-23%
Le deal à ne pas rater :
Télétravail : Logitech Business Webcam en promo
84 € 109 €
Voir le deal

Dans les airs - Fiche d'André Dubois (en cours)

Encre Noire
Maximum 30 caractères !
Messages : 3
Date d'inscription : 19/12/2020
Encre Noire
le Dim 10 Jan - 21:41

André Dubois




APPELLATION
André Dubois, et plusieurs surnoms affectueux de sa mère comme « mon bébé » et « mon poussin »

ÂGE
31 ans

NATIONALITÉ
Français

GOÛTS
Il aime plusieurs arts, principalement la littérature, le théâtre (surtout les pièces de l’Antiquité à la période classique, même s’il peut apprécier des pièces contemporaines) et la poésie, les sciences physiques et les maths.
Il a du mal avec les musiques actuelles. Il peut parfois apprécier mais il trouve souvent les chansons mal écrites. Par conséquent, il préfère écouter celles qu’il aime sur Spotify, Deezer ou Youtube.
Il n’apprécie pas les cuisses de grenouilles, ni la nourriture trop épicée. Il n'aime pas les conflits ni le laxisme. Il déteste le manque de respect, les trahisons, l’injustice en général et la perte de contrôle de la situation.

ARRIVÉE DANS L'ESQUISSE
Au jour 23 mais aperçoit le laboratoire et s’en approche au jour 24.


Caractéristiques



♦ CONSTITUTION PHYSIQUE : plutôt bas, mon perso est très petit et peut se faire écraser mais il vole très rapidement
♦ HABILETÉ : intermédiaire, il ne se considère pas comme particulièrement habile mais il chasse bien les petits insectes. Peut-être qu’il pourrait apprendre à manier de petits objets avec ses pattes, mais il doit d’abord s’habituer à son nouveau corps.
♦ FACULTÉS MENTALES : intermédiaire, il est généralement intelligent, s’est un peu adapté à l’Esquisse et a appris à bien réagir à certains imprévus (notamment lorsque la cible grossit) mais il peut encore être confus

♦ MÉDECINE :: inconnue, même s’il connaît les gestes de secours, il ne peut pas les faire sous forme de libellule, et le reste de la médecine esquissienne lui est étranger
♦ BRICOLAGE : inconnue, il a juste su monter et réparer quelques meubles avant, il pourrait peut-être apprendre à fabriquer des objets
♦ MAÎTRISE DES ARMES BLANCHES : inconnue, il n’en a jamais utilisé avant et il ne peut plus le faire
♦ MAÎTRISE DES ARTS MARTIAUX ET DU COMBAT À MAINS NUES : inconnue, pareil que pour les armes blanches
♦ MAÎTRISE DES ARMES À DISTANCE (arc, pistolet, lance-pierre..) inconnue, il n'y a jamais eu recours mais il pourrait peut-être l’apprendre s’il apprend le bricolage des petits objets
♦ CUISINE : adepte, il savait cuisiner avant son arrivée dans l’Esquisse, mais maintenant il connaît à peine la nourriture esquisienne et il ne peut physiquement plus cuisiner
♦ SCIENCES APPLIQUÉES (chimie, biologie, géologie, etc) expert en chimie et en physique terriennes, même si la physique de l’Esquisse risque d’être compliquée à assimiler
♦ CONDUITE DE VÉHICULES : inconnue, même s’il savait conduire une voiture avant, c’est impossible sous sa nouvelle forme
♦ CHASSE DES PETITES CREATURES : adepte, il arrive très bien à chasser des petites créatures et il peut repérer celles qui sont comestibles (pour lui, du moins)

♦ PARTICULARITÉS :
- est transformé en libellule
- parle avec une voix très aiguë depuis sa transformation

♦ NIVEAU DE DIFFICULTÉ SOUHAITÉ : Normale, pour commencer


Description



Son physique

Avant son arrivée à l’Esquisse, il était assez grand, roux aux yeux verts. Il marche souvent de son lieu de travail jusqu’à son appartement donc ses jambes sont un peu musclés, même s’il n’a pas un physique d’athlète. Depuis son arrivée dans l’Esquisse, il est devenu une petite libellule mâle comme on en trouve sur Terre. Il a aussi pris une voix aiguë, chose dont il prendra conscience quand il parlera pour la première fois dans ce nouveau monde.

Sa personnalité

Avant d’arriver à l’Esquisse, il est aimable envers les autres. Sa curiosité intellectuelle le pousse à s’intéresser à divers sujets. Si on aborde ses passions, il peut longtemps en parler. Toutefois, il n’est pas forcément bavard. Il préfère souvent analyser les gens avant de leur parler. Dès qu’il fait confiance à quelqu’un, il devient loyal envers lui. A l’Esquisse, il pourrait devenir méfiant et moins parler aux autres, craignant qu’ils ne soient pas dignes de confiance.
Il est calme la plupart du temps et il préfère réfléchir avant d’agir. Surpris d’apprendre vite à voler et à chasser, il se demande s’il a acquis un instinct animal avec sa transformation. Il ne se considère pas comme courageux, vu sa tendance à fuir les dangers de l’Esquisse. Il veut connaître davantage sur ce monde inconnu et trouver comment en sortir. Quand il est seul et sûr de ne pas être en danger, il peut réfléchir sur plusieurs choses, notamment sa condition.
En cours, même s’il aime enseigner à ses élèves, il est intransigeant sur leur conduite en classe. Il trouve aussi que les parents deviennent de plus en plus laxistes envers ses enfants. C’est un des inconvénients du métier. Auprès de ses collègues, il a tendance à suivre le mouvement. Avec ses copains et sa famille, il exprime un peu plus ses désaccords.

Son histoire

André naît d’une famille assez aisé, suivi de sa sa petite sœur Lise quatre ans plus tard. Toutefois, ses parents divorcent. Alors que Lise était sous la garde de sa mère, André avait eu droit à la garde alternée.
Il était très timide jusqu’en CE1. Il lisait un livre dans la cour de récré lorsqu’il rencontre Linda, qui l’interroge sur sa lecture. Ils font connaissance et au fil du temps, ils deviennent inséparables. Par la suite, il fréquente davantage de personnes. Pour lui, la plupart sont des copains, excepté Linda qu’il considère comme son amie.
Il a toujours été passionné de littérature. Il a aussi fait des activités de théâtre, qui l’ont tenté de devenir comédien pendant un bon moment. Toutefois, il s’est de plus en plus intéressé aux sciences, surtout aux sciences physiques, ce qui le pousse à les étudier. Au fil du temps, il prend conscience de son plaisir à transmettre les connaissances aux autres, et il réalise qu’il préfère le faire aux collèges et aux lycées. En effet, il aurait plus l’impression de partager ses connaissances qu’à l’université. Après 5 années d’études universitaires, il passe l’agrégation et devient professeur de physique-chimie.
Depuis, sa vie est globalement paisible avec des hauts et des bas. Il fait son métier et un peu de théâtre de temps en temps. Célibataire, il vit seul dans son appartement. Parfois, il écrit des poèmes sur un carnet. Il ne savait pas si ses poèmes étaient bons, il n’en a jamais montré à quiconque, mais ça lui fait du bien. Toutefois, sa vie se chamboule un jour de 2012.

Après ma journée en tant que professeur de physique-chimie, je rentre dans mon appartement, très fatigué. La plupart des cours se passent bien. Les élèves m’écoutent, plusieurs me posent des questions, je prends le plaisir d’y répondre. Il y a bien quelques perturbateurs mais souvent, j’arrive vite à les calmer. Chez moi, je dois préparer mes prochains cours et parfois corriger des copies. J’imagine que j’en rajoute avec l’atelier de théâtre une fois par semaine. Toutefois, j’aime bien ce métier. Comme le théâtre et la littérature, les sciences physiques me passionnent et je suis donc ravi d’avoir poussé plusieurs élèves à s’y intéresser.
A peine arrivé, je m’assois sur le canapé. Puis mon téléphone sonne. L’appel vient de ma mère. Malgré mon désamour pour les conversations téléphoniques, je réponds à l’appel :
- Allô, maman ?
- Coucou, mon bébé. Tu m’as trop manquée !
J’aurais pu lui demander d’arrêter avec ces surnoms infantilisants mais la suite de ses paroles m’étonne :
- Nous nous sommes vus il y a deux jours.
- C’est vrai, mais deux jours, c’est long, surtout à mon âge. Mais assez parlé de moi. Tout va bien pour toi ? Me demande-t-elle d’un ton enjoué.
- Oui, maman.
- Ton boulot ?
- Ça va.
- Tes copains ?
- Ça se passe bien avec eux.
- Et avec Linda ?
Même si elle évoque ma meilleure amie, j’appréhende la suite de cette conversation.
- Ça va.
- Tu ne lui as rien déclaré ?
Voilà pourquoi je ne souhaite pas aborder ce sujet avec elle. Si je lui parlais d’une future séance de cinéma avec Linda, elle croirait à un rendez-vous galant. Je soupire d’agacement :
- Je ne ressens rien pour elle.
- Tu es sûr de ne pas être en plein déni ? Me demande-t-elle plus sérieusement. C’est courant que l’amitié homme-femme se mue en amour.
- Nous nous serions déjà déclarés !
- Rémi, je dis ça pour ton bien. Tu as besoin d’une belle femme très attentionnée à tes côtés.
Toujours le même discours. Comme s’il m’aiderait à trouver quelqu’un. Comme si une relation amoureuse changerait ma vie. Je veux bien que ce soit une expérience agréable mais je trouve qu’elle exagère.
- S’il te plaît, ne te mêle plus de ma vie privée.
- Si tu veux mais réfléchis bien.
Elle reprend son ton jovial, comme si rien ne s’était passé :
- Je te laisse, mon poussin ! J’ai une partie de Scrabble avec Geneviève !
Et elle raccroche. Je pose mon téléphone sur la table. Parfois elle m’agace, parfois je me dispute avec elle, mais l’entendre me fait souvent du bien.
Je vois un carnet sur la table. Mon carnet de poèmes. J’écris un poème au moins une fois par semaine, pour me sortir du quotidien, profiter des choses simples ou mettre sur papier mes ressentis. Je n’en ai encore jamais montré à d’autres. Même si j’ignore si j’y suis vraiment doué, ça me fait du bien. Une idée germe dans mon esprit. Je prends mon carnet et mon crayon avec gomme. Puis tout devient flou.
Pris d’une douleur à la tête, j’ouvre difficilement les yeux. Je me retrouve près d’un lac, sous un ciel d’une couleur mauve. Cet environnement est étrange. J’ai aussi l’impression d’avoir changé, d’être devenu plus petit. Je me regarde dans les reflets de l’eau pour y voir plus clair.
Je suis devenu une petite libellule. C’est bien ma veine ! Je suis transformé en animal, loin de chez moi, dans un lieu inconnu. Comment puis-je rentrer, redevenir humain et reprendre mon ancienne vie ? Et surtout, comment vivre ici, sous cette forme ?
Soudain, j’entends un son très strident. Je me retourne et vois une théière géante chauffer. Puis elle s’approche de moi, donc je m’envole dans la direction opposée. Quand le bruit s’atténue, je prends conscience de la facilité du vol. J’espère avoir autant de facilité à me nourrir, en attendant la fin de ce mauvais rêve.

Je crois vivre dans ce monde depuis un seul jour. Une fois, tout s’est soudainement assombri avant de s’éclaircir sans prévenir, même en l’absence de soleil. Le ciel se teinte de rose ou de mauve. Même sans nuage, des illustrations s’affichent souvent, formant un dessin, une belle histoire pas toujours cohérente. Cet endroit serait idyllique si rien n’était aléatoire et potentiellement mortel. En effet, un caillou inoffensif peut grossir et s’envoler pour m’écraser. Durant la nuit, je me suis endormi, épuisé, pour regretter mon imprudence à mon réveil. J’avais la chance de ne pas être tué dans mon sommeil. Au moins, je ne risque pas de m’écrouler de fatigue le lendemain.
Avant, j’étais dégoûté à l’idée de manger les insectes. Maintenant, j’en chasse, j’en goûte et je mange ceux que je trouve bons. Ils sont souvent en vol ou au-dessus des eaux. Je leur ai donné des noms aléatoires, pour les reconnaître ensuite.
Depuis mon arrivée, je ne pense plus à rien. Je chasse, je mange, je reste en alerte constante. J’ai peut-être perdu mon humanité. Jusqu’à ce que je découvre un grand bâtiment droit et métallique, qui semble presque venir de mon monde. S’il est habité, je pourrai découvrir ses habitants et leurs intentions. Ils pourront peut-être m’aider. Espérons qu’ils ne soient pas aussi dangereux que ce que j’ai pu rencontrer. Pour le découvrir, je me ferai tout petit.

Spoiler:

Informations obligatoires pour le registre des personnages
Lien de l'image utilisée comme avatar principal (200*280) :
Personnage utilisé pour votre avatar (et oeuvre dont il est issue) :
Description succincte de votre personnage (en mots-clefs, voir le registre pour les exemples) :
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum