-28%
Le deal à ne pas rater :
PNY CS900 SSD Interne 1 To SATA III à 71,99€
71.99 € 100.64 €
Voir le deal

Dice Super-Science [Libre!!]

Anonymous
Invité
Invité
Jeu 9 Juil - 2:33
Le réveil n'est pas trop dur, mes mignons? ♥



Tout est d'un blanc immaculé. La seule noirceur qui existe est celle que forment encore vos paupières lourdes, votre ombre, et les uniques couleurs que vous arrivez alors à percevoir sont celles de votre peau, et bien entendu, de vos habits.

Chaque être ouvre les yeux dans une pièce vide et cubique au sein de laquelle il se retrouve seul, une pièce aux murs, plafond, et sol blancs, sans aucun meuble, pas même de lumière. Comment cela se fait-il alors que tout soit ainsi éclairé, que vous possédiez une ombre? Là sont des questions bien futiles, car pour le moment, bien nombreux sont vos véritables problèmes...

Vous ne pouvez percevoir d'autre personne, vous ne pouvez les entendre malgré tout cri qui sera extirpé de leur trachée. Chacun d'entre vous est enfermée dans une de ces cellules cubiques lumineuses, quelque peu spacieuse, isolées, sans savoir que d'autres semblables se trouvent aux alentours. Aucune fenêtre sur l'extérieur, rien d'autre que ce blanc aveuglant. Aucun autre son que celui de votre respiration, si ce n'est celui de vos pas, ou de votre propre voix.

Toute arme, tout outil que vous espériez utiliser n'est plus. Il n'est là que votre personne, vos habits, et rien d'autre.

Rien d'autre?

Une voix s'élève, brisant votre solitude, vous tirant de votre torpeur, si ce n'est de votre peur. Vous pourriez reconnaître comme un effet de haut-parleur, mais comme vous le savez maintenant, votre cellule ne contient pourtant rien de ce genre...

« Le réveil n'est pas trop dur mes mignons? Vous voulez bien crier votre petit numéro pour moi? Celui qui est inscrit sur le dos de votre main, oui, celui-là... »

Et tandis que la voix s’éteint, vous ramenant chacun à la solitude et au blanc lumineux de votre salle, vous ressentez une démangeaison au niveau de la partie de votre corps énoncée, un picotement. Un numéro s'inscrivait sur la peau de votre main, comme tatoué à l'encre noire...


Explications:
Anonymous
Invité
Invité
Jeu 9 Juil - 22:43
Elle ouvre les yeux dans l'espace immaculé. Naturellement, elle sent son pouls s'accélérer ; où sont donc passés les murs imparfaits et chaleureux de son cher Manoir ? Où sont ses amis si précieux et si durement amassés autour d'elle ? Elle est seule.

Iris regarde ses mains et ses mollets blanchâtres, si effacés qu'ils se noient dans le décor. Elle se sent plus vieille, différente, aussi étrangère à elle-même que ce cube impersonnel. Ce n'est peut-être qu'une impression, qu'une conséquence de cette situation soudaine. Sans bruit, elle se relève, en attente de quelque indication qui surviendrait..

Et cela ne se fait pas attendre. Une voix perce le silence ; ce n'est pas la jeune fille qui se demandera d'où elle vient, où la manière dont elle parvient jusqu'ici. On peut ignorer le comment, tant qu'on possède le pourquoi, tel est le principe de la croyance et de la foi. En l'occurence, Iris croit à - et boit, même - les paroles qui lui sont adressées, tout en notant la présence du pluriel. Ça veut dire qu'il y en a d'autres. Elle doit les trouver et les rejoindre.

Comme demandé, elle fixe le dos de sa main droite.
« Numéro 8 ! »

Et si elle est la huitième, cela veut dire qu'il y en a sept autres, au moins. Elle n'est pas seule. Elle peut donc être elle-même.

Spoiler:
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum