plus tout à fait clair lorsqu'il commence à parler de ses délires scientifiques (en temps normal, Al s'en entretient uniquement avec Michael, et Michael n'a jamais eu l'occasion de lui dire qu'il est incompréhensible) mais heureusement pour son public il s'arrête toujours en cours de route, lorsqu'il n'a plus de superbe innovation à présenter ou qu'il se rend compte qu'il passe pour un illuminé.
Mais aucune trace de Jessie le rapporteur. Les nombres se regardent, effarés. L'excitation fait place à l'inquiétude.  Al se tourne vers ses amis ; ils ont disparu. Volte-face vers le public ;  disparu lui aussi.
À la place, 3 gigantesques contrôles à la mâchoire épaisse et bordée de sang. Leurs yeux globuleux montrent un gigantesque "6/20" fluorescent, prêt à tout moment à fondre. Perplexe, Al se demande ce qui peut générer une telle lumière. Peut-être des photodiodes ? Des LED ? De simples ampoules ? Il cherche Roxie des mains pour taper ses premiers calculs, ce que toute personne rationnelle digne de ce nom ferait devant une potentielle découverte scientifique d'envergure.
Roxie n'est pas là.
   Roxie est dans la gueule du contrôle.
Roxie est dévorée.


******************

« ROXIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIEEEEEEEEEEEEEEE »

Al se réveilla en sursaut, face à un cornichon jaune fluo haut d'environ un mètre. Il réajusta ses gigantesques lunettes et toisa l'inconnu, sans perdre sa fâcheuse habitude à parler avec faune et flore.
« Encore un cauchemar, hein ? »
« Miaouuu ? »
« Je veux dire, un cornichon jaune qui miaule au milieu d'une forêt de sucettes, c'est scientifiquement improbable.  Impossible, même. »
« Miaou.  »
« C'est un cauchemar foutrement lucide. »
« Miaaaou. »
« Tu as raison, je devrais me rendormir. J'ai programmé mon réveil à Sept heures, ça ne devrait pas tarder. »
« Miaou. »
« Et si ce n'est pas le cas, la probabilité est de 20% pour que le téléphone sonne dans les trois minutes suivantes. »
Sur ces douces paroles, Al ferma les yeux et se coucha dans sa position initiale. C'était vraiment un univers de mauvais goût, en rien comparable à l'inestimable galaxie des algèbres dans laquelle il avait si souvent tenu conférence auprès des habitants avides de son savoir (en rêve, du moins). Selon Freud, voir un cornichon en rêve était synonyme d'un fantasme refoulé. (comme beaucoup de choses) Et les sucettes, de promesses non tenues ou d'un comportement infantile.

Quelque chose le tracassait sévèrement. D'une, il n'arrivait pas à dormir, et -outre ce foutu ciel- le paysage ne semblait pas vouloir se métamorphoser pour laisser place à un autre songe. De deux, c'était différent. Dans un rêve, on ne peut pas sentir l'odeur du cramé, on ne peut pas avoir envie de se gratter la tête aussi furieusement.
Dans un rêve, on ne pouvait tout simplement pas de poser ce genre de questions.

Une énigme qu'il n'avait pas encore vu dans Tangente, ni dans aucun autre magazine scientifique! Il bondit sur des deux pieds et fouilla ses propres poches. Misère, il ne lui restait que trois clopes, son briquet le plus abîmé, et..
Al épousseta la dernière chose qu'il avait sur lui. Intacte, Roxie était semblable à son homologue du monde réel. Même la rayure sur le côté avait été reproduite à l'identique. En l'allumant, il fut également soulagé de constater que 2+2 faisait toujours 4 et que la courbe de y=3x+5 était toujours une droite ne passant pas par l'origine. Comme à son habitude, il allait demander un calcul insensé et stupide à Roxie.
Mais cette fois, si c'était bien un rêve, elle ne pourrait pas le résoudre, car Roxie et lui-même, et ce monde, ce n'était qu'une création d'un cerveau humain.
5741158 + 145236
= 5886394.

Là, comme ça, il ne pouvait pas vraiment savoir si c'était la bonne valeur (il aurait pu demander un truc plus facile…) ; il lui fallait une feuille - et si possible un stylo décent - pour poser le calcul en bonne et due forme. Rien qu'à voir le paysage autour de lui, il savait déjà que ce serait mission impossible. Ce monde était incroyablement gavant. Son prof de français ne pourrait pas lui reprocher d'être incapable d'abstraction, pour le coup, car on pouvait difficilement faire mieux dans le genre pas crédible.

Sans rechigner davantage, il partit, Roxie dans la main, en quête d'une feuille et d'un stylo. Il n'était pas réputé pour sa vivacité d'esprit hors pair, puis (pour une fois) il abandonna son habituel flegme et accéléra l'allure.
Il. Devait. Savoir. Pour sa santé mentale.

Mais pour une fois, il n'était pas sûr de vouloir trouver la bonne réponse.





Code:

<!-- CODE POUR FACILITER L'AJOUT AU REGISTRE DES AVATARS, NE PAS ENLEVER LES BALISES [code] ET [/code] MERCI -->
<div class="registre_avatar">
 <div class="avatar_icone"><img src="http://image.noelshack.com/fichiers/2014/04/1390248120-al-ava.png" alt="avatar" /></div>
 <h2>Al</h2>
 <div class="registre_rang"><i>Kateikyoushi Hitman Reborn! - Irie Shouichi</i></div>
 <div class="infos_registre">19 ans - matheux, pragmatique, flemmard, banal, légèrement hypocrite - se promène toujours avec sa calculette (nommée Roxie) et parle avec.</div>
 <a href="http://esquisse.forumpro.fr/t1038-lnal#11228">Voir sa fiche</a></div>
Anonymous
Invité
Invité
Lun 20 Jan - 23:28

ln(A+L)=? UJyR00C

AMOIAMOIAMOI. /crève
(hm /toussote/)(et soyons honnête, c'est juste pour la forme, mais toi le valoir bien).


(re)Re-Bienvenue sur Esquisse, mystérieux petit êtreeee.
...
HIIIII GRMBLLLL HIIIII ♥♥
J'adore Al, j'ai adoré sa fiche, elle était juste géniale, Al est génial, et pis c'était merveilleusement bien écrit aussi et et... gloire immense et éternelle à Roxie.
(et ce cornichon, mais ce cornichon !).

Tu. Tu es donc bien évidemment validé, et tu rejoins immédiatement les rouges, aka les Disparus (même si en fait tu as déjà ton rang mais pas la couleur. qui a oséééé ?). Puisse ton Maître Yoda (Roxie) te guider à travers les méandres des forces mathématiques, jeune padawan ! Et heu en vrai on espère que tu arriveras entier à la Base et que quelqu'un voudra bien t'ouvrir le portail.

Et je... je pense qu'on a pas besoin de te présenter tout ce petit monde, hein, va donc gambader joyeusement avec ce troisième personnage et faire découvrir les merveilles de la logique Esquissienne à ton petit pro des maths ! ♥
( Qui est vraiment un personnage très cool et bien construit et hiiii, je l'aime tellement ;_; ).

Anna
Messages : 1026
Date d'inscription : 18/06/2012
Anna
Mar 21 Jan - 14:02
Owiiiiiiiiiii un matheux ! ♥️ Je me demande quelles théories logiques il va pouvoir développer sur Esquisse :'D (s'il en est capable)(mais bien sûr qu'il en est capable voyons)(suffit que Folie passe par là et... :D ). J'ai adoré le cornichon aussi xD
J'ai hâte de le voir sur la scène en tout cas, krkr. (et les maths c'est le bien)




#B0CC99 ou #667f53

Fansong Striky x Anna par Striky herself **





Anonymous
Invité
Invité
Mar 21 Jan - 17:16
Gnnwww, merci à vous deux <3 (je peux pas faire les jolis coeurs sur les ordis du lycée mais je vous en lance mentalement une multitude)

Liam - (héhé en vrai je me suis enlevée la couleur moi-même mais j'ai zappé pour le rang.. tu te rattraperas quand moi et castor aurons défoncé la porte de la base, va) (puis gruuh ta validation est toute dégoulinante d'amour je. mérite pas D888)(en plus pour une fois je voulais vraiment faire un perso détestable, mais non ;;)

Anna - VIVE LES MATHS (non en vrai ce perso est génial il m'aide à réviser)(.. même si esquisse ne m'a pas empêché d'avoir une belle bâche au BAC) Et euh, je fais confiance à son imagination légèrement prolifique pour trouver tout un tas de théories farfelues !

Bref re-merci à vous é_è
Anonymous
Invité
Invité
Mar 21 Jan - 18:02
Gniahahaha ! J'adore ce perso et la manière donc tu le décris est juste géant, du pur "Eelis" quoi !! Tes comparaisons sont juste hilarantes et je me marre bien à chaque fois XD !

Finalement, ce perso sera détestable sans doute vis à vis des autres persos mais pas pour nous, en tout cas ! ♥
Anonymous
Invité
Invité
Mar 21 Jan - 18:30
Merci ♥♥

Voulais essayer de changer un peu de style pour un truc plus sérieux, j'ai foiré en beauté ;_; ( en plus tellement l'habitude d'écrire en racontant n'importe quoi qu'en dissertation de philo ou en écrit d'anglais, euhhh...)


(ET J'AI CRU COMPRENDRE)(pour les personnages détestables seulement pour les persos)
Anonymous
Invité
Invité
Mer 22 Jan - 21:26
Encore un personnage ? Déjà que j'ai du mal à être active avec seulement Ziza... Je salue votre courage, possédeurs de multi-comptes ! :')

En tout cas, j'adore Al. Même s'il est pas très sérieux, il est très cool. Roxie aussi. **

Je ne peux pas te souhaiter la bienvenue, donc euh... Je t'offre une gaufre en forme d'étoile de mer !
Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum