Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve [pv Constance]

avatar
Invité
Invité
le Dim 16 Sep - 19:22
Le lac en suspension ...

Elle avait marché longtemps, sortant peu à peu de cet immense tapis de mousse aux couleurs de l’arc-en-ciel. Elle avait observé autour d’elle, avait noté la végétation étrange, ne s’accordant pas du tout entre elle : des fleurs délicates au milieu d’un parterre de pissenlit roses, rouges et bleus, des arbres remplis de fruits lourds, tandis que d’autres étaient nus, comme en plein hiver. D’ailleurs, malgré l’absence significative du Soleil, elle ne ressentait pas le froid à travers son débardeur léger. Mais, à vrai dire, le froid existait-il dans un rêve ? Elle avait senti la douceur des pétales de fleur sous ses doigts quand elle avait voulu en cueillir une, et l’agréable sensation rugueuse de la mousse sous ses bras nus quand elle s’était réveillée ici. Si toutes ces sensations existaient dans un songe, l’impression de chaleur ne devait pas être palpable elle aussi ? Ou alors son cerveau n’en faisait-il qu’à sa tête, se jouant d’elle, et la faisant tourner en bourrique ? Cela lui semblait plausible, mais étrange.

Elle secoua la tête, chassant ces pensées trop bizarres. Elle voulut regarder à son poignet pour voir quelle heure il était, mais elle n’avait pas sa montre. Elle soupira, maudissant sa tête de lui envoyer un pareil rêve. Elle avançait depuis ce qu’il lui semblait être des heures, sans ressentir le moindre signe de fatigue. « Le froid et la fatigue… » se nota-t-elle mentalement. Elle marchait devant elle, sans avoir le moindre point de repère, sans voir quoi que ce soit qui pourrait l’aider. De temps en temps, elle voyait des gens, au loin, mais ils ne faisaient pas attention à elle. La première fois, elle avait appelé, hurlé, mais la personne n’avait regardé dans sa direction, et avait disparu après lui avoir tourné le dos. Elle avait essayé ensuite plusieurs fois le même stratagème avec d’autres personnes, en s’approchant d’elles, même, et elle avait toujours eu le même résultat. Rien ne changeait. Tout le monde l’ignorait.

C’est alors qu’elle trébucha. Elle parvint à rétablir son équilibre avant de tomber, mais quelque chose lui frappa l’esprit, sans qu’elle arrive à savoir ce qui la dérangeait. Qiang Wei ne s’y attarda pas, et leva la tête pour regarder devant elle, et ce qu’elle vit lui coupa le souffle. Une gigantesque étendue d’eau se situait devant elle. Mais ce qui était encore plus impressionnant, c’est l’autre lac. Au-dessus du premier.En suspension dans l’air, sans qu’une seule goutte ne tombe cependant. Une eau cristalline qui flottait à des centaines de mètres de hauteur, et qui semblait se déplacer lentement. A travers le liquide, elle distinguait faiblement le ciel et ses images qui défilaient. Ce paysage l’effrayait et l’émerveillait à la fois. Mais surtout, elle n'avait qu'une envie : aller se baigner dans ces eaux si clairs ...
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum